Partagez | 
 

 [L-12] Confessions Intimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 127
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« A l'université ; section scientifique »
(#) [L-12] Confessions Intimes  Mer 1 Nov 2017 - 0:58

Samedi 7 mars 2015, c’est la date à laquelle on s’est donné rendez-vous pour un film avec Meyuki. On s’était rencontré il y a presque 3 mois au recrutement du club d’art, on avait un peu discuté, mais j’ai surtout goûté ses cookies. Depuis on s’était croisé à plusieurs reprises dans les couloirs, au réfectoire, dans la salle de classe de l’autre… Au début, ce n’était pas simple, j’étais perdu, je ne savais pas trop comment me comporter avec elle, il faut dire que c’est la seule fille que j’ai abordée sans chercher à la draguer depuis mon arrivée ici. Je la taquinais, mais elle a tendance à tout prendre au premier degré alors ce n’était pas toujours facile. Mais avec le temps, une complicité est née naturellement entre nous, on a appris à un peu mieux se comprendre. Elle a souvent à manger avec elle, peu à peu mes « bonjours » se sont transformés en « tu aurais un biscuit pour moi aujourd’hui ? » et elle m’en donne un à chaque fois. Je suis l’homme le plus chanceux du monde à l’avoir comme amie et pas seulement pour les sucreries, elle est amusante comme fille.

Je me rappelle le jour où l'on s’est donné rendez-vous… Elle discutait avec ses camarades dans un couloir. Je me suis approché discrètement et lui ai fait peur en la prenant par les hanches et en laissant échapper un « bouh » des plus terrifiants (ou pas). Mais sa réaction a été à la hauteur de mes attentes, elle a fait un petit bon et un visage avec de grands yeux apeurés s’est tourné vers moi. Après avoir remarqué qu’il ne s’agissait que de moi (le grand rebelle taquin aux cheveux rouges), elle a fixé sur moi son regard boudeur… Un jour, il faudra que je lui dise qu’il est plus mignon qu’autre chose, mais ce jour n’est pas encore arrivé. En guise d’excuse je lui ai fait un grand sourire en me moquant gentiment, j’ai lâché une phrase du genre « je ne te savais pas aussi peureuse, j’ai cru que tu allais tomber dans les pommes… Je rigolais hein ». Je lui ai ébouriffé les cheveux en prime, pour qu’elle ne prenne pas ma plaisanterie au premier degré comme elle le fait toujours. Mais je dois avouer que j’étais vraiment taquin ce jour-là. Elle m’a tourné le dos pour discuter avec ses amis, les bras croisés apparemment insatisfaite de mes excuses. J’ai posé ma tête sur la sienne en guise d’affection et ai tenté de me faire pardonner, je n’aime pas quand elle me boude, je risque de ne pas avoir de biscuits la prochaine fois que je vais la croiser. On a discuté un petit moment avec ses amis et juste avant que je reparte en cours elle m’a lancé : « Je ne suis pas si peureuse que ça, pour te le prouver on va regarder un film d’horreur, samedi ça te va ? » L’idée de la voir devant un tel film avec moi qui peut l'effrayer me tente vraiment, en plus elle avait ajouté : « tu verras, il est trop génial, y'a plein de péripéties et tout, y'a de l'action et on ne s'ennuie pas ! ». C’est ainsi qu’on s’est fixé rendez-vous dans ma chambre samedi, elle m’a dit qu’elle viendrait avec le film sur sa clé.

J’ai beaucoup pensé à ce fameux film, Meyu est plutôt du genre comédie à l’eau de rose alors l’imaginer devant de l’épouvante me laisse perplexe, d’ailleurs me dire qu’elle connait un film d’horreur me surprend beaucoup. Le fait qu’elle vante ce film me donne envie de le voir, il doit être génial pour plaire à une fille qui déteste ce genre. J'ai trop hâte ! Mes colocs seront absents ce week-end, on sera tranquille dans ma chambre. On a choisi de le regarder l’après-midi, comme ça Miss Peureuse pourra penser à autre chose pendant le repas et s’endormira sans cauchemar le soir. Je profite de ce rendez-vous pour remercier Meyu pour tous les biscuits qu’elle m’a donnés et surtout la remercie des chocolats de la Saint Valentin qui étaient super bon. Je ne sais pas si j'oserai lui dire que j'ai mangé tous les chocolats dans la soirée. Pour la remrecier, j’ai décidé de me mettre au fourneau et lui faire des sablés, j’ai trouvé la recette ça n’a pas l’air si compliqué.

J’ai mis le réveil tôt ce samedi pour aller en course avant de cuisiner. Avec dans mon sac du beurre, du sucre, de la farine et des œufs, je suis prêt à affronter l’épreuve. Je mélange tous les ingrédients en suivant la recette, j’en mets un peu partout au passage. J’enfourne la pâte et attends que les sablés prennent une jolie couleur. C’est dur de voir à travers la vitre noircie du four. Mais je n'ai jamais pensé à ouvrir la porte pour mieux voir. Quand je les sors ils ont bien bruni, je suis plutôt content de moi, sur la photo de la recette ils étaient plus jaune pâle, mais ça ne doit pas changer le goût, si ? Je nettoie tout mon bordel et décide de ne pas les goûter avant Meyuki. Je mets les biscuits dans une boite, range mes ingrédients dans un placard et pars manger.

En attendant que mon invitée arrive, j’utiliser mes muscles pour déplacer le lit d’un de mes colocs et le coller au mien, on sera mieux installé comme ça. Je prends au passage tous les coussins présents dans la chambre pour rendre notre après-midi film encore plus agréable. Je pose mon ordinateur et la boite de biscuits sur le lit. Je ferme les stores et n’allume que les lampes de chevet pour que l’ambiance reste sombre, mais qu’on ne soit pas non plus dans le noir complet. Voilà tout est prêt ! J’ai vraiment envie que cet après-midi se passe bien, j’espère que Meyuki apprécie les efforts que j’ai faits.

Trois petits coups sur la porte annoncent l’arrivée tant attendue de mon amie. Je l'ouvre et l’invite à entrer :

-C’est bon tu as le film ? J’ai fermé les stores pour qu’on soit encore plus dans l’ambiance.


Je ne peux contenir mon grand sourire et quelques sautillements, j’ai vraiment hâte de voir ce film et surtout les réactions de Meyuki. Elle m’a donné envie la petite ! Je m’imagine déjà lui donner des frissons et l’effrayer. Je suis si content d’avoir fait des sablés pour elle que je lui tends la boite pour qu’elle se serve en expliquant :

-Je les ai faits ce matin, j’espère qu’ils seront bons. Je me suis retenu de les goûter pour que tu sois la première ! C'est pour te remercier pour les chocolats.


Une fois un biscuit dans sa main je l’observe avec attention. Quelle va être sa réaction ? Je la dévisage un peu stressé, je me croirais dans un de ses concours de cuisine à la télévision, c’est comme si mon avenir se jouait sur ce biscuit.

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 1153
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: [L-12] Confessions Intimes  Mar 12 Déc 2017 - 1:23

Confessions intimes ♫

Eh beh dis donc, je suis contente de rester dans les dortoirs cette apres midi ! Plein de nuages et voilà qu’il commence à pleuvoir. Il ne fait pas chaud en plus ! Normal pour un mois de mars vous m’direz. Je suis sortie tard du lit, genre vers... onze heure et demi ? Après m’être préparée et être allée manger au réfectoire, je suis vite rentrée pour réviser un peu pendant que le film chargeait sur ma clé. Quel film ? Eh bien, THE film ! Le film d’« horreur » que Nobuo attend avec impatience.

«  tu verras, il est trop génial, y'a plein de péripéties et tout, y'a de l'action et on ne s'ennuie pas !  » lui avais-je dit dans la semaine...

Il m’a taquiné dans la semaine, alors je vais lui faire payer ! Mouahahah, s’il savait à quoi s’attendre ! Bon, Kyoya apprécie pas trop que, pendant son absence, j’aille regarder un film avec Nobuo parce que blablabla blablabla, mais c’est mon ami et on s’entend bien alors pourquoi annuler ? Quoiqu’il en soit, j’ai réussi a le convaincre, et donc maintenant que j’ai fini de réviser, et que le film est bien sur ma clé, en route ! Je sors de ma chambre, clé USB en poche et ferme la porte derrière moi. J’ai cru comprendre qu’un nouveau avait atterri dans notre chambre à la place de Sascha, mais je ne l’ai pas encore vu et son nom n’est pas encore affiché sur la porte. On verra ça plus tard, si ça se trouve il est super gentil et on va bien s’entendre ! m’enfin on verra plus tard. Là, pour l’heure, j’ai une revanche a prendre sur Nobuo ! Je marche jusqu’à la porte de sa chambre, frappe trois petits coups et attends en regardant les gens passer dans le couloir.

- C’est bon tu as le film ? J’ai fermé les stores pour qu’on soit encore plus dans l’ambiance.

- Hey ! Oui oui je l’ai avec moi dis-je avec un énorme sourire en sortant ma clé USB de ma poche. Bonne idée les stores, ça va nous plonger dedans oui ! Brrr

Je fais semblant de frissonner de peur pour le faire croire que j’appréhende le film, essayant de ne pas sourire ni rigoler en voyant Nobuo sautiller de joie. Je suis sure qu’il s’imagine déjà pleins de scènes trop flippantes avec moi à côté de lui entrain de sursauter et hurler ! Ne pas rire meyu, ne pas rire, il faut jouer le jeu jusqu’au bout ! Heureusement, Nobuo me sort de mes pensées. Je baisse les yeux sur une boîte de biscuits qu’il me tend et le regarde en haussant les sourcils, un peu surprise.

- Je me suis retenu de les goûter pour que tu sois la première ! C'est pour te remercier pour les chocolats.

- Ohhhh c’est gentil ! Mais fallait pas t’embêter, c’était pas grand-chose !

Et s’il savait ce que ça m’a attiré comme ennuis… Enfin bref ! j’attrape un biscuit et le regarde entre mes doigts. Les sablés c’est super bon, quoiqu’ils ont l’air d’avoir fait une petite sieste dans le four vu leur couleur un peu brune. Je souris à Nobuo et croque dans le biscuit. Je me retiens de rire en le voyant stresser, sinon je vais m’étouffer avec les miettes.

- Hm… intéressant...

Je mange le reste du biscuit en faisant mine de réfléchir sérieusement, pour le faire stresser encore plus. Cauchemar en cuisine version KHS ou Shokugeki no Soma, nouvelle édition. Dans l’épisode d’aujourd’hui le candidat Nobuo Inu a réalisé des biscuits sablés dans la matinée, temps qui lui imparti avant l’heure du dénouement. La recette a l’air d’avoir été respectée, mais la couleur de la réalisation est un peu plus brune que prévue, aurait-il mis le four trop fort ? Aurait-il oublié ses biscuits dans le four ? Est-ce que c’est réellement important ? En fait, ils ne sont pas trop brûlés, juste un petit peu cuit mais ça passe très bien ! J’adore manger de toute façon. Le candidat obtient donc une bonne note a son plat et peut passer a la prochaine manche.

- Ils sont un peu cuit mais ils sont bons ! Je t’en repique un, et on a qu’à les manger devant le film si tu veux, en esperant qu’on s’étouffe pas en sursautant, haha !

Je m’approche du lit où il y a l’ordinateur et m’asseoit, introduit la clé dans le port USB et me décale sur le lit d’a coté pour laisser Nobuo s’asseoir sur l’autre. Je prends le PC avec moi bien entendu, parce qu’il ne faut pas qu’il voit le titre du film ! J’ouvre le dossier, double clique sur le film et le met en pause aussitôt, attendant que Nobuo soit en place.

- Dès que t’es prêt, tu me dis et je lance !
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle :
Japonais en #cc66cc
Français en#00cc66
Anglais en cc0066


Dernière édition par Meyuki Harada le Mar 17 Avr 2018 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 127
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« A l'université ; section scientifique »
(#) Re: [L-12] Confessions Intimes  Jeu 21 Déc 2017 - 16:25

Elle frappe à la porte et entre, elle est plutôt mignonne ma nouvelle amie. Je la laisse pénétrer dans la chambre et lui demande immédiatement, un peu mort d’impatience :

- C’est bon tu as le film ? J’ai fermé les stores pour qu’on soit encore plus dans l’ambiance.

Elle me répond en sortant sa clé USB de sa poche :

- Hey ! Oui oui je l’ai avec moi. Bonne idée les stores, ça va nous plonger dedans oui ! Brrr

Alors qu’elle finit sa phrase elle frissonne c’est bizarre qu’elle puisse avoir encore aussi peur d'un film qu’elle connait déjà. Mais bon c’est une fille et elle sursaute tout le temps pour un rien donc pour elle c’est normal. C’est à ce moment-là que je me décide à lui faire gouter mes biscuits avec la boule au ventre. Le sourire sur ses lèvres vient confirmer que ma petite attention lui fait de l’effet.

- Ohhhh c’est gentil ! Mais fallait pas t’embêter, ce n’était pas grand-chose

Elle approche le gateau de sa bouche et la tension est palpable, je suis stressé encore plus que pour un examen d’histoire. Le biscuit croustille entre ses dents et je fixe ses lèvres. Enfin elles se mettent à bouger, la fin de mon calvaire est arrivée :

- Hm… intéressant..

-Intéressant ? Comment ça ? Ils ont quoi ?

Ah bah non cette petite chipie à l’air de jouer avec mes nerfs. Elle cherche les mots pour me dire que ce n’est pas bon sans me vexer c’est ça ? Ou alors c’est tellement bon qu’elle en perd ses moyens. Oui, mais la deuxième option est plutôt improbable ils ressemblent pas trop à la photo sur le site internet les biscuits. Donc je penche plus pour la première. Heureusement pour moi elle reprend la parole et met un terme pour de bon aux multiples interrogations qui trottent dans ma tête.

- Ils sont un peu cuit mais ils sont bons ! Je t’en repique un, et on a qu’à les manger devant le film si tu veux, en esperant qu’on s’étouffe pas en sursautant, haha !

-Sadique !

Un grand soupir de soulagement s’échappe et je lui réponds en lui tirant la langue :

-Au pire si tu t’étouffe je serais ton héro et te sauverai la vie tel un chevalier sauvant sa princesse.

Finalement, je ne suis pas un si mauvais cuisinier. Je profite qu’elle soit en train de mettre le film sur le pc pour me faire une petite danse de la victoire et de gouter enfin à mes créations. Ils sont vraiment durs, j’ai failli me casser une dent, mais sinon le goût n’est pas si mal. Je l’entends cliquer et m’indiquer :

- Dès que t’es prêt, tu me dis et je lance !

-J’arrive !

Je saute sur le lit à côté d’elle. Le film est en plein écran et elle appuie aussitôt sur la barre d’espace pour le lancer. Je n’ai pas eu le temps de voir le titre, j’espère que ce n’est pas un film que j’ai déjà vu. J’installe le PC sur mes jambes et m’appuie contre une pile de coussins. Alors que les premières images défilent, je lui lance :

-Si tu as trop peur, n’hésite pas à te blottir dans mes bras ! Promis ce n’est pas un plan drague !

Vu le début du film c’est la première fois que je me retrouve devant ce film. La fille est dans une voiture à raconter sa vie trop merdique, car elle doit aller chez son père et que c’est trop triste. Après ça on rencontre des personnages et elle va au lycée. C’est un peu long la mise en place du film, je sais que Meyu est une grande peureuse donc j’en attends peut-être un peu trop. Il ne va peut-être pas faire si peur que ça.

Tient un groupe de personnage bizarre, il y a un des acteurs qui me dit quelque chose, mais je n’arrive pas à savoir pourquoi j’ai déjà vu sa tête quelque part. Cette famille est trop étrange c’est sûr ils cachent un truc et l’intrigue du film est basé sur eux, mais j’ai du mal à voir ça en film d’horreur je m’exclame :

-T’es sûr que c’est un film d’horreur stressant qui fait peur ton truc ? Tu as mis le bon film pas un que tu dois regarder à une soirée avec tes amies filles ?

Je continue à regarder en piochant dans le saladier pour manger mes biscuits. Pour le moment ça ne fait pas peur donc je n’ai pas de risque de m’étouffer. Le film a commencé depuis une quinzaine de minutes et à part un cours de science qui pue la tension sexuelle et la disparition du beau ténébreux il ne se passe RIEN. J’allais commencer à douter des paroles de ma camarade, mais une scène d’action arrive. Un mec cours et se fait poursuivre, dommage la musique ne rend pas le moment si frustrant. Il se fait attaquer par des autres humains ou je ne sais pas quoi, je suis sûre que l’autre abrutit qui a disparu en fait il est méchant ou un truc du genre.

-Enfin un peu d’action, mais c’est court… J’espère qu’il y en aura d’autres.

Soudain le mec qui avait disparu revient comme une fleur et reparle à cette abrutie de Bella et elle lui sourit comme les nunuches des films américains. Je ne peux m’empêcher de m’exclamer :

-Et voilà la perso principale se rapproche dangereusement du mec le plus bizarre du monde, mais se doute de rien. Il commence quand pour de vrai ton film ? Et c’est quoi le titre ?

Le film continue encore un moment et il y a une histoire de bal, 30 minutes de film et rien d’intéressant. Je décide de m’occuper autrement. Je tourne le visage vers la karatéka qui fixe l’écran avec attention, elle a l’air d’apprécier le film. J’en profite pour l’effrayer en effleurant son bras posé entre nous deux et en m’exclamant :

-Meyu une araignée sur ton bras attention !

Je ne sais pas si elle est arachnophobe ou non, mais je tente ma chance déjà hilare à cause de ma bêtise. Il faut bien que j’ajoute un peu d’ambiance car ce film est pour le moment décevant. Mais je vais le regarder en entier, pour Meyu !

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 1153
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: [L-12] Confessions Intimes  Dim 11 Fév 2018 - 14:36

Confessions intimes ♫

Sadique ? Moi ? Nooon jamais ! Krkrkr. J’arbore un petit air prétentieux, toute fière de l’avoir embêtée et pouffe de rire quand je l’entends continuer.

-Au pire si tu t’étouffe je serais ton héro et te sauverai la vie tel un chevalier sauvant sa princesse.

«  Héros et chevalier, rien que ça hein? Ce serait trop pour tes chevilles Nobu voyons, haha.  »

Je lève les yeux au plafond en le voyant danser sur place, puis m’occupe de tout installer en m’asseyant sur l’un des deux lits collés. Une fois que nous sommes prêts, je lance le fameux film de ma vengeance, le sourire aux lèvres. J’ai tellement hâte de voir sa tête se décomposer au fur et a mesure du film ! Ça va être magique, je le sens.

- Si tu as trop peur, n’hésite pas à te blottir dans mes bras ! Promis ce n’est pas un plan drague !

- Ahahah, j’espère bien que c’est pas un plan drague ! Dans le doute, je m’approcherai pas trop de toi, au cas ou, mais merci !

Je passe la langue et m’installe confortablement, prenant un oreiller entre mes bras pour me protéger comme j’ai l’habitude de le faire et aussi pour accentuer l’impression de malaise et de peur que je suis censée éprouver avec ce « film d’horreur ». Le saladier de biscuits entre nous, le film démarre. C’est parti.

Bella Swann. J’ai toujours eu envie de lui mettre une baffe pour qu’elle arrête de se plaindre que tout est nul, elle devrait faire face a ses problèmes un peu. Je ne dis pas que je le fais, mais parfois il le faut, sinon ça explose. Charlie est un personnage super cool en plus, elle devrait être moins dure avec lui..

La rentrée de la brunette arrive, rencontre avec ses deux futurs amis et blablabla… Regarder ce film me dérange pas, mais je préfère les livres. C’est vraiment pour embêter Nobuo que je le fais ! Je pioche un biscuit quand ils arrivent à la cafétéria, ça me donne faim. J’en croque un morceau et manque de m’étouffer en entendant la question de Nobuo.

-T’es sûr que c’est un film d’horreur stressant qui fait peur ton truc ? Tu as mis le bon film pas un que tu dois regarder à une soirée avec tes amies filles ?

- Oui oui *kof kof* C’est celui là ! Il est juste *kof kof* un peu long à démarrer ! dis-je en essayant de faire passer le morceau de biscuit du bon coté, frappant sur le haut de mon torse.

Je m’attendais pas à ce qu’il me demande ça aussi tôt. J’espère qu’il va pas comprendre trop vite la supercherie ! Je continue de manger mon biscuit l’air de rien, en repiochant un de temps en temps et jetant des regards en coin à Nobuo aux moments stratégiques. Je sens le doute chez lui avec la scène  du cours de biologie, mais la scène d’action qui suit semble regagner sa confiance. Ouf. Je fais mine de sursauter quand il arrête la voiture avec sa main :

- Il est arrivé de nul part, fiou ! Quelle force !

- Enfin un peu d’action, mais c’est court… J’espère qu’il y en aura d’autres.

Je me mords la lèvre en évitant de lui faire face, pour me retenir de pouffer de rire puis retrouve mon sérieux. Le film se poursuit : le cours de biologie sur le don du sang qu’Edward sèche volontairement (sans blague) et Bella qui s’évanouit, aussitôt secourue par le « héros » qui la ramène chez elle.

- Et voilà la perso principale se rapproche dangereusement du mec le plus bizarre du monde, mais se doute de rien. Il commence quand pour de vrai ton film ? Et c’est quoi le titre ?

- Bah faut bien qu’ils posent les personnages et la situation, histoire qu’on découvre nous même ce qui se passe ! T’as pas encore trouvé pourquoi il est bizarre ? T’inquiète pas, la tension va venir ! Un biscuit ?

Je lui tends le saladier en lui faisant un grand sourire confiant pour ajouter à ma crédibilité (ou pas) et me rasseoit, oreiller entre les mains et me plonge dans le film. C’est le moment où ils vont entre amis à la plage, dans la réserve, et  où Bella retrouve Jacob qui lui parle des légendes du coin. Plongée dans cette histoire, les mots de Nobuo me font l’effet d’un éléctrochoc et je sursaute sur place en criant :

- AAAAAH ! criais-je en me frottant le bras pour faire partir l’araignée et en regardant partout autour de moi.

J'appuie sur la barre espace pour mettre le film en pause et passe par dessus Nobuo pour me mettre loin du lit, contre le mur en regardant partout sur le lit mais de loin.

Elle est partie ? C’est bon ? Arrête de rigoler et retrouve là !! Met là dehors !!!

Je m'approche pour le pousser, le faisant basculer sur le lit histoire qu'il s'active à la retrouver, alors qu'il est en plein fou rire. J'espère que c'est pas une blague parce que brrrrrr... Je hais ces bestioles.
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle :
Japonais en #cc66cc
Français en#00cc66
Anglais en cc0066


Dernière édition par Meyuki Harada le Mar 17 Avr 2018 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 127
■ Inscrit le : 28/05/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Nobuo Inu
« A l'université ; section scientifique »
(#) Re: [L-12] Confessions Intimes  Sam 31 Mar 2018 - 19:55

Le film avance et je suis vraiment mitigé, je savais que Meyu était une peureuse mais il n’y a pas vraiment d’action et encore moins de choses qui font peur. Par ci par là il y a un peu d’action, mais pas de quoi faire peur ni même me donner envie. On discute et même si l’atmosphère est propice à la drague elle ne s’en rend même pas compte. D’un côté ça m’arrange bien je l’apprécie comme une amie, pas plus. Imaginez moi le dragueur de l'extrême en couple avec la fille la plus crédule et innocente du bahut, je ne suis pas assez perturbé pour ça.

Quand mes doutes sont trop importants et que je questionne ma confidente, celle-ci me répond immédiatement qu’il y aura de l’action, que je ne dois pas m’inquiéter. Puis elle me tend un de mes biscuit que je prends et mange goulûment. Même si je ne suis pas très fan de mes biscuits trop cuits, ils ont le mérite d’être mangeable malgré tout.

Mais je m’ennuis trop et décide d’embêter ma petite protégée en lui faisant peur. Quoi de mieux comme idée qu’une araignée. A peine mon doigt la frôle qu’elle met le film en pause. Puis elle s’agite dans tous les sens et commence à courir de partout à la recherche de la petite bête qui n’existe même pas.

Un sourire fier se dessine sur mon visage. La scène est digne d’un film humoristique. Je reste allongé tranquillement dans le lit en l’observant. Un rire s’échappe et elle me reprend aussitôt. Elle a un quelque chose d’autoritaire, je suis sure que si elle se met avec quelqu’un elle sera la dominante et il devra être à ses pieds.

Ne voyant aucune réaction de ma part elle me pousse et je tombe sur le lit. Si cela s’était produit dans d’autres circonstance je l’aurais fait basculer avec moi et nous aurions fait des choses pas très catholique. Pauvre Meyu, si elle savait ce qui se passe dans ma tête elle partirai en courant.
Je tente de mettre fin à la blague du siècle en lâchant entre deux fou rire :

-C’est bon calme toi, c’était moi. Tu te serai vu… J’ai cru que tu allais tomber dans les pommes ! Oh, c’était trop drôle ! Meyu tu devrais te convertir comme actrice de film humoristique !!


Je tente de contenir mon rire et me calmer mais quand je croise son regard furieux, je ne peux me contenir. Je reprends la parole avant qu’elle ne m’égorge :

-Allé revient, je fais très bien le ménage dans la chambre. Il n’y a pas de soucis. Je tue toutes ses petites bête dès que j'en croise une. Vite je veux voir en quoi ce film est si bien…


Je fais une petite pause et lui demande :

-C’est quoi le titre de ce film ? Que je connaisse le seul film qui n’est pas une romance de ta collection.


Je lui fais un sourire et installe correctement son coussin pour qu'elle soit bien installé. Et je lui tends même un biscuit avec un visage d'ange innocent.

---------------------------------

Ce mâle aux cheveux rouge parle en japonnais (3333cc) et en anglais (ff3300)

Merci meyu câlin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 1153
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: [L-12] Confessions Intimes  Mar 17 Avr 2018 - 22:21

Confessions intimes ♫

Il me disait sadique, mais je vois bien le petit sourire sur son visage. Grrr. L'avoir poussé ne semble pas le calmer, mais entre deux fous rire le voilà qui ouvre la bouche. Je le fixe, mains sur les hanches, attendant de comprendre pourquoi il se marre autant.
-C’est bon calme toi, c’était moi. Tu te serai vu… J’ai cru que tu allais tomber dans les pommes ! Oh, c’était trop drôle ! Meyu tu devrais te convertir comme actrice de film humoristique !!

« Nia nia nia... Pfff. Tu perds rien pour attendre ! »

Je fronce les sourcils, furieuse d'apprendre que ce n'est rien d'autre qu'une blague. On a pas idée de blaguer sur les phobies des gens... Si un jour je trouve la tienne Nobuo, crois moi tu vas le sentir passer ! Je crois que ma rage transparait, parce qu'il reprend la parole aussitot et essaye de calmer son fou rire.

- Allé revient, je fais très bien le ménage dans la chambre. Il n’y a pas de soucis. Je tue toutes ses petites bête dès que j'en croise une.

Mouais. J'espère bien. Et me refait pu jamais ce coup là hein ! Sinon j'te jure que je t'étouffe avec un de ces oreillers!lui dis-je en revenant m'asseoir sur le lit.

Je lui lance un dernier regard suspicieux, mais Nobuo s'empresse de reclamer le film. Ahah, oui le film. Ce qu'il a de bien justement, c'est que c'est pas du tout ton genre mon grand, et qu'il n'y a rien de ce que tu attends dedans. Mouahahahah!

- C’est quoi le titre de ce film ? Que je connaisse le seul film qui n’est pas une romance de ta collection.

AHAH ! Je l'attendais cette question, et je m'y suis préparée ! PLutot que donner le titre officiel que tout le monde connait, je vais tricher et lui donner la traduction ! Je vais meme faire pire, et lui donner en francais, en disant que je sais pas comment on le dit autrement MOUAHAHA !

- C'est Crépuscule, mais je l'ai vu qu'en français. C'est la première fois que je le vois dans une autre langue alors je saurai pas te dire le titre, désolée ! On regardera ça a la fin si tu veux.

Je me dépêche de redémarrer le film , pique un biscuit trop cuit fait par Nobuo et m'installe confortablement.

Voilà que le petit Edward évite soigneusement Bella, alors que cette dernière se fait inviter de tout les côtés au bal. Si ca se passait dans la vraie vie, on la prendrait pour une allumeuse ou je sais pas quoi, enfin J'en connait un qui penserait ça. Déja quand on voit la réaction qu'il a eu à l'annonce de l'aprem film avec Nobuo, ou quand je lui dit que je passe du temps avec les copains de club..

- La blague. Elle se fait inviter par trois garçons mais elle on lui reproche rien. Par contre, discuter et délirer avec des amis, ou passer du temps avec eux, c'est le drame. Pffff.. POurquoi vous les mecs, vous voyez le mal partout ? dis-je en me tournant vers lui.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle :
Japonais en #cc66cc
Français en#00cc66
Anglais en cc0066
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [L-12] Confessions Intimes  

Revenir en haut Aller en bas
 
[L-12] Confessions Intimes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; le lycée :: Les dortoirs :: Chambres-
Sauter vers: