Revenir en haut
Aller en bas


Recensement des membres jusqu'au 31 Octobre !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 Sortir de son cocon [Ft. Midori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyJeu 26 Sep 2019 - 18:53


_______________________-x-_______________________

Une dernière embouchure la mena jusqu'à un chemin escarpé s'ouvrant vers une route de bitume, laquelle signerait la fin de l'effort. Depuis sa très récente intégration à l'établissement scolaire du coin, elle n'avait jamais trouvé le temps de reprendre la course. Le stress et les horaires chaotiques l'avaient ainsi préservés de tout efforts physiques, jusqu'à ce jour.

Sans véritables parcours tracés ou estimations, juste en s'abandonnant à l'aléatoire; elle avait parcouru une bonne distance, mais elle se trouvait maintenant aux bordures de la ville, sans grand sens de l'orientation pour guérir sa perdition. L'étudiante marqua de fait une pause, retirant les écouteurs qui bâillonnaient jusqu'à lors ses oreilles. Elle prit ensuite une seconde pour renouer ses lacets et boire une gorgée d'eau, observant son environnement avec une mine déconfite.

Le temps d'éponger son front, elle se mit à longer le trait d'asphalte, dans l'espoir de retrouver la civilisation qu'elle avait presque quittée. Si toutes les routes menaient à Rome, il devait bien y en avoir une qui menait à Kobe.. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'elle se trouvait sur la bonne.

Plusieurs minutes de marche silencieuse s'ensuivirent. Après la chaleur de l'effort vinrent la fatigue et l'anesthésie. Accentuée par le froid hivernal qui lacérait son visage, sa peine avait des relents d'ironie; elle avait toujours souhaité quitter son cocon, mais maintenant qu'elle en était sortie tout lui paraissait assez angoissant.

Par chance, par delà la pénombre grandissante se dessinait la silhouette d'un arrêt de bus, qui était à la fois l'indice rassurant qu'elle espérait, et la promesse d'une interaction avec quelqu'un de plus renseigné; qu'il soit chauffeur de bus ou passant.

La mine déconfite qui l'habitait tantôt laissa place à un sourire radieux, plus habituel et adapté. C'est presque en sautillant qu'elle alla s'abriter sous l'arrêt, adressant un sourire sympathique à l'unique personne qui s'y trouvait déjà - si d'aventures leurs regards devaient se croiser -. Elle cessa de siffloter et attendit avec calme le moment opportun pour poser sa question. Une fois une dernière attention accordée à sa chevelure et à son ruban, l'étudiante demanda son chemin.

" Excusez-moi ? Vous sauriez me renseigner sur l'itinéraire de ce bus ? " Ayant préalablement respectueusement incliné le buste, elle laissa la fin de sa phrase suspendue à un sourire sympathique. Il devait bien y avoir quelques affiches aptes à la renseigner, mais les affiches ne parlaient pas et ne créaient jamais d'opportunités.
____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyVen 27 Sep 2019 - 9:35

Il y a de ces jours ou une force vous prend et vous emporte, pas à pas, au delà, bien loin des sentiers que l’on a l’habitude de battre. Ces jours là, la route semble s’élargir sous nos pas et l’horizon s’ouvrir à notre regard. On est alors pris d’un appétit exploratoire que seul un soleil couchant peut finir par stopper. Et faute d’avoir trouvé ce qu’on cherchait sans savoir, on a au moins vu du pays.

C’était une chose que le vagabondage et une chose bien étrangère pour Midori. Mais, à la manière d’un cheval resté dans les limites de son parcours et à qui on a laissé trop longtemps la bride sur le cou, Midori venait de découvrir qu’elle était dotée d’un nouveau pouvoir, celui d’être libre de se déplacer et de demeurer ou ses pas la menait.

Cette aventure était totalement fortuite et le résultat unique d’une situation où toutes ses amies s’étaient trouvées occupées par d’autres projets et elle, des fourmis dans les jambes ainsi qu’un violent sentiment de claustrophobie en intérieur n’avait pu se résoudre à rester au campus.

Résultats, malgré le froid hivernal et une météo incertaine, la jeune fille s’était habillée d’une longue robe-pull gris foncée au haut col en laine tricotée, les jambes couvertes de collant noirs, chaud et épais, ses pieds ponctués par des bottines marrons, puis était partie battre le bitume de Kobe à la recherche de nouvelles horizons.

Cela l’avait menée tard dans l’après midi, loin de terrains connus. Désormais en bordure de campagne, elle attendait le bus, le regard perdu sur le paysage rural, l’esprit errant au milieu des souvenirs brumeux des instants de vie kobeens qu’elle avait saisit malgré elle au cours de sa marche.

C’est à instant qu’elle fut tirée de ses pensées par l’arrivée inopinée d’une sportive sonnant visiblement la retraite et préférant le bus à ses muscles meurtris pour son retour. Elles échangèrent un sourire avant que la coureuse ne lui demande son chemin.

Haussant les sourcils devant la question comme il se serait fut d’une grand question philosophique, la jeune fille, sans pour autant paraître peu encline à répondre lui demanda avec un sourire d’excuse:

Et bien, cela dépend où vous voulez vous rendre?

Elle se tut et n’en dit pas davantage, semblant chercher à cacher ses pensées derrière son sourire. Elle lança un bref regard en direction du plan de l’abri bus, puis revint à son interlocutrice avec ce même sourire avec laquelle elle lui avait répondu.

Celui qui cache les secrets et les mystères mais reste aussi muet sur leurs contenus qu’ils rendent flagrants leurs existences. Dans son regard, on pouvait deviner une lueur de curiosité mêlée de cette belle confiance que fait naître les apparences.

---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyVen 27 Sep 2019 - 12:02

_______________________-x-_______________________

Son sourire s'étira pour une ultime seconde, avant de céder un peu de sa majesté sous un élan de nervosité. Comme elle le redoutait au fond, l’œil de son interlocutrice s'était subrepticement perdu sur un des plans accroché au mur de verre de l'abribus. Refoulant autant que faire se peut le goût acre qu'elle avait l'habitude d'endurer quand elle craignait de déranger, l'étudiante hocha simplement du chef. " J'essaye de retourner à l'université de la ville. Je risque de rater le couvre-feu. " Il n'aurait effectivement pas été poli d'éluder la question, ainsi elle y adressa une réponse avec toute l’amabilité innée qu'on lui connaissait.

Une fois sa réponse faite et son sacerdoce accompli, elle redressa son dos pour éviter de rajouter de la douleur à sa peine musculaire. Il y avait au cœur de sa poitrine un embryon de malaise, qu'elle avait conscience d'avoir enfanté. N'ayant pas l'âme d'une fine observatrice, elle n'avait su lire en filigrane du regard de la jeune fille à ses côtés.

Son œil s'arrêta alors sur le cocon de verre qui servait de coquilles à leur conversation. Elle ne put s'empêcher de se questionner sur l'étrange magie faisant que trois pauvres plaques vitrées pouvaient devenir les hôtes d'interactions sociales. Se seraient-elles adressés la parole, sans ces plaques de verre ? Combien de personnes s'étaient retrouvées à leurs places, combien d'âmes avaient su fleurir grâce à l'occasion que ces plaques offraient ? La pauvre étudiante laissa échapper un sourire convenu, juste le temps de se dire que la fatigue ne lui réussissait pas.
____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyVen 27 Sep 2019 - 18:55

De nouveau, les fins sourcils de la jeune lycéenne s’élevèrent au dessus de ses yeux terre de sienne. La surprise s’invita sur son visage avant qu’un sourire amusé ne vienne la remplacer.

Un instant, elle parut comme ces dames qui s’amusent des facéties enfantines, souriant avec retenu, gardant son port altier et les jambes croisées, assise qu’elle était sur le banc de l’abri.

Puis, quelque chose s’invita en elle. Était ce dans son regard ou aux mouvements muets de ses lèvres? Quoi qu’il en fut, son attitude changea. Et d’une jeune fille qu’on aurait amenée sans crainte à une réception de l’ambassadeur surgit une femme au sourire coquin, presque effronté, croquant sans vergogne ce fruit du sort.

Je crois que ça ira, alors.

Dit-elle avec un amusement qu’elle ne cherchait définitivement plus à cacher.

Je suis aussi pensionnaire du campus. Nous descendrons au même arrêt.

Puis rompant définitivement avec l’illusion qu’il l’avait fait paraître, l’espace d’un instant, jeune dame du beau monde, elle tendit sa main en se présentant.

Midori Yukimura, 4e année au lycée.

Le charme définitivement rompu donnait quelques éléments sur ce portrait changeant. Ainsi, cette femme de corps, qui mettait sans doute déjà en émoi ceux et celles qui y étaient sensibles, se révélait être une adolescente qui s’apprêtait à conclure son cycle du secondaire.

Pourtant, de Midori émanait cette ambivalences, celle d’une élégance, d’une manière et d’un port éduqué voir mature qui jurait avec une attitude spontanée et simple, étrangement défiante et fauve.

---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!


Dernière édition par Midori Yukimura le Sam 28 Sep 2019 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyVen 27 Sep 2019 - 20:47

_______________________-x-_______________________


L’œil taquin s'émerveilla à la découverte de la finauderie insoupçonnée de la jeune fille lui faisant face. Son sourire s'affranchit aussitôt de la légère morosité qui le dardait, comme si tout le poids du monde s'était soudainement enfuit de ses épaules pour seulement laisser place à la sérénité d'une bonne conversation en devenir.

Avec toute l'alacrité qu'on lui prête volontiers, Élisabeth accompagna sa surprise d'un " Oh ! ", avant de saisir la main tendue avec toute la délicatesse qu'elle pouvait témoigner. " Elisabeth Bakas; en première année à l'Université. " A nouveau, avec le respect qu'il convenait de témoigner envers la jeune dame, l'aînée inclina sobrement le menton. " Enchantée. "

Recouvrant sa position initiale, un pied en dehors, l'étudiante apparut manifestement plus détendue maintenant qu'elle savait tout malaises potentiels écartés. Tout en appréciant la coïncidence que la vie venait d'offrir; d'un œil bien trop curieux pour être contenu, Elisabeth dardait sur sa consœur. Elle avait gagné grâce à ses yeux, et parmi les différents fils à tendre dans pareils échanges, la jeune élève avait tiré celui de la curiosité. Pléthores de questions se bousculaient dans son esprit, mais l'heure n'était toujours pas au paraître étouffant.

" J'ai débuté les cours il y a moins d'un mois. On s'y plaît bien, dans l'établissement ? " Ses mains se chassaient mutuellement dans un rituel machinal, lequel ne trahissait non pas de la nervosité, mais plutôt un semblant d'impatience. Par égard envers la certaine noblesse qui irradiait de la voyageuse, elle reprit le temps de parfaire sa chevelure, faisant fi du peu de charisme que sa tenue sportive et ses baskets de course avaient à offrir.

____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptySam 28 Sep 2019 - 17:03

Le visage de la jeune lycéenne s’adoucit alors que son aînée semblait s’épanouir. Toutes deux avaient désormais la familiarité d’une coïncidence et, peut être, dans leur esprit ancestralement superstitieux, la bénédiction du destin.

A défaut de savoir la forme qu’il prenait et indifféremment du fait qu’on puisse croire en lui ou non, le sort les liait désormais d’une pratique connivence, qui brise aisément la glace des atermoiements dus à l’inconnu des premiers instants.

Repoussant une mèche qui se voulait maligne et découvrant le lobe de son oreille, Midori répondit à son interlocutrice avec l’enthousiasme spontanée qui motive les bonnes rencontres.

Et on sentait aisément dans sa voix, ce désir un peu vertigineux qui saisissaient volontiers les cœurs ouverts quand ils s’élançaient avec engouement dans une nouvelle aventure sentimentale.

Je m’y plais énormément, le campus est un endroit formidable pour qui aime rencontrer des profils atypiques au Japon. Je crois n’avoir jamais trouvé de camarades typiquement japonais, d’ailleurs.

Elle s’en amusa, son sourire se faisant celui du chat pendant quelques courtes secondes, puis elle reprit cette attitude ouverte et enthousiaste.

Je crois entendre que tu n’as que peu d’accent. Tu n’es pas d’un pays où on parle nativement anglais, n’est ce pas ?

La jeune lycéenne, elle-même, avait vraisemblablement profité d’un savant mélange entre influence asiatique et occidentale. Sa beauté métissée semblait s’être constituée avec les points forts des deux parties mais son japonais avait le naturel qui ne pouvait se trouver qu’auprès des natifs de l’Archipel.

Néanmoins, l’influence de cette dernière avait dû être nuancée car l’aisance, la bonhomie et l’ouverture dont la jeune femme faisait preuve en cet instant n’avait rien à voir avec la réserve qu’on imputait, la plupart du temps, aux Japonais quand il rencontrait un inconnu.

Quand à sa question ? Elle devait appartenir à une logique faite de rencontres et d’échanges qui lui avait permit, à force d'écoute, de deviner ce genre de choses.

---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!


Dernière édition par Midori Yukimura le Sam 28 Sep 2019 - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptySam 28 Sep 2019 - 17:57


_______________________-x-_______________________

La conversation lui avait presque fait oublier la raison première de sa présence dans cette enveloppe de verre. Bien qu'une œillade était toujours régulièrement chargée de l'observation des alentours, son attention était plus qu'en grande majorité portée en offrande vers qui s'avéra être une camarade d'établissement.

Le fait de se savoir entourée par des profils semblables au sien dénoua un peu plus ses épaules, son imagination se prêtant une seconde à d'autres orfèvreries dont elle tairait l'origine pour ne pas paraître trop présomptueuse ou intéressée. Les épaules alors plus légères, elle s'autorisa à les agiter avec l'insouciance de la gamine qu'elle était encore.

" Bien deviné. Je suis née à Monaco, même si j'ai un peu voyagé après coup.. Peut-être même un peu trop. Je ne sais pas si tu as déjà eu l'occasion d'y aller; c'est un endroit magnifique." Sa mine observa une certaine interdiction. Elle était un peu de partout, mais surtout beaucoup de nul part. Le fait de naître dans un pays ne suffisait pas selon à elle à s'y sentir intégrée, et maintenant qu'elle habitait ici-bas, elle admettrait volontiers le fait d'être Japonaise en dépit de son apparat ou de sa culture.

Ses oreilles, abasourdies par cette propre réflexion qui faisait un peu saigner son cœur, couvraient les sons alentours assez de temps pour que l'étudiante se rende compte de sa propre distraction. Elle reprit son sourire, paupières closes. " En tout cas, ça me rassure vraiment de me retrouver dans un endroit où je ne suis pas la seule étrangère. Est-ce que cela implique que toi aussi, tu viens d'ailleurs ? " La naïveté gonflée par la fatigue, elle trahit ainsi sa propre incapacité à analyser autrui. Il lui faudrait quelques années de stabilité pour remédier à cela.

Le froid cinglant agitait les muscles fatigués de sa jambe, ou bien peut-être était-ce l'expression d'une certaine rancœur. Il restait à savoir envers qui elle était adressée. Cependant Élisabeth vint bien vite à restreindre les divagations de son cerveau. Le moment était assez beau et appréciable pour exiger de ne pas être gâché.

____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyDim 29 Sep 2019 - 10:44

La jeune dame avait une idée, bien que vague, de où se trouvait Monaco. Elle avait surtout entendue parler de par ses parents de sa société prestigieuse, de la beauté de son pays et du nombre de ses banques.

Midori se demanda alors si elle avait là à faire à une comparse, dont la fortune de ses parents avaient fait son infortune, à la manière dont les oiseaux sauvages finissent par mourir même dans les cages les plus dorées.

Elle secoua néanmoins la tête, répondant par la négative à la question sous-tendus. Non, elle n’avait jamais quitté l’archipel. Elle garda néanmoins son sourire comme pour dire: je te crois sur parole, ses yeux piqués d’intérêt.

Le soleil de février déclinait à l’horizon et venait teinter les rizières de jaune et d’or. Ses rayons jouaient avec le verre de l’abri bus comme pour y former un halo dorée qui encadraient les deux jeunes femmes.

Mais alors qu’il avait à peine réchauffé l’air, l’astre s’apprêtait déjà à disparaître pour laisser le froid se faire plus incisif. Heureusement, dans le silence rural, les deux jeunes filles purent entendre le bus arriver au loin.

Le visage de la jeune japonaise s’éclaira d’un nouveau sourire amusé alors qu’elle s’imaginait « étrangère ». Visiblement heureuse de ce compliment fortuit, elle pensa avec plaisir qu’elle avait dû bien changer, au moins en apparence, pour ne plus évoquer immédiatement la métisse autochtone qu’elle était.

C’est avec un certain plaisir qu’elle détrompa son aînée, rayonnante d’un sourire et parlant d’une voix rendue chaude par l’émotion qui saisissait visiblement son cœur et l’emplissait d’une certaine fierté.

Je suis née ici d’un père Japonais et d’une mère Britannique.

Expliqua t-elle en se redressant et s’avançant pour être bien en vue du conducteur. Il n’était pas question de le raté, elles en auraient eu pour une nouvelle demi-heure, et dans un froid encore plus mordant au demeurant.

Heureusement pour elles, le bus s’arrêta dans son gémissement de freins et de pneumatiques et ouvrit ses portes aux deux élèves. Le conducteur était discret, modèle, dans son uniforme et semblait comme le prolongement logique de sa machine. A l’intérieur, un vide un peu intimidant, pas un seul autre passager.

N'était ce pas comme ça que pourraient commencer un film d’horreur ? Midori y pensa, sourire mutin aux lèvres. Et Navi tiendrait le premier rôle? Ça serait parfait.

Elle sortit son pass avant de le valider puis elle alla s’installer avec les pas d’une danseuse sur une banquette au deux sièges jumeaux, invitant du geste Elisabeth à la rejoindre.

Alors que le bus repartait, elle se tourna vers sa nouvelle connaissance avec le même enthousiasme et appétit qui l’animait depuis les premiers instants de leur rencontre. Elle avait, de toute évidence, envie de la connaître.

Comment es-tu arrivée au Japon ? Tes parents y font affaire ?

C'était, après tout le cas de très nombreux élèves de l’établissement.

---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyLun 30 Sep 2019 - 17:47

_______________________-x-_______________________

Le froid ne cessait d'agiter son échine, tant que l'idée d'un coup de froid paraissait de moins en moins invraisemblable. Cependant, aucun froid, même le plus mordant et étouffant, ne semblait pouvoir avoir raison du sourire d'Elisabeth, qui lui demeurait impérissable et fier. Peut-être son attrait envers autrui surpassait l'inconfort de certaines situations, ou peut-être était-ce qu'une simple attache supplémentaire.

Toujours était-il que la conversation progressait dans un calme et une réciprocité appréciable, ou au moins apprécié par une des parties. Le temps faisant son office, elle avait même finit par se pardonner sa piètre apparence à ce moment précis, étant de toutes façons à court d'outils pour y remédier d'une quelconque façon.

Se muant d'un autre rictus fort plaisant, son œil si peu avisé détailla pour une ultime occasion la silhouette atypique de sa consœur, au demeurant apparemment tout aussi atypique. Il y avait beaucoup à dire, beaucoup à demander, mais pour autant elle abritait l'intime conviction de laisser au temps son libre droit sur les choses. Elle acquiesça alors bien docilement à la dernière intervention de Midori, évitant de surenchérir avec son expérience personnelle. Son pays avait une place assez chère en son cœur, surtout pour sa capitale dont la culture débordait littéralement des voies.

Le bus qu'elle attendait avec tant de ferveur fit son apparition, la surprenant comme s'il était jaillit directement des limbes. Ricanant de sa propre inattention, l'étudiante imita ensuite les gestes de son guide improvisé, jusqu'à ce qu'elle la rejoigne sur la banquette du bus.

Un soupire d'aise difficile à ignorer vint à accompagner son geste. Elle ne savait pas avec précision depuis combien de temps elle ne s'était pas assise.. sûrement un siècle, si elle écoutait son ressenti du moment. La douce voix qui tintait à son oreille gauche la ramena à ses obligations après une ultime seconde.

" Pas exactement ! A dire vrai, c'est mon petit frère et moi qui avons demandé. Nous avons voyagé toute notre vie, mais c'est ici que nous avons décidé de nous installer. Pour de bon j'espère. " Un sourire un poil trop crispé vint à clôturer sa réponse. Il ne fallait pas trop en dire.

Le bus roulait, traçant sa route sur des sentiers aussi multiples qu'ils étaient tous inconnus; un peu à l'image de la conversation qui rendait le temps moins leste. Elles se tenaient à un croisement à plusieurs voies, et l'une d'entre elle était sentier épineux. " D'ailleurs ! Tu as déjà rejoins un club ? J'hésite encore sur lequel rejoindre; si tu as quelques conseils pour moi. "

C'était une méthode certes maladroite pour dévier la conversation, mais elles méritaient mieux. Et qui pourrait en vouloir à l'insouciance de quelques mots volés, surtout si ces derniers sont accompagnés de si radieux sourires ?

____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyMar 1 Oct 2019 - 19:18

Midori écouta Elysabeth sans trop comprendre. Il y avait visiblement du sous texte dans son propos, des choses qu’elle ne comprenait pas.

Mais son interlocutrice ne semblait pas avoir envie d’approfondir. Elle lui souhaita donc silencieusement d’avoir raison et qu’elle et son petit frère pourrait rester longtemps au Japon.

A la question de la jeune femme, la métisse détourna le regard pour s’abîmer dans la contemplation d’un paysage qui se faisait de plus en plus urbain. Le bus s’arrêta même pour accueillir de nouveaux passagers.

Un instant, des souvenirs passèrent dans l’esprit de Midori et elle sembla lointaine, distante, aucun sourire ne venait animer sa face.

J’ai toujours trouvé que ce campus manquait de clubs. On pourrait tellement faire plus de choses!

Déclara t-elle soudainement sur le ton de la plaisanterie avant de reporter son regard sur Elysabeth et lui confier un joli sourire.

Mon conseil sera: choisi quelque chose que tu seras certaine d’aimer ou ne choisi rien. Car il sera ensuite très difficile d’y participer ou d’en sortir si tu en a envie.

Les gens qui sont là dedans sont des vrais mordus et n’aiment pas vraiment les dilettantes. Alors, il faudra être certaine que tu veux y aller à fond ou sinon ils te le reprocheront.


---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyMer 2 Oct 2019 - 4:07

_______________________-x-_______________________

Le peu de brume qui avait eut l'audace de ternir pendant quelques secondes le visage de l'étudiante se dissipait, au plus grand plaisir des deux principales concernées de l'instant. Bien qu'elle n'en fit aucune mentions, Elisabeth garderait dans un coin de sa mémoire la considération que Midori venait de lui témoigner en ne s'engouffrant pas dans la liste des sujets fâcheux. Une attention respectable, qui forçait l'admiration et la sympathie de la pauvrette.

Une université japonaise qui manquait de clubs ? Fichtre, voilà que ses stéréotypes devaient pâlir. Elle ne put que difficilement contenir son scepticisme, lorsque le glas sonna pour ses quelques rares heures de temps libre. " Je ne sais pas si je pourrais vraiment m'investir à fond.. Surtout sur un " passe-temps " et pas une " passion ".. ".

Le monde était à observer au dehors, par delà les vitres du bus. Pour autant, elle préférait la contemplation du toit métallique du véhicule à l'immensité vertigineuse des paysages défigurés par la vitesse. Sûrement qu'il y avait déjà assez de mouvements dans sa vie comme ça. " Mmh. Entre les cours, le travail, le sport.. " Une petite seconde de réflexion vint finalement à sertir la gemme de la certitude au beau milieu de son front. Elle tapa du poing sur sa main dépliée. " Je vais suivre ton conseil, et ne pas en choisir un pour l'instant. Je ne voudrais pas décevoir les autres, ou faire affaires à trop de paperasses, haha. Merci ! "

" Et toi d'ailleurs, un des clubs a réussi à te conquérir ? Dans quel domaine est-ce que tu " vas à fond " ? " Avec la même insouciance brodée de délicatesse qui l'avait fait remercié son interlocutrice, elle signait une question forte intéressante. Peut-être avaient-elles des points communs plus lourds de sens que leurs fréquentations en termes de lignes de bus.

____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyMer 2 Oct 2019 - 13:53

Midori eut un soupir intérieur à la question d’Elisabeth. Elle aurait appréciée qu’elle ne la pose pas. La jeune fille n’avait pas envie d’y réfléchir. Elle était un fantôme pour le club de musique, une opportuniste pour le club de cuisine et une intruse pour le club de karaté. Non, penser aux clubs n’avaient rien de réjouissants pour elle et, en dehors du karaté, ou elle s’en faisait un devoir, par défiance, elle était loin d’y aller à fond.

Le karaté.

Dit-elle donc, sans enthousiasme, mais avec la froide détermination qui cachait les coeurs ardents, brûlant d’une colère contenue. Il n’y avait qu’un seul visage qui occupait son esprit quand elle frappait l’air ou s'entraînait avec un partenaire, son père.

Ça défoule bien!

Déclara-t-elle avec un sourire un peu sauvage, une lueur fauve dans le regard.

Enfin…

Elle porta son poing fermé à ses lèvres et se racla la gorge avant de proclamer d’un ton plus solennelle.

Cela me permet d’apprendre à me contrôler et m’offre une manière saine de m’exprimer.

Puis, elle haussa les épaules d’un air désinvolte avant de se laisser glisser dans son siège. Adieu la jeune dame à l’allure aristocratique, elle était encore partie, restait juste une adolescente au naturel.

Ou un truc du genre… Faudrait que j’écoute plus notre sensei, j’imagine…

Quelque chose dans sa voix laissait planer un sérieux doute sur la réelle volonté qui animait ce voeu.

De toute façon, l’important, c’est de gagner.

Ajouta-t-elle à demi-voix, comme dans un soupir de reproche tournée vers une personne absente. Puis, haussant un sourcil, elle regarda sa voisine et se redressant vivement, elle commença à lui tapoter le bras avec les poings en lui demandant.

Ca te dirait pas de venir essayer un de ces quatre ? Je suis sur qu’avec un corps comme le tiens, tu pourrais devenir aussi vive que le feu!

Mais qu’avez-vous fait de cette jeune dame distinguée rencontrée à l’arrêt de bus?

---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptyJeu 3 Oct 2019 - 17:51

_______________________-x-_______________________

Impossible de savoir à quel moment le bus qui les menait jusqu'à la récupération de leur routine était devenue une embarcation malmenée aléatoirement pas des révélations saugrenues. Le karaté ? Elisabeth ne put s'empêcher de sourire, se disant si fort que l'habit ne faisait pas le moine que l'expression en devenait gravée sur son visage. C'était une surprise. Une plutôt bonne d'ailleurs.

L'attitude de l'ingénue lui déroba quelques haussements de sourcils. L'étudiante peinait à dissimuler sa surprise, autant à la découverte des confessions de son interlocutrice qu'à ses changements d'attitudes. Elle accueillit cependant chaque surprise avec un sourire rassurant, duquel émanait une curiosité taquine à peine dissimulée. Visiblement, ses yeux voulaient en savoir plus, mais son éducation avait encore la raison sur sa voix, alors elle ne fit aucune mention gênante.

Sa voisine ne lui apparaissait pas comme quelqu'un ayant besoin de se contrôler, encore moins de se réfugier dans la victoire. Les mots prononcés l'amenaient progressivement vers la voie d'une question obligatoire, mais avant de pouvoir ouvrir le dernier tiroir, la question de Midori lui fit perdre le fil de ses moyens et de son raisonnement.

Un petit ricanement nerveux, assez faussement modeste, venait donner l'énergie nécessaire à sa voix  embarrassée par le compliment. " Un corps comme le mien.. ? Il a rien de bien spécial, haha. Et je crois que je n'oserais jamais lever la main sur quelqu'un. La dernière fois que j'ai dû être violente c'était contre un moustique. Et le pire c'est que c'est lui qui a gagné.. " Car au bout de la dixième tentative de localisation de la maudite bête vampirique, elle avait fait un cocon avec sa couette et s'en servit comme abri pour le reste de la nuit.

Une seconde de réflexion vint toutefois à la faire réagir, bien plus que le léger contact physique passé, qui lui était presque déjà considéré comme habituel. " On a le droit de juste venir essayer ? Ça ne va pas m'engager à quoi que ce soit ? " C'était bien de la peur, qui faisait grincer son assurance normalement imperméable.

" Je dois avouer que ça m'a rendue curieuse, pourquoi pas venir voir comment ça se passe. Qui sait, ça sera peut-être une révélation. "
____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimura
■ Age : 22
■ Messages : 453
■ Inscrit le : 26/02/2018

■ Mes clubs :
Sortir de son cocon [Ft. Midori] MzrdKEg Sortir de son cocon [Ft. Midori] LbP1uVoSortir de son cocon [Ft. Midori] FRFf7at


Mon personnage
❖ Âge : 16
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Avril 2014
Midori Yukimura
« Elève ; en 4ème année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptySam 5 Oct 2019 - 21:08

Midori ne pu s’empêcher d’avoir un rictus à l’histoire de la défaite d’Elisabeth face aux moustiques. Cela lui rappelait ses propres déboires avec un moustique, alors qu’elle était en vacances dans la même chambre que Navi. Heureusement qu’elle l’avait vaillamment combattue, seule, et avait finit par en venir à bout.

Puis son visage s’éclaira quand la jeune femme laissa entendre qu’elle pourrait être intéressée par le karaté! Midori aurait bien besoin d’une amie à elle dans ce club. Elle s’y sentirait sans doute mieux et moins seule avec une alliée avec qui elle se serait en confiance.

Elle acquiesça vivement à ses questions, l’air débordante d’excitation et d’enthousiasme.

Je suis sur que si tu annonces clairement tes intentions, il ne devrait pas avoir de problèmes!

Puis passant son bras le plus proche autour du sien, elle se blottit contre elle en ajoutant d’un clin d’oeil.

Et je serais là pour t’épauler!

Elle faisait là preuve d’une familiarité nouvelle. Dont elle ne s’étonna même pas elle même. Cela était l’effet d’un amour patient et tendre, celui d’une amie en qui elle avait finie par avoir toute confiance, Navi.

Depuis qu’elle lui avait fait tant et tant subir, qu’elle avait usé de sa patience jusqu’à la corde mais qu’elle l’avait toujours vue restée à ses côtés, avec elle, aimante et tendre, Midori s’était sentie mieux.

Et grâce ces efforts, elle avait peu à peu retrouvé confiance en l’autre. Ses gestes et son attitude envers Elisabeth depuis leur rencontre en étaient les fruits.

Et tu fais quoi comme études ? Tu veux de devenir quoi ?

Demanda t’elle après ce court moment de complicité.

---------------------------------

Avertissement: /! Les propos tenus par ce personnage ainsi que la narration qui sert le récit sont le reflet du dit personnage mais ne représente en aucun cas la pensée de l'auteur. /!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth M. Bakas
■ Age : 47
■ Messages : 22
■ Inscrit le : 21/09/2019


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-9
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Elisabeth M. Bakas
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] EmptySam 5 Oct 2019 - 22:29

_______________________-x-_______________________

Voilà qu'elle était prise au piège. Sa colocataire de conversation enchaînait les visages et les attentions, et chacune desdites apparences apportait son lot de curiosité et de sympathie ressentie. Elle accueillit le contact physique avec un sourire de circonstances, ne s'en défaisant pas malgré les réminiscences de sa timidité maladive qui venait à picorer un peu de sa confiance.

Le plus grand de ses troubles restant encore son état actuel; pour une maniaque de l'hygiène, supporter un contact avant la douche réglementaire d'après-sport était un véritable sacrifice, heureusement que le temps et ses soins l'avaient toutefois épargnés. "Tout devrait bien se passer alors ! J'essayerais de passer au plus vite, je te tiendrais au jus, promis. " Et une promesse n'est jamais gâchée.

L'étudiante inspira profondément, son œil acceptant le reflet des paysages étirés par la vitesse et la vitre du bus. Elle n'avait aucune idée de combien de temps la route durerait, ni à quel moment elles se devaient de demander l'arrêt du véhicule. Tout cela était obscurément devenu secondaires, l'instant présent comptait réellement, et ce dernier avait l'audace de s'échapper de la courbe du temps.

" Ce que je compte devenir ? Je ne saurais pas vraiment te dire. J'étudie en filière littéraire; langues-vivantes et littérature, principalement. J'imagine que je pourrais faire interprète ? Je connais quelques langues alors ça ne devrait pas être trop compliqué. Et toi, tu es forte en quoi ? " Elle en connaissait même beaucoup, bien que la plupart d'entre elles n'étaient qu'à un niveau assez médiocre. Au moins elle avait l'avantage de pouvoir parler Français comme une native, un don qu'elle chérissait de tout son être.

L'étudiante avait assez observé l'adolescente à ses côtés pour comprendre qu'elle était manifestement plus jeune qu'elle. Ainsi, à moins d'une détermination extraordinaire, elle s'imaginait mal lui demander ses plans pour les quarante prochaines années de sa vie. Les véritables moments importants se passeront de toutes façons dans la prochaine demie-décennie.
____________________________________________________

---------------------------------

Sortir de son cocon [Ft. Midori] 1569417383-wazex
Japonais : #cc99ff  ׀ Anglais :#996633 ׀ Français : #3366cc
֍ - - - ֍ : Première Personne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Sortir de son cocon [Ft. Midori]  Sortir de son cocon [Ft. Midori] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortir de son cocon [Ft. Midori]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville-
Sauter vers: