Partagez | 
 

 Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 369
■ Inscrit le : 11/01/2016

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Anoki Campbell
« Elève ; en 2ème année »
(#) Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson  Lun 6 Nov 2017 - 3:54

Samedi 7 mars – Milieu d'après-midi

Voilà, j'ai 16 ans. Depuis deux jours. Super. Ça fait des semaines que j'attendais ça, je m'étais dit « super, ça tombe juste avant le week-end, je vais pouvoir en profiter pour faire une soirée le lendemain, ça va être de la balle »... Et au final, j'ai rien fait et je me retrouve à errer tout seul, en ville, les mains dans les poches, la capuche de mon sweat shirt vissée sur la tête et les pieds qui traînent sur le trottoir. Et en plus il fait moche. Génial.

Pourtant, la journée de jeudi se passait bien. Les gens du lycée qui connaissaient ma date d'anniversaire m'ont glissé un petit mot, que ce soit dans la classe ou dans mes clubs et j'ai reçu plein de messages de ma famille aussi : mes parents et ma grand-mère, ma sœur Dakota, et même Manami, ma tutrice au Japon.
Mais, bien sûr, aucune nouvelle de Hana, mon autre sœur. Pas un message, pas un mail, pas un mot par l'intermédiaire de Dakota, rien du tout. C'est pas si difficile pourtant, d'envoyer un ''bon anniversaire'' à son petit frère. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle le fasse l'année où elle est partie, ni même l'année dernière d'ailleurs, mais maintenant qu'elle a repris contact avec Dakota, elle aurait pu faire un petit geste. Mais non ! Faut croire qu'elle ne se préoccupe pas assez de moi pour y penser.
J'ai beau essayé de renouer le contact de mon côté, j'ai l'impression qu'elle, elle s'en fout. Le mois dernier, j'ai demandé à Dakota de lui souhaiter bon anniversaire de ma part, mais je n'ai eu aucune réponse depuis. Je sais même pas si elle a reçu le message.
Est-ce que je compte si peu aux yeux de Hana ? Est-ce qu'elle en a si peu que ça à foutre, de son petit frère ?! Ouais je sais, elle a sa sœur chérie avec elle, elles se voient tout le temps, mais elles ne sont pas les deux seules dans la fratrie ! J'existe aussi, moi !! De rage, je donne un coup de pied dans un caillou qui va rebondir plus loin. J'aimerais bien taper sur quelque chose, mais j'ai rien à ma portée.

Et puis, pendant que je rumine mes pensées, je sens une goutte d'eau me tomber sur le visage. Puis une autre... et soudain, c'est le déluge. Je rabaisse ma capuche sur mon visage et me courbe vers l'avant.

« Raaah, merde ! »

J'accélère le pas, les yeux à demi-fermés, cherchant un endroit pour m'abriter. Je suis arrivé dans un quartier résidentiel, ce qui fait que je n'ai pas grand chose pour me protéger. Attends, qu'est-ce que c'est là-bas... ah, un arrêt de bus ! Parfait ! Je me précipite vers la petite structure en verre, complètement trempé.
Une fois à l'abri, je regarde les horaires de bus, espérant pouvoir rentrer rapidement au lycée – quel intérêt d'errer dehors s'il pleut autant ? Au moins, dans ma chambre, je serais au chaud, j'aurai de quoi lire, pis je me mettrai peut-être sur ma vieille console portable, si vraiment je ne sais pas quoi faire.
Malheureusement, cette ligne-là ne va pas directement jusqu'au lycée, et en plus le prochain bus ne passe pas avant une demi-heure. Putain, c'est bien ma veine, tiens. Je soupire d'agacement avant de m’asseoir sur le banc, tentant de me protéger de la pluie et du froid. Tu parles d'un samedi !

---------------------------------

Anoki parle anglais (#6d9a49), français (#79452e) et japonais (#cc6600)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 85
■ Inscrit le : 04/04/2017


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson  Sam 11 Nov 2017 - 20:29

Le feu ça brûle, mais l'eau ça mouilleAnoki & Billy


••• C’est en ouvrant le frigo que j’ai pu constater, non sans horreur, l’étendu des dégâts. Mon dieu, ce n’était pourtant pas si compliqué d’aller dans un des deux magasins biocop que j’avais approuvé, si ? Non, parce que là, j’avais le cœur qui se serrait en pensant à tout cet argent, précieux argent, qui venait de s’envoler par les fenêtres. Voilà pourquoi je n’aimais quand Katsu faisait les courses. Je lui avais pourtant dit que le biocop du quartier était un charlatan. Il présentait des prix exorbitants en pensant que les petites mamies des maisons et immeubles alentour allaient le croire sur parole quand il disait que le bio ça coutait le prix que ça coutait et que, bien évidemment, il fallait y mettre de sa poche si on voulait bien manger… QUE NENNI ! Il suffisait de connaître les quelques astuces du pauvre ! Il y avait de très bons magasins qui pratiquaient des prix raisonnables pour des produits de très bonnes qualités ! Bon, d’accord, il fallait se rendre à l’autre bout de la ville mais un peu de marche à pied ne faisait de mal à personne, si ? D’autant plus dans une grande ville comme Kobe où tout le monde prenait les transports en commun.

Je posais un regard désolé sur ma chienne en refermant le frigo d’un geste mou. Bon, maintenant que le mal était fait, je suppose que nous allions devoir faire avec. Katsura n’étant pas là aujourd’hui, je n’aurais pas l’occasion de lui refaire mon cours sur les bons plans bouffes de Kobe. Dommage. Enfin, le frigo était plein et, dans un sens, c’était tout ce qui comptait. Maintenant, le tout était trouver un moyen de manger tout ça de façon à ne pas avoir le goût acre de l’argent volé dans la bouche. Pour cela, une seule solution, préparer un festin digne des grands chefs. Et comme les meilleurs repas sont les plus longs à se préparer, autant s’y mettre tout de suite.


- « Ne t’en fais pas ma princesse, ce soir papa va te faire un repas de renom ! »

Et la semaine prochaine j’irais moi-même faire les courses. J’irais même montrer la différence sur le ticket de casse à Yoshi pour enfin lui faire comprendre que faire des économies était quelque chose de vitale. Comme dirait mon père : « Un seul grain de riz peut faire la différence entre richesse et pauvreté ».  J’ai tout un carnet de proverbe patriarcal, d’ailleurs. Ahem. Je me suis donc mit au travail avec pour idée de faire un repas dont je me féliciterais moi-même. Entrée, plat, dessert et… Allez, je ferais la folie de manger sur le canapé devant un film. Ou une série, il y avait ce truc avec lequel Iku me rabâchait les oreilles depuis plusieurs semaines. Soit disant que c’était un classique et que je devais le voir. Je crois même qu’elle m’avait filé les premières saisons sur mon disque dur que j’avais « emprunter » à Tany depuis un ou deux mois. Je pense que ça fera largement l’affaire. Au pire, je pourrais mettre Dog.Tv à Tisane, c’est qu’elle aime regarder la télé cette petite.

Le repas avance et nous arrivons au point le plus lent : la cuisson. Histoire de ne pas rester inactif pendant que tout mijote, je propose à ma chienne d’avancer sa ballade d’une petite demi-heure. Une fois tout préparé et Tisane vêtue de son petite manteau (il fait froid tout de même) nous sortons. En soit, le temps est plutôt frais mais les rues sont toujours aussi pleines. Quelques nuages grisâtres se font apercevoir mais semblent encore loin. Nous poussons la ballade un peu plus loin que d’habitude pour me faire pardonner l’entorse à mon emploi du temps si bien rodé quand la pluie commence à tomber. Zut, j’aurais pensé qu’il nous restait du temps mais il faut croire que j’avais tort. Ni une, ni deux, j’embarque Tisane sous le bras et je cours en direction de la maison. Au détour d’une rue je croise la route d’un abri bus et d’un visage familier. Je m’arrête, cherchant où j’avais bien pu voir ce visage avant de me souvenir qu’il s’agissait là de ce jeune homme du festival. J’en avais gardé un souvenir très heureux mais à voir sa tronche… Oulla, ça n’avait pas l’air d’aller.

J’entends Tisane atchoumer et grogner sous l’effet de la pluie. Je me presse donc en dessous de l’abris bus et décide d’aborder le jeune homme.

- « Et bien ça n’a pas l’air d’aller ? Anou…Ano…Anoki-san c’est ça ? C’est moi Billy, vous me remettez ? » Je lui adresse un léger sourire en regardant les horaires du bus «  Il ne va pas arriver tout de suite on dirait… Hm, vous devez être frigorifier et Tisane n’a pas l’air d’aimer être trempée non plus, de plus j’ai une casserole sur le feu, vous voulez monter le temps que la pluie ce calme ? Vous pourriez peut-être aussi prévenir vos parents. Je suppose que c’est inquiétant de savoir son enfant sous la pluie. »

© 2981 12289 0

---------------------------------




Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 369
■ Inscrit le : 11/01/2016

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : juillet 2014
Anoki Campbell
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson  Jeu 16 Nov 2017 - 5:05

Assis sur le banc de l'abri-bus, je joue machinalement avec mon téléphone, le faisant tourner dans mes mains. Est-ce que je devrais appeler Manami ? Elle pourrait certainement venir me chercher et me ramener au lycée, elle ne travaille pas le week-end. Mais ça m'ennuie de la faire venir pour ça. Je veux dire, elle a sûrement mieux à faire que de s'occuper du fils de sa cousine qui est allé se perdre comme un con dans les rues de Kobe alors qu'il fait moche. Et puis j'ai pas spécialement envie de la voir non plus. Je crois que j'ai envie de voir personne, là, tout de suite.
D'un autre côté, la pluie ne semble pas prête de s'arrêter. Le ciel est d'un gris quasiment uniforme, et il pleut comme vache qui pisse. Putain, dans quoi je me suis fourré encore, moi...

J'entends quelqu'un éternuer un peu plus loin, ce qui me surprend. Je pensais être seul. Je lève les yeux, et je vois approcher... un chien. Enfin, un gars avec un chien. Attends, mais c'est...
Je relève les yeux vers le propriétaire du chien et je reconnais monsieur Dickson, le jardinier de l'école. Il a un peu l'air de galérer à retrouver mon nom, mais je ne m'en formalise pas. Après tout, on ne se croise pas tant que ça, et la dernière fois c'était en... décembre, peut-être ? Je hoche légèrement la tête pour lui montrer qu'il ne s'est pas trompé, puis je finis par retrouver ma langue.

« Ouais, bien sûr. Bonjour, Dickson-san. Et bonjour Tisane. »

Je baisse les yeux vers la chienne en disant ça, et sa dégaine me tirerait presque un sourire. Elle est vraiment trop drôle, cette chienne. Je suis sûr qu'elle est pourrie gâtée. Et je me rappelle le fou rire que j'ai eu pendant le festival, quand elle avait piqué la crêpe d'Emiri et qu'elle était allée péter sur Isaak... n'importe quoi, ce clebs.

J'essaie de me reconcentrer sur ce que raconte Dickson. Monter chez lui ? J'hésite un peu. J'ai pas particulièrement envie de discuter. Et puis je le connais pas si bien que ça... Oh et puis merde. J'ai pas le moral, j'ai froid, lui il est cool et il propose de me mettre au chaud, alors je vois pas pourquoi je refuserais.

« Ouais, je veux bien. Merci. »

Je me lève, range mon téléphone dans ma poche et me prépare à affronter le froid. Quand le jardinier mentionne mes parents, je hausse les épaules.

« Boarf, mes parents sont au Canada, vous savez. Et ma tutrice ne sait pas que je suis sous la pluie. Pas besoin de les inquiéter pour ça. »

Je remets ma capuche en place et m'apprête à suivre monsieur Dickson. Et au passage, je fais une petite caresse à Tisane.

« Il est cute, son manteau. »

Je sais pas trop pourquoi j'ai dit ça. J'ai toujours trouvé ça un peu stupide, les mémères qui mettent des mantaux à leurs chiens. J'veux dire, ils ont déjà des poils, pourquoi s'emmerder à leur faire porter ça ?
Mais c'est marrant de voir Dickson-san chouchouter sa chienne comme ça. Et puis je la trouve mignonne, cette toutoune. Mes pensées semblent s'éclaircir un petit peu, même si je garde une expression maussade sur le visage.

---------------------------------

Anoki parle anglais (#6d9a49), français (#79452e) et japonais (#cc6600)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 85
■ Inscrit le : 04/04/2017


Mon personnage
❖ Âge : 24 ans
❖ Chambre n° : B-705
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Billy Dickson
« Personnel ; jardinier »
(#) Re: Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson  Hier à 0:52

C'est mon ami ricoréAnoki & Billy


••• Apparemment, notre invité n’a pas l’air d’accorder une grande importance à sa tutrice. D’un côté, j’aurais bien envie de lui dire que c’était bien irresponsable de vouloir garder le silence ainsi mais de l’autre… Eh bien, disons que je suis assez mal placé pour le juger. Puis, ce serait sans doute mal venu de me montrer autoritaire avec ce jeune homme. Qu’est-ce disait Tany à ce sujet déjà ? : « T’es pas dans la tête de tout le monde, tu peux pas tout savoir. » Je suppose qu’elle a raison sur ce point ma douce petite sœur. Anoki avait sans aucuns doutes des raisons d’agir comme ça et en tant qu’adulte je n’avais pas à m’intéresser à ces dites raisons.

- « Il est cute, son manteau. »
- « Ahaha ! Vous trouvez ? C’est une jeune demoiselle sur internet qui fait des vêtements pour animaux et c’est plutôt abordable ! Ma princesse est assez frileuse et de nos jours les vétérinaires sont hors de prix ! Mieux vaut être prudent, hein ma Tisane ? »

Ce à quoi ma tendre chienne répond par un « wouf ! » enjouée avant d’éternuer de nouveau. J’invite donc notre jeune invité à me suivre et c’est au petit trop que nous entrons dans le bâtiment. Le bâtiment dans lequel nous longeons et tout ce qu’il y a de plus modeste. Si je devais être honnête, je dirais même qu’il y a quelques… Comment dit… Optimisation qui manque. L’isolation est, de mon avis, plutôt désastreuse et je pleure à chaque facture de chauffage. Le gaz, ça coute tellement chère. Cependant, l’avantage d’être un homme de bon goût c’est que j’ai pu décorer l’appartement de tel sorte à ce qu’il soit plus vivant que les minables murs gris qui entoure notre propriété.

Nous finissons donc par atteindre l’appartement. Je laisse Anoki y pénétrer et referme le porte derrière nous.

- « Fais comme chez toi surtout, met-toi à l’aise. »

Pour joindre le geste à la parole, je retire le petit manteau de Tisane puis le mien avant de les accrocher, bien à leur place, sur le porte-manteau de l’entrée. Une fois fait, je passe rapidement en cuisine pour voir si tout se passe bien et en profite pour regarder ce que j’ai en boisson.

- « Tu veux boire quelque chose ? Chocolat chaud, thé, café, on à peu près de tout. »

Une fois sa commande prise, je m’atèle à la préparation et revient quelques minutes plus tard avec le nécessaire et un thé pour moi.

- « Je ne veux pas te forcer à parler de quoi que ce soit, mais j’ai récemment appris que tout garder pour soit n’était pas forcément une bonne solution. » Je n’ai pas le talent de Jhin mais je sais voir quand ça ne va pas. « Je ne suis sans doute pas la meilleure personne pour ça, mais sache que tes secrets seront bien gardés ici et que je t’écouterais vider ton sac avec grand plaisir. »

© 2981 12289 0

---------------------------------




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson  

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi, t'aurais bien besoin d'une séance de causette - ft Billy Dickson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Les logements-
Sauter vers: