Partagez | 
 

 [Solo][C-304] Chains of memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) [Solo][C-304] Chains of memories  Sam 19 Aoû 2017 - 3:05

I know that !
C’était sensé être un jour banal, un jour comme les autres. Les cours, de sport comme de salsa, s’étaient relativement bien passé et elle avait réussi à se procurer le tout nouveau journal du club de l’école. Bref, une journée banale où elle avait bu un verre avec une amie en ville, rigolant de tout et de rien. Surtout de rien. Mais Fuki, ça ne la gênait pas. Cela faisait des années qu’elle avait appris à vivre l’instant présent sans plus soucier des autres ou encore des conséquences de ses actions. Oui, elle avait appris, grandis et mûris. C’était comme si le monde dans lequel elle avait vécu dans son adolescence s’était tout simplement effacé, lui et ses mauvais souvenirs.

Cette évolution ? Sans doute liée à des tas de facteurs. Mais il y’en avait surtout un auquel elle devait beaucoup de choses : son fidèle ami. Son pérnom ? Elle ne le savait pas vraiment, n’ayant jamais posé la question malgré ces plus de dix ans écoulés. Non, elle n’avait jamais essayé de savoir qui était cette personne de l’autre côté de l’écran. Par crainte de perdre un lien aussi fusionnel. Comment l’appelait-elle alors ? Heisenberg. Enfin, ça, c’est son pseudo actuel. Il était passé par une dizaine ces derniers temps, mais Heisenberg… c’était le plus récent, à cause d’une série complètement dingue qu’elle avait regardé uniquement pour mieux comprendre son ami pour ce choix de pseudo.

Enfin, bref, revenons-en à sa journée, avant de développer plus tout ça… Parce que c’est la suite qui mérite la plus grande attention de votre part ! Pourquoi . Hé ben…ce pseudo dont on vient de parler… il va bientôt apparaître à un endroit tellement improbable pour Fuki que cela sera assez drôle !

Donc, la voilà sortie de son cours de salsa, où un couple s’était littéralement pris le bec, avec une démonstration dramatique d’un futur mariage un peu houleux. Oui, parce que les deux jeunes gens étaient venus à ce cours pour pouvoir réaliser cette danse lors de l’ouverture de la soirée de mariage. Mouais, Fuki avait remarqué tout de suite qu’ils n’étaient pas assez fusionnels tous les deux. Mais elle ne pouvait pas leur dire non plus… cela les aurait sans doute stresser alors qu’il ne restait plus que deux jours avant le grand moment ! Bref, elle préférait oublier cet épisode, lui rappelant qu’elle avait à peine connu l’amour un jour dans sa vie. En tout cas, elle était passé au combini se prendre un paquet de nouilles instantanées, des cannettes de bières bon marché et des chips à la tomate (ketchup certains diraient mais f*ck). Contente de ses achats, elle rentra en sifflotant chez elle, ouvrant sa porte dans un appartement complètement vide. Même pas un animal de compagnie… pas d’homme.. rien. Mais elle ne déprima pas ! Non, au lieu de ça, elle mit de l’eau à bouillir, alluma son ordinateur et posa le journal de Kobe au coin de son bureau. Elle le lirait…un jour.

Elle se dirigea ensuite vers sa chambre, pris Monsieur Pinguoin et vint le placer sur la seconde chaise de bureau, sa chaise rien qu’à lui. Evidemment, elle l’avait salué et fait un câlin parce qu’il était sa seule véritable source d’affection à l’heure actuelle. Il faut dire qu’elle n’avait pas vu ses nièces depuis un moment et qu’elle se sentait souvent seule le soir. Heureusement que ces nombreuses peluches étaient présentes pour lui tenir un peu compagnie. Son attention fut attirée par la bouillore qui s’était mise à beugler. Ouverture des nouilles, hop dans un bol, hop l’eau chaude et on recouvre. Dans cinq petites minutes son repas serait prêt. Elle prit une des canettes et la posa près de l’ordinateur, le reste dans le frigidaire. Elle s’installa sur sa propre chaise et surfa sur ses forums. Pas de message de son meilleur ami par correspondance, pas grave, il devait être encore au boulot.

« Tu sais M’sieur Pinguoin, un jour… faudrait que j’ose lui proposer de se voir. » dit-elle, tournant son visage vers l’objet inanimé, restant du coup silencieux. Petit soupir, elle n’était pas trop d’humeur aujourd’hui. « Et puis, j’ai espoir que ça pourrait bien se passer. Avec Iku, ça a été super au final alors que je stressais comme une gamine ! Donc.. avec Heisenberg… ça devrait passer crème non ? » Elle tourna son regard sur sa machine, ouvrant skype.

Nakifu001 à Heisenberg
Yo man ! Comment s’est passée ta journée ? Tu devineras jamais ce qu’il s’est passé au cours de salsa ! A mourir de rire !

Une fois le message envoyé, elle tourna sur sa chaise de bureau, attendant encore quelques instants avant d’aller se chercher sa nourriture qui ne devrait plus tarder à pouvoir être dévorée. Alors que l’objet sur lequel elle était assise tournoyait avec plaisir, son regard fut attiré par le journal. Finalement, elle allait le lire maintenant. Elle devait encore attendre quelques minutes. Elle passa en revue le sommaire, cherchant sa rubrique préférée : celle des potins.



© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 276
■ Inscrit le : 01/07/2017

■ Mes points : 75

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Fuki Nakuru
« Personnel ; prof de sport »
(#) Re: [Solo][C-304] Chains of memories  Lun 4 Sep 2017 - 0:46

It's impossible !!!!
A peine eut-elle ouvert le journal de Kobe que le son de skype attira son attention. Elle n’était pas tout à fait sûre de qui lui envoyait un message : il faut dire que sur les réseaux, elle a pas mal d’amis à force d’y trainer. Elle ouvrit donc le logiciel et approcha son visage de l’écran pour voir de qui il s’agissait. HEISENBERg ! Vouii ! elle était contente de voir qu’il avait déjà répondu à son message. Elle n’avait donc pas eu à attendre longtemps. Reposant le journal sur le côté, elle ouvrit la conversation pour lire ce qu’il avait envoyé.

Heisenberg à Nakifu001
Hola señorita ! oh, rien de spécial et toi ? Raconte moi tout ça !

Ni une, ni deux, elle s’étira un peu, fit craquer ses doigts comme à son habitude et posa ses derniers sur le clavier. Elle avait hâte de tout lui raconter, juste pour qu’ils se marrent en plus de la stupidité des gens à certains moments. Il faut dire qu’elle aimait bien faire sa langue de vipère, alors un peu plus ou un peu moins, ça ne lui changeait pas grand-chose au final !

Nakifu001 à Heisenberg
Y a un couple qui vient apprendre la salsa ces derniers temps pour leur mariage qui a lieu dans deux jours. Sauf qu’ils sont tellement doués qu’ils n’ont fait aucun progrès. MAIS LE PLUS DRÔLE ! C’est que la nana elle m’a littéralement piqué une crise de larmes en plein cours ! Elle était là à chialer : il est nul, je sais pas pourquoi je me marie avec, c’est une erreur ! Ca a fini en dispute pré-conjugale le bazar ! Elle lui a même balancé un tapis de yoga qui trainait au fond de la salle ! J’étais EX-PLO-SE !

Et voilà, Fuki la langue de pute avait encore frappé et critiqué maintenant ses élèves (adultes) de salsa juste pour le plaisir ! Elle avait eu envie d’ajouter : voilà pourquoi je veux pas me marier. Mais elle avait pas non plus envie de débattre sur le pourquoi du comment elle ne voulait pas de mariage. Bon, ok, elle y avait déjà pensé, et parfois l’envie lui prenait… mais elle avait vite compris qu’il fallait d’abord avoir une relation et ça, c’était pas la chose la plus simple pour la demoiselle. Du coup, elle s’était rabattue sur l’idée que le mariage…BEN C’EST NUL ! VOILA ! En tout cas, une fois qu’elle eut appuyé sur la touche enter, elle retourna à son petit magazine.

Elle commença à rire, en reconnaissant le nom de certains de ses élèves ou du directeur dans le tas. Décidément, M. Itashi avait encore besoin que sa moman fasse la lessive pour lui. Elle avait trouvé ce petit message tellement drôle qu’elle avait failli tombé de sa chaise. Heureusement, elle avait réussi à se retenir de justesse à son bureau. Sauf qu’un mot…juste un mot…attira littéralement toute son attention !

D’anonyme au grand blond, au rouquin et au papy : RDV à 21h sur la plage, j’apporte la bière (bio t’inquiète !)
Signé Heisenberg.

« WHAT THE FUUUCK ? NAAAAAAAAAn ? NAN NAN NAN NAN ! » s’exclama soudainement Fuki en lisant ce passage du magazine. Elle était en plein bug. Heisenberg….heisenber… Nan, ça pouvait pas être lui. Elle jeta un coup d’œil à son écrit d’ordinateur, puis au magazine et ainsi de suite à plusieurs reprises avant de lancer le magazine en l’air, se laissant aller violemment contre le dossier de sa chaise, basculant comme une vache disgracieuse en arrière. Sa tête heurta un peu le sol, mais rien de bien grave. Ca lui avait permis de se remettre approximativement les neurones en place. Elle resta ainsi quelques minutes, fixant sa lampe. Elle se demandait si le Heisenberg du journal et celui sur internet était une seule et même personne.

« IMPOSSIBLE ! » hurla-t-elle alors, avant de se redresser rapidement et de prendre M. Pinguoin entre ses bras, fixant les gros yeux cousus de ce dernier. « Rassure-moi, dis-moi que je suis juste parano ! Ca peut pas être lui hein ? » lui demanda-t-elle. Le silence de sa peluche avait parfois le don de la calmer… sauf que là, elle se sentait en situation de grosse panique.

© 2981 12289 0

---------------------------------

Fuki parle en #ff0033
Revenir en haut Aller en bas
 
[Solo][C-304] Chains of memories
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Les logements-
Sauter vers: