Partagez | 
 

 Love is war! | Pv. Jhin Weber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 161
■ Inscrit le : 24/08/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2015
Sadaharu Nakamura
« Elève ; en 5ème année »
(#) Love is war! | Pv. Jhin Weber  Lun 20 Nov 2017 - 4:17

La période des examens avait commencé! Sadaharu se sentait prêt bien que toujours une petite nervosité le saisissait. Il fallait le dire, passer d'une école publique peu acharnée sur l'éducation des élèves vs Kobe, il y a une bonne marge à rattraper. Bien qu'en vrai, en dépit de tout ça, tu étais optimiste pour que ça tout se passe bien. Tu t'avais tout de même arranger pour pouvoir être à la hauteur lors des examens. Donc tu répondais tes examens à la perfection et si c'était pas le cas tu t'y donnais à fond! [Bring it on!] Pour les examens du jour, chaque fois ou presque, tu avais terminer largement avant la duré de l'examen donc tu avais le temps de corriger tes réponses 2 ou 3 fois. Malgré tout, cela ne t'empêchais pas de terminer en avance sur toute ta classe. Pas pour rien que tu avais droit à une bourse d'études de la prestigieuse école de Kobe! [Tout ça, c'est pour toi ma belle Toshiko-san! ❤❤❤] Pas question de décevoir Emma et encore moins Toshiko pour redoubler!

Justement, en après-midi, tu étais libéré de tes examens, ce ne fut pas le cas de tes camarades en revanche. Dans le couloir, tu croisais une professeure qui semblait stressée comme pas possible. Elle n'enseignait à aucune de tes classes, s’occupant de d'autres élèves de l'école. Du moins, c'est ce que tu en déduis. Il n'empêche que tu ne pouvais ignorer son expression de détresse. Tu viens donc l'aborder marchant rapidement à la même cadence qu'elle sans courir :

« Excusez-moi mademoiselle, je peux vous aider? Vous m'avez l'air soucieuse. Je pourrais peut-être vous donner un coup de main?

« N'as-tu pas des examens à t'en faire? Ce n'est pas le moment de sécher! Puis c'est bon, je peux me débrouiller ne t'en fait pas pour moi.

Réplique-t-elle rapidement pour mettre fin à leur conversation, mais Sada insista.

« En vérité, je les ai finis déjà, je suis un de ces rares élèves honorables de l'école. Donc j'ai tout mon temps et j'ai bien envie de vous donner un coup de main, s'il vous plaît ~

L'enseignante semble soupirer cédant à sa gentillesse. Elle finit cependant par accepter la générosité de Sadaharu.

« J'espère bien que tu dis vrai! Sinon tu vas avoir de gros ennuis et moi aussi! Si tu pouvais remettre ces papiers à Weber-san, ce serait gentil. Oh! C'est le psychologue de l'école, tu verras une porte avec une plaque dorée écrit son nom complet "Jhin Weber" ainsi que sa profession, c'est son bureau.

Elle te confia les notes qu'elle t'a mentionné. Tu ne savais pas de quoi, il s'agissait et tu t'en fichais comme tu voulais simplement alléger sa charge de travail qui semblait lui peser un peu trop. Surtout en la voyant courir à gauche et à droite dans l'école. Elle avait même déjà filé n'ayant pas eut le temps d'expliquer à notre petit génie les indications pour son bureau.

« Merci beaucoup pour ton aide et je suis désolée!

« Ce n'est rien mademoiselle, vous pouvez compter sur moi!

Lui hélas-tu alors qu'elle prenait de la distance rapidement dans le couloir.

« Bon, cherchons ce psychologue, où pourrait-il bien être?

Tu cherchas donc et n'eut pas trop de mal à le trouver. Selon ta logique, il ne devait pas être trop loin de l'administration, ce qui fut le cas. Bien que s'il n'était pas là, son bureau aurait pu être à proximité de l'infirmerie. Mais plus besoin de faire demi-tour à l'infirmerie. Le rouquin remarqua effectivement que, tel que décrit, il y avait une porte avec une enseigne avec son nom gravé dessus.

« "Psychologue : Jhin Weber" Bon ben, je l'ai trouvé plus qu'à lui laisser ces papiers et retourner me reposer ou bien étudier.

Tu toquas à la porte gentiment et une voix s'élève signalant que tu pouvais entrer. Ce que tu fis.

« Bonjour Weber-san, une collègue m'a confié ces papiers et c'est pour vo--- vous...

[Ah putain de merde... C'est une putain de blague?!?!?!] Eh non, j'en ai peur ~ Tes prunelles ambrées tombaient pile sur un grand blond aux yeux bleu plutôt sexy. Le même homme qui a reluqué Toshiko ici et là durant le bal de la Saint-Valentin. [Bordel, ça aurait pu être n'importe qui, et il fallait que ce soit ce foutu Prince Charmant du bal?! Ce n'était pas juste un ami d'un enseignant, ou juste un étranger tout court?! NON!!! C'est juste le putain de psychologue de ce bahut?!?!?!] Tu ne t'attendais pas à cela n'est-ce pas? ~ [Tu parles! Je suis surtout sur le cul qu'un psy de l'école se mette à draguer une étudiante! Il doit forcément avoir usé de manipulation mentale pour que Toshiko le regarde de cette façon!!!] Sautes-tu sur tes petites conclusions exagérés...

Pourtant, comme tu l'as déjà établi, il était plutôt beau et semblait calme et posé, ce ne serait pas surprenant que des étudiantes ait un faible pour ce genre de personnage. Après ce silence lourd portant une expression de surprise alors que tu t'avais coupé net dans ton élan. Cela ne serait durer pourtant.

Après coup, tes lèvres étirent à nouveau un sourire, bien que ce sourire que tu faisais n'avait rien de naturel, mais il était hypocrite. Un charmant sourire réservé strictement pour la gente masculine. Les commissures de tes lèvres se tordaient davantage pour ceux que tu méprises pour des préjugés basé à la va-vite. C'était le cas de ce Prince Charmant. Au départ, tu comptais juste donner les papiers et filer. Maintenant que tu réalises que c'était lui, tu comptes t'attarder un peu juste pour faire connaissance avec ton rival. Après tout, il pourrait bien avoir un rendez-vous au moment que les courts seront finis ce jour-là... [Tant que ce n'est pas Toshiko qui s'amène dans son bureau tout me va...]

« Bah, dites donc, vous étiez au bal vous aussi n'est-ce pas? Vous bougiez plutôt bien dommage que ce n'était que deux fois et que ce soit quelqu'un d'autres vous ai forcer à vous mettre en piste.

Pour ne pas dire tout court qu'il ne semblait pas avoir sa place, tu l'avais pris pour un étranger externe de l'école. Ou bien, c'était ta façon de lui reprocher subtilement qu'il n'avait pas de couilles tout court ou qu'il était dépourvu de volonté propre. Tout cela cacher dans ton compliment empoisonné. Tu t'approches donc de quelques pas et tendis ces papiers en question. Attendant s'il osera te répondre ou si comme vers la fin de la soirée, il fuira-t-il ton regard rempli de mépris accompagné de ton sourire machiavélique? Où étant seuls tous les deux seuls, dépourvu d'un public pour vous admirer, il soutiendra ton regard et te défiera à son tour? Bien que ça ne risque pas... L’orgueil d'adulte sans doute! À quoi bon jouer dans le même terrain de jeu qu'un simple gamin, même si vos sentiments étaient adressés à la même brunette de vos pensées?

---------------------------------



#ff2200 :: Japonais | #301050 :: Anglais | #ff1a83 :: Coréen | #00a217 :: Français


Dernière édition par Sadaharu Nakamura le Dim 26 Nov 2017 - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 125
■ Inscrit le : 07/05/2017


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Dim 26 Nov 2017 - 14:39

Love is war


Allez fin de jounée, plutot calme pour une fois, j'avais pu finir d'écrire les rapports sur les élèves que j'avais vu hier, ce que je fais en général en fin de semaine. Du coup ce week end je serais tranquille, peut être que ça serait sympa d'organiser une sortie avec Okabe et Isley .
Quelqu'un toc à la porte perturbant mon moment de quietude. Mais bon après tout rien ne dure...

« Bonjour Weber-san, une collègue m'a confiée ces papiers et c'est pour vo--- vous...

Moment de blanc, nous nous regardons tout deux, moi le visage impassible, lui tout aussi interloqué. On dirait qu'il ne savait pas que c'était mon bureau. D'un côté si il l'avait su il ne serait surement pas venu, sauf peut être pour me narguer.

Nous reprenons nos esprits en même temps et deux beaux faux sourires s'étirent sur nos lèvres quasiment en simultané.

Pièce 1 acte 1 : Les masques cachant la jalousie :

« Bah, dites donc, vous étiez au bal vous aussi n'est-ce pas? Vous bougiez plutôt bien dommage que ce n'était que deux fois et que ce soit quelqu'un d'autres vous ai forcer à vous mettre en piste.

Je rigole un peu à sa remarque, surement destiné à me mettre dans l'embarras, mais qui ne fait pas mouche. Je suis assez confiant de mes talent de danseur, la musique choisit par mon ami Okabe était la seule fautive et avant ça Fuki ne m'avait pas laissée le choix et elle commençait à m’agacer à m'utiliser comme ça.

"Et oui nous n'avons pas tous vos talents en terme de danseur Monsieur Nakamura."

Contrairement à ce que l'on peut croire, flatter son ennemi est le meilleur moyen de désamorcer une situation tendue. Je n'ai  pas envie de me battre ou de me disputer avec ce jeune adolescent, je suis  le psychologue du lycée et je me dois de comprendre et d'aider n'importe quel élèves. Même si en ce moment ma jalousie me criait de lancer les hostilités, je n'en ferais rien.

Je me lève, toujours avec un sourire resplendissant, et viens récupérer les papiers qu'il me tend. Puis j'ouvre un grand trieur en métal qu'il y a dans la pièce a droite de mon bureau et range le dossier à la bonne place.

"Je vous en prie, prenez un thé ou un café si vous le désirer les machines à côté de vous sont là pour ça, la boite à thé est juste à côté et le café est dans le cylindre en fer."

Une fois fais je reprend mon propre thé qui était posé sur mon bureau et m'adosse contre ce dernier, face à la pièce. Mes grand yeux bleus, scrutant le jeune homme en face de moi avec un regard à la fois amusé et curieux.

"Dites moi, de quoi voulez vous que nous parlions ?"


Honnêtement je n'avais moi même aucune idée de conversations présentement qui n'impliquerai pas d'oser le ton.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 161
■ Inscrit le : 24/08/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2015
Sadaharu Nakamura
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Dim 26 Nov 2017 - 19:20

Il t'en fallut pas longtemps pour comprendre qui se tenais devant toi Dorénavant, tu connaissais son nom et sa profession. Dès que tu étires ton sourire de renard, il t'imitait comme un miroir. Vos sourires aussi hypocrite l'un que l'autre. Il ricane à ton compliment et te répond en te flattant dans le sens du poil [Si tu penses que c'est comme ça que tu vas attirer mes faveurs tu te trompes majesté de mes deux! ~]. Le jour où tu auras du respect pour un homme faudra le marquer sur un calendrier. Sur quoi tu le remercies.

« Merci bien, j'ai travaillé dure pour ce "talent".

Même si tu acceptes le compliment, tu n'as jamais très apprécié qu'on te dise "talentueux". Car bon, tu ne crois pas en ces principes de "talents" pour être bon en quelques choses faut avoir bossé dure et ardement! C'est sûr qu'on peut comprendre certaines choses plus rapidement que d'autres, mais toi? Talentueux? Tu n'y croyais pas... Tu es juste travaillant et tu en es passionné! Suivit de cela tu essais de bien lui faire comprendre qui tu es pour Toshiko.

« Faut avouer que je me suis beaucoup pratiqué avec mes deux meilleures amies pour rendre justice aux danses que nous avions performés ~ <3 C'est Toshi-chi qui a choisi les chorégraphies.

Tu ne mentais pas. C'était la pure vérité. [La vérité peut parfois faire bien plus de mal qu'un mensonge ~] Voilà pourquoi tu te permis d'être aussi honnête dévoilant des détails qu'il n'avait pas demandé. [Bah quoi, comme ça il en saura plus sur son ennemi ~] C'est surtout pour lui signaler délibérément que tu es plus proche d'elle autant en terme d'âge, de statut que de relation. Il se leva de son bureau, clairement plus grand que toi pour prendre ces papiers que tu lui tendais, avant de retourner à son bureau. Tu ne détournas pas le regard un seul instant, son 180 ne t'impressionnais pas.

Sur ce, tu avais fait ce que tu avais à faire et tu connais maintenant le nom du vautour qui tournais autour de Toshi. [Petite note supplémentaire : il n'a pas de couilles!] Oh? Tu crois ça? Car il te propose à l'instant du thé ou du café alors que tu étais sur ton départ. Autrement dit, il t'invite à rester bien au contraire. [Bah plus qu'à insister.]

« Oh? Non, je ne venais pas pour une consultation, merci, je rendais simplement service à une de vos charmantes collègues.

Ceci dit poliment, tu tournas les talons vers la porte de sortir de sortie. Mais ses mots te forcent à t'arrêter en chemin lorsqu'il insistait de nouveau. Scrutant ton dos passivement de ses grands yeux bleus. [Ah.... Tu me lances ton gant de preux chevalier, Prince?] Je crois bien que oui! [Très bien, je retire ce que j'ai pensé et je relève ton défi! #Challengeaccepted] Tu auras beau dire ce que tu veux, sur certains aspects, tu restes un adolescent quelque peu immature et un mec comme les autres. Mais bon, l'amour rend idiot et vous deux, vous n'auriez pas été ses premières victimes. Tu fis donc le quart de tour encore tout sourire.

« Bien, dans ce cas, je peux bien donner un peu de mon temps.

Sur ces paroles, tu vas te servir du café, noir. Sans sucre, sans lait! Car tu te sentais d'humeur amer à l'instant. [Du sucre si je me sens bien, du lait si je déprime.] T'es bien le seul à être inconsistant dans ta consommation de café... [Pas ma faute si mes humeurs influencent mes papilles!]. Après t'être servi de ton café, tu t'assis sur la chaise du patient de manière sûr et décontracté. Ta cheville droite adosser sur ton genoux gauche. Ton pied du même côté était rester sur le sol. [Qui l'eut cru que je finirais un jour dans le bureau du psy à sa demande en plus?] Eh oui, la vie est pleine de surprises! ~ [Roh la ferme! Ce n'est pas de ma volonté de base même si j'aurais pu refuser!] Café à la main sirotant une petite gorgée tranquillement. Tu le fixais droit dans les yeux, percutant son regard doux bleuté avec ton regard d'ambre flamboyant, dure et sévère. [Ouais, parce que je le juge grave en ce moment!]. On pouvait sentir ton mépris jusqu'à ce que tu abaisses ta tasse révélant ton rictus qu'étiraient encore les commissures de tes lèvres. Malgré qu'il soit faux, tu donnais moins l'impression de porter une expression parfaitement haineuse. Dès lors, il te demanda de quoi vous pourriez parler. Tu regardes au plafond semi-songeur, car tu avais ta petite idée.

« Hum... Eh Bien...

[Bon, si je veux connaître ses intentions envers Toshi c'est ma chance! Je dois juste faire cela en douceur sans être trop direct] Comme un jeu d'échec tu réfléchi à la moindre parole et geste que tu commettais.

« Ça vous arrive de parler aux élèves de manière informelle? Qu'ils soient vos patients ou non? À l'intérieur de votre bureau ou non? Et autres que pour des banalités bien entendu.

Par "banalités", tu entendais par là de l'avancement de la thérapie ou encore d'un simple "bonjour, comment ça va?". [Vas-y dis moi si Toshi-chi à des traitements de faveur de ta part ou non, alors que la connaissant, elle a dû rien demander, sale pervers!]

---------------------------------



#ff2200 :: Japonais | #301050 :: Anglais | #ff1a83 :: Coréen | #00a217 :: Français
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 125
■ Inscrit le : 07/05/2017


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Sam 2 Déc 2017 - 22:30

Love is war


" Ça vous arrive de parler aux élèves de manière informelle ? Qu'ils soient vos patients ou non ? À l'intérieur de votre bureau ou non ? Et autres que pour des banalités bien entendu. "

Je voyais clairement où il voulait en venir, aucun de nous deux n'étaient dupes. Je pouvais voir dans son regard ambré sa haine derrière son rictus forcé et sa tasse de café. Ainsi moi qui le pensais sûr de lui et qu'il avait déjà conquis le cœur de Toshi il n'en était rien. Peut-être qu'au final je mettais fais des films. Peut-être que lui comme moi pensons que l'autre est plus proche d'elle que nous le sommes.

S'il avait été vraiment aussi proche que je ne le pensai de Miss Koizumi, il serait rentré dans mon bureau en victorieux ce pavanent devant moi et jouant le coq fière de sa bassecour. Mais non il était aussi frustré que moi.

Je souris content de cette nouvelle découverte, au final cette visite aura été très intéressante, bien que peu agréable pour l'instant.

"Et bien oui, il m'arrive assez souvent de parler aux élèves pour créer du lien histoire qu'ils sentent qu'ils puissent venir me parler quand ils le souhaitent sans problème et que je suis quelqu'un d'ouvert et accessible. Dans mon bureau ou bien en dehors si cela leur correspond mieux, et les banalités, tout dépend de la personne et de l'affinité j'imagine."

J'allais me resservir du thé tranquillement, on aurait presque dit que je flottais au lieu de marcher, l'énorme poids et déprime qui m'avaient accablé depuis le bal de la saint valentin c'était évanoui et je me sentais maintenant très bien, comme je ne l'avais pas été depuis longtemps.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 161
■ Inscrit le : 24/08/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2015
Sadaharu Nakamura
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Dim 3 Déc 2017 - 2:41

Face à son explication, tu hochais la tête d'un air faussement neutre tout en acquiesçant à ses dires. Son argument tenait debout après tout.

« Oui, en effet, c'est plutôt logique. Vous m'excuserez, je n'aurais pas su le dire moi-même si c'était normal ou non étant donné que je n'ai pas eut à côtoyer de psychologue jusqu'à maintenant pour tout dire, mais....

[Comme si j'en avais de besoin d'ailleurs et de la part d'un homme en plus!] Puis, tu te fis soudainement faussement songeur pour ce qui en était de la suite. En plus, tu te frustras davantage lorsque tu le voyais sourire, et même presque soulager tout à coup! [Qu'est-ce qu'il a à sourire comme ça cette enfoirée?!] Tu n'en sais rien et tu ne t'y attardas pas plus longtemps, car le mesquin malfrat que tu es en ce moment était assez confiant que son rival allait perdre bientôt ce sourire toujours accroché sur ses lèvres. Cela te satisfaisait suffisamment pour ne pas chercher à savoir plus loin. [Crois moi tu vas perdre la face avec la question suivante! Et si malgré tout, tu ne sens pas le danger dans lequel tu pourrais être, tu dois être véritablement un imbécile!]

« Mais, si engager la conversation avec les étudiants est une chose normal, qu'en est-il de leur offrir des cadeaux? Tout particulièrement lors de la Saint-Valentin qui plus est...

Ton ton ne se fit assez bas à la mention de la Saint-Valentin si jamais quelqu'un hésitait d'écouter aux portes. Tu tenais absolument être le seul à détenir cette information. En sirotant une nouvelle gorgée de ton café avec le même regard que tout à l'heure. Observant avec attention la réaction du blond derrière son bureau. Ce joli bracelet que Toshi avait eut soudainement sur son bracelet... Ces regards qu'ils se sont échangés et pour lesquels tu étais témoin, cette intuition que tu avais que leur relation n'était pas celle d'un simple psychologue et d'une lycéenne, mais qu'elle était un peu plus profonde qu'il puisse paraître sous un regard naïf! Tu n'étais pas dupe ce cadeau n'était pas sorti de nul part et ne venait certainement pas de n'importe qui! Tes tripes te criaient que le coupable se tenait, là, juste devant toi...

---------------------------------



#ff2200 :: Japonais | #301050 :: Anglais | #ff1a83 :: Coréen | #00a217 :: Français
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 125
■ Inscrit le : 07/05/2017


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Lun 4 Déc 2017 - 17:15

Love is war


« Oui, en effet, c'est plutôt logique. Vous m'excuserez, je n'aurais pas su le dire moi-même si c'était normal ou non étant donné que je n'ai pas eut à côtoyer de psychologue jusqu'à maintenant pour tout dire, mais, si engager la conversation avec les étudiants est une chose normal, qu'en est-il de leur offrir des cadeaux? Tout particulièrement lors de la Saint-Valentin qui plus est..."

J’étais maintenant dos à lui, prenant la bouilloire d'eau chaude en main, je l'inclinai doucement, l'eau coulant dans la tasse sans une éclaboussure à côté révélant tout mon amour pour cette boisson. J'admirai la vue des arômes se libérant de la boule à thé pour se diffuser dans l'eau chaude, prenant une teinte vert claire très vive, l'odeur douce et sucrée du thé vert me parvenais et avait quelque chose de réconfortant.

Je pris ma tasse, une tasse noire avec des losanges de différentes couleurs qui apparaissaient au fur et à mesure que la tasse se réchauffait, jusqu'à la recouvrir complètement faisant disparaitre le noir. Je faisais exprès de ne pas répondre tout de suite à la question bien sûr, appréciant l'effet que cela fait de savoir que l'on a déjà gagné.

Cette question depuis que j'avais acheté ce bijou je me l'étais posé, et j'avais longuement travaillé ma réponse. Bien sûr en tant que psychologue et adulte travaillant pour le campus, le simple fait de donner un cadeau à une élève pouvait m'attirer des regards désapprobateurs, pour la saint valentin encore plus...

Mais au final, rien que pour son sourire lorsqu'elle avait vue bracelet, ça avait valu le coup de se mettre dans une telle situation. Même si le reste de la soirée avait été gâché par Sadaharu, ça n'avait pas d'importance et je ne regrettai rien.

Je repris ma position précédente, assied sur le bord de mon bureau, ma tasse de thé posée à côté de moi refroidissant doucement. Les volutes de fumées s'en échappant. Je contemplais ce spectacle et les losanges de couleurs apparaître sur la tasse lorsque je répondis d'un ton détaché à la fameuse question.

"Je peux comprendre que mon geste puisse paraisse déplacé pour quelqu'un qui ne connait pas ce que j'ai partagé avec Miss Koizumi. Je lui ai causé beaucoup de problèmes et d'émoi ces dernières semaines, et je crois que je devais tout simplement me faire pardonner. Je n'aimes pas l'idée qu'une si talentueuse jeune fille puisse souffrir à cause de moi. Et croyez-moi, ce bijou n'est rien, si je peux la rendre heureuse et souriante plutôt que de lui amener des troubles supplémentaires, ne croyez-vous pas que ça en vaille le coup ? Quant à la saint Valentin et bien c'est assez dur de la croiser autrement qu'en ce genre d'occasion voilà tout. Je travaille beaucoup et Kobe est une grande école je ne risque pas de la croisée autrement. "

Je tournai la tête vers lui avec un faux air innocent sur le visage.

"Pensez vous que ça serait moins choquant si je l'invitais dans mon bureau à la place ?"

C'était dur, garder mon sérieux et un visage inquiet tout en rigolant autant intérieurement. Miss Kato serait surement fière de ma performance.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 161
■ Inscrit le : 24/08/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2015
Sadaharu Nakamura
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Mar 5 Déc 2017 - 0:05

À ta question, il semblait prendre tout le temps du monde pour faire son thé. Il avait intérêt à réfléchir à ce qu'il dira. Tu sirotes donc ton café espérant le voir troubler et menacer ne serait-ce qu'une seconde. Tu sirotait encore un peu ton café avant de la poser à tes côtés en prenant ton mal en patience trépignant de voir sa réaction et ce qu'il comptait répondre.

Toi qui avais de grandes attentes envers sa réponse, tu avais du mal de rester en place calmement, même que ton cœur s'est mis à battre de la chamade sous le rythme militaire et féroce de la colère. Ta colère que tu ressentais prendre des forces à chaque mot qu'il prononçait. Il osa te provoquer ouvertement en retour tout comme toi, tu l'avais fait. Enfin! Bien que tu étais déçu, tu t'attendais à une argumentation qui tenait ne serait-ce qu'un peu la route! Tu te doutes que si c'était le directeur qui était en face de lui, ce dernier lui ait chanté une toute autre histoire. Il se moquait de toi ouvertement! Ce visage d'ange innocent était fourbe et tu le savais! Il était moqueur et te prenait pour un imbécile qui ne savait pas à qui il avait à faire. Ton expression s'assombrit davantage bien que ton sourire était encore là. Cependant, cette fois, il pouvait, entrevoir petit à petit, ton infâme sourire amer de colère. Quand il eut fini un silence pesant prenait place s'appuyant sur tes épaules et ton torse t'étouffant.

Jusqu'à ce que tu t’esclaffes d'un rire jaune, tout en secouant ta tête regardant ailleurs avant de reporter tes prunelles sévères de nouveau sur lui! [Non, mais j'y crois pas! Il me prend vraiment pour un con?! Il pense vraiment que je vais avaler cela comme n'importe quel crétin d'étudiant? Que je vais le croire sur parole? Il est complètement fou ma parole!!! J'y crois pas!] Tu fulminais à l'intérieur rien que pour ça. D'autant plus que ses mots te donnaient l'impression d'avoir des intentions dangereuses envers Toshiko et ça tu n'aimais pas ça du tout! Puis ce faux air d'innocent ne faisait que t'inquiéter davantage! [C'est quoi la suite? Il va me donner raison de le dénoncer toute de suite et maintenant? Séduire une lycéenne pour lui briser le cœur ensuite? C'est ça qu'il veut d'elle? Il lui voudrait du mal à ce point par pur égoïsme? C'est bien les hommes! Tous les mêmes! Et toi! Jhin Weber! Tu es décidément la pire race d'homme que je pouvais croiser! Je dois confirmer la chose avant tout!]

« Ah oui vraiment?! Vous êtes sérieux en ce moment?!

Fis-tu d'un ton sec et plus que sarcastique.

« Tout à fait! Cela m'apparaîtrai légèrement plus logique si vous l'appeliez à votre bureau, car ça pourrait être aussi bien son cas que n'importe quel autre de vos patients.

[Bien qu'avec ce qu'il vient qu'avec ses propos précédent cette remarque, je ne sais plus si ça me rassure à dire vrai...] Tu ne voyais le voyais plus juste comme un simple rival, tu l'observais maintenant comme un prédateur et un danger pour Toshiko. Un danger réel pour son bonheur! Une personne qui aurait les ressources pour la brisée et prendre sa vulnérabilité. Alors clairement, tu ne pouvais pas rester les bras croisés à rien faire.

« Puis qu'est-ce que vous voulez insinuer par "quelqu'un qui ne sait pas ce que vous avez partager avec Toshiko", c'est une blague oui? Vous me croyez naïf à ce point? Vous croyez avoir le droit de partager quelque chose de si particulier et intimes avec des lycéennes en plus d'être une mineure? Dois-je assumer le pire? Ou bien si encore une fois c'est normal de leur offrir des bijoux à des occasions tout aussi particuliers? Non seulement partager un lien que, clairement, vous me croyez incapable de comprendre, ainsi que de lui causer des "ennuis" la meilleure solution que vous avez trouver pour vous faire pardonnez, c'est de lui faire cadeau d'un joli bracelet, et, oh, coïncidence, le jour même de la saint-valentin? Vous feriez vraiment cela à tous les élèves que vous partagez un lien avec eux si "particulier" à vos yeux? Je vais recevoir un cadeau de la même envergure moi aussi tant qu'à y être? Tiens! Pourquoi pas une bague, pendant le festival d'été durant les vacances, hein? Non seulement cela, vous voulez vraiment me faire croire que le seul moment où vous pouviez la voir était dans un festival romantique donné par l'école alors que votre bureau est directement dans le bâtiment du lycée? Surtout que durant ses jours libres qu'elle n'a pas de club ou qu'elle n'a pas à étudier, il est facile pour elle de venir vous rejoindre dans votre bureau pour vous rendre visite. Si c'est ce qu'elle veut certes. C'est tout juste à côté après tout! De ce que je sache Toshiko est dans la même année que moi, ne me faites pas croire que vous n'avez que la Saint-Valentin pour la croiser! Vos mensonges ne tiennent même pas debout, vous ne faites même pas l'effort de monter un mensonge plus convainquant! Je vous aurais cru si elle était une étudiante dans le bâtiment de l'université, hors, ce n'est pas le cas! Puis vous faire pardonnez? Vous faire pardonner quoi au juste? Hein? Dites-le moi. Quoi que... Tout compte fait. Non... Non non non non! Finalement, laissez tomber! Je ne veux même pas le savoir! Cependant, un petit conseil d'homme à homme, si vous persistez à lui faire des cadeaux et continuer de la regarder avec ces yeux-là, il est clair qu'elle n'en souffrira que davantage! Est-ce que vous vous rendez seulement compte que cela pourrait lui nourrir un espoir impossible tant par les règlements de l'école que les lois établies au-delà de ces murs? Vous pensez réellement que c'est ça qui la rendra heureuse? Que de s'accrocher à un espoir mensonger en vaut la peine? Savez-vous seulement les conséquences que cela implique? Je l'espère bien! Autrement, vous faites honte à votre profession. Et s'il vous est si désagréable de la regarder souffrir, ne lui infliger pas cela et agissez comme vous le devriez. C'est-à-dire avec professionnalisme et aucun rapprochement émotif de la sorte... Sauf si... Vous m'avez menti à propos de désirer de la voir heureuse et qu'en réalité tout ce que vous voulez c'est de la voir souffrir, ce qui par conséquent, ce serait ça qui, en vérité, en vaut tellement la peine pour vous? N'est-ce pas?

Ton discours était emprunt d'une amertume et d'un ton vénéneux sous une colère grondante et tranquille. Tel le grondement d'un coyote avertissant qu'il valait mieux ne pas lui chercher les noises... [Sous-estimez moi encore une fois, juste pour voir! Juste pour voir!]

---------------------------------



#ff2200 :: Japonais | #301050 :: Anglais | #ff1a83 :: Coréen | #00a217 :: Français
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 23
■ Messages : 125
■ Inscrit le : 07/05/2017


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : Appart. C-602
❖ Arrivé(e) en : Début Décembre 2014
Jhin Weber
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Mer 6 Déc 2017 - 19:48

Love is war


Pendant tout son argumentaire, j'écoutai attentivement chaque point, analysant sur le moment comment lui renvoyer la balle le plus efficacement possible. Un peu comme un adolescent qui essaye d'énerver ses parents. Mon visage était impassible, concentré sur chaque mot, mes yeux le regardait fixement, essayant de me mettre à sa place pour savoir qu'elle seront ses faiblesses. Buvant mon thé de temps en temps pour donner l'impression

Une fois qu'il eu finis je laissais un moment le silence remplir la salle. L'horloge sur le côté de la salle, faisait son tic tac habituel, tension était palpable, en tout cas pour lui. Moi pour ma part ses arguments me glissaient dessus.

Quand enfin je pris la parole c'était d'une voix qui se voulait calme et tranchante.

"Je comprend tout à fait votre point de vue, je comprend aussi que vous ne vous rendiez pas compte de la charge de travail que j'ai à assumé. Au final je crois que vous croyez ce que vous voulez croire. Tout comme vous pensez que celui d'entre nous qui s'accroche à un espoir mensonger c'est moi... Maintenant jeune homme je vous prierai de quitter mon bureau j'ai à faire, mais si vous avez encore besoin d'exprimer votre jalousie face à moi je vous en prie revenez, oh et merci encore pour les papiers."

Ma main tendue vers la porte d'entrée, toujours un magnifique sourire.


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Japonais #0099ff
Anglais#0066ff
Français#9900ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 161
■ Inscrit le : 24/08/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-10
❖ Arrivé(e) en : Fin Janvier 2015
Sadaharu Nakamura
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  Jeu 7 Déc 2017 - 7:07

[... Il fais vraiment exprès de mettre le feu sur le feu celui-là.... Je lui lancerais bien mon café encore bien ouillant en pleine gueule avant de me tirer maintenant!] Encore heureux qu'aucunes de tes amies te voyait en ce moment... Ellles ne te reconnaîtraient plus et aurait sans doute très peur. Tu bouillonnait sentant la bill te parcourir tes veines pomper par ton cœur furax et colérique! Décidément, L'entente n'y serais pas. Ni maintenant, et probablement jamais! Il n'avais même pas le culot de nier tes accusations. [Tu parles d'un psychologue oui! Psychologue mon cul! Son diplôme il l'a eut dans une boite à céréale c'est sur!] Quel agressif... Tu regardais probablement le grand blond du même air que ton géniteur. N'empêche tu souriait encore bien pomper et pas assez en colère pour qu'il se fade! Tu l'écoutes, tes mains tremblait. [Le connard... Au fond il n'a rien écouté! Il perds rien pour attendre celui-là.]

« C'est ça...

Fis-tu avec un sarcasme et un ton tranchant plus qu'équivoque! [Au moins je connais ses intentions envers elle je n'était rester que pour ça de toute façon! Je n'ai plus à trainer dans ce fichu bureau plus longtemps...] Mais alors il te lance ces piques là....

« Revenir à votre bureau? Ne rêvez pas en couleur psychologue de pacotille!

En plus il te remercie pour les papiers... Tu souris de plus belle.

« Oh mais tout pour aidé vos charmantes collègues ~

[J'ai pas fais ça pour toi trou du cul!] Puis en faisant ta sortie tu claques la porte assez violemment faute de réprimé ta colère comme il se doit... Plutôt que de partir sagement étudier tu allait te défouler dans la salle de club pile à l'heure ou les étudiants avait terminé leur examens donc tu serais seul et tu pourras y déverser toute ta colère! Pour ensuite te sentir un peu plus toi-même que lorsque tu es sortis du bureau du psychologue pour qui tu vouais une haine presqu'aussi intense que pour ton géniteur.

---------------------------------



#ff2200 :: Japonais | #301050 :: Anglais | #ff1a83 :: Coréen | #00a217 :: Français
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Love is war! | Pv. Jhin Weber  

Revenir en haut Aller en bas
 
Love is war! | Pv. Jhin Weber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; le lycée :: Le bâtiment principal :: Administration :: Bureau du psy-
Sauter vers: