Partagez | 
 

 Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 36
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 05/11/2017


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : A-607
❖ Arrivé(e) en : Décembre 2014
Zachary Taylor
« Personnel ; conseiller d'éducation »
(#) Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki  Dim 14 Jan 2018 - 0:42



Put it There,  if it weights a ton
★ That's what the father said to his younger son ★

 
 

Feat
Luca Miyazaki
Etudiant ▬ 1ère année
...
Give me your hand i'd like to shake it
I want to show you i'm your friend.
You 'll understand if i can make it clear
Its all that matters in the end



Avril 2015, jour X, 11h33


Ne me demandez pas ce que je fiche ici, ça me regarde.

...

Bon en fait, j'aime bien aller squatter le bureau du vieux de temps en temps, histoire de lui faire un topo de mes aventures, même si pour l'instant, je n'ai pas grand chose à raconter. Pas de rencontres faramineuses, quelques têtes brûlées mais on va mettre ça sur le coup de l'âge bête.. J'ai juste envie de lui proposer d'aller casser la croûte ensemble. Enfin, comme je suis là, j'en profite pour prendre la température de cette partie-ci de l'académie. Celle où je ne suis jamais allé.

Putain Zach, t'es fortiche. Pas d'études supérieures, tu as passé ces 2 dernières décennies à voler de tes propres ailes, à t'éclater, à t'envoyer qui tu voulais sans jamais t'engager et... Vala tu reviens, et tu décroches un poste que d'autres auraient voulu obtenir, ont trimé pour ça... Et toi tu débarques pépère avec un visa touriste, sans vraiment songer à rester hein. Et maintenant te voilà, trainant dans les couloirs de l'université, mains dans les poches et touillette du café entre les dents. T'en ferais pas un peu trop là ? Et puis... elle sort d'où cette balafre sur ta gueule même pas complètement cicatrisée ? Tu ne l'avais pas il y a un mois... Pas étonnant que les étudiants te regardent avec un air....d'autoroute. Bref.

En fait, je m'en bats le steak de la façon dont on m'observe. Ca m'amuse même. C'est sur qu'avec mes cheveux longs - attachés pour le boulot - et rasés sur les côtés, plus ce costume cravate trop cheap pour me donner une bonne allure, j'ai plus la gueule d'un Yakuza que d'un CPE. J'ai l'impression de jouer un rôle en permanence, c'est dingue. Alors je me redresse et fait un test : je balance direct mon regard dans les yeux une donzelle un peu crispée, et ça suffit à la faire rougir et partir en toute hâte, des livres ennuyeux collés contre sa poitrine. Ca fait très téléphoné cette situation. Je me croirais presque dans un manga. Aaaah, le Japon. Cette fois, j'ai vraiment un sourire con sur la gueule.

Qui s'effondre d'un coup, de surprise. C'est quoi...ce petit machin là bas ? S'il veut se montrer discret, c'est raté, on ne voit que lui. Enfin, à part moi. Passons. Alors voyons, petit bout d'un mètre vingt à tout casser, blond, des fringues trop grandes pour lui, le teint blafard. Mais... c'est un lycéen ! '_' Qu'est-ce qu'il fout là ? C'est l'heure du déjeuner et je dois me faufiler entre les étudiants, mais en fait, j'ai l'impression d'être Moïse divisant la Mer Rouge, parce qu'on me laisse volontiers passer. C'est pratique, faudra recommencer. Enfin voilà, j'arrive devant le gamin.

- Hey Kid' ! Comment tu as fait pour t'égarer au milieu des grands ? T'es en mission de reconnaissance, ou bien ?


Mouais évidemment, j'ai entendu quelques rires. Oops, j'ai pas voulu me foutre de sa gueule bien sûr... Mais voilà, je suis surpris donc. Mouais. Pas crédible ton excuse, Zaza.


11h35

To be continued ...


Put it there ©Paul Mc Cartney
Flowers In The Dirt - 1989

© Never-Utopia


---------------------------------


🍌 Always take a banana to a party. 🍌
 🍌 Bananas are good.  🍌
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 10/01/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Luca Miyazaki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki  Dim 14 Jan 2018 - 22:49

Put it thereft. Zachary TAYLOR

Le jeune Miyazaki était dans cet établissement depuis le début du mois et il commençait à trouver ses marques, à repérer les heures et les endroits à éviter car trop bondés. Il n'aimait pas être trop près des autres, il aimerait bien être transparent, invisible aux yeux des autres. C'est triste me diriez vous. Mais pas pour Luca qui avait trop souffert d'être le centre de l'attention de ses harceleurs. Pour lui, être invisible représentait un peu un gage de paix. Ainsi, après son cours d'Arts appliqués, il s'était rendu dans une salle de classe souvent vide et s'assit près de la fenêtre, disposant ainsi d'une vue sur l'extérieur. Il sortit son carnet et un de ses crayons, commençant doucement à croquer ce qu'il voyait depuis la fenêtre, faisant attention aux détails qu'il oubliait parfois dans ses dessins, les rendant alors moins intéressants. Finalement, le temps passa sans que le jeune homme s'en rende compte. Lorsqu'il releva le nez de son dessin encore inachevé, il se rendit compte de l'heure plutôt avancé. Il était déjà 11h28 et il n'était toujours pas allé manger. Résultat, il allait se retrouver englobé dans un certain nombre d'élèves. Le jeune homme poussa un léger soupir contrarié. Il rangea ses affaires et sortit de la salle de classe après avoir poussé sa chaise sous le bureau correspondant.

Le jeune homme, pas vraiment très aidé au niveau de la taille, se retrouva en plein passage des personnes sortant de cours et allant manger. Il essaya de se frayer un chemin tout en évitant de bousculer les personnes allant en sens inverse ou qui discutaient par groupe. Néanmoins, parfois, c'était assez complexe comme situation et il se retrouvait bousculé. Avouons le, ce n'était pas glorieux. Finalement, alors qu'il réussissait peu à peu à se frayer un chemin, il se fit bousculer et le temps de reprendre contenance, il se fit arrêter par un... Homme. Une personne du personnel. Du moins, c'est ce qu'il supposait. Ce dernier l'apostropha d'une façon assez peu diplomate.

"Hey Kid' ! Comment tu as fait pour t'égarer au milieu des grands ? T'es en mission de reconnaissance, ou bien ? "

Les yeux de Luca s'écarquillèrent de surprise tandis que quelques rires se déclenchèrent autour d'eux. En plus de se faire apostropher par un adulte, attirant l'attention sur lui, celui-ci le prenait pour un lycéen, ce qui amusait ses camarades autour de lui. A cette pensée, les joues de Luca se mirent à rosir, il porta alors son pouce à la bouche, mordillant nerveusement la peau autour de ses ongles avant d'essayer de clarifier la situation afin de ne pas avoir d'ennuis.

"Je suis étudiant en première année, section artistique. Vous devez me confondre avec quelqu'un d'autre..."

Luca évitait constamment le regard de l'adulte, ne souhaitant pas se retrouver enchaîné à celui-ci et inquiet à l'idée de ne pas pouvoir s'en décrocher. Le jeune homme arrêta de s'arracher la peau autour des ongles après avoir commencé à saigner. Luca remarqua alors que les rires diminuaient d'intensité tandis que les élèves retournaient à leurs occupations respectives tout en continuant à chuchoter et à jeter de fréquents regards vers le duo. Luca fit une légère grimace, lui qui avait fait en sorte de ne pas être au centre de l'attention venait de se faire afficher en plein milieu d'un couloir bondé. Super...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 36
■ Messages : 157
■ Inscrit le : 05/11/2017


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : A-607
❖ Arrivé(e) en : Décembre 2014
Zachary Taylor
« Personnel ; conseiller d'éducation »
(#) Re: Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki  Sam 20 Jan 2018 - 11:15



Put it There,  if it weights a ton
★ Aux timides anonymes★



Avril 2015, jour X, 11h36

Voilà un individu qui affiche à merveille les signes manifestes du timide anonyme : le regard rivé sur autre chose que sur ma gueule, ce pouce qu'il mordille d'anxiété évidente, et bien entendu, ces petites pommettes qui s'empourprent notamment lorsque trois gonzesses - celles qui pouffaient après ma maladresse verbale - nous regardent comme si nous étions des bêtes de foire.

"Je suis étudiant en première année, section artistique. Vous devez me confondre avec quelqu'un d'autre..."

Ah merde. Zazou, t'es vraiment qu'un imbécile. Tu viens probablement de ruiner les trois années à venir de cet étudiant. Oh mais attends... Ce sont en effet des étudiants ! Je hausse un sourcil et envoie donc à l'attention des trois midinettes.

- Dites-donc, Banzai, Shenzy et Ed ! Vous pensez-pas avoir passé l'âge de ricaner comme des hyènes ? Alors retournez donc dans votre grotte merdique et trouvez-vous une charogne à becqueter, au lieu de baver sur de la bonne chair.


J'ai horreur des pétasses. Bref. Revenons à nos moutons. Je repose à nouveau mon attention sur ce petit bonhomme qui se bouffait quasiment le doigt. Ma main vient agripper le poignet du gamin. Oui je sais, je ne connais pas - enfin plus - la notion d'espace personnel. Mais c'est pas comme si je ne l'avais jamais appliquée. J'ai toujours trouvé ça bien, lorsque j'étais môme, de garder une certaine distance d'avec les autres. Mais j'ai vite compris, avec le temps, que ça n'était que des barrières et pas juste une question de respect. Et que la chaleur humaine était un trésor inestimable. A nous de l'ajuster en fonction de nos envies, nos besoins, et pas seulement parce qu'on nous l'a imposé dès le berceau.

- Arrête-ça.

Je regarde l'état du pouce, hausse une nouvelle fois un sourcil et lâche un soupir blasé.

- Hey buddy, relax. J'vais pas te bouffer.  Regarde-moi. Ce n'est pas poli de ne pas regarder les gens dans les yeux lorsqu'ils vous causent.


Le couloir se vide rapidement, même si des regards furtifs nous sont encore destinés par moments. Je lâche le poignet du gamin et recule d'un pas. Si je veux obtenir un effort, normal qu'il me faille adapter la meilleure méthode pour obtenir des réponses.

- Sumimasen. Je ne voulais pas te mettre mal à l'aise. Je suis Za... hum. Taylor, conseiller d'éducation du lycée.


Je n'ai plus l'habitude de me présenter de façon conventionnelle, conforme aux us de ce pays. C'est vraiment relou.

11h38





To be continued ...


© Never-Utopia




---------------------------------


🍌 Always take a banana to a party. 🍌
 🍌 Bananas are good.  🍌
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 10/01/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Luca Miyazaki
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki  Dim 21 Jan 2018 - 23:07

Put it thereft. Zachary TAYLOR

Ces rires lui font mal. Ces regards le transpercent. Luca souhaitait disparaître, partir, ne pas avoir à ressentir la douleur de ses souvenirs ni la contrainte de devoir les refouler. Toutes ces journées passées sous les humiliations, les coups, les insultes , les rires des élèves. Les journées passées sous l'indifférence des adultes. "Après tout, ce n'était qu'un jeu entre des gamins...". Voici ce qu'ils se disaient entre eux. Des journées à penser que le problème n'était pas eux mais le problème... C'était lui-même. Des années à souffrir, à tout cacher, à tout refouler. Les larmes montèrent aux yeux du jeune homme mais la réaction de l'homme l'aida à se retenir. Pour une fois, on l'aidait. Pour une fois, un adulte ne détournait pas les yeux, prétextant n'avoir rien vu, n'avoir rien entendu. L'homme l'arracha de ses pensées en attrapant son poignet, Luca se mordilla la langue sous son injonction. Il remarqua alors que son mince poignet faisait pâle figure entre la poigne assez musclé de l'homme. D'ailleurs, celui-ci ne semblait pas vouloir le lâcher et lui fit remarquer son manque de politesse. Luca releva doucement les yeux vers l'homme et d'une petite voix, s'excusa :

"Veuillez m'excuser... Je ne souhaitais pas vous paraître impoli."

L'homme décida enfin à lacher son poignet, il ramena immédiatement son bras vers lui. Il n'avait pas l'habitude des contacts, en réalité, ca l'effrayait même. Les gestes trop brusques l'angoissaient. Néanmoins, il se força à garder un léger sourire sur son visage afin de ne pas paraître trop froid à l'homme. Après tout, il l'avait quand même un peu sortit d'une mauvaise situation où il aurait très bien pu n'en avoir rien à fiche. L'adulte se présenta sous le nom de Zachary Taylor, un conseiller d'éducation du lycée. Luca suivit le mouvement toujours d'une petite voix mais un peu plus assuré.

"Enchanté. Je suis Luca Miyazaki. Je viens tout juste d'intégrer la section artistique... Je suis en 1ère année d'étude... Je suis désolé, j'ai été un peu trop sec tout à l'heure."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki  

Revenir en haut Aller en bas
 
Put it there ~ Ft. Luca Miyazaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe Daigaku ; l'université :: Le bâtiment principal :: Couloirs & casiers-
Sauter vers: