Partagez | 
 

 Le hasard fait Presque bien les choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Le hasard fait Presque bien les choses  Sam 20 Jan 2018 - 4:09


Le hasard fait Presque bien les choses


J’étais bien reposée. J’avais bien dormi dans ce bel hôtel. Sumire et moi nous avions parlé quand même assez longuement mais nous avions fini par nous endormir. Le trajet avait été long et même si nous n’avions pas fait grand-chose nous étions fatiguées de ces cinq longues heures de route et les quelques arrêts. Mais toute cette attente en valait la peine, et ce, dès le moment où nous avions mis les pieds dans l’hôtel. En plus la bouffe était bonne, que demander de mieux !?

Et aujourd’hui j’étais en forme, je n’avais pas trop le choix d’ailleurs, on allait au parc d’attraction. Je dois avouer que je suis un peu chochotte, j’aime les attractions pas trop hautes, pas trop intense en gros. La hauteur n’est pas si pire dans la mesure que le manège est « assez tranquille ». Mais on s’entend quand même pour dire que c’est quelque chose d’assez rare dans la vie. Ce que je veux dire, c’est que ce ne sont pas forcément les gros manèges qui sont les plus amusants. J’avais mangé un petit repas léger, j’avais quelque peu peur des attractions, genre je ne veux pas être malade à cause d’un manège ou deux. C’est tellement cliché, mais en vrai, ça doit être TELLEMENT dégueu. Passons à autre chose.

Pour la journée, j’avais attaché mes cheveux en une simple queue de cheval. J’avais un t-shirt ample bleu, avec une camisole noire en dessus avec un jean. Tout ce qu’il y a de plus simple. Et de peur de perdre ce que j’aurais pu mettre dans mes pieds, j’avais amené mes baskets noires. J’étais prête pour la journée, et ce avec mon sac en prime. Comme ça, quand j’allais faire des super manèges de la mort qui tue (honnêtement je préfère ne pas en faire, mais c’est un petit détail), je pourrais y glisser mes lunettes parce que je ne voulais pas les perdre, surtout que c’était mes nouvelles, je n’avais pas pensé prendre mes vieilles… J’espère que papa ne serait pas fâché!

J’étais arrivée un peu d’avance, j’aime bien être d’avance, je n’ai pas envie que l’on parte sans moi, ou qu’on soit fâché après moi parce que je serais en retard. Je n’aime pas les gens en retard en plus. Dès notre entrée, j’avais pris soin de prendre un plan du parc, question de ne pas me perdre et voir quelles attractions j’avais envie de faire et surtout où elles sont.

Pour l’heure j’écoutais les enseignants donner les directives qui étaient assez simple en soi, nous avions la journée pour faire tout ce que nous souhaitons, tant que nous revenons ici pour 18h30. C’était parfait ça. Au pire, s’il est 18hre et que la file est trop longue, je pourrais seulement revenir en toute tranquillité. Dès que les professeurs ont eu terminé de donner leurs indications, instinctivement tout le monde s’était mis avec leurs amis. Le petit hic, c’est que je n’en ai pas vraiment, en fait, mes amis avaient d’autres amis plus importants et bien vite, je me retrouvais à côté d’une demoiselle que je ne connaissais pas et qui semblait seule. Du coup… Je me lançai timidement. Je lui demandai :

- Eum… Salut… Tu veux bien que l’on se mette ensemble ? Tout le monde semble être en compagnie de quelqu’un d’autre… Je comprendrais que tu ne veuilles pas hein! Je ne veux pas t’obliger à être avec moi alors qu’on ne se connait pas…

Respire, respiiiiiiiire, ça ne peut pas mal se passer. Le pire qu’il puisse arriver c’est quelle te dise non et que tu partes avec une petite mine dépiter.

- Au fait, moi c’est Emma!

Question d’être quand même gentille et quand même qu’elle ait pitié de moi. Parce que je ne voulais pas qu’elle me laisse toute seule. Je n’allais quand même pas demander à nos professeurs-accompagnateurs de bien vouloir avoir pitié de moi. Ce serait tellement triste. J’aurais probablement terminé par faire des manèges toute seule et ça aurait été triste également. En fait, tous mes choix étaient tristes, sauf le fait de passer ma journée avec la demoiselle que je venais d’aborder le plus joyeusement que j’avais pu.

Je tenais nerveusement le plan du parc d’attraction dans mes mains, j’espérais qu’elle accepte.

---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Dim 21 Jan 2018 - 1:23


Alors... comment vous dire simplement que j'attendais cette journée avec tellement d'impatience que, de toutes les activités proposées pour ce voyage, celle du Fuji-Q Highland primait sur tout le reste ? J'en oubliais ma vie de lycéenne ! À mort les soucis et les tracas de la vie quotidienne ! J'étais libérée de ces chaînes formées par l'amour, ces chaînes qui me rendaient esclave de ce besoin maladif de protéger et aimer mes chers élus de mon cœur ! Et puis ces démons de professeurs allaient enfin se souvenir qu'ils étaient humains et cesser de vivre leurs vies de faucheur, je l'espérais ! Surtout le CPE, hein.

Enfin, bref. Je n'étais pratiquement plus moi-même dès que nous étions censés nous rassembler à l'entrée de l'hôtel à 9h15. Je filtrais les explications des professeurs, comme la plupart des élèves normaux, j'imagine. L'information principale était de revenir pour 18h30 à l'entrée du parc. Pour ce qui était du reste, je n'avais retenu que LA LIBERTÉ !

09h30 : l'heure de la dite liberté ! Dès que nous étions enfin lâchés dans le parc, les gens autour de moi se mettaient en meute avec leurs amis respectifs. J'avais bien des connaissances dans le lot... Néanmoins, je n'avais pas envie d'aller embêter Tessa. Et je n'avais même pas eu le temps d'attraper le plan du parc que Maka devait déjà sûrement avoir embarqué notre pauvre Eden, Dieu sait sur quel manège de l'Enfer. Bon, je mentirai si je disais que je ne m'étais pas sentie un peu seule... mais cela n'allait pas m'empêcher de faire toutes les attractions du parc ! Comme nous avions l'accès au parc 30 minutes avant l'ouverture officielle, il fallait en profiter avant que les files d'attentes n'apparaissent avec les autres visiteurs ! J'avais bien mieux à faire que de me préoccuper d'avoir de la compagnie ou non. Advienne que pourra ! Je visais évidemment les grandes attractions qui faisaient la renommée du parc !

Puis soudain, alors que je m'apprêtais à me mettre en route, je me heurtai à une fille qui s'adressa timidement à moi. Quoique... avec beaucoup de courage quand même. Je la regardai, ébahie, car je ne m'attendais pas ça ! Elle voulait me tenir compagnie alors qu'elle ne me connaissait ABSOLUMENT pas. Je...

- Ouh... pardon, j'ai une poussière dans l'œil...

Je... j'étais... tellement émue...! Une petite larme monta jusqu'à mon œil. Mais cette larme contenait une explosion de sentiments ! Oh, seigneur. Il y avait donc encore de l'espoir pour l'Humanité ?! Cette douce enfant, Emma, était-elle la preuve que l'interaction entre humains était encore réel malgré la société empoisonnée qui séparait le cœur des gens ? Je reniflais pour contenir ma joie intérieure et je repris mes esprits calmement. Il ne fallait pas que je la fasse fuir !

- Non, il n'y a pas de souci. Ça me fait plaisir. Moi je m'appelle Natsuki !

Je faisais encore une petite mine tristounette mais c'était sous l'effet de l'émotion, voilà ! J'étais contente d'avoir trouvé une amie de fortune. Je comptais bien la garder précieusement pour moi maintenant (rires).

J'ouvris le plan du parc et je regardais les noms des plus gros manèges, à savoir : Fujiyama, Eejanaika ou encore Takabisha. Je ne savais pas lequel choisir et en portant mon regard au loin, il y avait tellement de rails de parcours qui appartenaient à différentes attractions... que je ne savais plus où donner de la tête ! Je me focalisais sur le manège qui semblait le plus près et c'était celui avec une pente vraiment mais VRAIMENT hyper courbée ! Le wagon allait s'écraser au sol, c'était pas possible ! Takabisha Ride ! J'avais trop envie de tester !!

- Oh regarde là-bas, Emma ! Ça a l'air vraiment super, wow ! Est-ce ça te dit d'y aller ?

Sans aucun détour, je lui demandais, avec des yeux qui brillaient, si elle voulait y aller. Dis oui s'il-te-plaiiiiit, dis oui !


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Dim 21 Jan 2018 - 22:46


Le hasard fait Presque bien les choses

Pendant un moment, j’ai vraiment cru qu’elle allait refuser. Non mais sérieux, elle aurait tellement pu. Elle a eu une poussière dans l’œil durant un moment. Je suis restée quelque peu dubitative, me semble que c’est ça le mot, je n’étais vraiment pas certaine de la suite des choses. Peut-être qu’elle allait se moquer de moi et juste partir en riant avec un « je t’ai bien eu! » Ce qui aurait été fortement possible. Mais… Finalement non ? J’en suis presque restée surprise. Sur le moment je n’ai pas su quoi lui dire. En fait il n’avait pas grand-chose à lui dire. J’étais juste beaucoup trop heureuse pour le moment.

Elle m’avait grandement rassurée. Il n’y avait pas de soucis, pour reprendre ses mots, j’étais sauvée d’une honte certaine! C’était vraiment merveilleux! En vrai, j’étais beaucoup trop heureuse, si ce n’était pas une inconnue, je lui aurais fait un gros câlin de puis TELLEMENT longtemps. Mais pour l’instant nous n’étions pas encore assez intimes. Peut-être un jour, j’allais lui faire un câlin, peut-être à la fin de la journée afin de la remercier. Bon, probablement qu’un câlin ne serait pas suffisant, j’essayerais de lui offrir un petit truc chouette en guise de remerciement. Ça fait un peu louche, mais ce n’est pas grave, c’est quand même la moindre des choses pour remercier quelqu’un quand même.

- Je suis enchantée Natsuki, dis-je avec un chaleureux sourire.

Nous étions prêtes à partir à l’aventure !

Sauf qu’immédiatement Natsuki calma mes ardeurs. En trois secondes, je n’étais plus certaine de vouloir faire des manèges avec elle… Enfin… En même temps… Commencer par celui qui semble le plus horrible fait en sorte que nous apprécions plus les autres ? Et je me disais que c’était l’un des manèges qui devaient être super populaire, du coup, y aller tout de suite ça allait être vraiment génial, parce qu’il n’y a personne pour le moment…

Mais FUUUUUUUUUH…. JE N’AVAIS TROP PAS ENVIE EN FAIT! Comme Toshi me dirait : « can be worst »… Oui… En fait NON PAS DU TOUT! Mais j’étais quand même une grande fille, je suis quand même en mesure de faire des attractions, bien que celles-ci ne soient pas vraiment mon fort. Ça me rappelait une amie du secondaire qui aimait beaucoup trop aller à la Ronde, elle voulait ABSOLUMENT que je prenne une passe de saison pour y aller avec elle. À la place, elle m’avait donné des espèces de billets gratuits. Une journée par année, c’est bien assez.

Si Natsuki me regardait en ce moment, elle devait voir que j’étais quand même un peu trop blême et qu’en réalité, je ne savais pas trop si c’était une bonne idée, mais je finis quand même par lui répondre, certes d’une voix quelque peu lointaine, mais je lui répondis tout de même…

- Eum… D’accord ? Mais… S’il te plaît, on ne s’assoit pas complètement à l’avant, c’est ma seule condition…

En plus de cela, ma condition n’était pas très difficile à remplir, je n’étais pas une personne particulièrement exigeante. J’avais quand même un peu envie de faire de manège, combattre cette espèce de peur que j’avais dans le creux de mon ventre. Je me félicitais de ne pas avoir trop mangé. Et c’était aussi difficile de dire non quand elle faisait des espèces de yeux à la chat potté.

Misère.

Ma journée va être longue finalement.


---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Mar 23 Jan 2018 - 1:37


Oh, je craquais, elle était vraiment adorable cette fille ! Elle avait un très joli sourire et des petites mimiques (sûrement inconscientes) qui la rendaient encore plus chou. Ce qui était drôle en plus de ça, c'était qu'elle laissait tout paraître sur son visage. Dès que je lui avais demandé pour Takabisha Ride, Emma se mit soudainement à littéralement changer de couleur (rires) ! Elle avait cet air qui définissait à la perfection un "oui mais non" !

J'eus l'impression que je la perdais, l'espace d'un instant, mais je fus très ravie qu'elle accepte finalement d'y aller avec moi ! Bon, bien sûr, Emma ne semblait pas hyper confiante là-dessus alors forcément, je ne voulais pas non plus trop la brusquer. À sa réponse, on aurait dit qu'elle me demandait de respecter sa dernière volonté, comme si elle allait en mourir sur l'échafaud. Je riais sous cape parce que je la trouvais vraiment trop mimi mais il fallait que je la comprenne. Je la fixai, les yeux désolés et j'essayai de la rassurer.

- Oh, pardon ! Tu... tu n'aimes pas les montagnes russes ? On peut faire autre chose...

Je ne cachais pas ma petite déception. Cependant, nous étions deux dans cette aventure alors je ne devais pas penser qu'à moi. Si elle avait une autre préférence alors nous pouvions aussi commencer par là. Après, si au contraire elle décidait de prendre sur elle pour me faire plaisir alors je n'allais pas hésiter à la traîner jusqu'à Takabisha Ride, héhéhé.


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Mar 23 Jan 2018 - 20:24


Le hasard fait Presque bien les choses
Fuuuh. Elle m’avait repéré de loin. Enfin, ce devait être quand même, très, très visible. Je ne voulais quand même pas lui dire que je n’apprécie pas les montages russes, quand même! Mais bon, je ne suis pas une amatrice de ceux-ci. Je n’allais quand même pas lui dire qu’en fait, je ne voulais pas faire des attractions, ce serait ridicule. Je devais lui dire quelque chose d’intelligent, mais bon, c’était quand même difficile.

Je devais faire de mon mieux pour la rassurer, je devais quand même lui dire que j’appréciais quand même l’idée de faire un manège complètement monstrueux qui me fichait la frousse.

- Non!

Ouais, mon « non » avait été particulièrement spontané et portait tout particulièrement à confusion. En réalité, j’avais dit non, elle pourrait penser que « non je n’aime pas les montages russes » ou « non, je ne veux pas faire autre chose. » En gros, je devais avoir l’air un peu, beaucoup idiote. Bon. Il fallait prendre une décision.

Je décidais de signer mon arrêt de mort.

Je crois que c’est comme ça qu’on dit.

En vrai, c’était idiot de ne pas y aller tout de suite et de ne pas en profiter. On avait 30 minutes et ce n’est pas rien ça, ça nous donne un immense avantage, genre on va pouvoir faire tous les manèges sans problème! Du moins, si on faisait celui dont la durée devrait être la plus longue, c’est ce qu’il y a de mieux. Au pire, on pourrait toujours alterner entre un immense manège et un autre plus calme. J’avais quand même essayé de tous les faire. Ne pas y aller c’est quand même super méga bête. Bon. Il faut convaincre Natsuki pour le moment.

- Ce… Ce que je veux dire, c’est qu’on peut y aller. Enfin… Oui j’ai peur, mais… Si je n’ai pas peur… Ça ne serait pas amusant ? Et… Et si on n’y va pas tout de suite, on va peut-être devoir attendre trois heures avant de faire le manège, parce qu’il va y avoir une file monstrueuse! Qu’en dis-tu ?

Je m’arrêtais là, question d’attendre un peu une réponse, mais je ne voulais quand même pas lui faire manquer un événement super chouette… Enfin, j’imagine avec ses grands yeux qui semblaient beaucoup trop enthousiasme à l’idée de faire un tel manège…

En vrai, je dis ça, mais… wait. Elle porte des lentilles. Bon. C’était aussi dans le ton de sa voix, je ne suis pas folle, j’étais certaine qu’elle était très, très enthousiaste de faire ce manège, du coup, j’ouvris la marche en direction de l’entrée de celui-ci en lui lançant un :

- On y va, sinon, il va y avoir trop de monde, Natsuki.

Je lui fis un sourire, question de la rassurer. En vrai, ce sourire voulait également me rassurer, oui, moi-même. En vrai, je voulais couper quelque peu la conversation, avant que je change d’idée pour de vrai. Si nous avions été plus amie, je l’aurais bien pris par la main, mais vu qu’on ne se connaissait pas encore, je préférais ne pas le faire pour le moment.


---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Mer 24 Jan 2018 - 22:34


Bon. Je ne savais pas trop ce que nous pouvions faire, honnêtement, si Emma ne voulait pas aller sur les grosses attractions parce que Fuji-Q Highland, c'était quand même des manèges à sensation à 90%. J'attendais qu'elle me réponde cependant elle avait l'air de beaucoup cogiter. Elle avait donc si peur de monter sur un telle attraction ? J'allais me mettre à parler puis Emma me sortit un NON catégorique. Je me bloquais et je la regardais avec de grands yeux. C'était tellement spontané ! Je ne savais pas si elle voulait dire "non" parce qu'elle n'aimait pas ou "non" parce qu'elle était prête à se sacrifier et que ça n'était pas grave. Et à ma tête, elle avait sûrement deviné que j'étais biaisée par sa réaction donc elle commença à s'expliquer. Elle avait un tel bon fond que je fondais devant tant de courage et de bonté. Je pouffai un petit rire puis je soupirai tendrement avec admiration.

Emma m'incita donc à y aller à son tour. Pour toute la force dont elle fit preuve et le sourire digne qu'elle affichait, je me devais de l'encourager !

- Oui tu as entièrement raison, c'est pour ça que je voulais y aller maintenant ! Ne traînons pas !

Nous partîmes donc vers Takabisha Ride.
Lorsqu'on s'approchait du lieu, nous n'entendions pas le bruit des attractions qui dévalent les rails parce que notre privilège des 30 minutes d'avance fit que nous étions quasiment les premiers arrivés devant ! Je voyais la méga structure qui servait de parcours et mon cœur s'emballait rien qu'à l'idée d'y être enfin ! Je me tenais assez près d'Emma, marchant à son rythme, pour la rassurer mais aussi peut-être pour la chopper si jamais elle décidait de sprinter pour fuir au dernier moment (rires). Jusque-là, elle ne se défila pas et j'étais fière d'elle ! Et donc, nous étions vraiment les premières, les autres élèves semblaient avoir choisi d'aller ailleurs pour le moment. En me retournant, je pus voir quelques personnes qui nous suivaient, sûrement parce que Emma et moi avancions sans hésiter alors ça inspirait peut-être d'autres élèves.

C'était tellement plaisant de ne pas avoir à faire la queue ! Il y avait des panneaux qui limitaient le file mais comme celle-ci était vide, nous n'avions qu'à marcher dans les allées fantomatiques. Finalement, nous arrivâmes devant une sorte de portail qui menait au rail d'arrêt du manège. Mais bizarrement... ce n'était pas ouvert. Là, un monsieur nous accueillit et nous expliqua que le personnel effectuait un travail de maintenance et que cela prendrait quelques minutes encore pour terminer la vérification. Ma foi, ce n'était pas très grave, nous pouvions attendre juste un peu. Cela donnait le temps à Emma de se préparer psychologiquement. Et, moi aussi en vérité.

- La descente est vraiment super !

Je regardais en l'air et, de là où nous étions, on pouvait voir la grande pente sur laquelle le wagon glissait avant de faire le parcours de vitesse. C'était tellement courbé que ça défiait forcément la loi de la gravité ! Même si Emma n'en avait pas faite la demande, je me disais qu'il était impossible d'aller tout devant si la voiture faisait un tel "plongeon" ! Pas moyen !


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Dim 28 Jan 2018 - 22:41


Le hasard fait Presque bien les choses

Ah ? C’était quand même plutôt étrange, c’était particulièrement trop calme dans ce coin-ci. Genre, on n’entendait pas du tout le son du manège. Il devait y avoir quelque chose ? Genre un problème ? Mmh. Peut-être que le manège était fermé pour la journée ? Ce serait terriblement triste pour Natsuki, mais j’aimais bien cette possibilité. La possibilité de ne pas pouvoir faire quelque chose, sans que ce soit de notre faute. C’est rassurant. Du coup, on faisait les allées complètement vides, c’était quand même étrange, mais je me sentais quand même comme une petite enfant. J’étais quand même excitée. Je trouvais ça particulièrement chouette de pouvoir arriver avant tout le monde à un manège. Même si celui-ci devait être fermé. C’est quand même triste de faire tout ce chemin pour rien, parce qu’on pourrait faire un autre manège alors. Mais bon, nous avons quand même décidé d’y aller.

AH.

C’était triste. Ce n’est que pour quelques minutes. J’étais quand même un peu déçue, j’aurais préféré ne pas faire ce manège. Je le regardai, il me donnait des frissons. D’horreur.  Je n’avais soudainement plus trop envie de le faire. C’était tellement haut et tellement intense comme manège ! Je détestais déjà Natsuki, mais je me détestais d’avantage parce que j’avais été beaucoup trop polie en insistant à vouloir faire ce manège en premier. J’aurais vraiment dû lui dire que ce n’était pas une bonne idée. Mais elle avait l’air si enthousiasme à l’idée de faire ce manège de la mort.  C’était vraiment beaucoup trop étrange. Je suis beaucoup trop étrange. En vrai, ça allait quand même être une très jolie expérience.

Et dans le pire des cas, j’allais juste mourir.

Mais ce n’était pas encore l’heure. Je pouvais encore respirer normalement. Attendre sagement que le manège soit prêt au décollage, c’était le cas de le dire.

- Euh… Oui… Elle est plutôt… Chouette…

Démoniaque je dirais plutôt. Cependant, je ne crois pas que Natsuki soit particulièrement d’accord avec moi. Peut-être que pour me changer quelque peu les idées, c’était peut-être une excellente idée pour trouver un sujet de conversation particulièrement intéressant. Je lançai un sujet plutôt banal, essayant de ne pas trop regarder la super courbe de la mort qui tue qui me faisait de gros bonjour en agitant les bras. Et moi je voulais absolument tout faire pour éviter de le regarder. Il me donnait tellement le vertige, je n’étais même pas encore. Je vais clairement mourir.

Du coup, je demandai une question un peu débile pour me changer les idées.

- Alors, pourquoi as-tu choisir de venir à la Golden Week ? Une raison en particulière ou seulement parce que tu voulais faire les gros manèges ? Ou parce que tu en avais marre de l’école ? demandai-je quelque peu amusée. Non sérieux, je dois quand même m’amuser, sinon… c’est triste.

J’avais préféré ne pas poser les questions les plus banales, genre tu es en quelle année, dans quels clubs et tout cela, sérieusement, je trouvais ça particulièrement barbant. On pose toujours les mêmes questions, ça devient ennuyeux à la fin.

---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Jeu 8 Fév 2018 - 2:18


Oh bon sang, dépêchez-vous d'ouvrir enfin ! Voilà la pensée qui m'obsédait. Mais que faisaient-ils ?! Bon, bien sûr, je ne montrais pas mon agacement sur mon visage, mais je tapais légèrement du pied en attendant qu'on nous dise que c'était ouvert. Je regardai ensuite ma chère Emma et je voyais clairement qu'elle faisait une de ces têtes de dégoût en pensant au manège que nous allions faire, là, maintenant ! Peut-être qu'elle ne s'en rendait pas compte elle-même du coup. Je souriais parce que j'avais hâte, bien entendu, mais surtout, j'avais envie d'entraîner cette adorable demoiselle avec moi en enfer. Seule, je n'aurais pas eu ce petit picotement sur les lèvres qui me faisait sourire comme une idiote. Comme ça n'ouvrait toujours pas, Emma me demanda en attendant la raison de ma venue au voyage. Je ne m'attendais pas à une telle question. Je lui fis de grands yeux et me tus. Je lui donnais tant l'impression de n'être venue au monde que pour vivre ce jour au Fuji-Q ??? Non, non. Que pouvais-je lui répondre. Lui avouer que père et mère m'avaient offert ce voyage pour me consoler de mon année ratée ? Non plus ! Vite, je devais trouver quelque chose !

- Euh, c'est à dire que je, hum. Les voyages scolaires, c'est vraiment excitant tu ne trouves pas ?

Ok. Le ton de ma voix n'était pas hyper convaincant mais elle n'y verrait que du feu, n'est-ce pas ? Oui, d'accord, je répondais à ses questions par une autre question mais ça va hein ! Je n'avais jamais réfléchi à ça. Elle me demandait tout ça avec un air amusé et ses questions précises montraient qu'elle lisait en moi comme dans un livre ouvert. Ou presque. Oui, je voulais faire des manèges qui tuent et oui, je ne voulais pas pourrir à l'école. Si elle savait que j'avais redoublé et.. et que je voulais passer du bon temps dès le début de l'année, elle allait mal le prendre, non ? Pas question de l'avouer.
Oh, le manège s'ouvrait ! Quelle chance, je ne voulais pas qu'Emma ait le temps de comprendre que je lui répondais n'importe quoi. Je ne voulais pas qu'elle m'abandonne maintenant. Ah ça, non !

- C'est ouvert ! Allons-y !

Dès que la grille du portail d'entrée s'ouvrit, j'attrapai Emma par le bras puis je l'attirais avec moi en direction des wagons. Juste avant l'accès à ceux-ci, je montrai mon pass au responsable de l'attraction puis une fois validé, je me dirigeai avec hâte vers le quai. Nous avions pour instructions de poser nos sacs sur le côté parce qu'avec les loopings, nous ne pouvions pas les garder. Argh, ils avaient intérêt à faire attention aux voleurs, hein ! Mais bon. J'avais des frissons qui parcourait tout mon corps. Oh, je voulais tellement y être déjà ! Le train était déjà là puisque nous étions à l'ouverture du parc alors il n'y avait que nous et quelques autres personnes derrières. Sur le quai, je me dirigeai automatiquement vers l'avant, le wagon libre m'appelant en me chantant monts et merveilles. Puis, je me rappelais d'Emma et je fis volte face. Non, pas tout devant, c'est vrai. Zut ! Bon, alors, pas tout devant mais juste la place derrière, c'était bon, pas vrai ??? Coeur Je lui fis signe de la main pour lui montrer notre place (rires). Je montai pour être sûre qu'elle ne se défile pas, j'espérais ainsi qu'elle suive le mouvement. Emma, soyons fortes !

Puisque nous n'étions pas beaucoup et que les gens semblaient arriver encore, l'attraction n'allait commencer que dans quelques minutes au plus tard alors j'avais le temps de souffler moi aussi avant la grande descente de la mooort.


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Lun 12 Fév 2018 - 0:40


Le hasard fait Presque bien les choses

Je dois absolument garder mon sang-froid. Je n’en ai pas du tout, je l’admets, mais il faut quand même que je le garde. Comment ? Je n’en avais absolument aucune idée, c’était un peu ça le problème actuellement. Je dois respirer. Oui. Respirer c’est une bonne chose. J’essayais de me changer les idées, mais voilà que Natsuki me donnait une réponse beaucoup trop vague pour me permettre de réfléchir à quelque chose d’intelligent. Et avant même que j’aille l’occasion de lui répondre quelque chose à mon tour, le manège s’ouvrit. Je crois que mon regard démontrait encore plus de dégoût. Oui, encore que le plus que la dernière fois. Genre vraiment, vraiment plus. Mais je crois que j’allais encore plus mourir bientôt. Il faut quand même que je me calme.

Avant que j’aille pu faire quoi que ce soit, elle est vraiment rapide cette demoiselle en vrai, Natsuki m’avait pris par le bras et m’avait mené directement vers le manège. J’avais eu à peine le temps de montrer mon pass au responsable. Voilà. Ça avait été particulièrement rapide. Nous voilà maintenant proche du manège.

OMG. Je veux tellement mourir.

Vraiment beaucoup en plus. Mais pour le moment, je devais aller porter mon sac à un endroit bien précis. Je me permis de prendre mon temps, de déposer mon sac dans l’endroit qui se veut relativement sécure, pour un parc d’attraction… Ce qui était particulièrement sécuritaire (pour ne pas dire pas du tout). J’ai pris mon temps pour déposer mon sac, d’abord parce que je n’ai pas envie de monter dans le manège, mais également parce que je devais y ranger mes lunettes. Parce que j’ai beaucoup trop peur de les perdre. En vrai, je n’ai aucune idée à quel point mes lunettes pourraient tenir sur mon nez ou pas du tout. Et vu qu’elles étaient nouvelles, je tenais quand même à y faire attention.

Alors que j’essayais de vivre, je « vis » Natsuki. J’avouerais que sans mes lunettes, c’était quelque peu plus difficile. Mais ce devait être quand même la seule personne qui agitait les bras en ma direction et qui était blonde. C’était fort peu difficile à ne pas remarquer, même si on est myope.

Finalement on n’était pas dans les tous premiers sièges… C’était rassurant. On était juste dans la deuxième rangée. C’était vraiment mieux. En vrai, pas du tout. J’avais vraiment trop envie de lui dire que je la détestais, mais ce ne serait pas du tout poli. Je ne savais pas quoi lui dire. Je ne savais pas ce que je pourrais dire. Je voyais uniquement les sièges en avant de nous et les rails qui menaient vers ma mort.

Je veux vraiment mourir.

FUUUUUUUUUUH. Je veux sortir d’ici.

Le pire, c’est que nous ne pouvions même pas partir tout de suite, j’avais bien vu que des gens arrivaient lentement.

MAIS QU’ILS SE DÉPÊCHENT !

Non mais si l’on pouvait terminer se manège au plus cr***.

Je n’arrivais pas à parler.

Je ne voulais pas du tout parler.

Sinon j’allais lui dire des choses méchantes et je n’en avais pas particulièrement envie, parce que je ne voulais pas qu’elle soit triste et voilà, Natsuki est quand même d’agréable compagnie.

QUAND ELLE NE VEUT PAS MA MORT.

Bon pardon.



---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Mer 14 Fév 2018 - 1:31


Alors, j'ignorais si c'était le style megane qui faisait vraiment un charme fou mais j'eus un moment d'hésitation en voyant Emma se rapprocher de moi. Je ne l'avais presque pas reconnue sans ses lunettes ! Elle était adorable, ah lala. D'ailleurs, Emma ne disait rien (rires), mais du coup, elle donnait l'impression d'avoir des ondes maléfiques autour d'elle. Je ne savais pas d'où me venaient ces pensées sadiques et très satisfaites mais j'adorais la voir si tendue et résolument décidée à me suivre dans la mort ! Sa hardiesse m'émouvait autant qu'elle me faisait rire intérieurement.

Mon sourire s'élargit quand elle s'installa à côté de moi. Bon, elle n'avait pas réellement le choix puisque les sièges de Takabisha Ride ne se composaient que de deux rangées de quatre places. Donc huit passagers au total. C'était un petit wagon alors elle ne pouvait pas m'en vouloir, n'est-ce pas ?

- Oh... je-j'ai le trac, Emma...

Ok, c'était le comble que de lui sortir ça alors qu'elle était la première à se crisper et à dire qu'elle ne voulait pas aller tout devant maiiiis, que voulez-vous ? Moi aussi, là, sur l'instant, je ressentis la peur me prendre ! Ou... l'excitation. Je soufflais en m'engouffrant bien dans mon siège. Je croisais mes mains entre mes jambes puis je regardais en l'air. Je voyais le harnais de sécurité qui était levé. Au moment où il serait baissé et posé sur nous, cela voulait dire que l'attraction allait commencer pour de bon !

- Je dois te prévenir que je crie beaucoup sur les manèges, j'espère que tes oreilles seront intactes !

J'essayai de la réconforter un peu en lançant une petite phrase innocente et rigolote. Et puis c'était vrai, mes cordes vocales se déchaînaient complètement quand je montais sur des montagnes russes. Je savais déjà qu'à la fin de la journée, j'allais avoir la voix cassée ! Pourtant, nous n'en étions qu'au début. Je vis monter les personnes qui nous suivaient. C'était aussi des élèves de notre école mais je ne les connaissais pas. Les sièges se remplirent rapidement à partir de là et je tournai la tête vers Emma. Je fus sur le point de lui parler quand soudain, les harnais s'activèrent et se placèrent lentement contre nous ! Je... je n'étais pas encore prête ! Oh non ! Mon cœur battait la chamade car ça commençait ENFIN ! Diable que ces harnais pouvaient serrer ! Un employé passa pour vérifier que la sécurité était ok et quand ce fut prêt, je ne pus m'empêcher de bien respirer profondément.

Encore une minute avant le déclenchement....


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Ven 16 Fév 2018 - 16:03


Le hasard fait Presque bien les choses

Non mais elle plaisante… Non mais c’est certain qu’elle plaisante. En vrai, elle ne pouvait seulement que plaisanter. S’en en était pratiquement désagréable. Il faut vraiment que je me calme… mais c’était quelque chose d’assez difficile de le faire alors qu’on vient de se faire dire que la personne qui est à côté de vos à le TRACT. Non mais vraiment, elle disait ça, comme si MOI je ne l’avais pas, comme si moi, j’étais absolument normale, comme si je trouvais ça vraiment cool d’être ici. Et actuellement, ce n’était pas le cas. Mon cœur battait à la chamade, j’étais absolument excité, apeurée, tout en même temps et je ne savais pas quelle attitude prendre.

- Et moi donc…, dis-je assez simplement.

Non mais sérieux. Je ne pouvais pas lui dire grand-chose de plus, mise à part que j’étais complètement effrayée et que j’avais envie de partir, tout simplement… Sa dernière phrase, je l’entendis pratiquement pas. En vrai, ça me dérangeait pas du tout, mais je n’avais aucune idée de réponse intelligence à lui donner… Quoi que…

Oh.

Mais maintenant c’était trop tard. La machine se mettait en marche. La sécurité était mise. Nous étions maintenant attachées. Je poussais un peu sur ce gros truc qui venait de m’envahir. C’était bien ancré. Ça bougeait un peu, mais pas trop. Ça ne me rassurait pas tellement. Je ne voulais pas que cela bouge, parce que si ça bouge, ça donne beaucoup trop l’impression que cela peut se briser ou encore que je puisse finir par tomber de l’attraction. C’est le genre de chose qui m’effraye au plus haut point. Tomber. Mourir.

Et je me dirige lentement vers ma mort. Je n’aime pas ça.

Et voilà que le manège se mettait en marche. C’était noir. Complètement noir. Je ne voyais rien… À moins que je ne voulais pas regarder ? Je ne saurais dire avec exactitude. Dans les deux cas, ça m’allait. Je ne voulais pas voir. En même temps… Ne pas voir ça, me donnait un peu mal au cœur. Du coup, j’étais peut-être mieux de regarder.

Bonjour la lumière du jour. Sans grande cérémonie, le manège avait vraiment débuté. Une grosse loupe venait.

OK. J’admets que c’était quand même assez amusant comme manège. Si Natsuki criait, pour ma part, je riais. Parce que c’est drôle. Oui, oui, c’est vraiment amusant. C’est haut, un peu effrayant mais ce n’est pas SI pire…

Ça c’était jusqu’à ce que le manège ralentisse. Les railles formaient une immense pente.

FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !

Je veux vraiment mourir.

- Je déteste ce manège…Je déteste vraiment ce manège finalement. Je le déteste vraiment…

C’était mes pensées et mes paroles lorsque nous montions pour descendre la côte de la mort. Je ne faisais que répéter tout cela en boucle, me disant qu’après, ça irait peut-être un peu mieux…

Ou pas du tout en réalité.

Mais après le manège sera fini et je serais peut-être de nouveau en vie par après ?


---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Dim 18 Mar 2018 - 2:31


Oh non, ça y est ! Ça commençait ! Nous ne pouvions plus faire marche arrière désormais. J'étais toute émoustillée en sentant le wagon avancer. J'étais à la fois prête, mais aussi incertaine. Cette pente courbée de l'enfer... qu'allait-elle donner en réalité ?! Je serrai mes mains entre mes jambes et me crispai quand le wagon s'approchait du ravin. Car oui, ce n'était plus une simple pente mais vraiment un ravin. Nous n'étions pas en mesure de voir complètement le vide, puisque qu'il y avait les gros sièges devant nous. Cependant, je sentais la peur et l'excitation. L'approche vers la mort. Je pense qu'Emma était comme moi à ce moment-là. NOUS LE SENTIONS. Je gardai les yeux bien ouverts et regardai sur le côté. Nous étions en hauteur, je pouvais voir la ville au-delà le Fuji-Q. Que c'était fantastique d'avoir une vue pareille ! Je n'eus pas le temps d'en profiter davantage car alors, le wagon ralentit dangereusement. Ok. OK. Nous y étions ! JUSTE DEVANT LE RAVIN. Là, le suspense, l'appréhension, le temps qui s'arrête... puis soudain, je commençai à me sentir attirée par le bas. Nous tombions !

MON DIEU ! Les rails étaient tellement courbés que même cachée derrière une autre rangée de siège, je pus voir le vide. C'était trop haut ! Non, non, non ! Ça n'allait jamais tenir, nous allions glisser ou le wagon allait s'écraser, se détacher des rails !!! Oh non ! Le wagon déferla le ravin de la mort et nous tombâmes si rapidement que mon cœur était sur le point d'exploser dans ma poitrine ! Les frissons s'emparaient de moi. JE NE POUVAIS PLUS REGARDER ! J'AVAIS TROP PEUR ! Je m'accrochai instinctivement à TOUT ce que je pouvais. Je griffai mon harnais en lequel je n'avais plus aucune confiance ! ON SE RAPPROCHAIT DU SOL ! C'était pas possible, on allait s'écraser !

Oh, Emma, douce Emma, tendre Emma... pardonne-moi, toi qui n'étais qu'un ange égaré cherchant à réconforter l'humble humaine que je fus, tu te retrouvas piégée dans la folie de l'envie avec moi, contrainte d'affronter la mort. Comme je regrette de t'avoir forcé ! COMME JE REGRETTE. Puisses-tu me pardonner mon audace ignorante !

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!! ON VA MOURIR !!!! EMMAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaa !!!!

3... 2... 1... avant impact !

Puis, hop, le wagon reprit sa course en se redressant par miracle. Oh mon dieu ! Mais ce n'était pas fini car 2 secondes plus tard, nous faisions plusieurs loopings à une vitesse fulgurante ! Je criais à en déchirer mes cordes vocales, en fermant les yeux et en me recroquevillant presque. J'étais bousculée dans tous les sens, ma jupe volait et je peinais à la maintenir correcte parce que si je ne m'accrochais pas à quelque chose, n'importe quoi, j'avais l'impression que j'allais mourir !!! La manège me sembla durer une éternité car je n'avais aucun moment pour souffler. Jusqu'à la fin.

Le wagon freina et regagna le point de départ, attendant de nouveaux passagers. Les gens qui attendaient nous regardaient, des étoiles dans les yeux, inconscients de la terreur qu'ils allaient vivre avec le ravin de l'enfer ! Je toussai parce que ma gorge était complètement irritée. Enfin, je tentais de reprendre mon souffle et essuyai quelques gouttes de mes yeux. Je n'avais qu'une envie : que les harnais se relèvent et me libèrent ! Je regardais ma pauvre Emma, qui avait une mine aussi merveilleuse que la mienne. Une fois libérée, nous sortons par l'autre côté et je récupérai mon sac. Oui, bon, je devrais plutôt dire que j'essayais de récupérer mon sac parce que je titubais presque à cause du tournis. Je marchais lentement, posant ma main contre mon torse, ravalant ma salive. Je devais faire une tête d'enterrement affreuse. J'attrapai mon sac et me dirigeai doucement vers la sortie.

Je me sentis nauséeuse, tout d'un coup.

- Ouh, je crois que... les manèges, ce n'est plus de mon âge.

La pente avait été trop rude pour moi. Je me sentais prête mais je ne l'étais pas. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas fait de manège. En regardant un peu partout dans le vide, à la recherche d'une distraction pour ne pas penser au malaise, je vis sur la pancarte publicitaire que Takabisha Ride était le manège à la descente la plus courbée au monde... Kami-sama, pourquoi ne m'avez-vous pas empêché de faire cela ? Je m'adressai ensuite à Emma lorsque nous atteignîmes l'extérieur de l'attraction.

- Je vais m'assoir quelques minutes, tu veux bien ? Urgh.

Je m'approchai d'un petit muret décoratif puis je m'écroulai à demi dessus. Je sortis un mouchoir de mon sac et l'appuyai contre ma bouche. Je n'étais pas bien. J'avais besoin d'encore un peu de temps pour m'en remettre.


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Jeu 22 Mar 2018 - 3:08


Le hasard fait Presque bien les choses
Je regardai Natsuki. J’étais sérieuse. Elle plaisantait. Je suis certaine qu’elle plaisantait. Non mais sérieux. MAIS CETTE FILLE! Non mais j’étais un peu énervée. Un peu. Pas trop. Juste un peu mad. Je crois que ça peut paraître dans mon visage. Mais quand même, c’est complètement ridicule. Elle est complètement ridicule. Je ne comprendrais jamais rien aux filles décidément. Très peu pour moi. En réalité, elle m’énervait. Mais avant de lui dire tout ce que je pense, je lui laissai le temps de soufflé.

Le manège s’était terminé, enfin. J’avais eu du plaisir, jusqu’à la pente de la mort qui m’avait donné envie de mourir. Si ce n’avait pas été de la pente, je me serais sentie très bien. Je n’ai pas mal au cœur. Enfin, ça avait été de passage, j’ai souvent mal au cœur lorsqu’on faisait des chutes de la mort dans des manèges, je n’aime pas cette sensation de tombée, ça me traumatise toujours un peu. Cependant je dois dire que le restant du manège, les loopings et autre, ça m’avait énormément plu.

Du coup, une fois que j’avais de nouveau mes lunettes sur mon nez, mon sac sur le dos, voir que ma compagne de manège

- Tu plaisantes j’espère !?

Je dois admettre que lui dire : « TU ME FUCKIN NIAISES !? » m’avait fortement traversé l’esprit, mais encore une fois, je décidai tout de même de rester polie… Dans la mesure du possible. En réalité, je devais vraiment avoir l’air d’une fille morte de l’intérieur. J’étais « Dead Inside », comme la nouvelle chanson du groupe de musique Muse. Nouvelle… Ça fait quand même un bon mois que je l’écoutais, mais quand même. Je ne me gênais pas. Ce n’était pas du tout nécessaire. Elle avait largement besoin d’être secouée la « petite », en vraie, elle n’était pas SI petite que moi, mais elle restait quand même plus petite que moi en termes de grandeur. Et peut-être d’âge. Je ne sais pas. Je m’en souviens plus. Ce n’est pas important. Pour l’instant, ce qui importait, c’est que je marchai à ses côtés et qu’elle ne tombe pas malade. Mais je ne me gênais pas pour lui dire le fond de ma pensée. Elle ne pourra pas dire que je n’aurais pas été franche avec elle.

- Je suis probablement plus vieille que toi et tu es en train de me dire que les manèges ne sont pas faits pour toi alors que tu viens de m’embarquer dans un manège complètement débile que tu voulais absolument faire !? Un peu de sérieux Natsuki.

Elle chancela vers un petit muret pour s’y écraser. Personnellement, j’allais quand même bien. J’étais juste un peu fâchée par les propos de ma camarade, l’expérience du manège s’était quand même bien passée. Je marchai correctement. Maintenant qu’on avait fait le plus difficile, je pourrais aller n’importe où maintenant, sans aucun problème ! Je savais qu’elle aurait dû m’écouter. Et alors qu’elle me demanda que l’on s’assoie quelques minutes, je continuai de lui dire ce que je pensais :

- Je veux bien que l’on s’assoit quelques minutes, mais je t’interdis de te dégonfler après ce manège-ci. On est dans un parc d’attraction et ce n’est pas vrai que je vais rester assise toute la journée. On peut faire des manèges, essaie d’en choisir des un peu moins intense pour la prochaine fois.

Je devais avoir l’air d’une mère qui dispute son enfant. Je veux seulement lui faire comprendre que si elle était malade, c’était entièrement sa faute. Et si elle vomit, ce n’est pas moi qui allait l’aider à ramasser. Ah! Ça c’est certain que non ! Juste l’idée qu’elle puisse être malade me lève déjà le cœur. J’espérais quand même qu’elle va avoir compris mon message et qu’elle allait faire un peu plus attention à sa santé. Non mais en vrai, Natsuki, si tu me refais un coup pareil, je te jure que je ne serais pas gentille envers toi et là, je vais sortir des gros mots.

Mais bon, pour le moment, je m’assis à côté d’elle, attendant qu’elle aille mieux.

- Ça va aller ? Veux-tu un peu d’eau peut-être, j’en ai dans mon sac…

Oui, bon, je ne suis pas SI méchante que ça, je suis un peu comme sa maman qui s’inquiète pour les bêtises qu’elle fait, mais je tiens quand même à la garder en vie. Je commençai d'ailleurs à chercher cette bouteille dans mon sac... Rigoler autant dans un manège, sa donne soif.

---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Jeu 29 Mar 2018 - 23:09


Uhuuhuu.... je le sais bien, Emma (pleurs) ! Je sais bien que je t'ai entraîné dans ce précipice des enfers et que nous en sommes revenues indemnes, puis que je me retrouve là, à en souffrir alors que toi, courageuse et brave que tu es, tu m'as tendu cette main innocente pour me protéger. Aaahh, que faire pour racheter ton pardon ?! Emma me fit la morale et je ne pouvais rien lui répondre car j'étais accablée de honte et de désespoir. J'avais envie de me jeter à ses pieds et de lui implorer sa miséricorde et son pardon. Je sentais presque mes larmes me monter aux yeux, tellement j'étais misérable. Parce qu'au final, elle s'en sortait beaucoup mieux que moi ! Maintenant que j'y pensais, elle n'avait même pas crié. Elle riait frénétiquement. Quel hardiesse, Emma ! Elle s'assit à côté de moi et me propose à boire. Oh, Emma. Que ferais-je sans ta gentillesse ? Je ne pus accepter son offre, cependant.

- C'est gentil mais ça ira, j'en ai aussi.

D'un geste un peu vague, j'ouvris mon sac et j'attrapai ma petite bouteille d'eau. Je décapsulai le bouchon scellé et je bus quelque gorgées à intervalles. Bon. Ça avait l'air de n'être qu'un vertige passager. Je sentais le goût du steak de ce matin qui remontait dans le fond de ma gorge. Je tapais tout doucement contre mon torse et me raclai la gorge. Emma ne me parut pas en colère malgré sa fermeté plus tôt. Elle était si aimable, ah lala.

- Je pense que c'est le petit déjeuner de ce matin qui est mal passé. M-mais... ça devrait aller mieux dans quelques minutes.

Moi non plus, je n'avais pas envie de rester assise sur un banc toute la journée. Je m'en voudrais terriblement de gâcher une telle chance de profiter à fond de toutes ces attractions de folie. Je lui fis un petit sourire timide pour lui affirmer que je commençai à me sentir mieux. Je pris une bonne respiration puis je dépliai la carte du parc en réfléchissant, balayant les infos du regard. Mieux valait ne pas prendre tout de suite les grosses attractions, il devait bien y avoir d'autres manèges plus "doux".

- Alors... que pouvons-nous faire ?

Je regardais d'abord les attractions proches de nous. Nous n'allions pas traverser le parc à chaque fois. Je fis une moue et tapotai mon menton. Puis, pas très loin de Takabisha Ride, je pouvais voir inscrit un drôle de manège : Attack on Titan THE RIDE. Ouh. Je ne connaissais pas vraiment le thème et l'entrée était payante. Nous ne pouvions pas y accéder gratuitement même avec nos pass, nous devions acheter nos tickets. Mais bon. Le ticket à l'unité n'était pas très cher. Une attraction à thème, ça change. Adjugé !

- Juste à côté, il y a un manège basé sur le thème de... euh, Shi-Shingeki no... no Kyojin...? Est-ce que ça te dit d'y aller ? Je ne connais pas mais ça a l'air sympa !

Je la regardais, sourcil levé. Cette fois-ci, je n'allais pas la forcer. Pas trop.


---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Sam 31 Mar 2018 - 2:34


Le hasard fait Presque bien les choses
Bon, elle prenait du repos, c’était déjà ça. C’est bien qu’elle se repose un peu… Surtout après un manège comme celui-ci. J’étais bien contente qu’elle ait une bouteille d’eau. Ça me rassurait de savoir qu’elle prend soin d’elle-même. Je pris tout de même la mienne, parce que j’avais soif. Ça donnait vraiment soif, de rire autant dans un manège. Je bus longuement.

Je restais quand même quelque peu soucieuse de sa santé, surtout quand quelqu’un dit que le déjeuner de ce matin n’a pas bien entré. C’est un peu dégoûtant, sachant ce qu’il pourrait arriver si jamais il ne passe vraiment pas. Je ne voulais pas que Natsuki doive rester une partie d’une journée dans sa chambre parce qu’elle ne se sent pas du tout bien, ou encore qu’elle tombe malade durant un manège. Ce serait vraiment ce qu’il pourrait y avoir de plus dégoûtant. Si ça lui arrive

Il faut que je me change les idées.

- Mais si ça ne va pas mieux, tu me le dis, d’accord !? Je ne voudrais pas que tu forces trop ou que tu sois malade. Je préférais que tu gardes ton déjeuner plutôt que faire une tonne de manège.

Je m’étais adoucie. J’y avais été peut-être un peu fort juste avant. Ce n’était pas super de la gronder. J’espérais que cela ne la dérangeait pas. Je ne crois pas, sinon elle me l’aurait certainement dit.

Pour le moment, on cherchait toutes les deux quel manège nous pourrions ensuite faire. Je sortis ma carte, déposant ma bouteille d’eau à côté de moi. Je regardai les manèges qui y étaient dessinés. Mmh. Je cherchai ce que nous pourrions faire….

Mais c’est Natsuki qui fut plus rapide que moi et me proposa un manège sur Attack on Titan. J’étais quand même un peu perplexe. Je n’avais pas tellement apprécié l’anime en soit. Surtout ce qui se passe au cinquième épisode… À moins que ce ne soit le sixième… Je me souviens plus du tout. Dans les deux cas, j’avais trouvé cela un peu… particulier. Le pire dans tout cela, c’est toutes les Fangirls qui avaient fait tous les ships inimaginables… J’avais vu ça passé sur Facebook… Je connais beaucoup trop de personnes qui ont apprécié. Du coup, je lui répondis :

- Eum…  Ouais… On pourrait y aller… Même si j’admets que je ne suis pas convaincue, je n’ai pas tellement apprécié l’anime… Il faudrait que je lise le manga, je n’ai jamais pris le temps de le faire… Je dois quand même t’avouer que je suis quand même curieuse pour le manège …

J’espère que cela ne la contraria pas. Enfin, si elle ne connait pas, ça ne devrait pas trop la déranger, non ? Enfin, je continuai d’examiner un moment la carte, je trouvai un manège plus proche de l’endroit où nous étions. Je lui présentai donc le « King of coaster Fujiyama ». C’est donc celui-ci que je pointai à Natsuki en lui proposant :

- Mais avant, pourrions-nous faire celui-ci ? Ça semble être une montagne russe assez simple, j’aime bien l’idée… Ça te dit ?

En même temps, si elle refuse, ce serait quand même assez bête… Après tout, elle m’avait forcée à faire le manège le plus intense du site, je pouvais bien me permettre de faire un manège un peu plus tranquille. Je trouve que cette montagne russe assez simple, me rappelant ce qu’il y avait comme manège à Montréal. Au moins, celui qui est ici, je peux dire qu’il n’est pas en bois, il ne risquerait pas de s’effondrer à cause de notre poids. Ça me faisait bien rigoler…

Je me relevai et lui tendis la main, alors que dans mon autre, se tenait ma bouteille ainsi que ma carte. J’étais prête pour partir dans une nouvelle aventure.

- Tu es prête ?

Parce que moi je le suis toujours. Surtout aujourd’hui, pour faire des manèges. Je crois que je pourrais tous les faire… Maintenant que le plus gros était fait, je n’allais plus avoir aussi peur ! C’était ce que je me disais. J’étais bien curieuse de voir si ça allait être le cas. J’étais prête à prendre une marche vers le prochain manège, tout comme de devoir attendre plus longtemps qu’au premier manège, parce que les gens commençaient à entrer. Bientôt ça allait être une vraie catastrophe, genre qu’il allait avoir des trois heures d’attente par moment, j’en était certaine. Ça allait être vraiment triste.

---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Ven 6 Avr 2018 - 23:23

Emma me parut très mitigée quand je lui proposais cette attraction sur Attack on Titan. Elle disait que l'anime ne lui avait pas plu, pour ma part je ne connaissais que de nom. Et encore ! J'avais dû voir ça sur un spot publicitaire quelconque en ville. Ma chère Emma montrait quelques réserves par rapport à cette attraction. Je réfléchissais tout en l'écoutant parler et j'en arrivai à la conclusion que ce n'était pas si terrible au final. En plus, le ticket était payant.

- Ma foi, je ne connais pas du tout alors je ne saurais dire. Ce n'est peut-être pas intéressant d'y aller sans avoir quelques références, j'imagine.

Je tordais mes lèvres, pesant le pour et le contre, jusqu'à hausser les épaules. Bof, après tout. Par la suite, Emma proposa elle aussi un manège : le "Fujiyama, King of Coasters". C'était des montagnes russes classiques, à première vue, mais le nom emblématique qui rappelait la région suggérait qu'il devait s'agir quand même d'une attraction appréciée dans le parc. J'hochais la tête à sa proposition puis je m'apprêtais à me lever quand je vis qu'elle me tendit la main ! Oh, je... !!! Je n'étais pas prête pour notre premier contact ! Respire, Natsuki... ! Elle m'émouvait tellement. C'était une main tendue innocence et encourageante. Je l'attrapai sans plus d'hésitation et me relevai avec elle. Sa main était toute douce (rires). Je te suivrais partout, Emma !

- Prête !

Je sentais comme un regain d'énergie une fois debout ! J'étais décidée à repartir pour un tour ! Bon, peut-être pas la pente des ténèbres... mais pour le reste, j'étais impatiente. Nous partîmes donc pour le Fujiyama. Le parc n'était pas encore ouvert au grand public, il restait un quart d'heure avant l'ouverture officielle. Le parc était relativement vide, sans compter les nombreux employés et les quelques personnes privilégiées comme nous. C'était agréable un parc "tranquille". Pendant que nous cheminions vers la prochaine attraction, je ne pouvais m'empêcher de me demander comment ce serait avec toute la foule en folie. Je tournai la tête et je reconnus des élèves de notre école. Ces silhouettes, ces filles... Hum. Je plissai des yeux et je pus mieux les distinguer. Ralentissant doucement pendant que nous progressions, je décidai de leur parler en wi-fi (rires).

- Meyuki-san ! Tessa ! Alors, comment ça se passe !?

Bon. Je ne pouvais pas trop bien entendre ce qu'elles me disaient en retour mais j'agitais ma main en souriant pour les saluer de loin.

- Je vous raconterai ce soir !

Finissais-je par dire avec un dernier coucou de la main.

Puis je retournai mon attention auprès de ma chère Emma. Je lui souris et fis un peu la conversation avec elle, le temps d'arriver au Fujiyama. Je lui expliquais alors que Tessa et moi étions colocataires pendant la durée du séjour ici et que Meyuki-san était ma voisine dans le bus. Curieuse, je voulais savoir ce qu'il en était pour Emma. Pour se retrouver toute seule comme moi, je me demandais si... peut-être elle était venue sans amis elle-aussi. Je posais donc la question.

- Qu'en est-il pour toi, Emma ? Tu t'entends bien avec ta colocataire ? Oh, surtout arrête-moi si je suis indiscrète !

Elle était si gentille, compréhensive et dénuée d'exubérance insupportable. Je ne comprenais pas comment cela se faisait qu'elle fut seule pour cette journée. Bien sûr, je bénissais qu'elle le fut mais bon, c'était un peu triste. Je devais avouer qu'au fond, je n'avais pas de véritable amie moi. Maka-chan et Eden-san sont très gentils, Tessa et Meyuki-san également, même Armitage-kun est sympathique... mais... je n'ai pas d'allié. Je fis une petite mine triste en y pensant.

---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Mar 10 Avr 2018 - 2:12


Le hasard fait Presque bien les choses

Ce serait d’autant plus dommage pour Natsuki d’aller voir le manège de Attack on Titans d’autant plus qu’elle ne connait pas réellement ni l’anime, ni le manga. Je crois qu’il serait vraiment mieux de trouver un autre manège beaucoup plus intéressant pour nous deux. J’aurais beaucoup peur qu’elle ne comprenne pas les références ou encore si elle n’apprécie pas du tout, ce serait vraiment du gâchis pour son argent… En tout ça, à sa place, je serais vraiment triste. Du coup, j’étais tout de même contente qu’elle accepte le manège que je lui proposai en échange. Au moins, ça allait être égal. Bon, ce n’était qu’une montagne russe, mais j’étais tout de même soucieuse d’une certaine équitée.

En chemin, on rencontra deux filles. Enfin… Il semblerait que nous ayons rencontrer deux personnes. On marchait tranquillement en direction du roi des montagnes russes, c’est là que Natsuki a ralenti pour lancer les noms de Meyuki et d’une certaine Tessa. Mmh. Où ? Je tournai la tête dans la direction que ma nouvelle amie regardait, mais je dois quand même avouer que je ne les voyais pas du tout. Pas trop, je n’arrivais pas à savoir qui elles étaient dans le lot de personnes. Natsuki finit par agiter la main dans leur direction, mais encore une fois, je ne saurais dire où elles étaient, du coup, je restai perplexe et assez calme. J’avais bien envie de lui dire « où elles sont ? », mais en même temps, je me trouvai quelque peu ridicule.

Finalement, Natsuki finit par lui dire qu’elle allait leur raconter tout cela ce soir. Du coup, j’imaginai que ce n’était pas trop important. Tant mieux ? Il n’y avait pas mort d’homme en tout cas, on pourrait toujours se contacter avec nos téléphones si jamais il y a un problème. Mais je ne crois pas que cela soit nécessaire.

Nous continuâmes de marcher tranquillement vers le manège que j’avais suggéré. Malheureusement, il était vraiment plus loin que je le pensais avec la carte. Je l’aurais pensé plus proche. Mais en réalité, on dirait que je suis vraiment mauvaise avec le sens de l’orientation… C’est loin. Je suis vraiment désolée Natsuki. Mais au moins, la demoiselle avait la gentillesse de nous faire de la conversation. Elle avait de la chance d’avoir une gentille colocataire de chambre… Je dois quand même avouer que je ne connaissais pas du tout Tessa… Mais cela semblait quand même assez positif comme réaction en voyant Natsuki aussi heureuse de les reconnaître, malgré que cela soit de loin.

- Oh. Oui. Je m’entends très bien avec ma colocataire. Je suis avec Sumire. Tu la connais peut-être déjà ? On s’est connu quelque peu par hasard quand j’étais seule dans un local de danse et elle m’a prise en photo. Je vais peut-être faire son modèle pour quelques clichés d’ailleurs…

Oupsi… C’était un peu sorti tout seul. Bon, en vrai, ça me dérangeait pas trop que j’en parle, les gens n’allaient pas me stalker pendant le shooting photo avec Sumire. Au moins je ne lui avais pas dit que Kael était également peut-être, fort possiblement un modèle de Sumire. Bon… OK. C’est vrai que j’en avais quand même un peu parlé à Meyuki, une fois… Mais bon. Il avait quand même de la gueule pour être un mannequin, non? Enfin, ce n’était pas trop grave, en vrai. Ce que je veux dire, c’est qu’il… Naaah, je ne veux pas m’embarquer dans tout ça. De toute façon, on allait me trouver trop étrange… Même si je parle quand même actuellement avec Natsuki… Je ne suis même pas certaine qu’elle connaisse Kael.

- Tu la connais Sumire, toi ? Ne t’inquiète pas, tu peux me poser toutes les questions que tu désires… Ce n’est pas comme si nous n’allions pas avoir toute la journée pour nous en poser, n’est-ce pas ?

Je lui fis un sourire amusé. Mais c’était vrai que nous allions avoir beaucoup de temps à perdre surtout lorsque le parc d’attraction serait officiellement ouvert. Moi, j’aimais bien les questions, c’est quand même avec cela que nous pouvions en apprendre davantage sur les autres personnes, non ?


---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 95
■ Inscrit le : 12/11/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-13
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Natsuki Hanazawa
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Mer 11 Avr 2018 - 14:32

La réponse de Emma me rassura. Cela aurait été inacceptable si elle m'avait avoué être coincée dans une colocation détestable ! Nous allions quand même passer une semaine ici alors se retrouver avec quelqu'un qu'on ne supporte pas, non merci. Elle me demanda si je connaissais Sumire. Elle devait avoir une super intuition parce que ce prénom ne m'était pas inconnu. Avant de lui répondre, je lui laissai le temps de développer davantage et de me raconter un peu plus en détail la nature de leur relation. Et alors, ce qu'elle me disait collait avec une certaine personne que je connaissais effectivement.

- Sumire... je connais une Sugimoto Sumire-san dans mon club de photo. Ce doit être elle !

Je savais que Sumire-san aimait beaucoup prendre des photos de personnes, mais ce n'était qu'une rumeur que je n'avais jamais vraiment vérifiée. S'il s'avérait que ma douce Emma posait pour elle alors cela validerait la fameuse rumeur. J'étais enchantée de savoir que ma nouvelle amie, oserais-je dire, se prêtait à de telles activités artistiques. Je comprenais tout à fait le choix de ma camarade ! Je ne lui cachai pas mon ravissement.

- Oh mais c'est formidable ! C'est vrai que tu es très jolie. Tu as une beauté très naturelle, huhu.

Pas de modestie entre nous, voyons ! Je la trouvais très belle. Elle avait un charme simple et déroutant à celui qui savait bien regarder et se passer d'artifices. Je n'eus aucun mal à le lui avouer très franchement.
Toutefois, un détail me chiffonna. Emma disait "peut-être", alors n'était-ce donc pas encore concret, ni accompli ? Elle me sembla hésiter comme si ce n'était pas vraiment officiel. Mais sans doute avait-elle aussi des appréhensions dont elle voulait me faire part inconsciemment ? Emma, n'aies crainte, je ne te juge pas et je te soutiens dans tes démarches.

- Et tu fais ça toute seule ou tu as des partenaires ? Ce doit être très intimidant de poser seule !

Hmm. J'ouvrais une question assez précise mais si elle n'avait aucune expérience dans le domaine du mannequinat, ce devait être troublant pour elle de poser seule devant l'objectif ! Et il n'y avait pas de honte à l'avouer !

Nous nous rapprochions du Fujiyama et nous pouvions voir la très grande structure qui soutenait les rails. Ouf, pas de pente malaisante !

---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 309
■ Inscrit le : 20/02/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Fin Octobre
Emma Walker
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  Sam 14 Avr 2018 - 4:06



Le hasard fait Presque bien les choses

- Oh! Tu es également dans le club de photo ?

Question complètement ridicule parce qu’elle vient de dire « mon club de photo », n’est pas !? Bon, même si c’était vraiment idiot de ma part de lui dire une telle chose, c’était sorti tout seul, spontanément, genre, juste pour confirmer que j’avais bel et bien entendu la bonne chose. Du coup, il serait peut-être un peu mieux de dire autre chose, question de ne pas trop avoir l’air idiote devant Natsuki…

- Tu… Tu fais quel genre de…

Mais sérieusement, elle a fait buggé mon cerveau.
Elle a dit que j’étais jolie.
Mon cerveau avait pris du temps avant de bien comprendre ce qui venait de se dire

- …Photos ? finis-je finalement ma phrase après l’avoir laissé quelques secondes en suspens.

Non mais en vrai, la seule réaction que j’eus, c’était de rougir fortement. Non mais en vrai je ne suis pas SI jolie que ça. Non mais c’est vrai, je veux dire… Je suis juste une blonde normale, il y en a, étonnement, beaucoup dans cette école d’ailleurs. Natsuki était également blonde. Je veux dire… C’est normal. J’ai une taille normale. J’ai des yeux bleus, ce qui est assez populaire aussi. Je veux dire, je n’ai rien d’extraordinaire.

D’ailleurs par moment, je dois quand même admettre que je ne savais pas trop pourquoi Sumire m’avait choisi… Probablement parce que ça avait donné comme cela, mais en vrai, si ça avait été une autre fille du club de danse qu’elle aurait trouvé à ce moment-là, peut-être qu’elle aurait pris celle-là plutôt que moi. Ce n’est qu’une question d’hasard….

Ce hasard qui fait presque bien les choses.

Bon, il faut quand même que je redescende de la lune. Ça m’avait gêné. Mes joues le criaient par leur couleur tomate. J’avais quand même un peu envie de me cacher. C’est pour ça que je lui répondis rapidement :

- Mais non! Tu dis des bêtises!

Ironiquement, ce refus des compliments me rappela mes cours de japonais que j’avais au Canada, lorsque ma professeure nous expliquait que les japonais détestaient se faire dire des complément… Ou qu’il était normal de les refuser.

Pour les refuser, ça, je suis vraiment une championne. Non mais vraiment, je n’ai pas quelque chose de spéciale, je n’ai pas une beauté naturelle, je ne deviendrais jamais mannequin.

… En tout cas, ça me semble impossible, surtout lorsqu’on voit les concours de mannequinat américain, c’est d’autant plus déprimant. Nous avançâmes un moment dans la ligne, nous approchant dangereusement du manège.

Natsuki fit une espèce de diversion, en me demandant si je suis seule ou si j’ai des partenaires.

Je dois admettre, j’ai beau avoir rencontré Kael avant d’être parti à la Golden Week, je dois admettre que je ne sais pas encore comment nous allions faire ces shootings en question…

Du coup, je préférais ne pas trop lui en parler et rester plutôt évasive. Je tiens quand même à ma vie, je ne sais pas non plus si Natsuki connaît Kael, je ne crois pas qu’il serait ravi qu’il sache que Natsuki sait que je lui ai dit.

Cette phrase fait beaucoup de sens.

- Je ne sais pas trop encore comment ça va se dérouler. Ça pourrait être moins embarrassant de le faire avec quelqu’un d’autre, mais bon, il n’y a rien de certain pour le moment…

Voilà rester évasive c’était le mieux, comme cela, si jamais elle veut plus d’information, elle n’aura qu’à demander à Sumire et ce ne sera pas ma faute si elle sait pour Kael.

Ouaip, tout simplement.


---------------------------------


Coeur Merci Toshi, c'est super beau! Coeur
Je parle en japonais en #990066. Je sais également parler en anglais (#136F9C) et un peu le français (#F68D14)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Le hasard fait Presque bien les choses  

Revenir en haut Aller en bas
 
Le hasard fait Presque bien les choses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: En dehors de la ville-
Sauter vers: