Revenir en haut
Aller en bas


Partagez | 
 

 [Terminé] [Plage] Un secret douloureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Mer 8 Aoû 2018 - 19:42


    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    

Vendredi 7 août à 18h30

Que c'est bon d'aller à la plage. Avec un été pareil, que rêver de mieux ? Aucun travail à faire, possibilité d'aller à la plage et de voyager sans se faire ennuyer... même si le piano me manque, j'avoue. C'est pas grave, dans mon monde musical, je m'imagine toujours en train de faire du piano accompagné de tout mon monde. Un monde où seule moi peut y accéder puisque c'est que dans ma tête.

Je suis donc à la plage, en train de me bronzer. J'adore ressentir la chaleur du soleil pendant que je suis en train d'interpréter une autre musique dans mon monde. Là, en l'occurrence, c'est "Destiny Islands" pour "Kingdom Hearts" premier du nom. Ça fait plusieurs années que je connais cette musique et je l'ai toujours aimé et j'aime jouer cette musique dans mon monde.

Je suis sur le dos, les yeux fermés, sourire aux lèvres et les bras le long du corps. J'apprécie le moment du mieux que je peux. De toute façon, dans mon téléphone, j'ai mis une alarme pour que je sois à l'heure pour le repas dans le restaurant. Et croyez-moi, je ne suis pas pressée du tout, même si j'ai un peu faim. Mais pas assez pour m'empêcher d'apprécier le moment.

Mais c'est alors que je sors subitement de mon monde pour entrer dans mes souvenirs. Non, pas encore ! Mes yeux s'ouvrent grands pendant que je me remémore mes années collèges et mes premières années lycée. Subitement, le lève le dos, me mettant assis et mettant mes mains sur mes tempes. Je veux pas me remémorer tout ça !
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.



Dernière édition par Tamika Jinken le Dim 12 Aoû 2018 - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 274
■ Inscrit le : 02/07/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2015
Anna-Maria Wittmann
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Jeu 9 Aoû 2018 - 16:46

Il est tard, mais ça ne me dit rien de rentrer pour l’instant. J’ai eu tout le temps du monde, aujourd’hui, pour m’entraîner, et maintenant, je ne sais plus quoi faire. C’est rare que ça m’arrive, mais c’est un des problèmes qui me font détester les vacances : Il faut se reposer, et ça, je ne sais pas faire.

Donc je marche, je passe mon temps à tourner en rond, j’essaie de trouver des choses à faire. Là, je reviens de la plage, où j’ai essayé de me glisser dans plusieurs groupes, pour avoir des activités. Et, maintenant que j’ai pris une douche, je traîne des pieds en faisant le tour de la plage, déjà car je n’ai pas vraiment envie de revenir à l’hôtel, mais aussi et surtout car j’ai trop mal aux pieds. C’est bien marrant de passer des heures à courir et bouger, mais ça finit par être éprouvant.

Je m’écrase un peu n’importe où, me fichant bien de l’état de mes cheveux après coup. J’aurais juste à reprendre une douche derrière, rien de bien grave. Au moins, je me serais fait des contacts à Okinawa, y compris un certain Kurosawa qui était visiblement en vacance avec sa petite soeur, absente à ce moment, qui allait sûrement bientôt venir à Kobe et qui m’avait donc bombardé de questions.

Quand je décide enfin de marcher – ou, à défaut, de ramper – pour essayer de me rapprocher de la sortie de la plage, c’est là que je remarque enfin quelqu’un qui ressemble fort à Tamika – qui était sûrement Tamika, d’ailleurs, mais je préfère éviter de me prononcer aussi catégoriquement – et qui semble en train de pleurer. Je force donc sur mes jambes pour réussir à m’approcher d’elle, m’asseyant assez près, mais sans la toucher.

Il s’est passé un truc, ou c’est juste un coup de blues?

J’avais du mal à maintenir mon dos droit, forcée à me vouter pour éviter d’être tentée de m’allonger. J’avais pas besoin de sa réponse pour comprendre ce qui se passait, en vrai. Je l’avais vue pleurer plusieurs fois, malheureusement, et à chaque fois, c’était toujours la même chose.

C’est vraiment handicapant.

Je savais pas quoi dire, mais je voulais juste trouver un sujet de discussion, parler, de tout et de rien, pour essayer de lui changer les idées, qu’elle ne soit pas seule, un peu comme j’avais fait avant, mais avec un peu plus d’intelligence et de réflexion.

Je sais pas si je dois m’estimer chanceuse ou non de toujours te voir dans tes moments de faiblesse. Ou si c’est une espèce de malédiction bizarre, on sait jamais!

Je doute qu’on puisse parler d’une véritable malédiction. C’était plus quelque chose de presque bénéfique, rassurant, d’être capable de lui parler dans ces moments là, car au moins, je savais que personne n’en profiterait pour essayer de lui mettre des idées déblies dans la tête ou de la convaincre de choses et d’autres, surtout pas des gens qui essaieraient de jouer sur sa faiblesse et sa peur.

---------------------------------

Maria parle Japonais en #E299DB, parfois un peu Allemand en #9F19C4 ou en langue des signes en italique

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Jeu 9 Aoû 2018 - 19:36

   

    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    
Pendant que je me remémore sans le vouloir mes années collège, je suis surprise par Maria, qui a l'air d'avoir du mal à se tenir droit. Peut-être car il a fait beaucoup d'activités. C'est loin d'être la première fois qu'elle me voit dans cet état-là. A la question, je ne réponds pas. Ça ne sert à rien. Vu mon état, c'est impossible de croire que c'est un coup de blues. Et je ne fais pas dire à Maria que c'est vraiment handicapant, surtout que je fais beaucoup d'efforts pour oublier, mais rien n'y fait, elle me rattrape toujours tel des fantômes de Noël passés, alors que je n'ai rien fait de vraiment grave.

Maria doit plus considérer ça comme une chance, mais moi, je pense sincèrement que c'est plus le passé qui me rattrape. Le passé que je suis incapable d'oublier, même sur le long terme, du moins pour l'instant. Je regarde autour de moi pour voir s'il y a du monde, et je me rends compte qu'il y en a peu, heureusement. Je crois qu'il est temps pour moi de dire à Maria ce qui me met dans cet état.

"C'est toujours dans ma tête qu'il se passe quelque chose, tu te doutes bien. Mais c'est à cause de mon passé que je veux oublier, et que seules les Aranako sont au courant. Je tente toujours d'oublier, mais ça revient toujours, surtout quand on parle d'amour autour de moi. C'est pour ça que je reste toujours silencieuse quand on parle d'amour et tout ce qui tourne autour."

C'est quelque chose dont je ne veux absolument pas parler, au risque d'empirer les choses, avec le fait que l'université tout entière peut me retourner le couteau dans la plaie, plus qu'aujourd'hui quand mes souvenirs me reviennent malgré moi. Je ne sais pas ce que je ferais si tout l'université est au courant. Est-ce que je serais devenue hikikomori une bonne fois pour toutes ? Est-ce que je ferai pire ? Je n'en sais rien et je préfère ne pas l'imaginer.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 274
■ Inscrit le : 02/07/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2015
Anna-Maria Wittmann
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Ven 10 Aoû 2018 - 20:33

Un secret qu’elle n’avait dit à personne… Je la connais depuis un petit moment déjà, donc… Je peux imaginer un peu de quoi il s’agit. Je me fais un peu violence pour bien me remettre droite, retirant un peu de sable dans mes cheveux. Je prends tout mon temps pour parler, car même moi, je comprends toute l’importance de la situation.

En l’espace d’un mois où on se voyait presque constamment, elle n’avait même pas prononcé une seule phrase en rapport à sa peur, pas un seul indice, et je me voyais mal en parler à ses amies dans son dos. J’avais simplement accepté qu’elle préfère en garder le secret, pour éviter de la faire souffrir. Mais déjà, si elle commence à s’ouvrir, ne serait-ce qu’un peu, il faut que je soit extrêmement prudente.

J’aimerais pouvoir te dire qu’oublier son passé est plus terrifiant que de vivre avec des mauvais souvenirs, mais ce serait parler dans le vent.

Non pas que je ne croyais pas à ce que je venais de dire, bien au contraire, même, j’ai toujours trouvé que l’oubli était la pire chose possible, cet espèce de vide, qui nous fait nous questionner sans cesse sur une période de notre vie, chercher à combler les trous, à savoir ce qui s’était passé, à comprendre pourquoi on en est là.

Cependant, je n’avais pas de souvenir qui m’avait autant marqué, au point même d’évoluer en une véritable phobie. Si ça se trouve, peut-être que, si je n’avais pas presque entièrement oublié ma période collège, où j’apprenais à vivre avec ma surdité, j’aurais aussi gardé des séquelles? Impossible de savoir ce qui était pire entre les deux

Je me contentais de poser mes mains par terre, bras tendus, vers l’arrière, pour me stabiliser, et gardait les yeux vers l’horizon. Non pas que je ne voulais pas regarder Tamika, ou que j’essayais de l’ignorer, pas plus que je n’étais plongée dans mes réflexions, il me fallait juste une bonne occasion de me calmer, et quoi de mieux pour ça que de penser à ce qui m’attendait, ce qui existait au loin?

Je suis sûr qu’on a souvent dû te dire de ne pas vivre dans le passé… Peut-être même par tes amies, qui sait? je la regardais dans les yeux, maintenant, un peu plus sérieuse C’est certainement une des phrases que j’aime le moins. On te répète ça comme si c’était facile, que tu pouvais juste te lever un matin et choisir d’aller de l’avant...

Je m’arrêtais in extremis. Il ne fallait absolument pas que je laisse mon instinct reprendre le dessus. Je prenais une profonde respiration, et recommençait à parler, calmement, pour bien être comprise, sans pouvoir partir dans mon propre délire.

Ce que j’essaie de dire, c’est que, même si c’est un souvenir douloureux, ce sera plus facile d’apprendre à vivre avec, ou au moins d’essayer, avec les gens autour de toi pour t’aider, bien sûr, plutôt que de l’oublier ouvertement. je lui souriais – à moins que j’étais déjà en train de lui sourire? J’avais du mal à faire la différence en ce moment. Avant d’essayer d’aller de l’avant, de se poser des questions et des problèmes, mieux vaut résoudre ceux qui nous suivent depuis longtemps.

Sinon, c’était problème sur problème, une recette parfaite pour un désastre, et je ne voulais absolument pas qu’une telle chose arrive à Tamika. Elle m’avait toujours paru assez fragile à ce sujet, et je doute fort qu’elle puisse un jour réussir à résoudre ce problème toute seule, et, même avec ses amies, je continuais de rester sceptique.

En tout cas, je le dis et je le répète, si je peux t’aider de n’importe quelle façon que ce soit, tu as juste besoin de me le dire.

J’avais sûrement l’air insistante, mais j’espérais qu’après une dizaine, voire une centaine de répétitions, elle allait enfin comprendre – ou, à défaut, m’envoyer chier, mais même ça, ce serait une avancée ! - En fait, je pense que j’avais surtout peur. Je sais, c’est un peu stupide, mais, maintenant que je regarde d’un peu plus loin, je pense que ce sentiment qui m’animait en ce moment, comme pour le restaurant, comme quand on s’est revues, c’est la peur. La peur de perdre celle qui était devenue ma meilleure amie, la peur de me retrouver seule, la peur qu’elle se retrouve seule, qu’elle soit obligée d’accumuler ses émotions jusqu’à ce qu’elles la dépassent.

---------------------------------

Maria parle Japonais en #E299DB, parfois un peu Allemand en #9F19C4 ou en langue des signes en italique

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Ven 10 Aoû 2018 - 21:17

   

    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    
Oui, on me l'a souvent dit de ne pas vivre dans le passé. "Le passé c'est le passé, tu ne peut plus rien y changer", "Vivre dans le passé, ce n'est pas très hallal", "Tu ne fais que tu retourner le couteau dans la plaie en y repensant"... vous croyez vraiment que c'est facile d'oublier quelque chose d'aussi traumatisant, d'oublier une chose qui a failli me faire enfermer chez moi et ne plus jamais en sortir ? Maria ne peut qu'avoir raison.

Je regarde Maria dans les yeux et je l'écoute attentivement. Je dois tenter de vivre avec le fait que je ne peux aimer que les filles... mais c'est difficile. Très difficile. Elle me répète que si elle veut m'aider, je peut lui dire... mais sans le savoir, sa présence me suffit. Je n'ai pas vraiment besoin de plus, pour l'instant. Donc, quand elle a terminé de parler, je me pose sur elle, appréciant son contact, fermant les yeux.

"Tu es déjà en train de le faire."

Je profite de cet instant. J'aime beaucoup Maria. J'aime beaucoup quand elle est près de moi. Mais c'est juste que j'ai un peu peur que ça ne se répète. Après un moment, je pense qu'il est temps pour Maria de savoir ce que j'ai, mais avant, je regarde autour de nous, pour savoir que personne ne m'écoute. Heureusement, on est assez éloigné du rebord.

"Maria... (j'attends qu'elle réponde) Tu ne t'es jamais demandé pourquoi est-ce que je deviens silencieuse quand on parle d'amour et tout ce qui touche ? Tu ne t'es jamais demandé pourquoi est-ce que le jour où on a été dans le restaurant était une véritable catastrophe ?"

Je sais qu'elle s'est juste contentée de me rassurer, sans savoir ce que j'ai vraiment et ce qui m'avait poussé à pleurer, à me sentir brisée moralement. Il faut qu'elle sache pourquoi, mais j'ai vraiment besoin que je sois assurée que personne dans l'université soit au courant.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 274
■ Inscrit le : 02/07/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2015
Anna-Maria Wittmann
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Ven 10 Aoû 2018 - 22:13

Visiblement, la situation avait atteint son point culminant. Il me fallut plusieurs moments pour confirmer la situation. Ce n’était pas une question à prendre à la légère, qui était seulement là pour essayer de confirmer un fait, non, elle avait des implications plus profondes et plus sérieuses. Je ne pouvais ni la nier, sans quoi je donnerais l’impression de ne rien en avoir à faire, mais d’un autre côté, si je la confirmais… Je n’y arriverais pas, car c’était un mensonge.

Oui et non. C’était la meilleure réponse. J’ai appris à te connaître et à t’apprécier avec ce problème, donc je ne me suis jamais vraiment demandé pourquoi.

Je laissais un moment pour réfléchir à comment continuer ma phrase, pour juger mes mots. Je pouvais presque sentir la tension de la situation, me faisant grimacer l’espace d’un instant. Si je ne me faisais pas bien comprendre, est-ce que j’allais passer à côté d’une chance? Non, il fallait que je choisisse soigneusement mes mots.

En revanche, je me demande toujours et encore comment je peux t’aider. .

Je pris le temps de réfléchir, les yeux toujours dirigés vers l’horizon, le lointain, là d’où je venais. Mes souvenirs, mon passé, ma vie. Je contemplais ça, de loin, pour avoir une vision d’ensemble, essayer de bien réfléchir. Comprendre le pourquoi du comment.

En vérité j’aurais pu déjà l’aider, j’avais eu plein d’idées, mais je ne voulais en appliquer aucunes. Je ne savais pas si c’était par peur… Ou par égoïsme. Je me disais tout le temps que si je ne voulais pas la brusquer ou lui présenter des gens, c’était pour la garder aussi proche de moi que possible, pour ne jamais la perdre comme j’avais perdu Yumiko, par peur de me retrouver seule.

Mais je parle pas juste d’un coup de main passif, comme ça, juste en étant présente… Je parle de vraiment t’aider à dépasser ce blocage. Faire tout ce qui est en mon possible pour que tu ailles mieux.

Être présente, c’était bien… Mais vite insatisfaisant. Frustrant, même. Être toujours à ses côtés sans rien pouvoir faire pour l’aider, ça me faisait me sentir faible, inutile, et je ne peux pas supporter ça. Je recule encore un peu plus mes mains, m’allongeant un tant soit plus. Ce n’est pas de la fatigue, c’est de l’abandon.

J’avais déjà essayé de l’aider à plusieurs reprises, me moquant totalement des conséquences de mes action, mais à chaque fois, j’avais visiblement empiré les choses. Plus j’aidais, et plus je n’arrivais pas à l’aider. C’était…. Un sentiment de défaite.

---------------------------------

Maria parle Japonais en #E299DB, parfois un peu Allemand en #9F19C4 ou en langue des signes en italique

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Ven 10 Aoû 2018 - 22:36

   

    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    
Comment elle peut m'aider ? Je crois que pour m'aider, il faut d'abord connaître le problème. Comment est-ce qu'elle peut m'aider sur quelque chose qu'elle ne comprend pas ? Du coup, c'est pas qu'une volonté, c'est un besoin. Je relève donc ma tête et je la regarde dans les yeux, car j'ai vraiment besoin de m'assurer qu'elle va tenir la promesse.

"Alors, si tu veux vraiment m'aider, je vais te dire mon secret, mais promets-moi juste une chose, et je ne veux absolument pas que tu brises ma promesse. Promets-moi qu'à part moi, tu n'en parleras qu'aux Aranako. Je ne veux absolument pas que l'université soit au courant. J'ai pas envie qu'on me retourne le couteau dans la plaie qui est déjà complètement ouverte et qui n'arrive pas du tout à cicatriser. Si tu veux vraiment m'aider, il faut vraiment que personne, à part les Aranako, ne soit au courant. Ayame a assisté et elle en a parlé à ses sœurs, mais elles m'ont toutes les trois promises de n'en parler à personne et d'être discrète à propos, alors si tu veux vraiment m'aider, il faut que tu fasses pareil."

J'insiste, j'insiste, mais c'est parce que la situation où tout l'université est au courant est le pire scénario que je puisse imaginer, alors je ne veux absolument pas que ça se reproduise, ça me tient vraiment à cœur. Je compte faire découvrir à Maria que j'ai beaucoup de mal avec le fait que je ne peux aimer que les filles, mais je ne veux pas que qui que ce soit ne soit au courant, à part les Aranako et Maria. Sinon, qu'est-ce que je ferai ?
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 274
■ Inscrit le : 02/07/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2015
Anna-Maria Wittmann
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Sam 11 Aoû 2018 - 10:40

Elle se répétait, encore et toujours, il ne fallait que j’en parle a personne. Je comprenais bien, mais d’un autre côté, je me sentais blessée. C’était plus fort qu’elle, je veux bien, mais la base de n’importe quelle relation a toujours été la confiance. Elle ne devrait pas avoir à me poser cette question.

Je me relève un peu, mais je détourne pas mon regard pour autant, restant assez silencieuse. Elle ne pensait pas à mal, je le savais bien, c’était sûrement de la peur pour son plus grand secret, ou une trahison qui refaisait surface, mais je n’appréciais pas l’idée qu’elle doute de moi. Il fallait que je prenne un peu de temps pour répondre, me reposer, car être acerbe me semblait la pire émotion possible.

Non, à la place, pour lui répondre, j’avais pris un ton assez discret, presque timide, et mon sourire n’avait plus grand chose de vrai. Intérieurement, en tout cas, j’étais triste, presque abattue. Je pense que ça pouvait s’entendre, à ma voix, même si je doutais qu’elle puisse deviner la vérité de ce qu’il se passait.

Tu connais déjà ma réponse.

Je pris une profonde inspiration. Ça commençait mal, j’aurais tout autant pu lui dire tout ce que j’avais sur le coeur à ce rythme là. Non, il fallait que je sois plus intelligente. Je redressais mon dos pour la regarder et croisait les mains, les appuyant sur mes genoux. Je n’arrivais plus trop à la regarder dans les yeux en ce moment, mais je me faisait violence.

Mais si tu veux vraiment me l’entendre dire, alors bien sûr que je n’en parlerais à personne. je fermais les yeux et relachait mon attention l’espace d’un moment, ce que je n’aurais pas dû, car je terminais ma phrase, avec un murmure Mais tu le savais déjà.

Je sais, ce n’était pas mature, ni même intelligent, mais… Mais je ne pouvais pas m’en empêcher. C’était plus fort que moi. Le fait qu’on ne me fasse pas confiance, qu’on mette ma parole en doute, ça ne me faisait pas plaisir, mais là, de la part d’une personne que je fréquentais régulièrement depuis aussi longtemps, c’était… douloureux.

Comme si j’allais volontairement te faire du mal.

---------------------------------

Maria parle Japonais en #E299DB, parfois un peu Allemand en #9F19C4 ou en langue des signes en italique

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Sam 11 Aoû 2018 - 11:05

   

    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    
Je sais très bien que Maria ne sera pas prête à me trahir, ou à détruire les promesses. Elle m'aime beaucoup et je le sais. C'est juste que j'ai tellement peur que l'université puisse être au courant que c'est nécessaire d'insister, pour moi. Donc oui, je connais déjà sa réponse, mais je veux vraiment m'assurer qu'elle le pense vraiment.

"Je sais que tu veux toujours me voir heureuse. Mais je voulais vraiment m'assurer que le secret sera gardé. Le fait que tout l'université soit au courant soit le pire scénario que je puisse imaginer, à l'heure actuelle."

Je regarde autour de moi pour m'assurer que personne ne nous observe. Mais on on dit, les murs ont des oreilles, donc je crois que si je le dis comme ça, il sera possible qu'on l'entende malgré tout... enfin j'ai tellement peur que tout l'université soit au courant. Donc je m'approche de Maria commençant à lui chuchoter à l'oreille.

"Ça s'est passé au collège. Ce même collège où j'ai rencontré Ayame. Parmi les amis que j'ai eu... il y avait un certain Kenin Dai... et Ekeduna Yumi, deux personnes qui étaient dans ma classe. On s'entendait très bien et... Ekeduna-chan deviendra ma meilleure amie.

Kenin-kun semblait avoir tout pour me plaire. Il a même été amoureux de moi... mais... je n'ai jamais ressenti le moindre sentiment pour lui, et même si je le voulais, je faisais des efforts... mais c'était impossible, je ne pouvais pas accepter ses avances.

A la place, j'ai ressenti des sentiments pour une personne que j'ai jamais pensé aimer : Ekeduna-chan. Et le simple fait d'avoir été amoureuse d'une autre fille... m'a déjà mis mal. Très mal. Et j'étais tellement mal que pendant les temps libres, je voulais être seule. Et ce n'est que le dernier jour de collège... que j'ai pu lui avouer que j'ai eu des sentiments pour elle. Elle m'a embrassée en réponse, et je n'ai jamais su pourquoi.

Et je ne le saurai jamais... car après le collège, je n'ai plus jamais eu de nouvelles d'elle, car ses parents bornés... ont toujours refusé de lui acheter un téléphone, et on n'avait aucun moyen... de pouvoir se parler, car elle était dans un autre lycée que moi. Ça m'a fait extrêmement mal, et j'ai même failli rester chez moi... et ne plus jamais en sortir, j'ai donc failli devenir hikikomori.

Heureusement, je n'ai plus de sentiments pour elle... depuis ma troisième année de lycée, mais quand on me parle d'amour et tout ce qui touche, ça me rappelle mes sentiments que j'avais pour elle. Et j'ai peur de tomber amoureuse à nouveau.
"

Je ne peux pas m'empêcher de pleurer en racontant ce qui s'était passé. Je souffre rien qu'en y pensant. Il me fallait beaucoup, beaucoup d'efforts pour en parler, et pendant que je parle, je commence vraiment à pleurer. A la fin, je pleure à chaudes larmes et je prends Maria dans mes bras. Je me sens tellement mal.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 274
■ Inscrit le : 02/07/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2015
Anna-Maria Wittmann
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Dim 12 Aoû 2018 - 2:30

Je me sentais un peu coupable de ne pas réussir à vraiment ressentir de forte empathie à son histoire. Tous ses questions, ses doutes, ses problèmes, ses peurs, tout ça me semblait bien lointain. Et si on partageait au moins un passé commun d’isolation, nos raisons étaient bien différentes. Elle s’était isolée du reste du monde par peur de ce qu’elle était, j’avais été isolée du reste du monde par ce que j’étais devenue et j’en étais terrifiée.

Encore une fois, j’étais partagée entre de nombreuses émotions, mais aucune d’entre elles ne correspondraient à la situation, donc je profitais du moment où elle me prenait dans ses bras pour masquer mon visage par dessus son épaule, masquer mon expression que je devinais vierge de tout sentiment fort.

Il n’y avait rien de plus terrifiant, dans une situation comme celle là, que cette absence d’émotions, certainement un peu provoquée par frustration, mais aussi et surtout par un choc des cultures, des mentalités, globalement des personnalités.

Enfin, si, il y avait peut-être une seule chose encore plus terrifiante que tout, l’égoïsme. L’idée qui me traversait la tête pendant un instant et me donnait la nausée. Je me sentais heureuse à cause de ce qu’elle venait tout juste de me raconter.

Il y a quelque chose qui ne va pas chez moi. Ce n’est pas normal. C’est une chose de ne pas comprendre et d’être confuse, s’en est une autre de se réjouir d’une histoire aussi tragique qui aura marqué Tamika si fort.

À un moment, sans que je ne m’en rende trop compte, j’avais commencé à me mordre la lèvre aussi fort que possible, et je m’arrêtais seulement maintenant que je saignais. Le goût de métal avait vite fait de renforcer l’impression globale que j’avais – le dégoût et la nausée.

Je suis désolée... Tamika

Des mots, des mots, rien que des mots, ça ne suffirait pas. Elle pensera probablement que c’est pour ce qu’elle vient de dire, pour son histoire qui est, je n’en doute pas, larmoyante, mais elle n’a absolument aucune idée de ce qui se passe dans ma tête en ce moment.

Rien que le fait d'avoir dit son nom réveille ce sentiment de positivité. Je comprenais mieux ce qu'elle disait, maintenant, la dernière fois. Plus je reste autour d’elle, et plus je me sens sale.

J’étais dans une situation affreuse. D’un côté, je ne pouvais pas partir, sans quoi elle penserait certainement en être la raison, et ça risquait de compliquer les choses entre nous, mais d’un autre côté, je ne pouvais pas me permettre de rester. Je n’avais pas le droit de rester.

Et dos au mur, ou dans des situations désespérées, la panique me saisit et les idées les plus stupides parcourent ma tête. La meilleure option que je vois, c’est la chose que je supporte moins, une chose que je n’aurais jamais crû faire, c’est le mensonge.

Dans ce cas… On ferait peut-être mieux de… Prendre nos distances. Essayer d’éviter que… que tu perdes le contrôle… Tant que tu n’es pas prête. Enfin, je veux dire... Perdre le contrôle de tes émotions.

Je ne sais même pas ce que je dis. Je veux juste aller me rincer la bouche au savon et faire du sport jusqu’à ce que j’en tombe de fatigue. Pendant plusieurs jours, si possible, jusqu’à ce que je puisse réussir à effacer cet espèce de sentiment heureux de mon être.

C’est ce que je voudrais, mais je ne veux pas qu’elle me lâche non plus, et de mon côté, je… Quand est-ce que je me suis mise à lui rendre son étreinte? J’en sais rien, mais je ne veux pas la lâcher non plus.

Je ne sais pas combien de temps cette situation va durer, mais c’est déjà trop longtemps, et en même temps, ça ne l’est pas assez. J’ai peur de ce que je ressens, et je n’arrive même pas à penser au futur, déjà que ce n’était pas mon fort.

Je ne cesse de me demande : et si cette rencontre était la dernière? Est-ce que je pourrais seulement lui parler après ça? La regarder dans les yeux? La dessiner? L’imaginer, parler d’elle, juste prononcer son nom, n’importe quoi tant que je ne me sente pas coupable!

---------------------------------

Maria parle Japonais en #E299DB, parfois un peu Allemand en #9F19C4 ou en langue des signes en italique

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Dim 12 Aoû 2018 - 8:36

   

    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    
Ne sois pas désolée, Maria. Ne sois pas désolée. Et je veux bien prendre mes distances, car on l'a déjà fait. Mais jusqu'à éviter de perdre le contrôle de mes émotions... je n'ai pas envie que ça dure trop longtemps. Tu vas tellement me manquer qu'au bout d'un moment les distances deviendront fragiles, que je voudrais absolument te revoir. Le problème c'est que ça peut durer des mois, et même des années, je ne risque plus de te revoir. Et je ne veux pas que cette rencontre soit la dernière.

J'ai encore besoin d'un support. Pour l'instant, j'ai besoin d'être rassurée. J'ai besoin de quelque chose pour me rassurer. Je serre Maria dans mes bras, voulant sécher mes larmes. J'attends que mes larmes sèchent pour que je mette à glisser mes mains sur les bras en éloignant mon corps du sien, jusqu'à ce que je prenne ses deux mains. Je pose mon front sur le sien, la regardant dans les yeux.

"Tu vas vraiment me manquer. Tellement me manquer que la distance deviendra fragile. Donc, j'ai rien contre le fait de prendre nos distances, mais j'ai peur que ça ne dure trop longtemps."

Surtout que l'idée que je ne peux aimer que les filles... je l'ai depuis des années, mais je n'y suis jamais arrivée à m'y faire, malgré mes efforts. Donc je risque de quand même perdre le contrôle de mes émotions sans la présence de Maria.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 20
■ Messages : 274
■ Inscrit le : 02/07/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2015
Anna-Maria Wittmann
« A l'université ; section littéraire »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Dim 12 Aoû 2018 - 9:10

Il me faut quelques courtes secondes pour reprendre mes esprits, mais une fois que c’est bon, je sais exactement ce que je dois dire, et ce que je dois faire. Je suis la première à me séparer de Tamika, cette fois, en posant mes mains sur ses épaules, et je me relève, un peu maladroitement, mais heureusement, la courte pause m’aura permis d’avoir un peu moins mal. J’aurais juste des courbatures demain, mais étrangement, ce problème n’en était pas un du tout pour l’instant.

Elle dit que je vais lui manquer, mais ça va lui passer, sûrement, c’est un peu ça, qu’on cherche à faire, non? Ça n’a pas d’importance, de toute façon, que ça lui passe ou pas, c’est toujours la meilleure solution. La fuite.

Au revoir, Tamika.

J'essayais de ne rendre pas la situation trop grave, mais c'était ratée. Je n'appuyais pas sur ce que j'avais dit, et je n'avais de toute façon pas la force. J’en profitais pour me retourner aussi vite que possible. C’étaiit simple, très simple, j’allais simplement  essayer de la sortir un peu de ma tête, d’en faire un souvenir, bon ou mauvais, je ne savais pas encore. Je profitais d’être déjà parée à partir pour parler, sans me retourner. S’il y avait bien une seule chose que j’aurais aimé lui dire avant qu’on se sépare, c’est ça.

Je ne pourrais pas te dire la même… Car pour moi, c’est déjà trop tard.

C’est trop tard, oui, j’ai déjà perdu le contrôle de mes émotions. Pour moi, maintenant, c’est plus qu’égoïsme, dégout et cruauté. Il n’y a plus rien a sauver, chez moi, et je presse le pas, pour éviter d’être poursuivie par Tamika, même s’il y avait peu de chance que ça arrive.

---------------------------------

Maria parle Japonais en #E299DB, parfois un peu Allemand en #9F19C4 ou en langue des signes en italique

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 19
■ Messages : 227
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; section artistique »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  Dim 12 Aoû 2018 - 9:21


    
Un secret douloureux

    
feat : Anna-Maria Wittmann

    
Maria se met à s'éloigner de moi. Elle va vraiment me manquer. J'espère vraiment que la distance ne durera pas trop longtemps. J'espère vraiment que ça ne va pas durer trop longtemps. Je regarde Maria et...

"Je ne pourrais pas te dire la même… Car pour moi, c’est déjà trop tard."

Le choc. Mes yeux s'ouvrent et s’écarquillent, c'est... trop tard ? Non. Je ne veux pas...

"Non !"

Je vois Maria vite s'éloigner de moi. Je tends la main vers elle en criant son nom. Mais rien à faire. Je m'écroule. Je n'aurais pas dû lui dire mon secret ! Si j'avais su ce qui se passerait, je lui aurais pas dit. Mes larmes se remettent à couler. Je hurle et pleure de douleur. Je n'y arrive pas à y croire !

"MARIA ! NON !"

C'est l'une des amies les plus proches. C'est la pire journée de ma vie ! Voir Maria se séparer de moi pour ça, je n'arrive pas à y croire.

Je finis par arriver à l'hôtel, mais je ne mange même pas. Je me jette sur mon lit en pleurant toutes mes larmes de mon corps et en espérant que la journée se termine. Maria, pourquoi tu as fait une chose pareille ?! Je veux vraiment rester avec toi ! Pourquoi tu m'as abandonnée ?!
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé] [Plage] Un secret douloureux  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] [Plage] Un secret douloureux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Naha - Okinawa :: Okinawa (Zone Event)-
Sauter vers: