Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyLun 5 Aoû 2019 - 5:40


Ce titre lul



Bonjour Robert.

L'heure est grave. Le ton est solennel. L'atmosphère est tendue.

Petit résumé : je suis (comme d'hab') une grosse brelle dans mes études. Enfin, en temps normal j'arrive à peu près à sauver les meubles, mais là fallait à tout prix que je taffe sur la partie pratique de la chose, j'ai nommé : les manips de chimie. J'ai donc réussi à négocier pour allègrement pratiquer le mélange incongru de produits chimiques sous la surveillance avisée d'un prof de sciences.

Y avait plusieurs surprises quand je suis arrivé. Déjà, le labo était... ce qu'il était, c'est-à-dire laid et vétuste, mais fonctionnel au moins.
En outre, j'étais visiblement pas le seul à patauger dans la semoule vu que le Brice de Nice du coin (le type surfeur blond quoi) avait lui aussi décidé de participer à des travaux un peu plus manuels dans de la bio ou de la SVT ou un truc affreux que j'ai abandonné depuis belle lurette.
Dernier point mais non le moindre : après dix légères minutes de zieutage plus ou moins vitreux de la part de notre surveillant vu qu'on foutait pas trop la merde, ce dernier avait décidé de se casser en prétextant une pause café bien méritée. M'enfin, vu le temps qu'il prend, il doit aussi faire un tour aux toilettes, papoter avec Sylviane de la dernière révélation incroyable qu'il y a eu dans "Moru Biutifuru za Raifu" dimanche dernier, finir sa partie de Candy Crush et autres plaisirs divers et variés.
Tout ça pour dire que du coup j'étais tout seul dans la salle avec une réplique de Ken grandeur nature. Aled.

L'heure est grave. Le ton est solennel. L'atmosphère est tendue.

Heureusement qu'on portait des blouses, parce que oulala, j'allais m'évanouir devant tant de sex-appeal.

Oui Robert, c'est ironique.

Comment ça je suis médisant ? C'est faux, je cherche juste à me distraire parce que bordel, c'est chiant ce que je fais. Mon fucking papier à lire est en ANGLAIS, mais pas l'anglais facile que t'apprends dans les jeux video hein, c'est l'anglais scientifique que t'as jamais utilisé dans ta vie. Ça veut dire quoi ce composé même ? Ça existe ce truc ? Ils pouvaient pas me dessiner la molécule à côté au lieu de me rédiger un pavé pas comestible ?

Ce qui est dingue depuis que je suis dans ce labo, c'est qu'au début, j'ai compris la théorie mais pas la pratique. Ensuite y a un truc qui a fonctionné expérimentalement alors que théoriquement y a rien qui devait se passer. ET LÀ, RIEN NE MARCHE ET PERSONNE SAIT POURQUOI. AAAAH.

Quand on dit que la science rend fou.

Bon allez Hiro, ressaisis-toi. Peroxyde d'hydrogène. Ça devrait pas être trop compliqué. Une partie que je mets à chauffer pour peut-être observer un dégagement gazeux.
L'autre partie mélangée avec de l'iodure de potassium pour peut-être observer un dégagement gazeux.
Si t'observes mon cerveau, tu pourras également peut-être observer un dégagement gazeux tellement ça fume.

L'heure est grave. Le ton est solennel. L'atmosphère est tendue.

Bon, NORMALEMENT, si les astres sont alignés et que la lumière divine a bien voulu éclairer la voie, bah je me suis pas trompé dans les calculs de quantité de matière. C'est une petite réussite personnelle, pas trop piquée des hannetons n'est-ce pas.

J'ai jeté un œil à ma droite. J'ai arboré un sourire crispé de présentatrice météo quand j'ai vu que l'autre type avait l'air de bien avancer dans son coin. Après tout, ça ne pouvait que pousser à l'admiration - enfin, presque, vu que je comprends rien à ce que tu fais mec. Mais continue hein, c'est très bien.

Rah le mood dans cette salle, j'te jure.


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Milan Cray
■ Age : 27
■ Messages : 45
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] KbCJmVA Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyLun 5 Aoû 2019 - 14:29

Pff dire qu'on est déjà en février ! J'ai accumulé beaucoup trop de retard dans mes cours ! Et comme c'est bien la première fois que je suis autant à la bourre, c'est assez stressant. Heureusement que je redouble, au moins j'ai déjà vu une bonne partie du programme, mais il y a pas mal de choses qui changent aussi par rapport au programme que j'avais suivi l'année dernière. Je ne pensais vraiment pas que c'était aussi hardcore de bosser en même temps que d'étudier ! Mais je vais y arriver hein, n'allez pas vous imaginer que je vais baisser les bras ! Pas question. Je vais m'en sortir !

Mon téléphone à côté de moi au cas où mon boss aurait finalement besoin d'un coup de main en cette fin d'après midi pluvieuse, je me suis calé tranquille dans une salle, mon tp de bio ouvert à une page qui me pause encore de sérieux problèmes. Il n'y a qu'un autre mec et un surveillant, parfait pour éviter de me perdre dans mes pensées moroses.

Pff j'y comprend rien. Et le surveillant n'arrive déjà pas à faire son simple taff de surveillant vu qu'il se barre comme si c'était parfaitement normal, pas la peine d'espérer d'aide de sa part. Je pourrais bien demander à l'autre mec concentré devant ses tubes à essai (preuve qu'il fait lui aussi partie de la filière scientifique) mais déjà j'ai pas envie de le déranger et surtout, l'odeur de plus en plus chelou qui se dégage de son truc n'inspire pas confiance. Oui, c'est davantage la seconde option qui me fait rester dans mon coin mais que veux-tu, faut bien que je fasse honneur à mon image de gentil garçon aussi !

- "Pff pourquoi ça prend pas la bonne couleur ? J'ai pourtant ajouté le bon produit et c'est censé être positif..."

Marmonnant dans ma barbe (inexistante, j'fais gaffe !) de dépit face à la solution qui reste désespérément translucide contrairement à ce que je devrais obtenir d'après le manuel, je me replonge consciencieusement dans mes produits. J'aurais pris le mauvais échantillon ? Le tube à essai qui se moque de moi en main, que je porte à hauteur de mes yeux (comme si je pouvais le faire changer de couleur en essayant de lui foutre la pression), un PAN bruyant me fait sursauter tout en m'arrachant un cri de surprise.

- "Ouah !"

La tête tournée en direction de la fenêtre d'où venait le bruit, il ne s'agissait en fait que d'un piaf qui a eu la mauvaise idée de s'essayer à un vol par temps orageux. Et qui a inévitablement fini sa course de façon tragique. Si l'idée que le volatile ait pu se blesser, voir pire, me serre le cœur, le liquide qui s'écoule sur la table, puis vers le sol non sans épargner ma blouse au passage, me ramène bien vite dans la salle. J'attrape instantanément mon téléphone qui est en première ligne dans une tentative pour le sauver.

- "Oh non non non !!"

Avec quoi j'éponge ça moi ?!

---------------------------------

"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb

Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] 0xg4

Milan parle plus souvent en japonais : #cc3333 mais peut se débrouiller en anglais : #cc6633
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyLun 5 Aoû 2019 - 16:52


This boy is on fireee



C'était chelou quand même, j'observais aucune réaction pour ma solution en train de chauffer. Alors, logiquement, j'allais augmenter tout doucement la température, d'une minutie et d'une précision entièrement calculées, genre juste un chouïa, un iota, un pouillème de degrés, quand tout à coup...

BRAOUUUUM.

Jean-Michel Bruitage quoi.

En plus sérieux, c'était juste un bruit plutôt violent d'une balle qui percutait une vitre. Sauf qu'ici, ladite balle était en fait un pigeon qui venait apparemment d'effectuer un crash test. En tout cas, c'était suffisamment surprenant pour avoir arraché à mon collègue et moi un glapissement à l'unisson.

C'est con un pigeon.

Si j'étais une princesse Disney, je me serais occupé de la petite bestiole sans tarder, mais je risquais plus de le contaminer avec tous les produits chimiques qu'autre chose. Et puis, j'avais littéralement une expérience sur le feu. Non mais.

Alors que je m'apprêtais à retourner vaquer à mes occupations, le blondinet a brusquement émis un cri de désespoir que je connaissais tant :

« Oh non non non !! »

Y avait une longue trainée dégueulasse de solution non identifiée. Genre ça s'étalait sur toute sa paillasse, sa blouse, par terre. Nan mais t'as vu ça Josianne.

« J'ARRIVE, PAS DE PANIQUE. »

On ne le présente pas assez, mais le gros rouleau de PQ c'était quand même l'homme de la providence. J'ai commencé à arracher plein de petits morceaux de Sopalin comme si j'étais pété de thune et que je distribuais des billets à une stripteaseuse, parce que merde quoi, les déchets biologiques c'était la pire chose à avoir autre part que dans sa verrerie. J'ai profité de la séance d'épongeage impromptue pour me présenter à mon compère :

« Hiro Takeda, pour te servir. Oupa, mon expérience est un peu dans le même état que la tienne. »

Bon, ça restait crade, mais avec un peu de Paic Citron [publicité gratuite et éhontée], tout devrait aller comme sur des roulettes.

Accroche-toi Robert, le fun commence maintenant.

J'avais pas vu qu'à cause du putain de piaf, j'avais foutu la température de ma première expérience au niveau max. Et alors que je me baladais avec le liquide vaisselle tout innocemment, une gerbe de flammes a soudainement jailli du truc que j'avais mis à chauffer.

« WHAT. THE. DUCK. »

Ma blouse s'est enflammée.

« AAAAAAAH ! »

J'ai couru dans tous les sens en foutant le bordel et en cédant à la panique pour éteindre le feu qui s'était invité à la fête sans préavis. Dans la précipitation, j'ai balancé la bouteille entière de liquide vaisselle dans mon autre expérience en cours.

Tel un geyser, une épaisse mousse marronâtre a érupté de mon erlenmeyer, jusqu'à flirter avec le plafond (comprendre : faire du French kiss avec, en fait).
Il y en avait partout. Quelques dalles blanches voisines des néons étaient à présent recolorées en brun façon Valérie Damidot, le carrelage était devenu une piscine à bulles, et ma paillasse a mué en moins de deux secondes en pagaille intersidérale.

Et j'étais encore un flambeau humain.


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Milan Cray
■ Age : 27
■ Messages : 45
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] KbCJmVA Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyLun 5 Aoû 2019 - 21:33

Il se prend vraiment pour superman ? Enfin, j'vais pas faire le difficile hein, parce qu'il n'y a personne d'autre dans la salle et parce qu'il vient m'aider spontanément, avec un dynamisme qu'on ne peut pas lui reprocher. Un dynamisme et une certaine efficacité je dois bien le reconnaitre. Comme s'il avait l'habitude de faire face à ces débordements, l'autre étudiant attrape instinctivement de quoi venir à bout de ce liquide visqueux et... Un peu trop corrosif, oui.

- "Ah, 'tention fait gaffe !"

Mais il gère. Plus ou moins. Eeeeh peut-être que non en fait, puisque voilà un superbe geyser qui s'actionne alors que celui qui vient de se présenter sous le nom de Hiro Takeda continue sa représentation de pro du ménage. Même pas le temps de me présenter à mon tour que le voilà transformé en torche humain... What ?! Qu'est ce que j'ai raté sérieux ?! C'est le bordel un peu non ?! Carrément, ah ouais, c'est bien c'que j'me disais ! Allez, il serait temps de se sortir les doigts là !

Priorité, enlever à mon camarade ce manteau de flammes ! J'allume le mini robinet à disposition et commence à remplir l'un des récipients à disposition.

- "Ramène toi par là !"

Sans trop attendre que l'apprenti chimiste ne réagisse, je lui balance le broc d'eau à la tronche. Hum, pas mal mais pas hyper efficace non plus, alors je place mes doigts au niveau du robinet, de sorte à ce que l'eau jaillisse directement vers le jeune homme, arrosant au passage le sol. Mais ça marche assez bien. Le débit n'est pas énorme et l'odeur de cramé se répand dans la pièce, mais au moins les flammes laissent maintenant place à une simple fumée qui continue à s'élever de l'étudiant à la blouse roussie.

- "Heu... Ça va ?"

Les yeux grands ouverts, le coeur qui bat à dix mille et les pieds trempés, je regarde le fameux Hiro super sauveteur avec de grands yeux. Je ne sais pas très bien s'il faut que je l'amène à l'infirmerie ou si je peux le garder à mes côtés pour trouver une solution à la scène de chaos qui elle, continue de se dérouler dans la pièce. C'est que j'ai pas encore vu le cas des gens enflammés dans mes cours, alors on va dire que tant qu'il tient sur ses jambes, ça passe.

- "Et, moi c'est Milan Cray. J'sais pas encore trop si je suis ravi de faire ta connaissance ou non mais... T'as une idée de comment venir à bout de tout ça... ?"

L'air horrifié, je regarde les réactions chimiques poursuivre leur chemin. L'odeur devient de moins en moins supportable, ce qui m'amène naturellement à ouvrir la fenêtre. Mais ce n'est pas ce qui va permettre de redonner un aspect convenable à cette pièce... Oh merde, j'ai pas du tout envie de me faire virer moi !!

---------------------------------

"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb

Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] 0xg4

Milan parle plus souvent en japonais : #cc3333 mais peut se débrouiller en anglais : #cc6633
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyLun 5 Aoû 2019 - 23:44


Panic at the Labo



Mon cosplay de Satan en enfer en a pris un sacré coup quand le blondinet m'a fait boire la tasse, avant de me noyer d'un jet tout naze en directe provenance du robinet pourri.

BORDEL ROBERT. J'AI CRU QUE J'ALLAIS DÉCÉDER.

Une chance que le détecteur de fumée ne se soit pas enclenché. Quoique, le fait qu'il ne soit pas très fonctionnel avait rien de rassurant, tout compte fait.

Alors que j'essayais de me remettre de mes émotions et de cette odeur de gâteau qui est resté trop longtemps au four, le pompier en herbe s'est enquis de mon état. Brave type.

« Heu... Ça va ? »

J'ai décalé les quelques mèches mouillées qui me couvraient les yeux, avant de demander faiblement :

« ... Je suis encore en vie ? »

J'ai éteint toutes les machines que j'ai utilisées pour mon expérience histoire de limiter la casse.
Maintenant, laisse-moi m'asseoir deux secondes Robert, même si je suis complètement trempé. Genre même mes chaussures font splosh splosh là.
Avant de poser mon royal fessier sur le tabouret le plus proche, j'ai enlevé mes gants de labo puis ma blouse pour constater son état.

Bon. Heureusement que c'est solide ces saloperies. C'était un peu roussi voire noir à certains endroits, mais tout va bien.

« Et, moi c'est Milan Cray. J'sais pas encore trop si je suis ravi de faire ta connaissance ou non mais... T'as une idée de comment venir à bout de tout ça... ? »

Ooooh bordel de merde. C'était vraiment un carnage. S'il me restait un peu de force mentale, j'aurais soit pleuré, soit pris un air de vierge effarouchée. Mais là j'étais juste blasé. De l'extérieur, on pourrait presque penser que je gardais un calme olympien.

Dans un état entièrement contemplatif, je suivais simplement du regard ce fameux "Milan" tenter d'alléger l'odeur affreuse de la pièce en ouvrant bien grand les fenêtres.

"Milan". C'est quoi ce prénom sérieux. Le gars il a un nom de ville. C'est comme si je m'appelais "Barcelone", "Helsinki", ou pire : "Washington".

Euh attends une seconde.

Oh tant pis.

ALLEZ HIRO. ÇA FAIT PARTIE DE L'ENTRAÎNEMENT. Les erreurs, ça arrive, faut les assumer et pas rester planté là.
Oui, je tente la méthode Coué. Mais ça marche pas parce que je suis trop cynique. Mazette.

D'un air fataliste, j'ai déclaré à mon partenaire de crime (qu'il n'a pas vraiment commis en soi, c'est entièrement ma faute) :

« Il faut faire disparaître le cadavre avant que le prof ne revienne. »

J'ai désespérément tenté de sécher mes vêtements et mes cheveux avec le Sopalin à disposition, et finalement, je me suis résigné à enfiler une autre blouse qui pendait sur la porte pour camoufler mon état d'humidité extrême.
J'ai fini par déblatérer de la science de façon archi-rapide à mon camarade, dans une tentative de trouver le choix le plus logique à faire dans une telle situation (mais en vrai c'était comme si y avait un frappadingue qui monologuait) :

« Normalement c'est que de la mousse marron, donc du savon et de l'oxygène, donc ça devrait pas être dangereux à manipuler, donc on peut essuyer directement avec le papier absorbant, donc tout va bien, SAUF QUE c'est exothermique comme réaction, donc les bubulles sont encore chaudes, donc faut attendre que ça refroidisse, SAUF QUE on n'a pas le temps vu que le prof va peut-être revenir bientôt, donc... »

J'ai marqué une petite pause avant de relever la tête d'un air sombre.

« Tu penses pouvoir atteindre le plafond pour essuyer la mousse avec une serpillière ? »

J'ai instantanément esquissé un sourire un peu con, juste à cause de ce fiasco qu'est ce TP. Et puis, fallait bien que sa taille lui serve à quelque chose nan ? Bah au boulot mec, et plus vite que ça.

En vrai je pense pas ça, mais je suis tellement au bout du rouleau que je raconte n'importe quoi.

Quasi instinctivement, j'ai jeté un œil à travers le hublot de la porte. LE PROF EST DE RETOUR.

« LE PROF EST DE RETOUR. »

AAAAAH.

« AAAAAH. »

On fait comment on fait comment on fait comment ?!

Le surveillant était scotché sur son smartphone tout en se dirigeant vers notre labo. Ni une, ni deux, je me suis précipité vers la fenêtre pour saisir le pigeon avant de le jeter tel un rat mort dans le couloir en priant pour que ça fasse diversion.

Je me suis retourné vers Milan, le dos contre la porte, entièrement tétanisé.

Après quelques secondes qui m'ont parues interminables, le gars s'est immobilisé devant l'oiseau en plein coma, a rangé son portable dans sa poche, puis a tapé un sprint dans la direction inverse avec la bébête dans le creux de ses mains - sûrement vers l'infirmerie.

Mes jambes m'ont lâchées à ce moment, et je me suis laissé glisser tout le long de la porte comme si j'avais plus de force.

Plus. Jamais.

J'ai juste fixé mon collègue d'un air misérable. Maintenant, y a rien de pire qui pouvait se passer... si ?


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Milan Cray
■ Age : 27
■ Messages : 45
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] KbCJmVA Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyMar 6 Aoû 2019 - 17:00

L'odeur est vraiment immonde !! Ça faisait longtemps que j'avais pas senti un truc aussi dégueu. Sans parler de la fumée qui me donne envie de tousser. Mais l'apprenti super héro n'est plus en flammes et c'est déjà pas mal. En plus il arrive même à m'expliquer vite fait à quel point ça va être merdique à nettoyer sa mixture proliférante. Mais pas impossible. Allez, motivation ! En montant sur les tables, je devrais atteindre le plafond sans trop de problème. J'espère juste que cette substance écœurante ne va pas me tomber dessus...

Mais j'ai pas le temps d'y penser parce que... Comment ça le prof est de retour ?!!

- "Quoi ?! Olalala !"

C'est l'horreur. La fin. Mon avenir est foutu ! Je vais me faire virer et je vais jamais réussir à trouver un nouvel établissement qui voudra bien m'accueillir ! Je suis voué à finir ma vie sous les ponts, sans douche et avec un bout de pain par jour !! Je fais les cent pas, tournant en rond à toute vitesse, mon esprit beaucoup trop embrouillé par des scenarios catastrophe, pour réfléchir correctement à une solution.

Heureusement, Hiro parait avoir la situation bien en main, puisque le voilà qui balance... Le piaf ?! Ok... Il est vraiment chelou ce mec... Mais je vais me contenter de le regarder avec de grands yeux ébahis, parce qu'il faut reconnaitre que ça marche.

- "Bien joué. Mais faudrait s'assurer que personne ne puisse rentrer ici avant qu'on ait fini de nettoyer tout ça !"

C'est la panique dans ma tête. Dans mon cœur aussi, il bat beaucoup trop vite ! Encore plus que face au panier à la dernière seconde du match pour le point gagnant. Des solutions toutes moins réalisables les unes que les autres me traversent l'esprit.

- "Je sais ! Suffit de faire comme si la salle était fermée ! Monte la garde trente secondes !"


Avec l'urgence, je ne me rends même pas compte de ce que je dis. Je fonce vers mon sac, manquant de me casser la figure à cause du sol glissant, récupère une feuille sur laquelle j'inscris un simple "salle momentanément indisponible", j'attrape un chewing gum que je mâchouille rapidement et qui fera office de scotch à défaut de mieux, j'ouvre la porte et placarde mon affiche faite maison, respectant les trente secondes chrono. Voilà.

- "Hum, faudrait quand même la verrouiller..."

Mon regard se pose sur l'une des grandes armoires pleines de produits en tous genres et c'est l’illumination. A défaut de pouvoir crocheter la serrure (ou plutôt à défaut d'y avoir pensé dans les temps...) je préfère compter sur mes muscles (bien sûr que passer des heures à lancer des ballons ça rend costaud !!). Je pousse donc cette structure métallique qui doit peser trois tonnes (ouais bon j'exagère peut-être un tout p'tit chouia) pour qu'elle bloque l'accès, exactement comme dans les films ! Sauf que...

"Boom !"


... J'ai envie de disparaitre. Totalement. Et si je passais par la fenêtre pour m'échapper par le toit ? Parce que oui, je viens bien de renverser la quasi totalité de ce qui tenait en équilibre déjà précaire sur ces planches de métal. Au moins, la porte devrait être bloquée. Enfin, tant que personne ne force de trop j'imagine.

- "Heu... Suffira de tout remettre là dessus au dernier moment..."

"Clac !"

Ah... Ça c'est le bruit caractéristique des plombs qui viennent de sauter. Bah oui, la centrifugeuse reliée à la prise courant ne doit pas apprécier la pataugeoire dans laquelle elle vient d'atterrir. Donc, plus d'électricité non plus...

Un soupire de dépit, je finis par relever les yeux vers mon camarade, un air désolé collé au visage. Qui sait, avec un air de chiot battu ça passera peut-être mieux ?

---------------------------------

"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb

Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] 0xg4

Milan parle plus souvent en japonais : #cc3333 mais peut se débrouiller en anglais : #cc6633
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Takeda
■ Age : 22
■ Messages : 52
■ Inscrit le : 18/01/2019


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Octobre 2015
Hiro Takeda
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyDim 11 Aoû 2019 - 20:30


Goodbye world



« Bien joué. Mais faudrait s'assurer que personne ne puisse rentrer ici avant qu'on ait fini de nettoyer tout ça ! »

Eh oui mec, j'ai une formation Bac +10 en gestion de situation improbable. Comme quoi, ça sert finalement.

M'enfin, Milan a visiblement eu une idée de génie (vu l'illumination dans ses yeux) pour faire en sorte d'empêcher un maximum de singes d'entrer dans cette pièce - qui ressemblait plus à des décombres d'une pool party qu'autre chose.

Péniblement, je me suis relevé comme un asticot pour faire le guet. On va pas le contredire hein Robert, il avait l'air sûr de son coup et honnêtement, j'en ai tellement plus rien à carrer que tout était bon à prendre à ce stade.

Je me suis retourné un court moment juste pour vérifier ce qu'il faisait, et j'ai eu un visuel plutôt sale de lui en train d'utiliser un chewing-gum mâchouillé à la va-vite en guise de ruban adhésif pour son papier vraiment faiblard de "Salle momentanément indisponible".

Jamais de la vie ça va marcher mon gars. Mais j'avais dit que je critiquerais pas, alors soit, tournons la tête et faisons en sorte de demeurer dans un état total de zénitude.

Tout est maîtrisé et parfaitement sous contrôle.

N'empêche, j'espère que j'ai pas buté ce pigeon. Je veux dire, dans la précipitation, je l'ai quand même jeté par terre, comme si je foutais mes déchets dans la poubelle quoi.

Boarf, moins il va bien, plus il va nous permettre de temporiser le prof.

Oui je suis un monstre.

Mon complice m'a tiré de mes pensées quand j'ai entendu un bruit plutôt affreux d'un meuble Ikea en train d'être déplacé. Et devine quoi Robert. Bah c'était l'armoire qui contenait moult produits chimiques. Eh bah oui. Il voulait la foutre devant la porte pour bloquer l'accès.

Il s'est cru où cet animal.

Du coup bah j'ai juste eu le réflexe de reculer, mais pas le temps de lui dire que BORDEL MEC C'EST ARCHI DANGEREUX ON FAIT QUOI SI ÇA TOMBE.

Et tout ce qui était placé dessus s'est renversé.

J'ai bondi en arrière quand j'ai vu quelques grosses bouteilles de quatre litres entrer dans la danse de la gravité. Dans un magnifique concert de percussions, les récipients en plastoc se sont ramassés au sol, et les bouchons étant plutôt fragiles, du liquide transparent s'était éparpillé de façon complètement chaotique.

« Heu... Suffira de tout remettre là dessus au dernier moment... »

Et là.

CLAC.

Les plombs ont sauté.

Et Milan m'a fixé d'un air abattu.

Bruh.

C'était littéralement mon expression, genre j'étais tellement dans un état de consternation avancé que y a facilement eu un blanc de quelques secondes avant qu'un rire nerveux ne m'échappe. Je crois que j'ai perdu le peu de points de santé mentale qu'il me restait en réserve.

« Ahaha, t'en fais pas~ Tout. Va. Bien. »

Ensuite, j'ai instantanément arboré un rictus du désespoir. Je veux être une bactérie, pour que personne ne s'aperçoive que j'existe. Comme ça je pourrais enfin vivre en paix sans bouger.

Merde, ça se trouve, les trucs au sol c'était cancérigène. Ou mutagène. Ou ça rendait stérile.

J'ai maté rapidement les étiquettes un peu détruites des produits qui étaient renversés : éthanol, acétone, eau ultrapure. Rien de toxique en soi. Si y avait pas l'eau, on aurait même pu laisser ça là vu que ça s'évapore, mais on aurait fini complètement bourré lul.

Alors que je m’équipais de nouveaux gants de manip' et de mon PQ favori (pour éponger la MERDE que ce PUTAIN de mec a encore faite je plaisante tqt gros j'ai même plus la force de m'énerver), j'ai pas pu m'empêcher de prendre la voix la plus commerciale possible pour m'adresser à mon collègue :

« Félicitations, vous êtes l'heureux gagnant du concours "Vais-je chopper le cancer aujourd'hui au labo ?", car vous en ressortirez intact ! Eh oui Jamie, les produits renversés ne vont pas vous tuer tout de suite ! »

Finalement, je me suis affairé à imiter une femme de ménage portugaise en essayant tant bien que mal de faire disparaître la deuxième pièce à conviction de notre délit. Le truc, c'est qu'avec l'absence de lumière et le temps sombre qu'il faisait dehors, bah j'avais mon smartphone en mode lampe torche dans une de mes mains, bonjour la galère quoi. Ça m'étonnerait même pas qu'il y ait du tonnerre vu comment ça gronde dehors. J'ai même plus envie de rentrer chez moi. Finalement, on s'y plaisait un peu dans ce labo, non ? C'était cosy et touuuut.

FAUX.

Encore, toutes les erreurs qu'on avait commises, ça pouvait s'essuyer. Mais comment faire pour l'électricité ? On va dire que c'était déjà comme ça ? Ça n'a aucun sens.

Et là Robert.

Le fameux tonnerre dont je viens de parler.

Genre le plus violent que j'ai jamais vu de ma vie.

Y a eu un gros flash lumineux dans la pièce, suivi d'un nouveau "CLAC" des plombs qui ont visiblement sauté une seconde fois. Avant de conclure sur un "BRAOUUUM" magistral qui m'a fait sursauter.

« WOUAH ! »

Dans ma stupéfaction devant le prank de Dame Nature, j'ai instinctivement reculé en un ou deux soubresauts. Sauf que j'ai glissé sur la mare de solvant que j'épongeais, et ma tête s'est violemment cognée contre le bureau à proximité.

J'étais dans les vapes.


---------------------------------

Couleur : Dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Milan Cray
■ Age : 27
■ Messages : 45
■ Inscrit le : 16/07/2019

■ Mes clubs :
Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] KbCJmVA Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-10
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Milan Cray
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] EmptyVen 16 Aoû 2019 - 14:25

C'est la catastrophe. Totale. Je n'ai pas la moindre idée des substances qui recouvrent désormais le sol mais bizarrement, je préfère largement rester dans l'ignorance sur ce coup. Déjà que je n'ai plus aucun contrôle sur mon rythme cardiaque (ni sur quoi que ce soit d'autre d'ailleurs...) pas la peine de rajouter une dose de stress ! Sauf que Hiro n'est pas du même avis... Je ne sais absolument pas quoi faire. Par quoi commencer ? Il faut nettoyer tout ça, c'est une évidence, mais il y en a tellement partout maintenant !!!

Calme. Inspiration. Expiration. Se vider la tête. Mais comment je suis censé faire au milieu de tout ce bordel ?! Bon au moins j'ai arrêté de faire les 100 pas avec mon air catastrophé. J'imite désormais à la perfection le piquet vide de toute réflexion. Il va bien y avoir un miracle qui va se décider à nous venir en aide non ? Je suis un gentil garçon moi, je mérite pas tout ça !!!

- "Mouais, si tu penses que c'est rassurant..."

En plus je déteste l'obscurité. Ça me rappelle beaucoup trop de mauvais souvenirs. Je ne suis pas bien du tout là. Si j'essaie de me concentrer sur une tâche précise, peut-être que j'arriverais à retrouver une partie de mes moyens. Genre, trouver une serpillère pour éponger tout ce qu'il y a au sol. Ouais, super idée mec !! Allez, au boulot !!

Sauf que les esprits supérieurs ne sont apparemment pas d'accord avec mon excès de modestie, puisque voilà le tonnerre qui gronde et pour ne rien arranger, un cri qui vient de mon camarade. Vers lequel je me tourne machinalement, juste à temps pour voir un magnifique spectacle son et lumière. De courte durée, mais l'angle pris par la lumière émise par son téléphone et le bruit de chute associé ne laisse pas grande place au doute.

- "Ouah !! Hiro, ça va ?! Comment tu t'sens ?! Azy parle moi !!"


Normalement je ne panique pas si facilement face à quelqu'un mal en point. Mais ajouté au stress provoqué par tous ces éléments qui suivent à merveille cette stupide loi de Murphy, c'est beaucoup plus difficile.

Allez, je suis censé savoir réagir face à ça !! J'attrape le smartphone abandonné qui émet toujours un faisceau lumineux et le dirige vers Hiro, étendu par terre. Pas de liquide rouge qui rejoint la marre de produits dans laquelle il a échoué, c'est déjà pas mal. Par contre, il a l'air bien sonné.

- "Bon, t'as beau dire que c'est pas dangereux, j'peux pas te laisser là dedans non plus. Alors, va falloir bouger un peu ok ? Laisse toi faire et reste avec moi, c'est pas le moment de perdre totalement connaissance."

C'est plus parce que je réfléchis à voix haute que parce que je peux avoir réellement avoir envie d'un échange avec le jeune homme que je parle de la sorte. Enfin en tout cas, je ne m'attarde pas davantage, l'attrape sous les aisselles pour le tirer (assez facilement, j'ai du mal à savoir si c'est parce qu'il est vraiment léger ou si c'est parce qu'il glisse facilement sur le carrelage désormais trempé) vers l'une des tables du fond, épargnées par tous ces dégâts.

- "Et essaie de boire ça."

Je file faire couler de l'eau dans un récipient propre en suivant avant de revenir à sa hauteur, faisant attention à contrôler au mieux les petites glissades dues à mes semelles trempées. Je me laisse aller le long du mur aux côté de Hiro, de sorte à me retrouver les fesses à quelques millimètres du sol et les genoux repliés à au hauteur de poitrine. Bon, au moins j'arrive à gérer un peu plus la panique qui me faisait faire n'importe quoi depuis tout à l'heure. A moins que ce ne soit parce que l'état pitoyable de la pièce me saute moins au yeux sans lumière...

---------------------------------

"Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

Linkin Park - Numb

Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] 0xg4

Milan parle plus souvent en japonais : #cc3333 mais peut se débrouiller en anglais : #cc6633
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]  Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Évolution sociale du vandalisme au XXIème siècle [PV Milan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Université ; Kobe Daigaku :: Le bâtiment principal :: Salles de classes-
Sauter vers: