Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« Elève ; en 5ème année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]  Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] EmptyMar 9 Juil 2019 - 21:57

Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] FatalMilkyBillygoat-size_restricted

_______________________-x-_______________________

Finalement, Joji s'était complètement fait à l'idée de ne jamais pouvoir trouver son chemin le long du dédale de couloirs de l'établissement. Ni les cartes qu'il tentait de retenir, ni sa mémoire, ni son instinct n'y faisaient quoi que ce soit. Peu importe où il devait se rendre, il devait prévoir une dizaine de minutes d'avance pour seulement espérer être à l'heure.

Ce jour là était un jour particulier. Il faisait déjà bien sombre dehors, et la plupart des étudiants avaient désertés les couloirs publics, rejoignant les dortoirs, ou les salles de club. Lui cherchait justement à retrouver le chemin du club de littérature, à qui il dédiait assez peu de temps. A dire vrai il avait dû s'y rendre à deux ou trois reprises, tout au plus.

Le problème étant qu'il sortait d'un cours de mathématiques qui venait de le faire questionner son intelligence et son incapacité à comprendre quoi que ce soit. Le cerveau en compote, le jeune étudiant traînait des pieds, comme un zombie en quête d'un cerveau plus frais que le sien. Le vendredi était de loin la journée la plus éprouvante pour lui, et ce vendredi là spécifiquement, lui apparaissait comme une suite d'échecs cuisants. Il espérait finir cette journée dans la salle de club, confortablement installé dans un fauteuil à discuter d'un sujet qu'il ne connaissait pas avec quelques érudits dont il boirait les paroles.

...

Foutu pour foutu, il s'engagea le long des allées principales, là où il avait déjà repéré l'emplacement de plusieurs salles de clubs. Il comptait secrètement sur un coup de main divin, lorsqu'il décida d'ouvrir une porte complètement au hasard. Cette porte allait être celle du club de littérature, elle le devait absolument. Il ne pouvait en être autrement.

La lumière l'éblouit, c'était celle de la réussite. Après tant de peine à se repérer, tant de portes verrouillées qu'il pensait pouvoir ouvrir, et tant d'aller-retours infructueux, cette fois, c'était la bonne..

...

Il fut accueilli par une bonne odeur. Une odeur un poil trop bonne pour être celle de bouquins étudiants.. " Ils.. Ils font pas à manger, en club de littérature.. ? " Il cligna des yeux, observant cette fois le décor avec plus d'assiduité. Enfer et damnation ! Toujours pas de salle de littérature. Il venait de faire irruption - sans toquer - dans un autre club.. Ne jamais dire qu'une situation " ne peut pas être pire ". " Et.. Merde. Maintenant que je suis là.. "

Une voix s'échappa de la force tranquille en pleine demande d'assistance. " Bonjour, bonsoir ? Il y a quelqu'un ? "  Le temps de réfléchir à l'absurdité de sa question, il se demanda s'il était encore temps de prendre la fuite en courant. Son âme s'échappant par ses oreilles, ne lui restait plus qu'à espérer qu'une main lui serait tendue.

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] 1562987355-signaturebeau1
Revenir en haut Aller en bas
Meyuki Harada
■ Age : 21
■ Messages : 1405
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] FRFf7at Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] KbCJmVA Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]  Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] EmptyDim 14 Juil 2019 - 19:08

Cuisine et littérature ♫

Finir la journée par un cours de mathématiques, c’est de la pure torture ! Quelle idée sérieusement de finir la semaine avec la matière qui te torture le plus le cerveau ? Hein ? Ça ne devrait pas être permis, voilà ! Après avoir abandonné l’idée de réussir le stupide exercice qui était au tableau, j’ai commencé à écrire dans la marge de mon cahier des idées de recettes pour le repas que je vais concocter à Yukiko demain. Elle n’a pas trop le moral en ce moment et je sais que ça lui fera plaisir que je fasse ça pour elle. J’ai déjà fait quelques tests d’ailleurs, des trucs qui sortent un peu de l’ordinaire pour la surprendre et qu’elle clame mon génie, mais il faut que j’aille goûter ces tests là avant de tenter autre chose. Qui sait, j’ai peut-être fait la recette du siècle sans le savoir hier ?!

Je continue de griffonner tout de même quelques idées au cas où, histoire de, puis m’empresse de fermer mon cahier et ranger mes affaires quand la cloche sonne. DOBBY EST LIBRE !!!!!! (Même si je n’ai pas eu de chaussette, mais ce serait bizarre comme cadeau de la part du professeur, non ?) J’accélère le mouvement pour sortir la première de la salle et éviter le bouchon devant la porte, ainsi que la foule qui va sortir des classes attenantes à la nôtre. Il faut que j’optimise le temps de club cette après-midi vu que je dois aller en ville pour prendre le chemin de la maison ce soir. Aussitôt arrivée, je lâche mon sac à côté de l’entrée et enfile un tablier blanc, prête à me lancer.

Je sors la viande ainsi que les sauces et espumas cuisinés hier qui se trouvent dans le frigo. C’est marrant la cuisine moléculaire, on fait des tests et on ne sait jamais trop quel gout on va avoir à la fin en mangeant la préparation avec autre chose. Parce que c’est surtout parfait pour des petits accompagnements : des sauces, des espumas, etc… Au moins, ça sera joli ! Pour le goût, on verra ça dans un instant, juste le temps de mettre la viande à griller et de trouver les cartouches de gaz pour le syphon. J’allume le grill et y dépose la viande une fois que c’est assez chaud, puis m’accroupis pour ouvrir le placard où se trouve les ustensiles. Ces satanées cartouches sont rangées dans l’une de ces boîtes, je le sais ! Je déplace les boîtes en cherchant à tatons puis penche la tête dans le placard pour aller chercher au fond en sentant l’une des précieuses cartouches rouler sous mes doigts. C’est bien sûr à ce moment là que quelqu’un fait son entrée, me prenant par surprise ce qui me vaut un joli coup de tête dans le haut du placard en me relevant :

« Aïe ! Salut ! »

Je sors la tête de là en accompagnant mon coucou d’un signe de main par-dessus le comptoir puis me relève en me frottant le crâne machinalement. Ca fait un mal de chien n’empêche, la prochaine fois j’éviterai de faire l’autruche…

« Il n’y a que moi pour le moment mais d’autres ne devraient pas tarder. Meyuki Harada, on est dans la même classe mais on a pas trop eu l’occasion de parler haha. Tu es au club de cuisine toi aussi ? »

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066

Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] Meyusi10
Hugging Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« Elève ; en 5ème année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]  Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] EmptyMar 16 Juil 2019 - 8:41

_______________________-x-_______________________

Un essaim de questions venait de fleurir dans son esprit. Pourquoi était-il au beau milieu du club de cuisine alors qu'il visait celui de littérature, pourquoi était-il infoutu de retenir une localisation, et pourquoi pour accompagner ses salutations la jeune étudiante venait de se fracasser l'occipital. Faisant fi de ces interrogations saugrenues, il avança d'un pas timide, rendu coupable par la douleur que le " BONG " entendu la seconde passée lui avait inspiré.

" Hey.. Pardon, j'ai oublié de toquer.. T'es pas blessé ? " S'enquérait-il, tandis qu'un ultime pas lui fit officiellement entrer dans le club. Les bras levés, autant pour s'identifier que pour s'excuser, il longea l'entrée du club, toujours à distance respectable des fourneaux et des couteaux vengeurs.

" On est dans la même classe ? " Il se frotta la nuque pour s'aider à réfléchir, puis acquiesça bien vite. " Ah oui, exact.. Doublement désolé, du coup. Tu veux peut-être que je te trouve de la glace pour la bosse ? "

. . .

Chemin faisant, son regard détailla l'allure du club de cuisine. Plus d'argent y avait vraisemblablement été injecté, ce qui faisait sens. Entre du matériel de cuisine et quelques livres, le choix devait être vite fait. Nonobstant, tandis qu'il jalousait les conditions de travail des étudiants du club, le temps passait aussi, et se rappela alors aussi sec à sa mémoire.

" Joji Tavahr; d'ailleurs. Mais tu peux m'appeler Joji. Et.. Non, je cuisine pas. Enfin, j'ai déjà cuisiné dans le passé, mais j'en suis sorti brûlé et avec l'interdiction d'approcher une friteuse à moins de 200 mètres. Une sale histoire. "

Sans vraiment se rendre compte ni du mauvais goût de son sarcasme ni de son assurance soudaine, il vagabondait vers l'entrée de la salle de club, admirant sous tous les angles possibles l'antichambre de la gourmandise légale en faisant des aller-retour comme un chat errant.

" Je me suis trompé de salle, en fait. A la base je pensais trouver le club de littérature ici. Je viens d'arriver, alors je me perds une fois sur deux. " Glissant avec un poil de nonchalance ses mains dans les poches, il se dit que le club de littérature devrait attendre encore un jour. Connaissant son don pour se tromper de salle et son manque de rapidité, il était un poil trop tard pour espérer trouver la terre promise.

Son oeil perdu s'arrêta sur l'unique cuisinière alors présente, et sur le plan de travail autour. Il fit un effort surhumain pour réfléchir à une tournure convenable à sa future question. " Vous faîtes quoi ici, principalement ? Quel genre de cuisine, je veux dire. Ça a l'air un poil plus mouvementé que la salle de littérature votre histoire. Et c'est moins poussiéreux, aussi. " Avant de prendre la fuite, il fallait effacer les traces de son entrée fracassante. Il n'était pas encore prêt à vivre avec le regard vindicatif d'une camarade de classe, alors il lui fallait effacer sa culpabilité.

____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] 1562987355-signaturebeau1
Revenir en haut Aller en bas
Meyuki Harada
■ Age : 21
■ Messages : 1405
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] FRFf7at Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] KbCJmVA Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« Elève ; en 5ème année »
(#) Re: Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]  Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] EmptyDim 21 Juil 2019 - 13:31

Cuisine et littérature ♫


« Ne t’en fais pas, je suis assez maladroite alors ça m’arrive souvent ce genre de choses !»

Je lui souris, légèrement gênée d’avouer qu’il a affaire à Gaston Lagaffe en personne… même s’il n’a peut-être pas la référence… à moins d’avoir vécu en Europe ? Enfin bref ! Je retourne devant le grill pour surveiller la cuisson de la viande, la laissant saisir et la retournant quand il le faut. Je me redresse, un peu surprise quand il me demande si on est dans la même classe, même s’il se rattrape juste après. Ça ne fait pas longtemps qu’il est arrivé, et j’avoue que je n’avais pas retenu son nom non plus, mais je me souviens bien de son apparence. Des grands blonds intimidants, ça ne court pas le campus…

« Si je peux éviter la bosse, je veux bien un peu de glace oui !»

Je serais bien allée la prendre moi-même mais ce serait courir le risque de laisser cramer la viande, et c’est hors de question. Manger c’est sacré ! Je rigole intérieurement quand il me parle de la friteuse, s’il savait le nombre de fois où j’ai pu me brûler en cuisinant… J’en ai gardé quelques souvenirs indélébiles, mais très peu visible alors ça va. Peut-être que lui aussi ? Je ne sais pas pourquoi, ça me fait penser à cette scène « Je te montre la mienne si tu me montres la tienne » mais bon, on ne va pas se montrer nos marques non plus.

« Je compatis plus que tu ne pourrais le croire, c’est dangereux ces bêtes-là» dis-je en montrant la friteuse d’un mouvement de tête.

Je le remercie quand il me donne la glace en passant et l’enroule dans un torchon sec pour la tenir sur ma tête. Je dois avoir fière allure mais tant pis, ça fait du bien, même si le froid n’est pas super agréable en cette période. J’enlève la viande du grill avec la fourchette que je tiens de ma main libre et la dépose sur la planche que j’avais préparée, puis m’adosse au plan de travail pour lui refaire face.

« Ca peut être compliqué de se repérer au début, mais ça finit par rentrer et au bout d’un moment nos pieds nous guident tous seuls ! »

Et c’est super pratique, faut l’avouer. Surtout quand on est fatigué, qu’on émerge tout juste et qu’on est en retard par exemple ! Ou quand on est complétement pris dans une conversation et qu’on arrive à l’endroit voulu, en se disant « Oh mais on est déjà arrivé ? » ! C’est vachement plus pratique que de se dire « alors là on tourne, après tout droit, oh et il faut surtout pas oublier de tourner à droite après »… On aurait l’air de vrais GPS sur pattes !

Vous faîtes quoi ici, principalement ? Quel genre de cuisine, je veux dire. Ça a l'air un poil plus mouvementé que la salle de littérature votre histoire. Et c'est moins poussiéreux, aussi.

« Haha, c’est sûr ! Et encore, d’habitude il y a plus de monde mais là ils sont surement partis à leurs autres clubs. Pour te répondre, en général on fait pas mal de sucré, et de tous les genres. Et du salé aussi, important ! Les membres viennent d’un peu partout alors il en faut pour tous les goûts et ça permet de découvrir d’autres types cuisines ! Là pour le coup, ce n’est pas une recette qu’on faisait tous ensemble… Je tente des trucs on va dire et au final …ce n’est pas plus mal que tu te sois trompé de club. »

J’ai envie de la jouer un peu mystérieuse, mais pas trop, sinon ce serait trop bizarre et il dirait non direct, avant de s’enfuir. Plutôt que du mystère, on va jouer cartes sur table et faire un échange de bons procédés. Ca m’embête de lui demander, mais comme il n’y a personne d’autre je ne peux que lui proposer ! Et puis, ce n’est pas si terrible comme proposition…. Allez, je me lance !

« Et si on faisait un « deal » ? Comme tu es là, ce serait dommage de repartir sans avoir pu goûter, non ? En échange, je te montrerai où se trouve la salle de littérature et d’autres endroits si tu veux, je connais bien les lieux maintenant.  Qu’est ce que tu en dis ? »

Avec le sourire, c’est plus convaincant ! Et si il doute trop, je sortirai mon joker « chat potté », voilà !
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #cc66cc, Français en#00cc66 et Anglais en cc0066

Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] Meyusi10
Hugging Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« Elève ; en 5ème année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]  Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] EmptyLun 22 Juil 2019 - 18:03


_______________________-x-_______________________


" T'en fais pas, haha. Je suis pas mal non plus dans le genre maladroit. " Il glissa avec un faux détachement ses mains dans les poches, les retirant la seconde suivante pour aller chercher de la glace. Entreprise compliquée dans une salle qu'il ne connaissait que depuis quelques minutes.

Opération qui se déroula miraculeusement sans accrocs, quoiqu'un peu longue dans sa réalisation. Grâce à un esprit de déduction encore inviolé et une chance relative, il avait trouvé la glace, et avec le remède à l'hématome grandissant de la pauvre cuisinière qu'il avait effrayé tantôt.

Accompagnant la conversation de quelques hochements de tête bien volontaire, il laissait son attention oscillait entre sa camarade de classe et l'immense salle de cuisine qu'elle occupait. Il se prenait à rêver sur l'utilisation de certains ustensiles dont il n'avait jamais connu ni le nom ni l'apparat, se surprenant à trouver l'exercice particulièrement amusant. " Ça ferait un peu idiot de lui demander à quoi ça sert, tout ça. On en aurait pour la soirée, en plus.. "

Un soupire lui fit sauter une poignée de secondes, mais quand vint l'heure de sa question, il se cramponna à un établi à proximité et écouta avec grande attention la jeune fille, dont la bonne humeur le contaminait petit à petit.

« Haha, c’est sûr ! Et encore, d’habitude il y a plus de monde mais là ils sont surement partis à leurs autres clubs. Pour te répondre, en général on fait pas mal de sucré, et de tous les genres. Et du salé aussi, important ! Les membres viennent d’un peu partout alors il en faut pour tous les goûts et ça permet de découvrir d’autres types cuisines ! Là pour le coup, ce n’est pas une recette qu’on faisait tous ensemble… Je tente des trucs on va dire et au final …ce n’est pas plus mal que tu te sois trompé de club. »

" C'est quand même meilleur le salé, je trouve. La pâtisserie c'est souvent trop gras ou trop sucré pour moi. Ça donne une sensation désagréable sur le palais, et ça écœure trop vite hélas. Et quitte à faire un excès, autant que ce soit pour quelque chose qu'on aime vraiment. " Très d'accord avec ce qu'il disait, il n'avait cesse d'agiter sa tête blonde, sans se rendre compte que la jeune cuisinière n'avait probablement cure de son avis inexpérimenté. Sa petite comédie s'arrêta aussi drastiquement qu'elle avait débuté. Il adressa un regard bien curieux à sa camarade. " Comment ça, pas plus mal.. ? " Son ton avait un peu changé.. Et il contrastait un peu trop avec son enthousiasme apparemment habituel. Elle commençait à lui faire un peu peur, fichtre.

« Et si on faisait un « deal » ? Comme tu es là, ce serait dommage de repartir sans avoir pu goûter, non ? En échange, je te montrerai où se trouve la salle de littérature et d’autres endroits si tu veux, je connais bien les lieux maintenant.  Qu’est ce que tu en dis ? »

En quoi cela était un deal.. Ça sonnait plutôt comme un merveilleux cadeau. En plus d'avoir le droit de goûter gratuitement à quelque chose de probablement délicieux, il pourrait excuser son absence auprès de ses camarades de club.. " Il est où le piège, alors.. " Peut-être finirait-il empoisonné, ou pire.. " Boah, qu'est-ce qui pourrait mal se passer, de toute façon. "

" Bah écoute. Si ça peut rendre service.. Je veux bien me sacrifier. En plus ça a vraiment pas l'air mauvais ce que tu prépares, alors je vois aucune raison de refuser. J'espère juste qu'il n'y a rien de pimenté à goûter, la dernière fois ça m'a pas vraiment réussi non plus.. " Il s'approcha alors un peu de l'établi de sa camarade de classe, de plus en plus rassuré à mesure qu'il s'approchait des ingrédients, qu'il avait d'ailleurs repéré depuis son entrée dans la salle, il avait simplement bâillonné sa gourmandise naturelle pour ne pas paraître embarrassant.

" Alors chef, qu'est-ce qu'il y a au menu ? " Bien trop enjoué par la situation, il bondit pieds joints dans le potentiel piège mortel qui l'attendait. " Elle a une bonne tête et a l'air toute gentille, ça doit rien cacher d'effrayant. C'est un bahut normal, après tout.. Non ? " Il se risqua toutefois à un petit exercice de comédie taquine.

" Mais tu sais, je préfère te prévenir avant quoi que ce soit, " Il prit à son tour un air un poil mystérieux et intimidant, un rôle un poil risible qu'il tenait assez mal à dire vrai. " je suis pas facile à impressionner. " Cela sonnait comme un défi.

____________________________________________________


---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] 1562987355-signaturebeau1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]  Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuisine et Littérature [Ft. Meyuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Salles des clubs-
Sauter vers: