Partagez | 
 

 [Toilettes] It's okay, i'll be fine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1607
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) [Toilettes] It's okay, i'll be fine  Jeu 2 Nov 2017 - 17:32

It's okay, i'll be fine.


Lundi 02 mars, fin de journée, dans les toilettes

Je me sentais malheureuse ces derniers temps. Je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi, ou peut-être que si, en fait, j’en sais trop rien. La déprime était là, et c’est pas l’hiver qui m’avait aidé. Il faut dire que j’aurai dû être heureuse pour des tas de raisons : j’avais réussi une audition pour un second rôle dans une pièce de théâtre locale, j’avais enfin rencontré ma sœur jumelle, j’avais des amis, bref, pas mal de chose positive et pourtant, au fond, je me sentais passablement déprimée. Et c’est durant mon dernier cours que j’avais craqué. Sans rien dire, pendant la séance d’exercices proposées par notre professeure, j’avais senti mes larmes coulées le long de mes joues et franchement, je ne savais pas expliquer la raison. Une goutte d’eau en trop dans mon vase trop plein peut-être ? En tout cas, une remarque d’une camarade, qui ne se voulait en rien méchante, m’avait fait débordé et j’étais partie en courant de la salle, sans demander mon reste ou prévenir qui que se soit. Je ne savais même pas où me réfugier, mais j’avais vraiment envie de me cacher tout simplement, pour pouvoir pleurer de tout mon saoul. Sans vraiment regarder où j’allais, bousculant quelques personnes au passage, je me réfugiais finalement dans les toilettes, fermant la porte à clé et m’asseyant sur le wc.

« J’en ai marre. » m’étais soufflé à moi-même. Oui, j’en avais marre, marre de me sentir seule malgré quelques amis que je ne croisais que trop rarement, marre de ne pas comprendre d’où je venais en dehors de ma mère et surtout marre de ma jumelle. Elle m’avait envoyé boulet à plusieurs reprises, m’éviter comme si j’étais une pestiférée et la situation me rendait passablement en colère. Je n’avais rien demandé, je ne voulais pas que les choses soient comme ça. J’avais la sensation que j’avais cru à un rêve utopique, pour ne retrouver qu’un calvaire à devoir surmonter. Et je n’en voulais pas. Je voulais rester heureuse tout le temps, souriante et rayonnante. Mais au fond, je n’en pouvais tout simplement plus. J’en avais marre, et je voulais que le monde le sache. Surtout que je ne pouvais en parler à personne, parce que personne ne pourrait me comprendre. Et puis, les gens sont tellement habitués à ce que j’aille bien, comment leur dire que c’est qu’une façade depuis quelque temps ? Je ne pouvais pas, je ne voulais pas déranger quelqu’un parce que mon cœur me jouait des tours et me rendait trop triste pour leur sourire pour un rien et faire l’idiote. Nan, je ne pouvais pas les décevoir en déprimant de manière aussi ridicule. Depuis quand je me sentais comme ça ? Je ne le savais pas moi-même et le mieux, c’est que personne ne s’était rendu compte jusqu’à présent de mes états d’âmes. Je me sentais vide, seule et triste, et je ne savais pas quoi faire. Ah si… je pouvais rester enfermée ici, à pleurer jusqu’à plus soif, et me dire que de toute façon, on ne risquait pas de me retrouver avant quelques heures. Oui, cette cachette me paraissait la mieux, et personne ne me retrouverait avant que je n’ai fini de pleurer et me morfondre, bonheur à mes yeux donc.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 836
■ Inscrit le : 18/02/2015


Mon personnage
❖ Âge : 29 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Toilettes] It's okay, i'll be fine  Mer 8 Nov 2017 - 16:13

Quoi qu'on en dise, parfois, on a beau aimer son travail, parfois on est juste bien content de pouvoir rentrer, poser ses chausures, se cambrer dans un canapé plus ou moins bon marché, prendre un livre, s'en lasser et s'endormir. Et ce Lundi en était un parfait exemple. Elle avait accompli sa mission quotidienne d'enseignement mais elle n'en pouvait plus. Elle avait de plus en plus de mal à dormir et elle craignait que ça ne finisse par empiéter sur son travail. C'est facile de se défouler sur un élève qui a eu la malchance de répondre au mauvais moment.

Et elle refusait d'être un professeur de ce genre là. Elle en avait subi des mauvaises humeurs passagères, elle en avait essuyé des reproches injustes inutiles et complètement injustifiés. Alors elle essayait de laisser au moins ses soucis à la porte, au moins à la porte de la salle. Elle emportait sa paine dans les couloirs mais personne une fois assis ne pouvait déterminer ce qui s'était passé la soirée d'avant dans sa vie. Impassible, imperturbable et bienveillante, voila les trois mots qu'elle voulait appliquables à sa méthode d'enseignement.

Mais parfois le métier de professeur ne se cantonnait pas à juste mettre des notes, empêcher les gens de sortir ou de s'amuser ou lire des livres qu'on nous a fournis en début d'année au cas où on ait rien à raconter. Non, parfois c'était ne pas compter ses heures, se montrer présent quand on pouvait sentir de la détresse dans un regard ou un bleu sur un visage. On ne débauche jamais à la dernière heure de cours, c'est un fait quasi systématique. Et encore une fois, la chose allait se prouver. Et pas plus tard que maintenant.

-Kato-Sesei !
Kiyomi haussa un sourcil, sortie de ses pensées comme au sortir d'un rêve.
"Oui?"
-Kato-Sensei ! Désolée de vous déranger mais il y a une porte de fermée dans les toilettes des filles depuis un peu de temps et je m'inquiète. J'ai cru entendre pleurer.
Elle haussa de nouveau ce même sourcil.
"Oh? Et bien..Je vais aller voir, merci beaucoup."
-Merci Kato-Sensei

Et voila, voila que s'évaporaient ses rêves de thé, de chaleur et de douceur sur fond de canapé. Elle avait une mission, une mision qui dépassait de loin le cadre simple de l'éducation. Elle inspira profondément , vérifia que le son de sa voix n'était pas agressif et elle se dirigea vers les toilettes. Elle ouvir la porte doucement et retint son souffle. Elle n'eut pas à le faire longtemps cependant, elle ne connaissait que trop bien le reniflement caractéristique du gros chagrin. Elle inspira une nouvelle fois et toqua à la porte fermée à double tour.

"Est ce que tu as besoin de quelque chose?"

Elle n'allait pas lui demander si tout allait bien, la réponse était bien sur non.




---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1607
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Toilettes] It's okay, i'll be fine  Ven 10 Nov 2017 - 9:09

It's okay, i'll be fine.


Depuis combien de temps m’étais-je assise là ? Espérant que personne ne me dérange ? En tout cas, mes yeux étaient bouffis, je le sentais rien qu’à la façon dont ils me piquaient, tel milles aiguilles plantées à l’intérieur. Oui, bon, après avoir reniflé pour la vingtième fois au moins, j’avais ramené mes pieds sous moi, en position indienne, les coudes sur les genoux, la tête entre les mains. Position peu confortable dans une toilette, j’en conviens, mais je ne voulais pas vraiment qu’on puisse voir mes pieds par-dessous la porte.

Finalement, quelqu’un toqua à la porte du cabinet où j’étais enfermée. Merde, bull shit, on m’avait trouvé. Je ne savais pas qui était derrière cette porte mais elle avait réussi à me faire sursauter sur mon trône. J’essuyais d’un coup rapide mes yeux, attendant de voir ce qui allait se passer. Une simple question… besoin de quelque chose ? … Parler, courir, taper dans un mur, hurler ? Je ne savais pas trop ce que j’avais besoin. Au moment où je voulus me moucher, pas de bol… plus de papiers sur le rouleau. Ha ben oui, pas évident de se moucher sans papier…

« Heu… il n’y a plus de papiers… et mon nez… il coule… » bégayais-je. Ce manque d’assurance dans ma voix, terrible. Mais bon, j’étais assise là et je n’avais pas vraiment envie de m’extirper de ma cachette. Je me laissais légérement aller sur le côté, posant ma tête contre le mur le plus proche de moi. « Et ….non, ce n’est rien… je peux pas demander à parler … je ne veux pas déranger….. » ajoutai-je finalement, les yeux dans le vide. J’avais envie évidemment de lâcher ce que j’avais sur le cœur… mais je crois que ce ne serait pas très malin. Surtout que je ne reconnaissais pas la voix qui m’avait adressé la parole à travers la porte. En tout cas, la personne avait une voix féminine (logique, on est dans les toilettes des femmes quand même) et surtout… d’un calme réconfortant. Le genre de calme qui me manquait cruellement depuis peu. Bref, un calme nécessaire…

« Je suis Lutecya… et toi ? » me présentai-je malgré tout… vu que je n’avais aucune idée de qui était là, et puis…taper causette… ça me faisait un peu de bien. Un peu, j’avais presque l’impression de pouvoir tout dire parce qu’une porte se trouvait entre nous, cachant le désespoir clairement visible sur mon visage tiré par la fatigue et la tristesse. Crise de stress aussi un peu, lié aux examens approchant, m’obligeant à travailler d’autant plus dur. Vive le bonheur, les petites fleurs, le printemps… et la fin de l’hiver qui vous rend triste et morose.  

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 836
■ Inscrit le : 18/02/2015


Mon personnage
❖ Âge : 29 Ans
❖ Chambre n° : A-306
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Kiyomi Kato
« Personnel ; prof de théâtre »
http://totemique.forumactif.org/
(#) Re: [Toilettes] It's okay, i'll be fine  Ven 10 Nov 2017 - 15:35

Elle savait que la situation serait délicate. C'est entre autres pour cette raison précise qu'elle avait préféré l'enseignement à la pychologie. Elle aurait fait une très mauvaise psychologue. Incapable de prendre du recul, incapable de ne pas s'impliquer émotionnellement. Elle aurait pu déplacer des montagnes à la place de ses étudiants ou de ses élèves, elle aurait été la mère protectrice au lieu d'une bonne thérapeute. Mais voilà, parfois ça faisait partie du lot  et on ne pouvait pas y échapper.  Alors elle allait faire de son mieux, sourire, être compatissante et voir ce qui allait se passer. Elle pouvait profiter du fait d'être de l'autre côté de la porte pour faire la tête qu'elle voulait, mais l'avantage était minime.

La main posée sur la porte, comme elle l'aurait été sur une épaule, avec compassion, elle attendait un signe, elle ne voulait pas trop insister, elle savait bien que ça n'aidait pas. Elle essayait de garder sa voix assez apaisante, la voix réconfortante d'une amie. Elle souriait, ça ne servait à rien. Sourire à la porte n'aidait personne, heureusement il n'y avait personne dans les toilettes à ce moment là. Elle avait appris des années plus tôt que lorsqu'on souriait, le sourire s'entendait dans la voix, allez savoir pourquoi elle se souvenait de ça. Aucune idée.

Et finalement, une réponse. Inespérée, elle s'attendait à se faire envoyer ballader, ou peut être à ne pas avoir de réponse du tout . Quand on ne va pas bien on a jamais envie de se faire asticoter comme ça. MAis si, si si si elle pouvait faire quelque chose, et s'il y avait bien un truc que Kiyomi aimait faire, c'était se rendre utile.


"Oh."


Ce oh n'avait pas été prononcé trop fort, mais assez pour être entendu si on tendait l'oreille. Elle profita du fait d'être derrière la porte pour être attendrie, et un peu amusée, elle devait bien l'avouer. C'était plutôt drôle comme idée, comme réponse, et elle allait bien pouvoir trouver une solution. Du papier ici ce n'était pas ce qui manquait. Sans ajouter un mot, entre ses deux réponses, elle s'était glissée juste à côté pour piquer assez de papier toilette pour un demi régiment et elle s'arrangea pour le faire passer par dessous la porte sans qu'il ne touche le sol.


"Tiens."


Qui es tu? La question était facile et la réponse risquée, si elle répondait avec son grade peut être que la pauve Lutecya ne voudrait plus lui parler. Elle misa sur le fait qu'on ne connaissait pas son prénom. C'est avec simplicité qu'elle répondit donc, en attendant de sentir disparaitre le papier toilette de sa main. Si la situation n'était pas aussi dramatique, elle l'aurait trouvée risible. Accroupie dans les toilettes à passer du papier sous une porte de toilettes. Oui, pour un observateur extérieur, tout ça aurait été particulièrement difficile à expliquer.


"Je suis Kiyomi, et il ne faut pas hésiter, nous sommes seules, les autres sont retournés en cours. On a au moins une heure devant nous si tu veux bien me dire ce qui t'arrive."


Tout en douceur, comme à son habitude.




---------------------------------

Ancien Kit Par Thomas ♥
Ancien avatar ♥


[00:30:04 30/08/2016] Thomas Harper : j'suis la patience incarnée - quand il s'agit pas de Kiyomi - donc j'ai le temps

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 1607
■ Inscrit le : 11/12/2014

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Lutecya Landa
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Toilettes] It's okay, i'll be fine  Ven 24 Nov 2017 - 17:02

It's okay, i'll be fine.


Je pense que c'est un mauvais plan de s'enfermer dans es toilettes quand on est triste et en larmes. Je n'avais pas envie de me retrouver à attirer la moindre attention. Mais c'était fait et donc trop tard pour revenir en arrière. Au moins, la personne ne me poser pas trop de question... et je pus lui demander de me filer du papier.. sérieusement, pourquoi il n'y a jamais assez de papiers quand on en a besoin ? C'est vraiment con...mais bon.. quelques secondes plus tard, du papier apparaît comme par magie sous la porte et ça me redonnerzit presque envie de sourire.. si mon nez plein de morves n'attendait pas que je me décide à me moucher. J'attrapzis donc le papier tendu et me moucher... bruyamment. Parfait l'élégance !!!

Finalement, je me présentais. . Utile ou pas ? Je ne sais pas... Après tout, je n'ai pas reconnu la voix derrière la porte donc bon... pas comme si ça allait changer grand chose au fond. J'attendais donc de savoir qui était cette personne..juste pour me rassurer qu'il ne s'agisse pas d'une connaissance.. et quand elle vint, je pourrais un soupir de soulagement. Inconnu au bataillon.. . Et elle me proposait de parler car on était seule. Oserai-je ? Je n'étais pas sûre de pouvoir le faire au fond... mais je savais que cela devenait nécessaire pour que je puisse aller mieux.. un peu du moins !

《Je crois que ma jumelle me déteste... 》 Commençai-je finalement.. un bon début aussi fond d'ailleurs vu que c'était la principale raison de mon mal être. Mais je savais que cette simple phrase ne suffisait pas à expliquer... 《on n'a pas grandi ensemble en fait..maman l'ayant fait adopter dès la naissance.. et ça ne fait pas longtemps qu'elle l'a appris. Elle est venue faire ses études ici sans savoir que j'y étais et depuis notre rencontre... elle m'évite et ... Je ne supporte pas cette situation... Ça me bouffe de l'intérieur. 》 expliquai-je donc. Je n'avais pas donné tous les détails mais je pense que cela suffisait pour le moment.. le reste plus tard.. ou pas... 《je ne sais pas quoi faire pour qu'elle m'aime...》 ajoutai-je tout de même. ..


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Lucky Lute, amazing little womanLutecya parle en [#330033].
She's an innocent woman.
Don't be afraid of your darkside
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Toilettes] It's okay, i'll be fine  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Toilettes] It's okay, i'll be fine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe Daigaku ; l'université :: Le bâtiment principal :: Couloirs & casiers-
Sauter vers: