Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5012
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 2è année »
En ligne
(#) Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 13 Déc 2018 - 18:27

Il faisait encore nuit noir quand j'ouvris les yeux. Une insomnie de plus me dis-je avant même de poser mes yeux sur mon téléphone pour voir l'heure. Trois heure du matin. Et bah, je me réveillais de plus en plus tôt. il n'y avait pas vraiment de raison à ça. Enfin, j'imagine en tout cas. Surement un petit stress pour les cours ou pour un gros devoir à rendre dans les jours à venir. Ou alors, peut-être est-ce le fait de croiser Neil au club qui me mettait de plus en plus mal à l'aise. J'sais pas mais pour une raison inconnue, j'avais l'impression qu'il lisait en moi comme dans un livre ouvert et ça avait de quoi me perturber. De plus, ça se voyait très vite lors des heures de kyudo où mes résultats dépendaient bien souvent de sa présence ou non et de ma capacité à faire le vide le moment venu.

Assez parlé de lui cela dit. Si on voulait mon avis et une pensée positive pour me rendormir, ce serait plutôt grâce à l'idée que je verrais Akihito demain à la cantine ou avant les cours. Cette idée me mettait de suite de bonne humeur.

Cela dit, avant de me rendormir, je pris mon portable pour éclairé la pièce et retrouver ma petite boule de poils qui avait la fâcheuse manie depuis quelques jours à ronger tout ce qu'il trouvait. Il y a deux nuit, je l'avais bien retrouvé en train d'essayer de ronger le pied du lit d'en face alors... Mais rien, je ne le voyais nul part. Pas de bruit, pas de poids sur les couvertures de mon lit, rien que le calme planant dans la pièce noire.

Sur le coup, je fus seulement lasse de me dire qu'il était surement en dessous d'un lit et que je devais me lever pour vérifier ça. Ce que je fis finalement après avoir prononcé quelques " Chibi ? " inquiet. Étant seul depuis un moment dans la chambre, je me permis d'allumer la grande lampe sans trop me poser de question et c'est à ce moment que je constata l'horreur... la porte n'était pas du tout fermée et il avait du prendre ça comme une invitation à l'exploration. " Et merde ! " pensais-je au premier coup d’œil. Pendant deux -trois minutes, je me demandais ce que j'allais faire. Appeler un surveillant ? Non pas vraiment. C'était Mitsutada-sensei qui faisait la nuit aujourd'hui. Il en avait déjà marre de voir des bestioles partout alors dire qu'il y avait une évasion de plus le mettrait surement de très mauvaise humeur. Y aller seul en espérant ne pas se faire chopper ? Moui, c'est ce qu'il y avait de mieux à faire mais... J'sais pas, j'étais vraiment pas à l'aise à cette idée et je détestais me balader seul la nuit.

C'est dans ce moment là que ma recherche de solution divagua vers Aki ou Lutecya. La deuxième option me paraissait au début plus simple vue sont habitude à faire des plan osé mais entré dans la chambre des filles en pleine nuit... ça pouvait me rapporter une bonne punition si j'étais vu. Pas que ça m’intéresse mais bon. Akihito était bien plus réservé mais dans un sens, il était depuis un moment bien moins enclin à me refuser quelque chose et vue ma situation désespéré... je me sentais capable de lui faire les yeux de chien battu comme personne ne les as jamais fait.

Après avoir enfilé un gilet au-dessus de mon pyjama et mes pantoufles, je pris soin de sortir de la chambre sans un bruit pour rejoindre celle de mon petit ami. Je savais très bien qu'il ne dormait pas seul alors j'hésitais à toquer à la porte. Si c'est le coloc qui se réveille et non lui, aie, ça pouvait peut-être être mauvais pour moi. Je pris donc le téléphone que j'avais gardé avec moi pour m'éclairer pour lui sonner, en espérant que le sien était sur vibreur et qu'il l'entendrait. Dans le cas contraire et bien, je me déciderait à toquer en l’appelant discrètement.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 875
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 1è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 11 Avr 2019 - 20:41

La nuit était présentement tombée. Akihito avait passé toute la soirée à étudier pour sa matière principale qu’était l’histoire et la géographie. C’était ce qu’il avait le plus adoré lorsqu’il était au lycée et il avait décidé de continuer sur cette voie à l’université. Comme il avait bien conscience que le lendemain, il n’aurait pas de temps alloué aux révisions, il décida de tout donner aujourd’hui. Il y avait énormément de date ainsi que de chiffre à retenir, ce dont il n’avait pas beaucoup de difficulté. Il avait toujours vécu dans des pays avec une très longue histoire, sauf les États-Unis, mais comme son séjour fut cours, il n’en tenait pas compte. Il passa plusieurs heures à réviser à sa table qui lui était dédiée dans la chambre. Il avait un coloc, donc dès que les cours furent achevés, il s’était précipité pour commencer dans l’immédiat. Il ne pouvait pas retarder le tout et continuer son étude aux petites heures du matin. Celui qui partageait sa chambre n’accepterait jamais cela.

Après sa session d’étude, il referma ses cahiers de notes ainsi que ses manuels. Il s’étira tout en enlevant ses lunettes. Dire que cela était seulement pour le look… Le voilà maintenant avec de vraies lunettes puisque sa vision n’était plus fonctionnelle sans ses verres. Il se demanda s’il serait capable de trouver le sommeil cette nuit. Même s’il se faisait une raison bien rationnel, son corps de semblait pas être du même avis. Il allait voir son petit ami. Rien de plus, rien de moins. Ce n’était pas comme si c’était quelque chose d’exceptionnellement rare. Mais peu importe comment il le présentait dans sa tête, son corps refusait de l’écouter.

Mais ce n’était tout de même pas ce qui allait l’empêcher de se retrouver dans son lit. Il vida ses poches de pantalons, laissant soigneusement son téléphone portable sur le coin de son bureau. Tout ce dont Akihito espérait c’est que son senpai n’ait pas encore l’idée de traîner son appareil photo et de prendre des clichés de lui. Il s’était déjà fait avoir plusieurs fois. Il comprenait très bien la passion pour son petit copain pour la photographie, mais rien ne l’obligeait de le prendre lui. Il se voyait déjà, n’était-ce pas déjà suffisant?

Peu importe, Akihito se débarrassa de ses vêtements pour ensuite se faufiler sous les couvertures. Il dérangea Hikaru qui dormait déjà paisiblement sur son lit, mais bien vite, il revint se coller sur son maître pour retrouver le sommeil tout en ronronnant.

Cela prit tout de même pas mal de temps avant que le premier année en littérature ne puisse complètement s’abandonner à Morphée. Mais son repos fut très bref puisque des vibrations de son téléphone portable l’extirpa de son sommeil.

Confus, il tendit une main vers celui-ci. Il ouvrit les yeux, mais n’arrivait pas du tout à apercevoir de qui il s’agissait. Il tira les couvertures contre le mur pour s’en défaire avant d’aggriper ses lunettes. Maintenant avec sa deuxième vision, il put lire le nom de la personne pour laquelle son cœur battait depuis déjà plus d’un an. Il ne comprenait aucunement pourquoi celui-ci l’appelait en pleine nuit, mais maintenant qu’il était réveillé, aussi bien décrocher!

- Qui a-t-il, Rikuo…?

L’intonation de sa voix trahissait aisément son réveil involontaire nocturne. Il chuchota également pour ne pas réveiller son coloc qui semblait dormir à point fermé. Son copain annonça donc qu’il était tout juste de l’autre côté de sa porte de chambre. Quelque peu exaspéré, Akihito se leva et alla lui ouvrir. Il était qu’en boxer, mais ensuite, à l’heure qui était surtout, il n’aura personne d’autre que son petit copain. Le binoclard savait éperdument que son senpai ne lui ferait jamais un sale tour, donc en effet, il tomba face à face avec lui. Il raccrocha bien sûr son téléphone.

- Que fais-tu là?

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5012
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 2è année »
En ligne
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 18 Avr 2019 - 7:07

Je paniquais un peu en attendant le bip du téléphone. Décroche, décroche... S'il te plait ! Je ne savais pas ce que je pourrais avoir comme plan B si j'étais seul dans cette situation. Appeler un surveillant ? Non non, c'était Mitsutada-sensei aujourd'hui, s'il savait que j'avais encore perdu mon chien, il allait me trucider et prévenir les parents pour qu'ils viennent s'occuper de la petite boule de poils chérie. Non non, Pas ça ! Il n'était peut-être pas à moi à l'origine mais j'y tenais comme à la prunelle de mes yeux.

Enfin, après quelques secondes qui me parurent interminables, mon petit ami décrocha l'appel sur un ton pas très réveillé évidement.

- Qui a-t-il, Rikuo…?

Rien qu'à l'entendre, on pouvait deviner qu'il était habitué à mes fraques et appel en tout genre. J'ailais balbutier un truc comme quoi j'espérais ne pas le réveiller mais c'était comme lui demander s'il faisait beau en cette journée ensoleillée... En gros, ça servait à rien.

- Je... Je suis devant ta porte, tu veux bien venir deux minutes ? Je crois que j'ai un gros problème...

Il ne prit pas trop de temps à venir m'ouvrir la porte, à peine habillé. En temps normal, j'aurais rougi rien qu'à l'idée d'imaginer ce qu'il avait sous le boxer mais mon esprit était trop préoccuper pour me perdre dans mes divagations sexuelles.

- Que fais-tu là?  Me dit-il encore un peu endormi et certainement sous le coup de la surprise. C'est vrai que les escapades nocturnes... C'était pas trop notre truc. Enfin, pas de cette manière là.

Je balbutia quelques trucs incompréhensible au sujet de Chibi avant de me reprendre finalement dans des phrases correctes.

- C'est, c'est un accident ! Chibi à profiter de la porte entre ouverte et... Il doit être quelque part dans les couloirs. J'aurais bien demander à un surveillant de m'aider mais c'est Mitsutada qui gère aujourd'hui et s'il retrouve Chibi avant moi, je suis dans le pétrin. Il risque de m'obliger à le renvoyer chez moi... Tu est le seul à pouvoir m'aider à le retrouver !

Dis-je tout en joignant les mains en signe de supplication.

Il allait me maudire de le déranger en pleine nuit pour farfouiller dans les couloirs la nuit mais... Il était ma seule chance.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)


Dernière édition par Rikuo Morisada le Mar 6 Aoû 2019 - 17:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 875
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 1è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyVen 26 Juil 2019 - 20:57

Le plus âgé supplia le premier année de lui venir en aide. Aucun doute possible lors la voix de son senpai arriva à ses oreilles à travers de l’appareil électronique. Si ça avait été n’importe qui d’autre, Akihito aurait simplement raccroché l’appel sans même prendre la peine de se lever de son lit. Qu’est-ce que l’amour pouvait bien lui faire faire… C’était quelque chose d’inexplicable et dont il ne pourra fort probablement jamais pouvoir mettre les mots sur ce sentiment. Même si au début de leur relation, cela l’irritait de temps à autre, autant que maintenant il l’avait pleinement accepté et se laisser un peu plus aller par ce que son cœur lui dictait de faire. Justement; ouvrir la porte à son senpai encore paniqué par une raison qui allait probablement le dépasser encore. Cela ne devrait jamais être aussi pire que la fois où il avait été pris sur le toit avec Lutecya.

Les paroles du deuxième année de l’université était tout simplement incompréhensible pour le binoclard. Sincèrement, il aurait bien voulu dire à son senpai d’arrêter de faire des bruits avec sa bouche. Par contre, il distingua un mot dans tout le brouhaha de l’aîné; Chibi. À ce moment précis, le kouhai comprit que sa nuit de sommeil venait de s’arrêter là. Dès qu’il mentionnait le nom de son chien, il était inévitable qu’une catastrophe s’était produite. Dans un soupir incontrôlé, Rikuo reprit le tout plus calmement… dans un certain sens.

Commencer sa sentence par « C’est un accident » n’allait certainement pas rassurer Akihito. Malgré tout, il écouta son amoureux jusqu’au bout en analysant du mieux qu’il pouvait après son réveil forcé. Il doutait qu’il soit le seul à qui il pouvait lui demandé de l’aide. Après, si quelque chose arrivait à Hikaru, il sera le premier à se tourner vers Rikuo vu leur relation. Et puis, comment refuser face à un visage comme celui qui lui faisait en ce moment?

- Bien. Tu me laisses simplement le temps de m’habiller?

Il n’allait tout de même pas sortir dans cet accoutrement. Malgré que Rikuo ne dirait probablement pas non à cette demande, mais s’ils tombaient sur le surveillant… Il préférait ne pas y penser. Il referma doucement la porte puisque ça serait bien le comble si Hikaru partait lui aussi en expédition nocturne. Il se dépêcha de se changer afin d’enfiler un pantalon, un chandail ainsi que des bas. Il attrapa ses souliers et ouvrit de nouveau la porte qu’il referma derrière lui. Il chaussa ses souliers.

- Tu as une idée où il serait caché?

Peut-être que l’étudiant de deuxième année avait déjà fouillé quelques endroits. Si ce n’était pas qu’ils seraient en pleine nuit à chercher à l’aveuglette un chien, peut-être qu’Akihito aurait pu profiter de ce genre de moment pour autre chose. Mais la priorité était bien ailleurs pour le moment.

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5012
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 2è année »
En ligne
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyMar 6 Aoû 2019 - 17:37

S'il avait hésité plus longuement, je serais certainement repartit dans des excuses interminables, cherchant le moindre détail utile pour le convaincre que j'avais vraiment besoin de lui sur le coup mais, avant même que je ne pu rouvrir la bouche, le son de sa voix se fit entendre, le ton résigné habituel.

" Bien. Tu me laisses simplement le temps de m’habiller ? "

Et après un rapide signe de tête affirmatif de ma part, il referma la porte pour se changer. Ca pouvais paraitre con mais, je n'en revenais toujours pas qu'il vienne à mon secours aussi vite après les je-ne-sais-combientième-fois de l'année où je m'étais retrouvé dans de sales histoires. A croire qu'il s'était tout simplement habitué au fait que j'étais un aimant à problèmes... et qu'il le supportait malgré tout. C'était touchant dans un sens même si la honte de me dire que j'étais une fois de plus un boulet me traversa l'esprit en mode douche froide.

Alors que j'entendais des pas dans la chambre face à moi, rassurée à l'idée de ne plus être seul dans cette enquête involontaire, je ne pouvais m'empêcher de regarder frénétiquement chaque entrée du couloir de peur qu'un surveillant ne nous choppe déjà en pleine sortie nocturne. Bon, on était certes pas encore en train d'enfreindre le règlement, après tout, j'étais peut-être là pour vite reprendre un truc que j'avais oublié mais... mais... bon, je n'ai pas d'explication mais le stress me faisait faire des choses étranges voilà tout.

La porte s'ouvrit subitement et, malgré le peu de bruit de celle-ci, je ne pu m'empêcher de sursauter un peu. J'étais vraiment naze niveau self-controle en temps normal alors là... Mais mon compagnon devait y être habitué depuis le temps car il me posa de suite des questions sur l'emplacement où pourrait se trouver Chibi.

" Tu as une idée où il serait caché ? "

" Et bien, je pensais qu'il serait tout simplement dans le couloir vu qu'il ne va jamais loin d'habitude mais là, je ne l'ai pas vu en sortant. Quelqu'un à du laisser une porte de dehors ouverte ou je ne sais quoi... "

Elémentaire mon cher Watson, un chien, ca n'ouvre pas les portes mais bon, savoir comment il est sortit ne nous aideras pas plus à le retrouver.

" Et s'il est dehors... s'il est dans le parc, dans la cours ou... ou s'il était carrement sortit du campus ?! On arrivera jamais à le retrouver dans le noir ! C'est pas un grand chien et, à part le parc il ne connait pas trop les lieux... Comment il va faire pour se retrouver ?! "

Et voilà qu'en réfléchissant, je me remettais à paniquer. Calme Rikuo, caaaaalme... tu n'es pas seul.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; Le Lycée :: Les dortoirs-
Sauter vers: