Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luc Prevost
■ Age : 35
■ Messages : 168
■ Inscrit le : 01/08/2018


Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-301
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Luc Prevost
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMar 2 Juil 2019 - 19:58

J'avais déjà fais enregistré mes bagages et j'attendais, un café à la main, sur un des nombreux bancs de l'aéroport de Kobe. Avec une forme de nostalgie sadique,je me rappelais du premier jour ou j'étais arrivé ici, partagé entre un sentiment enivrant de liberté et un autre de peur face à l'inconnu.

J'allais faire mes premières armes en tant qu'enseignant et j'étais loin d'imaginer toutes les difficultés auquel j'allais devoir faire face, à la solitude qui allait être la mienne dans un pays comme le Japon et surtout à ma rencontre avec Navi.

J'avais envoyé un message à cette dernière, lui expliquant que je l'attendais ici. Je voulais la mettre au pied du mur, ne pas lui laisser le temps de réfléchir et faire des idioties.

En ayant bien réfléchi, j'avais déjà mis sa vie en danger. Bien sûr, nous aurions été dans un autre pays, tout aurait été différent. Mais ici, au Japon, notre amour était tout simplement dangereux, surtout pour elle.

Le monde était déjà assez cruel avec les femmes et je ne pouvais accepter l'idée de voir la vie de Navi gâcher à cause de ça. J'aimais Navi, je l'aimais profondément. Mais aucun amour ne justifiait qu'on prenne un tel risque.

Le sentiment amoureux, aussi beau et doux soit-il, n'était pas connu pour sa stabilité. Non, je devais me montrer aussi doux que ferme. Et si notre amour survivait à cette épreuve, nous pourrions... Peut-être?

C'était un espoir. Que la vie m'avait déjà appris comme illusoire. Mais qui ne faisait pas de mal d'être entretenu. Je savais très bien que la distance pouvait, à la longue, éloigner deux personnes, même si ces dernières s'aimaient avec la plus extrême des passions.

Néanmoins, personne ne pouvait encore me condamner pour être un fieffé romantique, n'est-ce-pas ? Après tout, j'avais quand même choisi un aéroport pour faire mes adieux!

---------------------------------

0066ff=Japonais ff3300=Français 009966=Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Navi Choi
■ Age : 17
■ Messages : 209
■ Inscrit le : 09/12/2018

■ Mes clubs :
[Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Navi Choi
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMar 2 Juil 2019 - 21:30

Qui veut savoir comment Navi s'est retrouvée à chercher Luc dans un aéroport un samedi alors que la nuit tombait ?

… Personne ? Roh ! Ca vaut quand même la peine d'être raconté :

La coréenne finissait tout juste de travailler quand son téléphone vibra. Tout d'abord elle n'y prêta pas attention et était allée prendre une douche. C'est en revenant qu'elle décida tout de même de regarder qui par le plus grand des miracles, parce qu'à par Tessa et Zelda personne ne lui envoyait de messages, avait eu envie de prendre de ses nouvelles. La jeune femme s'est tout d'abord dit que ça devait être l'une des personnes précédemment citées. Mais c'est un numéro inconnu qui s'afficha. Hmm hmm… C'est plus que méfiante que la jeune femme l'ouvrit.

Aéroport ? Californie ? Partir ? Venir ? LUC ?! Boum ! Son cerveau en surchauffe déclencha un état d'alerte assez soudain et … Alors … il part ? Mais il veut lui dire adieu ? Mais… pourquoi ne lui a-t-il pas dit avant ? Enfin prévenir au dernier moment comme ça… Et Navi ne marche pas à la pression, même si elle avait très envie de lui dire qu'elle était amoureuse.

« Eh… eh bien si c'est comme ça … je n'irais pas ! »

Et voilà comment elle se retrouva à enlever son pyjama pour enfiler une jolie robe pull grise et des collants noirs, avant de sortir la coréenne attrapa sa trousse à maquillage (l'a mise dans son sac évidement) et mis des bottines. Quoi ? Naaaan ! Elle n'était pas du tout plus habillée que d'habitude, je vois pas du tout pourquoi vous dîtes ça… En tout cas la coréenne appela très vite un taxi. Le temps qu'il arrive elle taper du pied sur le trottoir, son coeur battait étrangement et son ventre la ballotait. Allait-elle faire une crise cardiaque avant d'atteindre l'aéroport ? ou pire ! Vomir ?

Pour une raison incertaine elle voulait être… jolie, vraiment jolie pour aller se déclarer réellement, alors dans la voiture elle porta à ses lèvres un rouge à lèvres rosé qui les faisaient un peu plus luire, ainsi que du mascara pour ses cils, simple mais efficace.

Il devait se dire que Navi avait fuit la réflexion et qu'il allait la mettre face au problème. Il était loin de se douter que la coréenne avait passer son temps à y réfléchir et à y penser, que si elle ne lui avait pas dit plus tôt c'était juste que… elle n'avait jamais trouvé le bon moment. Après un cours ? Le soir en salle des prof ? Par mails ? La jeune femme avait juste attendu le bon moment et c'était maintenant.

C'est en se retrouvant devant l'aéroport qu'une vague de tristesse lui serra son coeur qui subissait déjà moults épreuves. C'était maintenant alors … ? Maintenant alors qu'il partait ? P-pourquoi ne lui avait-elle pas dit avant tout ce qu'elle ressentait… ?

« Navi tu n'es qu'une… qu'une idiote… »

Mais ce n'était pas l'heure de se lamenter parce que si elle trouvait que c'était déjà tard pour lui dire ce qu'elle avait sur le coeur, il serait encore plus tard si elle devait attendre que ses larmes sèchent pour le rejoindre.

D'un pas déterminé la coréenne s'engouffra dans le bâtiment.

Voilà qui menait Navi à chercher le point de rendez vous que lui avait indiqué Luc. Elle ne mit pas longtemps à le trouver, c'était simple de se repérer dans cet aéroport ( ce qui n'était clairement pas le cas dans tous…). Mais alors qu'elle l'avait en visu elle hésita. Devait-elle l'interpellé ou lui faire un petit signe de la main ou encore le laisser venir ? Non Navi ! Ca c'est des questions de gens peureux, et même si tu l'es quand même souvent, ne te défile pas ! Ai l'air déterminé un peu ! Dos droit, menton un peu relevé et une démarche … élégante ! En avant !

« Excuse mon retard, je n'ai pas vu ton message directement, mais j'ai fait au plus vite, euh… Bonsoir ? »

Comment vous dire qu'elle avait très envie de se taper la tête contre un mur après avoir prononcé ces mots, ils n'étaient clairement pas assez bon.





---------------------------------

Navi parlant en Coréen (#ff0000 ), Navi parlant en Japonais (#ff6699 ), Navi parlant en Anglais (#00ccff)

Voilaaaa ~~!
Revenir en haut Aller en bas
Luc Prevost
■ Age : 35
■ Messages : 168
■ Inscrit le : 01/08/2018


Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-301
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Luc Prevost
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMer 3 Juil 2019 - 10:50

Et mon courage s’évanouit. Ainsi que ma confiance, ma détermination et mes bonnes résolutions, bien entendu. Je passais d’un homme dont la raison triomphait sur ses sentiments à un instant de panique total. En tant normal, sa maladresse m’aurait tiré un sourire mais la gravité de ce moment venait de fondre sur moi avec ses serres acérées et je sentais déjà l’appréhension me gagner. J’aurais dû fuir sans rien dire. Ça aurait été lâche mais beaucoup moins douloureux ou effrayant, n’est-ce pas ?

Me redressant, j’osai à peine poser mon regard sur elle. Un masque neutre sur le visage, je tournai mon regard en direction du tarmac ou les avions se déplaçaient lentement. Je ne les vis pas. C’était à l’intérieur que tout se passait et les limites de mon monde ne dépassait guère les quelques mètres qui nous entouraient. Nous étions deux au milieu d’une foule.

- Ce n’est rien…

Finis-je par dire pour ne pas laisser de silence s’imposer. Ma bouche était sèche et je n’avais plus aucune envie de mon café, l’estomac retourné. Lui dire bonsoir aurait été une vaste blague. Aucun de nous deux n’allait passer une bonne soirée. Nous allions tous deux nous rendre triste et pleurer. Je le savais déjà.

- C’est moi qui ne t’es pas laissé le temps…

En tant normal, j’aurais posé mon regard sur elle. Mais, c’était impossible, tout simplement impossible! Si je faisais ça, j’avais trop peur de craquer.

- Je ne voulais pas que ça dure… C’est trop douloureux sinon…

Ma voix trembla légèrement et je dus m’arrêter là. Pourquoi partais-je déjà ? Est-ce que c’était vraiment si important ?

---------------------------------

0066ff=Japonais ff3300=Français 009966=Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Navi Choi
■ Age : 17
■ Messages : 209
■ Inscrit le : 09/12/2018

■ Mes clubs :
[Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Navi Choi
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMer 3 Juil 2019 - 11:38

Quelle horrible sensation ! Entendre sa voix la faisait fondre comme neige au soleil, même s'il ne disait pas des choses joyeuses et que sa voix tremblait. Au fond la coréenne comprenait le choix de Luc, d'attendre le dernier moment pour lui faire ses adieux. Navi aurait quand même voulu qu'il le fasse avant qu'ils n'aient pas la pression du départ dans peu de temps.

« Je suis contente que tu ne sois pas parti sans rien me dire, vraiment contente. »

C'était vrai, il aurait simplement pu prendre son avion et laisser l'étudiante découvrir lundi son départ. Ce qui lui aurait définitivement brisé le coeur, bien plus que des adieux. Et puis… qui dit que ce sont vraiment des adieux ? Dans les films la fille arrive toujours à empêcher son amant de prendre l'avion, ils vécurent heureux pour toujours et ensemble.

Pourquoi ne peut-on pas être dans un film ? Ce serait tellement plus simple et puis… fichu règlement ! Fichu règlement et société. Ce n'était pas juste que deux personnes qui s'aimaient n'avaient pas le droit de le faire juste parce qu'ils avaient plus de dix ans d'écarts et qu'ils avaient des rôles à tenir. Quelle horreur….

« La Californie et les agences spatiales c'était ton rêve après tout. »

Il ne voulait pas la regarder mais Navi ne pouvait pas détourner son regard de son visage. Elle se força à sourire, c'est vrai, elle était contente pour lui. Du moins, elle voulait vraiment l'être. C'était peut être trop fort pour elle. Tout ce qu'elle cherchait à faire c'était faire durer la conversation, rester avec lui.


---------------------------------

Navi parlant en Coréen (#ff0000 ), Navi parlant en Japonais (#ff6699 ), Navi parlant en Anglais (#00ccff)

Voilaaaa ~~!
Revenir en haut Aller en bas
Luc Prevost
■ Age : 35
■ Messages : 168
■ Inscrit le : 01/08/2018


Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-301
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Luc Prevost
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMer 3 Juil 2019 - 14:47

Il tremblait imperceptiblement quand il entendait sa voix. C’était un véritable déchirement à l’idée de s’éloigner d’elle. Et même s’il était heureux qu’elle soit “contente” qu’il ne soit pas un salaud, il avait dû mal à imaginer pire épreuve que celle qu’il était en train de vivre. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas été éprouvé à ce point. Et la dernière fois avait eu des conséquences aussi sombres que terribles.

Chassant ces mauvais souvenirs, il tenta de se raccrocher aux mots de la jeune femme. Mais tous ces beaux projets, cet avenir prometteur, cette grande opportunité qui lui était offert. Tout cela semblait si lointain, si trouble et si plat qu’il avait même du mal à comprendre pourquoi il en était venu à prendre une telle décision.

- Oui…

Sa voix était rêche, aride, désincarnée.

- C’est une chance unique d’entrer dans ce milieu et d’y faire carrière.

L’opportunité d’une vie. C’était ce que lui rappelait sa raison. De loin, tout au fond de son être, d’une voix étouffé par les flammes de la passion qui dévorait douloureusement son coeur. Il était en train d’étouffer. Paniquant, il se tourna vers Navi et déclara:

- J’espère que tu me rendras visite!

Y avait-il un avenir pour eux? Pouvait-il encore conjuguer leurs relations au futur?! Il devait savoir! Et posant son regard sur elle, il eut un sentiment épouvantable. Une douleur sans pareil traversa son corps et il eut l’impression que la foudre elle-même, descendue du ciel, venait de traverser sa chair pour la fendre et la brûler.

Il avait failli crier de douleur alors qu'il sentait son corps se déchirer de l'intérieur et ses jambes s'échapper sous lui. Ce fut avec une certaine surprise qu'il se surprit à ne trahir qu'un hoquet sans tomber, devenu aussi froid et solide que de la pierre.

---------------------------------

0066ff=Japonais ff3300=Français 009966=Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Navi Choi
■ Age : 17
■ Messages : 209
■ Inscrit le : 09/12/2018

■ Mes clubs :
[Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Navi Choi
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMer 3 Juil 2019 - 17:40

Navi en avait presque oublié son coeur qui donnait l'impression de se serrer un peu plus à chaque minute qui passait mais dont les battements raisonnaient dans tout son corps. Elle en avait presque oublié son ventre qui la gênait et qui semblait vouloir faire remonter tout ce qu'elle avait pu avaler les douze dernières heures. Mais c'était revenu quand Luc s'est brusquement tourné vers elle.

Que répondre à cela ? La vérité sera de toute façon décevante… Ce qu'il restait c'était juste l'espoir que ce soit possible. Qu'un futur où ils seraient tous les deux, encore amoureux, pouvait exister. La jeune femme pourrait se mettre à croire en Dieu et à prier tous les soirs si ça pouvait aider mais… est ce que c'était vraiment utile ?

Peu importe.

« Je ferai tout pour ! »

C'était à son tour de quitter Luc des yeux, elle cherchait quelque chose qui lui montrerait que c'était pas vrai. Que c'était qu'une bonne blague, rien de plus. Mais nan ! Tout était trop réel.

« Alors… c'est comme ça que ça se termine …? »

Bats toi ! Ne sois pas aussi défaitiste… Et puis ravale-moi ces larmes ! Tes yeux piquent et ta gorge se serre ? Eh bien peu importe. Lui ne craque pas, même si tu le vois légèrement trembler. Pourtant les larmes dans ses yeux et la détresse dans sa voix ne peuvent pas passer inaperçu.

« Je me sens… bête. Il y a trop de choses que j'aurais dû te dire bien avant aujourd'hui. Je regrette parce que maintenant c'est tard, peut être pas trop tard mais, tard à mon goût… »

Pourquoi est ce qu'elle avait dit ça ? Il y avait trop peu d'espoir dans tout ça. Pourtant il en fallait ! Il en fallait … absolument. Sans ça, notre chère petite Navi allait craquer.

« Mais ! Mais … »

Elle avait envie de tout dire mais… mais rien ne sortait.





---------------------------------

Navi parlant en Coréen (#ff0000 ), Navi parlant en Japonais (#ff6699 ), Navi parlant en Anglais (#00ccff)

Voilaaaa ~~!
Revenir en haut Aller en bas
Luc Prevost
■ Age : 35
■ Messages : 168
■ Inscrit le : 01/08/2018


Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-301
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Luc Prevost
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMer 3 Juil 2019 - 18:04

La voir craquer m'entrainait avec elle. Je pouvais déjà sentir des larmes me gagner et les sanglots menacer de m'étouffer. Me débarrassant de mon café dans une poubelle a porté, je me rapprochai d'elle.

Dans mon esprit, à ce moment, une seule action semblait possible. Je ne pouvais tout simplement rien envisager d'autres. C'était maintenant ou jamais.

Je saisissais l'instant alors que je venais saisir ses lèvres avec les miennes. Mon baiser était doux et tendre, aussi délicieux qu'il était terrible. Un douloureux plaisir s'empara de moi alors que mon cœur en morceau semblait s'envoler. Je connaissais un instant d'atroce bonheur.

Pris par le vertige de la voir s'échapper, je la saisissais dans mes bras et la serrais avec la force du désespoir. Je n'étais plus son professeur! J'allais partir loin d'elle! Laissez moi juste profiter d'elle quelques secondes sans que cela ne gâche sa vie. Ayez pitié! Je vous en prie et pardonnez nous de nous aimer ne serais-ce qu'une minute.

---------------------------------

0066ff=Japonais ff3300=Français 009966=Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Navi Choi
■ Age : 17
■ Messages : 209
■ Inscrit le : 09/12/2018

■ Mes clubs :
[Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Navi Choi
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyJeu 4 Juil 2019 - 14:27

A cet instant, Navi voulu que Luc abandonne tout et reste. L'idée d'aller prendre un billet pour le même vol lui traversa aussi l'esprit. C'est fou comme elle aurait dû ne se concentrer que sur ce baiser, si doux et si amer en même temps, mais que son cerveau n'a pas pu s'empêcher de partir dans tous les sens.

C'était sûrement parce que la perspective que ce premier baiser soit aussi le dernier était trop douloureuse, qu'il fallait absolument trouver un moyen pour que ça continue. Ce n'était vraiment pas juste, tout le monde avait le droit de s'aimer, avait le droit de faire ce qu'ils voulaient avec qui ils le voulaient. La jeune femme était simplement révoltée, mais ce n'était pas le moment. Allez Navi ! Il doit l'entendre…

Alors, tandis qu'elle le sentit la serrer dans ses bras, la coréenne se laissa aller à le serrer aussi et à profiter de sa chaleur.

« Luc.. J-je t'aime… »

Qu'est ce que ça faisait du bien. Son coeur s'était d'un coup allégé, alors elle continua.

« Et … sauf si tu as déjà prévu de tomber dans les bras d'un superbe canon américain ou de disparaitre dans les étoiles, je… je veux qu'on continue à être tous les deux. Même si c'est compliqué … »

Bon c'était peut être trop spontané, et irréalisable, et il n'allait peut être pas être d'accord mais … mais elle voulait tout de même le lui dire.



---------------------------------

Navi parlant en Coréen (#ff0000 ), Navi parlant en Japonais (#ff6699 ), Navi parlant en Anglais (#00ccff)

Voilaaaa ~~!
Revenir en haut Aller en bas
Luc Prevost
■ Age : 35
■ Messages : 168
■ Inscrit le : 01/08/2018


Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-301
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Luc Prevost
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyJeu 4 Juil 2019 - 14:59

Je sentis un tel déferlement de bonheur et de plaisir que je crus défaillir. Mon cœur s’était emballé et galopait frénétiquement comme un étalon sauvage qu’on aurait trop longtemps garder dans son écurie. Mes jambes semblaient s’évanouir sous moi et je perdis un instant contact avec la réalité. J'étais sur un nuage.

Mais cela ne dura qu’un instant aussi fugace que soudain puis mon paradis éphémère me fut arraché par la réalité. Cet être que je tenais contre moi, cet être qui était tout pour moi en dehors de ma personne, j'allais la perdre? Ca semblait tellement surréaliste, tellement impossible, inenvisageable! Et pourtant…

Alors, après sa déclaration, quand elle parla de son désir de poursuivre leur relation malgré tout, j'eus envie de tout lui promettre. Je ne dûs qu’aux enseignements de mon passé difficile le fait de me retenir avant de promettre des choses insensées. Mon amour était réel et verser dans un absolu inhumain n'allait nous faire que du mal. Je préférais de loin une promesse aussi certaine qu’elle semblait possible et atteignable.

- Tant que notre amour durera, il ne pourra en être autrement.

Dis-je en plongeant mon regard dans le sien, portant mes mains de part et d’autre de son visage avant d’approcher mes lèvres des siennes pour un nouveau baiser.

- Je t'aime aussi, Navi...

---------------------------------

0066ff=Japonais ff3300=Français 009966=Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Navi Choi
■ Age : 17
■ Messages : 209
■ Inscrit le : 09/12/2018

■ Mes clubs :
[Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] Ur9f7pD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Navi Choi
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyMer 17 Juil 2019 - 15:40

Navi se sentit fondre. Un peu de chaleur, de douceur, non rien de tout ça… De l'amour, uniquement de l'amour ! C'était important, et même si c'était fini- Non ! Non ce n'était pas fini, c'était juste le début ! Et puis ce n'était pas des adieux ! Non bien sûr que non ! Ca y ressemblait mais c'en était pas !

La jeune femme voyait dans les yeux de son amant, quand elle rouvrit les yeux après un nouveau long baiser, quelque chose qui ne disparaitra jamais.

Le problème c'était de pouvoir se séparer, son coeur, qui battait agréablement vite, se brisait quand elle se décollait de plus de dix centimètres de lui. Alors elle le serra prêt d'elle, la coréenne le serra très fort. Cependant elle savait qu'elle ne pourrait pas faire ça pour toujours, il allait devoir partir et elle aussi…

« Je vais devoir te lâcher… »




---------------------------------

Navi parlant en Coréen (#ff0000 ), Navi parlant en Japonais (#ff6699 ), Navi parlant en Anglais (#00ccff)

Voilaaaa ~~!
Revenir en haut Aller en bas
Luc Prevost
■ Age : 35
■ Messages : 168
■ Inscrit le : 01/08/2018


Mon personnage
❖ Âge : 31 ans
❖ Chambre n° : B-301
❖ Arrivé(e) en : Mars 2015
Luc Prevost
« Personnel ; prof de physique/chimie »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] EmptyDim 21 Juil 2019 - 13:37

C'était l'amère vérité, la triste réalité. Pourtant, elle avait raison. Nous devrions à un moment nous séparer. Tout d'abord un instant, puis plusieurs jusqu'à ce que cela fassent des mois. J'avais déjà connu des relations similaires et je savais que, si la distance n'était pas agréable, elle pouvait renforcer une relation bien au delà de toute autre expérience. C'était là mon souhait, c'était en ça que je faisais profession de foi.

- Oui... Mais nous ne perdrons pas contact. On se parlera et nous passerons du temps ensemble par Skype. Puis, nous pourrons nous voir de tant à autres, lors de vacances, peut-être ?


Tromper l'attente, mentir sur les distances qui nous séparaient, nous rapprocher par tous les moyens. C'était ce que nous pouvions faire, ce que nous devions faire, si nous voulions permettre à notre relation de survivre à cette épreuve.

Et je me le répétais pour m'en convaincre, jusqu'à m'en rendre malade. Pour elle, pour moi, pour nous, car cela en valait la peine, j'en étais certain.

---------------------------------

0066ff=Japonais ff3300=Français 009966=Anglais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]  [Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Aeroport de Kobe] Quand il faut mieux se dire adieu [PV Navi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: En dehors de la ville-
Sauter vers: