Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5909
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
En ligne
(#) Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 13 Déc 2018 - 18:27

Il faisait encore nuit noir quand j'ouvris les yeux. Une insomnie de plus me dis-je avant même de poser mes yeux sur mon téléphone pour voir l'heure. Trois heure du matin. Et bah, je me réveillais de plus en plus tôt. il n'y avait pas vraiment de raison à ça. Enfin, j'imagine en tout cas. Surement un petit stress pour les cours ou pour un gros devoir à rendre dans les jours à venir. Ou alors, peut-être est-ce le fait de croiser Neil au club qui me mettait de plus en plus mal à l'aise. J'sais pas mais pour une raison inconnue, j'avais l'impression qu'il lisait en moi comme dans un livre ouvert et ça avait de quoi me perturber. De plus, ça se voyait très vite lors des heures de kyudo où mes résultats dépendaient bien souvent de sa présence ou non et de ma capacité à faire le vide le moment venu.

Assez parlé de lui cela dit. Si on voulait mon avis et une pensée positive pour me rendormir, ce serait plutôt grâce à l'idée que je verrais Akihito demain à la cantine ou avant les cours. Cette idée me mettait de suite de bonne humeur.

Cela dit, avant de me rendormir, je pris mon portable pour éclairé la pièce et retrouver ma petite boule de poils qui avait la fâcheuse manie depuis quelques jours à ronger tout ce qu'il trouvait. Il y a deux nuit, je l'avais bien retrouvé en train d'essayer de ronger le pied du lit d'en face alors... Mais rien, je ne le voyais nul part. Pas de bruit, pas de poids sur les couvertures de mon lit, rien que le calme planant dans la pièce noire.

Sur le coup, je fus seulement lasse de me dire qu'il était surement en dessous d'un lit et que je devais me lever pour vérifier ça. Ce que je fis finalement après avoir prononcé quelques " Chibi ? " inquiet. Étant seul depuis un moment dans la chambre, je me permis d'allumer la grande lampe sans trop me poser de question et c'est à ce moment que je constata l'horreur... la porte n'était pas du tout fermée et il avait du prendre ça comme une invitation à l'exploration. " Et merde ! " pensais-je au premier coup d’œil. Pendant deux -trois minutes, je me demandais ce que j'allais faire. Appeler un surveillant ? Non pas vraiment. C'était Mitsutada-sensei qui faisait la nuit aujourd'hui. Il en avait déjà marre de voir des bestioles partout alors dire qu'il y avait une évasion de plus le mettrait surement de très mauvaise humeur. Y aller seul en espérant ne pas se faire chopper ? Moui, c'est ce qu'il y avait de mieux à faire mais... J'sais pas, j'étais vraiment pas à l'aise à cette idée et je détestais me balader seul la nuit.

C'est dans ce moment là que ma recherche de solution divagua vers Aki ou Lutecya. La deuxième option me paraissait au début plus simple vue sont habitude à faire des plan osé mais entré dans la chambre des filles en pleine nuit... ça pouvait me rapporter une bonne punition si j'étais vu. Pas que ça m’intéresse mais bon. Akihito était bien plus réservé mais dans un sens, il était depuis un moment bien moins enclin à me refuser quelque chose et vue ma situation désespéré... je me sentais capable de lui faire les yeux de chien battu comme personne ne les as jamais fait.

Après avoir enfilé un gilet au-dessus de mon pyjama et mes pantoufles, je pris soin de sortir de la chambre sans un bruit pour rejoindre celle de mon petit ami. Je savais très bien qu'il ne dormait pas seul alors j'hésitais à toquer à la porte. Si c'est le coloc qui se réveille et non lui, aie, ça pouvait peut-être être mauvais pour moi. Je pris donc le téléphone que j'avais gardé avec moi pour m'éclairer pour lui sonner, en espérant que le sien était sur vibreur et qu'il l'entendrait. Dans le cas contraire et bien, je me déciderait à toquer en l’appelant discrètement.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 880
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 2è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 11 Avr 2019 - 20:41

La nuit était présentement tombée. Akihito avait passé toute la soirée à étudier pour sa matière principale qu’était l’histoire et la géographie. C’était ce qu’il avait le plus adoré lorsqu’il était au lycée et il avait décidé de continuer sur cette voie à l’université. Comme il avait bien conscience que le lendemain, il n’aurait pas de temps alloué aux révisions, il décida de tout donner aujourd’hui. Il y avait énormément de date ainsi que de chiffre à retenir, ce dont il n’avait pas beaucoup de difficulté. Il avait toujours vécu dans des pays avec une très longue histoire, sauf les États-Unis, mais comme son séjour fut cours, il n’en tenait pas compte. Il passa plusieurs heures à réviser à sa table qui lui était dédiée dans la chambre. Il avait un coloc, donc dès que les cours furent achevés, il s’était précipité pour commencer dans l’immédiat. Il ne pouvait pas retarder le tout et continuer son étude aux petites heures du matin. Celui qui partageait sa chambre n’accepterait jamais cela.

Après sa session d’étude, il referma ses cahiers de notes ainsi que ses manuels. Il s’étira tout en enlevant ses lunettes. Dire que cela était seulement pour le look… Le voilà maintenant avec de vraies lunettes puisque sa vision n’était plus fonctionnelle sans ses verres. Il se demanda s’il serait capable de trouver le sommeil cette nuit. Même s’il se faisait une raison bien rationnel, son corps de semblait pas être du même avis. Il allait voir son petit ami. Rien de plus, rien de moins. Ce n’était pas comme si c’était quelque chose d’exceptionnellement rare. Mais peu importe comment il le présentait dans sa tête, son corps refusait de l’écouter.

Mais ce n’était tout de même pas ce qui allait l’empêcher de se retrouver dans son lit. Il vida ses poches de pantalons, laissant soigneusement son téléphone portable sur le coin de son bureau. Tout ce dont Akihito espérait c’est que son senpai n’ait pas encore l’idée de traîner son appareil photo et de prendre des clichés de lui. Il s’était déjà fait avoir plusieurs fois. Il comprenait très bien la passion pour son petit copain pour la photographie, mais rien ne l’obligeait de le prendre lui. Il se voyait déjà, n’était-ce pas déjà suffisant?

Peu importe, Akihito se débarrassa de ses vêtements pour ensuite se faufiler sous les couvertures. Il dérangea Hikaru qui dormait déjà paisiblement sur son lit, mais bien vite, il revint se coller sur son maître pour retrouver le sommeil tout en ronronnant.

Cela prit tout de même pas mal de temps avant que le premier année en littérature ne puisse complètement s’abandonner à Morphée. Mais son repos fut très bref puisque des vibrations de son téléphone portable l’extirpa de son sommeil.

Confus, il tendit une main vers celui-ci. Il ouvrit les yeux, mais n’arrivait pas du tout à apercevoir de qui il s’agissait. Il tira les couvertures contre le mur pour s’en défaire avant d’aggriper ses lunettes. Maintenant avec sa deuxième vision, il put lire le nom de la personne pour laquelle son cœur battait depuis déjà plus d’un an. Il ne comprenait aucunement pourquoi celui-ci l’appelait en pleine nuit, mais maintenant qu’il était réveillé, aussi bien décrocher!

- Qui a-t-il, Rikuo…?

L’intonation de sa voix trahissait aisément son réveil involontaire nocturne. Il chuchota également pour ne pas réveiller son coloc qui semblait dormir à point fermé. Son copain annonça donc qu’il était tout juste de l’autre côté de sa porte de chambre. Quelque peu exaspéré, Akihito se leva et alla lui ouvrir. Il était qu’en boxer, mais ensuite, à l’heure qui était surtout, il n’aura personne d’autre que son petit copain. Le binoclard savait éperdument que son senpai ne lui ferait jamais un sale tour, donc en effet, il tomba face à face avec lui. Il raccrocha bien sûr son téléphone.

- Que fais-tu là?

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5909
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
En ligne
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 18 Avr 2019 - 7:07

Je paniquais un peu en attendant le bip du téléphone. Décroche, décroche... S'il te plait ! Je ne savais pas ce que je pourrais avoir comme plan B si j'étais seul dans cette situation. Appeler un surveillant ? Non non, c'était Mitsutada-sensei aujourd'hui, s'il savait que j'avais encore perdu mon chien, il allait me trucider et prévenir les parents pour qu'ils viennent s'occuper de la petite boule de poils chérie. Non non, Pas ça ! Il n'était peut-être pas à moi à l'origine mais j'y tenais comme à la prunelle de mes yeux.

Enfin, après quelques secondes qui me parurent interminables, mon petit ami décrocha l'appel sur un ton pas très réveillé évidement.

- Qui a-t-il, Rikuo…?

Rien qu'à l'entendre, on pouvait deviner qu'il était habitué à mes fraques et appel en tout genre. J'ailais balbutier un truc comme quoi j'espérais ne pas le réveiller mais c'était comme lui demander s'il faisait beau en cette journée ensoleillée... En gros, ça servait à rien.

- Je... Je suis devant ta porte, tu veux bien venir deux minutes ? Je crois que j'ai un gros problème...

Il ne prit pas trop de temps à venir m'ouvrir la porte, à peine habillé. En temps normal, j'aurais rougi rien qu'à l'idée d'imaginer ce qu'il avait sous le boxer mais mon esprit était trop préoccuper pour me perdre dans mes divagations sexuelles.

- Que fais-tu là?  Me dit-il encore un peu endormi et certainement sous le coup de la surprise. C'est vrai que les escapades nocturnes... C'était pas trop notre truc. Enfin, pas de cette manière là.

Je balbutia quelques trucs incompréhensible au sujet de Chibi avant de me reprendre finalement dans des phrases correctes.

- C'est, c'est un accident ! Chibi à profiter de la porte entre ouverte et... Il doit être quelque part dans les couloirs. J'aurais bien demander à un surveillant de m'aider mais c'est Mitsutada qui gère aujourd'hui et s'il retrouve Chibi avant moi, je suis dans le pétrin. Il risque de m'obliger à le renvoyer chez moi... Tu est le seul à pouvoir m'aider à le retrouver !

Dis-je tout en joignant les mains en signe de supplication.

Il allait me maudire de le déranger en pleine nuit pour farfouiller dans les couloirs la nuit mais... Il était ma seule chance.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)


Dernière édition par Rikuo Morisada le Mar 6 Aoû 2019 - 17:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 880
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 2è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyVen 26 Juil 2019 - 20:57

Le plus âgé supplia le premier année de lui venir en aide. Aucun doute possible lors la voix de son senpai arriva à ses oreilles à travers de l’appareil électronique. Si ça avait été n’importe qui d’autre, Akihito aurait simplement raccroché l’appel sans même prendre la peine de se lever de son lit. Qu’est-ce que l’amour pouvait bien lui faire faire… C’était quelque chose d’inexplicable et dont il ne pourra fort probablement jamais pouvoir mettre les mots sur ce sentiment. Même si au début de leur relation, cela l’irritait de temps à autre, autant que maintenant il l’avait pleinement accepté et se laisser un peu plus aller par ce que son cœur lui dictait de faire. Justement; ouvrir la porte à son senpai encore paniqué par une raison qui allait probablement le dépasser encore. Cela ne devrait jamais être aussi pire que la fois où il avait été pris sur le toit avec Lutecya.

Les paroles du deuxième année de l’université était tout simplement incompréhensible pour le binoclard. Sincèrement, il aurait bien voulu dire à son senpai d’arrêter de faire des bruits avec sa bouche. Par contre, il distingua un mot dans tout le brouhaha de l’aîné; Chibi. À ce moment précis, le kouhai comprit que sa nuit de sommeil venait de s’arrêter là. Dès qu’il mentionnait le nom de son chien, il était inévitable qu’une catastrophe s’était produite. Dans un soupir incontrôlé, Rikuo reprit le tout plus calmement… dans un certain sens.

Commencer sa sentence par « C’est un accident » n’allait certainement pas rassurer Akihito. Malgré tout, il écouta son amoureux jusqu’au bout en analysant du mieux qu’il pouvait après son réveil forcé. Il doutait qu’il soit le seul à qui il pouvait lui demandé de l’aide. Après, si quelque chose arrivait à Hikaru, il sera le premier à se tourner vers Rikuo vu leur relation. Et puis, comment refuser face à un visage comme celui qui lui faisait en ce moment?

- Bien. Tu me laisses simplement le temps de m’habiller?

Il n’allait tout de même pas sortir dans cet accoutrement. Malgré que Rikuo ne dirait probablement pas non à cette demande, mais s’ils tombaient sur le surveillant… Il préférait ne pas y penser. Il referma doucement la porte puisque ça serait bien le comble si Hikaru partait lui aussi en expédition nocturne. Il se dépêcha de se changer afin d’enfiler un pantalon, un chandail ainsi que des bas. Il attrapa ses souliers et ouvrit de nouveau la porte qu’il referma derrière lui. Il chaussa ses souliers.

- Tu as une idée où il serait caché?

Peut-être que l’étudiant de deuxième année avait déjà fouillé quelques endroits. Si ce n’était pas qu’ils seraient en pleine nuit à chercher à l’aveuglette un chien, peut-être qu’Akihito aurait pu profiter de ce genre de moment pour autre chose. Mais la priorité était bien ailleurs pour le moment.

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5909
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
En ligne
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyMar 6 Aoû 2019 - 17:37

S'il avait hésité plus longuement, je serais certainement repartit dans des excuses interminables, cherchant le moindre détail utile pour le convaincre que j'avais vraiment besoin de lui sur le coup mais, avant même que je ne pu rouvrir la bouche, le son de sa voix se fit entendre, le ton résigné habituel.

" Bien. Tu me laisses simplement le temps de m’habiller ? "

Et après un rapide signe de tête affirmatif de ma part, il referma la porte pour se changer. Ca pouvais paraitre con mais, je n'en revenais toujours pas qu'il vienne à mon secours aussi vite après les je-ne-sais-combientième-fois de l'année où je m'étais retrouvé dans de sales histoires. A croire qu'il s'était tout simplement habitué au fait que j'étais un aimant à problèmes... et qu'il le supportait malgré tout. C'était touchant dans un sens même si la honte de me dire que j'étais une fois de plus un boulet me traversa l'esprit en mode douche froide.

Alors que j'entendais des pas dans la chambre face à moi, rassurée à l'idée de ne plus être seul dans cette enquête involontaire, je ne pouvais m'empêcher de regarder frénétiquement chaque entrée du couloir de peur qu'un surveillant ne nous choppe déjà en pleine sortie nocturne. Bon, on était certes pas encore en train d'enfreindre le règlement, après tout, j'étais peut-être là pour vite reprendre un truc que j'avais oublié mais... mais... bon, je n'ai pas d'explication mais le stress me faisait faire des choses étranges voilà tout.

La porte s'ouvrit subitement et, malgré le peu de bruit de celle-ci, je ne pu m'empêcher de sursauter un peu. J'étais vraiment naze niveau self-controle en temps normal alors là... Mais mon compagnon devait y être habitué depuis le temps car il me posa de suite des questions sur l'emplacement où pourrait se trouver Chibi.

" Tu as une idée où il serait caché ? "

" Et bien, je pensais qu'il serait tout simplement dans le couloir vu qu'il ne va jamais loin d'habitude mais là, je ne l'ai pas vu en sortant. Quelqu'un à du laisser une porte de dehors ouverte ou je ne sais quoi... "

Elémentaire mon cher Watson, un chien, ca n'ouvre pas les portes mais bon, savoir comment il est sortit ne nous aideras pas plus à le retrouver.

" Et s'il est dehors... s'il est dans le parc, dans la cours ou... ou s'il était carrement sortit du campus ?! On arrivera jamais à le retrouver dans le noir ! C'est pas un grand chien et, à part le parc il ne connait pas trop les lieux... Comment il va faire pour se retrouver ?! "

Et voilà qu'en réfléchissant, je me remettais à paniquer. Calme Rikuo, caaaaalme... tu n'es pas seul.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 880
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 2è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyJeu 29 Aoû 2019 - 21:43

Décidément, Rikuo s’emportait toujours vite dans toutes les situations peu probables qui pourraient arriver. Une chance qu’Akihito était plus terre à terre, mais voir son amoureux s’affoler de cette manière, il en eut un pincement au cœur. Il s’approcha de l’étudiant à la chevelure sombre afin d’y apposer ses lèvres contre les siennes. Il était bien encore endormi, mais cela ne l’empêcha pas de venir à sa rescousse. Il espérait néanmoins que ce baiser puisse potentiellement redonner confiance à l’étudiant.

- On va le retrouver, ne t’inquiète pas.

Il lui avait chuchoté après avoir mis fin au baiser. Ce n’était pas à donnant quelques signes d’affection qu’ils allaient mettre la main sur le fugueur.

- Commençons par chercher sur le campus. Dis-toi qu’il ne peut pas être dans l’école puisque les portes sont barrées.

Ça faisait déjà un endroit en moins à chercher. Dire qu’au départ, il serait complètement agacé par ce genre de situation… Mais il fallait croire qu’avec des sentiments amoureux envers une personne avait pour effet de le rendre plus tolérant. En même temps, il n’était pas irritable. Comme si en fait, ça lui le poussait justement à venir en aide. C’était en fait des sentiments contradictoires qui se passaient, mais en bout de ligne, il était heureux d’aider Rikuo, même en plein milieu de la nuit.

Mais avant de se lancer directement dans les recherches, il fixa les yeux dorés du jeune homme de sa hauteur.

- Tu aurais une nourriture spéciale que Chibi aime beaucoup?

Rien ne garantissait que ce plan fonctionnerait, mais à l’odeur d’une gâterie proche, peut-être que ça donnera un avantage. Akihito tendit tout de même une oreille attentive à si jamais un bruit se fit. Après, il devra aussi penser rapidement à une excuse crédible pour si les deux tourtereaux se font pincés par un surveillant. Il aimait Rikuo, mais le laisser bafouiller une excuse incompréhensible ne serait pas le meilleur plan. Après… c’était bien dans les couloirs qu’ils risquaient de croiser la présence du personnel, mais c’était aussi le premier lieu à explorer.

Le plus jeune extirpa de sa poche de pantalon son téléphone portable. Il le tendit ensuite vers Rikuo.

- Prend-le. Si jamais on se fait prendre, je dirai que j’étais venu récupérer mon téléphone.

Bon, après il n’avait pas de raison pour que les deux continuent de se balader dans les couloirs.

- On dira aussi que tu étais partis aux toilettes et qu’on retourne ensuite dans nos chambres.

Cette excuse était seulement valable pour le temps qu’ils étaient dans les dortoirs… Mais ça lui laissait le temps de penser à un autre scénario pour si jamais ils devaient mettre le pied dehors. Après, si ce petit mensonge n’était pas suffisant, Akihito était près à prendre le blâme de cette escapade nocturne. Son amoureux avait déjà assez de soucis comme ça.

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
■ Age : 30
■ Messages : 2049
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyVen 30 Aoû 2019 - 22:11

« Allez Charlie.. T'es presque au milieu du chemin » En pleine ronde dans les couloirs des dortoirs, j'éclaire devant moi avec ma lampe. Comme d'habitude, il n'y a pas un chat, et un long silence règne aux alentours. Pas un bruit, pas un élève dissident qui se sentirait de braver la loi. J'enchaîne les virages, les oreilles prêtes à se dresser au moindre bruit.. Toujours rien. Quel ennui...

Enfin ça c'était jusqu'à ce que la lumière de ma lampe bute sur une petite forme noire au détour d'un couloir. Voilà pas que je découvre un chien beaucoup trop mignon, qui me fait presque hurler de joie, quitte à réveiller tout le monde. Une petite boule de poil que la petite fille en moi voit comme une peluche vivante, et qui erre comme ça en pleine nuit.. Ce serait pas acceptable de le laisser ici, alors après avoir remis mon cerveau à l'endroit, je l'embarque sous le bras comme on porte une planche et reprends ma ronde.

Chien sous l'aisselle, et ma lampe dans l'autre main, je me sens un peu cambrioleuse, et aussi drôle que ça puisse paraître, je suis pas certaine d'avoir envie de croiser qui que ce soit dans cette situation. Ma ronde se poursuit donc les étoiles pleins les yeux, je commence à me faire à l'idée de garder le chien.. Ça lui fera les pieds, à son maître négligeant.

Deuxième découverte de la soirée, je surprends deux élèves dans les couloirs.. Comme un genre de ninja des temps modernes, je me faufile jusqu'à eux, et d'un coup les éblouit avec ma lumière. Avec mon nouveau chien sous l'épaule, difficile de paraître crédible, mais je fais l'effort :

« Vous, pas un geste ! »

Maintenant que leurs visages sont noyés sous la lumière de ma Sainte-Lampe, j'arrive à remettre des noms sur leurs trognes. Je les ai déjà vus de visu, et je sais même que le plus grand est le propriétaire du chien que j'ai embarqué la minute d'avant. Je peux pas leur laisser le temps d'en placer une, alors je sors ma voix agaçante :

« Je veux rien entendre ! Pas d'excuses, rien. Retournez dans vos chambres de suite ou ça va mal finir pour vous ! Et réveillez personne sur le retour ! »

Je lève un peu la tête, affichant l'air fermé et strict qui convient à l'immense professionnelle que je suis.

« Et je garde le chien ! Fallait mieux veiller sur lui, ça vous apprendra »

Et toc, c'est ce que j'appelle une réussite critique.
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5909
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
En ligne
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyVen 20 Sep 2019 - 23:34

Akihito savait comment me calmer en un tour de main. Face à mon agitation, il gardait le plus grand sang-froid, ne laissant rien paraitre, avant de m'embrasser délicatement pour me faire revenir sur terre.

" On va le retrouver, ne t’inquiète pas. " Chuchota-t-il avant de repasser sans la moindre transition à la mission de la nuit : Trouver Chibi.

" Commençons par chercher sur le campus. Dis-toi qu’il ne peut pas être dans l’école puisque les portes sont barrées. "

De mon côté, j'avais encore du mal à changer de chaine. Encore surpris par son baiser, je me laissais à rougir bêtement alors qu'il avançait déjà des théories des plus utiles. J'étais certes habitués à ce genre de contacte entre nous mais j'étais toujours tendrement ému quand ces gestes d'affections venaient spontanément de lui, sans but de calmer une frustration ou me faire simplement taire.

" Ou... Oui. " Articulais-je faiblement avant de revenir complètement à moi.

J'étais enfin près à partir à l'aventure avec lui, sans le moindre risque que je n'explose d'une minute à l'autre à cause du stress et de l'inquiétude. Je l'étais un peu, c'était bien normal mais je croyais enfin plus à l'idée de le retrouver sans le moindre drame. Que pourrait-il bien lui arriver dans l'établissement après tout ? A moins qu'un autre chien s'était lui aussi échappé... et qu'il était plus grand et plus agressif... et qu'il ... STOP ! On se détend !

" Tu aurais une nourriture spéciale que Chibi aime beaucoup ? "

Akihito venait par le plus grand des hasard de me ressortir d'une phase qui aurait pu relancer un élan de panique. Ouf, il l'ignorait surement mais même sans le vouloir, il réussissait à stopper des crises avant qu'elles n'apparaissent. Je réfléchissais deux minutes à sa question avant de lui répondre négativement.

" Malheureusement non. Il a éventré son sachet de friandises tout à l'heure. Il faut que je repasse à l'animalerie pour lui acheter quelque chose... " Dis-je l'air abattu.

Ca tombait mal. Très mal même mais il fallait croire que le sort s'acharnait contre moi. J'avais bien en tête l'envie d'aller lui prendre de simples croquettes dans sa gamelle mais il les boudait depuis quelques temps déjà, je le voyait mal courir vers elle alors qu'il avait un grand terrain de jeu à sa disposition.

" Et il fait la fine bouche avec ses croquettes alors... à moins de lui tomber dessus, je n'ai rien de vraiment attirant pour le faire venir. "

Il y avait bien sa couverture préféré en dehors de la nourriture et dieu sait qu'il aimait se jeter dessus rien qu'à sa vue mais je me voyais mal trimballer la couette partout dans l'établissement et trouver une excuse cohérente avec au cas où on se ferait prendre. A moins de simuler la crise de somnambulisme, et encore. J'allais justement demander à mon petit-ami ce que l'on pourrait bien faire si on se faisait chopper mais il semblait avoir déjà plusieurs coups d'avance sur moi, me tendant déjà son téléphone pour simuler une excuse.

" Prend-le. Si jamais on se fait prendre, je dirai que j’étais venu récupérer mon téléphone. On dira aussi que tu étais partis aux toilettes et qu’on retourne ensuite dans nos chambres. "

" D'accord. A moins que l'on tombe sur un surveillant sympa, je me voyais mal dire la vérité de toute façon. Ca devrait passer comme excuse je pense. " Dis-je tout en regardant le portable qu'il venait de me donner avant de le mettre dans ma poche.

Enfin "armés" de bonnes excuses et d'une bonne dose de courage, nous nous frayons un chemin dans les couloirs du dortoir à la recherche de la boule de poils. Pas de chance pour nous, il n'était non seulement pas le plus remuant et donc visible mais en plus, sa petite taille et son pelage noir lui donnait un certain avantage sur nous. Je croisais juste les doigts pour qu'il n'ai pas trouver une autre porte de chambre ouverte. imaginez le malaise s'il fallait s'incruster dans la chambre d'autres élèves endormis pour le récupéré. Bonjour l'angoisse.

Nous prenions nos rôles de détectives de la nuit plutôt à cœur, cherchant dans les moindres recoins et à l'affut du moindre bruit. La seule chose qui venait briser le silence était mes innombrables questions sur l'endroit où il pouvait être ainsi que les petits "Chibi ?" discrets que nous essayons de temps à autre pour attirer l'animal. Jusqu'à ce que...

" Vous, pas un geste ! "

Après le sursaut, un flash de lampe-torche nous tomba dessus, nous aveuglant de sa lumière au passage. J'étais mort de trouille et conscient qu'on venait de se faire prendre la main dans le sac en pleine escapade nocturne involontaire. J'étais prêt à bafouiller n'importe quoi pour nous sortir de là, oubliant presque les excuses bien ficelées qu'Akihito avait conçue peu de temps avant. Mais…

" Je veux rien entendre ! Pas d'excuses, rien. Retournez dans vos chambres de suite ou ça va mal finir pour vous ! Et réveillez personne sur le retour ! Et je garde le chien ! Fallait mieux veiller sur lui, ça vous apprendra ! "

Que... QUOI ?! Mais... mais... MON CHIBI ! Cette petite venait tout bonnement de s'enfuir avec mon chien sous le bras pour... me punir ?! Mais... C'était qui cette furie ?! Mon chien ! Mon toutou ! Il venait de se faire kidnapper sous mes yeux !

Mon premier réflexe fut de lui courir après pour la rattrapée mais au détour du couloir, elle avait tout bonnement disparu, emportant mon compagnon canin par la même occasion. Mais... J'allais faire quoi moi maintenant ?!

Honteux de m'être fait avoir ainsi, je rejoignis Akihito l'air dépité.

" On ne la retrouvera pas à cette heure. Elle court trop vite et elle peut être n'importe où. On fait quoi maintenant... ? " Dis-je complètement abattu.

A part retourner dans nos chambre pour réfléchir à un plan, je ne voyais plus quoi faire planté ici dans le couloir...

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 880
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 2è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptySam 21 Sep 2019 - 18:37

L’étudiant littéraire pouvait deviner en un coup d’œil que son petit ami tentait tant bien que de mal contenir son anxiété à l’intérieur de son corps. Ou du moins de le contrôler du mieux qu’il le pouvait. C’était étrange de constater à quel point les gens calmes comme lui pouvait attirer ceux avec de l’anxiété. Après, ce n’était pas un vrai problème en soi. La vie du binoclard était assez monotone pour accepter ces mini montagnes russes de temps en temps. Laisser Rikuo et Lutecya toujours ensemble dans ce genre de situation serait beaucoup trop chaotique, alors Akihito préférait largement qu’il se tourne vers lui.

Malheureusement ses plans se retrouvaient démunis de munition. Le petit cabot avait été bien intelligent de déchiqueter son sac de friandise. Il faudra bien que son maître trouve un tiroir inaccessible à la boule de poils pour le cacher. Sinon à la longue il y aura des problèmes de santé à force de ce gavé de la sorte. Mais le plus jeune décida de s’abstenir de ce commentaire. Cela ne fera qu’empirer la situation et il ne voulait pas que son petit ami retombe dans la panique. Le premier année réfléchit à une autre solution, mais rien ne lui venait en tête. Bon, il faudra donc que les deux hommes soient plus habiles que le chien.

Il pencha sa tête pour venir adosser son front contre celui du deuxième année.

- Ça va le faire.

Il ne pouvait pas le promettre, mais il fera les efforts pour que ça arrive. C’était aussi les seules paroles qu’il avait trouvé pour le garder sur terre avec lui. Ils mirent aussi en œuvre leur excuse qui –au final– ne pourra pas servir à leur sortir du pétrin. À peine ils étaient prêts à s’aventurer tel des ninjas qu’ils se sont faits repérer par une surveillante qui avait sous le bras la bête de Rikuo alors qu’ils avaient faits que quelques pas. Être au mauvais endroit au mauvais moment pouvait s’appliquer à eux. Du moins, seulement à moitié puisqu’ils avaient en effet retrouvé le chien. Le seul hic, c’est que l’adulte refusa de remettre l’animal de compagnie à son propriétaire. Akihito serra la mâchoire. Il s’était un peu habitué à cette lumière de lampe-torche qui l’avait aveuglé un peu plus tôt. Elle ne leur avait donné aucune chance de prononcer la moindre syllabe. Ils étaient tombés sur la mauvaise surveillante. Ça n’allait pas le faire…

Suivre de son regard bleu son amoureux fut la seule action qu’il exécuta. Il ne voyait pas le but de le faire lui aussi, surtout que ça ne ferait qu’attiser davantage la colère du personnel. Comme de fait, Rikuo revint les bras bredouilles. Elle s’était déjà évaporée dans les couloirs et ça ne serait pas étonnant de la voir repasser ici bientôt pour vérifier que les deux hommes ne flânaient pas encore là.

Un soupir s’échappa de la bouche du plus jeune.

- Je suis désolé, Rikuo…

Il avait conscience que ce n’était pas de sa faute, mais il se sentait mal pour son senpai. Il posa ses yeux sur la silhouette de son amoureux.

- Allons dans ta chambre.

Il aurait bien proposé la sienne, mais il avait un colocataire et les risques de le réveiller et qu’il pose des questions étaient trop élevés. De plus que de se faire dénoncer à un membre du personnel. Par contre, Rikuo était seul dans la sienne. Leur permettant de discuter et de trouver peut-être quelque chose pour que le deuxième année puisse retrouver son compagnon canin. Il suivit ensuite les pas de son aîné.

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 25
■ Messages : 5909
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons DOAUR5R Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
En ligne
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyMer 2 Oct 2019 - 11:11

Je ne savais pas quoi faire de plus dans cette situation. J'étais déboussolé par ce qui venait de sa passer mais j'avais bien conscience qu'on ne pourrait plus y faire grand chose ce soir. Il allait falloir abandonner et laisser Chibi aux mains de cette fille… Je doute qu'elle lui fasse du mal ou quoi que ce soit mais j'aurais préféré le retrouver et l'avoir à mes côtés le reste de la nuit, histoire de dormir sur mes deux oreilles mais bon…

" Je suis désolé, Rikuo… " Me chuchota Akihito quand je revint vers lui.

J'avais conscience qu'il n'y pouvait rien à la situation et puis, il avait essayé de m'aider depuis tout à l'heure alors je me voyais mal retourner ma colère ou ma déception contre lui. Il avait été là et c'était le principal. Dans le cas contraire, si j'avais assisté seul au kidnapping de Chibi, je crois que j'aurais foncé maintenant vers la chambre de mon petit-ami pour le réveiller en trombe en pleine panique. Là, j'étais juste calme. Abattu certes mais calme malgré tout…

Après une brève question de ma part sur quoi faire maintenant, Akihito me répondit simplement par ce qui me semblait être également la chose la plus juste à faire.

" Allons dans ta chambre. "

C'était soit ça soit retourner se coucher chacun de notre côté mais je n'avais pas envie de rester seul après ça. Du coup, sans un bruit, j'acquiesça dans un timide signe de tête avant de me remettre en route a ses côtés pour le chemin du retour.

Il fallait voir le côté positif des choses essayais-je de me dire intérieurement, au moins, nous n'avions pas fait le tour du campus avant d'être déçu de cette manière par des recherches effrénés… Et… Dans un sens, on savait que mon chien allait bien. Même si… il me manquait déjà…

Une fois ma chambre atteinte, on y pénétra en essayant de faire le moins de bruit possible. On avait eu notre dose de sensations pour ce soir et autant éviter d'avoir de réels ennuis que ce soit avec mes voisins ou un membre du personnel qui passerait par là. Cela dit, une fois la porte refermée derrière nous, je pris calmement Akihito dans mes bras. Ma tête logée sur son épaule, mes mains sur ses hanches, j'avais besoin de recharger un peu mes batteries et de me sentir rassuré. Cela pouvait paraitre bête mais j'avais vraiment besoin de ne pas me sentir seul sur le coup.

" Je ne pensais pas que ca se passerais ainsi… " Me lamentais-je avant de reprendre " Mais… merci d'avoir essayé de m'aider malgré tout Aki… "

C'était la première fois que j'utilisais un diminutif pour m'adresser à lui. En général, rien que l'idée de l'appeler par son prénom me satisfaisait pleinement mais là, je ne réfléchissais pas vraiment. C'était naturel et puis, j'avais besoin d'enfin lâcher la pression.

---------------------------------

Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 485001020
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons 462134pedolabyinnermachine
Tu veux un bonbon mon p'tit ?
► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Akihito Nagao
■ Age : 27
■ Messages : 880
■ Inscrit le : 27/10/2014

■ Mes clubs :
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons PUEZpDJ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Nov. 2013
Akihito Nagao
« A l'université ; 2è année »
http://nathiechan.storenvy.com/
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptyVen 18 Oct 2019 - 21:10

Akihito marchait silencieusement aux côtés de son copain. Ce n’était pas le temps de faire du bruit. Non seulement pour éviter de réveiller les autres étudiants qui devaient dormir à point fermer dans les chambres envoisinnantes, mais aussi pour ne pas retomber sur l’intervenante qui venait de les surprendre en flagrant délit. Plus vite qu’ils se rendraient à la chambre et plu vite le premier année pourra tenter de consoler l’aîné. Du moins, il espérait pouvoir réussir. Il avait conscience à quel point Rikuo tenait fermement à son petit chien Chibi. En ce mettant à sa place, il aurait probablement réagis de la même façon si Hikaru se faisait enlever pour un membre du personnel en pleine nuit.

Dès que la porte se referma derrière eux, le plus jeune se retrouva dans les bras du deuxième année. Dans l’élan de cette action, le binoclard enlaça également son petit ami pour lui donner davantage de réconfort. Il déposa avec précaution une de ses mains sur sa tête, entremêlant ses doigts et la chevelure noire de Rikuo.

- Ne t’en fais pas…

Il avait répondu d’une voix douce et calme, même si à l’intérieur, il bouillonnait. Par contre, il ne pouvait pas se permettre de démontrer sa frustration. Il se devait garder son calme. Mais un commentaire s’échappa de ses lèvres malgré tout.

- Cette peste…! On ira demain matin retrouver Chibi, elle n’a aucun droit de le garder comme ça.

Sans même qu’il ne s’en rende compte, ses dernières paroles sortir dans la langue de Molière. Aucune chance pour que son interlocuteur ne comprenne le moindre mot. Peut-être discernera-t-il le nom de son chien? Mais sans une information de la part de Rikuo, le premier année avait l’impression d’avoir employé sa langue natale.

Il le garda dans ses bras tout le temps dont son petit copain avait de besoin. S’il devait rester comme ça pendant trois heures de temps, alors il restera comme ça pendant trois heures de temps. Il ne se sentait pas du tout à l’aise de laisser la personne qui faisait battre son cœur seul dans un tel état. Il vint même apposer un léger baiser sur la tête du photographe amateur. Il était convaincu que s’il pouvait fumer une cigarette, il le ferait sur le champ. Par contre, les chambres n’étaient pas des endroits où fumer était permis.

- Viens, on va aller s’étendre dans ton lit…

Malgré les lamentations de son petit ami, Akihito trouvait que de s’étendre l’aiderait à se calmer. Il y avait aussi son téléphone portable qu’il devait récupérer au passage, mais cela pouvait bien attendre.

---------------------------------


#646B72 pour le japonais || #436492 pour le français || #4D426D pour l'anglais
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
■ Age : 30
■ Messages : 2049
■ Inscrit le : 31/03/2008

PNJ
« Non validé ; bouhouhou »
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons EmptySam 30 Nov 2019 - 22:35

Soudain, un doux fumet vient chatouiller les narines des deux jeunes hommes. Mais quelle est cette odeur qui PUE si bon ? MAIS ! C'est l'odeur de la mer- de chien dans laquelle Akihito a marché un peu plus tôt dans la soirée... Dommage... Il faut dire qu'on ne voit pas grand chose dans les couloirs non éclairés. Mister Karma a encore frappé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons  Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit agitée... mais pas pour de bonnes raisons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe High School ; Le Lycée :: Les dortoirs-
Sauter vers: