Revenir en haut
Aller en bas


Partagez | 
 

 Est-ce que tu m'entends eh oh ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kohta Nasumi
■ Age : 19
■ Messages : 44
■ Inscrit le : 15/02/2019

■ Mes clubs :


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Novembre 2015
Kohta Nasumi
« Elève ; en 3ème année »
(#) Est-ce que tu m'entends eh oh ?  Lun 25 Fév 2019 - 1:58

Il n’est pas question que Maman me colle de nouvelles heures de soutien imposées dont je n’ai vraiment pas besoin. C’est pour ça qu’aujourd’hui, j’ai décidé d’aller à la bibliothèque pour bosser des cours un peu plus complexes et détaillés que ceux qu’on nous donne en classe. Je sais que c’est risqué et que je devrais plutôt me contenter de bien revoir les bases qu’on nous inculque mais j’ai à la fois envie d’aller plus loin et de montrer à ma mère que je ne me tourne pas les pouces lorsqu’elle n’est pas en train de zieuter par-dessus mon épaule.

Et toute cette session d’apprentissage commence par le fait de prendre en photo l’intégralité des manuels que je viens de poser sur ma table pour envoyer une preuve à ma mère que je ne suis pas en train de bouffer du chocolat dans mon lit à quatorze heures.

En fait, j’ai même loupé l’heure de manger. Bon, ça, ça n’a rien à voir avec ma lubie du jour, c’est juste que j’ai trop dormi ce matin. Donc j’ai juste réussi à voler un bout de pain, parce que quand ils ont fermé la cantine, ils ont fermé la cantine et bordel de merde, tu ne rentres pas.

Ce qui n’aide pas ? La nana qui est a ramené un konbini entier et qui est installée au bout de la grande table sur laquelle je suis. Elle est suffisamment loin pour que ça ne me perturbe pas trop mais j’avoue que je la déteste quand même un peu.

Au moment où je sors mon téléphone pour immortaliser mes précieuses révisions, je me rends compte que j’ai complètement zappé une matière. La biologie. Il va falloir que j’aille taper dans les bouquins de médecine pour trouver quelque-chose qui puisse approfondir mes bases sans me bourrer le crâne. Et c’est assez compliqué, parce que c’est fondamentalement ce qu’on fait en médecine. Bourrer ton crâne. Ce qui est compréhensible quand on s’imagine à quel point l’Homme est complexe.

En cherchant sur la base de donnée informatique, je suis tombée sur quelque-chose d’intéressant. C’est un bouquin de première année de médecine qui reprend exactement en fin de programme de cinquième année pour faire des liens entre ce qu’on voit au lycée et à l’université.

Sauf que je me décompose quand je vois le trou béant à l’endroit où il devrait se trouver. Je n’ai certainement pas envie d’aller ennuyer le ou la bibliothécaire que je n’ai même pas vu une seule fois pour le moment, donc que je risquerai de confondre avec absolument n’importe qui ici.

Et puis en fait, je m’aperçois que le Saint Graal est entre les mains de l’étudiante qui avait de quoi rationner tout l’établissement en cas d’apocalypse. C’est assez frustrant de voir qu’une seule personne peut détenir tout ce que vous désirez le plus cher. Peut-être que je dramatise.

Comme l’a dit Ariana Grande, « I see it, I like it, I want it, I got it ». Donc je vais devoir ruser et Dieu sait que je suis nul là-dedans. Mais la fin justifie les moyens. Je vais enfin pouvoir me servir de mon regard suppliant qui me décrédibilise à temps plein. Je m’approche doucement derrière elle.

« Excusez-moi. » Je ne parle pas trop fort pour ne pas déranger les autres étudiants. Elle a l’air bien plus âgée que moi et j’ai vraiment besoin de ce livre, sinon Maman va griller que j’ai oublié la biologie et recruter un autre étudiant pour me donner des cours du soir en biologie. Ce que je ne veux pas. Donc je dois être convaincant. « J’ai réellement besoin de… Votre manuel, là. J’ai un exposé et je dois approfondir un sujet de ma matière et… »

Elle n’a même pas tourné la tête. Même pas un petit peu. Et je ne vois pas d’écouteurs descendre le long de ses cheveux. Je vais devoir aller en face d’elle. C’est encore plus gênant. Mais je n’ai pas le choix, alors je m’assieds sur la chaise d’en face. J’entre-ouvre la bouche mais je me rends compte qu’elle ne porte pas d’écouteurs sans fil non plus. Est-ce que… ?

Ça ne coûte rien d’essayer. D’un revers de la main, je fais un geste significatif pour attirer son attention. Je n’ai encore jamais parlé la langue des signes à quelqu’un d’autre que ma sœur ou ma famille en général – Qui parle aussi la langue des signes, mais ça, ça coule de source. Mais là, je dois m’y risquer.

« Excusez-moi de vous déranger. » J’attends qu’elle relève la tête pour continuer. Bizarrement, je suis plutôt fluide et je suis assez fier de mes premiers mots hors du cocon familial. « Il me faut ce livre car j’ai une présentation en classe sur un sujet qui est à l’intérieur. S'il vous plaît. »

Mon vocabulaire n’est pas très fin. Malheureusement, je suis vraiment nul pour être subtil et je comprends mieux que je parle mais l’effort est là.

---------------------------------

#5B3459
Langue des signes
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 1271
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Est-ce que tu m'entends eh oh ?  Lun 25 Fév 2019 - 22:58

ft. Kohta
Est-ce que tu m'entends eh oh ?


« Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie » disait une chanson. Ses démons l'avaient bel et bien maintenue éveillée tout le long de la nuit. De longues heures passées dans l'obscurité à ruminer, et à fixer le plafond en attendant de trouver Morphée, ou juste que le jour arrive.

Le soleil finit par se lever, mais pas Casey.

Contre sa poitrine, K-vis – son chiot, dormait paisiblement. Ses côtes se soulevaient et s'abaissaient au gré de ses légers ronflements. Par trois fois, il s'était réveillé dans la nuit, et avait couiné jusqu'à ce qu'elle le prenne dans ses bras, et le laisse se lover contre elle. Depuis, il n'avait plus bougé. Et elle non plus, par peur de le déranger, mais surtout par flemmardise.

Son téléphone sonna.

La sonnerie retentit à plusieurs reprises sans que l'étudiante n'esquisse un geste. Maria était déjà partie, de toute façon, ça ne dérangeait personne. De son côté, le chiot entrouvrit un œil, puis le deuxième. Il s'étira paresseusement tout en baillant. Quelques secondes passèrent avant qu'il se transforme en tornade à sautiller partout, et à enfoncer ses petites pattes dans l'estomac de Casey. Et l'once d'un instant, l'image de Bandit s'imprima sur ses rétines ; Son cœur se serra dans sa poitrine.

« Doucement p'tite tête »

Le chiot vint lui donner des petits coups de truffes comme pour l'inviter à se lever. Finalement, elle se redressa pour s’asseoir sur son lit, prenant K-vis sur les genoux. « Tu veux sortir, c'est ça ? » Simplement vêtu d'un leggins aux motifs de lapin et d'un maillot à l'imprimé quelconque, elle mit la laisse à son chien, attrapa son téléphone et sortit de la pièce.

Il pleuvait dehors.

Les gens courraient pour s'abriter alors que l'adolescente, accompagnée de son chien, avançait calmement sous la pluie. Elle crapahuta jusqu'à un banc du parc, et détacha la laisse. S'y installant, son regard s'attardait sur le chien en train de jouer, et parfois sur le vide, une musique en boucle dans les oreilles. Une trentaine de minutes s'écoula avant que K-vis finisse par se lasser de sauter au  milieu des flaques ou de courir la gueule ouverte pour attraper les gouttes d'eau.

« Allez, viens-là que j'te remette ta laisse »

Tous les deux rentrèrent dans la chambre complètement trempés. Le chien s'ébroua au milieu de la pièce tandis que Casey attrapait une serviette pour le sécher. A peine eut-elle fait cela, qu'elle se vautra à nouveau dans son lit. Elle avait trop la flemme de se changer, et voulait juste dormir. Juste un petit peu. S'il vous plaît.

L'heure du déjeuner passa.

Son ventre criait famine. Et surprise, toujours aucune trace de Morphée. Au moins, ses vêtements étaient presque secs, juste un peu humides. Pour faire taire les protestations de son estomac, elle goba un Umaibo qui traînait sur sa table de chevet. Fallait vraiment qu'elle s'occupe. Mais manque de peau, elle avait oublié son sac contenant tout son attirail électronique et ses cours chez son frère. Se bourrer le cerveau lui semblait la meilleure alternative. Et quoi de mieux qu'un livre de médecine pour ça ?

« Toute à l'heure, K-vis »

Direction la bibliothèque Livre de son cursus en main, elle prit place à une table de huit. Plusieurs sachets d'Umaibo – achetés la veille dans un konbini, côtoyés sa lecture, en guise de futures récompenses et motivation. Pour l'occasion, ses oreilles avaient été bourré par des boules quies pour la préserver des chuchotements et autres bruits ambiants. Ça lui donnait l'illusion d'être seule, et c'était mieux comme ça.

Lire jusqu'à étouffer ses pensées.

Une heure s'était passée depuis le début de sa lecture, et sa prise de notes. Le chapitre sur les Mitochondries sur lequel elle prêtait toute sa concentration, l'empêcha de faire attention à la voix étouffée qui s'élevait non loin d'elle. Ce fut seulement lorsqu'un jeune garçon lui fit signe, qu'elle leva les yeux.

« Excusez-moi de vous déranger. Il me faut ce livre car j’ai une présentation en classe sur un sujet qui est à l’intérieur. S'il vous plaît. »

Casey ne l'avait pas quitté des yeux tout le temps qu'il mit à signer. Comprendre ce qui lui disait fut assez simple à saisir ; Elle apprenait le langages des signes en autodidacte depuis des années maintenant. Et ça tombait bien, l'envie de parler lui était aussi inexistante que la poitrine de Ruby. Alors elle signa en retour, ni plus, ni moins :

« Dommage »

Son regard morne se planta dans celui implorant du garçon pendant de longues secondes, avant de retourner à sa lecture et prise de notes.

---------------------------------

Japonais #990033
Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
Kohta Nasumi
■ Age : 19
■ Messages : 44
■ Inscrit le : 15/02/2019

■ Mes clubs :


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-3
❖ Arrivé(e) en : Novembre 2015
Kohta Nasumi
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Est-ce que tu m'entends eh oh ?  Sam 2 Mar 2019 - 1:38

Voici une réponse que je n’avais pas prévue. Et je n’en donne peut-être pas l’air mais je suis quand même choqué qu’on m’ait répondu si brusquement. Mais en fin de compte, pas tant que ça. Elle a une bonne tête d’américaine et c’est bien des manières qu’ils auraient là-bas. Enfin, je suppose que je n’aurais jamais l’occasion d’entendre son accent de colon. Pour des raisons évidentes.

Ce qui est le plus effrayant ? C’est qu’elle me regarde longtemps avec des yeux vides. J’ai l’impression qu’elle est à deux doigt de me planter ou d’aspirer mon âme. Au choix. Et vu le temps qu’elle prend, ça doit être un choix sacrément difficile. Mon âme n’est donc pas si ragoutante ? Pourtant il me semble avoir cultivé un très bon karma tout au long de ma vie. Parfaitement équilibré.

Je ferme hermétiquement les yeux et prend une longue inspiration, ne prenant même pas la peine de lui répondre. De toutes façons, elle est déjà retournée à sa lecture – Ouais c’est ça baisse les yeux. Sauf que je ne vais pas juste gober son refus et me laisser faire. J’ai besoin de ce bouquin donc j’aurais ce bouquin.

Je fais le tour de l’immense table pour retourner à ma place, enfile mon sac à dos et y accroche ma veste. Puis j’empile chaque bouquin que j’ai précédemment emprunté pour les porter en un tas un peu lourd mais pas trop non plus.

Je rattrape la distance qui me sépare de l’étudiante et laisse tomber les livres sur la table en faisant un maximum de bruit. Si elle ne peut pas entendre le fracas, elle sentira les vibrations. Sans même prendre la peine de savoir ce que l’autre Redneck en pense, j’agrippe la première chaise que j’installe le plus près d’elle et je m’y assieds.

Tu veux pas partager ? Ok, mais je mange ta part.

Il y aurait pu y avoir un sourire narquois sur mes lèvres mais il n’y a rien, je lui rends le vide qu’elle m’a donné. Et je suis blasé de voir quelqu’un d’aussi égoïste qui ne daigne de penser aux plus jeunes.

---------------------------------

#5B3459
Langue des signes
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 1271
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Est-ce que tu m'entends eh oh ?  Lun 18 Mar 2019 - 21:49

ft. Kohta
Est-ce que tu m'entends eh oh ?

Casey pensait naïvement s'être débarrassée de la face de pet. De ce fait, toute son attention s'enferma dans la lecture du sous chapitre, sur la synthèse des protéines destinées aux mitochondries. D'une main, elle continuait de prendre des notes qui ne lui servirait à que dalle, vu qu'elle avait déjà étudié, et noté le cours quelques semaines plus tôt. Mais au moins, ça l'occupait suffisamment pour l'empêcher de rumi-

Boom.

Surprise, l'étudiante sursauta et lâcha son crayon. Son regard désabusé se perdit quelques instants sur l'emmerdeur, avant d'évaluer les alentours ; Une bonne partie des gens présents avait entendu le bordel, et braquaient leur attention dans leur direction. Même la bibliothécaire les fusillaient désormais des yeux. Bien la discrétion...

Gros soupir.

Le gamin n'en resta pas là. Il prit place à ses côtés – proche, beaucoup trop proche, et semblait parti pour une bonne tranche de rigolade entre amis. Sérieux. Y en a qui mérite des High Five. Dans la tête. Avec une chaise. L'adolescente prit sur elle-même  pour ne pas lui envoyer un coup de coude dans les côtes, qu'une petite voix lui susurrait de faire.

(╯°□°)╯︵ ┻━┻

La brune avait envie de tout faire valser. D'attraper la tête du petit péteux, et de faire un tour de magie avec le crayon. Puis, de faire des teabags sur ce qui lui resterait de cadavre en chantant l'hymne de l'URSS. Elle était à deux doigts de craquer. Ses mains en tremblaient même de rage. Mais elle ne fit rien, comme toujours. C'était mieux comme ça, y paraît.

Il voulait jouer. Ils allaient jouer.

La facilité aurait été d'emprunter le bouquin, lui faire un salut de son majeur, et partir de la bibliothèque pour retrouver le calme de sa chambre. Nan, nan, nan. La facilité, c'était pour les noobs. Alors tel un chat effronté regardant son maître droit dans les yeux en commettant l'irréparable, elle poussa d'une main la pile de livre vers le bord de la table.

---------------------------------

Japonais #990033
Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Est-ce que tu m'entends eh oh ?  

Revenir en haut Aller en bas
 
Est-ce que tu m'entends eh oh ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Bâtiments communs :: La bibliothèque-
Sauter vers: