Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptyJeu 6 Juin 2019 - 22:39


Allez salut



Salut Robert.

Alors tu vois, j'ai eu l'occasion de sociabiliser avec quelques gars de ma classe étant donné que quand tout le monde est dans la merde pour les exams, bah ça rapproche. "Misery loves company", comme on dit dans la langue de la Reine d'Angleterre. (C'était plus classe dans ma tête.) Enfin, j'ai pas grand chose à leur dire vu qu'on n'a pas trop les mêmes centres d'intérêt, mais bitcher ensemble sur les cours, ça marche quasi tout le temps.

Jusque là, tout va bien, on est d'accord. On pourrait penser que c'est le début d'une amitié fructueuse.

MAIS QUE NENNI.

Leur idée à la con d'une sortie le week-end, c'était un fucking gōkon. Tu sais, le truc de célibataire endurci où faut pécho de la donzelle de la manière la moins subtile qui soit. Le tout devant un visuel violent de bouffe étalée sur une table de deux centimètres carrés, du cassage d'oreilles à coups de notre sport national, j'ai nommé le karaoké, et enfin une logorrhée générale de gens qui veulent trop raconter leur vie pour tenter de façon désespérée de se rendre intéressant auprès de leur partenaire.

Apparemment ils avaient VRAIMENT besoin de moi pour pas que ce soit trop vide. Nan mais j'te jure. Ma bonté me perdra un jour.

Ou sinon il s'agissait d'une stratégie (peu) élaborée pour que la concurrence soit moins féroce pour leur potentielle proie. C'est vrai que je dois pas sembler très menaçant, comparé à eux.

De toute évidence, c'est une fois sur place que tu te rends compte que c'était pas l'idée la plus optimale du monde d'avoir accepté cette invitation. C'est le moment où tu dois jouer la comédie pour faire genre t'es super à l'aise alors que nooooon, t'as envie de te transformer en bactérie dans le seul but d'être invisible aux yeux de tous. En plus à cause de la pression sociale je vais être obligé de chanter un truc tout nooze, mais mes talents artistiques (quel que soit le style d'expression créative) frôlent le plancher des vaches. Et mon répertoire est super limité par-dessus le marché. Bon, si ça en vient vraiment à là, je vais chanter un opening, parce que voilà fuck it. Y a aussi Joyeux Anniversaire que je peux chanter tiens. Oh et je peux siffler la Soupe aux Choux. Pas mal hein ?

Là, c'est le moment où tu dois dégainer ton plus beau sourire quand y a des meufs qui rentrent dans la salle. Aaaahaha, t'as vu ça Robert, j'arrive à taillader dans le malaise avec un couteau à beurre tellement il est palpable. Du coup, tu te lèves, tu te présentes, et tu oublies deux secondes après le prénom de la fille. Oopsie.

Sauf que là j'ai un peu freeze quand y a eu Mademoiselle Dickbutt qui s'est pointée.

Oui le surnom est dégradant. MAIS EN MÊME TEMPS C'EST TA FAUTE ON T'A JAMAIS DIT QUE LES PREMIÈRES IMPRESSIONS ÉTAIENT LES PLUS IMPORTANTES OUAISHE ?

« Euh, salut. »

... Voilà. C'est tout pour moi.

Au revoir.


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2255
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptyJeu 27 Juin 2019 - 12:38

Expérimentation sociale du malaise en direct

Dickbutt hater

Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] Giphy.gif?cid=790b76115d2cc9dd6941544677a8fdfd&rid=giphy

Il y avait les deux sortes de dalleux au Gõkon : ceux qui ont faim, au sens propre et au sens figuré. Si le deuxième cas était devenu un choix au fil du temps qui passe, le premier était un défi de tous les jours. Rien n'avait réussi à lui couper son appétit féroce, même la violence de la perte d'êtres chers ; Une obsession prenait peu à peu forme dans son ardeur à tout engloutir sans y trouver son compte.

Ce soir ne serait guère une exception. Ren – une fille de sa classe, avait invité Casey à un Gõkon sous couvert d'une soirée Karaoké, et l'avait acheté convaincue d'y participer. Elle n'était pas bien sûre si sa camarade connaissait son orientation, mais la promesse de se péter le bide à l’œil avait bien vite effacé ses questions existentielles.

Sans l'once d'un remord, l'adolescente avait balancé son chien dans les bras de Shiria avant de disparaître par la porte – un nuage de fumée, c'était trop mainstream. Elle n'avait pas fait un grand effort sur sa tenue, portant juste un sweat à capuche par-dessus un leggings et des converses défraîchies. Une écharpe culte – celle du quatrième docteur, lui barrait le nez dans l'espoir de la protéger du froid.

La brune fut une des dernières arrivées sur place, arrivant pile au même moment qu'un garçon au visage méconnu - encore un random de sa classe. Alors qu'elle enlevait son écharpe, et la posait sur une des banquettes , l'étudiant, lui, sortit victorieusement un pack de bières de son sac. Pourquoi pas, après tout, c'était plus simple de chanter pour certains avec un verre dans le nez.

Les filles de sa classe, Ren et Keiko, prononcèrent leur prénom l'une après et l'autre, et la petite brune suivit le mouvement sur un « Bondour. Gasey Rivers ». Son regard glissa sur les garçons présents se présentant d'une présentation tout aussi insipide. Elle reconnut parmi eux le Dickbutt Hater, dont le nom était celui d'une pharmacie comme celui de Neil – à croire que pour étudier la chimie, fallait être un gros cliché.

« Euh, salut. »

Alors que les filles s'installaient sur une des banquettes, et les garçons sur l'autre, la jeune femme lui répondit avec un grand sourire, contente que ce soit ce petit con au lieu du grand « Hey » Heureusement pour elle, rien n'était coincé entre ses dents « Ça va ? » Ce qui n'était pas le cas de son nez où une petite goutte de morve perlait timidement de sa narine.


---------------------------------

Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] An5YRXo
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] WluPnpM
Japonais #990033
Anglais #2a8000


Dernière édition par Casey Rivers le Lun 15 Juil 2019 - 14:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptyLun 1 Juil 2019 - 18:36


Yikes



Alors qu'elle répondait aux règles de bienséance en s'enquérant de mon état (je voulais au passage lui rétorquer que non, ça va pas, on meurt de froid dans ce pays de merde ; mais c'était assez convenu comme sujet de discussion), ce n'était malheureusement pas le cas de son nez qui préférait faire un cosplay de robinet mal fermé.

Si si Robert, cette analogie est tout à fait sophistiquée.

Y a écrit quoi dans la Bible quand on est confronté à une interlocutrice qui pleure des narines ? C'est quoi le mode d'emploi ?

Je veux dire, je suis en train de fouiller dans ma cervelle ce que je pourrais déclarer de façon élégante pour lui faire remarquer que c'est une cradosse, mais je trouve juste pas. Du coup, j'ai simplement pris de mon sac un Kleenex et tenté de lui répondre de manière smooth (mais y a rien de smooth dans la situation donc non en fait) :

« Ça va bien. Enfin, je suis pas celui qui est enrhumé visiblement. »


Pfffiiouuuuu, on l'a échappé belle. Et surtout, je m'épargne un visuel plutôt sordide.

En parlant de visuel, c'était ouf mais elle s'était pas du tout habillée comme les autres meufs. Genre, c'était très... euh... "casual" comme façon de se vêtir. Je vais encore faire mon papy, mais quand tout le monde s'habille de façon à peu près classy, les personnes qui ressortent le plus sont celles qui adoptent un style sobre, voire minimaliste.

Ptdr Robert, t'as vu ce que je suis en train d'écrire ? Hiro passion mode, mais trop unbeulibeubeule quoi.

En même temps, faut bien que je trouve une excuse à mon accoutrement de "j'ai essayé mais j'ai eu la flemme". J'ai mis une chemise. C'est déjà pas mal nan ?

Je crois que le pire dans toute cette histoire, c'est qu'il me manque une petite année pour consommer de l'alcool, contrairement à la majorité des personnes de cette table. En soi, je m'en foutais complètement de pas finir beurré en 30 minutes chrono. C'est juste que quand tout le monde commence à commander de la bière et à trinquer ensemble, y a une sorte de pression de groupe que j'affectionne pas particulièrement. Genre j'ai mon Coca quoi. Lul.

Les gars à ma gauche ont trop commencé à se chauffer pour mener la danse - ou plutôt, le karaoké. Comme je voulais pas passer tout de suite, il fallait que je trouve un subterfuge pour éviter d'être la risée de toute la pièce. Alors j'ai causé à "Gasey" parce que là c'était ma seule porte de sortie.

« Qu'est-ce qui t'amène ici ? Je savais pas que ce genre de soirée t'intéressait. »

Marrant, j'ai l'impression que cette phrase était plutôt adressée à moi qu'à elle.

Maintenant que j'y pense, ce stratagème ne risque pas de faire long feu, étant donné que les décibels vont pas tarder à exploser nos tendres tympans.


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2255
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptyMar 2 Juil 2019 - 17:48

Expérimentation sociale du malaise en direct

Dickbutt hater

Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] Giphy.gif?cid=790b76115d2cc9dd6941544677a8fdfd&rid=giphy

« Ça va bien. Enfin, je suis pas celui qui est enrhumé visiblement. »

Casey crut naïvement l'espace d'une seconde d'avoir été vendu en parlant du nez. Maiiiiiiiiis... Le mouchoir tendu par le Hater balaya sa tranquillité, et mit l'accent sur la rumba qui se déroulait au niveau de sa narine droite. Son premier réflexe faillit être celui de renifler – bruyamment évidemment, avant l'arrivée de son bon sens.

Sur un petit « Merci, je reviens », l'adolescente s'excusa en laissant son sac sur la banquette, avec le reste de ses affaires et sortit de la pièce. Une rumeur court toujours que, ce soir là et seulement celui-là, le son d'une corne de brume s'était élevé de par trois fois avant que le silence ne retombe et l'emporte avec lui.

Pas honteuse le moins du monde, la brune revint tranquillement dans la pièce dédiée à leur soirée, et balaya les gens présents du regard : Un des garçons, était déjà en train de chercher une musique dans la base de données, tandis que la gente féminine se démenait pour être la plus kawaiiiii possible. Une réalisation la frappa alors, aussi durement que brièvement.

Casey était la seule étrangère – et malade mais ça, c'était juste une question de temps. Si on enlevait la couleur différente de leur chemise, les garçons étaient une copie conforme des uns des autres. Elle se félicitait même intérieurement d'avoir réussi à reconnaître Hiro à travers les petits bridés – non ce n'est pas du tout raciste.

Bien installée au milieu des deux filles – interdiction d'étendre les bras, l'étudiante piocha distraitement dans les snacks salés sur la table. C'était sûrement fourni par le karaoké vu qu'il lui semblait qu'amener de la nourriture et des boissons étaient interdits. Fin, ça n'avait pas empêché la contrebande de bières. Une chose était sûre : d'ici la fin de la soirée, la table serait vide.

« Qu'est-ce qui t'amène ici ? Je savais pas que ce genre de soirée t'intéressait.

- La bou... » Son cerveau – trop concentré sur la mastication, n'avait pas réussi à bloquer la véritable raison de sa venue. Elle reprit cependant contenance, et continua comme si de rien n'était « La bout-en-train Ren. Il manquait une fille, alors, hé, me voilà. » Ce que c'était nul. Elle aurait du assumer son statut de morfale au lieu d'une soumise « Et toi ? »

Tout en écoutant les raisons, Casey sortit quelques paquets de bonbons divers et variés de son sac et les déposa à côté des gâteaux apéritifs. Elle en avait piqué quelques uns à Suzuki avant de venir, au cas où il n'y aurait pas de sucré – ce qui était bel et bien le cas. D'une main, elle attrapa une bière et la décapsula alors que la première musique commençait.

Les premières paroles se rappelèrent à sa mémoire au moment où elle portait la canette à ses lèvres « Hé, c'est la musique de Ron Weasley ! » Une gorgée plus tard, certaine de ne pas être comprise à travers ce brouhaha, elle plaisanta bêtement « Why Ed has no girlfriend ? Cause Sheeran away » Duh.

Petites traductions:
 


---------------------------------

Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] An5YRXo
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] WluPnpM
Japonais #990033
Anglais #2a8000


Dernière édition par Casey Rivers le Lun 15 Juil 2019 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptySam 6 Juil 2019 - 13:41


The Show Must Go On



« La bout-en-train Ren. Il manquait une fille, alors, hé, me voilà. »

“Bout-en-train” ? Oula, ça fait longtemps que j’avais pas entendu ça lul. Bon, en tout cas, il semblerait qu’elle soit dans le même panier que moi.

« Et toi ?
- La même. Il y avait un quota à remplir apparemment, donc bon. »


Je voulais ajouter quelque chose comme “Et puis faut bien que je tente l'expérience au moins une fois avant de conclure que c’est nul, même si j’en ai pas besoin pour me faire un avis sur la chose” mais je voulais pas trop plomber l’ambiance. Après tout, on était là pour s’amuser, alors je vais simplement serrer les dents et me faire violence.

Enfin, quand ton interlocutrice commence à sortir de son sac des saloperies qui donnent des caries juste sous ton nez, bah t’es plutôt heureux. J’avais bien besoin d’un petit rush sucré pour tenir jusqu’au bout. J’ai donc eu l’outrecuidance de piocher parmi son trésor de bonbecs afin de satisfaire mon estomac pour une courte durée.

C’est alors que les djeuns plein d'énergie ont décidé d’entamer leur cacophonie avec une chanson d’Ed Sheeran dont je connaissais par coeur les paroles.

OUI ROBERT J’AI MENTI. Les chansons pop à la con c’est mon dada.

Je suis encore un peu entre la honte d'être un juke-box armé du répertoire de Taylor Swift et Katy Perry, et l’assumage total parce que de toute façon osef ce genre de chanson ça me rend heureux.

Sens-tu le conflit intérieur Robert ?

C’est en entendant les premières phrases de l’hymne à l’amour de l’artiste roux que Gazey s’est soudainement exclamée :

« Hé, c'est la musique de Ron Weasley ! »

Mais LOL.

C’est quand même terrible de constater qu’un type a réussi à s’imposer en tant que stéréotype pour le rouquin de service. Je me sentirais presque mal pour cette communauté si les personnes concernées avaient vraiment une âme.

« Why Ed has no girlfriend ? Cause Sheeran away »

J’ai eu une pause de quelques secondes le temps de me caler sur le mode anglophone, et ensuite tenter de comprendre la petite boutade à partir de mes talents en cryptologie bac+10 option Égypte Ancienne parce que bordel, quelqu’un d’enrhumé c’est complicado l’avocado à comprendado quoi.
Seulement après, j’ai explosé de rire.

Enfin, rectification : je me suis plutôt étouffé avec mon Coca parce que j’étais clairement pas prêt à… bah, euh, ça.
Oooh Seigneur, mes poumons étaient en train de s’embraser à cause de ce trop plein de gaz carbonique qu’ils foutaient dans ce genre de boisson génératrice d’obésité. Du coup je voulais sourire mais j’essayais surtout de survivre là.

« Tu m’as tué. Mais au sens propre je pense. »


Sa maman. Fallait que je me venge.

J’ai donc mis un bref instant pour me recollecter avant de prendre un air archi sérieux en croisant mes mains. Je me suis donc appliqué avec le meilleur anglais que je puisse faire (attention les oreilles) :

« What do you call Ed Sheeran when he gets hit by a car? Dead Sheeran. »

J’étais tellement fier de ma blagounette que j’ai esquissé un sourire un peu idiot. Mais bwahaha, elle était excellente celle-là. Tape m’en cinq, Robert.

J’ai ensuite daigné écouter les amateurs de karaoké en train de se donner à fond sur cette PREMIÈRE chanson. Mais quelle bande de néophytes. Faut jamais utiliser toutes ses forces direct, parce qu’après t’as plus de voix pour les meilleures tubes.

Oui j’ai écrit tube. Mais je trouvais pas d’autres synonymes.

Bon, réveillez-moi quand y aura du Taylor Swift, parce que là c’est vraiment…

T’y as vraiment cru Robert ? Tu pensais vraiment que j’allais pas troller tout le monde durant cette session ? Observe le maître. Et devine quelle chanson je vais interpréter.

L’HYMNE DU JAPON. Aussi connu sous le nom de Kimi Ga Yo pour les intimes.

Je me suis donc levé de la manière la plus naturelle du monde pour entamer mon devoir patriotique auquel je ne croyais absolument pas.

Google Trad qui marche pas :
 


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2255
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptyMar 16 Juil 2019 - 17:07

Expérimentation sociale du malaise en direct

Dickbutt hater

Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] Giphy.gif?cid=790b76115d2cc9dd6941544677a8fdfd&rid=giphy

Bien une minute après sa blague foireuse, Hiro eut la pire réaction à retardement en s'étouffant à moitié avec sa boisson. Heureusement, la honte s'arrêta à ça, et sa bouche, ou même ses narines, ne se transformèrent guère en fontaine – AoE d'éclaboussures avec le malus mouillé. En tout cas, il y avait un sacré lag du côté du garçon.

« Tu m’as tué. Mais au sens propre je pense. »

Héhé. Casey ne put empêcher un sourire insolent ; Son doigt vint même frotter le bas de son nez dans un geste totalement comblé. Ça effacerait peut-être le malheureux passif du dickbutt sur la feuille de cours, et lui donnerait un bonus positif dans leur relation. Tout était possible lui semblait-il alors qu'elle piochait à nouveau dans le tas de bouffe.

« What do you call Ed Sheeran when he gets hit by a car? Dead Sheeran »

Par chance, le gâteau apéritif n'avait pas encore atteint sa bouche ; L'adolescente eut donc une réaction bien plus contrôlée, incarnée par un petit souffle par le nez, et un sourire en coin. « 5/7. J'me suis fait la même blague avec Teemo j'crois » Elle inclina légèrement la tête, comme pour lui dire « Je vois que tu es aussi un homme de culture. »

L'étudiante ne relança pas la conversation, bien trop occupée à se goinfrer dans les limites de la civilité. Ce fut donc en pleine gorgée de bière, et une poignée de chocoball que le malaise de sa vie fit son apparition : Le japonais avait décidé de chanter l'hymne de son pays. Et en quelques secondes, les autres présents suivirent le mouvement.

De son côté, Casey se tassa un peu sur la banquette. L'envie de mettre une main sur son cœur, et une autre dans son dos lui traversa l'esprit. Juste une demi-seconde. Ce qui aurait été une marque d'irrespect autant pour le Japon que la Nouvelle-Zélande. Elle ne s'était plus sentie si peu à sa place depuis des années. Un soupir soulagé s'échappa – sans surprise -  silencieusement de ses lèvres à la fin de l'hymne.

« Rivers ! À toi ! »

Comment choisir une chanson après ça ? Il fallait détendre l'atmosphère d'une façon ou d'une autre. Pour son propre bien, mais aussi des ses jeunes filous patriotiques. Un jour, elle se vengerait d'Hiro. Mais pas aujourd'hui, elle avait une chanson à chanter. L'hymne de la Nouvelle-Zélande fit une brève apparition dans le fil de ses pensées.

Maiiis... Peu probable qu'il soit dans la base de données, et ce serait sûrement perçu comme une provocation. Ses doigts pianotèrent rapidement sur la tablette à la recherche d'une musique. Tequila n'eut aucune correspondance... Ce qui en soit n'était pas si mal, puisqu'il y avait peu de chances que les gens présents aient le même humour.

Il lui restait THE musique pour ignorer le malaise.

Casey tapa Shake It Off en hiragana dans la barre de recherche, et bingo, la musique en faisait partie. Elle appuya sur entrée, avant de se lever de la banquette afin de mieux s'exprimer. Le chant était faux – et pas qu'un peu, mais elle se prêta au jeu au point de se dandiner au rythme de la musique. Son cœur s'emporta quand une autre personne se mit à chanter avec elle.


---------------------------------

Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] An5YRXo
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] WluPnpM
Japonais #990033
Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] EmptyDim 21 Juil 2019 - 13:18


I'm a Pop Star yaou



Le plus étonnant dans cette pagaille de chant national, c'était que finalement, mon idée n'était pas si conne. Genre moultes personnes avaient également décidé de me rejoindre dans cette ferveur chauvine. On se serait cru dans un paroisse t'sais, y a une musique majestueuse et nous on ressemblait à des écoliers en train de chanter de façon diligente cet hymne. Mais mdr, il s'est passé quoi en deux minutes en fait ?

N'empêche, c'était raté. Je voulais troll tout le monde et laisser planer un malaise dans la salle, mais ça a eu l'effet inverse. Maintenant cette petite foule était trop à fond. Et je passe pour quelqu'un de drôle.

Oui Robert, je sais que je le suis (oupa), mais il va visiblement falloir redoubler d'efforts jusqu'à obtenir l'effet escompté.

A vrai dire, cette technique avait marché sur une seule personne : la fameuse Gazey, étrangère de statut. Enfin, j'en sais rien, j'ai pas checké ses papiers d'identité, mais euh voilà tu vois le genre hein. Vu comment elle était affalée sur le canap', on peut se permettre de supputer.

C'était son tour. Elle tapotait sur la tablette. Qu'est-ce qu'elle allait mettre ? L'Internationale ? Nyan Cat ? Trololo ? Le suspense était au bout de ses doigts. J'attendais impatiemment l'arme qu'elle allait dégainer quand soudain...

THE surprise.

J'ai bondi de mon canapé dès que j'ai entendu les premières notes de Shake It Off.

ROBERT. IT'S HAPPENING. ON VA LEUR MONTRER A TOUS CES NÉOPHYTES.

J'ai saisi le deuxième micro afin d'accompagner Mademoiselle Dickbutt (qui chantait mal, -5 points pour Gryffondor), tout en faisant des gestes théâtraux comme si je comprenais les paroles.

C'était tellement improbable, mais toutes ces années passées à chanter comme un débile devant mon ordi venaient ENFIN de payer. C'est comme ça qu'on assure sa domination face à tous ces amateurs qui nous regardent d'un air ébahi, Robeeeert : I SHAKE IT OFF, I SHAKE IT OFF, I, I, I SHAKE IT OFF, I SHAKE IT OFF!

Heureusement que les paroles étaient pas trop recherchées parce que j'aurais eu trop du mal à chanter un truc niveau Shakespearien.

J'avais tellement plus de souffle à la fin de la chanson que j'étais parti me rasseoir histoire de récupérer. Morbleu, j'ai dépensé trop d'énergie. Vite, du sucre.

Alors que je dérobais à nouveau du diabète à ma compère, je me devais de la congratuler devant tant d'audace :

« Bien joué pour la chanson au fait. Je pensais pas que tu chanterais ça. »


Mais LOL, c'est moi qui dit ça.

« N'empêche, ON FORME UN DUO DE CHOC. »

J'étais en train de m'empiffrer en attendant qu'une ribambelle de meufs finisse d'interpréter la dernière chanson J-Pop de l'année, puis je me suis emparé de l'écran tactile comme si ma vie en dépendait. Fallait absolument que je réserve le prochain morceau, y avait pas moyen autrement. Genre, tu te rends pas compte Robert, mais j'ai vraiment eu une idée de génie.

« Pour la prochaine chanson, j'ai choisi de la pop des années 80. »


Je lui ai tendu le deuxième micro pour faire signe que je voulais pas être seul dans cette galère. Alors bien sûr, j'ai fait exprès d'enrober la surprise musicale d'un package plutôt innocent. Avoue Robert, ça a l'air bien ennuyeux comme ça.

Jusqu'à ce que tu réalises que la chanson en question n'est autre que Never Gonna Give You Up de Rick Astley.

OUI ROBERT. JE VAIS RICKROLL TOUT LE MONDE BWAHAHAHAHA!

J'ai retroussé mes manches pour faire genre je plaisante plus. T'es pas prêt à voir mes talents d'imitation pour prendre une voix aussi fabuleuse que celle du chanteur.


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]  Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérimentation sociale du malaise en direct [PV Casey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Autres lieux-
Sauter vers: