Partagez | 
 

 Amasser de l'[exp]losion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 79
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Kael Johansson
« Elève ; en 4ème année »
(#) Amasser de l'[exp]losion  Sam 6 Jan 2018 - 1:11


Cela faisait quelques jours maintenant que Kael laissait une pile de linge sale s'accumuler. Ses parents le rappelaient régulièrement à l'ordre, en le harcelant avec des textos, mais l'ami suivait rarement leurs supplications, surtout quand il s'agissait de faire le ménage ou la lessive. Chez lui, Kael déléguait ces conneries-là à sa mère ou même à ses petites sœurs. C'était clairement le genre de besogne qu'il détestait faire. Sauf que Kael fut vraiment contraint d'aller faire une machine puisqu'il n'avait presque plus rien à se mettre sur le dos.

C'était un des rares week-ends où Kael ne rentrait pas chez ses parents et il profita de ce samedi libre pour faire sa lessive. Il se leva tôt et empila ses vêtements sales dans un panier, en râlant. Puis il fit un véritable remue-ménage pour trouver le produit lessive. Il se rendit ensuite paresseusement jusqu'à la laverie du campus, en espérant ne pas devoir attendre pour commencer cette corvée de malheur.

Heureusement, la laverie semblait assez vide. Deux ou trois machines tournaient mais il y en avait encore beaucoup de libres et surtout, personne à l'horizon pour faire chier. Kael avait de quoi remplir deux machines avec toutes ses affaires. Et il ne se fit pas prier.
Sa darone lui avait appris à trier ses vêtements par type d'habits avant de faire une lessive mais comme elle n'était pas là pour vérifier derrière lui, Kael, ne voulant pas se faire chier, vida son panier aléatoirement entre les deux machines disponibles. Il répartissait très mal et galéra même à caser le tout dans une des deux machines mais il se débrouilla pour faire tenir le tas. Kael dosa le produit en versant le gel dans le bouchon du bidon lessive et c'était tout ce qu'il savait faire de correct à vrai dire. Enfin, il ferma le hublot de la machine et il hésita longuement avant de se décider à enclencher un quelconque bouton.

Ça l'énervait beaucoup de voir un agencement différent de la machine qu'il avait à la maison et ces dessins débiles qui soi-disant indiquaient la fonctionnalité de chaque bouton, ne l'aidaient absolument JAMAIS à choisir. Il grimaça et passa sa langue sur ses dents en réfléchissant, pointant du doigt une rangée de bouton aux fonctions obscures. Il appuya sur deux d'entre eux, qui lui semblèrent justes puis il patienta quelques secondes pour voir si ça faisait quelque chose. Il tourna ensuite un genre de minuteur, à environ quinze minutes (pour lavage rapide, ne le blâmons pas) et il fut ravi de constater que la machine se mettait en marche. Oui, monsieur faisait toujours ça en se basant sur la chance. Il n'y comprenait rien, du moment qu'il y avait de l'eau et que ça tournait, voilà.

Kael sortit son portable de sa poche et plongea le nez dedans, en attendant que la lessive se fasse. Et ça lui faisait déjà chier. Il s'assit sur un des bancs disposés dans la pièce et il s'accouda sur ses genoux, le téléphone entre les mains. Au bout de quelques minutes, une de ses machines commença à faire un bruit vraiment assourdissant et bizarre, ce qui attira son attention. Il fronça les sourcils et se leva pour aller vérifier le traquenard. Là, la machine s'arrêta d'un coup et Kael sentit que ça dérapait. Il ouvrit le hublot et il fut peiné de voir que certains vêtements étaient à peine mouillés et d'autres avaient même encore du savon de mousse. Il referma en un claquement violent.

« C'est quoi ce bordel... » lança-t-il dans le vide, exaspéré.
Puis il commença à appuyer sur des boutons, de manière hasardeuse et impatiente. Il regarda surtout les boutons qui clignotaient, sans rien piger puis il appuya dessus, pensant que cela ferait reprendre le lavage. Ce qui arriva puis qui démarra des tours rapides, semblant vraiment trop rapides pour Kael à ce moment-là. Il n'avait pas confiance alors il toucha à la jauge sur le côté et comme rien ne se passait après cette manœuvre, il perdit les pédales, s'énerva purement et ficha un grand coup de pied à l'engin de merde.

Soudain, le lave-linge ralentit dangereusement et de l'eau sortait à travers le hublot. Kael regarda avec panique le liquide se déverser puis il appuya encore sur quelques boutons afin que la machine s'arrête complètement. Sans résultats. Il assista d'abord impuissant à l'eau qui s'écoulait du hublot puis il chercha à pousser contre les rebords du hublot pour empêcher la fuite de s'intensifier. Il suivit l'écoulement qui avait maintenant formé une superbe grosse flaque et en tournant la tête, il remarqua la présence d'une personne.

« Hé toi, va chercher de quoi nettoyer ! Y'a des fuites ! »

Kael ne voulait pas qu'on le regarde galérer alors il n'hésita pas à lui jeter un tel ordre, sans vraiment réfléchir, sans chercher à savoir si le plouc allait réussir trouver une serpillère, ou même obtempérer.





Note:
 

---------------------------------

You can't work me out
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 25
■ Messages : 294
■ Inscrit le : 24/11/2016

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 14 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : oct. 2014
Shûhei Takagi
« Elève ; en 2ème année »
http://hateshinai-no-sekai.forumactif.com/
(#) Re: Amasser de l'[exp]losion  Lun 8 Jan 2018 - 16:43

Amasser de l'[exp]losion ▬
Niveau laverie; boss final machine à laver

Un entraînement de Kendo, ça passe, le petit deuxième année a encore un autre uniforme. Après un deuxième entraînement, voilà qu’il se trouvait dépourvu. Bon, pas trop grave, il opte pour prendre un commun même si ce n’est pas ce qu’il préférait, mais après ce coup, il ne pouvait tout simplement plus faire ça. Par contre, il ne pouvait plus emprunter un des communs pour qu’il en ait pour tout le monde et surtout pour les nouveaux qui voudraient peut-être rejoindre le club.

L’hyperactif opta donc pour passer les autres jours au club de football. Il y avait beaucoup moins d’adepte pour ce sport qui n’était pas beaucoup pratiqué au Japon. Mais encore là, au bout de trois jours, il n’avait plus d’uniforme propre à porter. Malheureusement pour lui, les clubs de sport, ça fait beaucoup suer, donc après une session, il était impensable d’être en mesure de remettre les mêmes vêtements pour le lendemain. Mais ça tombait bien! Aujourd’hui ça tombait un samedi, donc pas de club à s’occuper. Et s’il voulait vraiment continuer à y aller, là, il n’avait plus le choix, il fallait faire la lessive. Ça faisait bien presque une semaine et demie qu’il n’avait pas fait sa lessive. Il était du. Même que dans son sac, tout son linge sale ne rentrait pas. Il du non seulement l’utiliser son sac habituel, mais aussi un deuxième sac qu’il traîna avec un peu de difficulté vu sa petite taille. Mais il y arrivait. Cependant, il devrait rester là à attendre non seulement que son linge soit propre, mais aussi sec. Il détestait attendre trop longtemps à ne rien faire.

Surtout que ces temps-ci, ça n’allait pas très bien. Certes il arriva en deuxième année, donc il avait réussi sa première année, mais depuis la nouvelle rentrée. De nombreuses personnes avec qui il avait créé des liens étaient partis. Très peu restait.

Mais c’est en essayant de chasser ses pensées négatives qui le hantaient depuis un petit moment qu’il entra enfin dans la laverie. Il y mit à peine quelques pas qu’un jeune homme l’interpella de manière… rude et féroce? Il releva la tête et voilà qu’un… attend, il a les cheveux blancs? Il a quel âge? Malgré que les traits de son visage soit fin, et donc donne une belle jeunesse. Mais… cheveux blancs? Bien que la mode, les jeunes se colorent les cheveux, mais justement, ils les COLORENT pas les décolorer… Enfin bref, l’étonnation dans la voix de son interlocuteur semblait en panique.

- Ah euh………

D’un coup de tête, Shûhei se pressa de la rejoindre et sans même penser à agripper quelque chose au passage qui pourrait servir d’éponge géant, il paniqua à son tour en voyant l’immense flaque d’eau au sol. Tout ce qu’il trouva en quatrième vitesse fut de complètement ouvrir ses deux sacs et laisser tomber le linge qui était dedans afin que ceux-ci absorbent le plus que possible l’eau qui s’y trouvait.

- Tu penses que ça ira?

Sérieusement, il ne comprenait pas ce qui se passait et surtout il ignorait si son improvisation fonctionnerait et ce à long terme. Une chose est sûre, c’est que l’odeur n’était pas des plus agréables maintenant dans la laverie.

---------------------------------


#c0433b pour le japonais || #925182 pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 79
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Kael Johansson
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Amasser de l'[exp]losion  Jeu 11 Jan 2018 - 8:13


Si ce mec était resté de marbre trop longtemps, Kael l'aurait certainement exhorté à se bouger le cul pour agir mais heureusement il vint à son secours sans demander le pourquoi du comment. Bien que sa manœuvre ne manqua pas de surprendre Kael qui n'en demandait pas tant. Le garçon vida ses deux gros sacs et se servit de ses vêtements afin éponger les débordements.

Kael le dévisagea longuement avec incompréhension. Il ne s'attendait pas non plus à ce qu'il lui sorte une éponge ou une serpillère de sa poche mais tout de même... jeter ses habits pour les imbiber d'eau, 'fallait y penser. Même si cela semblait être des habits sales. Kael cligna des yeux une ou deux fois avant de secouer la tête et se reprendre.

« Ouais, merci. » dit-il sans compassion, bien que ce fut des remerciements sincères.

Kael détourna le regard quelques secondes quand le lave linge cessa de tourner. Il constatait que le liquide continuait de sortir parce que le niveau d'eau semblait toujours au dessus du hublot. Malgré cela, il pensa ensuite à aider le pauvre mec à arranger ce foutu bazar sur le sol. Sauf que par un grand hasard d'infortune, son bracelet d'emo (qu'il avait mystérieusement décidé de porter ce jour-là) s'accrocha et se coinça malencontreusement contre le bouton d'ouverture du hublot et l'ami n'y fit pas attention. Donc, en tirant son bras, Kael ouvrit la porte hublot. Erreur de débutant. L'eau qui était restée piégée à l'intérieur se déversa sur le sol (et sur le rouquin). Quelques vêtements de Kael furent emportés et tombèrent également de la machine.

Kael avait le pantalon trempé, l'eau s'infiltrait jusque dans ses bottes. L'exaspération monta en flèche. Il regardait avec dégoût et amertume tout ce désordre. Il se tourna vers la machine et asséna un coup violent pour exprimer toute sa frustration. Kael n'explosa pas dans une colère noire parce qu'il y avait cet autre garçon qui était autant dans la merde que lui maintenant. Par sa faute. Kael avait beaucoup de mal à cacher et contenir son agacement mais il n'avait pas le choix. Il n'avait pas le droit de s'énerver avant lui.

« Désolé. »

Il ne savait pas quoi dire d'autre. Qu'est-ce qu'il pouvait dire de toute manière? Voilà pourquoi Kael était persuadé qu'il était un danger public quand il fallait faire une machine. C'était prouvé, désormais. Il plongea le bras dans le lave linge pour extirper les vêtements restant puis il claqua sauvagement le hublot. Cette machine était bonne pour la casse. Il soupira ensuite et se baissa pour ramasser la pile de vêtement parterre. Il se disait que ses vêtements à lui devaient être propres malgré le dawa alors il tria grossièrement et sauva ce qu'il put.

« Tu peux mettre ça dans le sèche-linge? » lui demanda-t-il en lui confiant le tas d'habits mouillés qu'il avait rassemblé.

Le rouquin était trempé aussi alors Kael ne chipota pas. Il paraissait rude (alors qu'il était responsable de ce malheur) et il ne lui laissait pas le temps de broncher mais il voulait surtout en finir au plus vite. Ça ne servait à rien de se perdre ou se morfondre en plates excuses. Il fallait agir tout simplement.

« On va mettre tes vêtements dans l'autre machine... celle-là est foutue. » déclara-t-il en ramassant les affaires du garçon. Et il en avait un sacré paquet, il avait vraiment tout vidé sur le sol.

Étant donné que toute l'eau s'était échappée du lave linge, il ne restait plus qu'à nettoyer sans sacrifier les fringues du premier venu. Plus besoin de chercher à éponger pour éviter la flaque d'eau, qui était devenu un étang. *Et puis merde.*



---------------------------------

You can't work me out
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Amasser de l'[exp]losion  

Revenir en haut Aller en bas
 
Amasser de l'[exp]losion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le bâtiment Yamanaka :: Laverie-
Sauter vers: