Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 1975
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
(#) Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! EmptyJeu 11 Juil 2019 - 3:53

 Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!

Doppelgänger du frangin

Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! AQ4msD0

Casey allait mourir. Acculée à une poubelle dans une étroite ruelle, tel une forever alone perdue dans le froid. Sa disparition ne serait reportée que dans quelques jours au mieux et les policiers mettraient encore plus de temps à trouver ce qui resterait de son corps... S'il en restait.

Et sa pauvre famille en apprenant la triste nouvelle. Sa grand-mère effondrée en découvrant les secrets de son historique internet, son frère désolé de ne pas avoir investi dans une assurance vie, sa belle-sœur sabrant le champagne, Emily roulant un patin au karma, et ses parents -

La bête venait de grogner, découvrant une rangée de dents acérées et assoiffés de sang. Elle avait commis l'erreur de la croire docile, et avide de caresses comme n'importe quel chien sensé – ceux qu'on ne mérite pas. Sa petite taille – il lui arrivait à peine au mollet, aurait du lui ouvrir les yeux : Plus on est petits, plus on est proches des enfers.

L'animal s'élança vers elle, et celle-ci, dans un geste de pure survie, jeta la poubelle en plastique sur le clébard. Sur un « chtong » pathétique, l'arme de fortune rebondit sur la bête du cabot, mais déversa son contenu sur ce dernier par la même occasion. Il n'était peut-être pas vaincu, et serait toujours à sa recherche...

Mais eh, elle avait un film à mâter.

λ

Sur un sms d'excuses, Casey pénétra à la bourre et bourrée de popcorn dans la salle de cinéma. Les lumières étaient presque éteintes, et ce fut une véritable corvée de retrouver ce géant à la tignasse blonde dans la pénombre. Heureusement, le Japon n'était pas réputé pour la blondeur et la grande taille de ses habitants.

Aha ! Cible repéré. Popcorn et boissons en main, elle gravit en essayant de se faire la plus discrète possible malgré les « FRCRFRC »  du maïs explosé, les marches menant jusqu'à son frère. Sans délicatesse, elle se vautra sur le siège à côté de lui « Sérieux, s'quoi ses places de merde que t'as choisi » puis, lui donna un coup de paquet de pop-corn « Tiens, tu me dois 1000 yens » pour lui foutre entre les mains.

Avant de se caler complètement, elle déposa les boissons dans leur petit trou dédié, une de son côté, et l'autre pour son frangin. « Oh j'oublais, y avait plus que des Kitkats alors j't'en ai pris pour toi... aussi » Bizarre, il puait moins que d'habitude.


---------------------------------

Japonais #990033
Anglais #2a8000


Dernière édition par Casey Rivers le Lun 15 Juil 2019 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« Elève ; en 5ème année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! EmptyDim 14 Juil 2019 - 7:59

_______________________-x-_______________________

Rangées par dizaines le long de couloirs rectilignes parfaitement agencés, des lucioles scintillaient dans la pénombre d'une galaxie close. Dans le plus rassurant de silence s'entamait le ballet des étoiles, avec comme acteur principal la Lumière, dont l'éclat faisait réverbère sur chacune des engeances poétiques.

Dans un théâtre d'organisation rondement mené, certaines étoiles s'immobilisaient, tandis que d'autres se pressaient de rejoindre avec hâte leur place dédiée. Autour de ses étoiles flânaient quelques constellations, dont le quadrillage servait de repère aux novas isolées.

Une nature morte, comme une nébuleuse du temps qui passe, où plusieurs existences font l'effort d'entrer consciemment en collision. Comme un aimant dont le magnétisme faisait rougir les objets autour, ce trou noir faisait graviter sereinement des dizaines d'astres, les enfermant jalousement en son centre le temps d'une vie.

Ou d'un film. " Oui, enfin, c'est une salle de cinéma, quoi. Je manque de sommeil... "

. . .

Inculte comme il était, Joji n'avait jamais vu de véritables films d'auteurs contemporains acclamés par la plèbe. Pas de " classiques ", sinon dans le domaine musical. Il avait toute une culture à faire, et tout un sens critique à forger. Par dessus tout, il devait de toute urgence trouver un moyen d'éviter les moqueries de ses camarades de classe, pour qui la blague " Miyaza-qui ? " éveillerait des instincts meurtriers enfouis. Et a raison.

Alors autant pour sa propre survie que pour sa bonne conscience, il déserta sa chambre pour une projection. Plusieurs minutes déjà s'étaient écoulées, il s'était pressé d'entrer et de trouver sa place pour avoir le temps de s'installer confortablement, et profiter de la pénombre pour disparaître. Il y avait quelque chose de beau selon lui dans l'image de cette salle qui s'éteint, et qui fait se confondre les individualités.

Ayant toutefois eu sa dose de réflexions abusives pour l'année, il reposa sa tête sur le dossier, et s'apprêtait à reposer ses yeux en l'attente du début de la projection. Alors une jeune fille aussi délicate qu'elle paraissait bruyante venait littéralement faire naufrage à côté de lui. Le blondinet l'observa avec un sourcil bien dressé, son champs de vision aussitôt recouvert par un paquet de popcorn qui se logeait entre ses mains.

Il leva un doigt, pour tenter de faire opposition, mais son assaillante continuait son numéro pour quelques secondes supplémentaires. Puisant un peu de détermination, et happé par la critique sur sa position pourtant optimale. il ramena le popcorn vers l'inconnue, en échappant quelques uns sans le vouloir.

" Alors pardon mais cette place est parfaite. On est pas ennuyés par les voisins de derrière, on est pile à la bonne hauteur, c'est facile d'accès, et on voit parfaitement l'écran. " Certains gèrent un peu mieux le malaise que lui, c'est certain.

" Mais plus important; je pense qu'il y a erreur sur la personne. Désolé. " Il ricana finalement en se tournant vers l'inconnue, plus sympathique que moqueur. " Je crois pas qu'on se connaisse, et puis j'aime pas les Kitkats. ". Il acquiesça avec une assurance rare, sans doute offerte par l'obscurité grandissante.

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! 1562987355-signaturebeau1
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 1975
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! EmptyMer 17 Juil 2019 - 0:54

Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!

Doppelgänger du frangin

Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! LQ0KKA2

Casey aimait tellement les salles de cinéma japonaises : Il y faisait toujours frais – parfois même un peu trop. Elle n'avait donc pas besoin de se dévêtir de son hoodie, qui engloutissait sa carrure bien trop insignifiante pour la taille de l'habit. Peut-être aurait dû-t-elle pousser le vice de son confort en prenant un des coussins disp-

« Alors pardon mais cette place est parfaite. On est pas ennuyés par les voisins de derrière, on est pile à la bonne hauteur, c'est facile d'accès, et on voit parfaitement l'écran.»

Son frère corroborait ses gestes à la blague prononcée dans un parfait accent étranger. Le pop-corn fut repoussé dans la direction de Casey, qui n'était pas du tout prête à se laisser faire ; Du plat de la main, elle appuya sur le côté du paquet pour le renvoyer vers Misha. L'humour de ce dernier allait souvent trop loin, et cette fois-ci en était encore une fois la preuve.

« Mais plus important; je pense qu'il y a erreur sur la personne. Désolé.  »

Casey attendait de pied ferme le prochain bobard fantaisiste qu'il avait préparé avec soin. Il lui avait déjà fait tellement de tours différents, qu'à force, il serait difficile de faire preuve d'originalité. Prendre une autre voix était du vu et revu, surtout après l'épisode du canular téléphonique le plus improbable qui soit. C'était devenu difficile de prendre les appels inconnus au sérieux.

« Je crois pas qu'on se connaisse, et puis j'aime pas les Kitkats. »

Mine de rien, après toutes ces années, il arrivait toujours avec une facilité déconcertante à implanter l'essence du doute dans le cerveau blasé de Casey. Trop concentrée à lui lancer des regards noirs – et à se demander ce qu'il tentait d'atteindre avec sa blague, elle ne fit guère attention aux autres personnes s'asseyant de part et d'autre de leurs places respectives.

« Les meilleurs places sont celles du milieu-milieu pour le son et l'image. Stop faire ta midinette précieuse en voulant t'isoler à l'arrière. S'pas des japonais qui vont t'ennuyer pendant une séance. Ils sont aussi invisibles que silencieux. »

Ses traits se changèrent en une légère moue perplexe alors que son regard se posait sur les habits du frangin, qui semblait plus fin et moins bien habillé qu'à l'usuel. Mais les pubs commencèrent déjà à l'écran balayant sa réflexion, et son ennui. Elle avait envie de profiter du film, et de ne pas se laisser  emmerder par son troll de grand-frère.

« Viens pas me dire que t'aimes pas ta boisson non plus, ingrat. » Après, cela faisait plus de Kitkat pour elle toute seule « J'ai des Umaibos qui traînent dans mon sac, décide-toi si tu en veux avant le début du film. »


---------------------------------

Japonais #990033
Anglais #2a8000


Dernière édition par Casey Rivers le Jeu 18 Juil 2019 - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« Elève ; en 5ème année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! EmptyMer 17 Juil 2019 - 9:42

_______________________-x-_______________________


« Les meilleurs places sont celles du milieu-milieu pour le son et l'image. Stop faire ta midinette précieuse en voulant t'isoler à l'arrière. S'pas des japonais qui vont t'ennuyer pendant une séance. Ils sont aussi invisibles que silencieux. »

" Stop faire ta midinette précieuse.. Elle plaisante ? Elle croit quand même pas que je lui mens ? " Une histoire sans aucun doute plus intéressante que celle du film qu'il s'apprêtait à visionner venait de s'abattre sur le siège voisin. Une histoire dont on peinerait à croire la véracité. Il gardait dans un coin de sa tête la possible résolution pacifique à cette situation, mais lorsque le paquet de popcorn lui revint une seconde fois au visage, il se fit une raison. Il n'emporterait pas ce popcorn au paradis.

« Viens pas me dire que t'aimes pas ta boisson non plus, ingrat. J'ai des Umaibos qui traînent dans mon sac, décide-toi si tu en veux avant le début du film. » Elle y croyait vraiment.. Sans doutes la faute à une confiance discutable, et à l'obscurité dévorante de la salle de cinéma. Un peu désemparé par une telle situation, mille idées fusèrent en même temps dans l'esprit étriqué du blondinet.

Finalement, il décida d'embrasser pleinement l'absurde de la situation, et d'y sauter pieds joints même. " Qu'est-ce qui pourrait mal se passer, après tout.. "

"Boah, c'est pas ma préférée mais je vais faire un effort ! " Disait-il en se saisissant du popcorn et de la boisson, pleinement séduit par l'idée d'en profiter gratuitement en dépit de son jeu d'acteur pitoyable.

" Et je dis jamais non à des Umabobs.. " Non content d'écorcher le nom de la friandise, il ne savait pas du tout ce que c'était, quel judicieux choix. Mais si c'était gratuit, alors ça devait être plutôt bon.

Il s'installa alors encore plus confortablement dans son siège, souriant en remarquant la boisson apportée la minute passée. Faisant fi des goûts catastrophiques de l'inconnue en termes de positionnement, il était fin prêt à savourer le film qui débuterait d'ici quelques minutes. " C'est toujours trop long les bandes-annonces.. "

. . .

Les sourcils froncés, il observait défiler les réclamations publicitaires, le cerveau bien plus encombré par l'inconnue distributrice de popcorn que par le film tant attendu. Il était sans doute plus sage de ne plus parler; le film allait couvrir sa présence et estomper le quiproquo. Une fois ce dernier terminé, il n'avait qu'à se lever en catastrophe avant le début du générique, voire une poignée de minutes avant, et sortir de la salle pour éviter de se faire repérer. Le plan lui paraissait bien huilé, d'une précision chirurgicale, même.

Tandis qu'il acquiesçait promptement pour mettre fin à son débat intérieur, il rouvrit les yeux, observant du coin de l'oeil l'inconnue à ses côtés, une goutte de sueur perlant sur son front. " Mais qu'est-ce que je fais si elle me grille avant.. Et qui est-ce qu'elle était supposée rejoindre, aussi.. " Il se sentit démineur, voisin d'une bombe prête à exploser et à découvrir son petit manège. A son grand dam, ce film serait peut-être son dernier.

D'une voix amicale, prêtée à un terrible accusé formulant des excuses anticipées, il s'enterra dans son plan. " Puis merde, au point où j'en suis.. "

" Bon film ! "

____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! 1562987355-signaturebeau1
Revenir en haut Aller en bas
Casey Rivers
■ Age : 27
■ Messages : 1975
■ Inscrit le : 16/04/2018

■ Mes clubs :
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Casey Rivers
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! EmptyMer 17 Juil 2019 - 20:11

Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!

Doppelgänger du frangin

Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! OO1OBWB

Dans sa grande sagesse, le Docteur a dit « Never ignore a coincidence. Unless you're busy, in which case always ignore a coincidence. ». Et des coïncidences, il y en avait à la pelle. Outre la voix moins grave à l'accent étrange qui lui rappelait des contrées éloignées, Casey avait appris avec le temps à esquisser les traits de son frère : La forme de ses lèvres et celle qu'elles prenaient en un sourire annonciateur de problèmes, le grain de beauté sur le menton en forme de demi-lune, les quelques mèches rebelles qui tombaient parfois devant son regard de ciel couvert...

Bien que le jeune homme à ses côtés semblait s'être coiffé avec une fourchette, le reste concordait : La crinière blonde, la stature imposante, l'odeur de tabac froid et même son visage... Sauf peut-être une chose qui retenait particulièrement son attention, à travers les coups d’œils jetés en coin, sous la lumière intermittente de l'écran : Son regard.

Probablement juste un jeu de lumières, qui lui enlevait cette lueur si vivace de malice, toujours présente dans le pli de ses yeux, et lui donnait désormais cet air éteint. Toujours est-il que chaque détail mit bout à bout, lui donnait cette sale impression d'être dans le vrai ; C'était juste une copie low cost de son frère.

« Boah, c'est pas ma préférée mais je vais faire un effort ! »

Avec le recul, Casey s'en voulait d'être tombée si fort dans le panneau. C'était comme avouer à demi mots surestimer les capacités de mise en scène de son frère. Il avait tellement implanter les graines de la paranoïa dans son cerveau au taquet, que même en étant pas là, il arrivait tout de même à l'emberlificoter.

« Et je dis jamais non à des Umabobs..

- Umaibo, crétin »

Il était presque trop tard pour faire machine arrière. L'adolescente se voyait mal se lever, là, comme ça, au milieu de toutes ces personnes silencieuses, en leur demandant d'excuser son passage de balourde. Et même si elle y parvenait, comment retrouver son frère, et pire encore, survivre à ses boutades ? Elle était très bien dans son siège.

«  C'est toujours trop long les bandes-annonces..

- Je plussoie »

Quant à lui... Il s'était bien foutu de sa gueule, avec son ignoble main dégoûtante – bourrée de germes - dans le pauvre paquet de pop-corn, et son odieuse bouche révoltante sur la paille si pure de la boisson. Elle avait payé pour ça. Alors lui aussi, il payerait pour ça. D'une manière ou d'une autre. Et ça commençait dès maintenant.

Le blondinet voulait bien un Umaibo. Alors la brune, toute dégoulinante de la bienveillance d'une sœur aimante, lui tendit le casse-graine. Au Wasabi. Elle espérait du fond de son petit cœur que son palet d'étranger se transforme en lave en fusion, tandis qu'elle lui enlèverait l'espoir d'apaiser l'incendie de ses papilles en lui soutirant sa boisson.

Casey fit mine de rien, le regard fixé sur l'écran. Il y avait l'habituel rappel des règles de savoir-vivre juste avant le début du film : le téléphone éteint ou en mode avion, l'interdiction de filmer ou même de ne pas déranger les autres en parlant. Pour le moment, ils avaient – totalement -  respectés le dernier point, à la perfection même.

«  Bon film !

- Ouais, toi aussi. »

Au point où ils en étaient, c'était pas un dernier chuchotement qui pousseront les potentiels vigiles à les mettre dehors.

Non.

Ce serait la suite de sa vengeance.

Petite traduction:
 


---------------------------------

Japonais #990033
Anglais #2a8000
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« Elève ; en 5ème année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! EmptyDim 21 Juil 2019 - 12:44

_______________________-x-_______________________

Le film débutait, et entrainait dans son sillage la victoire absolue et écrasante de la stratégie parfaite du blondin. Non content de pouvoir profiter de son assise confortable et optimisée, voilà qu'une âme en peine lui apportait boisson et nourriture en totale gratuité. Se félicitant de sa taquinerie légendaire, Joji s'apprêtait à vivre un grand moment de cinéma, qu'il devrait toutefois écourter pour prendre ses jambes à son cou avant le retour de l'éclairage aveuglant.

D'une main presque hautaine, gonflée par la prétention de son succès passé, il récupéra la friandise tendue par Casey, retournant derechef dans sa contemplation future. Il lui arrivait à rythme irrégulier de lancer quelques regards curieux mêlés d'inquiétude vers l'étrangère. Elle ne lui parlait qu'en anglais, et son coeur saignait un peu à l'idée d'arnaquer de la sorte une inconnue probablement en visite touristique.

Mais bon, après tout. Un crime n'est pas un crime si personne n'est au courant. Et ce n'est pas comme s'il n'avait pas prévue la victime de la journée de son fourvoiement. Alors tant pis, à la guerre comme à la guerre.

. . .

Le film déroulait son scénario, sous l'oeil critique et inculte de quelqu'un pour qui la qualité d'animation laissait trop à désirer pour l'excuser par nostalgie. A dire vrai, bien que le premiers tiers du long métrage ne s'étaient pas encore écoulés, il s'en détachait déjà. Pour faire passer le temps, il décida de se saisir de l'umaibo gracieusement offert par l'inconnue.

" On dirait de la bouffe pour oiseaux.. Les bâtonnets bizarres qu'on met dans les cages.. " Il détailla la friandise, avant de croquer dedans comme n'importe quel bon natif le ferait. Peu importe l'apparat de la chose, si la friandise est gratuite, alors elle est bonne.

Un goût particulièrement âcre et profondément piquant lui secoua les narines sans aucune délicatesse. C'était celui du wasabi, son pire ennemi, avec n'importe quel aliment capable d'arracher son palais fragile.

Des larmes grimpèrent le long de son visage rougi par la détresse. Cracher ? Impossible, la salle bien que plongée dans l'obscurité abritait trop de monde.. Se plaindre ? Trop risqué, sa voisine pourrait découvrir le pot aux roses.. Non, il était à court d'options. Il n'avait qu'à souffrir en silence.

" Oh, mais elle m'a ramené une boisson en plus, c'est vrai. " Le temps s'arrêta pendant de longues secondes, au moment où il plaça sa main au dessus de l'opercule où se trouvait initialement son gobelet, et avec la sainte boisson fraîche. Il n'était plus là.. et cela cachait quelque chose, car il était le genre d'individus à siroter toutes les cinq minutes..

Un regard scandalisé et effrayé se releva vers l'inconnue attenante dont le visage était rendu démoniaque et dissimulé par l'obscurité de la projection... " Serait-ce possible.. ". Il gonfla sa poitrine d'une voix fière, et absolument pas impactée.. du moins autant que faire se peut.

Le ton un peu chancelant et aléatoire, il finit par lâcher quelques mots. " C'est vachement bon, ces Umaibobes. Dis, t'as pas vu ma boisson, -par hasard ??- " Une profonde envie de revanche commençait à naître au creux de son esprit. Une tentative d'empoisonnement au wasabi ne resterait pas impunie. Si c'était la guerre qu'elle voulait, alors c'est la guerre qu'elle aura.

____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! 1562987355-signaturebeau1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!  Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Story Time : Je le confonds avec mon frère au Cinéma, ça tourne mal !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville-
Sauter vers: