Revenir en haut
Aller en bas


Partagez | 
 

 J'étais là la première

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 62
■ Inscrit le : 13/05/2018


Mon personnage
❖ Âge : 44 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Ruby Thatcher
« Personnel ; médecin »
(#) J'étais là la première  Ven 15 Juin 2018 - 15:26

Faire les courses étaient l’une des corvées dont Ruby se passerait bien. À chaque fois qu’elle ouvrait son frigo pour ne plus rien y trouver, elle hésitait à se faire livrer. Mais la marge de prix finissait toujours par faire changer d’avis cette dernière. Et c’était une fois dans sa voiture et coincée dans le trafic qu’elle regretta sa décision. Le fait de penser à la foule du supermarché, des vingt minutes perdues à se trouver une place ne la mettait guère de meilleure humeur.

Mais il était trop tard pour revenir en arrière, le but était simplement de faire au plus vite désormais. Bien qu’elle crut halluciner en voyant qu’il y avait aussi des embouteillages dans le parking même du supermarché aussi. Elle s’engage sur un premier étage pour ne trouver aucune place. Chaque étage qu’elle gravissait était un petit espoir qui s’évaporait aussitôt. Certes, il s’agissait du week-end. Mais l’intégralité de la ville de Kobe s’était donné rendez-vous dans ce supermarché. Il n’y avait pas d’autres solutions.

Ruby s’imaginait son réservoir d’essence – si cher payé – se vider à chaque seconde passée dans cet enfer. C’est alors qu’elle se décida à descendre au sous-sol. Peut-être aurait-elle plus de chance qu’en surface. Mais ce ne fut pas mieux, dans chaque rangée, quelques voitures déjà engagées pour sortir parce qu’elles non plus n’avaient pas trouvé leur bonheur. Jusqu’au moment où elle vit une rangée vide. Celle qui se trouvait très proche de l’ascenseur. Et juste en face de ce dernier… Le Saint Graal. Seul petit bémol, quelqu’un était déjà en train d’engager un créneau. Heureusement pour Ruby, la personne semblait tout juste assez loin de la place et se garait en marche arrière. Ruby esquissa un sourire mesquin et accéléra pour se glisser à la place de la personne.

Elle savait bien qu’elle venait de s’attirer les foudres d’un autre conducteur. Mais le temps que ce dernier ne descende de sa voiture, Ruby serait déjà loin devant. Elle prit tout de même une petite seconde pour noter la plaque d’immatriculation dans son téléphone. Elle ne s’inquiéta guère pour sa voiture en voyant les caméras de surveillance disposées dans le parking.

Ce fut alors plus fière que jamais que Ruby descendit de sa voiture et prit le chemin de l’ascenseur, sans vraiment se soucier du conducteur dont elle venait délibérément de prendre la place.

---------------------------------

#0c3b17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 1161
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: J'étais là la première  Ven 29 Juin 2018 - 17:38

Plus de biscuits ? Presque plus de couches ? C’est la crise et il est grand temps que j’aille faire les courses ! J’ai retardé encore et encore ce moment car, juste après le boulot je ne suis pas vraiment en état pour y aller et quand je suis en repos, j’ai les jumeaux et y aller avec eux… C’est l’enfer ! Surtout par cette chaleur ! Ils vont cuire mes petits agneaux ! Ryosuke étant presque à court de café, j’ai réussi à marchander en lui proposant d’aller en acheter pour lui, à condition qu’il garde les enfants en mon absence. Les conditions du contrat étant acceptées, après une étreinte de courage, je file vers la voiture pour affronter le trafic…

Kobe centre-ville, aux alentours du centre-commercial, le week-end… Ne le faites jamais si vous le pouvez encore ! Cette attente dans le trafic et le temps que je mets à atteindre le parking, je le prends comme ma punition pour ne pas l’avoir fait plus tôt en semaine. La prochaine fois, je donnerais ma liste de courses à Ryosuke et il les fera à ma place pendant qu’il fera la sienne~ Haha ! Meilleure idée du monde mais peu de chance qu’il accepte vu qu’il aime particulière me taquiner. Au pire, je trouverais bien un deal le moment venu, proposition d’un super café ou un truc dans le genre, il ne pourra pas dire non face à sa cryptonite !

Bref, me voilà dans le parking du centre commercial alors c’est le moment de se concentrer. Trouver une bonne place et bien se garer. Pas envie de rayer ma jolie voiture et de gêner en mangeant sur la place d’à côté. Certain ne se gêne pas mais comme je râle quand quelqu’un se gare mal, je ne peux pas me permettre de mal me garer aussi ! Bon, pas la peine de chercher à l’étage, c’est toujours blindé là-bas, je descends directement ! Non… Non… Mal garé… Grr… Non… Oh ! Oh oui ! C’est parfait ! Une place juste en face de l’ascenseur ! PAR-FAIT ! Allez ! Je mets mon clignotant, dépasse la place, tourne mon volant et entame ma marche arrière pour entrer dans MA PLACE !! Mais qu’est-ce qu- Quoi ? Mais elle est dingue ou quoi ?! Une voiture vient d’arriver ultra vite et de se garer en mode yolo là où j’étais en train de reculer. C’est ne se fait pas ! Je vais lui dire ma façon de penser moi !

Je mets mes warning et sors de ma voiture, prête à en découdre avec l’autre conducteur, qui sors de sa voiture et commence à s’en aller.


« Hey ! Vous là ! J’étais là en première ! Vous êtes aveugle pour ne pas avoir vu que je reculais ?! Hé ! Je vous parle ! Arrêtez-vous où je raye votre voiture ! »

C’est là que je la reconnais et mon corps se crispe. Sur tous les habitants et personnes peu agréables de Kobe, il fallait que je tombent sur elle… Celle avec qui je travaille tous les jours et avec qui je m’entends le moins : Ruby Thatcher…

« Thatcher-sensei… Vous vous rendez compte qu’en plus d’être irrespectueuse envers les autres automobilistes vous êtes dangereuse à faire ce genre d’action ? C’est indigne d’un médecin ! »

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 62
■ Inscrit le : 13/05/2018


Mon personnage
❖ Âge : 44 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Ruby Thatcher
« Personnel ; médecin »
(#) Re: J'étais là la première  Lun 9 Juil 2018 - 20:18

C’était toujours pareil. Sur ce point-là, Ruby se détestait de ne pas réussir à apprendre de ses erreurs. Ce n’était pas la première fois qu’elle décidait de placer sa confiance en quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, en se disant qu’avec un peu de chance elle aurait à faire avec une personne titulaire d’un cerveau fonctionnel. Dommage, la plèbe ne cessait de descendre dans son estime de jour en jour. Visiblement, le conducteur lent devant lequel elle était passé s’était indigné. Elle entendit le cliquetis des warnings à quelques mètres. Elle soupira. Le temps d’une seconde, elle hésita tout de même à ne pas se retourner et à continuer sa route. Mais un bout de phrase comportant les mots « rayer » et « voiture » retentit comme une craie grinçant sur un tableau dans ses oreilles. Ruby se situait entre la classe moyenne et la classe haute, et évidemment sa voiture correspondait au chiffre de son compte en banque – une jolie Alfa Romeo. Alors, non. Non, cette inconnue – dont elle avait perçu la voix féminine un peu familière – ne rayerait pas son bijou. Elle se tourna, les mains dans le dos.

« Vous ici. » Fit-elle avec le plus remarquable des sourires, pas vraiment sûre qu’Iroka l’ait entendue.

D’ailleurs, cette dernière ne tarda pas non plus à comprendre qu’elles se connaissaient. Elle attendit patiemment qu’elle termine son discours en donnant quelques regards à droite, à gauche histoire de lui rappeler qu’elles se trouvaient dans un parking et que son caprice emmerdait l’entièreté du Japon. Il y avait tant à dire, mais Ruby prit de courtes secondes pour ne pas se tromper sur ses mots, ce fut avec un sourire sournois et son calme Olympien qu’elle lui répondit, la parole lente.

« Permettez-moi de douter du fait que vous sachiez ce qui est digne ou non d’un médecin, Iroka-san. Vous n’êtes pas qualifiée pour avancer quoi que ce soit à propos de mon métier. » Elle jeta un œil aux clés dans la main de cette dernière. « Maintenant que l’attention de ces gens qui nous entourent est sur vous, je vous déconseille de vous faire remarquer. Cessez donc votre lubie et continuez votre chemin. Si j’ai pu manœuvrer sur une si petite voie, c’est bien que vous n’aviez pas assez démarqué le fait que vous vouliez prendre de cette place. Il faut être plus concrète lorsque vous conduisez, vous auriez pu causer un accident. »

Et il n’y avait là aucune trace de mauvaise foi. Aucune.

---------------------------------

#0c3b17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 1161
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: J'étais là la première  Jeu 30 Aoû 2018 - 11:25

La mégère s’arrête et j’en suis plus que satisfaite. Je n’avais pas l’intention de réellement rayer sa voiture mais c’est une menace qui fonctionne bien avec les personnes que je trouve insupportables en général. Madame je-prends-mes-grands-airs-car-je-suis-médecin en fait partie et travailler avec elle est une véritable plaie ! Pourquoi êtes-vous parti Aiichirô-san ? Je soupire intérieurement en voyant qu’elle ouvre la bouche, je sens qu’elle va encore plus m’énerver…

« Permettez-moi de douter du fait que vous sachiez ce qui est digne ou non d’un médecin, Iroka-san. Vous n’êtes pas qualifiée pour avancer quoi que ce soit à propos de mon métier. »

Et voilà le grand classique, le disque rayé de la dame, le fameux « vous n’êtes pas qualifiée » que mamie radote dès qu’elle en a l’occasion. En quoi je ne suis pas qualifiée pour lui dire que c’est un danger public ? Un médecin doit soigner et protéger les citoyens, pas les mettre en danger en roulant comme une folle furieuse ! Un médecin, ça se respecte et elle, elle est tout sauf respectable donc, elle n’est pas digne d’être médecin en faisant ça, c’est tout ! Tss ! Tu sais ce qu’elle te dis ma lubie vieille bique ?

« Si j’ai pu manœuvrer sur une si petite voie, c’est bien que vous n’aviez pas assez démarqué le fait que vous vouliez prendre de cette place. Il faut être plus concrète lorsque vous conduisez, vous auriez pu causer un accident. »

Un léger rire nerveux s’échappe de mes lèvres tellement ses dernières paroles sont remplies de mauvaise foi. Un sketch cette femme, elle devrait faire comique plutôt que médecin tellement elle est hilarante… Oui, c’est ironique…

« Haha ! Quelle mauvaise foi ! C’est vrai que le clignotant et le fait que je recule dans cette direction n’est pas une démarche assez « démarquée »… Vous avez obtenu votre permis de quelle façon pour ne pas le comprendre ? »

Un ou deux klaxons se font entendre et je vois le gardien sortir la tête de sa cabine. Avec une personne si peu civilisée, aucune chance qu’elle cède la place de toute façon alors autant lâcher prise ici avant que la situation ne s’envenime en ma défaveur. Eh oui, on croit toujours les gens avec de jolies voitures plus que les autres dans ce pays… D’autres klaxons résonnent et ça me fait grincer des dents.

« Oi ! Tu la bouge ta caisse ! On veut passer nous ! »

« OUI ! C’EST BON ! J’ARRIVE ! Vous avez de la chance que je n’aime pas gêner mon prochain comparée à certaine personne ! »

Je jette un regard de haine à la mégère et retourne à ma voiture, déterminée à trouver une place et surtout, un moyen de me venger un jour. Pour la place, c’était réglé en quelques minutes, pour la vengeance… encore en cours de réflexion durant la monté de l’ascenseur du centre commercial. Tss ! Je trouverais bien quelque chose d’ici notre prochaine rencontre au boulot… Dans un peu moins de deux jours… S’il n’y a pas d’urgence, évidemment… Je soupire et sors de l’ascenseur en direction du supermarché du centre. J’ai perdu assez de temps dans le trafic et le parking avec cette… grrr pour en perdre davantage en lèche-vitrine.

Une fois à l’intérieur, j’attrape un panier, je sors ma liste et commence à chercher ce qu’il me faut dans les rayons. Toujours commencer par les gâteaux ou chocolat ! Pourquoi ? Eh bien c’est une règle d’or ! Si jamais il ne reste plus qu’une boite de cookies maxi pépite et qu’elle est prise alors que je suis dans un autre rayon, je ne l’aurais pas ! DONC comme c’est important, il faut que je commence par ça ! C’est parti pour le rayon où se trouvent les cook-oiiiii ? ENCORE ELLE ?! Inconsciemment, je me cache pour qu’elle ne me voit pas et l’observe. Qu’est-ce qu’elle vient foutre dans ce rayon celle-là ? Non ! Si je me cache et qu’elle veut aussi la boite de cookies maxi pépite, je ne vais pas l’avoir ! Go ! Il faut que je la prenne ! J’entre dans le rayon comme si de rien était et prends deux boites de mon Saint Graal. Ouf ! J’aurais de quoi tenir la semaine, si je prends autre chose avec… Mon regard se pose sur un paquet de la marque Kinder… Le dernier… Thatcher a l’air de s’en approcher, je suis plus proche qu’elle… C’est tentant… Allez ! Je le prends sous son nez comme pour la place !

J’attends qu’elle soit un peu plus proche pour être sûre et HOP ! J’attrape le paquet d’un geste nonchalant, petit sourire satisfait au visage avant de m’éloigner. Mouhahahaha ! Prends ça la mégère ! Chacun son tour !

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langage des signes»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 62
■ Inscrit le : 13/05/2018


Mon personnage
❖ Âge : 44 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Ruby Thatcher
« Personnel ; médecin »
(#) Re: J'étais là la première  Ven 7 Sep 2018 - 22:29

Iroka-san ne semblait clairement pas avoir apprécié la réflexion de Ruby. Et Ruby pouvait bien la comprendre. Après tout, la plèbe en fait toujours des tonnes. Même quand la hiérarchie essayait de la remettre dans le droit chemin. Mais la remise en question n’était pas une chose que sa collègue semblait pratiquer, ni même connaître. Et si Ruby pouvait encore trouver une once de cohérence dans sa première réponse, elle ne put s’empêcher d’arquer un sourcil d’incompréhension en entendant la suite. Elle était en train de s’humilier seule, comme une grande. Ruby avait d’ailleurs bien saisi que ses derniers mots la visaient elle et elle seule.

Ruby se contenta de rouler des yeux et de soupirer une dernière fois et décroisa ses bras pour s’en aller. Après tout, elle n’était pas venue ici pour se donner en spectacle et encore moins pour se battre avec Iroka-san. Échanger avec elle était déjà une perte de temps considérable alors faire s’éterniser le dialogue ? Non. L’heure tournait et Ruby n’avait qu’une envie, c’était de rentrer pour faire quelque-chose de plus constructif, comme aller courir, faire de l’exercice ou lire, par exemple.

Ce fut pour se couper du brouhaha qu’elle attrapa sa paire d’écouteurs et lança l’une de ses playlists. Elle avait eu sa dose de peuple abruti pour la journée. Ainsi commença la dure tâche hebdomadaire des courses. Ses placards étaient déjà assez pleins mais il n’y avait plus rien de sucré à grignoter – dans son bureau comme chez elle – alors il s’agirait principalement d’achats futiles. Biscuits, chocolat en poudre, ce genre de choses. La plupart des produits dont elle avait besoin étaient dans les mêmes rayons ou très proches. Le dernier élément de sa liste se trouvait sur l’étagère des kinders. Logique, puisqu’il s’agissait de délicieux kinders buenos. Il n’en restait visiblement qu’un seul et il y avait une personne très proche – qu’elle ne reconnut pas immédiatement. Elle enleva doucement ses écouteurs en avançant et réalisa. C’était Iroka-san. Trop tard, l’infirmière avait tout prévu à l’avance. Elle s’était emparée de la boîte avant même que Ruby ne puisse réagir. Ruby fit la grimace. Iroka-san semblait si fière de son geste et Ruby était complètement blasée par son attitude. Vraiment ? Elle en était là ? Iroka-san devait probablement avoir un Q.I. négatif ou quelque-chose dans le genre…

Puis Ruby s’arrêta net en voyant un petit papier griffonné s’envoler vers le carrelage du supermarché. Elle posa son pied dessus quand il toucha le sol et le laissa à sa place. Il ne lui fallut qu’un ou deux pas pour rattraper sa collègue qui n’avait visiblement pas d’assez grandes jambes. Ruby afficha son plus grand sourire.

« Vous avez fait tomber votre liste de courses. » Elle pointa du doigt le sol et attendit la seconde d’inattention d’Iroka-san. Quand cette dernière se présenta, elle attrapa la boîte de kinders dans le panier de cette dernière et fila à grands pas, marchant aussi vite que possible.

---------------------------------

#0c3b17
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: J'étais là la première  

Revenir en haut Aller en bas
 
J'étais là la première
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: Le centre-ville :: Centre commercial-
Sauter vers: