Partagez | 
 

 [terminé] It's our night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) [terminé] It's our night  Jeu 17 Aoû 2017 - 1:18

It's our night


Mercredi 28 janvier – 19H00

« J’en ai marre des cours. J’en ai marre de cette journée. J’en ai marre de la chambre. Je m’ennuie à crever ! » m’étais-je exclamée, hurlant un peu, lançant la feuille de cours qui trainait sur mon bureau alors que ça faisait dix fois que je relisais la même page. Bon, il faut que je fasse quelque chose qui sort de mon quotidien. Mais quoi ? Sortir Lacie ? Déjà fait et trop répétitif. Mater un film avec Haru ? Elle est en biblitohèque et puis on le fait souvent, ça devient un peu lassant.

Je me lève de ma chaise de bureau et commence à tourner en rond dans la pièce, me grattant le crâne, réfléchissant à ce qui pourrait être cool à faire un mercredi soir. Je regarde autour de moi ce qu’il y a à disposition, pas grand-chose. Bon, finalement, je vais sortir en ville et trouver une gentille personne pour m’accompagner. Aller boire un verre, ça peut être sympas non ? Maiis ouii ! Et voilà que je me dépêche de fouiller dans mon armoire à la recherche d’une tenue sympas et confortable. J’attrape un sweat-shirt noir et un jeans bleu foncé. Une, deux, trois et je suis habillée. Je vais devant le petit miroir accroché au mur et attache ma chevelure en une haute natte, histoire de ressembler à quelque chose puis j’enfile une fine veste et mes baskets. Mes clés et me voilà dans le couloir.

Je me dirige d’un pas décidé vers la chambre de Rikuo, arrivée devant j’entends à travers la porte qu’il n’est pas seul. Bon, il a l’air d’être en charmante compagnie, je vais pas le déranger maintenant. Du coup, deuxième idée, aller choper Isao. Lui qui me disait qu’il restait souvent sur son ordinateur, je suis sûre et certaine qu’il sera libre. Et puis, une petite sortie, ça ne lui fera pas de tort non ? Par contre, je crois qu’il ne faut pas qu’il sache où je l’emmène, histoire d’être sûre qu’il me dise oui. J’arrive donc à la porte voisine de la mienne et frappe trois coups avant d’entrer, sans vraiment attendre qu’on me l’y autorise.

« Hello Isao ! Dis, je voulais savoir, tu fais quelque chose ce soir ? » demandai-je d’emblée. S’il me dit qu’il doit coacher quelqu’un, je râle, c’est moi qui vous le dit. Mais je lui laisse pas trop le temps de répondre et j’enchaine, un regard tout cute et les mains jointes sous mon menton. « J’ai un truc à faire en ville ce soir, mais j’ai peur qu’on me kidnappe ! Tu veux bien m’accompagner ? » demandai-je avec une petite voix suppliante. J’espérais vraiment qu’il accepterait parce que je ne savais pas du tout à qui je pourrai le proposer sinon… pff !

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside


Dernière édition par Lutecya Landa le Dim 17 Sep 2017 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 17 Aoû 2017 - 17:28


- MAIS À QUEL MOMENT DE TA VIE TU FAIS TAPIS AVEC CETTE MAIN ESPECE D'IMMONDE ENFANT DE SALAUDS ?!

Mercredi soir. Après avoir passé mon après-midi à travailler sur mes cours de coréen en prévision des examens et à relire quelques articles pour l'édition du journal de février, j'avais décidé de m'accorder une soirée de repos à traîner sur l'ordinateur.
J'avais beau essayé de donner l'impression que j'étais devenu un élève bien plus studieux depuis la rentrée (et c'était bel et bien le cas), je vivais assez mal cette période de sevrage vis-à-vis de ma passion vidéoludique. Je jouais toujours à Starcraft pour maintenir mon rang sur le ladder, mais ca se résumait généralement à une partie par jour en semaine. Et quand vous avez passé deux ans à faire ça autour de 9h par jour, ca fait extrêmement bizarre.
Cela dit, de moins jouer m'avait permis de rattraper mon retard accumulé sur certains cours... Et je m'étais rendu compte que si j'avais commencé à bosser plus tôt, mes examens d'été il y a quelques mois ce seraient bien mieux passés.
En bref, j'étais en pleine transition pour devenir un étudiant comme les autres. Et c'était pas évident.

Cela, bien sûr, n'explique pas mon accès de rage dont vous avez été témoin. Comme je le disais, je m'étais accordé une soirée loin de mes cours afin de décompresser un peu. Les serveurs de Starcraft étant en maintenance, j'avais opté pour un peu de poker, histoire de renflouer mon compte en banque.
Les choses n'avaient pas si mal démarré, pourtant. J'avais rejoint une table, et au bout de quelques parties, j'avais choppé un bénéfice net de quelques 8000 yens.
Puis un joueur avait rejoint notre partie, et les choses avaient dégénéré à partir de là.
Il jouait n'importe comment. Pas mal, juste de manière complètement aléatoire, tant et si bien que je n'arrivais pas à lire son jeu, si bien qu'à la fin, mon gain n'était plus que de 2000 yens.
Après une action complètement improbable de sa part, un tapis que je n'avais pas osé suivre sur une main foireuse, j'avais décidé d'arrêter là pour ce soir, ce joueur me tapant sur le système.

J'avais commencé à me lancer quelques parties d'Osu, un plaisir dont je m'étais quelque peu abstenu ces derniers temps. Rapidement, je me pris au jeu, et en vint à rejouer de vieilles maps de compétition, avant de me réessayer à ma nemesis légendaire du mode Mania : The Empress.
Un essai, puis deux, trois, cinq, dix... J'en étais arrivé au trentième assez rapidement. J'étais crispé sur mon clavier, le nez collé à mon écran... C'était en train de se passer, mieux que prévu... j'arrivais sur la dernière partie, quand soudain...

- Hello Isao !

Cette irruption soudaine dans ma chambre me déconcentra une demi-seconde, soit le temps de louper 15 notes et de voir mon écran se noircir pour me proposer de recommencer.
N'ayant même plus la force de rager, je laissai simplement tomber ma tête sur mon bureau, dépité. Si près du but...
Je tournai lentement mon visage, sans prendre la peine de me redresser, vers la personne qui avait fait irruption chez moi, n'ayant pas trop de doute quant à son identité.

 - ... Lutecya...

Pas que j'étais mécontent de la voir, hein. Habituellement, ses visites à l'improviste étaient toujours une chouette occasion de s'aérer un peu l'esprit. Mais là, le timing était assez foireux.

- J’ai un truc à faire en ville ce soir, mais j’ai peur qu’on me kidnappe ! Tu veux bien m’accompagner ?

Elle disait ca avec un air et une posture beaucoup trop kawaii pour être naturelle. Je sentais bien qu'elle avait juste envie de sortir et qu'elle cherchait un prétexte pour que je vienne avec elle.
Je me redressai finalement. Je la regardai, puis tournai les yeux vers mon écran, avant de retourner vers elle. Je poussai un soupir, avant de reposer mes mains sur mon clavier et ma souris afin d'éteindre l'appareil.

- Aller, c'est bien parce que c'est toi. De toute façon, je crois que j'ai besoin d'un break.

Comme pour appuyer mes propos, j'agitai mes doigts pour les soulager de l'effort intense que je venais de leur faire subir, et tous craquèrent à l'unisson.
Pour la classe, on repassera, clairement.
Je jetai un rapide coup d'oeil à ma tenue. T-shirt unicolore et jean tout ce qu'il y a de plus bateau. Ca ferait parfaitement l'affaire pour sortir à cette heure.
J'attrapai ma veste sur le porte-manteau, enfilai des baskets et rejoignit mon amie dans le couloir.

 - On peut y aller.

Je marchai aux côtés de Lutecya à travers les couloirs du dortoir, avant d'atteindre le parc, puis la sortie du campus qui nous amenait directement vers le centre de Kobe.
C'est à peu près en passant ces portes que je me rendis compte que je n'avais aucune idée de l'endroit où j'étais en train de me faire embarquer.

Bon, connaissant Lutecya, je l'imaginais mal aller dans des endroits craignos ou mal famés, du coup, je n'étais pas trop inquiet. Mais plutôt curieux.
Aussi, je me retournai vers elle avec un air interrogateur.

- Et du coup, c'est quoi ce truc que tu as à faire en ville ?


Dernière édition par Isao Sakubara le Jeu 17 Aoû 2017 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 17 Aoû 2017 - 18:43

It's our night


« ... Lutecya... » me salua-t-il avec un air qui me faisait comprendre que j’étais arrivée à un mauvais moment. Sale timing, mais c’est pas ma faute si je n’entendais absolument rien à travers la porte ! M’enfin… il va pas me détester pour ça hein ? Si ? Ho, mais non… d’ailleurs, ma technique de charme pour lui demander de m’accompagner semble fonctionner. Même si j’ai vu une once d’hésitation quand son regard passait de son pc à moi, de moi à son pc. Okk… S’il dit non, j’aurai l’air drôlement conne pour le coup.

« Aller, c'est bien parce que c'est toi. De toute façon, je crois que j'ai besoin d'un break. » Moi qui pensait qu’il allait dire non, je ne peux m’empêcher de lever le poing en signe de victoire avec un grand chouette exprimé à haute voix. Il enfila juste sa veste et ses chaussures puis m’annonça qu’on pouvait y aller. Je trouvais vraiment cool qu’il ait accepté de m’accompagner… sans même demandé où on allait. Tant mieux, ça m’arrangeait plutôt bien. J’avais pas encore trouvé de truc plausible pour l’embarquer ainsi le soir en ville.

On marchait tranquillement vers la sortie, se retrouvant assez rapidement dans la rue. J’avais envie de savoir ce qu’il s’était passé sur son ordi pour qu’il me lance un tel regard quand j’étais entrée dans la pièce mais au fond je ne savais pas du tout si c’était une bonne idée. Et de toute façon, je n’eus pas le temps de me poser la question plus longtemps.

« Et du coup, c'est quoi ce truc que tu as à faire en ville ? » Damn. Je sais pas du tout quoi répondre. Et si je lui avouais simplement que j’avais juste envie de sortir ma tête de l’école parce que j’étais en overdose ? Façon, c’est trop tard pour lui de faire demi-tour… et il m’abandonnerait pas ce soir au milieu de la rue ? Si ? Bah, je sais pas en fait en vrai… Bon, du coup, je vois à son regard qu’il attend une réponse de ma part.

«  En fait… j’ai rien à y faire. » déclarai-je donc, un sourire gêné sur le visage. Au moins, maintenant il le savait ! Mais je reprenais rapidement la parole. « J’avais surtout envie d’aller prendre un verre et sortir la tête de l’école… mais j’étais pas sûre que tu accepterai alors du coup… ben voilà… » lui dis-je, je me sentais pour le coup relativement bête d’avoir brodé le truc pour qu’il ne devine pas tout de suite qu’en réalité je n’avais rien prévu du tout. M’enfin, s’il veut faire demi-tour à cause de ça, je comprendrai parfaitement… c’est pas super cool de mentir aux gens après tout. Même si je voyais déjà mon bar préféré à proximité. Je continuais donc dans cette direction, attendant de voir la réaction de mon ami. « Mais t’en fais pas, le bar là-bas est pour les jeunes, c’est sympas et calme… » avais-je dit alors comme pour le rassurer. En réalité, j’essayais surtout de le conforter à m’accompagner.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 17 Aoû 2017 - 20:18


Visiblement, Lutecya a l'air assez ravie que j'accède à sa requête, si j'en crois sa réaction, qui m'arrache un sourire. Cette fille est tout le temps "over the top", on pourrait s'imaginer qu'elle est tout droit sortie d'un animé.
Malgré tout, je reste encore un peu grognon sur notre trajet jusqu'au centre ville. En même temps, je viens quand même de me faire interrompre alors que je m'apprêtais à perfect The Empress, y a quand même de quoi avoir la mort !

Ou alors, c'est moi qui prends mes jeux un peu trop à coeur...

Bref, de fait, je reste quelque peu mutique jusqu'à ce que nous arrivions à l'extérieur du campus. Néanmoins, poussé par la curiosité, il fallait bien que je demande à mon amie ce qu'elle allait faire en ville à cette heure là.

-En fait… j’ai rien à y faire.

Ah, bah au moins, ca a le mérite d'être clair. Enfin... J'espère qu'on va pas rester là à déambuler dans les rues sans rien faire, parce qu'on est quand même en janvier et que ca caille un peu, quand même.

-J’avais surtout envie d’aller prendre un verre et sortir la tête de l’école… mais j’étais pas sûre que tu accepterai alors du coup… ben voilà…

Je me gratte la nuque en regardant plus en avant dans la rue. C'est vrai qu'on commence à approcher du quartier de la ville où les boîtes et les bars commencent à fleurir.
Pas que j'y sois déjà allé. C'est par le biais de Bae et de ses comptes rendus de soirée que je connais le coin.

Au fond, je peux même pas dire que je sois surpris par ce que Lutecya me dit. Honnêtement, si elle m'avait invité texto à boire un verre, j'aurais sûrement trouvé une mauvaise excuse pour décliner. Encore une fois, c'est pas que j'aime pas sa compagnie, mais les sorties ce genre, c'est moyennement mon truc.
La dernière fois que je suis allé boire un verre, c'était avec Hotaru, ma meilleure amie, à Busan, et ça remonte bien à un an et demi. C'était une soirée assez bizarre, d'ailleurs.
Mais bref, je m'égare.

-Mais t’en fais pas, le bar là-bas est pour les jeunes, c’est sympas et calme…

Justement Lute, c'est parce que ce genre d'endroits est fréquenté par des gens de notre âge que je les évite.

Je pousse un soupir. Je sens que mon amie, à côté de moi, n'est pas non plus particulièrement à l'aise.
Concrètement, c'est la première fois que je vais mettre les pieds dans un bar japonais.
Plus ça va, et plus je me dis que Lutecya, c'est un peu mon école de la vie, à Kobe. Elle m'a fait rentrer dans un club, on a passé le Nouvel An ensemble, elle m'aide avec mes cours, et elle m'a même embarqué voir une pièce de théâtre. On peut dire qu'elle se donne du mal pour me faire bouger.
Du coup, je me vois mal tourné les talons, ca serait pas terrible vis-à-vis d'elle.

Je prends une inspiration. Aller Isao, tu devrais y survivre.

-Bon, c'est clairement pas ce que j'avais prévu de faire de ma soirée, mais bon, pourquoi pas...

Je mérite une médaille, là, clairement.
Je continue de la suivre, et visiblement, on est déjà arrivé devant le bar. Ca n'a effectivement pas l'air bondé. En même temps, on est en pleine semaine, et la météo donne pas spécialement envie de sortir...
Par la vitre de l'établissement, je peux apercevoir une table un peu en retrait par rapport aux autres clients. Ca fera bien l'affaire.

J'indique d'un geste la table à Lute, la laissant passer devant, puisqu'elle connaît déjà l'endroit.

Je m'installe sur ma chaise face à la sienne. Droit comme un I, les mains sur les genoux, et ne pouvant pas m'empêcher de jeter des regards dans tout les sens, on sent tout de suite que je suis pas dans mon élément.
M'enfin, pour vaincre ma phobie des lieux publics, va bien falloir que je me force.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 17 Aoû 2017 - 22:20

It's our night


« Bon, c'est clairement pas ce que j'avais prévu de faire de ma soirée, mais bon, pourquoi pas... » me dit-il après un soupir et un silence assez pesant je dois bien l’avouer. C’est bien la première fois que je me sens aussi gênée avec lui d’avoir fait un truc peu conventionnel pour lui. M’enfin, le connaissant, il ne devrait pas trop m’en vouloir hein ? Fin… j’espère quoi ! Au moins, il ne fait pas demi-tour. Un bon point pour lui, un mauvais pour moi de l’entraîner dans quelque chose qu’il n’aurait sans doute pas voulu faire si je le lui avais dit d’emblée. Mais c’est pas ma faute si j’ai envie de passer du temps avec mes potes quoi !

En tout cas, on arrive définitivement au bar. Comme promis, c’était calme et il n’y avait pas grand monde. J’imagine bien que le vendredi soir avait une ambiance clairement différente de celle d’aujourd’hui et c’est bien pour ça que je ne sors que rarement en soirée ce jour-là de la semaine. J’ai comme l’impression que cela rassure un peu mon ami alors qu’on entre dans la salle et qu’il me montre la table qui l’intéresse. Je m’avance donc dans cette direction et m’y installe tranquillement, un sourire aux lèvres.

« c’est cool que tu ne fuis pas… désolée de ne pas l’avoir dit tout de suite, mais j’avais vraiment envie de passer la soirée en ta compagnie. On se voit que pour s’aider dans les cours et j’avais envie de changer un peu notre quotidien. J’espère que ça ne te gêne pas trop ? » demandai-je alors, la bouche un peu tirée vers le bas, tentant de rendre mes yeux plus ronds et globuleux que d’habitude. Moi, une enfant ? Arrêtez… c’est une tactique très efficace pour faire oublier l’énervement !

« Et, j’ai une bonne nouvelle, la première tournée est gratuite. Le serveur est un ami, et il me doit ça parce que souvent je lui offre la boisson au restaurant de sushi ! Alors, je pense qu’on peut déjà commander quelque chose si ça te tente ? » déclarai-je fièrement. Oui, j’avais passé un pacte avec le serveur d’ici afin qu’on profite tous les deux de nos jobs respectifs. Il avait boisson gratuite en venant sur mon lieu de travail, en échange il offrait la première tournée à mes amis et moi. C’est un bon deal vous ne trouvez pas ? En tout cas, je retire ma veste et la dépose sur le dossier de ma chaise avant de m’intéresser de plus près à mon ami assis en face de moi. Il était un peu ronchon, mais j’espérais que cela lui passerait vite.

« Dis-moi, tu faisais quoi quand je suis arrivée ? » demandai-je alors. OUI ! J’ai osé sauter les pieds dans le plat. Ainsi, il exprime son mécontentement un bon coup et après on peut passer à des choses plus positives ! C’est pas cool comme idée ? Moi je la trouve géniale… OU PAS me dit ma conscience. Boarf, elle sait pas de quoi elle parle, alors qu’elle me laisse profiter de ma soirée avec mon ami.



Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Dim 20 Aoû 2017 - 19:44

Malgré ma réticence première et clairement affichée, mon amie Lutecya ne semble pas prendre la mouche et reste souriante. Je suis toujours surpris par la bonne humeur naturelle qu'elle arrive à avoir en toutes circonstances.
On s'installe à notre table, et elle a clairement l'air bien plus à l'aise. En même temps, quelle raison aurait-elle de se sentir mal à l'aise ici ?

-c’est cool que tu ne fuis pas… désolée de ne pas l’avoir dit tout de suite, mais j’avais vraiment envie de passer la soirée en ta compagnie. On se voit que pour s’aider dans les cours et j’avais envie de changer un peu notre quotidien. J’espère que ça ne te gêne pas trop ?

Je me renforce quelque peu dans ma chaise tandis qu'elle parle, essayant de me faire le plus petit possible dans cet endroit que je ne connais pas. Ca a beau ne pas être bondé, il doit bien y avoir une douzaine de clients de notre âge, à peu près. Et je vous arrête tout de suite : non, ca n'a rien à voir avec un amphi de cours, ils ont beau être moins nombreux, c'est pire, parce qu'on a pas tous un point incarné par le prof sur lequel se focaliser. Du coup, les oreilles et les yeux peuvent trainer partout, et c'est bien ca qui me gêne quand je sors.
M'enfin, c'est pas un rendez-vous chez le psy, cette histoire, alors reprenons.

Je continue de jeter mes coups d'oeil à droite à gauche pendant que je réponds à Lutecya.

-Bah, j'allais pas me tirer en courant non plus, j'aurais eu l'air con et ça aurait pas été cool pour toi. Puis bon, je me doute bien qu'il y a pas de mauvaise intention derrière tout ça, alors, je devrais survivre à ce rencard, ahah.

Plus qu'un rire amusé, c'est plutôt un rire nerveux qui sort de ma gorge. Mais bon, c'est mieux que rien, j'imagine.
Elle me propose finalement de commander à boire, la première boisson étant offerte. Je hoche la tête : avec la fraicheur ambiante et la marche qu'on vient de faire, j'ai la gorge un peu sèche, un soda me fera du bien, je pense.

-Dis-moi, tu faisais quoi quand je suis arrivée ? 

Je peux pas m'empêcher de me renfrogner un peu quand elle prononce ces mots. Ca m'était presque sorti de la tête...
Je secoue un peu la tête comme si je voulais chasser ma mauvaise humeur et pousse un soupir. J'évite son regard alors que je lui réponds.

-Bah, laisse tomber, rien de bien important, juste un jeu que j'ai pas réussi, rien de bien important...

Bon, clairement, s'il y avait un cours du plus mauvais menteur, j'aurais sûrement gagné haut la main.
J'avais conscience que si c'était quelqu'un d'autre que Lutecya ou Bae qui m'avait dérangé ma partie, je me serais probablement mis en colère contre la personne en question. Je sais bien, pourtant, que c'est quelque chose de futile que de rater une map d'Osu, mais pourtant, j'en ressentais quand même bien plus d'agacement que nécessaire. Au fond, ce qui m'enervait, plus que de rater ma partie, c'était d'accorder autant d'importance à quelque chose comme ça...
Le bon cercle vicieux qui casse l'ambiance.

Du coin de l'oeil, j'aperçois une collègue de l'université, qui est en psychologie avec moi. Au moment où elle tourne son regard vers moi, je détourne les yeux. Pas la peine de la saluer.
A peu près au même moment, un serveur vient nous demander ce qu'on veut Lutecya et moi.

-Une bière, s'il vous plaît.

... Attendez une minute.
Pourquoi je commande une bière, moi ? Je bois jamais d'alcool !

Avant que j'ai eu le temps de prononcer le moindre mot pour me corriger, le serveur a déjà tourné les talons.
Bon. Ben espérons que ce soit bon la bière, alors.
Et espérons que Lutecya ne me prenne pas pour un alcoolique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Lun 21 Aoû 2017 - 16:28

It's our night


« Bah, j'allais pas me tirer en courant non plus, j'aurais eu l'air con et ça aurait pas été cool pour toi. Puis bon, je me doute bien qu'il y a pas de mauvaise intention derrière tout ça, alors, je devrais survivre à ce rencard, ahah. » me répondit-il en riant. Je sentais bien que ce rire n’était pas tout à fait naturel et lié à un amusement quelconque. Était-il si mal à l’aise que ça ? Harf… bon, note à moi-même : ne pas faire tarder la situation. J’avais cette sensation qu’il allait être assez stressé toute la soirée et je ne voulais pas vraiment être contaminée.

«  Un rencard ? Qui a parlé de rencard ? » lui dis-je alors, avec un sourire malicieux. Oui, j’étais quelque peu vilaine et je savais pertinnemment que ma réplique allait le perturber au plus haut point. Pas sympas moi ? Mais si, je fais de l’humour ! C’est bien non ? Bref, je me laisse aller contre le dos de mon siège tandis que j’observe un peu les gens dans le bar. Je n’en connais aucun, et ce n’est pas plus mal. Par contre, je remarque une nana qui observe Isao. J’ai presque envie de lui dire qu’il a un crush plus loin mais ce serait mettre un peu trop d’huile sur le feu donc je me contente de lui signaler que l’on a boisson gratuite avant de demander ce qu’il faisait quand j’avais débarquée dans sa chambre. Mon interrogation ne semble pas le réjouir, vu qu’il secoue la tête et pousse un soupir avant de me dire de laisser tomber.

«  Ok, pas de soucis. Du coup, tu prends quoi ? » demandai-je souriante alors qu’il me signala vouloir une bière. Ha.. bon, je ne pensais pas qu’il aurait envie d’alcool mais pourquoi pas. Il ne fait que m’étonner parfois le gentil petit Isao, tout coincé.. fin, renfermé voyez ? Bref, j’acquiesce et le serveur est déjà parti une fois que je lui ai dit que je prendrai également une bière. Autant agir comme des étudiants non ? Et ça boit, un peu, les étudiants ?! En tout cas, j’étais contente d’être en compagnie de mon ami, même s’il me paraissait quand même peu à l’aise.

« J’ai joué à starcraft l’autre jour, je me suis pris une branlée monumentale ! T’aurai dû être là, tu aurais rigolé comme pas possible. Je crois qu’un jour, faudra que tu me coaches un peu. » rigolai-je alors, tandis que je croisais les bras sur la table et lui faisais un petit sourire tranquille. J’avais vraiment été défoncée. A croire que j’étais tombée pour une fois sur un niveau bien plus haut que le mien… mais bon, il parait que c’est comme ça qu’on apprend.

« Et toi, tu trouves le temps de jouer une fois de temps en temps, malgré l’arrivée des examens ? » demandai-je alors, tout sourire.  

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Lun 21 Aoû 2017 - 17:06

-Un rencard ? Qui a parlé de rencard ?

... Nope. NOPE NOPE NOPE NOPE NOPE.
C'était pas du tout ce qui était prévu, ABORT MISSION.

Au moment où elle fait cette remarque sur mon choix de mot, je prends une teinte pivoine et commence à agiter les mains devant moi en signe de protestation. Y a aucun sous entendu bon Dieu !

-C'est pas ce que je voulais dire ! Je parlais d'un rendez-vous comme ça en tête mais... AH JE DIS ENCORE DE LA MERDE.

Lance un dé, test de sociabilité. Félicitations, c'est un échec critique. Du coup, en plus de passée pour un gland, je m'agite un peu trop et commence à attirer quelques regards dans notre direction.
Je m'enfonce dans mon fauteuil en essayant de me faire le plus petit possible. Donnez moi une pelle que je creuse un trou où me cacher, par pitié...
Alors que je m'apprête à demander à Lutecya si on peut changer de sujet, celle-ci s'en charge d'elle-même en me demandant la raison de mon air grognon, ce qui engendre une nouvelle saute d'humeur de mon côté.
Je suis quelqu'un de vachement facile à vivre, comme vous vous en doutez.

Le serveur arrive pour prendre nos commandes. Je commande une bière avant même que mon cerveau ne prenne le temps de se décider sur la boisson à prendre, comme si mon subconscient essayait de me faire passer un message.
Après, faut dire qu'à mon âge, on a l'air un peu bête à commander un soda dans les bars. Je jette un coup d'oeil rapide autour de moi, et effectivement, toutes les personnes majeures présentes ont dans leur verre une boisson alcoolisée.
On va dire que ça m'évitera de passer pour un benêt, alors.

Lutecya reprend la parole. Elle a toujours son sourire au visage, ce que je trouve surprenant étant donné que je suis un peu en train de plomber l'ambiance de sa soirée.
Faudra qu'elle me montrent sa technique pour être tout le temps comme ça, en vrai.
Elle me parle de sa dernière partie de Starcraft, ce qui me fait sourire. Depuis le jour où je l'ai rencontré, on avait pas eu l'occasion de revenir vraiment sur ce sujet, qui était pourtant celui qui nous avait permis de commencer à se fréquenter.

-Bah, c'est normal de se faire éclater au début. Faut juste essayer de comprendre pourquoi on a perdu afin de ne pas recommettre les mêmes erreurs. Je veux bien essayer de te coacher si t'as la motivation pour, celà dit !

Habituellement, j'ai plutôt une réputation de personne assez infecte comme coach. Très bon dans ce qu'il fait, mais difficile à vivre. Pourtant, avec Lutecya, dans mes souvenirs, c'était plutôt l'inverse... Elle a une aura cette nana, je vous le dis.

- Et toi, tu trouves le temps de jouer une fois de temps en temps, malgré l’arrivée des examens ?

Au moment où elle me pose cette question, le serveur arrive et pose nos verres sur la table, avant de tourner les talons. J'attrape le mien dans ma main.

-Pas tant que ça... Je joue plus que sur mon compte Coréen d'ailleurs, et une partie par jour en moyenne. J'ai lâché WoW, j'ai lâché DotA, et si Hotaru me foutait pas la pression, j'aurais sûrement lâché LoL aussi. M'enfin, c'est pour la bonne cause, et je m'y remettrai un peu plus sérieusement pendant les vacances, c'est plus si loin.

J'avale une gorgée de bière et ne peut réprimer une grimace en avalant : c'est vachement amer ! Pas mauvais en soit, mais l'amertume et le goût de l'alcool, c'est deux choses auxquelles je suis pas spécialement habitué...
Étrangement, malgré la fraîcheur de la boisson, je ressens une légère impression de chaud. Pas désagréable. J'en reprends une gorgée.

-Puis en plus, avec le journal et la vie sociale que tu es en train de me créer, j'ai beaucoup moins de temps pour ça, comme tu t'en doutes. Mais bon, pour l'instant, ca vaut le coup. Et toi, sinon, ca se passe comment, la vie, tout ça ?

La question peut paraitre étrange, mais au fond, quand on se voit, c'est surtout pour m'aider à bosser pour les exams. Je sais pas vraiment comment ca se passe de son côté. Elle doit avoir un emploi du temps vachement chargé, entre le journal, les cours, son job et sa vie sociale franchement plus remplie que la mienne.
Je me rends compte qu'en fait, je sais pas vraiment ce qu'elle fait en dehors des moments où on se voit. C'est le moment d'assouvir ma curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Mar 22 Aoû 2017 - 1:14

It's our night


« C'est pas ce que je voulais dire ! Je parlais d'un rendez-vous comme ça en tête mais... AH JE DIS ENCORE DE LA MERDE. » me répondit-il et je ne pus m’empêcher d’éclater d’un rire franc. Entre ses grands gestes et mon rire contagieux, on avait réussi à attirer quelques regards, ce qui poussait mon ami à s’enfoncer dans sonn siège alors que j’essuyais une petite larme qui était née sous mon œil droit. C’était difficile de me récupérer pour le coup, mais j’y arrivai au bout d’un énième soupir. « J’avais compris, ne t’en fais pas. Je te taquinais. » avais-je finalement réussi à dire, ce qui n’était clairement pas évident de ma part.

Entre les commandes et d’autres petites choses bien drôles, je réussissais enfin à changer de sujet, venant à discuter du jeu qui nous avait permis de nous rencontrer et depuis, devenir amis. J’avoue, à chaque fois que j’allumais Starcraft, j’avais une petite pensée pour lui. C’était évidemment innocent, n’allez pas vous imaginer n’importe quoi ! Mais je me rappelais à quel point il m’avait trouvé bizarre, tout ça tout ça. Depuis, les choses avaient évolué d’une manière sympathique et on pouvait clairement dire que nous n’étions plus que de simple connaissance mais bien des amis. Certes, pas les plus proches du monde, mais amis tout de même et j’appréciais toujours les moments que l’on passait ensemble. En tout cas, je n’avais pas hésité à me plaindre de ma défaite, même si au fond j’en avais surtout ri. J’avais fait des erreurs stupides comme envoyé un spy pour rien, ou ce genre de chose ! M’enfin, comme d’habitude quand on parle de jeux, Isao arriva à me réconforter en quelque sorte.

« Bah, c'est normal de se faire éclater au début. Faut juste essayer de comprendre pourquoi on a perdu afin de ne pas commettre les mêmes erreurs. Je veux bien essayer de te coacher si t'as la motivation pour, celà dit ! » m’avait-il ainsi répondu et j’étais bien contente qu’il accepte d’une certaine façon de me caoacher, ce qui me tira un petit sourire niais. « Tant que ça me permet de passer un peu de temps avec toi, je resterai motivée ! Et puis je commence à apprécier pas mal le jeu. » m’étais-je alors exclamée, avant de m’intéresser un peu à lui. Je voulais surtout savoir s’il avait toujours le temps pour sa passion. Il est vrai qu’avec les examens, ce n’était pas facile de trouver du temps pour soi, on était de plus en plus déborder en ce moment et bonne chance pour trouver une soirée de libre comme aujourd’hui. Je pense que si je ne m’étais pas forcée, je n’aurai pas pu le faire avant un long moment. M’enfin, tant que je m’amuse vous allez me dire, c’est le principal non ?!

«  Pas tant que ça... Je joue plus que sur mon compte Coréen d'ailleurs, et une partie par jour en moyenne. J'ai lâché WoW, j'ai lâché DotA, et si Hotaru me foutait pas la pression, j'aurais sûrement lâché LoL aussi. M'enfin, c'est pour la bonne cause, et je m'y remettrai un peu plus sérieusement pendant les vacances, c'est plus si loin. » m’avait-il répondu, alors que juste avant on venait de recevoir nos bières. Sa tête, ce fut épique. J’étais persuadée que c’était la première fois qu’il goutait à cette boisson et c’était relativement drôle. En tout cas, je bus à mon tour une gorgée comme si le goût amer ne m’atteignait pas avant de lui répondre. « C’est dommage que tu as dû lâché autant de chose… mais c’est mieux pour tes études j’imagine non ? » Oui, dommage qu’ils ne puissent plus autant jouer qu’avant, mais il valait mieux qu’il se concentre sur ses cours. C’était important, pas la chose la plus prioritaire d’une vie, certes, mais important tout de même.

« Puis en plus, avec le journal et la vie sociale que tu es en train de me créer, j'ai beaucoup moins de temps pour ça, comme tu t'en doutes. Mais bon, pour l'instant, ca vaut le coup. Et toi, sinon, ca se passe comment, la vie, tout ça ? » avait-il ajouté, ce qui me tira un grand sourire satisfait. Je prenais la phrase pour un joli compliment. J’étais contente de lui créer une sorte de vie sociale si ça lui permettait d’être mieux dans sa peau surtout et de voir un peu la lumière de jour (lol).

« Moi ? Ho bah… la routine je dirai. D’habitude je serai du genre à te raconter plein de choses, mais la vie est un peu calme en ce moment. Par contre, j’ai pensé à toi l’autre jour ! » m’exclamai-je alors, un grand sourire aux lèves sans même expliquer la raison pour laquelle ma pensée avait pu dévier vers lui. J’avais envie de voir comment il réagirait en apprenant qu’il m’arrive de songer à lui.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Mar 22 Aoû 2017 - 23:45

Lutecya réagit de manière plutôt positive à mon invitation à se faire coacher de manière un peu plus poussée à Starcraft, insinuant que si ca nous permettait de passer un peu plus de temps ensemble, elle était complètement pour.
Au fond, je continuais à me poser des questions sur notre relation, comme au premier jour où je l'avais rencontré. Je ne comprends pas ce qu'elle peut trouver chez moi qui la pousse à vouloir se rapprocher autant de moi, au point d'être devenue une véritable amie en très peu de temps. J'ai comme l'impression, parfois, de ne pas mériter son attention, et je me sens souvent gêné de ne pas pouvoir lui rendre la pareille, même si je sais qu'elle n'en attend rien et qu'elle n'aime pas l'idée qu'on se sente redevable à son égard.

Au fur et à mesure que la conversation avance, je vide peu à peu mon verre de bière. Ce qui était au départ un breuvage au goût étrange me plaisait de plus en plus. Je me sentais à peine plus léger et détendu à mesure que le liquide diminuait dans mon verre. Ce n'est pas la première fois que je bois de l'alcool, cela dit, aussi je sais à peu près à quoi m'attendre.
Je finis par interroger Lutecya sur comment se passe sa vie à Kobe actuellement. Il faut dire qu'à part quand on est ensemble, je ne sais pas trop ce qu'elle fait de sa vie. Je sais bien qu'elle étudie dans la section théâtre et qu'elle a un chien, mais concrètement, ça s'arrête là. J'ai aucune idée de qui sont ces amis, de la manière dont se passent ses cours, et caetera. Alors qu'elle connait plutôt bien mon rythme de vie et ma manière d'être.
J'en veux pour preuve son arrivée quelque peu fracassante dans ma chambre. Elle m'avait déjà fait le coup il y a quelques jours, d'ailleurs...

-Moi ? Ho bah… la routine je dirai. D’habitude je serai du genre à te raconter plein de choses, mais la vie est un peu calme en ce moment.

Je ne peux pas m'empêcher d'être un peu déçu par cette réponse, étant donné que je m'attendais à en apprendre un peu plus sur elle et ses habitudes. Tant pis.
J'avale une dernier gorgée de bière, qui s'avère être la dernière du verre. Je l'ai flingué à une sacrée vitesse, quand même...
Le serveur repasse à ce moment là pour ramasser mon verre. J'en profite pour lui en demander un autre. Avec le peu que j'ai gagné tout à l'heure, je devrais bien avoir de quoi profiter de la soirée.

-Par contre, j’ai pensé à toi l’autre jour ! 

Je rougis un peu quand elle prononce cette phrase avec un sourire, avant d'essayer de me reprendre. Pas de sous entendu derrière, elle pense à moi comme elle pense au proviseur de Kobe, j'imagine.
Je me redresse à peine sur ma chaise, curieux d'entendre ce qu'elle a à ajouter. Mais un silence se pose entre nous, comme si elle n'avait pas l'intention d'en dire plus.
Cette scène est extrêmement gênante.

-Ah, euh... ben, c'est cool, et c'est à quelle occasion ?

Va falloir lui tirer les verres du nez, formidable.
Au même moment, un nouveau verre plein est posé devant moi. Je l'attrape et en bois une gorgée. C'est clairement bon ce truc !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 24 Aoû 2017 - 2:15

It's our night


Je le vois tout de suite, ce petit roissement au niveau des joues. Dois-je croire qu'il est gêné ou bien c'est l'alcool qui fait déjà son petit effet ? Peut être que c'est un peu des deux. Mais j'avoue, la situation m'amuse particulièrement. D'ailleurs, quand il me demande ce qui m'a fait pensé à lui, je ne peux m'empêcher de faire comme si de rien n'était, buvant mon verre. D'ailleurs, je le vide assez rapidement et en commande un second.

<< Rien de bien important.» fut ma réponse, un sourire malicieux au visage, tandis qu'une nouvelle boisson se poser devant moi. Sadique vous dites ? Je ne connais pas ce terme. Mais bizarrement, jouer avec lui était amusant et parfois je ne piuvais juste pas m'en empêcher. «j'ai enfin fini la critique de la pièce de théâtre qu'on a été voir. J'ai eu beaucoup de mal à exprimer des choses positives. C'est fou comme j'ai été déçue de celle-ci.» me plaignis-je alors, changeant totalement de conversation, laissant de côté la raison pour laquelle j'avais pensé à lui. Tout simplement parce qu'en y repensant, c'était pas très important et que lui dire "j'ai pensé a toi quand j'ai reussi a gagné seule pour la première fois une partie de starcraft." AvouEz c'est un peu moyen, non ?

Bref donc, je me redresse donc, prise d'une soudaine envie de ... euh... ben vous vous doutez bien ! Buve un bière et vous en pissez dix il parait. Ben c'est mon cas en general, du coup je m'excuse auprès d'Isao. Je me dirige droit vers les toilettes et pousse un soupir. Je vous épargne les détails de la scène, tout le monde a l'image en tête de toute façon. Bref, une fois ma petite affaire fini, je me rince le visage au lavabo et m'observe dans le miroir. J'ai l'air quand même assez épuisée par tout le travail fourni pour le moment. Surtout que les jours précédents, j'avais travaillé tard au restaurant de sushis. Bref, je me décide a retourner aupres de mon camarade, m'installant avec la grâce d'une vache espagnole. « Il faut que je trouve du temps pour dormir. Tu as vu les cernes sous mes yeux ? On dirit des sacs de couchages !» clamai-je alors, attrapant ma bière et buvant une grande gorgée. Un peu trop rapide d'ailleurs car je commence à m'étrangler. Bonjour l'image...
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 24 Aoû 2017 - 13:36

Ma confusion a l'air de beaucoup amuser ma voisine de chambre, qui prend un malin plaisir à faire durer un silence extrêmement malaisant pour moi, tandis qu'elle sirotait tranquillement sa boisson en me regardant.
Elle a beau être généralement plutôt sympa, il lui arrive parfois d'être une affreuse peste, j'ai l'impression. Un peu comme un enfant un peu trop taquin.
Et elle un peu trop vieille pour que je la fasse cesser en menaçant de ma priver de dessert, contrairement à un gosse.
... Quoi que...

-Rien de bien important.

Ah. D'accord. Non mais tu sais Lute, si je suis si insignifiant, tu peux me le dire tout de suite, hein.
Je hausse un sourcil lorsqu'elle répond. Je comprends pas trop l'intérêt de me titiller comme ça, pour le coup. Peut-être qu'elle aime juste me mettre mal à l'aise.
Ca doit être lié à sa petite taille. Complexe d'infériorité, tout ça tout ça...

-Je suppose que je n'en saurais pas plus et que je continuerai de vivre dans l'ignorance la plus totale, alors...

C'est ce moment que choisi le serveur pour nous apporter nos verres.

-J'ai enfin fini la critique de la pièce de théâtre qu'on a été voir. J'ai eu beaucoup de mal à exprimer des choses positives. C'est fou comme j'ai été déçue de celle-ci.

Une esquive du sujet initial fort habile, je dois bien l'admettre, comme si c'était à son tour d'être embêtée. Je comprends définitivement pas comment fonctionne le cerveau de cette fille.
Je bois une gorgée de bière, qui continue de me donner une impression de chaleur, avant de lui répondre.

-Bah, j'y connais rien au théâtre personnellement, mais je me suis bien marré quand même. Enfin, j'imagine que c'était pas trop le but à la base...

Non parce que honnêtement, j'ai beau avoir une culture générale assez limitée, il me semble que Roméo et Juliette, c'est pas sensé être une comédie, dans l'idée...
Alors que je m'apprête à lui demander si la soirée lui a quand même plu, Lutecya se lève de sa chaise en s'excusant et s'éloigne de notre table.

Ah, oui, pause pipi. Fort bien.

Je me renfonce dans mon siège en attendant que ma camarade revienne, et tel un ivrogne,  je continue de vider mon verre, que je repose vide devant moi. Je fais signe à un serveur de m'en apporter un autre, d'ailleurs : on se permets des choses ce soir.
Puis surtout, je me rends compte que ca m'aide à rester détendu de boire ça. Par contre, j'ai la tête qui commence à peine à tourner.

On me ramène un autre verre, que j'entame immédiatement. C'est que c'est bon, franchement.

Lutecya revient et se laisse tomber comme un sac à patate sur sa chaise. Toujours au sommet de l'élégance, elle.

-Il faut que je trouve du temps pour dormir. Tu as vu les cernes sous mes yeux ? On dirait des sacs de couchages !

Je me penche un peu en avant pour observer sa tête plus en détail, sans aucune forme de retenue.

-Ah ouais, la vache ! Tu vas bientôt pouvoir te faire un cosplay de Morticia Adams, ahah !

Elle porte son verre à sa bouche et je l'imite. Sauf qu'elle, elle manque de s'étouffer. Je peux pas m'empêcher de rire devant la scène.

-Va pas te noyer, j'aurais plus personne pour me donner des cours, sinon !

... Pourquoi je dis des trucs nuls comme ca ?
Dans le doute, je reprends une gorgée de bière.
Je me vautre un peu sur ma chaise en m'étirant de tout mon long. Les bonnes manières se sont faites la malle, clairement. Je ferme les yeux et commence à remuer légèrement la tête au rythme de la musique qui passe en fond, tout en essayant de chantonner aléatoirement l'air.
Ca fait longtemps que je me suis pas senti aussi posé en dehors de ma chambre. Et pourtant, ca partait mal.

Je rouvre finalement les yeux, pour mieux rattraper mon verre.

-Bon, du coup, comme je suis un noob de la vie réelle, va falloir que tu fasses mon sempai. Ils font quoi les jeunes quand ils sortent boire un verre ensemble ? On boit comme des trous jusqu'à ce que mort s'ensuive ?

Bon, peut-être pas jusqu'au coma, mais moi, chuis bien lancé.
Puis j'ai du bling, quoi, je peux bien le dépenser !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 24 Aoû 2017 - 18:10

It's our night

J’avoue, j’ai complètement ignoré sa dernière réaction sur le fait que j’avais pensé à lui. Juste pour le plaisir, et parce que avouer que je pensais à lui… ça me perturbait un peu. Pourquoi ? Aucune foutue idée ! Mais c’est ainsi ! D’ailleurs, je me trouve vite un nouveau sujet, histoire de pas m’éterniser sur le fait qu’il était parfois dans ma tête ! Nan mais oh, lute, tu pensais à quoi en le lui disant ? IDIOTE, BAKA ! Bref… la pièce de théâtre, mon analyse, blablabla, c’est cool, j’ai réussi à esquiver la gêne que j’allais m’occasionner. Grrr, aujourd’hui je me pose bien trop de question, ça ne va plus !

« Bah, j'y connais rien au théâtre personnellement, mais je me suis bien marré quand même. Enfin, j'imagine que c'était pas trop le but à la base... » me répondit-il et je fis un sourire. Yep, on s’était bien moqué des acteurs, j’avais trouvé la soirée vachement amusante et j’aurai bien voulu en refaire une comme ça. Mais faut savoir diversifier les plaisirs comme on dit. « J’avoue qu’on a vachement rit, c’était amusant. Mais en dehors de ça… si tu n’avais pas été là, franchement, j’aurai passé une soirée ultra naze à me faire chier comme un rat décédé. » m’exclamai-je avant de me rendre compte que la bière faisait déjà son petit effet dans la valise.

Après un petit tour rapide aux toilettes, je rejoins mon ami qui me semble déjà… joyeux ! Je crois qu’il n’est pas le genre de gars à tenir l’alcool facilement, et qu’on va vite finir dans un état pitoyable. Surtout que je tiens pas la boisson non plus, m’voyez ? Donc, lui, comme moi, on est dans la mouise. Une fois que je me suis laissée tomber comme une morfale sur mon siège, je lui fais remarquer mes cernes ultra dégueulasses. Et voilà qu’il se rapproche pour mieux les voir. Je crois que l’alcool lui lève ses inhibitions au petit, il m’aurait jamais fait ça en temps normal je pense. Et du coup, je me retrouve avec les joues qui chauffent, je dois être proche d’une tomate bien mûre là tout de suite. « Ah ouais, la vache ! Tu vas bientôt pouvoir te faire un cosplay de Morticia Adams, ahah ! » m’explique alors Isao, ce qui me file un fou rire. Surtout qu’avec la longueur de ma chevelure, cela pourrait être vachement drôle. Une idée à conserver pour le prochain halloween… Morticia… elle est joulie en plus ! Et elle danse trop bien ! Et elle est belle ! BREF, arrête de partir en vrille toi ! Nan mais oh ! Je bois une grande gorgée de ma bière, finissant par réussir à m’étouffer, trop rapide comme d’hab.

« Va pas te noyer, j'aurais plus personne pour me donner des cours, sinon ! » me répondit-il, ce qui n’améliore pas du tout mon état entre le rire et la toux liée au fait que j’avalais de travers ma boisson. C’était vraiment trop galère là, je commençais à tapoter la table pour essayer de m’aider. Et après une énième toux bien dégueu, attirant quelques regards, j’arrive enfin à me récupérer et reprendre une respiration normale. «  T’es grave, tu penses qu’à tes cours, vilain va ! » m’exprimai-je alors, un sourire amusé sur le visage. J’avais bien compris que c’était une simple taquinerie et rien de méchant.

Je l’observe se laisser aller dans son siège, sa tête dodelinant d’un côté à l’autre au rythme de la musique. Et bizarrement, je trouve l’image assez belle. Je ne dis donc rien, le laissant profiter tranquillement de cet instant, tandis que je l’observe, buvant la fin de ma seconde bière. « Bon, du coup, comme je suis un noob de la vie réelle, va falloir que tu fasses mon sempai. Ils font quoi les jeunes quand ils sortent boire un verre ensemble ? On boit comme des trous jusqu'à ce que mort s'ensuive ? » me demanda-t-il en rouvrant les yeux et se redressant légèrement. Il croit que j’ai l’habitude de sortir dans ce genre d’endroits ou bien ? J’ai bon être venue une ou deux fois… m’enfin, je pose mon doigt sur mon menton, signe de réflexion. « Je dirai….que la musique est géniale et que donc, dans ce genre de soirée et de moment, il faut danser ! » m’exclamai-je, me levant brusquement. J’attrapai le bras de mon ami et l’emmenai sur la piste où deux trois jeunes se dandinaient déjà, commençant à rejoindre la danse et suivant le rythme du mieux que je pouvais, un grand sourire aux lèvres.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 24 Aoû 2017 - 20:13

Libéréééééé
Delivréééééé
Je ne geekerai plus jamaiiiiiiiiiis

Nan, plus sérieusement.
C'est un peu la première fois que j'expérimente les effets de l'alcool bu en quantité conséquente. Et à toi qui, au fond de la salle, vient de gueuler "T'as pas de vie mec !", ben oui, tu veux une putain de médaille pour avoir deviné ça tout seul ?
C'est spécial, on va dire. Je fais des trucs comme s'il y avait une latence dans mon cerveau qui fait que j'agis avant de penser. Bon, y en a chez qui c'est naturel vous me direz, sauf que moi, en plus j'ai la tête qui tourne un peu.
Et je suis vachement détendu pour voir que je suis dans un lieu public.

Mais genre, à limite coller ma tête contre celle de Lute pour voir ses cernes où à la vanner alors qu'elle à moitié en train de crever en s'étouffant dans sa bière, c'est pas le genre de trucs que je ferais habituellement.
D'ailleurs, ma camarade a pas l'air dans un bien meilleur état que moi, présentement. Bon, si, l'alcool a sûrement un peu moins tapé sur son cerveau actuellement, mais barré comme elle est à l'état naturel, ca compense. Je la soupçonne de s'être mangé une poutre quand elle était petite.

... Putain, mais qu'est-ce que je raconte moi ?
Celà dit, je suis curieux de voir le niveau qu'elle peut atteindre en étant complètement torchée. Mais je divague.
Vague.

Quoi qu'il en soit, chuis pas mécontent d'être là, finalement, la soirée se passe bien.

-Je dirai….que la musique est géniale et que donc, dans ce genre de soirée et de moment, il faut danser !

... Hé, j'suis pas venu ici pour souffrir, ok ?
M'enfin, ca veut pas dire qu'on doit danser tout de suite, si ?
Si j'en crois le fait qu'elle m'attrape le bras pour le tirer vers la piste de danses si, justement.
Je lâche à contrecoeur mon verre alors que je me fais entraîner vers le lieu de torture.

-Mais je sais pas danseeeeeer Luteeeeee...

L'auditeur averti notera toute la détresse du monde dans ses paroles.
Pour les autres, ca sera juste une suite de syllabes complètement inarticulées.

La piste de danse... on doit être à peu près sept ou dessus actuellement. Bon, le point positif, c'est que y en a bien deux ou trois qui ont l'air moins frais que Lute et moi, c'est rassurant.
En parlant de Lutecya, d'ailleurs, elle a déjà commencé à se dandiner en rythme juste à côté de moi.
Quelle horreur que cet endroit...
Coincé pour coincé, je tente de me mettre dans le truc et commence à gigoter à côté de mon amie. Et quand je dis que je sais pas danser, je veux dire que j'ai littéralement jamais dansé de ma vie.
Le truc le plus proche que j'en ai fait, c'était de spammer l'emote dance sur WoW.

Le malaise est assez réel, ne nous mentons pas. A peu de choses près, je dirais que mes pas de danses se rapprochent pas mal de ceux d'un canard boiteux.
Ou d'un vieillard gêné par ses hémorroïdes, je vous laisse juger.

Ca fait bien cinq minutes qu'on est sur le dancefloor quand le mec à la musique change pour quelque chose de plus... lent ?
Je jette un coup d'oeil paniqué autour de moi quand je vois des couples se former sur la piste... Ca sent pas bon putain.

-Non, nope, nope, NOPE, c'est mort, je retourne boire !

Je me retourne d'un geste un peu trop ample. C'est rigolo, y a tout qui se met à tourner autour de moi. Mais c'est un peu chiant, j'ai perdu la direction de la table, du coup.
Par contre, l'alcool est en train de me foutre un sacré vertige, comme si j'étais en train de...

*BOUM*

Ah bah oui, de tomber, effectivement.
... Et je crois que c'est Lutecya qui vient d'amortir ma chute, contre son gré.
J'essaie de me relever le plus vite possible vu mon état. Merde, merde, merde ! Ca craint putain !
Je tends une main à Lutecya et l'aide à se relever.

-Désolé, j'ai perdu l'équilibre...

La honte quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Jeu 24 Aoû 2017 - 23:21

It's our night


« Mais je sais pas danseeeeeer Luteeeeee... » fut la réaction de mon ami. Et, évidemment, j’étais la première à ne pas écouter ce genre de détails futils à mes yeux. Tu sais pas danser ? APPRENDS ! Dandine toi, amuse toi, essaie d’avoir le rythme dans la peau. En tout cas, qu’importe sa plainte, on se trouve au milieu de la piste. Je m’éclate ce soir, je relâche la pression, je me sens tellement mieux que j’en oublierai presque le reste du monde.

Je ris en voyant les pas de danses de mon ami, alors que je me place près de lui et commence à faire la danse du robot, histoire qu’il ne soit pas le seul boulet de la piste. Bon, ok, les deux poivrots plus loin sont pas mal dans leur genre mais quand même. Bref, après le robot…viens le disco ! Et me voilà qui tend le bras en haut à droite, avant de le descendre, doigt pointé, vers le bas à gauche et on recommence. Me faudrait un micro pour mettre de l’ambiance, je suis certaine que ce serait vachement fun de me prendre pour une chauffeuse de salle le temps d’un instant. J’étais prête à y aller quand le rythme changea complètement. NAN mais tu mets de slow quand les gens font les fous sur la scène ! C’est quoi ça ? « Non, nope, nope, NOPE, c'est mort, je retourne boire ! » s’exclama alors Isao au bord de la panique. « OUIIIII retournons à nos bières, elles sont mieux que cette daube ! » m’exclamai-je à mon tour.

Puis, je vis Isao…comme un bateau au milieu d’une tempête. Il tanguait…tanguait…tanguait…avant de se retourner. Massacrée par un gringalet : voilà ce qu’il venait de m’arriver. Le BOUM avait attiré les regards des quelques gens encore sobres, alors que je me retrouvais écrasée par le poids, pas léger contrairement à ce que je pensais, de Sakubara. Première réaction ? UN ECLAT DE RIRE INCONTROLABLE ! J’étais en train de rire tellement fort que j’en avais les larmes aux yeux et mal aux abdos. Bon, ok, le ventre, c’est peut-être à cause du poids mort au-dessus de moi. Il comprend qu’il m’écrase car il se relève relativement vite, me tendant la main en s’excusant pour m’aider à me relever. Je suis tellement en train de rire qu’il fallut une bonne grosse minute avant que je n’arrive à me redresser, frottant ma tenue.

« Mon dieu, Isao, je savais pas que tu avais deux pieds gauches. » le taquinai-je en me dirigeant vers la table. La chaise m’appelle gentiment, et je m’installe en évitant cette fois de faire ma morfale. Ma bière, quasiment vide, s’est un peu réchauffée, du coup je l’avale d’une traite avant de faire un « YOUHOUUU » en direction du serveur et un petit geste montrant mon verre vide pour lui faire comprendre que j’en veux une autre. Puis un signe pour montrer qu’il en faut carrément deux avant de tourner mon regard en direction de mon voisin de chambre. « Mec, je crois que cette soirée va être un véritable carnage ! Mais c’est cool, ça faisait un moment que je n’avais pas autant délirer. Et puis, t’as vu la bimbo là-bas ? On dirait qu’elle veut un Mââââle ! » m’exclamai-je, montrant le demoiselle qui avait jeté des regards plus tôt en direction d’Isao. Elle était collée serrée à un espèce de mec un peu trop musclé, pas du tout sexy. Je savais déjà comment elle allait finir sa soirée elle….LA SALOPEEEEUH !

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Ven 25 Aoû 2017 - 0:18

Il est bon le sol, hein Isao ? Oh bah oui, très très bon le sol de la piste de danse, c'est tellement bon de se le manger en pleine face, miam !
Plus sérieusement, à mon prochain level up, je vais investir des points en Agilité, c'est plus gérable, à force.
Après, ca va. J'me suis cogné la tête par terre, certes, mais ca a pas tapé trop violemment. Apparemment, y a un gros truc un peu mou qui m'a amorti, j'ai eu de la chance. Je palpe un peu : ca a l'air chaud, et fait étrange, ça se met à rigoler.
... Ah bah oui, c'est Lutecya. Forcément.

M'enfin, c'est un peu gênant comme situation quand même. J'essaie de me remettre sur pied aussi vite que possible, et croyez moi, quand y a le sol qui commence à danser la salsa sous tes pieds, c'est pas évident. Mais je m'en tire pas trop mal, j'ai l'impression, et je tends une main pour aider Lutecya à se relever.
Et alors, autant je me suis relevé vite, autant elle, elle se traîne bien. Et forcément, ca attire les regards vers nous.
Déjà qu'avec ma grande taille et mes cheveux, je passe moyennement inaperçu, là, c'est la hess comme on dit.
Elle finit par enfin se mettre debout, et dès que je la vois sur pieds, je me dirige vers notre table. Parce que premièrement, y a un peu trop de gens qui nous regardent, et deuxièmement, bah on a quand même nos verres qui nous attendent ! Faut pas se laisser abattre.

Alors que Lutecya s'installe à peu près correctement, je me contente de m'affaler dans mon siège. Toutes ces émotions, ca m'a fané.
Comment ça je me suis à peine remuer ? C'est plus d'effort physique que je n'en fais en une semaine ce qui vient de se passer, moi je me trouve vachement courageux, quand même !
Je finis mon verre en même temps que Lute, qui fait signe à un serveur de nous resservir avec une grâce et une féminité impressionnante.
Clairement, on doit en être à peu près au même point.

-Mec, je crois que cette soirée va être un véritable carnage ! Mais c’est cool, ça faisait un moment que je n’avais pas autant délirer. Et puis, t’as vu la bimbo là-bas ? On dirait qu’elle veut un Mââââle !

Ben vas-y, dis le plus fort encore, c'est pas comme s'il y avait la moitié du bar qui nous regardait, j'ai envie de dire !
Faudrait que je la réprimande, mais je suis en train de rire comme un abruti en regardant la scène qu'elle me montre. Pour le coup, c'est vrai qu'elle a l'air de chercher de testostérone pour ce soir, la madame.

-Apparemment, dans les films, c'est souvent comme ca que ca se passe, y a toujours un mec pour emballer une nana avec une paire d'obus au bar... Faut croire que l'alcool, ca aide pour ça.

Parlant d'alcool, nos verres viennent d'arriver. Parfait, ca commençait à faire soif, là. J'avale une gorgée avant de reprendre.

-En tout cas, Hotaru, elle m'a toujours dit que si je cherchais une nana, c'était dans ce genre d'endroit que je devais à aller. Et pour le coup, ca a l'air de marcher, parce que la seule fois avant ce soir où je suis allé dans un bar, c'était avec elle et elle a essayé de me draguer, mais c'est parce qu'elle avait trop bu, c'était bizarre.

Je regarde un peu les gens autours de moi. On peut distinguer deux catégories : ceux qui sont venus en groupes d'amis, et les tourtereaux qui passent la soirée à deux. Mais du coup...

-Hé, dis, tu crois que les gens ils s'imaginent qu'on sort ensemble ?

A cette pensée, je peux pas m'empêcher d'éclater de rire. Vu la taille de Lute, il faudrait un escabot pour faire des câlins, ca serait assez comique !
J'attends de me calmer un peu avant de reprendre une gorgée de bière.
Ouais, nan, en vrai, ca serait vachement bizarre plutôt que drôle, à bien y réfléchir.
Après, celà dit, je dois bien reconnaître qu'elle est cute quand elle fait pas de conneries.
...
Je vais reprendre une bière, ça m'évitera de penser à ce genre de bêtises.

-Et du coup, je t'ai jamais demandé, mais t'as un mâle, toi, comme tu dis ?

Finesse : 0.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Sam 26 Aoû 2017 - 23:37

It's our night


Mon dieu, avec tout ce qu’il venait de se passer, je me sentais tel un mouchoir trop imbibé d’alcool. Alors que je n’en avais pas bu tant que ça. Qu’est-ce qui me donne cette impression ? Peut-être le fait qu’il me fallut une bonne paire de minutes à me redresser après la chute d’Isao sur mon petit corps tout frêle. C’était vachement ridicule la façon dont je me tortillais de rire, attirant l’attention de l’entourage. Bref, une fois redressée, j’avais décidé de retourner m’assoir. Une fois installée, j’avais observé autour de moi ce qui se passait. J’avais repéré la gonzesse un peu pupute sur les bords plus loin, accrochée aux bras d’un faux musclors. J’avais ris et fit remarquer le tout à mon ami, qui n’hésita pas à y aller de son avis.

« Apparemment, dans les films, c'est souvent comme ca que ca se passe, y a toujours un mec pour emballer une nana avec une paire d'obus au bar... Faut croire que l'alcool, ca aide pour ça. » me dit-il, ce qui me fit plutôt rire. En effet, la scène était typiquement celle d’un film. « Je trouve cela très stéréotypé quand même. Genre… en plus, c’est ultra weird je trouve comme situation.  La nana, elle donne une sale image d’elle, je serai un homme je voudrai même pas savoir ce qui se cache entre ses cuisses… » heurk, ce que j’ose dire là franchement… je me reconnais plus et quand je vis la boisson apparaître devant moi, je me jetais dessus histoire d’oublier que je pouvais être aussi… langue de vipère !

« En tout cas, Hotaru, elle m'a toujours dit que si je cherchais une nana, c'était dans ce genre d'endroit que je devais à aller. Et pour le coup, ca a l'air de marcher, parce que la seule fois avant ce soir où je suis allé dans un bar, c'était avec elle et elle a essayé de me draguer, mais c'est parce qu'elle avait trop bu, c'était bizarre. » avait-il ajouté alors que j’enfilais plusieurs gorgées de ma boisson. Je fis un petit sourire. J’avais remarqué que ce dernier avait l’art de parler de cette Hotaru à chacune de nos sorties ou même parfois quand on travaille ensemble sur nos cours. Baaaah… au fond, je suis sûre, y a un truc entre eux ! C’est pas possible autrement ! Sauf si elle aime les boobs. Alors là, il est dans le caca et vachement profond même ! Mais si elle a tenté de le draguer… peut-être qu’elle ne l’est pas ? Et donc, il a une chance ? Ca pourrait être vachement cool pour lui non ? Enfin… s’il l’aime quoi ! Fin je sais pas… au fond, je m’en fous pas, mais c’est pas un truc auquel je devrai autant me gratter la cervelle ? Siiii ? « Et t’as rien fait vis-à-vis de sa drague ? » demandai-je, assez curieuse de connaître la façon dont il avait réagi ce jour-là. Ca me permettrait de savoir si oui ou non, y a un truc entre eux !

« Hé, dis, tu crois que les gens ils s'imaginent qu'on sort ensemble ? » me demanda-t-il subitement, après avoir observé la salle, avant d’éclater de rire. Je fus…étonnée par deux choses : d’abord, il avait ri si fort comme je ne l’avais jamais vu faire auparavant, ce qui m’amusait, ensuite… il avait osé parler de relation de couple sans même avoir une once de gêne ! HORS, je suis sûre qu’en temps normal, il n’aurait même pas osé prononcé cette question à haute voix. Décidément, l’alcool avait un drôle d’effet sur les gens parfois. « Peut-être que oui, mais franchement, on irait pas ensemble je crois… y en a qui se demanderait qui est la fille en nous voyant… à cause de tes cheveux ! » rigolai-je à mon tour, avant de boire une nouvelle longue gorgée de ma boisson. Bien, j’avoue, il a du charme… et… TAGUEULE PUTAIN CONSCIENCE DE MERDE ! Nan mais je pense à des choses trop étrange ! Ca me gêne trooop.

« Et du coup, je t'ai jamais demandé, mais t'as un mâle, toi, comme tu dis ? » me demanda-t-il finalement, alors que je cracha une partie de ma bière à peine mise en bouche. Nan mais c’est quoi cette question ? Pourquoi ? Comment ? D’où ? Je comprenais pas … genre … quoi… il veut savoir si je suis célibataire, c’est ça ? J’ai bien compris ou bien … ? Je dois être toute rouge, méga rouge même. Je vais mettre ça sur le compte de la bière, oui, c’est bien ça !

« Heu… hmmm… Nan, pas de mââââle. » répondis-je avec hésitation, au fond, je savais pas du tout comment réagir. C’était quand même bizarre non ? « Et…toi ? Un mâââle ? » demandai-je, un grand sourire idiot sur le visage pour essayer de détourner mon attention de la question quelque peu gênante dont j’avais eu le droit. Puis, je me rappelais d’une blague que l’on m’avait fait un jour. « Tu sais ce qu’est un grand nain ? » demandai-je à mon ami pour le coup.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Dim 27 Aoû 2017 - 10:37

L'évocation de mon histoire avec Hotaru semble provoquer un truc chez mon amie, parce que la voilà qui me regarde avec un grand sourire, et j'ai la désagréable impression qu'elle s'imagine des choses.
Entre Hotaru qui s'imagine que je veux me taper Lutecya et cette dernière qui a l'air de s'imaginer que je suis amoureux de ma meilleure amie, je suis pas sorti de la berge, comme dirait l'autre.
Je prends une nouvelle gorgée de bière et m'apprête à me justifier, mais Lutecya me devance.

-Et t’as rien fait vis-à-vis de sa drague ? 

-Ah, euh...

Je fronce les sourcils, ferme les yeux et me gratte le haut du crâne. Pas facile de se concentrer quand les choses tournent autour de toi, d'autant que de base, j'ai déjà une mémoire de type déficiente...

-Ben, au début, je croyais qu'elle faisait ca pour déconner, du coup, ça me faisait rire.

Je lève les yeux vers le plafond, un doigt sur le menton, pendant que les événements de cette soirée à Busan me reviennent peu à peu à l'esprit.

-Ouais, puis après, elle m'a roulé un patin au milieu du bar, je te cache pas que c'était surprenant, ahah. J'étais un peu tétanisé sur le coup, puis je l'ai repoussé, elle a perdu l'équilibre et elle s'est vautrée sur une table.

Je peux pas m'empêcher de rire en me remémorant la scène, elle était complètement déchirée ce soir-là !

-Mais bon, le lendemain, elle m'a expliqué que c'était sous l'effet de l'alcool qu'elle avait fait ça et qu'il fallait pas que je prenne ce qui c'était passé au sérieux, du coup, c'est rien de grave, juste une anecdote marrante.

C'est ce qu'elle m'avait expliqué entre deux vomis et un cachet d'aspirine, en tout cas. Une matinée charmante.

En regardant un peu autour de moi, je demande à Lutecya si elle pense que les gens s'imaginent qu'on sort ensemble. Ben ouais, de l'extérieur, on est genre, un mec et une fille, en tête à tête dans un bar, ça peut laisser penser des choses !
La réponse est cinglante.

- Peut-être que oui, mais franchement, on irait pas ensemble je crois… y en a qui se demanderait qui est la fille en nous voyant… à cause de tes cheveux ! 

... Autant je suis d'accord sur le fait qu'on irait pas ensemble, ne serait-ce que parce qu'elle est à moitié naine, mais pour ce qui est du reste...

-Grmph... Ils sont très bien mes cheveux d'abord....

Finalement, je lui demande si elle a un copain, en utilisant l'expression du "mâââââle", qui me fait beaucoup rire.
Elle, moins, apparemment, puisqu'elle recrache la moitié de sa bière. C'est gentil de vouloir partager avec moi, Lute, mais on boit déjà la même chose...
Et du coup, elle passe au rouge pivoine. Apparemment, j'ai touché un point sensible. D'habitude, c'est moi qui rougit, pas elle !
Celà dit, ca lui donne un côté mignon.
... Qu'est-ce que je raconte moi ?
Sa réponse est négative et hésitante.

-Bizarre, t'as l'air de quelqu'un de cool et de populaire contrairement à moi, je pensais que t'aurais un mec.

J'avale une autre gorgée de bière pour finir mon verre, tandis que mon amie revient à la charge.

-Et…toi ? Un mâââle ?

-BWAHAHAHA *KOF* *KOF*

J'éclate de rire et, fatalement, m'étouffe avec ma boisson. Il me faut bien une minute avant de reprendre contenance.

-Tu plaisantes ? Déjà, de base, je suis plus intéressé par les filles. Enfin, je suppose... Je suis jamais sorti avec une fille en fait.

Isao l'échec social, épisode 1. A bientôt 21 ans, c'est un peu triste quand même.
Sorti de nulle part, Lutecya me dit :

-Tu sais ce qu’est un grand nain ? .

Ah. Une devinette. Je suis nul en devinette. D'autant que je vois pas le rapport avec notre conversation mais, soit.
Je me gratte la nuque. J'ai bien une idée, mais...

-C'est toi, sauf que c'est grand ?

Putain, je suis hilarant, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Lun 28 Aoû 2017 - 0:40

It's our night


« Ben, au début, je croyais qu'elle faisait ca pour déconner, du coup, ça me faisait rire. Ouais, puis après, elle m'a roulé un patin au milieu du bar, je te cache pas que c'était surprenant, ahah. J'étais un peu tétanisé sur le coup, puis je l'ai repoussé, elle a perdu l'équilibre et elle s'est vautrée sur une table. » répondit-il à ma question. Je m’imaginais bien la scène, enfin presque vu que je ne sais pas du tout à quoi ressemble son amie. Du coup, quand il se met à rire, je le suis évidemment. J’avoue que ce genre de scène, c’est quand même mémorable.

« Mais bon, le lendemain, elle m'a expliqué que c'était sous l'effet de l'alcool qu'elle avait fait ça et qu'il fallait pas que je prenne ce qui c'était passé au sérieux, du coup, c'est rien de grave, juste une anecdote marrante. » ajouta-t-il finalement et je fis un petit sourire. Ca n’avait pas l’air de le déranger plus que ça. Pourtant, elle lui avait dit que le baiser était pas sérieux… donc, s’il l’aimait bien, il aurait du être plus triste en disant ça non ? Donc, il l’aime pas ? Ou bien, il le cache. Moi, en train de m’imaginer des choses ? Nan, je sais pas de quoi vous parler d’abord ! Bref, du coup, revenons au présent.

Ainsi, il en était venu à me demander si les gens autour de nous pensaient qu’on était ensemble. J’avoue que j’ai un peu ri à sa question, avant de lui donner mon avis. Evidemment, j’avais surtout fait une petite taquinerie sur la longueur de ses cheveux. Rien de bien méchant à mes yeux. « Grmph... Ils sont très bien mes cheveux d'abord.... » me répondit-il et je pouffais un rire, avant de faire un clin d’œil. « Je n’ai pas dit le contraire, je te taquinais uniquement. » lui dis-je alors, histoire qu’il ne soit pas vexé.

Par contre, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il me demande si j’étais célibataire. A un point que j’en avais même recraché ma bière et étais devenu une belle petite pivoine sur deux pattes. Bref, c’était particulièrement gênant comme question. Surtout quand on sait qu’en tout et pour tout, j’ai eu un seul petit ami dans ma vie et puis c’est tout. 21 ans, un seul mec dans sa vie, et toujours friendzoner. Bref, la belle galère pour ce qui est relation amoureuse donc. Du coup, de manière hésitante, je lui avais avoué que j’étais seule. Et pour finir, j’osais lui demander si lui aussi avait un mâle dans sa vie. Il rigola, s’étouffa et moi je m’amusai comme une gosse. C’était vachement drôle pour le coup de le voir dans cette situation. A tel point que je n’avais même pas tilté sa remarque sur le fait que j’étais populaire, et qu’on se le dise, c’était totalement faux. Si j’avais cinq véritables amis, c’était énoooorme. Bref, donc, j’écoutais de nouveau mon ami.

« Tu plaisantes ? Déjà, de base, je suis plus intéressé par les filles. Enfin, je suppose... Je suis jamais sorti avec une fille en fait. » me dit-il. Ah..pas une seule nana.. cette tristesse. Je trouvais cela dommage pour lui, mais d’un autre côté, j’étais pas vraiment mieux lotie que lui. « J’ai eu un seul copain dans ma vie et c’est pas plus mal. T’as vu mon cas franchement ? » lui répondis-je tout sourire. En fait, je savais pertinemment bien que j’étais le genre de demoiselle qui devait pas trop attirer les gars. Pourquoi ? Oooh… mon excentricité, ma façon de me faire remarquer, mon humour à deux balles, mes conneries, ma maladresse… je peux encore en ajouter vous savez ? D’ailleurs, pour le coup, j’ai vraiment envie de changer de sujet, sinon je vais déprimer. Et je veux pas déprimer. Du coup, je veux lui raconter une blague qu’on m’a faite à de nombreuses reprises. Du coup, je lui demande ce qu’est un grand nain.

« C'est toi, sauf que c'est grand ? » me répondit-il et je fis un grand sourire avant de me redresser et me mettre debout sur ma chaise. « Non, c’est moi debout sur une chaise. » m’exclamai-je, avant d’éclater d’un rire tellement moche que ça en devient pitoyable. Au moment où j’allais redescendre, je me pris le pied dans mon autre cheville et me retrouva à basculer, avec ce qui vous sert à poser vos derrières, vers le sol de façon leeeente. Enfin, moi j’ai vu ça lentement, genre scène au ralentis, moi avec des grands yeux étonnés, ne comprenant pas vraiment ce qu’il m’arrivait, avant de m’étaler royalement sur le sol, la chaise à moitié sur moi.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [terminé] It's our night  Mar 29 Aoû 2017 - 19:13

-J’ai eu un seul copain dans ma vie et c’est pas plus mal. T’as vu mon cas franchement ?

Je suis un peu surpris par cette déclaration, pour le coup. Comme quoi, on peut être vachement plus vivant que moi et galérer tout autant niveau sentimental. Enfin, galérer... Concrètement, la dernière fois que je me suis posé ce genre de questions, j'étais même pas encore au lycée je pense, et depuis, ça m'est toujours passé au-dessus de la tête.
Ca sert à quoi d'avoir une copine quand tu peux avoir des APM et un compte Grand Master en Corée, franchement ? Faut savoir comprendre les priorités dans la vie.
Pour en revenir à Lute, effectivement, comme elle le dit elle-même, c'est un peu un cas comme fille, soyons honnête. Elle est complètement barrée par moment.

-C'est vrai que t'es allumée sur les bords, on va pas se mentir. M'enfin, après, à coté, t'es gentille et mignonne, c'est déjà plus que pas mal de gens.

En vrai, elle est mignonne, non ? T'as pas envie de lui tirer les joues en faisant "GOUZI GOUZI GOUZI" quand tu la vois ?
... J'ai pas dit que j'avais envie de le faire, moi, c'est pas mon délire de toucher les gens, mais je suis sûr qu'il y en a qui y pensent quand il la voit.
J'attrape mon verre, encore à moitié plein, et le dresse en direction de mon ami.

-Ben du coup, à notre joyeuse vie de célibataires !

Et on finit la bière cul-sec. Faut pas s'laisser abattre, les enfants.

Apparemment, on en a fini avec cette partie de la conversation, puisque Lutecya me propose une petite devinette.

-Tu sais ce qu’est un grand nain ?

-C'est toi, sauf que c'est grand ?

-Non, c’est moi debout sur une chaise.

Et pour l'illustration, la voilà qui se met effectivement debout sur sa chaise, s'attirant au passage un regard assez désapprobateur de la part d'un des serveurs.
Ca vaaaaaaaa mec, on s'amuse, détends toi du slibard.
Je regarde mon amie juchée sur son promontoire avec un air pensif, avant de hocher la tête.

-Ah ouaaaaaaiiiiis... Pas con...

Elle ira loin cette petite, avec un esprit pareil.

*PAF*

... Par contre, ma p'tite Lute, t'étais pas obligée d'aller tutoyer le carrelage, hein. Déjà parce que c'est assez douteux en matière d'hygiène, puis surtout, tu risques de t'éclater le pif si tu recommences.
J'vois pas de sang, ça a l'air d'aller à ce niveau-là du coup.
Je me lève de ma chaise non sans quelques difficultés en poussant un soupir. On nous regarde maintenant, c'est malin.

-T'es DÉFINITIVEMENT pas sortable.

Je me penche vers elle et commence à l'attraper au niveau des aisselles, un peu à la balourd, pour l'aider à se relever.
Et, la vache (non, je n'parle pas de Lute), c'est pas évident, ça tourne un peu... Heureusement qu'elle a une masse de moineau !
Je l'aide à se rasseoir sur sa chaise, j'dois être d'humeur gentleman ce soir.
Je tente de revenir à ma chaise, mais ça commence à faire beaucoup d'effort là... J'me sens un peu... Nauséeux.
J'arrive quand même à poser mon noble derrière à ma place. J'me sens faible là. Et à mon avis, chuis blanc comme le cul d'un nouveau né.
Ouais, même les geeks peuvent pâlir. On raconte qu'au bout d'un moment, ils finissent par devenir phosphorescent.
Mon estomac se met soudainement à gronder sans aucune forme de subtilité. Je regarde ma montre : ah bah oui, il est vingt heures... C'est l'heure de casser la croûte, en général.

-On peut bouffer un truc ici, où tu veux qu'on aille se chercher un truc dehors ? J'commence sérieusement à avoir une dalle monstre.

Puis, si ça peut éponger un peu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1592
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [terminé] It's our night  Dim 3 Sep 2017 - 17:17

It's our night


« C'est vrai que t'es allumée sur les bords, on va pas se mentir. M'enfin, après, à coté, t'es gentille et mignonne, c'est déjà plus que pas mal de gens. » me répondit-il et je fis une tête de blasée. Genre moi mignonne ? Genre la grosse blague qu’il fait là ! J’ai rien de mignon en moi, faut arrêter de dire des bêtises parfois ! Nan nan nan nan je ne suis absolument point d’accord avec cet adjectif ! Hideuse, boulette, strange, bizarroide, peu élégante, je suis d’accord mais MIGNONNE ? Genre quoi ? On dit ça aux bébés, aux petites enfants et tout ! Moi je suis adulte ! Enfin, du moins, j’en ai l’âge ! « N’importe quoi ! » répondis-je alors en rigolant. C’était clairement trop étrange comme situation. C’était la première fois qu’il me faisait ce genre de compliments, c’était assez perturbant pour moi.

« Ben du coup, à notre joyeuse vie de célibataires ! » trinqua-t-il finalement, et je pris ma propre bière pour boire un coup rapidement en l’honneur de notre solitude relationnelle. A croire que c’était réjouissif d’être seul, mais bon, j’avais pas spécialement envie de tiquer sur ce point oralement. Perso, ça me déprimait un peu de ne pas avoir quelqu’un pour le moment. Même ce qu’on considère comme sentiments amoureux, ça devenait doucement quelque chose de complètement abstrait. Certes, j’avais eu un petit ami un jour, mais ça remonte au lycée ! Alors vous imaginez bien que c’est difficile de se rappeler la sensation que je ressentais à l’époque ! M’enfin… là…je deviens un peu sombre dans mon esprit et donc du coup, je fais une blague concernant les grands nains.

« Ah ouaaaaaaiiiiis... Pas con... » me dit-il une fois que j’eus lâché la chute. Je rigolais comme une gosse face à réaction avait de réaliser une tentative de descente de la chaise. Tentative échouée, game over, you want restart ? Haha, la bonne blague, j’ai l’air tellement ridicule la gueule à terre comme ça. Franchement, je dois avoir bel air comme on dit ! Mais bon, c’est ainsi ! Et puis, je crois que je ne me suis rien cassé du tout… enfin… j’espère en tout cas ! On verra demain, là j’ai pas la tête à réfléchir à ce que je ressens dans mon corps.

« T'es DÉFINITIVEMENT pas sortable. » me lâche-t-il en me rejoignant, et je vois bien à sa démarche que c’est pas simple. Pourtant, je ne peux m’empêcher de sourire comme une idiote. J’avoue, je suis pas la fille la plus discrète de l’univers et encore moins quand je décide de faire des blagues avec ma taille et évidemment avec démonstration ! C’est clairement mieux non ? M’enfin, en tout cas, je suis toujours à terre, étaler telle une petite merde sur le bord de la cuvette. Bref, image dégueulasse, sorry not sorry, c’est mes pensées quand j’ai un peu trop bu !

« Merciiiii du compliment ! » lui répondis-je avec un grand sourire tandis que j’acceptais gentiment son aide pour me redresser. Le pauvre, deux fois déjà qu’il doit me ramasser à terre, il risque de devoir me porter jusqu’au campus si je continue sur ma lancée ! Hahahaha, j’en ris d’avance ! Mais il a une sale tête là tout de suite, il est devenu tout blanc. Il va vomir ? Ou bien, tomber dans les pommes ? Ou bien ? Ou bien je sais pas en fait ! en gros, il a l’air vachement malade !

« -On peut bouffer un truc ici, où tu veux qu'on aille se chercher un truc dehors ? J'commence sérieusement à avoir une dalle monstre. » me demande-t-il. Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa…. C’est donc ça ! Bah oui, c’est vrai que moi aussi j’ai trop la dalle ! En vrai, j’entends mon estomac hurlait à la mort. C’est clairement chaud là-dedans et surtout trèèèèèès vide de solide. Y a que du liquide, ça va faire mal si je reste ainsi.

« J’ai envie d’un big bol de nouilles sautées aux crevettes… et des beignets ! Ouiii des beignets ! Ils en vendent pas ici ? On bouge ! » annonçai-je en me redressant d’un coup, tandis que je prenais ma veste et l’enfilai. Je remarquai tout de suite que ma bière n’était pas finie ! Han han, c’est pas le moment de le laisser là ! Je m’empresse d’attraper mon verre et le bois d’une traite. Heerk, bad idée, ça me donne des montées dans l’œsophage. Il est vraiment temps qu’on remplisse en nourriture celui-ci. Je vais vite payer mes consommations puis me dirige vers la sortie d’un pas assuré. Ce qui est particulièrement étonnant à mes yeux ! J’étais persuadée que j’allais tomber encore une fois, ou marcher en zigzag. Je sais ! C’est l’attrait de la bouffe et des nouilles qui me donne de la force.

«  Dépêêêêêêêêcheeeee ! » lançai-je à mon ami, tandis que je marchais maintenant dans la rue, errant à la recherche d’un truc à bouffe où je pourrai m’empiffrer de nouilles. Haa, en voilà un là-bas ! Ouii, manger ! Je me mets pour le coup à courir, tellement je suis heureuse d’avoir repéré le petit restaurant de nourriture rapide et j’entre telle une amazone à l’intérieur, trouvant rapidement où poser mes fesses.


Et alors que je venais de passer ma commande, un sms arriva. Miséricorde, c'est ma mère ! Elle veut absolument un appel skype dans l'heure parce qu'elle a une grande nouvelle pour moi et qu'il est temps qu'elle m'en parle ! Ha oui ? Vraiment ? Bon..ben..ok..

" Désolée, je dois te laisser, ma mère veut me sonner sur l'ordi et il semblerait que ce soit important !" déclarai-je en me redressant et prenant rapidement ma veste avant de m'éclipser rapidement.
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [terminé] It's our night  

Revenir en haut Aller en bas
 
[terminé] It's our night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps-
Sauter vers: