Revenir en haut
Aller en bas


Partagez | 
 

 Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 10 Sep 2018 - 21:08

C'était la première fois que Midori revoyait ses parents après... Après... Après ce qui lui était arrivé ? Sans trouver trop de mot pour le dire, elle était néanmoins consciente d'un changement. Elle n'était plus la même et ses parents le ressentiraient sûrement.

Elle appréhendait ce moment et cru que cela allait provoquer pas mal de problèmes et d'incompréhensions, autant de sa part que de la part de ses géniteurs. Mais non, rien ne s'était passé. Ils n'avaient rien vu, rien discernés, rien devinés et Midori en était triste.

De plus, rien ne changeait. Ses parents étaient certes là mais c'était au milieu d'une fête, se déroulant sur un yacht au large des côtes du Japon. Il faisait un temps magnifique, le soleil s'attardait à l'horizon alors qu'un vent marin venait doucement caresser le pont.

La fête était somptueuse et luxueuse. Mais l'attitude adoptée était celle d'une élite distinguée qui prenait soin d'éviter l'extravagance et de se tenir au plus près des normes de l'élégance. La musique était donc classique, les danses désuètes, la composition des buffets entendues et l'âme des serveurs niés.

Les hommes étaient tous similaires, une série de pingouins élégants aux cheveux gominés et plaqués formant un groupe qu'on se serait peu étonné de voir entamé un numéro sur scène. Les femmes, elles, rivalisaient de tenues de soirées toutes aussi élégantes que hors de prix.

Et Midori ne faisait pas exception, elle dont le corps avaient grandis si vite et pris rapidement des formes, était donc habillée d'une belle robe de soirée noire qui révélait ses épaules et sa gorge.

Elle laissait deviner la finesse de ses bras nues et le creux de ses seins puis plongeait en un drapé synthétique resserré, le long de sa silhouette révélée tout en se fendant au niveau de la cuisse pour en révéler le galbe, ne s'arrêtant qu'au niveau de la cheville comme pour mieux souligner les délicates sandales noirs aux talons hauts.

Ses beaux cheveux blonds étaient coiffées en une monture compliquée d'un chignon d’où perlait quelques nattes bouclées.

Autant dire qu'elle était l'objet d'une attention aussi malsaine qu'épuisante qui la forçait souvent à trouver refuge auprès de ses parents, préférant de loin endurer silencieusement les conversations insipides plutôt que les sous-entendues graveleux de quelques quinquagénaires milliardaires et pervers.

Mais, il est des conversations qui ne doivent être entreprise qu'entre adultes. Et à ce sujet, les parents de Midori avait un plan pour disposer élégamment d'elle. Ils firent force de se surprendre à croiser Gideon et son père. Et c'est avec d'habiles sourires qu'ils obtinrent de laisser les deux "jeunes gens" s'égailler à d'eux et de ravirent le géniteur du garçon.

Ainsi, les deux amis se retrouvaient de nouveau face à face, de manière aussi inattendue qu'involontaire, au milieu de la ruine de ce monde.

Midori, la surprise passée, paraissait incapable de lancer le premier mot. L'air gênée, elle jouait avec l'une de ses boucles en jetant des regards en direction de Gideon. N'avait-il pas quelque chose de changer en lui ce soir là? Pourquoi avait-elle tant cette impression d'étrangeté à son égard ? Curieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 11 Sep 2018 - 21:40

Gideon détestait les soirées guindées. Il était toujours forcé de mettre un costume et une cravate dans ces occasions-là. Avant d'aller sur ce yacht de luxe, son père lui avait fait la morale ou plutôt un discours sur la façon dont il devait se comporter.

Il devait faire un effort de présentation, montrer ses bonnes manières et par dessus tout: se taire. Pas se taire à proprement parler. Plutôt se retenir de poser des questions gênantes ou tenir des propos tout aussi gênants qui pourraient embarrasser les autres invités. Si Hiroshi Tanaka insistait bien sur ce point, ce n'est pas parce qu'il n'avait pas confiance en son fils. Il lui faisait totalement confiance et il savait très bien que Gideon avait assez de manière pour passer pour le fils parfait. Non, le problème restait toujours le même avec lui: il ne pouvait pas s'empêcher d'analyser les autres et par conséquent leurs poser des questions bizarres. C'était déjà arrivé à plusieurs soirées et là, il n'était pas question que cela arrive. Pas ce soir. Pas chez les Yukimura.

A l'évocation de ce nom de famille, Gideon repensa à Midori et de leur dernière "conversation". Il avait trainer les pieds un maximum quand il avait appris qu'il devait accompagner son père. Il avait même été tenté de se faire passer pour malade. Malheureusement, son père avait trouvé les bons arguments pour le convaincre. C'était pour son avenir et l'avenir de la société. Il avait même ajouter qu'il n'était pas exigeant contrairement aux autres père de famille: il n'exigerait jamais que Gideon reprenne à sa suite. Alors, l'accompagner à cette soirée était la moindre des choses. Face à un tel argumentaire, il avait cédé. Il avait enfilé à contre-coeur un costume noir, une chemise blanche et une cravate bleue claire. Dont il comptait bien se débarrasser le plus vite possible. Par contre, il avait refuser de coiffer ses cheveux. Il ne fallait pas abuser non plus, il ne voulait pas ressembler à un serveur ou un quadragénaire. Les voici, donc, à cette soirée pompeuse.

Par contre, ce que Hiroshi ne savait pas, c'était pourquoi son fils s'amusait à observer les gens et à leurs poser toutes sortes de questions. En fait, c'était l'ennui, tout simplement. Il s'ennuyait tellement à ce genre de soirée qu'il s'était trouver un petit jeu: quel est leur secret? C'est ça qui était drôle, toutes ses personnes étaient tellement occupées à jouer des rôles qu'ils en oubliaient leurs vrais vies pour la plupart. Donc, soit il passait son temps à imaginer leur vrai vie, soit il s'amusait à leur inventer une vie. C'était un très bon passe temps. Sauf quand il était dérangé dans ses réflexions par des adultes un peu trop curieux ou intrusif.

Ce soir, c'était les parents de Midori qui l'avait déranger. Il avait passer le plus clair de son temps aux côtés de son père en faisant semblant de s'intéresser aux conversations. Jusqu'à ce que les parents de Midori les trouvent.

Bizarrement, il sentit toute de suite que la suite n'allait pas forcément lui plaire. Lui qui avait fait son maximum pour éviter tout contact avec Midori. Premièrement à cause de la patinoire et deuxièmement... parce que sa présence ce soir le perturbait légèrement. C'était la première fois qu'il la voyait habillé de cette façon et il ne pouvait pas cacher qu'elle était sacrément belle ce soir. Ce qui le mettait mal à l'aise pour une raison encore inconnue.

Il n'était pas particulièrement ravi que leurs parents s'arrangent pour les laisser seuls. Il avait pourtant essayer de dissuader son père discrètement mais celui-ci sembla insensible à sa communication non verbale. Frustré, il se demanda brièvement si son père était vraiment son père à être si imperméable à l'évidence!

Lâchement abandonné à son sort, il était donc là, face à Midori à court de mot. Elle semblait tout aussi gênée que lui, ce qui n'aida pas la situation.

"Alors... ça va mieux depuis la dernière fois?"

Ce fut la seule idée qu'il lui venait à l'esprit. Bien sûr, il était encore un peu en colère de leur dernière conversation. Il avait encore du mal à digérer certains de ses propos mais depuis l'eau avait un peu coulé sous les ponts et il fallait bien passé à autre chose non? De toute façon, si ils recommençaient à se hurler dessus, ils devraient subir le courroux familial alors autant essayer de l'éviter un maximum.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 12 Sep 2018 - 13:50

Midori eut un sourire un peu résigné. certes, il émanait de Gideon quelque chose de nouveau mais son tact, lui, était toujours absent. Le regardant de trois quart, elle prit l'air las sans pour autant se départir de son sourire et elle répondit.

- J'essaye de chasser ces événements de mon esprit et je ne suis pas certaine que les évoquer de nouveaux nous permettrons de repartir du bon pied, toi et moi.

Bien sûr, c'était un euphémisme à peine voilé. Et, suivant la logique évoquée, elle reprit sur un tout autre sujet.

- Tu es très élégant, sans cette cravate et avec quelques boutons ouverts au niveau du col, tu pourrais bien ravir quelques cœurs ce soir.

Elle ne su pas elle-même ce qui venait de la mener à dire ça. Et, à vrai dire, elle ne savait pas si elle le pensait vraiment ou si elle avait juste émis un avis esthétique. Mais elle ne chercha pas à se questionner plus avant. En vérité, ce qui la préoccupait, c'était l'étrangeté qu'elle ressentait émané de Gideon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 17 Sep 2018 - 19:10

Quand elle lui répondit qu'elle essayait de chasser les événements de son esprit et que les invoquer de nouveau n'était pas une bonne idée, Gideon fut un peu mitigé. Il était d'accord mais d'un autre côté, faire comme si rien ne s'était passé n'était pas la solution idéale pour lui. Il y avait un problème quelque part et il voulait savoir quoi. Il voulait savoir pourquoi leur relation s'était si vite détériorée et aussi pourquoi Midori semblait si mal dans sa peau. Il n'était pas aveugle et voyait bien qu'elle n'était pas comme avant. Et il ne s'expliquait pas un tel changement de façon d'être. Surtout que tous semblait aller pour le mieux à la rentrée.

Plongé dans ses pensées, il avait l'air un peu sombre jusqu'à ce que Midori reprit la parole. Là, la surprise prit le dessus. Avait-il bien entendu ce qu'elle venait de dire?
Les sourcils levés, il lui répondit:

"Merci... d'ailleurs..."

Il profita de cette occasion pour défaire sa cravate et respirer un peu. Il regarda ensuite autour d'eux pour s'assurer que son père était hors de vue pour la retirer complétement.

"Tu ne peux pas savoir comment c'est pénible ces trucs. Surtout en été." dit-il en repliant la cravate rapidement de façon à ce qu'elle rentre dans sa poche de veste. Il savait qu'il risquerait de se prendre une soufflante pour avoir fait ça mais il prit quand même le risque. Et puis, c'était un bon moyen de détourner son attention deux secondes de l'ambiance lourde actuelle.

Il défit le bouton de son col et il repensa à ce qu'elle lui avait dit. Il ne put s'empêcher de dire:

"Ne va pas croire que c'est pour vérifié ta théorie surtout. Je crois que tu es la seule personne intéressante de cette fête."

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 17 Sep 2018 - 19:43

Midori ressentie une certaine satisfaction en voyant Gideon se libérer de sa cravate et un sourire félin se dessina sur ses lèvres alors qu'elle regardait le jeune homme de trois quarts.

Elle se retint de rire en l'entendant se plaindre mais une réplique fulgurante se formalisa rapidement dans son esprit. Elle aurait pu surgir immédiatement si Gideon n'avait pas repris la parole pour lui faire un compliment des plus inattendues.

Ainsi, d'étonnement, ses sourcils s'élevèrent d'un iota et ses yeux se firent ronds avant de reprendre leurs mystères. Bien qu'elle n'en fut pas consciente, elle se sentait soudainement comme un chat qui trouvait une souris.

Alors, s'approchant de lui d'un pas, elle lui répondit sur le ton d'un humour un peu cynique.

- Si tu savais tout ce que les femmes endurent, tu rougirais de tes propos.

Puis, d'une voix plus suave quoi qu'un peu moqueuse, elle approcha son visage tout près de son cou pour souffler les mots suivants:

- Mais je prends note de ton intérêt pour moi.

Et elle leva ses yeux pour les plonger dans les siens, une lueur de malice dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 19 Sep 2018 - 20:07

Midori fit un pas vers lui, se rapprochant bien trop près pour les conventions de cette soirée. Comme il ne s'y attendait pas, Gideon ne bougea pas, figé par la surprise. Elle lui dit que si il savait ce que les femmes endurent, il rougirait, l'incompréhension le gagna. D'où lui venait se changer d'attitude soudain? Bien sûr quand il avait dit ça toute à l'heure, il y avait vaguement pensé. Les talons, tout ça tout ça, ça doit être hyper chiant à porter. Il en avait entendu des filles se plaindre de tel ou tel truc. Mais ça ne les empêchait pas de les porter...

Bref, la psyché féminine lui échappait toujours. Surtout quand Midori en ajouta une couche en se rapprochant encore plus et en disant qu'elle prenait note de son intérêt pour elle. Son intérêt pour elle? Il bloqua un peu sur ses mots avant repenser à ce qu'il avait dit. A vrai dire, il avait lâché ça comme, sans y réfléchir plus avant. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle réagisse comme ça. Ce qui le troubla beaucoup mais il essaya de rien laisser paraitre. Il la regarda droit dans les yeux et il mit deux secondes avant de réagir. Il posa ses mains sur les épaules de Midori, ses doigts à la naissance de son cou.

"Avec une tenue pareille, comment ne pas suscité l'intérêt hein?"

Il se pencha légèrement et avant d'être trop proche de son visage, il recula en la lâchant, un sourire moqueur sur le visage. Si elle voulait se moquer de lui, il allait lui rendre la pareille, sans hésitation. Même si il n'était pas sûr d'être aussi bon comédien qu'elle...

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Jeu 20 Sep 2018 - 18:54

Au moment ou Gideon posa ses épaules sur Midori, cette dernière faillie paniquer et son corps se tendit. Elle était prête à lui décoller une gifle de panique. Après tout, il se permettait de poser la main sur elle sans même lui demander son avis.

Ses propos la mirent mal à l'aise. Elle se sentait soudainement nue devant les regards présents et ce n'était pas vraiment quelque chose d'agréable, surtout quand on avait déjà été qu'un faire-valoir toute sa vie.

Heureusement, il se recula et afficha un sourire ou elle reconnue le sien, quelque secondes plus tôt. Ainsi était-il donc simplement en train de jouer avec elle ? Du moins, c'était ce qu'il semblait, n'est-ce pas ? Elle tenta de chasser son incertitude, sans réel succès.

Elle dû prendre sur elle de cacher son mécontentement. Piqué par l'audace de son camarade, elle décida de surenchérir. Lançant un regard railleur à la ronde, elle lui répondit donc avec son sourire félin:

- Peut-être... Mais je ne suis pas la seule dans ce cas. Je suis certaine que certaines dames présentes seraient prête à te coucher sur leurs testaments si tu te montrais un peu moins rustre qu'à l'accoutumé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Jeu 20 Sep 2018 - 20:33

Gideon fut satisfait de la réaction de Midori. Elle semblait complétement prise de court et aussi surprise qu'il l'avait été. Ce n'était pas très gentil mais il était content de lui. C'était sa petite vengeance personnelle. Par contre, son sourire disparu quand elle regarda autour d'eux, à nouveau moqueuse.

Il fit de gros effort pour ne pas montrer son choc face aux paroles de sa camarade. Heureusement qu'il avait une bonne maitrise de la poker face sinon, il serait bouché bée. Il se ressaisit très vite en répondant:

"Mais je suis un gentleman moi mademoiselle. J'ai ça dans le sang. Et puis, c'est toi qui a dit que j'étais élégant!"

Il avait volontairement dit une partie de sa phrase en anglais pour coller au stéréotype qu'il employait.

"Et puis, les cougar, c'est pas trop mon truc." ajouta-t-il en soupirant.

Un autre sourire moqueur apparu sur son visage.

"Mais tu sais, je pourrais dire la même chose pour toi au niveau des hommes. Je suis sûr qu'il y a des célibataires milliardaires ici. Sois heureuse de pas être coincée avec l'un d'entre eux."

Sa troisième phrase avait été dite avec un peu plus de sérieux. Il avait bien observé les gens présents et il avait remarquer les regards insistants de certains d'entre eux. Et ça ne lui plaisait pas spécialement.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Ven 21 Sep 2018 - 20:24

Midori demeura amusée par la réponse de Gideon. C'était un petit jeu qui s'installait. Ils n'en sortaient certes pas grandis mais cela avait assez l'air d'une camaraderie que cela rassurait un peu la jeune fille quand à sa relation avec son ami. Avaient-ils trouvés, dans ce cadre peu attrayant, une harmonie qu'ils n'avaient su trouvés à l'académie ?

Passant son bras autour du sien, elle l'invita du geste à la conduire quelque part. A cela, elle ajouta la parole:

- Oui, et à ce sujet, je te serais grès de me conduire dans un endroit moins exposé. J'en ai déjà assez de ces mondanités ou des regards déplaisants.

Puis, alors qu'ils filaient " à l'anglaise ", Midori reprit la conversation avec une lueur de curiosité dans le regard ainsi qu'un sourire amusé aux lèvres.

- Et célibataire, tu l'es toujours ?

Qui sait, elle n'avait jamais eu l'occasion d'évoquer ce fait avec lui depuis leurs retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Dim 23 Sep 2018 - 15:28

Gideon s'attendait, de nouveau, à ce qu'elle prenne mal ce qu'il disait et s'offusque comme les dernières fois. Le contraire arriva et elle demeura amusée. L'étonnement du jeune homme fut encore plus grand quand elle passa son bras autour du sien. Comme il ne vit pas toute de suite ce qu'elle voulait faire, il se laissa entrainer les premiers pas. Elle lui dit qu'elle souhaitait aller dans un endroit moins exposé. Il marcha un peu sans but, tout en réfléchissant où ils pourraient aller. La salle principale du bateau était bondée de monde, il était donc difficile de trouver un coin tranquille, peut-être le pont ? se demanda Gideon.

C'est par là qu'il l'emmenait quand elle reprit la parole. Décidément, elle n'arrêtait pas de l'étonner aujourd'hui.

"Oui." dit-il d'un ton parfaitement neutre. "Personne n'éveille un minimum mon intérêt. Après, j'avoue que je n'y fait pas vraiment attention."

Puis, il repensa à Okinawa et un petit rire lui échappa:

"Peut-être que ça m'aurait été utile d'être en couple à Okinawa, c'était limite gênant quelques fois sur la plage. Si certaines filles se pensaient discrètes, elles ont raté leur coup..."

Il reprit son sérieux et ajouta:

"Et toi? Tu es là depuis plus longtemps que moi après tout."

Bientôt ils seraient arrivés à l'une des sorties de la pièce.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Dim 23 Sep 2018 - 19:03

Les deux camarades passèrent sur le pont. Immédiatement, le vent marin vint les cueillir. Ce dernier n'était pas froid mais plutôt doux et chargé d'embrun dans cette belle nuit d'été. Loin de la ville et au milieu des flots, la voute étoilée venait se confondre avec l'onde du pacifique.

Face à ce spectacle, Midori en oublia un instant la conversation. Son coeur rata un battement alors que ses soucis, ses problèmes se faisaient si ridicules face à la beauté de la voie lactée. Elle se délia du bras de Gideon pour courir vers la rambarde et mieux embrassé le paysage dans une exclamation admirative.

Puis, elle abaissa la têt et se tourna vers Gideon, son dos tout contre la rambarde, le vent venait jouer avec les pans de sa robe sombre et venait libérer une mèche rebelle de son chignon. Ses yeux se perdirent un instant sur le sol du pont et sa voix se fit absente, lointaine.

- J'ai dû malheureusement refuser beaucoup de demandes depuis mon arrivée au lycée. C'était... Toujours compliqué...

Puis, elle leva son regard pour croiser celui de Gideon, poursuivant ses propos.

- Mais depuis quelques temps, cela a cessé...

Elle était incapable de dire si elle le regrettait ou non. Être aimé avait quelque chose de plaisant, de narcissique. Mais ces gens là ne l'avaient jamais aimée pour ce qu'elle était vraiment mais pour ce qu'elle semblait être à leurs yeux.

- J'imagine que je suis moins attirante... Depuis que je suis plus honnête envers moi-même ?

Cette question était-elle posée à Gideon ? Le doute planait même au sein de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Dim 23 Sep 2018 - 21:39

Midori resta silencieuse à sa question. Allons bon, l'avait-il de nouveau vexé? se demanda t-il. Ils allèrent sur le pont et là, il n'y avait presque personne. Après la surpopulation dans la salle principale, l'air frais de la mer était le bienvenue. Ils n'avaient fait quelques pas que Midori le lâcha pour courir vers la rambarde.

Gideon sourit et la suivit plus lentement, les yeux rivés sur le ciel. Depuis toujours, il était fasciné par les étoiles. Il y avait tellement de choses à découvrir là-haut! Des possibilités infinies pour un univers infini et inconnu pour la plupart. Il s'arrêta à quelques de pas de Midori et baisse la tête au moment où elle reprit la parole.

Elle regardait par terre au moment où elle dit qu'elle avait dû refuser beaucoup de demandes. Ce qui n'étonnait guère le jeune homme. Ce qui l'étonnait en revanche, c'était la suite. Elle leva les yeux vers lui et dit que cela avait cesser depuis quelques temps. Étonné, ses sourcils se levèrent et il attendit la suite.  

"J'imagine que je suis moins attirante... Depuis que je suis plus honnête envers moi-même ?"

Il ne sut pas pourquoi cette question l'agaça immédiatement. Il leva les yeux au ciel en disant:

"Ne dis pas de conneries."

Il la regarda avec sérieux en ajoutant:

"Si tu as moins de demandes, c'est parce que ton attitude a changé. Tu n'es plus comme avant et si tu te replies sur toi-même, c'est normal que les gens ne t'abordent pas ou moins. Ce n'est pas parce que tu es moins belle ou autres."

Il fit quelques pas pour aller à côté d'elle et regarder la mer, les deux mains posés sur la rambarde.

"Tout ça, c'est une question de façon d'être ou d''aura", pas de physique."

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 24 Sep 2018 - 8:28

Gideon pensait-il vraiment ne pas être blessant lorsqu'il tenait ce genre de propos ? Midori commençait à croire que oui. Sans doute pensait-il avoir raison ? Et qu'avoir raison donnait ensuite tous les droits ? La jeune femme dût faire un réel effort pour ne pas s'énerver. De toute manière, elle l'avait déjà fait en deux occasions et cela n'avait pas mené à grand chose. Et puis la soirée était belle, elle se sentait bien sous ce ciel constellé d'étoiles, elle ne voulait pas tout gâcher.

Alors, elle lâcha seulement un soupire et se tourna vers le grand large. Elle posa ses coudes sur la rambarde et ramena ses bras contre elle, posant ses mains sur ses avant-bras comme pour se réchauffer.

Ainsi présenté de profil, Midori ne s'en doutait pas, mais sa silhouette était encore plus souligné et, dans sa tenue actuelle, avait de quoi émouvoir.

Bien loin de ses considérations, elle secoua la tête négativement avant de répondre à son ami.

- Je ne me replis pas sur moi-même... Je change, juste... J'ai décidé d'arrêter d'être cette poupée qu'on met en vitrine pour attirer le chaland les jours de fêtes puis qu'on oublie dans une remise le reste du temps.

Sa voix semblait celle d'une personne lasse et fataliste. Du moins, avant qu'elle ne tourne son visage vers Gideon, une lueur de détermination sereine dans le regard.

- Et... Je suis désolé si cela ne te plaît pas... Je ne t'en voudrais pas si tu ne voulais plus être mon ami. Après tout, je ne suis plus vraiment celle que tu as connues et je ne le redeviendrais jamais.

Là encore, sa voix trahissait un soupçon d'appréhension et de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 24 Sep 2018 - 10:02

Gideon regardait l'horizon mais force de constater qu'à cette heure de la soirée, on n'y voyait pas grand chose, malgré la lumière des étoiles et de la lune. Quand il sentit que Midori changeait de position, il lui jeta un coup d’œil. Comment pouvait-elle penser qu'elle était moins attirante maintenant qu'avant? Cela restait un mystère pour lui. Il reporta son regard sur les étoiles et écouta ce qu'elle disait.

Il dut prendre sur lui pour ne pas l'interrompre malgré les questions qui naissaient dans son esprit. Il abandonna vite la scrutation des étoiles pour la regarder de nouveau. L'air déterminé de Midori contrastait énormément avec le ton de sa voix. Il ne lui répondit pas toute de suite, ses yeux se perdirent dans le paysage derrière elle. C'était la première fois depuis longtemps qu'elle lui parlait aussi sincèrement et il ne voulait pas tout gâcher en répondant trop rapidement. De longues minutes passèrent avant qu'il ne soupire et qu'il pivote pour lui faire face.

"Comment tu peux croire que parce que tu changes, je ne voudrais plus être ton ami hein? Tu penses vraiment que je suis aussi inconstant?" demanda-t-il, légèrement agacé. Il n'attendait pas spécialement de réponse et continua:

"Les gens changent toujours, c'est normal. Tu sais ce qu'il ne plait pas? C'est le fait que tu ne m'aies pas parler avant. Cela aurait évité bien des malentendus."

Avant qu'elle ne puisse l'interrompre, il ajouta:

"Je sais qu'à la patinoire tu m'as reproché de ne pas être venu vers toi mais avec ce qu'il s'était passé au parc... je ne savais pas trop comment t'aborder parce que je ne savais plus comment tu allais réagir. Alors, j'ai pensé que tu voulais qu'on te laisse tranquille. Alors, ce que j'ai fait. Ce n'était peut-être pas la meilleure façon de réagir mais on ne dit "chat échaudé craint l'eau froide?"... Bref, on a dit qu'on ne revenait plus dessus..."

Il soupira de nouveau et appuya son dos contre la rambarde pour regarder le bateau cette fois.

"Tu sais que tu n'es pas qu'une poupée qu'on expose hein? Je sais très bien que c'est tes parents qui te font croire ça mais franchement, tu es bien plus. Tu as un caractère bien à toi, même si tu n'en as pas conscience. Tu es gentille, tu te soucies des autres et tu es honnête. Et ça, c'est quelque chose que tu peux difficilement changer."

Il se tut enfin, se demandant comment elle allait réagir à tout ce qu'il avait dit. Si elle le prenait de nouveau mal, il ne saurait plus trop quoi faire.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 24 Sep 2018 - 18:20

Midori se retint de s'énerver un bon nombres de fois durant la longue logorrhée de Gideon. Son ton péremptoire et son air de monsieur je-sais-tout le rendait insupportable et intransigeant. Se détachant de la rambarde, elle lui fit face, les bras croisées, l'air fermé. A la fin de sa tirade, elle ne put retenir un commentaire.

- Je ne me rappelais pas que tu avais cette tendance irritante à penser tout savoir. Ce que tu prends comme de l'altruisme et de l'honnêteté n'ont jamais été qu'une façade, pour paraître une sainte nitouche parfaite.

Ça a toujours été intéressé. Je doute même que l'altruisme désintéressé existe vraiment dans ce monde, de tout façon. Alors, s'il te plaît, cesse de t'accrocher au passé, arrête de me coller des étiquettes dont je ne veux plus. Je veux être libre.


Cette fois-ci, la colère grondait en fond de scène et transparaissait à la fois dans son regard et dans sa voix. Même si cette dernière semblait aussi être légèrement tintée de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Lun 24 Sep 2018 - 19:51

Gideon écouta la réponse de Midori. Il fut agacé par le fait qu'elle recommençait à jouer la dramaqueen. Il était agacé mais surtout sceptique par rapport à ce qu'elle disait. Elle serait donc gentille et honnête exprès? Pour se faire passer pour une sainte nitouche? Il avait vraiment du mal à le croire. Il dût se retenir de l'interrompre pour se moquer d'elle. Pas dans le sens méchant mais plutôt qu'elle disait des énormités sans nom. L'altruisme désintéressé n'existe pas? Depuis quand?

Il la gratifia d'un sourire ironique. Pour lui, c'était des conneries ce qu'elle racontait mais il se garda bien de le dire.

"Alors quand tu as aidé Eden et tenu tête à Kael à Okinawa, c'était une façade? En fait, tu l'as fait pour te faire bien voir?"

Il croisa les bras sur sa poitrine et ajouta, d'un air sérieux:

"Va-y, dis-moi, si c'était ça et si je me trompe sur toute la ligne, alors, qui es-tu vraiment?"

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 25 Sep 2018 - 8:45

- Je ne sais pas!

S'écria-t-elle en accompagnant sa voix d'un geste de la main, comme si elle tentait de dégager les idées et les propos de son interlocuteur du revers de cette dernière, qu'elle envoyait tout balader.

Midori était exaspérée par les questions de Gideon, exaspérée par son attitude. Il n'était pas compatissant, il n'était même pas en colère. Il était juste pédant et orgueilleux. Certains de mieux savoir ce qu'elle avait au fond de son cœur. Elle avait l'impression qu'il cherchait à la retenir à son état précédent.

Alors, ces quelques mots avaient été prononcés presque comme un cri de colère mais aussi de libération. Il y avait une certaine satisfaction en elle, une certaine ivresse à se dire qu'elle ne savait rien de ses tourments ou de ses désirs. Qu'en vérité, elle avait encore à se découvrir.

Reprenant d'un ton plus calme, elle serra les poings comme pour se donner davantage de force et de densité face à Gideon.

- Je ne comprends pas... Sumire-chan n'a eu aucun soucis à l'admettre, elle. Elle m'a même aidée et soutenue. Pourquoi c'est si important pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 25 Sep 2018 - 10:26

La réponse ne tarda pas à venir, pleine de colère. Sa réponse n'étonna pas du tout Gideon. En fait, il s'attendait à ce qu'elle réponde ça. Un autre réponse l'aurait surpris. Il s'efforça de garder un visage neutre. Résolu à ne pas laisser la colère le gagner comme la dernière fois. Cela ne mènerait à rien à part au désastre.

Il écouta la suite et fut un peu étonner qu'elle se calme si vite. Enfin, si vite... Gideon vit bien qu'elle serrait les poings. Donc, elle n'était pas si calme que ça. Il avait un peu de mal à suivre le fil des pensées de Midori. De quoi parlait-elle? Admettre quoi? Qu'elle avait changer? Il connaissait pas trop Sumire mais il doutait qu'elle ait été d'accord avec le fait que la gentillesse de Midori était feinte dans le but de se faire bien voir. Non se dit Gideon, elle détournait encore la situation pour l'accuser lui et dire que dans l'histoire, c'était lui le fautif. Elle reportait encore sa colère sur lui alors que celle-ci n'était pas justifiée. Dès qu'il compris ça, il soupira.

"Admettre quoi? Que tu as changé? Mais je l'admets parfaitement. Je veux juste essayer de comprendre pour mieux t'aider. C'est ça que tu ne comprends pas! Je veux juste t'aider à aller mieux!"

Il soupira de nouveau et laisse tomber ses bras le long de son corps.

"J'en ai ma claque que tu reportes ta colère sur quelqu'un d'autre. Si tu veux vraiment arrêter d'aller mal, va parler avec tes parents! C'est eux le problème pas toi ou moi! C'est l'occasion, ils sont juste là." Dit-il en désignant la salle d'un revers de main.

"Si tu penses qu'ils ont remarqué un changement en toi, je peux te garantir que non. Ils ne veulent pas s'en rendre compte et même, tu ne laisses rien paraitre, comment ils peuvent deviner si tu ne dis rien! Si ta situation te révolte à ce point, va les envoyer se faire voir et vis ta vie comme tu l'entends! Va vider ton sac et si ils ne sont pas content, tant pis pour eux. Au moins, tu auras essayer. Ce qui est déjà plus que ce qu'eux ont fait."

Il s'interrompit mais ajouta rapidement, avant qu'elle ne réponde:

"Je sais que c'est facile à dire mais bon, c'est comme ça. Et non je ne crois pas mieux savoir que toi ce qu'il faut faire. Je te le conseille juste, après tu fais ce que tu veux. Je ne prétends pas avoir toutes les réponses mais si tu ne parles pas de ton mal être, comment veux-tu qu'on le voit?" demanda-t-il attristé.

Il était bien placé pour le savoir, garder tout pour soi n'était jamais la solution. Il avait fait pareil quand ses parents se sont séparés et que sa mère était partie à l'autre bout de l’Europe. Trop jeune pour gérer ses émotions négatives, il s'était complétement replier sur lui-même et si son père ne l'avait pas vu, cela aurait pu avoir des conséquences bien plus grave. Même si cette période de son enfance est un peu floue, il se rappelait bien qu'il se sentait toujours mieux après sa séance chez la psychologue pour enfants. Mais il n'en avait jamais parler à personne. Les personnes au courant se comptaient sur les doigts d'une main et il comptait bien que ça reste ainsi.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 26 Sep 2018 - 11:18

Trop c'était trop, Gideon avait complétement dépassé les bornes. Et il allait encore sans doute lui reprocher de se mettre en colère! Se rendait-il seulement compte de la violence de ses propos ? Avec quelle facilité stupéfiante, il balançait des vérités blessantes à la tête des gens ? Cet homme n'avait aucune pitié, aucun cœur pour faire une telle chose!

La proposition qu'il venait de faire était terrifiante. Parler à ses parents, ici et maintenant, rien que l'idée suffisait à glacer le sang dans les veines de Midori. Sauf qu'il y avait une très grande différence entre réfléchir à une idée terrifiante en son fort intérieur et entendre un ami insupportable de logique vous décrire par le menu ce que, au fond de vous-même, vous rêvez de faire.

Du coup, il eu déclic. Sûrement pas le genre de déclic que Gideon avait prévu. Et encore moins le genre de déclic que Midori se sentait capable d'avoir. Car en effet, l'une ignorait un fait dont l'autre ne saisissait que très mal l'importance, la fierté mal placé de la jeune femme. Ce facteur sous estimé allait être à l'origine d'une décision aux conséquences majeurs.

Ainsi, à la fin de la longue tirade de Gideon, Midori semblait personnifier avec talent une cocotte minute traditionnelle. Les bras croisées, elle était restée figée, tapotant nerveusement du pied et des doigts, le regard meurtrier semblant prêt à lancer des éclairs.

Et puis, à la fin, elle avait décroisée les bras et serré fermement les poings. Et tout en desserrant difficilement la mâchoire, elle finit par répondre difficilement, parlant visiblement entre ses dents.

- Je! ... Tu ! Très bien! Tu... Tu vas voir! Je vais régler ça! Et sans ton aide!


Avait-elle finit par dire presque dans un cri avant de se détourner et de filer par là d'où ils étaient venus.

Lorsqu'elle entra dans la salle principale, son irruption fut l'occasion de quelques regards qui furent comme une douche froide pour elle. Mais rien qui ne menaçait complètement le feu qui brûlait désormais dans son cœur. Elle avait caressé un instant l'idée de vider son sac et ne se sentait plus la force de reculer.

Pourtant, chaque pas qui la mena jusqu'à ses deux parents lui coutèrent des tremblements et des palpitations. Elle se sentait presque mourir de terreur à chaque seconde. Tout son être lui criait d'arrêter, de rester la bonne petite fille à Papa et à Maman, de préserver cette sécurité, de préserver le peu d'amour qu'elle avait réussie à glaner. Amour qu'elle risquait de perdre totalement et à jamais dans un accès de fierté blessé aussi irréfléchie que déplacé.

Mais aucune terreur, aussi effrayante soit-elle, ne pouvait s'opposer à la colère de quinze ans accumulée. Et cette dernière, comme le flot d'une lave qui avait trop longtemps été compressée sous terre, allait exploser. Quand bien même, l'explosion ne laisserait plus qu'un champ de ruines derrière elle.

Hors, ses parents n'étaient pas vraiment en situation de l'écouter, le père de Gideon toujours en leur compagnie, ils semblaient discuter avec des invités de marques. Midori n'était plus qu'à un pas. C'était la dernière étape, le point de non retour, le moment de vérité et ce fut comme un vertige qui la saisie.  

Elle tendit la main et se saisit du bras de son père. Ce dernier se retourna, l'air visiblement étonné. Et d'une voix tremblante, à peine audible, Midori demanda:

- Je peux vous parler... A Maman et à toi ? S'il te plaît ?

Mais le paternel, ignorant tout de la situation secoua bien évidemment la tête.

- Plus tard ma chérie, nous sommes occupés.

Dit-il avant de se détourner. Mais cette réponse, symptomatique du problème, fut comme un nouveau souffle sur un feu couvant.

- Non, maintenant.

Répondit Midori avec une froide détermination. Cette fois-ci, son père se détourna en trahissant l'étonnement. Était-ce bien à sa fille dont il parlait ?

- Allons, ne fais pas l'enfant. Ça attendra.

- Non! Ça n'attendra pas!


La jeune fille avait élevé assez la voix pour interrompre la discussion et attirer les regards. Les deux parents échangèrent tous deux un regard désabusé avant que la mère de Midori n'intervienne.

- Voyons, ma chérie, ça peut sûrement attendre que nous...

- NON!

Cette fois-ci, le cri glaça la salle et tous les regards se fixèrent sur la scène, au grand dam des principaux acteurs.

- J'en ai assez d'attendre! Savez vous combien de temps je vous ai attendus! Savez vous! Combien de fois j'ai espéré vous voir revenir à la maison! Mais même quand vous arriviez enfin, ce n'était que pour passer! Jamais vous n'avez été là pour moi! Jamais!

Un rapide regard paniqué fut échangé entre les parents alors qu'ils se sentaient épiés. Visiblement aussi alarmés que dépassés, ils ne surent tout d'abord quoi répondre. Et ce fut la mère qui intervint la première.

- Mais... Mais enfin, qu'est ce que tu racontes ? Tu... Tu affabules !

Puis son père d'ajouter en secouant négativement la tête.

- Je suis vraiment déçu, jeune fille. Te donner en spectacle de la sorte! Va donc t'isoler un peu et nous reparlerons de ton comportement plus tard.

Un mur. Midori venait de rencontrer joli mur, quinze ans de construction, du déni armé, du bel ouvrage, indestructible. Elle fut sonnée, sidérée, horrifiée puis terriblement en colère.

- Vous plaisantez ?

Demanda-t-elle avec un de ses sourires aussi hideux que douloureux.

- Vous... Vous m'avez exploité tout ce temps! M'avez transformé en potiche! En faire-valoir pour satisfaire votre égo et voilà t...

Sa phrase ne devait pas se terminer, dans un accès de rage aussi fulgurant que soudain, le masque du père se brisa et une gifle claqua sur la joue de la jeune lycéenne, alourdissant le silence dans la pièce.

Midori recula de quelques pas face au choc. De longues et terribles secondes s'écoulèrent alors qu'elle relevait un regard empli de détresse et d'horreur. pour les poser sur ses géniteurs. Puis, les larmes naquirent dans ses yeux avant de perler abondamment, leurs regards étaient tout aussi terrifiant que cette gifle. Dans leurs yeux, il n'y avait que dédain, orgueil blessée et froideur. Nul amour de transparaissait dans la dignité drapé qu'ils affectaient. Elle était définitivement seule dans sa détresse.

Alors, dans un cri venu tout droit du cœur, elle leur déclara son amour en ces quelques mots.

- JE VOUS DÉTESTE!

Puis, elle partit en courant, traversant la pièce pour franchir une autre porte et fuir la scène. Elle se retrouva de nouveau sur le pont. Elle avança, chancelante, tremblante jusqu'à la rambarde, qu'elle serra à s'en blanchir les mains.

Elle n'avait jamais eu l'habitude de pleurer, et ne pleurait jamais beaucoup. Très vite, une boule se forma au niveau de sa gorge et retint ses sanglots, seules ses larmes continuaient à couler, plus lentement.

Elle entendit des pas derrière elle et devina, sans trop savoir comment, que s'était Gideon qui l'avait suivie. Alors, sans se détourner, d'une voix enraillée par les larmes et menacée par les sanglots, elle ne put s'empêcher de lâcher.

- C'est normalement à ce moment que tu me prends dans tes bras pour me réconforter, gros naze...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 26 Sep 2018 - 18:26

Au lieu de se calmer, Midori semblait de plus en plus en colère. Et il comprit trop tard ce qu'il avait déclencher.

"Je! ... Tu ! Très bien! Tu... Tu vas voir! Je vais régler ça! Et sans ton aide!"

"Quoi?" demanda-t-il incrédule. Il n'eut pas vraiment le temps de la retenir qu'elle partait comme une furie.

"Midori, attends!" dit-il avant de la suivre. Il essaya de lui dire d'attendre de s'être calmé mais elle semblait tellement déterminée que le seul moyen de l'arrêter aurait été de la stopper de force. Sauf que vu ce qu'il s'était passé la dernière fois qu'il avait ça, elle l'avait accuser de l'agresser. Avec le recul, il se dira peut-être que c'est qu'il aurait du faire. Pour l'heure, il se contenta de la rattraper et d'arriver en même temps qu'elle auprès de leurs parents.

Quand Midori apostropha son père, Hiroshi Tanaka regarda Gideon avec un air surpris et interrogateur. Son fils haussa les épaules et détourna son regard la scène d'à côté. Les parents avaient l'air complétement perdus et ne semblaient pas comprendre. Par contre, ils ne semblaient pas vouloir comprendre ce qu'elle disait. Au lieu de voir qu'elle était en train de péter les plombs et aller discuter en privé, ils restaient là sans bouger. Et puis, la gifle arriva. Tous le monde semblait être mortifié par la scène. Gideon, lui quand commençait déjà à bouillir de rage face au comportement des parents de Midori, du faire à tout son self control pour ne pas retourner la politesse au père de la jeune fille.

Hiroshi devait sentir la colère de son fils parce que celui-ci attrapa Gideon par l'épaule pour l'empêcher de bouger.

"JE VOUS DÉTESTE!" cria Midori avant de s'enfuir.

Gideon voulu la suivre mais son père le retenait toujours. D'un geste de l'épaule, il se dégagea et dit aux parents de Midori:

"Vous êtes vraiment des imbéciles!"

Il tourna les talons et partit à la suite de Midori, au moment où son père disait son nom pour le réprimander mais il n'en avait rien à faire. Il continua son chemin sans se retourner. Si il l'avait fait, il aurait pu voir son père s'incliner et s'excuser platement pour son comportement auprès des autres parents.

Gideon arriva sur le pont qu'ils avaient quittés peu de temps auparavant. Il s'approcha de la rambarde et s'arrêta à un ou deux pas de Midori. Elle lui tournait le dos mais il se doutait qu'elle devait être en train de pleurer. Soudain, elle lui dit d'une voix chargée de sanglot:

"C'est normalement à ce moment que tu me prends dans tes bras pour me réconforter, gros naze..."

A vrai dire, il y avait penser mais comme il ne savait pas trop quoi faire, il était juste resté planter là.

"La dernière fois que je t'ai touché, tu t'es mise à hurler..." Se contenta-t-il de dire. "Et puis, ça risque d'être compliqué si tu me tournes le dos."

Il n'ajouta rien  et il commença à se demander si il avait des mouchoirs dans ses poches. Il n'avait pas très envie de retourner à l'intérieur et demander à quelqu'un...

C'est quand Midori se tourna qu'il fit ce qu'elle avait dit quelque secondes auparavant. D'un geste, il l'attira vers lui et la serra contre lui. Ce n'était pas très assuré comme geste mais c'était le mieux qu'il puisse faire.

"Je suis désolé Midori."

Il ne s'excusait pas pour tout ce qu'elle semblait lui reprocher mais plutôt pour le fait qu'elle ait dû supporter le comportement de ses parents tous ce temps.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Jeu 27 Sep 2018 - 18:48

Quand Gideon lui avait fait l'affront de refuser sa requête, elle pensa un instant à l'étrangler. Elle s'était tournée avec le projet de lui demander de faire "ENFIN" ce qu'elle lui demandait, "POUR UNE FOIS". Mais cela n'avait pas été nécessaire et elle avait enfin trouvé son torse ainsi que ses bras l'entourant, l'enveloppant.

Alors, les larmes coulèrent plus chaudes et plus libres que jamais. Cachée et protégée comme elle se sentait soudainement dans les bras de Gideon, il lui semblait possible de laisser s'échapper une partie de cette terrible tristesse qu'elle ressentait depuis si longtemps, sans risquer de voler en éclat.

Ses mains s'accrochèrent aux pans de sa chemise pour s'assurer qu'il ne s’en aille pas avant qu'elle ne l'est décidée. Ce qu'elle vivait était à la fois douloureux et jubilatoire. Elle sentait qu'à chaque larme versée, un peu du poids, de la tension qu'elle portait en elle depuis si longtemps, s'évanouissait.

Il lui fallu quelques minutes pour que les larmes cessent de couler et qu'elle puisse retrouver un souffle normal. Sans lever ses yeux humides vers Gideon, elle lui parla enfin.

- Tu sais que, contrairement à ce que tu pensais lors de ce déjeuner sur l'herbe, tu ne vas pas me briser si tu me serres un peu plus fort contre toi.

Puis, elle leva ses yeux vers lui avec un sourire amusée aux lèvres. Elle semblait fatiguée, son maquillage avait coulée et sa voix trahissait encore les émotions intenses qu'elle avait ressentie. Du reste, le chagrin ne l'avait pas totalement quitté, il faudrait beaucoup plus que cet incident pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Ven 28 Sep 2018 - 12:24

Quand elle se retrouva dans ses bras, Midori se mit à pleurer de plus belle. Gideon eut mal au coeur pour elle. Connaissant plus ou moins son histoire, il savait déjà qu'elle ne devait pas être très heureuse mais la scène de toute à l'heure et là maintenant, lui montrait toute l'étendue des dégâts.

Lui-même n'avait pas eu un père très présent mais il avait toujours fait ce qu'il pouvait pour éviter que Gideon se retrouve trop souvent seul, s'arrangeant toujours pour être là au moment important de sa vie. Alors, Gideon ne comprenait pas comment les parents de Midori pouvaient se comporter de la sorte avec leur fille unique. Pourquoi se donner la peine d'avoir un enfant dans ce cas?

Toutes ces interrogations se bousculaient dans sa tête mais il n’en formula aucune à haute voix. Il contenta de frotter doucement le dos de Midori pour l’apaiser un peu. Elle mit plusieurs minutes avant d’arrêter de pleurer.

« Tu sais que, contrairement à ce que tu pensais lors de ce déjeuner sur l'herbe, tu ne vas pas me briser si tu me serres un peu plus fort contre toi. »

Il se figea un peu à cette remarque, ne savant pas trop comment l’interpréter.  Il baissa les yeux et il vit qu’elle le regardait un sourire amusé. Un sourire apparu sur le visage de Gideon :

« Dites donc mademoiselle, vous n’essayerez pas de profiter de la situation ? Je sais que je suis irrésistible mais quand même ! »

Il plaisantait bien sûr et une fois qu’il fut sûr qu’elle ne se remettrait pas à pleurer, il la lâcha. Il fouilla ensuite dans ses poches pour trouver ce qu’il cherchait. Il sortit un mouchoir en tissus de sa poche de pantalon. Un truc stupide que son père l’avait obligé à prendre mais qu’il avait planqué dès que son père avait eu le dos tourné. Il le donna à Midori.

« Tiens, t’en a plus besoin que moi. » dit-il avec douceur pour ne pas qu'elle pense qu'il se moquait d'elle.

Après tout, ils devraient tôt ou tard affronter les adultes, ne serais ce que pour retourner chez eux, alors autant faire bonne figure.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 3 Oct 2018 - 17:39

Sa raison avait beau lui dire que cela n'était pas raisonnable, elle ne put s'empêcher de ressentir du regret quand Gideon s'écarta d'elle. Décidément, le jeune homme était avare quand il lui s'agissait d'être utile, il resterait sûrement célibataire très longtemps, sans aucun doute.

Elle accepta son mouchoir, certaine qu'elle devrait sûrement le lui en racheter un. Mais qu'importe, elle le garderait peut-être en souvenir? Ce n'était pas un jour comme un autre après tout. Lui tournant le dos, elle le passa sur son visage et réussit, tant bien que mal, à retrouver une apparence un peu moins effrayante.

Malgré le chagrin, elle se sentait allégée et plus libre que jamais. L'air lui semblait plus frais et plus vivifiant sur sa peau.

- Je vais prendre la navette jusqu'au port puis je rentrerai en taxi jusqu'à l'Académie.

Elle tourna la tête vers lui, l'air interrogative.

- Tu m'accompagnes ou tu préfères rester là ?

Elle n'imaginait pas vraiment qu'il reste mais, sait-on jamais, le garçon avait déjà démontré de certaines tendances masochistes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Ven 5 Oct 2018 - 14:10

Quand Midori accepta son mouchoir, il lui sourit et jeta un bref regard à l'état de sa chemise. Il se demanda brièvement comment il allait expliquer qu'il avait tout un pan de tissus mouillé? Pendant qu'il réfléchissait, Midori lui tourna le dos pour nettoyer son visage.

Elle lui annonça également qu'elle allait reprendre la navette et un taxi pour rentrer au campus. Il hocha la tête quand elle lui demanda si il voulait l'accompagner.

"Oui bien sûr mais je ne retournerais pas sur le campus, je demanderais qu'on me dépose chez moi après."

Il tourna la tête pour regarder brièvement vers la salle de réception.

"Laisse moi deux minutes, je vais juste prévenir mon père pour éviter qu'il perde son temps à me chercher... et récupérer les clés de l'appart, ça serait bien aussi."

Il attendit qu'elle approuve pour retourner dans la salle, tout en fermant sa veste de costume. Il se fichait de ce que pensait les gens mais il ne voulais pas attirer les regards sur lui inutilement.

Gideon chercha son père du regard en marchant quand une main lui saisi le bras, le forçant à s'arrêter. Surpris, il se tourna vers le propriétaire de la main. Son père le fixait en fronçant les sourcils, l'air mécontent.

"Gideon!" dit-il en articulant bien son nom et en le prononçant à l'anglaise, ce qui n'était jamais bon signe pour le jeune homme en général.

"A quoi tu joues bon sang! Tu te rends compte de ce que tu as dit ou pas?!"

Un sourire mauvais étira les lèvres du fils. Il repensait à la tête que les parents de Midori avaient fait et il était très fier de lui-même.

"Je sais et j'en pensais chaque mot."

Son père semblait vouloir lui répondre d'un air énervé mais des chuchotements malvenus se firent entendre non loin. Le père et le fils affichèrent au même moment la même expression de dégoût et d'agacement pour ces personnes sans gêne. Au moins, cela eut pour effet qu'Hiroshi lâcha le bras de son fils.

"La soirée est finie pour toi, tu retournes à la maison immédiatement. Et on reparlera de ton comportement demain matin."

Gideon sauta sur l'occasion pour dire que c'était justement pour ça qu'il était revenu et qu'il voulait récupéré une des clés. Son père lui donna de mauvaise grâce et Gideon déguerpit le plus vite possible, avant de se faire crier dessus à nouveau.

Il rejoignit Midori et il lui sourit en essayant de cacher son mécontentement.

"Désolé de l'attente, on peut y aller quand tu veux."

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 6 Nov 2018 - 20:29

L'absence de Gideon avait permis à Midori de réfléchir. Se faisant, elle était restée immobile, tournée vers la baie, s'abimant dans le spectacle de la ville nocturne. Il lui fallu quelques tâtonnements, en pensée, pour comprendre les sentiments qu'elle ressentait alors. En effet, elle sût enfin qu'elle était soulagée et immensément triste à la fois.

C'était un étrange sentiment qui lui procurait, à la fois, une sensation de légèreté et de vertige. Le mouvement du navire sur lequel elle se trouvait ne devait rien arranger. Ses mains se refermèrent de nouveau à la rambarde. Elle voulait rester ferme et droite, sa fierté l'exigeait. Pourtant, à cet instant, elle se serait bien écroulée quelques part pour fermer les yeux.

Malheureusement, son intuition lui disait qu'elle ne se redresserait sans doute pas facilement si elle venait à choir. Il y avait des chutes dont on gardait à jamais des traces et il lui semblait que celle qui la menaçait était de celle là. Alors, elle inspira profondément et fit un effort de volonté.

Chaque chose en son temps, étape par étape, un pas devant l'autre, jusqu'à ce que le temps ait fait son œuvre. Oui, c'était la bonne attitude à prendre face à cette situation effrayante et vertigineuse.

La voix de Gideon la tira de ses pensées. Et son sourire appela le sien, guère plus sincère.

- Très bien.

Elle ne se sentit pas le cœur de prononcer une ultime boutade. Elle voulait juste quitter ce navire de malheur. Elle monta à la suite de Gideon dans la navette et se laissa glisser sur la banquette arrière. Puis, alors que le navire s'élançait sur les flots et que sa longue chevelure libérée de toute contrainte  se mit à s'envoler, elle perdit de nouveau son regard sur l'ondée, avec la certitude que ses ennuis ne faisaient que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 13 Nov 2018 - 16:52

Midori lui répondit d'une façon un peu vide malgré son sourire. C'était compréhensible donc Gideon ne chercha pas à pousser plus loin. Il grimpa le premier dans la navette et il s'adossa au siège, le visage levé vers le ciel. Il lâcha un gros soupir quand la navette démarra, bien content de partir de cette soirée en tout point chiante.
Il savait qu'il aurait dû se faire porter pâle et il ne referais pas la même erreur dans le futur. Quitte à jouer un peu la comédie. De toute façon, il espérait qu'après la scène de toute à l'heure, son père ne voudrait plus l'emmener avec lui!

Après plusieurs minutes de silences, Gideon regarda autour de lui pour voir où ils étaient. Encore quelques minutes et ils rejoindraient le port. Une idée lui vint soudain.

"Hé... je n'ai pas vraiment envie de rentrer toute de suite chez moi, j'irais bien faire un tour sur la plage ou dans le centre-ville, tu veux venir avec moi? ça pourrait te changer les idées."

Il s'interrompit puis ajouta:

"Enfin si tu veux... je sais qu'après ça fera tard pour le couvre-feu du campus."

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 13 Nov 2018 - 19:57

Durant la traversée, les sentiments de vertige et de vide n'avaient pas vraiment quittés Midori. De plus, à mesure que la navette s'éloignait du yacht, elle avait l'impression de tirer un trait sur tout une époque, même pire, sur le monde qu'elle avait connue jusqu'à aujourd'hui.

Une angoisse la gagna et elle se mit à frisonner malgré elle. Sa fierté lui interdisait d'admettre la peur qui la gagnait mais les larmes qui mouillaient de nouveau ses yeux ne mentaient pas. Elle se cacha de Gideon en restant le visage tournée dans la direction opposée au jeune homme.

Elle fut alors surprise d'entendre sa voix et encore plus surprise de sa proposition. Cette dernière n'aurait pas été si totale, elle aurait sûrement pris le temps de sécher discrètement les larmes qui avaient roulés sur ses joues avant de tourner son visage vers lui, mais elle n'en croyait tellement pas ses oreilles!

Elle aurait pu le jurer. C'était la première fois que Gideon lui donnait quelque chose qu'elle n'avait pas eu besoin de lui tirer de force, que cela fut par stratégème, chantage ou autre...

Elle s'était toujours attendue à ce que ce soit sa gentillesse et sa générosité qui ait poussée Gideon à la supporter. Et pourtant, elle avait là la preuve surprenante qu'il n'en était rien. Ou alors, quelque chose avait... Changé ?

- Je... J...

Sa gorge se serra tellement fort qu'elle crue étouffée au moment de ravaler les sanglots qui avaient menacé de la secouer à l'instant. Elle ferma les yeux et porta malgré elle ses mains au niveau de sa gorge. Sa silhouette de raidit un instant avant qu'elle ne parvienne à expirer.

L'instant lui avait paru durer une éternité, elle avait senti comme un horrible carcan l'enserré. Mais, elle semblait s'en être libérée. Elle ne se sentait pas mieux pour autant. Au contraire, il lui semblait être plus faible que jamais.

Pour autant, jamais elle n'aurait, pour tout l'or du monde, refusé la proposition de Gideon. Alors, elle rouvrit les yeux et avec un léger sourire, elle acquiesça.

- Je veux bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mar 13 Nov 2018 - 21:27

Gideon n'avait pas regarder directement Midori en lui proposant d'aller se promener. C'est pour ça qu'il fut surpris par la voix un peu étranglée de la jeune fille. Il se tourna vers elle et c'est à ce moment-là qu'il remarqua qu'elle pleurait ou avait pleurer encore. Il était tellement absorbé par ses propres pensées qu'il n'avait même pas remarquer. Il s'en voulut un peu de ne pas avoir fait attention plus tôt.

Quand elle ne reprit pas la parole toute de suite et sembla chercher son souffle, il commença à s'inquiéter.

"Midori?" commença-t-il à dire juste une seconde avant qu'elle reprenne la parole. Elle accepta sa proposition et il réfléchit vite à comment réagir. Il décida de reprendre comme si de rien n'était.

"D'accord... alors tu voudrais faire quoi ? Aller dans le centre-ville? Ou rester au bord de mer, sur la plage? Je connais quelques magasins qui doivent être encore ouvert, dont des konbini, si tu as faim..."

Il ne savait pas trop quoi lui proposer vu qu'il ne savait pas trop dans quel état d'esprit elle était. Le petit bateau arriva à destination et Gideon sortit le premier. Une fois sur le pont, il tendit la main à Midori pour l'aider à sortir et ajouta:

"Bref, on peut faire comme tu veux."

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 21
■ Messages : 226
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
En ligne
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 14 Nov 2018 - 9:18

Gideon lui offrait le choix. C'était très gentil de sa part. Mais elle n'avait aucune envie de prendre de décision, ni de responsabilité. De toute façon, elle devait déjà faire attention à ce que ses jambes de ne la trahissent pas. Ce qui finit tout de même par arriver au moment de poser le pied sur le ponton.

Heureusement, elle avait saisie la main de Gideon et si elle s'effondra contre lui, elle put néanmoins rester debout grâce à son aide. Posant ses mains contre son torse, elle reprit son équilibre et ses appuis. Levant les yeux vers lui, elle lui fit à nouveau le même sourire.

- Je m'en remets à toi.

Ses mots pouvaient être surinterprétés ou prêter à confusion. Il fallait dire qu'elle s'exprimait rarement avec un tel abandon ou avec si peu de prudence. Mais les circonstances étaient définitivement particulière.

En vérité, elle ne sentait pas l'énergie de réfléchir, même à une chose qui pouvait paraitre aussi simple que de choisir sa prochaine destination pour la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 28
■ Messages : 265
■ Inscrit le : 09/02/2018

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Gideon Tanaka
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  Mer 14 Nov 2018 - 15:07

Le jeune homme ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle trébuche de la sorte. Il lui tenait la main pour que dans la seconde qui suive, elle tombe pile sur lui. D'instinct, il avait lâcher sa main pour l'attraper par le haut des bras. Ce ne fut pas suffisant cependant et elle dût s'appuyer sur lui pour se redresser. Quand elle le regarda et dit qu'elle s'en remettait à lui, la confusion pouvait se lire clairement sur le visage de Gideon.

Il ne savait pas trop comment interprété sa phrase alors il décida vite de cacher sa confusion et prit cela pour une réponse à ses questions de toute à l'heure.

"D'accord"

Il prit la main gauche de Midori dans sa main droite, recula un peu et l'entraina à sa suite en direction de la terre ferme. Comme elle semblait à avoir du mal à rester debout, le seul moyen qu'il avait trouver pour éviter qu'elle tombe de nouveau était de la tenir fermement par la main. Il s'arrêta de marcher une fois les pieds sur la terre ferme du port. Il regarda autour de lui en lâchant la main de Midori. Il mit quelques secondes pour se rappeler le chemin et se remit en route.

"Hmm en fait, j'ai faim, alors c'est parti pour trouver un kobini encore ouvert."

Il regarda brièvement sa montre pour connaitre l'heure. Il était un peu tard mais la plupart des magasins du coin étaient encore ouvert. Ils craignaient donc pas grand chose à être encore dehors à cette heure-ci.

---------------------------------

Gideon te parle en #0066ff pour le Japonais et en #006633 pour l'Anglais

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Là ou les coeurs chavirent [PV Gideon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; centre ville :: La plage-
Sauter vers: