Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 So I drift away again to winter I belong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2528
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptyMer 3 Juil 2019 - 0:50

 So I drift away again to winter I belong

Giulio le givré

So I drift away again to winter I belong XELHGId

24 janvier

Emmitouflée dans son écharpe – du quatrième docteur, Casey flânait tranquillement à travers la ville. Les yeux à moitiés fermés, elle prit une grande bouffée d'air frais ; Le froid avait toujours eu ce don étrange de la revigorer. Alors même si ses pas la dirigeaient dans une mission bien précise, cela ne l'empêchait guère de profiter du trajet.

Son chien – K-vis, était resté chez son frère par nécessité. L'adolescente avait besoin de ses deux mains libres, de ne pas s'emmêler les pieds dans la laisse, mais surtout, d'avoir accès à certains magasins dont l'entrée était interdite aux animaux. Parce qu'aujourd'hui était l'anniversaire de sa belle-sœur Suzuki. Qui dit joyeux anniversaire, dit splendide fête, somptueux cadeaux, délicieux gâteau... et invités gênants.

Ces derniers étaient déjà arrivés à la maison familial. Ce fut donc sans surprise, que l'étudiante s'éclipsa sous le prétexte d'aller récupérer le gâteau commandé dans une pâtisserie de moyenne gamme, du centre commercial.  Alors qu'en vérité, c'était aussi pour acheter un cadeau de dernière minute, complètement oublié exprès par les poches presque tristement vides de la jeune femme.

La compagnie du petite frère de Suzuki – aussi son ami IG, n'aurait été guère de trop pour l'accompagner ; Que ce soit pour trouver une idée de quoi acheter, ou simplement tuer le temps en sa présence. Elle aurait même pu taper dans son argent à lui, dans l'idée de faire un cadeau groupé, un truc comme ça.

À l'approche du centre commercial, Casey avait surpris un inconnu en plein malheur  : Celui-ci avait glissé à plusieurs reprises avant de se vautrer de tout son long sous le regard amusé de l'adolescente. Un petit rire étouffé, s'échappa de ses lèvres barrées de tissu, avant de se transformer en hoquet de surprise.

Le karma s'était manifesté comme à son habitude : tout autant saugrenu que vindicatif.  Son pied avait rencontré une surface glacée, et la jeune femme s'était vue en train d'essayer de récupérer son équilibre, dans un mélange de Breakdance et de gémissements animal. Mais l'inévitable arriva et elle chut avec autant de grâce qu'une perceuse à double mandrin s'enfonçant dans le béton.

Aïe.

Quelque chose s'était brisé dans sa chute.

...

Sa dignité.


---------------------------------

So I drift away again to winter I belong An5YRXo
So I drift away again to winter I belong WluPnpM
So I drift away again to winter I belong EYajH4t
Japonais #990033    Anglais #2a8000


Dernière édition par Casey Rivers le Lun 15 Juil 2019 - 9:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giulio Baratti
■ Age : 19
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 26/06/2019

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong MzrdKEgSo I drift away again to winter I belong GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Giulio Baratti
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptyMer 3 Juil 2019 - 4:51

So I drift away again to

winter I belong


Casey Rivers| Giulio Baratti




-----------------------------------------------


Dehors, le temps était frais avec des brises glaciales, mais cela n'avait pas empêché Giulio de sortir. En effet, aujourd'hui sort le deuxième tome de l'un de ses romans préférés, il avait donc pour unique conviction d'aller chercher ce livre à fin de pouvoir le lire paisiblement au chaud ce soir et avoir la suite de cette fameuse aventure dans les catacombes de cette ville fantôme. Malgré ce froid très fort, Giulio ne s'était pas fortement couvert, un jean classique ainsi qu'un sweat et un blouson en cuir pas très épais faisaient pour lui l'affaire, mais histoire de ne pas prendre trop froid, il se vêtit tout de même d'un bonnet qu'il n'affectionnait pas beaucoup d'ailleurs par sa couleur, il était rouge donc très voyant, ce n'est pas forcément ce qu'il préfère.

Sa destination était le centre-ville, le centre commercial possédant un rayon dédié au monde littéraire et qui ayant bien reçu le livre était le point d'arrivée. Pour rendre le temps moins long et comme à son habitude, Giulio s'était muni de sa paire d'écouteurs pour écouter de la musique, plus précisément du Queen. Le jeune homme fredonnait légèrement les chansons qui passaient dans ses oreilles. Dans un second, temps  celui-ci réfléchissait à ce qu'il devait faire ensuite, il était convaincu qu'il avait quelque chose à faire avant de rentrer, mais quoi ? C'était la question à laquelle il ne fit que réfléchir jusqu'à son arrivée dans la rue du centre commercial sans trouver la réponse.

Il faut dire que cette rue n'était pas dans le meilleur état qu'il soit. Elle avait ainsi permis à des plaques de verglas de faire leurs apparitions et des gênées tout le monde. C'est extrêmement dangereux et à la fois tellement attirant, on pourrait glisser dessus et se faire une blessure plutôt grave, mais qu'est-ce que ça donne envie de s'amuser à glisser dessus tout de même. Giulio, lui n'était pas du genre à s'amuser sur les plaques de verglas, imaginez, une blessure et plus de sport pendant quelques semaines, déjà que le temps hivernal ne le réussit pas trop, ça serait l'achever.

Enfin, le centre commercial était en ligne de mire. Mais ce n'est pas ce qui a le plus retenu son attention. Pas très loin, il vit une fille qui dans un premier temps avait pour lui l'air de danser. Enfin, elle faisait des gestuelles hasardeuses et bougeait de façon bizarre. En s'avançant il vit que finalement ce n'était pas une fille qui s'amusait à danser parce qu'elle avait envie ou qu'elle avait perdu à un jeu, mais que celle-ci était en train de glisser sur une plaque de verglas. Dans un premier temps, comme je pense chez chaque personne, quand l'on voit quelqu'un tomber devant soi la première réaction est de rire, et bien le jeune homme n'échappa pas à la règle et sourit un voyant la fille chuter.

Secondement après avoir esquissé un sourire pendant quelques secondes et voyant cette fille au sol, il prit la décision d'aller la voir, on ne sait jamais, peut-être qu'elle s'était blessée. Il ne voulait pas la laisser la toute seule au sol. Il retira donc ses écouteurs après avoir éteint sa musique sur le chemin menant à la fille et réfléchissant à quoi lui dire. Il n'aime vraiment pas faire le premier pas envers les autres, malgré sa sociabilité plus que prouvé, c'est une chose à laquelle il n'a jamais réellement pris de plaisir.

Il arrive finalement près de la fille en question, elle avait l'air d'avoir à peu près son âge. Finalement son sourire moqueur était revenu et il ne le cachait pas, je pense même que la fille l'est remarqué. Espérons juste qu'elle n'ait pas mal prise le fait qu'il rit de sa situation. Il avance donc vers elle avec ce sourire et le bras tendu pour l'aider à se relever. Et là c'est le drame, la scène aurait pu être celle d'un film, il arrive avec un léger sourire moqueur de la chute de cette fille et BOUM en l'aidant c'est à son tour de glisser. Comment rebondir après ça ? Sa chute avait même brisé le verglas en dessous de lui qui avait une couche assez épaisse pour vous dire.

Il se relève finalement gêné et tout rougissant ne sachant que dire il réfléchit. Il regarde la plaque de verglas cassée puis la fille. Il ne lui fallut pas plus de temps pour sortir une BLAGUE, oui, une blague.


"Au moins j'ai brisé la glace entre nous" dit-il en rigolant

Espérons que cette blague NULLE, ne lui aura pas donnée l'image d'un idiot auprès de cette fille. Ça dépend de comment elle le prend. Parce que vous savez les gens vous jugent que sur ce qu'ils voient de vous donc ça serait dur d'être tout de suite rangé dans la case "idiot". Il décida donc de ne pas rester sur cette blague.

"Au faites, je ne t'ai pas demandé, désolé, mais tout vas bien ?" puis renchérit en disant "Je m'appelle Giulio et toi ?"

Il faut vraiment qu'il arrête avec ses blagues nulles, ça lui retire même les politesses, ça en devient inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2528
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptyMar 9 Juil 2019 - 0:15

 So I drift away again to winter I belong

Giulio le givré

So I drift away again to winter I belong G4PhWPz

Dans sa misère, Casey imaginait sentait les regards lourds et moqueurs des étrangers portés sur son petit corps brisé – tel une tortue retournée sur sa carapace. Bientôt, les charognards plongeraient sur ce qui restait d'elle après le passage de la marée de la honte, qui avait déjà emporté dans son sillage le peu de son amour propre.

Pour ne pas aider, le contenu de son sac s'était déversé sur le sol dans sa chute. Intérieurement, elle remerciait le dieu des rolls foireux sur un détail : celui d'avoir épargné son ordinateur et ses consoles en les laissant chaudement à la maison. Comme quoi, on pouvait toujours trouvé du réconfort dans son malheur.

Une main salutaire, au ralenti et nimbée d'un faisceau lumineux, s'abaissa vers elle. L'adolescente l'aurait probablement attrapée de bon cœur si à l'autre bout du bras, ne se trouvait pas une version moqueuse du grand schtroumpf – sérieux, c'est quoi ce bonnet, lequel se métamorphosa, la seconde suivante, en un énorme parpaing.

Tellement qu'il en avait fissuré la plaque de verglas avec sa lourdeur. De son côté, l'étudiante avait, tout juste eu le temps, de se recroqueviller en position latérale de sécurité le temps du danger. La crise passée, ils se relevèrent chacun de leur côté, sûrement tout autant gêné l'un que l'autre. Ou un peu moins pour l'une des deux, qui avait la sensation de gêne aussi durable que l'espérance de vie des Airpods.

Les jambes un peu pliées dans l'idée de garder l'équilibre, Casey commença doucement à ramasser ses affaires. Tout semblait être en bon état, sauf peut-être son leggings – en réalité son bas de pyjama de cette nuit, un peu ébréché par le contact forcé. Le garçon semblait toujours être là, mais son esprit était bien trop occupé à ranger les objets dans son sac pour -

« Au moins j'ai brisé la glace entre nous »

Le réplique aurait pu la laisser de glace. Mais en vrai, elle lui arracha un petit « pfrrrt » ou l'onomatopée approximatif d'un petit rire soufflé par le nez. Avec précaution, elle avança d'un pas sur la route, en bas du trottoir, creusant encore un peu plus leur différence de tailles. Mais là, au moins, ça ne semblait plus glissant.

« Au fait, je ne t'ai pas demandé, désolé, mais tout vas bien ? Je m'appelle Giulio et toi ?

-  Tout va bien même si t'as failli jeter un froid avec ta blague » Sur un sourire amusée, elle rajouta une couche au malaise. « Fin bon. Tu m'as pas l'air trop givré alors j'peux te dire mon prénom : Casey. » Son regard terne détailla les traits du jeune homme. « Tu s'rais pas du même pensionnat qu'moi ? J'suis sûre de t'avoir déjà croisé dans les dortoirs. »


---------------------------------

So I drift away again to winter I belong An5YRXo
So I drift away again to winter I belong WluPnpM
So I drift away again to winter I belong EYajH4t
Japonais #990033    Anglais #2a8000


Dernière édition par Casey Rivers le Lun 15 Juil 2019 - 9:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giulio Baratti
■ Age : 19
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 26/06/2019

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong MzrdKEgSo I drift away again to winter I belong GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Giulio Baratti
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptyLun 15 Juil 2019 - 5:45

So I drift away again to

winter I belong


Casey Rivers| Giulio Baratti




-----------------------------------------------


Il faut dire que cette situation avait l'air d'être aussi malaisante pour l'un comme pour l'autre. En tous cas pour Giulio c'est sur, quand il fait de blagues comme ça sans connaître la personne, c'est parce qu'il est stressé et cherche juste à transformer l'atmosphère. La boutade de Giulio avait tout de même fait soufflé par le nez la fille, il faut dire qu'il a un don pour faire des blagues assez contextuelle.

Après s'être relevé, elle s'était un peu plus rapprochée de la route, sans doute parce que ça glisse beaucoup moins par là. De toute façon, ça ne risquait plus de glisser ici, la plaque avait été bien brisée par Giulio. Puis une fois s'être décalée, elle répondit à sa question.

«Tout va bien même si t'as failli jeter un froid avec ta blague » puis enchaîne en souriant « Fin bon. Tu m'as pas l'air trop givré alors j'peux te dire mon prénom : Casey. »

À ce moment là, quelqu'un de normal aurait eu un léger regret sur sa blague au vu de ces paroles, c'est vrai que ça aurait pu être mal pris par la fille. Mais Giulio lui a Juste retenu son prénom et quelques passages "t'as failli jeter un froid" et "Tu m'as pas l'air trop givré ", ce qui le fit sourire. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est son genre de faire des choses comme ça, des paroles contextualisées par l'environnement dans lequel ils se trouvent. Surtout que ça peut faire suite à sa blague qu'il a faite précédemment. Involontairement peut être, mais pour lui c'était un jeu il trouvait ça drôle il avait l'impression qu'elle rentrer dans son jeu. Puis, Casey vient interrompre ses pensées.

« Tu s'rais pas du même pensionnat que moi ? J'suis sûre de t'avoir déjà croisé dans les dortoirs. » dit-elle en le dévisageant

Il faut dire que le jeune homme ne possède pas une forte mémoire en ce qui concerne le visage des personnes qui l'entoure, il pourrait croiser la même personne tous les jours sans s'en rendre compte. Il n'avait d'ailleurs lui, eut aucune suspicion sur une éventuelle rencontre passagère dans les réfectoires auparavant avant qu'elle ne dise cela. Il la dévisage également essayant de se rappeler.

«Je suis étudiant à Kobe, si tu l'es également c'est possible, oui.» puis en continuant de la dévisager discrètement, un léger souvenir revient «Maintenant que tu le dis, c'est vrai que ton visage ne me paraît pas si inconnue que ça»

Je pense que cette situation est la plus gênante possible pour les deux, ils risquent de se recroiser à l'université. Pour une première discussion, ce n'est pas le meilleur début. Généralement Quand Giulio démarre une conversation avec quelqu'un qu'il ne connaît pas par une blague, c'est parce qu'il sait qu'il ne la recroisera certainement pas donc peu importe l'effet de la blague, elle ne lui porte aucune importance, mais là c'est différent.


Pour se reprendre le jeune homme se dit que c'est bien passé, parce que pour lui si elle a parlé d'une manière ressemblant à la sienne, c'est que ça lui a plu et qu'elle a trouvé ça drôle, enfin du moins c'est ce qu'il espère. Giulio ne voulait pas que la situation devienne encore plus malaisante. Celui-ci prend donc la décision de ne pas rester plus longtemps auprès de Casey, ça pourrait faire louche ou même être lourd.

"Bon, si tout vas bien, je ne vais pas m'éterniser. A plus tard, surêment à Kobe ! "dit-il tout souriant


Il reprend donc la route, vers sa destination de base qui était le centre commercial. Sa pression qu'il s'était mise par le fait d'avoir peur de faire mauvaise impression descendait peu à peu à chaque pas. Plus il se rapprochait du centre commercial et plus il était loin de l'endroit du malaise et mieux il se sentait. Mais ce sentiment n'est finalement pas de longue durée. Le jeune homme ayant jeté un coup d'œil derrière lui vit la jeune fille prendre le même chemin que lui. Elle le suit ? Voilà la question qu'il se posait. Il avait fait quelque chose de mal ? fait tomber quelque chose ou elle voulait juste elle aussi aller au centre commercial ce qui est normal ? Il faut dire qu'il est un peu parano sur les bords. Enfin bref, malgré ses nombreuses questions Giulio continue son chemin.


Une fois entrée dans le centre commercial, le jeune homme se dirige vers l'ascenseur, il faut dire que le magasin est assez grand et que la partie qui l'intéresse se trouve en haut. Le jeune italien finit donc par arriver devant l'ascenseur en étant soulagé d'avoir fuit ce malaise.



Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2528
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptyMer 17 Juil 2019 - 2:48

So I drift away again to winter I belong

Giulio le givré

So I drift away again to winter I belong KnkoYfS

Casey fut rassurée de voir un sourire se dessiner sur les lèvres de Giulio. C'était facile de taper dans le lourdingue dès qu'il s'agissait du domaine de l'humour, au point qu'elle avait toujours une appréhension avant de voir la réaction du publique ciblé. Il y a avait bien pire que le simple bide : les SJWs triggered. Un fléau qui se répandait à une vitesse folle et alarmante.

Suite à sa question sur le potentiel établissement en commun, le jeune homme se mit à son tour à la détailler du regard ; L'inspection était loin de la mettre mal à l'aise, même si inconsciemment, sa langue passa sur ses dents comme pour chasser la possible présence d'un intrus. Elle attendait patiemment qu'il réponde à ses interrogations, ce qu'il fit :

« Je suis étudiant à Kobe, si tu l'es également c'est possible, oui. » L'adolescente n'avait jamais compris ceux qui faisaient le raccourci malheureux à Kobe au lieu de KHS. Ça revenait à dire qu'il étudiait dans la ville, et non dans un établissement précis  « Maintenant que tu le dis, c'est vrai que ton visage ne me paraît pas si inconnue que ça »

Un sourire s'esquissa brièvement sur ses lèvres ; Elle avait toujours eu une bonne mémoire des visages, et aurait peut-être mieux fait de mettre cet atout de côté. S'il ne l'avait guère reconnu, la suite aurait pu être été différente. Peut-être que leur glissades respectives laisserait place à bien d'autres. Ou à rien du tout vu qu'il décidait déjà de prendre congé :

« Bon, si tout vas bien, je ne vais pas m'éterniser. A plus tard, sûrement à Kobe !

- Ouaip ! Bonne journée ! Plush. »

Casey attendit quelques instants – en s’époussetant les vêtements, avant de reprendre son trajet. Le nez à moitié sur son téléphone, son attention en fut en grande partie dévorée, au point de l'empêcher de réaliser de suite la présence de Giulio devant elle. Il lui fallut plusieurs minutes, et quelques sms échangés avant de s'en rendre compte.

Et là, au milieu du trottoir, l'étudiante se sentit stupide. Elle n'avait qu'à presser quelques pas et se mettre à côté du jeune homme en mode « Eh, semblerait qu'on aille même endroit, faisons route ensemble » au lieu de ronger son frein en silence derrière lui. Après tout, elle ne voulait pas lui imposer sa présence.

Plusieurs minutes s'écoulèrent donc ainsi, avec Casey aux trousses de Giulio. Elle avait l'impression que ses bruits de pas résonnaient cent fois plus fort qu'à l'usuel, et que sa respiration était bruyante et saccadée. Ce n'était qu'une impression, mais le malaise était bien là, lui. Elle crut y échapper en se dirigeant vers l'ascenseur...

Mais le garçon y était, tout comme elle. « Sérieux, je te stalke pas » Ça sonnait tellement mieux dans sa tête. Maintenant, elle avait l'air coupable à se justifier sans raison. Un chting caractéristique se fit entendre et les portes s'ouvrirent. Sans plus attendre, elle s'engouffra à l'intérieur et le laissa appuyer sur le numéro de son étage... qui était également le sien.

D'accord, maintenant, il allait vraiment croire qu'elle le suivait. « J'ai un gâteau à récupérer... C'est pour ça que je... » Dieu se manifesta en lui disant de se la fermer de la manière la plus fourbe qui soit : L'ascenseur eut un sursaut, avant de s'arrêter. Complètement. Plus rien. Nada. C'était peut-être juste une micro-panne. Sûrement. Probablement. Forcément.

« Rassure-moi, t'es pas claustrophobe ? »

Petites traductions:
 


---------------------------------

So I drift away again to winter I belong An5YRXo
So I drift away again to winter I belong WluPnpM
So I drift away again to winter I belong EYajH4t
Japonais #990033    Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
Giulio Baratti
■ Age : 19
■ Messages : 35
■ Inscrit le : 26/06/2019

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong MzrdKEgSo I drift away again to winter I belong GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Giulio Baratti
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptySam 20 Juil 2019 - 5:21

So I drift away again to

winter I belong


Casey Rivers| Giulio Baratti




-----------------------------------------------


Le jeune homme pensait avoir le cœur léger en fuyant ce malaise qui était palpable au préalable. Mais il se sentiment de légèreté fit vite demi-tour. En effet, la jeune fille suivait Giulio, enfin c'est ce qu'il pensait rien n'en venaient à conclure cette hypothèse folle de l'italien. C'est juste que franchement, elle le suivait pas mal, le centre commercial n'est pas petit et Giulio pour se rendre à l'ascenseur avait dû aller presque au bout du magasin et la jeune fille était encore dans ses traces de pas.

Et s'il se retournait lui laissant voir qu'il l'a vu, histoire de voir sa réaction, ce sera plus simple. Selon la façon dont elle réagira se montrera si oui ou non, elle le suivait, ou juste l'imagination du jeunot lui avait encore joué des tours et qu'il fallait qu'il arrête de lire tant de livres avec des histoires folles qui commencent ainsi. Finalement, il ne décida de ne pas se retourner et de l'interpeller, c'est vrai, imaginez quoi, si elle ne le suit pas, c'est lui qu'elle va trouver louche à avoir scruté son dos tout le trajet pour voir où elle allait. Il continuait donc son bout de chemin jusqu'à l'ascenseur. Une fois arrivé là-bas, il se dit que c'était bon qu'elle ne le suivait plus, ça serait cramé si elle venait en plus si jamais c'était le cas. Puis quelques secondes s'écoule et des bruits de pas arrivent derrière lui, il se retourne, car il d'arriver et qui voit-il ? Casey !

« Sérieux, je te stalke pas »dit-elle

Sérieux ? C'est pas les phrases que l'on sort quand on est coupable ça normalement ? Après peut être que la situation s'y apprêtait c'est vrai.

"Ne t'inquiète pas, je n'aurais pas pensé ça" c'est vrai ça aurait été encore plus malaisant de lui dire, puis enchaîne " Ca sonné coupable quand même fait attention" en souriant.

Comment transformer une situation gênante telle que celle-ci ? C'était la question que se posait Giulio à ce moment. Il est à l'aise avec les gens, mais cette situation est un peu venue bizarrement tout de même et lui a offert un certain blocage, sans celui-ci il se serait déjà sorti de cette situation, c'est sur et certain... Le bruit des portes de l'ascenseur retentit, c'est le moment d'entrer à l'intérieur. Casey n'avait pas l'air d'être décidée à choisir l'étage, c'est donc l'italien qui s'en charge en choisissant le sien, il se retourne en regardant la petite dame d'un air "C'est bon pour toi ?" Elle avait l'air d'accord avec l'étage choisi, tant mieux.

Les portes se ferment. Quelques secondes de blanc entre les deux personnes s'installent et l'ascenseur se met en route. La jeune fille tente d'atténuer la tension malaisante entre eux deux.

« J'ai un gâteau à récupérer... C'est pour ça que je... »dit-elle hésitante Puis un sursaut de l'ascenseur se manifeste qui l'empêche de finir et s'arrête totalement.

« Rassure-moi, t'es pas claustrophobe ? »

"Non, je te rassure je ne le suis pas, j'espère que tu ne l'aies pas non plus ? Et comme je t'ai dit ne t'en fait pas je te crois, enfin si tu étais réellement entrain de me stalker tu ne serais pas montée en même temps que moi, enfin je trouve ça pas discret "dit-il avec un sourire et regardant le regard de Casey histoire de confirmer ses paroles en fonction de la réaction de celle-ci.

Bon. Comment décrire le sentiment dans lequel le gaillard se trouve ? C'est déjà un moment gênant de se retrouver avec une personne que l'on ne connaît pas dans un ascenseur, mais avec les situations qui précèdent, ce n'arrange pas les choses. Que faire . Que dire . C'est dans ce moment qu'il faut qu'il redevienne "lui" ce qui l'aiderait.

"Bon, et bien comme il n'y a pas vraiment autre chose à faire, papotons ? Tu disais aller chercher un gâteau, tu te rends à un anniversaire ou quelque chose du genre ?"

Maintenant le truc c'est qu'il va falloir faire redescendre le malaise qu'il y a entre eux. La solution la plus simple était de parler ensemble, ça sera moins gênant que deux personnes qui sont bloquées ensemble dans un ascenseur et qui ne se parlent pas. Il faut juste qu'elle en ait envie. Et par la suite pourquoi pas apprendre à se connaître si l'ascenseur en laisse l'occasion.


Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 2528
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
So I drift away again to winter I belong 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong EmptyMar 6 Aoû 2019 - 22:15

So I drift away again to winter I belong

Giulio le givré

So I drift away again to winter I belong MyRTftY

Face à ses justifications, Giulio se montra rassurant. Enfin... Le début plutôt. La fin, ça puait le reproche à plein nez, appuyé d'un gros sourire bien gras et malaisant en prime. Peut-être qu'elle voyait le mal là où il n'était pas. Une chose était sûre, la gêne pouvait être coupé au couteau, et c'était loin d'être dans ses habitudes.

De ce fait, Casey tenta vainement de justifier sa présence pile au moment où l'ascenseur fit des siennes. Elle surenchérit vaguement sur une plaisanterie tout en cherchant un moyen de contacter le support technique. De son côté, l'homme forma une question sans lui laisser de temps d'y répondre puisqu'il enchaîna immédiatement sur un petit monologue explicatif du malaise en société.

Sceptique, son regard morose parcourut rapidement les boutons à la recherche de celui en forme de téléphone. Enfin trouvé, son doigt appuya dessus une première fois. Il fallait parfois plusieurs minutes avant de parvenir à une réponse, alors n'en recevoir aucune ne l'effrayait guère. Pour le moment, du moins.

« Bon, et bien comme il n'y a pas vraiment autre chose à faire, papotons ? Tu disais aller chercher un gâteau, tu te rends à un anniversaire ou quelque chose du genre ? »

Casey cilla, sidérée. Elle n'était pas prête. Pas à un tel comportement. À total manque de réactions. Évidemment, aucune émotion s'esquissait sur le visage toujours aussi neutre de l'adolescente. Mais intérieurement, elle n'en pensait pas moins. Il... avait un sang froid effarant, à lui glacer le sang. On lui aurait annoncé être en compagnie d'un robot, que ça aurait eu le même effet.  

« Ouais, c'est l'anniversaire de ma belle-sœur »

Sans trop savoir comment, des mots en mode automatique avaient réussi à franchir la barrière de ses lèvres. La surprise était passée, mais elle n'en restait pas moins perturbée, et avait du mal à embrayer sur la conversation. Il fallait trouver quelque chose à dire, avant qu'il réalise le mal être éprouvé derrière son masque de zénitude.

« Et toi ? T'es là pour une raison particulière ? »

Répondez svp.


---------------------------------

So I drift away again to winter I belong An5YRXo
So I drift away again to winter I belong WluPnpM
So I drift away again to winter I belong EYajH4t
Japonais #990033    Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: So I drift away again to winter I belong  So I drift away again to winter I belong Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
So I drift away again to winter I belong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Centre commercial-
Sauter vers: