Partagez | 
 

 Bonjour l'Anonymat!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 114
■ Inscrit le : 19/02/2017

■ Mes points : 65

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Toshiko Koizumi
« Elève ; en 4ème année »
(#) Bonjour l'Anonymat!  Mer 4 Oct 2017 - 6:37



 Bonjour l ' Anonymat!
avec Ivanov-sensei



« Allez Tosh, t'es capable. Tu le mets par terre, tu cognes et tu cours. C'est pas bien bien compliqué... non?» pensa-t-elle

Toshi se tenait cachée, sur le coin d'un mur, près de la salle des profs. Elle tenait entre ses mains l'un de ses petits bébés, pondu sur plusieurs semaines... questions qu'il ne soit pas trop intense pour les lecteurs.

Son professeur d'anglais , Ivanov-sensei, était le président du club de littérature et avait eu une idée pour le club de littérature. Il voulait réaliser un projet du club de littérature concernant un recueuil de texte que ceux-ci voulaient publier et ils avaient inviter tout élève voulant participer à apporter son manuscrit au professeur responsable, en l'occurence, lui.

Toshi avait une passion cachée, une passion qu'Emma était la seule à savoir dans tout l'univers entier et plus loin encore. Elle adorait écrire des « Fanfictions ». Mais pas n'importe quoi. Elle était bien reconnue sur la toile pour son style sensuel bien développé. Elle savait comment mettre de l'ambiance quoi. D'accord de l'ambiance et bien plus encore mais ça, c'était une histoire pour une autre fois.

La revoilà donc, de retour à la réalité, avec sa version, disons... moins explicite, d'un de ses classiques virtuels, cherchant le courage de se rendre devant la porte et de laisser son manuscrit. Son coeur battait à la chamade et elle s'accrochait très fort la chemise qu'elle serrait contre elle. Elle avait bien identifier sur le dessus à qui allait la chemise et pour quelle raison. Elle regarda l'heure sur son portable qu'elle gardait dans ses pantalons. Bon, elle devait y aller. Elle ne pouvait pas rester planter là toute l'après-midi! Elle prit son courage à deux mains et se dirigea vers la porte.

« Tu cognes, tu déposes ton document et tu cours. Tu cognes, tu déposes ton document et tu cours... » se répétait-elle.

Arrivée devant la porte, elle respira un bon coup, cogna, déposa son document, se retourna et de prépara pour le sprint de sa vie. Alors, qu'elle allait prendre son élan pour partir en vitesse, elle perdit pied et se ramassa par terre, le visage contre le plancher pendant que la porte de du local s'ouvrit derière elle. Voilà, bonjour l'anonymat. Sa vie était fichue. Elle avait, par contre, encore un espoir, elle releva la tête dans l'espoir de voir un visage inconnu mais non, c'était son professeur d'anglais lui-même. Sa vie était vraiment fichue. Au moins, elle portait un pantalon et non une jupe. L'humiliation aurait pu être bien pire...


---------------------------------


Japonais [#9900ff] // Coréen [cc0033] // Anglais [0000cc]

Mummy Cookie
Toshipédia || Définition de la Toshivoxophilie || Il a dit Oui!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 106
■ Inscrit le : 01/11/2016

■ Mes points : 26

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : A-502
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Joshua Ivanov
« Personnel ; prof d'anglais »
(#) Re: Bonjour l'Anonymat!  Ven 6 Oct 2017 - 19:52

Assis dans la salle presque vide, je me permettais quelques libertés en m'affalant sur ma chaise tel un adolescent mal éduqué et vide de toute énergie. Il s'en était fallu de peu pour que je finisse par me décider à mettre mes pieds sur une table, chose que je n'avais bien entendu pas faite, après tout "on est pas chez mamie, hein.". Alors que j'étais à moitié assis, à moitié allongé, j'avais entamé ma lecture du weekly shonen jump de la dernière semaine du mois précédent. Suite aux événements qui s'étaient passés ces derniers mois dans ma vie, j'avais pris un certain dans la lecture de cette hebdomadaire, ma lecture manganesque étant à ce moment loin d'être ma préoccupation première. Désormais, je possédais un peu plus de temps et me permettais alors de lire le chapitre 612 de Bleach afin de savoir ce qui arrivé à Ichigo, après tout cet arc étant le dernier, le dénouement finale s'approchait de plus en plus. Dans le chapitre précédent, une bombe tel que la paternité du Roi des Esprits sur Yhwach, le principale antagoniste de l'arc qui se révéla même être dans une certaine manière, l'origine de la série, un très gros choc pour ma part.

En pleine lecture de ce chapitre qui n'était finalement pas très garnie d'information ou d'action, je fus interrompu par un bruit venant de la porte d'entrée signalant le désir supposé d'entrer d'une quelconque personne.... Personne ne semblait vouloir répondre... où y avait-il tout simplement personne dans la salle à part moi, les meubles cachant certaine partie de la pièce, je n'avais pas non plus été vérifié. Je me décidais finalement à y aller moi-même en exprimant le manque de motivation qui s'était emparé de tout mon être par un soupire intérieur, je m’amuserais tout de même de reboutonner le dernier bouton du haut de ma chemise que j'avais déboutonné précédemment.

La porte ouverte, personne ne se trouvait finalement devant à attendre, j'aurais alors pu me dire que cela pouvait être une quelconque blague venant d'un quelconque élève un peu trop enfantin... ou même d'un professeur d'ailleurs. Malheureusement, j'avais déjà expérimenté cette situation par le passé ; envoyé un ami pour me le donner à votre place, le déposer devant le pas de la porte ou le faire apporter par un professeur... Nombreuses techniques avaient été utilisé par divers élèves voulant leurs anonymats tout en m'offrant des textes à lire, ce qui se faisait depuis que mon idée de faire un recueil de nouvelles des élèves de notre établissement avait été propagée. Cette idée était bien entendu vraie et tout les élèves étaient les bienvenus – membre du club de littérature ou non – alors je ne pouvais qu'apprécier la participation, mais l'anonymat m’attrister légèrement.. Aimer un texte sans savoir qui la écrit, surtout si vous pouvez le féliciter en personne, étant assez décevant.

Toutefois, il y avait un petit problème cette fois... la potentielle auteure des papiers se trouvant au pas de la porte se trouvait à côté de la porte et le fait que son visage était collé au sol me faisait supposé que c'était pas pour me surprendre à la base. Deux idées se bousculèrent alors dans ma tête face à cette situation dès plus rare, l'une de ces idées avait été alimenté par mes lectures manganestes passées et caractérisées par le terme « ecchi ». Heureusement pour mon statut de professeur et d'adulte que la jeune fille n'était pas équipé d'une jupe – qui se serait alors relevé dans la chute – et  qui aurait alors sûrement provoqué gêne et rumeur. La deuxième idée tant qu'à elle était bien plus compatissante envers l'élève que la première et se situait sur une question bien particulière... Où était l'anonymat désormais dans cette situation ? C'est alors que, tandis que je pensais à peut-être entrer maintenant que j'avais ces textes afin de préserver un faux anonymat, la jeune fille scella son destin en me jetant un regard.

Je m'avançais alors vers elle et lui tendais gentiment ma main afin de l'aider à se relever tout en lui disant avec un sourire taquin « Bonjour à vous, Mademoiselle l'Anonyme » qui était, malgré toute ma gentillesse, impossible à ne pas dire face à cette situation quelque peu amusante. Il ne faut pas courir dans les couloirs, il y a bien des raisons – bien que je ne pensais pas que chuter et ne pas être anonyme en faisait partie -. Je finissais par rajouter d'un air un peu plus sérieux « Rien de cassé ? »

Bien que cette situation fantasque m'amusait quelque peu, les textes qui se trouvait dans la pochette titillait mon âme de lecteur et de fan d’écriture ce qui me rendait un peu pressé de rentrer dans la salle afin d'entamer la lecture. Tout cela serait bien entendu en compagnie de leur écrivaine, la jeune Toshiko Koizumi, élève en 4ème année et que je ne savais aucunement ce qu'elle pouvait bien écrire , quel genre avait-elle ?

---------------------------------

♪ God save our gracious King ♪:
 

Pédo Power|Définition de la Toshivoxophilie



Japonais en #800080
Français en #B7CA79
Anglais (US) en #C8AD7F
Russe en #AD4F09

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour l'Anonymat!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; le lycée :: Le bâtiment principal :: Couloirs & casiers-
Sauter vers: