Partagez | 
 

 Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Lun 6 Nov 2017 - 21:03



Sous un cerisier, juste


après l'année scolaire

« Initier la Fête des Cerisiers ensemble, seul à seul. »

Avec Haruka

Samedi 21 mars, à 17h30. Aujourd'hui se déroule le Shunbun no Hi. Cette journée est dédiée à la nature et à l'amour des êtres vivants, dans une équinoxe de printemps annuelle. Aujourd'hui, chaque Japonais doit présenter ses respects à ses ancêtres, en se rendant vers les tombes familiales, au cimetière. Pour ma part, étant donné qu'il est encore trop tôt pour retourner en Allemagne, je me suis contenté d'honorer mes ancêtres maternels. Je ne peux pas encore honorer mes ancêtres paternels, et ceci est bien dommage.

Après les honneurs, je vais hors de la ville, à pieds. En effet, il y a quelques jours, moi et ma douce, nous nous sommes donnés rendez-vous sous le sakura à proximité de Kobe, pour aujourd'hui. Il s'agit surtout d'un endroit quelque peu isolé, où nous pourrions initier la Fête des Cerisiers ensemble, seul à seul. Ces arbres commencent à fleurir à cette période. Alors, j'aimerais en profiter avec Haruka-chan. Les cours de l'année étant maintenant terminés, j'aimerais beaucoup passer beaucoup de temps avec elle, durant les trois semaines de vacances que l'on nous offre.

J'arrive sous le cerisier, en me rendant compte que ma douce n'est pas encore arrivée. Je me dis qu'elle a encore le temps de me rejoindre. Après tout, rien ne presse, tout s'attend, dans la situation actuelle. Heureusement, afin de l'attendre, j'ai toujours un ouvrage sur moi. Donc, je me pose sous ce sakura en sortant mon ouvrage.

Cet ouvrage n'est pas réellement un ouvrage dont j'ai l'habitude de lire. En effet, pour un court moment, je décide de cesser des ouvrages d'action-aventure, afin d'éviter de penser au sang pour un évènement assez particulier. Donc, je décide, exceptionnellement, de lire une romance. Ce n'est pas vraiment le genre d'ouvrage que j'apprécie lire au quotidien, mais en lire de temps à autre afin d'éviter mon envie de lecture de phrase quelque peu sanglante n'est jamais de trop.

Donc, en attendant ma douce, je lis une romance, assis sous un cerisier.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Mer 15 Nov 2017 - 2:20

Cette après-midi, je me suis rendue dans un des temples de la ville pour aller rendre hommage à mes ancêtres, comme il est de coutume de le faire le jour du Shunbun no Hi. C'est un peu étrange de le faire sans mes parents cependant, je ne suis pas habituée...
Une fois mes prières terminées, je me dirige vers l'arrêt de bus le plus proche afin d'aller rejoindre Kuro-kun, à l'extérieur de la ville. Il y a quelques jours, il m'a proposé de passer un peu de temps avec lui sous un cerisier, histoire de marquer la fin de l'année, et j'ai trouvé que c'était une très bonne idée. C'est le début des vacances et, tant que je suis à Okayama, il vaut mieux que je profite de mes journées pour voir Kuro.

Le bus finit par arriver, et je choisis un siège un peu isolé pour m'assoir, histoire d'être plus tranquille. Le véhicule démarre et je laisse mes yeux se perdre dans le paysage. Rapidement, mes pensées vagabondent, et je sens une petite pointe de tristesse me serrer le cœur. Je vais bientôt retourner chez mes parents, car le dortoir n'est pas ouvert pendant les vacances. Ce qui veut dire que je être séparée de Kuro et que je ne vais pas le revoir avant un moment.
Je sais que quelques semaines, ce n'est pas si long, mais je me suis habituée à le voir tous les jours, en cours ou dans le dortoir. Alors lorsque je vais prendre le train pour rentrer... je sais bien qu'il va me manquer. Et je suppose qu'il va rentrer en Allemagne pour voir sa famille. Ce qui veut dire que nous ne pourrons pas nous appeler facilement... Je chasse une mèche de cheveux devant mes yeux, essayant par la même occasion de me changer les idées.

Au bout d'une dizaine de minutes, le bus s'arrête finalement. Je récupère mon sac et marche d'un pas rapide en direction du cerisier. Il n'est pas très loin, j'y arrive en quelques minutes. Et je constate que Kuro est déjà là, adossé au tronc de l'arbre, un livre dans les mains. Je sens une chaleur naître dans mon ventre. Cette image est si belle... Si seulement j'avais un appareil photo avec moi !
Je m'approche rapidement de Kuro, impatiente de le retrouver.

« Bonjour, Kuro-kun ! »

Lorsqu'il relève les yeux vers moi, je lui pose un bisou sur la joue. Oui, pour une fois, c'est moi qui fait le premier pas ! Je recule de quelques pas, en sautillant légèrement.

« J'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps... »

Tout en parlant, je réajuste les plis de ma robe, qui ont un peu bougé. C'est la robe que Kuro m'a offerte pour le White Day, alors je veux en prendre soin. Je me suis dit que cela lui ferait plaisir de me voir la porter... même si j'ai encore mon manteau sur moi. Il fait encore un peu trop frais pour sortir sans veste.

Je penche ma tête sur le côté, l'air joueur, pour regarder la couverture du livre que tient mon petit-ami.

« Qu'est-ce que tu lis ? »

J'étais un peu maussade dans le bus, mais rien que le fait de voir Kuro m'a rendu le sourire. Je suis sûre que nous allons passer une bonne soirée, tous les deux !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Mer 15 Nov 2017 - 14:42



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

« La robe à dentelles et à rubans que je lui ai offerte durant la White Day »

Avec Haruka

Durant ma lecture, j'entends plus d'un bus qui arrive et part de l'endroit, et je n'y prête jamais attention, car il se pourrait que ma douce arrive à pieds tout comme moi tout comme il se pourrait qu'elle arrive en bus. Après un temps, j'entends une voix qui m'est plus que familière.

"Bonjour, Kuro-kun !"

Il s'agit de ma douce. Je dérive mes yeux vers elle et elle me pose un baiser sur la joue. Je vois qu'elle est à la fois heureuse et ravissante dans la robe à dentelles et à rubans que je lui ai offerte durant la White Day, même si elle est couverte par un manteau car la température est encore fraîche. Cela me fait sourire, surtout que j'ai fait en sorte que ce soit à son goût. Je n'ai jamais regretté l'aide de Dickson-san. Elle recule en sautillant légèrement.

"J'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps...

De façon à ce que tu sois ici, avec moi, cela ne me dérangerait pas."

Je me lève et Haruka-chan penche sa tête sur le côté, l'air joueur, regardant la couverture de mon ouvrage.

"Qu'est-ce que tu lis ?

Une romance parmi tant d'autres. Celle qui narre un triangle amoureux entre une elfe, un vampire et un loup-garou. Et ce n'est pas "Twilight"."

Contrairement à "Twilight", le vampire s'enflamme et se réduit en cendres quand il entre en contact avec le soleil, mais il résiste à certaines faiblesses connues des vampires, tels que l'ail et le crucifix, le vampire étant plutôt chrétien lui-même et qui ne se contente que de sang d'êtres qui sont déjà morts auparavant. M'enfin, je ferme mon ouvrage et je le range pour enfin prendre les mains de ma douce.

"Ma douce, tu es vraiment ravissante dans ta robe. Je ne regrette pas de te l'avoir offerte, pour être sincère."

J'embrasse Haruka-chan avant de poser ma tête sur son épaule en fermant les paupières.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Mer 22 Nov 2017 - 2:59

Bon, Kuro n'a pas l'air dérangé par mon retard, ce qui me rassure. J'aurais vraiment été ennuyée si, pour notre dernier jour ensemble avant les v acances, je l'avais fait attendre trop longtemps. Mais il avait l'air de ne pas s'ennuyer, avec son livre dans les mains, alors je m'inquiète peut-être pour rien.

Je hausse légèrement les sourcils quand Kuro m'explique l'histoire de son livre. Une romance, vraiment ? Je ne pensais pas qu'il lisait ce genre de choses. Il m'avait plutôt parlé de livres dont on est le héros, ou de livres fantastiques. Enfin, maintenant que j'y pense, l'histoire d'amour qu'il est en train de lire à l'air plutôt fantastique aussi, avec les elfes, les vampires et tout cela...

Pendant que j'étais perdue dans mes pensées, Kuro a rangé son livre pour pouvoir me prendre les mains. Il me dit que je suis belle et je me sens rougir instantanément. Je baisse un peu les yeux, légèrement gênée mais très heureuse de son compliment.
Kuro pose un baiser sur mes lèvres avant de reposer son front contre mon épaule. Je cale ma tête contre la sienne, tout en souriant.

« Merci, Kuro-kun. Pour tes gentils mots et pour la robe. Je les aime vraiment beaucoup. »

Nous restons comme cela pendant quelques temps, sans bouger, profitant simplement de la présence de l'autre. Sentir mon petit-ami contre moi me calme un peu, je me sens mieux que lorsque j'étais dans le bus.
Finalement, je m'éloigne doucement de lui, sans lui lâcher les mains.

« Kuro-kun, est-ce que tu aimerais faire quelque chose en particulier ?... Sinon, j'ai pris des petites choses à grignoter et à boire si jamais tu as faim ou soif ! »

Je n'ai pas pu prendre grand chose (deux petites bouteilles de ramune à la pêche et quelques biscuits au taro), mais j'espère que cela lui fera plaisir quand même. Et, si nous avons vraiment faim plus tard, je suis sûre que nous pourrons facilement trouver quelque chose à manger dans les environs.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)




Dernière édition par Haruka Arai le Mar 28 Nov 2017 - 3:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Mer 22 Nov 2017 - 15:19



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

Avec Haruka

Après que j'aie posé mon front contre l'épaule de ma chère et tendre, je sens sa tête calée contre la mienne, et quand elle me parle, j'entends qu'elle me sourit.

"Merci, Kuro-kun. Pour tes gentils mots et pour la robe. Je les aime vraiment beaucoup."

De rien, ma douce. Nous restons dans cette position pendant quelques temps, sans bouger, afin de profiter de la présence de l'autre. Nous passerons trois semaines séparés. Même si elle a son téléphone portable sur elle, elle l'utilise très rarement. Je connais son mal des technologies.

Après un moment dans cette position, ma douce s'éloigne doucement de moi, en gardant ses mains dans les miennes.

"Kuro-kun, est-ce que tu aimerais faire quelque chose en particulier ?... Sinon, j'ai pris des petites choses à grignoter et à boire si jamais tu as faim ou soif !"

En fait, je n'ai pas grand chose que j'aimerais faire. J'aurais dû prévoir quelque chose que nous pourrions faire tous les deux. Mais ce n'est pas grave. Heureusement qu'elle a prévu quelque chose.

"Il n'y a rien que j'aimerais faire en particulier, donc tu peux chercher ce qu'il y a à déguster."

Je la lâche des mains à contre-cœur afin de la laisser chercher ce qu'il y a à déguster, et je me rends compte qu'elle a petites bouteilles de diabolos à la pêche et quelques biscuits au taro. J'imagine qu'avec ces biscuits, il y a de quoi jouer au tarot! Ha ha ha! (Humour: temps immémoriaux-2015. Je pense que je n'ai jamais réalisé une blague aussi mauvaise de ma vie)


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Ven 1 Déc 2017 - 2:16

Kuro n'a pas l'air d'avoir envie de faire quelque chose de particulier et propose simplement que nous commencions à manger. Mh, je ne pensais pas le faire aussi tôt, mais ce n'est pas important. Je peux toujours me contenter de boire et je prendrai les biscuits plus tard.

J'ouvre mon sac puis donne une des bouteilles et quelques biscuits à Kuro, avant de...
Oh oh... j'ai oublié un léger détail. Nous sommes au milieu d'une zone herbue, sous un arbre... et je suis en robe blanche. Je n'ai pas pensé à prendre de couverture ou de toile pour m'assoir dessus, et pas question que je m'assois par-terre. Je risquerais de salir la jolie robe que m'a offert Kuro ! Je lève les yeux vers lui, assez gênée.

« Kuro-kun, j'ai un petit soucis. Il faut que je trouve un endroit où m'asseoir, je ne peux pas me mettre par-terre à cause de ma robe... »

Je ne connais pas bien l'endroit où nous nous trouvons, mais peut-être que Kuro connaît mieux les environs et saura où trouver un banc ou une table ? À moins qu'il sache où nous pourrions trouver une couverture ou une nappe, ou je ne sais quoi...


Une fois que nous sommes correctement installés, j'ouvre ma bouteille de ramune et en prends une gorgée. Mmmh, c'est toujours aussi bon ! J'espère que la boisson plaît aussi à Kuro. Je me tourne vers lui, un air pensif sur le visage.

« Est-ce que tu sais ce que tu vas faire pendant les vacances ? »

Je n'aime pas penser au moment où nous serons séparés, mais d'un autre côté j'ai envie de savoir ce qu'il va faire pendant les semaines qui vont suivre. Je serais moins triste si je sais ce qu'il fait de son côté... quelque chose comme cela.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Ven 1 Déc 2017 - 23:47



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

« Comment ai-je pu être si stupide!? »

Avec Haruka

Elle me donne une des bouteilles et quelques biscuits, que je commence à déguster, et je me rends compte d'une chose de très prévisible et que j'aurais pu prévoir étant donné que j'avais la volonté qu'elle porte cette robe blanche: elle peut-être salie par l'herbe si elle s'assoit. Ma douce lève les yeux vers moi, assez gênée.

"Kuro-kun, j'ai un petit soucis. Il faut que je trouve un endroit où m'asseoir, je ne peux pas me mettre par-terre à cause de ma robe..."

Comment ai-je pu être si stupide!? Nous sommes dans un endroit qui n'est pas vraiment touristique, et c'est volontaire afin que nous soyons seul à seul. Je réfléchis un moment avant de m'assoir en tailleur. J'ai envie qu'elle s'assoit sur mes jambes, afin qu'elle ne soit pas gênée par sa robe.

"Tu peux t'assoir sur moi, ma douce." dis-je avec un sourire rassurant.

Si j'étais un simple ami, je sais qu'elle aurait été plus gênée qu'elle ne l'est déjà. Mais nous sommes des amants, cela lui ferait plaisir, ce genre de propositions.


Une fois que nous soyons correctement installés, nous ouvrons tous deux nos diabolos à la pêche. (je sais pertinemment qu'au Japon, nous l'appelons "ramune", mais vous savez, la dénomination européenne...) J'ai toujours adoré la pêche et la limonade, alors en faire un diabolo ne m'a jamais dérangé. Haruka-chan se tourne vers moi, avec un air pensif au visage.

"Est-ce que tu sais ce que tu vas faire pendant les vacances ?"

Je sais qu'elle pourrait penser que je partirai en Allemagne. Mais je pense sincèrement que pour aller en Allemagne, il vaut mieux y aller en famille, mais Isaak part pour Otaru avec sa Emiri afin d'aller voir Oncle Zaroff et Ludmilla. Heureusement qu'il y va seul avec sa douce, cela pourrait risquer de dégénérer si j'y irai.

Après, me concernant, j'ai l'autorisation de faire ce que je souhaite. C'est ce que je viens de me rappeler, j'avais pensé que je serai forcément séparé de ma douce, alors que je le peux, mais je peux aussi rester aux côtés d'elle.

"En fait, durant ces vacances, moi et mes frères nous avons l'autorisation de faire ce que souhaitons faire. Peut-être que tes parents accepteront que je puisse passer nos vacances à tes côtés." dis-je en riant joyeusement en la prenant dans les bras.

Ce n'est pas une blague malgré mon rire, et de toute manière je suis aussi doué pour les blagues qu'un canidé l'est pour le yoga. Si ses parents ne peuvent pas ou refusent que j'entre dans leur maison, je les comprends, je peux parfaitement réaliser une autre activité afin de passer le temps, comme regarder quelques films qui peuvent m'intéresser (et ceux d'Uwe Boll afin de voir s'il mérite son titre de Pire réalisateur du monde). Ou alors faire ce que je fais de mieux.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Dim 10 Déc 2017 - 5:08

Lorsque j'explique mon embarras à Kuro à propos de ma robe, il prend un petit instant pour réfléchir, avant de s'asseoir en tailleur et... quoi, il veut que je me mette sur ses jambes ? Mon premier réflexe serait de lui répondre un « Non » catégorique, mais je me retiens de justesse. Ce ne serait pas correct du tout de lui parler de la sorte.
Mais, d'un autre côté... je n'ai jamais fait une chose pareille. C'est un peu... bizarre, comme geste, non ? Je regarde autour de nous, mais je ne vois aucun passant, aucune personne qui pourrait nous observer. Je reporte mon regard sur Kuro, toujours assis dans l'herbe.

« … D'accord. »

Je lisse les plis de ma robe et m'assois très précautionneusement sur les jambes de Kuro. Je garde le dos bien droit, pour être sûre de ne pas être trop collée à lui... Je ne suis pas vraiment à l'aise, c'est certain.

« Dis-moi si je te gêne, d'accord ? »

Je tourne légèrement la tête pour parler à mon petit-ami, mais je n'ose pas le regarder directement. Cette position est un peu trop étrange pour moi.

Une fois que nous sommes installés et que nous commençons à manger, je finis par demander à Kuro ce qu'il compte faire de ses vacances. Et sa réponse m'étonne autant qu'elle me ravit. J'étais tellement persuadée qu'il allait rentrer en Allemagne que je n'avais pas imaginé qu'il puisse passer un peu de temps avec moi !
Kuro me prend dans ses bras en riant mais, au lieu de me crisper, ce geste me détend et je commence à sourire.

« Ce serait une excellente idée ! Je pensais que tu allais voir ta famille en Allemagne et que nous serions forcément séparés... »

Je pose ma tête contre la sienne, réfléchissant aux options qui s'offrent à nous.

« Je pourrais demander à mes parents ce qu'ils en pensent, et ensuite tu pourrais venir à Okayama avec moi. Je pourrais te montrer la ville, les parcs, les châteaux... Oh, je pourrais te présenter à mes amies aussi ! Je leur ai beaucoup parlé de toi, tu sais ? Elles ont vraiment envie de te rencontrer. Et s'il fait beau, nous pourrions aller à la plage et... »

Je me tais, me rendant compte que j'ai un peu monopolisé la conversation. Je joins mes mains autour de ma bouteille et tourne légèrement la tête vers Kuro.

« Enfin, je contacterais mes parents rapidement pour leur demander leur avis. Et nous pourrons prendre le train tous les deux. »

Moi qui étais anxieuse et triste à l'approche des vacances, voilà que j'ai retrouvé le sourire. J'espère vraiment que mes parents accepteront que Kuro vienne me voir !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Dim 10 Déc 2017 - 10:50



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

« Prévisions pour Okayama »

Avec Haruka

Apparemment, la proposition est plus gênante qu'agréable. Haruka-chan regarde autour de nous avant de reporter son regard vers moi.

"… D'accord."

Elle lisse les plis de sa robe avant de s'assoir sur les jambes en gardant le dos bien droit. Je sens qu'elle est mal à l'aise. Elle n'a sûrement jamais fait une chose pareille, mais bon.

"Dis-moi si je te gêne, d'accord ?

Tu n'as pas à t'en faire." dis-je d'une voix rassurante.


Lorsque je lui dis que je pourrai passé les vacances aux côtés de ma douce, je la prends dans mes bras en riant, ce qui la détend et je vois un sourire dessiner sur son visage.

"Ce serait une excellente idée ! Je pensais que tu allais voir ta famille en Allemagne et que nous serions forcément séparés...

Je pourrai, mais ce n'est pas une obligation. Je préfère passer du temps avec toi."

Elle pose sa tête contre la mienne, et j'en fais de même, fermant légèrement les yeux en écoutant avec intérêt les paroles de ma douce.

"Je pourrais demander à mes parents ce qu'ils en pensent, et ensuite tu pourrais venir à Okayama avec moi. Je pourrais te montrer la ville, les parcs, les châteaux... Oh, je pourrais te présenter à mes amies aussi ! Je leur ai beaucoup parlé de toi, tu sais ? Elles ont vraiment envie de te rencontrer. Et s'il fait beau, nous pourrions aller à la plage et..."

Je ne suis jamais allé à Okayama, donc ce serait une occasion de connaître la ville natale d'Haruka-chan. Elle a aussi envie que je rencontre Kanade, Yûya et Ai. Elle m'en a déjà parlé, de temps en temps, et je pense que l'occasion peut se présenter pour les rencontrer. Nous allons sûrement bien nous entendre. Après avoir coupé sa propre parole, elle joint ses mains autour de sa bouteille et tourne légèrement ma tête vers moi, alors je fixe ses yeux (enfin, je fixe son œil marron avec mon œil droit et son cache-œil avec mon œil gauche) en posant mon front sur le sien.

"Enfin, je contacterais mes parents rapidement pour leur demander leur avis. Et nous pourrons prendre le train tous les deux.

Même si je sais ce que je pourrai faire si tes parents refusent, j'espère de tout cœur qu'ils accepteront."

Je ferme les yeux et je dépose un baiser sur les lèvres d'Haruka-chan.

"D'ailleurs, si jamais le temps sera pluvieux à Okayama, au cas où, nous pourrons regarder quelques films. J'en ai déjà quelques uns en tête. Notamment avec un réalisateur allemand, qui a pu attiser ma curiosité, du nom d'Uwe Boll. Il est réputé comme étant le pire réalisateur de tous les temps, mais peut-être s'agit-il d'une hyperbole. En tout cas, je compte regarder un de ses films, un jour, afin de faire mon propre opinion. Je me demande à quel point est-il mauvais, et s'il mérite sa réputation."

Il s'agit d'un réalisateur allemand, donc il est évident qu'elle ne connaisse pas du tout Uwe Boll. A moins qu'il ne soit réellement connu mondialement, mais je doute fort.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Mar 19 Déc 2017 - 4:28

Lorsque Kuro me confie qu'il préfère passer du temps avec moi que sa famille, je ne sais pas trop quoi en penser. D'un côté, je suis très heureuse qu'il ait envie de passer le plus de temps possible avec moi, bien sûr ! Mais de l'autre, je me sens un peu mal pour le reste de sa famille. Que vont-ils dire si Kuro passe toutes ses vacances avec moi ?

« Tu penses vraiment que tes parents seront d'accord pour que tu ailles à Okayama seul ? … Enfin, je veux dire, sans tes parents ou un de tes frères. »

Kuro me serre dans ses bras, pose son front sur le mien... et m'embrasse. Je lui rends son baiser, et je pense que je ne pourrais pas être plus heureuse, en cet instant. C'est vrai, je suis sous un joli cerisier en fleurs, seule avec mon petit-ami, et nous sommes en train de prévoir ce que nous allons faire pour les vacances... Que demander de plus ?

D'ailleurs, on dirait que Kuro a lui aussi des idées pour passer le temps à Okayama. Je lève les sourcils, un peu surprise par ce qu'il raconte. Je ne connais pas Uwe Boll – même si je suis sûre d'avoir entendu son nom quelque part – mais je trouve cela un peu étrange que Kuro ait envie de regarder ses films s'il a une aussi mauvaise réputation. Je souris.

« C'est une drôle d'idée quand même... Et qu'est-ce qu'il fait comme genre de film ? »

Je crois que je n'ai jamais vu de film allemand de ma vie, alors je n'arrive pas bien à imaginer ce qu'a pu réaliser ce monsieur. Mais qui sait, si Kuro me raconte un peu ce qu'a fait ce monsieur, peut-être que j'aurais envie de découvrir ses films, moi aussi.


HRP:
 

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Mar 19 Déc 2017 - 19:16



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

« Uwe Boll »

Avec Haruka

Lorsque je lui avoue que je préfère passer passer du temps avec ma douce, je la sens un peu mitigée.

"Tu penses vraiment que tes parents seront d'accord pour que tu ailles à Okayama seul ? … Enfin, je veux dire, sans tes parents ou un de tes frères."

Je ris doucement de cette question.

"En soi, Isaak compte déjà partir seul avec Emiri à Otaru, tandis que Hanz fera sa vie. Tandis que mes parents s'absentent souvent, par leur travail d'ambassade. Donc, il n'y a aucun problème pour que j'y aille seul."

Après que je l'ai embrassée, Haruka-chan me rend mon baiser. Je commence à lui parler des films, et plus particulièrement d'Uwe Boll. Lorsque je lui dis que je compte regarde un des films, elle lève les sourcils, un peu surprise. Elle me sourit ensuite.

"C'est une drôle d'idée quand même... Et qu'est-ce qu'il fait comme genre de film ?

Il réalise surtout des adaptations des jeux vidéos en films. Pourquoi pas. J'ai entendu parler de "House Of The Dead", "Alone In The Dark", "Bloodrayne", "A Rise Of A King", "Rampage"... je n'ai regardé aucun de ces films, donc j'ai juste besoin de me faire un avis sur le sujet."

Il s'agit d'assouvir ma curiosité, je dois juste me préparer mentalement à regarder un de ces films. S'agit-il vraiment d'un réalisateur si mauvais qu'il ne mérite en rien sa place de réalisateur, s'agit-il seulement d'un très mauvais réalisateur réalisant des navets, ou s'agit-il d'un réalisateur de nanars? Je n'en sais rien, et je devrais le voir moi-même.


© code by Lou' sur Epicode




HRP:
 

---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Jeu 28 Déc 2017 - 3:38

Mes inquiétudes au sujet des vacances semblent amuser Kuro, qui m'explique que ses frères ont déjà des plans chacun de leur côté et que leurs parents devront probablement s'absenter pour leur travail. Je suis un peu triste pour lui, pour le coup. Quand je vivais chez mes parents, mon père était souvent absent de la maison à cause de son travail, alors j'étais bien contente d'avoir ma mère à la maison. Alors se retrouver sans l'un ni l'autre, pendant les vacances en plus... ce n'est pas envisageable !

« Je vois... Alors si tu ne viens pas avec moi, tu serais tout seul chez toi ? Ce n'est pas bon ! Mes parents sont presque obligés de te laisser venir chez nous. »

Je souris, contente de cette idée. Si j'explique toute la situation à mes parents, il n'y a aucune raison qu'ils refusent. Du moins, je l'espère.

La discussion revient ensuite sur Uwe Boll et son travail, et Kuro me donne quelques noms de films qu'il a réalisé. L'un des titres me fait réagir.

« Oh oui, je connais ''House of the Dead'' ! Enfin, je n'y ai jamais joué, mais je connais le jeu de nom. »

C'est plutôt intéressant, tout compte fait. Peut-être qu'il s'agit d'un bon film d'horreur ?... Quoique, vu ce que Kuro m'a dit du monsieur, il se peut très bien que ce soit juste une mauvaise expérience. Mais je suis quand même curieuse.

« Tu vois, si on doit en regarder un, je crois que j'essaierais bien essayer celui-là. »

Non pas que je connaisse beaucoup la série originale – je ne joue pas aux jeux vidéo – mais je trouve cela plus rassurant de commencer avec un film dont le nom m'ait familier. C'est un départ comme un autre, je pense.
Je prends une gorgée de ma limonade – qui est bien entamée, maintenant – puis je pose une nouvelle question à Kuro.

« Est-ce que tu as déjà joué à ces jeux, toi ? »

Je ne crois pas que mon petit-ami soit un très grand joueur lui non plus, mais je peux me tromper. Cela ne fait pas partie des sujets de conversation que l'on aborde souvent, tous les deux.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Jeu 28 Déc 2017 - 11:02



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

« Est-ce que tu as déjà joué à ces jeux, toi ? »

Avec Haruka

"Je vois... Alors si tu ne viens pas avec moi, tu serais tout seul chez toi ? Ce n'est pas bon ! Mes parents sont presque obligés de te laisser venir chez nous."

Après, je me suis vite habitué à vivre seul, même hors de l'internat. Ma douce sourit. Je pense que ma bien-aimée pourra convaincre ses parents avec cet argument.

Nous commençons à parler d'Uwe Boll et je lui dis le nom de certains de ses films qu'il a réalisé.

"Oh oui, je connais ''House of the Dead'' ! Enfin, je n'y ai jamais joué, mais je connais le jeu de nom."

Pour ma part, il s'agit beaucoup plus du fait que mes frères ont joué à ce jeu, mais je n'ai fait qu'assister à leur partie. Haruka-chan devient curieuse, car elle me dit:

"Tu vois, si on doit en regarder un, je crois que j'essaierais bien essayer celui-là.

D'accord. Je tiens juste à te prévenir qu'il n'y a pas de version japonaise. Après, je sais que tu n'as pas de réels difficultés en anglais, donc..."

Je me devrais de le regarder sans à priori, afin de voir si même avec ceci, je peux apprécier les films de ce réalisateur. Haruka-chan prend une autre gorgée de son diabolo et me pose une nouvelle question.

"Est-ce que tu as déjà joué à ces jeux, toi ?

Pour ma part, je n'y ai jamais joué. Par contre, j'ai vu mes frères jouer à certains d'entre eux. Et toi? Et tes amies?"

Elle n'y joue sûrement pas, aux jeux vidéos, mais peut-être a-t-elle testé l'un de ces jeux, je n'en sais rien. Et comme je sais qu'elle est fille unique, je pense que les seules personnes pouvant lui faire découvrir ces jeux sont ses amies. Mais il est probable qu'elles n'y jouent pas elles-même.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Jeu 4 Jan 2018 - 3:05

Regarder House of the Dead semble convenir à Kuro, mais il me prévient qu'il n'y a pas de version japonaise pour ce film. Je souris.

« Ne t'en fais pas, je devrais m'en sortir ! Et toi ? Tu penses pouvoir tout suivre ? »

Je ne crois pas que Kuro ait suivi des cours particuliers d'anglais comme moi, mais s'il est habitué à voir des films dans cette langue, il ne devrait pas avoir de problème.

Comme je m'en doutais, Kuro n'a jamais joué à ce jeu, et il m'explique que ce sont plutôt ses frères qui ont passé du temps dessus. Je comprends, si lui-même était trop jeune pour jouer, il est normal qu'il ait été simple spectateur pendant que ses frères étaient derrière les manettes. Je secoue la tête en réponse à Kuro.

« Moi non, je n'y ai jamais touché. Pour tout te dire, je pense que la première et dernière fois que j'ai joué à un jeu vidéo, c'était avec une ancienne colocataire et sa sœur jumelle, l'année dernière ! »

Améliane et Alice, deux élèves américaines qui n'ont malheureusement pas passé beaucoup de temps à Kobe. Améliane était ma colocataire et elle m'avait présenté sa sœur juste après son arrivée dans la chambre. Je leur avais fait visiter le lycée et on était même sorties toutes les trois au centre commercial. Faire du shopping avec elles et même jouer à des jeux vidéos était vraiment agréable. J'aimerais refaire une sortie de ce genre-là, mais avec qui ? Je n'ai pas beaucoup d'amie à Kobe...

Je reviens sur Terre et réponds à la deuxième question de Kuro.

« Quant à mes amies... je ne crois pas qu'elles soient très jeux vidéo non plus. Enfin si, Yûya aime bien jouer sur l'ordinateur de ses parents de temps en temps, mais pas à des jeux d'horreur ou de zombis... House of the Dead, c'est plutôt un jeu d'action je crois, non ? Ce n'est pas le genre de choses qui lui plairait, à mon avis. »

Tout en parlant, je gigote légèrement sur les jambes de Kuro, cherchant une position plus confortable. Mais je crois que je n'arriverai pas à mes fins... Je finis par me relever et me tourne vers mon petit-ami.

« Désolée Kuro-kun, mais je n'étais plus très à l'aise... Je crois que j'ai envie de marcher un peu, en réalité. Est-ce que tu en as envie aussi ? »

Je suis sûre que nous pouvons trouver de jolis endroits à visiter. Et puis, il faut bien que nous jetions nos bouteilles et le sac de biscuits une fois qu'ils seront vides. Je n'ai pas très envie de remettre tout cela dans mon sac !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Jeu 4 Jan 2018 - 13:57



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire

Avec Haruka

Lorsque je lui préviens qu'il n'y a aucune version japonaise, elle me sourit, mais en même temps elle suit des cours particuliers en anglais, donc elle devrait avoir une mémoire si mauvaise qu'elle ne se souviendrait même pas de notre lien ni même de mon nom si elle avait des difficultés sur ce point. Ce qui est loin d'être le cas, bien sûr.

"Ne t'en fais pas, je devrais m'en sortir ! Et toi ? Tu penses pouvoir tout suivre ?

Oui. Je n'ai regardé aucune adaptation d'ouvrage dans une version autre qu'anglaise. Pourquoi devrais-je avoir un problème avec une adaptation d'un jeu vidéo?"

Après, je ne regarde pas beaucoup les films. C'est juste Boll qui a réussi à me convaincre de vouloir me faire mon propre avis sur sa filmographie.

En réponse par rapport aux jeux vidéos, Haruka-chan secoue sa tête.

"Moi non, je n'y ai jamais touché. Pour tout te dire, je pense que la première et dernière fois que j'ai joué à un jeu vidéo, c'était avec une ancienne colocataire et sa sœur jumelle, l'année dernière !"

Ah d'accord, elle a joué un à seul jeu vidéo de part son ancienne colocataire et sa sœur jumelle. Parmi ses anciennes colocataires, qui a une sœur jumelle? La seule personne que je me rappelle est Améliane et Alice, qui sont deux américaines qui sont vite parties.

"Quant à mes amies... je ne crois pas qu'elles soient très jeux vidéo non plus. Enfin si, Yûya aime bien jouer sur l'ordinateur de ses parents de temps en temps, mais pas à des jeux d'horreur ou de zombis... House of the Dead, c'est plutôt un jeu d'action je crois, non ? Ce n'est pas le genre de choses qui lui plairait, à mon avis."

Et bien, je réfléchis à quelle est le genre de jeu, pendant que je sens que ma bien-aimée se sent inconfortable sur mes jambes. Cela me fait mal, mais ce n'est pas trop grave. Heureusement que j'ai toujours mon téléphone sur moi, et je fais des recherches sur ce jeu. "House of the Dead" est un jeu japonais développé par Sega qui est un rail shooter.

"Il s'agit plutôt d'un jeu de rail shooter par Sega."

Au moins, il est clair qu'Uwe Boll regarde les nouveaux horizons pour faire ce film. Haruka-chan se relève et se tourne vers moi.

"Désolée Kuro-kun, mais je n'étais plus très à l'aise... Je crois que j'ai envie de marcher un peu, en réalité. Est-ce que tu en as envie aussi ?

Oui, cela me permet de dégourdir mes jambes."

Je retire un peu le poids de ma douce, car au fond, elle n'est pas si lourde. Je me relève et je prends la main de ma douce. Nous retournons à Kobe et nous continuons de parler.

"En fait, si tu avais la possibilité d'aller en Allemagne, est-ce qu'il y a un endroit où tu voudrais visiter?"

Je sais que si ses parents laissent la possibilité d'aller en Allemagne en mon compagnie, elle n'hésiterait pas à y aller. Évidemment, mes parents prennent la responsabilité, nous sommes encore loin de la majorité après tout.


© code by Lou' sur Epicode



---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Jeu 11 Jan 2018 - 3:00

Après notre petite discussion, Kuro semble enclin à marcher un peu, ce qui est parfait ! Je termine ma boisson rapidement et range le paquet de biscuits dans mon sac pendant que mon cher et tendre se relève. Finalement, il me prend par la main et m'emmène à l'écart de l'arbre. Je fais glisser mon pouce sur le dos de sa main, profitant de ce petit contact.

La question de Kuro me surprend un peu. Je ne me suis jamais réellement demandée ce que je pourrais aller visiter en Allemagne, je ne connais pas le pays si bien que cela ! Je prends quelques instants pour réfléchir.

« Hé bien, je crois que j'aimerais surtout voir les endroits où tu vas parfois pendant tes vacances, pour voir ta famille... Pour découvrir un peu ce que tu vis là-bas, tu vois ce que je veux dire ? »

Je lève les yeux vers lui, d'abord pour voir s'il comprend ce que je ressens, puis un petit sourire taquin se dessine sur mon visage alors qu'une idée me vient en tête.

« Est-ce une invitation ? »

Ce serait tellement fou si je partais aussi loin avec lui ! Je ne sais pas si mes parents accepteraient... Enfin, nous avons déjà beaucoup voyagé tous les trois, mais j'étais avec eux, justement. Ils pouvaient me surveiller et être sûrs que j'allais bien. Je ne suis pas certaine qu'ils seraient d'accord pour me laisser aller en Europe avec la famille de Kuro... Mais je crois que je m'emballe un peu, de toute façon.

Un petit coup de vent balaie gentiment les alentours, faisant voler une poignée de pétales de fleurs de cerisier jusqu'à nous. Je lève les yeux, émerveillée. C'est tellement beau ! On se croirait dans un film...

« Tu as vu, Kuro-kun ?! C'est tellement jo-oups ! »

Les yeux en l'air, je n'ai pas fait attention où je mettais les pieds. Forcément, je n'ai pas remarqué la petite pente douce juste devant moi. Je n'ai pas remarqué non plus que l'herbe, un peu humide à cet endroit, pouvait faire un beau terrain glissant. Alors, impuissante, je sens mes pieds déraper sur la végétation, je perds l'équilibre... et atterris les fesses par-terre. Sur quelque chose d'humide. Oh non, ne me dites pas que...
Je me relève immédiatement et tourne mon buste pour essayer de voir mes fesses. Ce que je craignais le plus vient tout juste d'arriver : je suis tombée en plein dans une flaque de boue, et une énorme tâche marron s'est étalée sur ma jolie robe blanche ! Je reste une demi-seconde sans bouger, sans rien dire, complètement sonnée. Puis ça finit par sortir.

« Oh... merde ! »

Je fouille dans mon sac, les mains tremblantes de frustration et de honte, à la recherche de quelque chose pour arranger ce bazar. Je finis par trouver un mouchoir et j'essaie d'arranger la situation. Mais il y a juste trop de boue, et le mouchoir est trop petit.

« Merde, merde, merde ! »

Je n'ai jamais autant juré depuis que je connais Kuro, mais je suis bien trop énervée pour rester polie. La belle robe qu'il m'a offerte ! Et j'avais fait exprès de faire attention à ne pas la salir, tout à l'heure !

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 639
■ Inscrit le : 28/01/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : avril 2014
Klaus Schwartz
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Ven 12 Jan 2018 - 22:49



Sous un cerisier, juste

après l'année scolaire


Avec Haruka

Je sens le pouce de ma douce sur le dos de ma main. Lorsque je lui pose la question, je la vois légèrement surprise avant de réfléchir quelques instants.

"Hé bien, je crois que j'aimerais surtout voir les endroits où tu vas parfois pendant tes vacances, pour voir ta famille... Pour découvrir un peu ce que tu vis là-bas, tu vois ce que je veux dire ?"

Oui, je vois ce qu'elle veut dire. Elle voudrait visiter Düsseldorf en compagnie de ma famille. D'un coup, je vois un sourire taquin dessiner sur son visage.

"Est-ce une invitation ?"

Je ris légèrement de cette question. J'aimerais beaucoup que ce soit une invitation, mais mes parents ont beaucoup de travail à faire, ce serait irresponsable de laisser son enfant seul et éloigné.

"J'aimerais beaucoup, ma douce, mais malheureusement, mes parents ne sont pas en congé, donc il est encore difficile de pouvoir aller en Allemagne."

Surtout que nous pouvons nous perdre sans ma famille. Je doute fort que celle de Haruka connaisse Düsseldorf.

Soudainement, je sens un petit coup de vent balayant les alentours, faisant voler des pétales de fleurs de cerisier jusqu'à nous. Certaines des pétales atterrissent sur moi et mon amante. Je me sens émerveillé par ce spectacle, et ma douce aussi.

"Tu as vu, Kuro-kun ?! C'est tellement jo-oups !"

Avec ce brusque mouvement de la main, je ressens le déséquilibre d'Haruka-chan. N'ai-je pas eu le temps de me rendre compte de la situation que je vois mon amante atterrir son derrière sur une flaque de boue.

"Ach! Gott!"

Oh non! La jolie robe blanche d'Haruka-chan se retrouve avec une énorme tâche marron! Je ne peux m'empêcher d'avoir les yeux grandis de par la surprise. Elle se relève immédiatement et tourne son buste afin de voir sa tâche marron.

"Oh... merde !"

Pendant que ma douce met vite sa main dans son sac, les mains tremblotant, je ferme les yeux et commence à faire un sourire gêné en disant, le plus calmement possible tout en étant gêné:

"Hem... Langage, ma d...

Merde, merde, merde !"

Je rouvre les yeux et je la vois tenter de retirer l'énorme tâche avec un simple mouchoir en jurant de par la colère. Je peux la comprendre qu'il est compliqué de se retenir de jurer lorsque l'on est énervé, moi-même lorsque j'entre dans une colère noire il m'arrive de jurer. Je vérifie dans mes poches et dans ma sacoche si je n'ai pas un petit torchon. Et en effet, j'en ai un dans ma sacoche.

Du coup, j'aide Haruka-chan à nettoyer sa robe. Au final, toute la boue a été retirée, mais la tâche perdure et le seul moyen de le retirer est de le mettre dans la machine à laver. Du coup, je me contente de la rassurer.

"Je comprends ta déception, Haruka-chan. Mais ce n'est pas vraiment grave."

Je prends mon amante dans mes bras en frottant un peu son dos pour tenter de la rassurer. J'espère que sa colère pourrait passer. Je n'ai pas envie que cette journée soit gâchée par une simple chute.


© code by Lou' sur Epicode


---------------------------------

Kuro parle en Allemand: #530F57, en Japonais: #00aa85, en Anglais: #AE9308 et légèrement en Français: #C2910F.

Mici le staff pour la bannière de la St Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 841
■ Inscrit le : 02/07/2015

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Haruka Arai
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  Ven 19 Jan 2018 - 4:05

Ma petite taquinerie fait rire Kuro, ce qui élargit mon sourire. Je me doute bien qu'il ne me demandait pas cela pour que nous allions en Allemagne pendant ces vacances, mais je n'ai pas pu m'empêcher de poser la question. Je lui tapote le bras avec ma main libre.

« Je sais, je sais, je te taquine ! Mais qui sait, un jour, peut-être... »

Après tout, je n'aurais jamais pensé trouver un petit-ami dès ma première année à Kobe, alors comment savoir ce qui va m'arriver dans les années à venir ?

D'ailleurs, je n'avais pas prévu de salir ma robe toute neuve non plus... Pendant que je m'acharne à enlever la boue du tissu, je sens bien que Kuro est gêné par mes jurons – il déteste tellement quand quelqu'un jure à côté de lui. Mais je ne peux juste pas m'en empêcher. Ma colère est plus forte que ma volonté.
Je vois alors mon chéri s'approcher de moi, un torchon dans les mains, et il entreprend d'enlever ce qu'il reste de boue, puisque mon mouchoir est inutilisable à présent. Je le laisse faire, serrant mes mains l'une dans l'autre pour arrêter leurs tremblements.

« Merci. »

Ma voix est redevenue basse et froide, comme elle est quand je parle à un inconnu. Cela fait bien longtemps que je n'avais pas utilisé un ton pareil avec Kuro. Je n'aime pas avoir cette voix avec lui...
Une fois que la boue est retirée, mon petit-ami me prend dans ses bras, me murmurant des paroles apaisantes à l'oreille et me frottant doucement le dos. Peu à peu, mon agacement s'estompe et je me détends. J'enfouis mon visage contre son torse, me retenant de pleurer de frustration.

« Je sais bien, mais... la belle robe que tu m'as offerte... »

Je reste quelques instants ainsi, sans bouger, sans prononcer un mot de plus. Si jamais j'essaie de dire quelque chose, j'ai peur de me mettre à pleurer, et il n'en est pas question.

Lorsque je sens que je me suis parfaitement calmée, je me dégage des bras de Kuro et plante mes yeux dans les siens.

« Je suis désolée mon chéri, mais il faut vraiment que je rentre au lycée. Je sais que cela va écourter notre journée tous les deux mais... je ne peux vraiment pas rester ainsi ! »

De quoi j'aurais l'air, avec cette tâche énorme sur les fesses, si nous allions en ville tous les deux ? Je prends les mains de Kuro, penchant légèrement la tête sur le côté.

« Est-ce que tu m'accompagnes ? Une fois que je serai changée, peut-être que nous pourrons faire autre chose. »

C'est vrai que nous ne sommes pas obligés de rester à l'extérieur du lycée pour passer du temps ensemble.

---------------------------------

Casier ~ Haruka parle japonais (#cd4c5d) et anglais (#71a392)
Merci Meyu pour la signa  Coeur ~ Saint-Valentin 2015  Coeur (merci le staff !)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous un cerisier, juste après l'année scolaire [PV Haruka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: En dehors de la ville-
Sauter vers: