Revenir en haut
Aller en bas


Partagez | 
 

  N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 22/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Alison Beauchemin
« Elève ; en 2ème année »
(#) N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mer 5 Sep 2018 - 10:20

L'après-midi avait pourtant si bien commencé. La température était agréable en cette fin de mois d'avril, et le campus bruissait de l'activité liée à la rentrée scolaire.

Alison était arrivée de bonne humeur et pleine d'énergie, prête à asséner son sabre en bambou sur le premier volontaire. Elle avait bien besoin de se défouler : malgré les cours de japonais intensifs qu'elle avait suivis durant les mois précédant la rentrée, elle avait été forcée de constater que son niveau n'était pas encore suffisant pour suivre les cours avec facilité. Une frustration pour elle qui avait toujours été plus fonceuse que patiente, et que la rigueur scolaire faisait fuir.

En arrivant dans le dojo, elle avait été surprise du calme régnant dans la pièce, pourtant déjà peuplée de plusieurs élèves. Dans l'un des lycées français qu'elle avait fréquenté, ceux-ci auraient profité de l'absence du professeur pour se taquiner à coup de bâton, mais les membres du club de kendo semblaient attendre patiemment l'arrivée de leur sensei.

*C'est la mentalité japonaise*, pensa-t-elle en haussant les épaules, *l'entraînement commencera bien assez tôt.*

Puis le professeur était arrivé, et les ennuis avaient commencé. Plutôt que de passer directement au combat, Ali avait été dirigée vers le groupe des débutants, et avait passé le cours à travailler la tenue du shinai, le sabre de bambou utilisé par les pratiquants du kendo. Pire : elle n'y arrivait pas. Trop raide, trop ferme, elle ne comprenait pas les injonctions du professeur qui lui répétait d'adopter un maintien plus souple.

- Tes bras restent trop au niveau de ton front. Lorsque tu armes un coup, lève les bien haut au-dessus de ta tête !


Les bras tremblants de l'effort, la sueur perlant à son front malgré la température clémente, Ali avait fini par déclarer forfait, blessée dans son orgueil. Elle avait passé les dernières minutes du cours à observer les élèves plus expérimentés, dont certains pratiquaient la discipline depuis plus de dix ans, avant d'exécuter le salut réglementaire de mauvaise grâce.

Elle maugréait à voix basse dans un mélange de français et d'anglais en ramassant ses affaires, persuadée que personne ne la comprenait :

- Ki ken tai no itchi, tu parles… Fucking japanese jackasses avec leur "voie de l'esprit" à deux balles !


Elle était tellement absorbée dans son malheur qu'elle ne vit pas un des autres élèves s'avancer vers elle.


Dernière édition par Alison Beauchemin le Mer 12 Sep 2018 - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 30
■ Messages : 245
■ Inscrit le : 21/06/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Fin Décembre 2014
Himuro Kinbaku
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mer 5 Sep 2018 - 14:30

C'était les dernières heures de Kendo de l'année, s'en été presque dommage, avec le temps nous avions appris à nous connaître et l'idée de se séparer de certaine personne rendait cette séances particulière. Nous profitions de leur derniers conseils avant la rentrée, pour ceux qui souhaitaient continuer à s’entraîner en solitaire. Je savais, quant à moi, que j'aurais droit à quelques cours privée payés par mes chers parents en échange d'une petite visite chez eux...

Ordonnés, les élèves s'étaient préparer dans un calme plus ou moins présent sans débordement toutefois. Lorsque le professeur arriva, tout le monde écoutait ses consignes et se répartissait dans les différents groupes. J'étais bien entendu dans l'un des meilleurs groupes, j'avais encore quelques progrès à faire mais mon niveau était plus que satisfaisant, pour ne pas dire très bon. Je ne pouvais malheureusement pas perdre trop de temps avec les autres élèves. Une seule élève attira mon attention, une étrangère, j'allais en tant que sempai aller la saluer en fin de cours bien entendu.

Ohayo !

J'avais entendu la demoiselle parler japonais, son niveau été pas très bon, autant que moi et la culture japonaise... Je m'avança donc face à elle, histoire de pas la prendre par surprise, on ne sais jamais ce qu'une femme armée peut faire sous la surprise. Et avec les vacances qui arrivent, je n'avais clairement pas envie de les passer avec un nez cassé ou une autre partie de mon corps d'athlète... C'est alors que je n'avais plus qu'une seule façon de communiquer, utiliser cette langue barbare qu'était l'anglais. C'est donc avec un accent médiocre que je lui parlais, seul mon vocabulaire hésitant et quelques mauvais emplois de conjugaison pouvait choquer...

Hello, Himuro Kinbaku, you can call me Kinbaku-san or Humuro-san. Do you need some help ?

J'attendais patiemment sa réponse. Pourvu qu'elle m’a compris... J'avais bien entendu enlever le casque de Kendo, histoire d'être compréhensible. Mes cheveux était alors bien ébouriffé, cela ne me dérange pas plus que cela de toute façon...

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 22/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Alison Beauchemin
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mer 5 Sep 2018 - 17:15

En entendant un élève l'interpeler, la première réaction d'Ali fut de lui retourner un de ces commentaire cinglant dont elle avait le secret et qui lui aurait fait regretter de s'être mêlé de ses affaires. Elle se ravisa cependant en constatant que l'inconnu ne semblait pas se moquer d'elle. C'était peut-être l'occasion de rencontrer quelqu'un sur ce campus !

Le lycéen, Himaru-san, lui parlait dans un anglais approximatif plutôt qu'en japonais. Il avait dû remarquer que son niveau était loin d'être admirable.

- Ohayô, Himaru-san !


Au moins un mot qu'elle connaissait.
Elle choisit de poursuivre en anglais, puisque son interlocuteur avait commencé - et puis ça lui faisait toujours plaisir de pouvoir discuter dans une autre langue que le japonais.

- I'm Alison Beauchemin. Honestly, I'm not having such a great day. I just learned I'd have to take classes in the summer because I failed my exams, and now this stupid kendo thing-


Elle s'interrompit en réalisant que s'il était là, il appréciait probablement le sport qu'elle était en train d'insulter. C'était difficile à dire au vu de l'équipement que les élèves portaient pendant les cours, mais il pouvait même faire partie du groupe de très bon niveau qu'elle avait observé en fin d'heure.

- Well I don't mean like stupid, I'm just having a hard time getting it. It actually looks great from the outside
, ajouta-t-elle comme pour se faire pardonner.

Elle défit sa queue de cheval et se passa la main dans les cheveux, envoyant voler ses mèches blondes. Elle avait transpiré pendant l'entraînement et ils n'étaient probablement pas aussi brillants que d'habitude, mais ce n'était pas ce garçon qui allait le lui reprocher, avec ses cheveux ébouriffés par le casque qu'il venait de retirer.

Elle le jaugea rapidement du regard : plus grand qu'elle d'une dizaine de centimètres, il devait avoir environ le même âge que son frère Florian. Elle savait qu'elle passait probablement pour une gamine à ses yeux.

- Thanks for the offer, but I don't want to bother you with my problems. Although
, ajouta-t-elle, une lueur malicieuse dans les yeux, you could probably work on that awful english accent.

Ce n'était peut-être pas très malin de se moquer, même gentiment, de la personne qui lui avait proposé de l'aider, mais au fond s'il n'avait pas un minimum d'autodérision Ali préférait ne pas avoir affaire avec lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 30
■ Messages : 245
■ Inscrit le : 21/06/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Fin Décembre 2014
Himuro Kinbaku
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Ven 7 Sep 2018 - 13:50

La demoiselle n'accusa pas trop mal mon arrivé, bien qu'elle ne fut pas des plus aimable pour débuter une conversation, celle-ci se ravisa rapidement. Par politesse elle me répondit, j'esquissa un sourire, le dialogue pouvait commencer et ainsi calmer celle qui semblait légèrement contrariée. Elle répondit par la suite en anglais, puisque j'avais entamer le dialogue ainsi, je me devais defaire attention à ce qu'elle disait et surtout de bien différencier les mots.

Ainsi la jeune lycéenne avait un soucis avec le Kendo, ainsi qu'avec ses examens a priori. J'arqua légèrement un sourcil lorsqu'elle qualifia le sport de stupide, mais que venait-elle faire ici ? Une de celles qui s’inscrive dans un club pour rencontrer du monde et surtout de gars célibataire ? Rapidement, elle s'excusa sur ce qu'elle venait de dire, a priori sa journée avait mal débuté, c'était certainement un coup d'énervement pour rien.

Zen, it's an activity. It's for learn and to relax.

C'est alors qu'elle commença à libérer ses cheveux, c'était ainsi plus naturelle de parler avec elle, j'avais ainsi un portrait général de sa façon d'être. Elle me regardais de haut en bas, je souriais à cette inspection et peut-être dans d'autre circonstance, peut-être avec une personne que je connaissais un peu plus, j'en aurais jouer les modèles ou alors en l'imitant. Mais je me contenta de rester quasi imobile, souriant. Pour ne pas l'interrompre j'attendis qu'elle finisse sa phrase pour réagir.

Have you a Peasant View ?


C'était une légère moquerie, j'osais espérer qu'elle ne le prenne pas trop mal. Concernant ce qu'elle venait de me dire, il me manquait quelques mots que je n'avais pas trop bien compris, en globalité je pensais avoir une traduction approximative.

No, it's nice. I can help you if you want.  And for my accent, probably I must work my tongue. Maybe we can work it together. No ?


Bon oui, je faisais une petite erreur dans la précipitation entre language et tongue. Elle devait certainement avoir compris, du moins je pense. Si elle voulais de l'aide pour le Kendo, je pourrais l'aider contre des cours de langue plus pratique que théorique. Ou en Japonnais.

During Hollidays, we can have a meeting together ? I help you for Kendo and Japanese, and you help me to improve English ? And why not learn me French ?

Cela pourrais être sympa... En plus ça ferais une belle surprise pour Sumire, ma colocatrice de chambre et petite-amie, dans mes souvenirs elle avait des origines françaises... Je commença à enlever le reste de ma tenue de Kendo avant de la mettre dans mon sac. Revelant ainsi mon torse et mon short de sport. Les tenues étant parfois difficile à enlever, c'est alors que je lui proposa mon aide sans vraiment me demander ce qu'elle pouvait bien porter dessous.

Do you want any help to undress you ?

HRP:
 

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 22/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Alison Beauchemin
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Lun 10 Sep 2018 - 16:44

Un tuteur ? Pourquoi pas ! Elle avait bien besoin d’aide pour s’acclimater dans ce pays, et avoir une connaissance dans les classes supérieures ne pouvait que l’aider. Le jeune homme était resté sympathique et serviable malgré le commentaire désobligeant qu’elle avait fait sur son accent, et elle décida qu’elle l’aimait bien.

Elle était sceptique sur son commentaire concernant « a peasant view ». Est-ce qu’il la comparait avec un paysan ? A moins qu’il ait voulu dire « pleasant » parce qu’elle avait regardé les autres élèves s’entraîner à la fin du cours. La phrase avait été accompagnée d’un sourire, et dans le doute elle décida de ne pas relever.

Elle sourit lorsqu’il retira son haut, exhibant son torse nu : s’il pensait l’impressionner c’était mal parti, elle qui avait vécu toute sa vie avec un frère trois ans plus âgé.

- You mean « language », rectifia-t-elle plus aimablement cette fois. « Tongue » means… how do you say it…

Ne trouvant pas le mot, elle haussa les épaules et tira la langue, la désignant du doigt. Le langage des mimes : rudimentaire, mais toujours pratique !

- Sure, I could help you with English. Is the dojo open in the summer? Are we allowed to train here?

Elle ne releva pas l’accent approximatif des dernières phrases qu’il avait prononcées : elle aurait bien le temps de le corriger petit à petit, et elle ne l’aiderait pas en l’assaillant de critiques dès leurs premiers échanges.

Elle haussa cependant les sourcils lorsqu’il lui proposa de l’aider à se déshabiller. La proposition semblait innocente mais sonnait étrangement dans la bouche d’un ado qu’elle ne connaissait pas. Elle ne portait qu’une brassière de sport sous sa veste, mais elle n’était pas pudique de nature – et s’il lui avait proposé de l’aider c’est que cela devait être normal. Elle avait noué la ceinture de sa veste comme elle avait pu, et atteindre seule le nœud dans son dos ne serait pas facile.

- Sure, thanks, dit-elle en se retournant pour lui tourner le dos.

Elle releva ses cheveux pour lui faciliter l’accès et poursuivit ses questions :

- Have you been in Kobe for a long time? How come you plan to spend the summer here?

HRP:
 


Dernière édition par Alison Beauchemin le Mar 11 Sep 2018 - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 30
■ Messages : 245
■ Inscrit le : 21/06/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Fin Décembre 2014
Himuro Kinbaku
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Lun 10 Sep 2018 - 20:26

L'ambiance passait petit à petit, chose qui me plaisait quand je rencontrais du monde, j'avais beau être rebelle je n'en était pas moins une personne sociable. Elle semblait être une personne franche, et c'est rapidement qu'elle corrigea ma précédente phrase. J'eus par la même occasion droit à la jeune demoiselle qui tira sa langue, ne trouvant pas le mot en japonais. Je ne pu m’empêcher d'en rire d'une certaine façon, m'excusant aussitôt pour que cela ne soit pas mal pris.

In japanease, it's « Shita ».

Elle accepta ensuite ma demande d'aide en anglais. Me demandant par la même occasion si le Dojo était ouvert cet été. Elle ne devait pas trop connaître notre système scolaire, ha ces étrangers... ils viennent et ne savent même pas comment s'organiser... Heureusement que nous, sempai, veilleront à leur bonne arrivée.

Yes. It's good for training here during the summer. But I will go to Okinawa with Kobe High School. We come back the 16th.

En espérant qu'elle comprenne sinon... mon rôle de sempai serait un peu fichu en l'air... Alors que nous nous déséquipons, je l'aide à retirer le haut de sa tenue, fort heureusement elle avait une bonne brassière de sport. Je doute qu'elle eut accepter si elle avait porter un autre genre de soutien-gorge, mais bon après tout ça changerais quoi ?C'est avec délicatesse que je m'exécuta à la tâche, il n'était pas non plus question de lui coincer un cheveux...

It's my second years here. And... for summer, I have never planed.


Tel un Roi de l'impro, je souhaitais pour mes premières vacances d'été rester plus ou moins tranquille mais surtout loin de chez les parents... Je pouvais ainsi trouver du temps pour me balader, passer du temps avec les amis du lycée, profiter quoi.

And you ? Where do you come from ?


Je termine de me préparer et de me revêtir, parait que ça se fait pas de rester seulement en short de sport dehors sauf sur la plage... C'est donc un peu a contre-cœur que je passe une chemise et une paire de Zori. Le plupart des élèves commencent à partir et ne souhaitant pas retarder la demoiselle pour qu'elle terminer de se changer je lui donne rapidement mon mail.

Call-me or send me a message. And, we can take a meeting together.


Je m'éloigne un peu et la salut avant de sortir de la salle. Je quitte le lycée pour partir a Okinawa pour les deux semaines, peut-être qu'elle viendrait également, à moins que son inscription ici est trop récente et qu'elle n'ai donc pas pu s'inscrire pour le voyage scolaire. Attendant des nouvelles de la petite blonde.

HRP:
 

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 22/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Alison Beauchemin
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mar 11 Sep 2018 - 10:21

Les écoles japonaises étaient vraiment différentes des lycées français. Ces derniers auraient été fermés pendant toutes les vacances alors que Kobé restait ouvert pour aider les élèves les plus en difficulté à rattraper leurs lacunes, et même leur permettre de s'entraîner.

D'un côté cela arrangeait Ali puisqu'elle savait maintenant qu'elle ne serait pas seule sur le campus en dehors de ses cours de rattrapage, mais d'un autre côté elle se serait bien passée des cours de rattrapage en question !

- I won't be able to go to Okinawa since my grades haven't been good enough
, expliqua-t-elle en soupirant. I'll spend the summer in Kobe, so we can meet up when you're back.

Je ne pourrai pas aller à Okinawa car mes notes ne sont pas suffisantes. Je vais passer l'été à Kobé, donc on pourra se voir à ton retour.

Elle laissa le lycéen s'occuper de défaire sa tenue en écoutant les réponses aux questions qu'il lui avait posées. Ainsi Himuro n'était qu'à sa deuxième année dans ce lycée. Cela renforça l'envie d'Ali de faire plus ample connaissance : les personnes qui avaient l'habitude de changer d'établissement étaient généralement plus accueillantes.

Elle grimaça légèrement lorsqu'il lui demanda d'où elle venait. La question était simple mais la réponse toujours trop longue pour une petite globe-trotteuse comme elle. Elle lui tournait toujours le dos, de sorte qu'il n'avait pas pu voir sa mimique. Elle tenta de résumer au mieux :

- I'm French, but I've been travelling for pretty much my whole life. I've lived in five different countries, including Japan.

Je suis française, mais j'ai voyagé quasiment toute ma vie. J'ai habitué dans cinq pays différents en comptant le Japon.

Elle se retourna vers lui, qui était en train de se rhabiller. Elle attrapa son T-Shirt pour faire de même puis entra l'adresse mail qu'il lui avait communiquée dans son téléphone.

- Thanks a lot, sourit-elle. Have a nice trip in Okinawa !

Merci beaucoup, bon voyage à Okinawa !

Elle le regarda quitter la salle en finissant de se rhabiller, le cœur un peu plus léger qu'à la fin du cours. Peut-être que cette année à Kobé se passerait bien, finalement !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 30
■ Messages : 245
■ Inscrit le : 21/06/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Fin Décembre 2014
Himuro Kinbaku
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mar 11 Sep 2018 - 16:48

Ainsi la demoiselle ne serait pas la pour le voyage, avouant qu'elle devait suivre les cours de rattrapage. Dommage, nous aurions pu organiser une petite séance d’entraînement entre membre du kendo. Cela aurais pu faire de la pub pour le club en plus !!! Faudrait que je propose cela à Tessa et les autres du clubs.

Concernant ses origines, elle condensa son histoire certainement en expliquant qu'elle avait voyagé dans cinq pays différents. Cela pouvait expliquer qu'elle sache bien parler en anglais, étant la langue parlée dans presque tout les pays...

Oh Nice ! Me too I've been travelling during summers in different countries.

Oh, j'ai aussi voyagé les étés dans différent pays.

J’étais particulièrement fier de ma superbe phrase anglais, bon ok j'avais repris essentiel de la sienne et l'adapta... mais est-ce l'important dans le fond? Une fois changé, elle m'imita en passant un T-shirt et c'est à ce moment là que je m'éclipsa. Je parti les jours qui suivent à Okinawa pour passer de bon moment. Les activités semblaient déjà plus varié qu'à la précédente sortie, j'attendis le retour au lycée pour reprendre contact avec l'apprenti du club de kendo.

Hello,
Bonjour

It's me, Himuro-sempai. Do you have hany moment to going Kendo ? C'ets moi, Himuro. As tu un moment pour aller au Kendo ?

I'm free this week. Je suis disponible cette semaine

Have a good day !
Passe une bonne journée

Je n'eut qu'à attendre sa réponse avant de me préparer le jour convenu. J'avais bien entendu noté le rendez-vous afin de ne risquer aucune fausse note. Le jour dis j'allais chercher la clefs de la salle et me rendis à celle-ci, l'ouvris et patienta jusqu'à l'arrivé de celle qui serais mon élève et ma prof en même temps. Je commença par m'échauffer un peu et mis mon ensemble de Kendo. C'est alors que je remarqua l'arriver de la demoiselle.

Hello ! You can undress you and take your uniform.
Bonjour, Tu peut te changer et prendre l'uniforme.

J'attendis qu'elle s’exécute afin de commencer petit à petit le cours.

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 22/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Alison Beauchemin
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mar 11 Sep 2018 - 22:08

Alison était en train de se débattre avec un exercice de japonais recommandé par un de ses professeurs lorsqu'elle avait reçu une notification sur son téléphone portable. Ses contacts à Kobé étaient rares, elle avait d'abord pensé à un message d'un de ses parents et jeté un coup d'oeil distrait à son écran avant de froncer les sourcils devant le nom de famille qui était apparu.

- Ah, Himuro-san !

Elle n'avait pas eu de nouvelles du lycéen depuis le cours de kendo où ils s'étaient rencontrés, mais elle n'en attendait pas particulièrement. Il fallait croire que le groupe était rentré d'Okinawa.

Abandonnant son exercice, elle attrapa le téléphone pour envoyer une réponse rapide : bien sûr qu'elle était disponible, elle n'avait vu personne depuis deux semaines et n'allait pas laissait passer une occasion pareille !

Le jour dit, elle prit la direction du dojo d'un pas léger. Le campus était de nouveau peuplé de tous les élèves qui étaient rentrés du voyage scolaire, et elle appréciait d'autant plus le retour de ses camarades qu'elle s'était terriblement ennuyée ces derniers jours. Même son frère et ses parents étaient partis voir sa sœur en France, l'abandonnant à son sort.

Le dojo était désert à l'exception d'Himuro, déjà en tenue. Ali regarda son téléphone : elle était à peu près à l'heure, le lycéen devait être arrivé en avance.

- Hi ! It should be "undress", not "undress you", lanca-t-elle avec un sourire. How was your vacation ?
- Salut ! On dit "te déshabiller", pas "te déshabiller toi". Comment étaient tes vacances ?

Suivant sa suggestion, elle retira son T-shirt et son short et attrapa un uniforme, peu affectée par le fait de présenter ses sous-vêtements à son camarade. Une brassière et un shorty, il n'y avait pas de quoi s'exciter. Elle enfila la veste et se débattit 10 secondes avec la ceinture avant de se tourner vers Himuro avec une mine piteuse.

- Could you help me tie it ?
- Tu pourrais m'aider à l'attacher?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 30
■ Messages : 245
■ Inscrit le : 21/06/2017

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-9
❖ Arrivé(e) en : Fin Décembre 2014
Himuro Kinbaku
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mer 12 Sep 2018 - 16:53

Je souriais en entendant la jeune demoiselle me reprendre. J’acquiesçais ensuite ne comprenant pas pour autant pourquoi la langue ne précisait pas l’interlocuteur mais soit. C'est alors qu'elle me demande comment se sont passé mes vacances.

Good, it's fun. And you ? What have you make during Summer ?Bien, c'était fun. Et toi ?Qu'est ce que tu as fais surant l'été ?

La jeune blonde se déshabilla, d'autre mec auraient certainement profiter pour regarder la jeune fille mais ce n'était pas trop mon cas. Elle commença à mettre l'ensemble mais semblait avoir un peu de mal avec la fermeture de la ceinture.

Yes of course ! Oui, bien sur!

Je m'approche d'elle et l'aide à passer la ceinture, passant mes bras autour de son bassin et la passant. C'est en la remontant que je serrais celle-ci en espérant qu'elle ne le soit pas trop.

It's good ? C'est bon?

Je m'assurais que cela soit bon, desserrant au besoin un peu l'attache. Nous sommes enfin prêt à commencer. Nous allions commencer par nous échauffer un peu avant de faire quelques échanges.

Do you know the warm-up ? Est-e que tu connais l'échauffement ?

Je commence à lui montrer comment s'échauffer au besoin, faisant les mêmes mouvements que deux semaines auparavant. Plier les genoux, faire rouler les épaules, pour finir par prendre le morceau de bois et frapper dans le vent droit devant moi. J'observais comment elle s'en sortait et me dirigea ensuite vers elle.

Have you finish ? Do you want any advice ? As tu fini ? Veux-tu des conseils ?

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 18
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 22/08/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 15 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Alison Beauchemin
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  Mer 12 Sep 2018 - 22:01

Alison bavarda joyeusement avec Himuro tandis qu'il l'aidait à passer la veste et attacher la ceinture, reprenant les petites fautes d'anglais qui se glissaient dans ses phrases. Elle tressaillit légèrement lorsqu'il passa les bras autour d'elle pour la nouer, plus par surprise qu'autre chose, et trente secondes plus tard elle avait déjà oublié le geste.

Elle observa attentivement tandis que le senpai lui montrait les gestes à réaliser pour l'échauffement, puis l'imita avec toute l'application dont elle était capable. Plier les genoux, c'était facile : elle s'était ennuyée pendant les vacances et avait profité de son temps libre pour faire des exercices de gymnastique dès que possible. Elle se sentait en pleine forme et prête pour affronter le monde à coups de bâton.

Elle s'amusa à frapper dans le vide comme Himuro le lui avait montré. Le bâton était lourd pour ses bras minces, mais ça ne faisait que rendre le sifflement du sabre dans l'air plus satisfaisant. Elle reporta son attention sur le lycéen, qui lui demandait si elle avait fini :

- Himuro-san, I told you not to forget the e and d at the end of the verb ! I'm finished, répondit-elle d'une voix enjouée.
- Himuro, je t'ai dit de ne pas oublier le e et le d à la fin du verbe ! J'ai fini !

Elle avança vers le centre de la salle, faisant tournoyer le bâton autour d'elle dans un geste peu professionnel mais très amusant.

- So can we fight now ? Do I have to put on a helmet ? And what is it people scream while they... Oh my gosh I'm so sorry !!
- On peut se battre maintenant ? Je dois mettre un casque ? Et qu'est-ce que les gens crient pendant qu'ils... Oh mon dieu je suis désolée !!

Le bâton lui avait échappé des mains, fonçant droit sur Himuro qu'il avait atteint au tibia. Elle courut vers le lycéen, une grimace d'inquiétude sur le visage.

- Are you okay ?
- Tu vas bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro  

Revenir en haut Aller en bas
 
N'est pas kenshi qui veut | PV Himuro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: Le gymnase-
Sauter vers: