Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Un 14 février PRESQUE comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tessa Yorke
■ Age : 28
■ Messages : 4090
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :
Un 14 février PRESQUE comme les autres GkZd5iQ Un 14 février PRESQUE comme les autres Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; 1è année »
(#) Un 14 février PRESQUE comme les autres  Un 14 février PRESQUE comme les autres EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 16:11


Un 14 février PRESQUE comme les autres

Un 14 février PRESQUE comme les autres Tumblr_othrgz5EUY1uxvvvzo1_500
Ça y est, la Saint-Valentin est arrivée. Et il fallait qu’ils viennent aujourd’hui ! Les démons sont arrivés hier soir et viennent manger ce soir à la maison. J’étais complètement paniquée à l’idée de ce dîner. Rien à faire, je ne peux pas m’en empêcher, c’est l’instinct. Ou alors des années de pré-programmation qui me font ça. Je sais que je vais m’en prendre plein la figure. Heureusement pour moi, il y a la lumière au bout du tunnel ! Pour une fois, notre couverture sert à quelque chose. Neil ne va pas tarder à arriver aussi pour me « sauver ». Ah ! Si on m’avait dit qu’un jour je penserais ça venant de lui, je n’y aurais pas cru. Tant pis si ça implique rencontrer sa famille dans le processus. De toute façon, notre mascarade prend bientôt fin. Fini les sorties, fini la comédie, fini de mentir ! Fini les moments où je suis sur les nerfs rien que d’être avec lui. Avec la mise en œuvre de son plan contre ma volonté à Dynaland, j’ai peur qu’il recommence au moment où je n’y attendrais pas. Et ce n’est pas le genre à ne pas recommencer juste parce qu’il s’est mangé une gifle.

Fixant le miroir dans ma chambre, je me prépare psychologiquement à descendre. Mon père m’a appelé il y a déjà cinq minutes. Si j’attends plus ma mère va s’énerver. Je lisse un peu ma robe pour cette soirée. Elle aussi fait partie de la comédie. L’excuse pour éviter ce soir ? On va passer la Saint-Valentin ensemble chez Neil avec sa petite-sœur. Du baby-sitting le soir de la Saint-Valentin ça ne fait pas trop rêver mais ce n’est pas comme si on était vraiment ensemble de toute façon. La seule personne avec qui j’aurais aimé passer la soirée n’est pas là. Si mes grands-parents ne s’étaient pas pointés, j’aurais passé la soirée avec lui sur skype à défaut de mieux. Je pourrais toujours le faire une fois qu’on sera seul chez Neil mais ça serait trop risqué avec monsieur imprévisible. J’ajoute ma trousse de toilette dans mon sac de voyage et le referme pour de bon. Un dernier coup d’œil au téléphone pour confirmer l’heure. Neil n’est jamais en retard -une des rares choses que j’apprécie vraiment chez lui- et si je ne suis pas plantée dans mes calculs, je devrais avoir au maximum cinq minutes à supporter cette réunion de famille. Un câlin à Ghost qui dort comme une carpette sur ma commode et je suis sortie de ma chambre. Si ça ne tenait qu’à moi, je serais partie discrètement comme une voleuse quand mon sauveur se serait pointé. Mais non, il fallait qu’ils le voient. Forcément, le fils Marshall,  c’est de loin le meilleur parti qu’ils pouvaient espérer pour leur petite-fille. Il est beau, il est riche, il a des manières princières, un peu le gendre idéal. Genre. Si on retirait le fait qu’il est sournois, m’emmerde les trois quarts du temps et qu’il est atrocement égocentrique, il serait presque parfait. Mais ça ils ne le savent pas. Ils ne connaissent que ce que j’en ai dit le jour où je les appeler avec la voix la plus mielleuse que je pouvais pour dire que j’avais rencontré le mec de mes rêves lors d’un gala et qu’on était ensemble depuis. Quelle déception ça va être pour eux quand je vais leur annoncer dans plusieurs semaines que c’est fini ! Je verserais peut-être des fausses larmes si je dois le dire en face à face si il faut. Oh tiens, on s’est pas mit d’accord sur la raison de notre rupture, il faudrait qu’on en discute ce soir entre autre.

J’arrive en bas et laisse mon sac à l’entrée pour partir le plus vite possible. Soufflant un grand coup, je me dirige vers le salon. Forcément, mes grands-parents sont déjà installés dans le canapé. Je m’approche et les salue avec un faible bonsoir. La sorcière a une tête à faire un peu peur mais la lueur mesquine dans son regard est toujours la même. Si elle est vraiment malade, elle devrait faire autre chose que me tourmenter. Je sens à son regard qu’elle me juge. Alors, je me tourne rapidement vers mon grand-père, des deux c’est le moins pire et le plus “gentil”.

Comment allez-vous?

Très bien merci. Alors, d’après ce qu’on a compris, tu ne vas pas participer à notre repas de famille.

C’est le moment de jouer la fille niaise à souhait, truc que je déteste par-dessus tout et qui me donne envie de me gifler mais j’ai eu cinq mois à me préparer alors, je me colle le sourire le plus stupide qui soit et dit:

Oui, je vais passer la soirée chez Neil, on va garder sa petite soeur, je suis heureuse qu’on puisse passer la Saint-Valentin ensemble.

Alors, c’est vrai? Ce n’est pas une fausse excuse pour nous éviter alors qu’on a fait tout le trajet pour vous voir. Ce n’est pas très prévenant de ta part.

Et voilà ça commence, elle commence lentement mais sûrement à cracher son venin, je ne me démonte pas et garde mon air stupide.

Mais non voyons! Il ne va pas tarder à arriver d’ailleurs. J’ai tellement hâte!

Nous verrons.

Nous verrons quoi? Qu’on est bien ensemble et que je n’ai pas menti? Peut-être que mon père n’avait pas tant que ça réussit son coup quand il avait mon âge et qu’elle n’y avait pas cru une seconde. C’est quand je commence à paniquer intérieurement que la sonnette retentit. Alors soit j’ai vraiment traîné pour les rejoindre ou il est en avance. Je n’ai pas le temps de bouger que ma mère s’empresse de quitter le salon pour aller ouvrir. Et merde, j’ai raté mon créneau de fuite...

---------------------------------

Un 14 février PRESQUE comme les autres 58635_s
Revenir en haut Aller en bas
 
Un 14 février PRESQUE comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Autres lieux-
Sauter vers: