Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 126
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] WHBiQrbArrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« A l'université ; 1è année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta]  Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] EmptyVen 27 Sep 2019 - 13:21

Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] 1569583363-rgreg
_______________________-x-_______________________

Tout était noir autour de lui. Un noir aussi rassurant qu'il était porteur de doute. Son cœur battait la chamade, et pourtant il ne savait pas pourquoi. Il errait dans un étrange laps temporel, comme absorbé par un trou noir aussi silencieux que possible. Rien ne s'y trouvait, sinon le plus profond des néants. Il rêvait, du vide.

Une voix lointaine le tirait progressivement de son rêve si étrange. Fidèle à lui-même, ce satané Joji s'était endormi. Où ? Difficile à dire. Il ne se souvenait de rien, même à ce moment là. Il dormait paisiblement, comme un bébé, affalé dans une étreinte de mousse infiniment confortable. Il ne savait ni depuis combien de temps il dormait, ni qui était cette personne qui essayait de le réveiller avant tant de réserves.

Finalement, il ouvrit les yeux, remarquant qu'un plafond de lumière l'accueillait dès son réveil. " Ah-euh ! J'suis pas chez moi. " Il se redressa d'un bond, manquant de mettre un malheureux coup de tête à son voisin. Le blondinet au regard vitreux dirigea son regard vers celui ou celle qui l'avait réveillé.. C'était Kohta. " Hein ? Mais je suis où ? Et qu'est-ce qu'il fait là ? "

Il cligna alors des yeux. Une fois. Puis deux. Puis vingt. Les sièges rouges alignés, la loge de projection, l'immense écran blanc déplié.. " Qu'est-ce que je fous au cinéma.. " Hésitant encore rêve et réalité, il observa son voisin en quête de réponses, se rendant en même temps compte que les questions qu'ils comptaient poser seraient absurdes.

" Je dormais pas hein. Je reposais juste mes yeux; je t'ai bien eu, haha. " Sa vision devenait de moins en moins floue, à l'instar de son esprit qui s'affranchissait de la brume. Ils n'étaient plus que deux dans la salle, les lumières allumées.. Le générique devait être terminé depuis une poignée de minutes. Il fallait partir avant que le personnel ne leur impose. " Ouais.. On bouge ? On va se faire virer par les employés sinon. Et en plus ils sont pas très sympas les employés d'ici. "

Il ricana seul un moment, faisant allusion à la dernière fois où il s'était retrouvé dans un cinéma. Sans trop réfléchir cependant, il se releva d'un bond, invitant son voisin à en faire de même. Veste sur les épaules, le Joji avait recouvré son calme naturel, s'étant remit à siffloter à mesure qu'il descendait les marches. " On est d'accord, la meilleure place c'est au centre des rangées et des colonnes, hein ? "

Ils se dirigeaient ainsi conjointement vers la sortie, le blondin sifflant toujours paisiblement. Il n'avait aucun souvenir de ce qu'il venait de vivre, et cela l'inquiétait un peu. Comment était-il arrivé là.. ?

" Boh, bah il était sympa ce p'tit film, aye ? "
____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] 1570151709-maba
Revenir en haut Aller en bas
Kohta Nasumi
■ Age : 20
■ Messages : 144
■ Inscrit le : 15/02/2019

■ Mes clubs :
Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] 600bHqB


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Novembre 2015
Kohta Nasumi
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta]  Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] EmptyJeu 3 Oct 2019 - 19:47

Au fond, je savais bien que ce n'était pas une excellente idée ce cinéma. J'avais proposé ça à Tavarh-san en me disant que ça pourrait être cool, puisque ça faisait un moment que nous ne nous étions pas vus, après tout.

C'était sans compter sur le fait que rien ne m'intéressait vraiment à l'affiche. Comme un idiot, j'ai immédiatement sauté sur ce qui me paraissait être le mieux noté. Au final, j'avais fini par proposer le dernier Tarantino à Tavarh-san en me disant que ça lui plairait sûrement, et par la même occasion me ferait un peu découvrir l'univers de ce réalisateur. Et finalement, j'avais visé juste puisqu'il avait eu l'air partant pour l'idée.

Enfin, c'est ce que je m'étais dit jusqu'au générique où le son ne couvrait plus les ronflements de ce dernier. Depuis combien de temps dormait-il ? Avait-il seulement vu le film ? Je fronce doucement les sourcils, essayant de me dire que ce n'était rien et peut-être Tavarh-san n'était-il pas très cinéma. Doucement, je le secoue pour le sortir de son sommeil mais je n'ose pas faire plus et il ne se réveille pas. Évidemment. La salle a le temps de se vider avant que je ne commence à secouer un peu plus fort.

Finalement, il ouvre les yeux et semble avoir totalement oublié où il est. Je ne réponds pas tout de suite et le laisse émerger. Mauvaise idée puisqu'il essaye de m'entourlouper.

« Très bonne performance de sieste de pépé. Avec les ronflements, et tout. » Quand il suggère de partir, je hoche doucement la tête, faisant abstraction de sa remarque sur le service. « Allons-y. » Pour brouiller les pistes, il engage la discussion. Je ne comptais, de toutes manières, pas rebondir sur son sommeil. « J'aime bien être derrière, le son est moins fort. Mais sinon, oui, au milieu. »

S'il continue, je vais devoir le prendre à son propre jeu. Tavarh-san est en train de me prendre pour un con et me dit qu'il a apprécié le film. Puisque je ne sais pas durant combien de temps il a bien pu rester éveillé, je tente un truc.

« Ouais, le passage avec l'ours était vraiment cool. »

Évidemment, il n'y avait pas d'ours.

Tandis que nous nous dirigeons vers la sortie, j'attrape mon téléphone pour regarder l'heure avant de faire les gros yeux et de regarder vers Tavarh-san, un peu paniqué.

« Le dernier bus ! Il est dans deux minutes ! Et on est à cinq minutes à pieds ! »

Je sais qu'il n'a pas envie de se bouger mais aussitôt que nous foulons le sol de la rue, je me mets à courir en direction de l'arrêt, l'obligeant à me suivre. Si on rate le couvre-feu, c'est nous qu'on ne risque pas de rater.

---------------------------------

Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] Rhjl
#5B3459
Langue des signes
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 47
■ Messages : 126
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] WHBiQrbArrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« A l'université ; 1è année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta]  Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] EmptyJeu 3 Oct 2019 - 23:09

_______________________-x-_______________________

Le fait de naviguer dans le flou et d'avoir perdu une moitié de sa mémoire dans la salle de cinéma le tracassait au plus haut point. D'ordinaire il serait plutôt du genre à se laisser porter par la vie dans l'attente d'une situation lui étant favorable; une petite ruelle dans laquelle s'engouffrer pour y trouver un semblant de réussite au bout. Cette fois, il n'arrivait pas vraiment à faire l'impasse. Et cela l'inquiétait même un peu; il avait peur d'y voir certaines retombées des mauvais instants de sa vie.

Pour essayer d'échapper à toutes ces tribulations, il accorda toute son attention à Kohta, conservant à merveille son rôle de jeune idiot, qu'il avait parfait pendant 17 longues années de maîtrise et d'entraînements continus. " La scène avec l'ours ? Grave. Mais c'est quand même un peu abusé qu'ils en aient fait un champion mondial de Judo. " Ou l'intervention était réelle, et alors sa blague passerait mal, ou alors la canne à pêche de Kohta essayait de flairer quelque chose, et alors il fallait surenchérir d'un énième appât.

Sa cravate de nouveau nouée, il pouvait s'adonner à l'observation du paysage, calme et serein; comme à son habitude. Il prit le temps de s'étirer, " Il fait quand même bon ce so- ". La voix de son camarade vint couper court à son exercice de flemmardise. " Cinq minutes à pieds en deux minutes ? Ça vaaaa, on est larges. Ils sont toujours en re- Hey ! Mais reviens ! "

Son cadet venait de signer le plus beau sprint de sa carrière.. et comme le blondinet ne connaissait ni la route, ni l'envie de rester planté seul devant le cinéma, il le suivit en courant. Par chance pour leurs têtes, qui resteraient accrochées à leurs cous au moins une nuit supplémentaire, ils arrivèrent à rattraper la montre et à grimper dans le dernier bus avant que ce dernier ne démarre.

Au moins, il n'aurait pas à expliquer à l'administration de l'université pourquoi il avait raté le couvre-feu, et pourquoi en plus d'avoir oublié l'heure, il avait oublié Kohta au beau milieu du centre-ville. Encore que, même en tant qu'aîné, il était rarement le plus responsable des deux. Peut-être qu'il aurait fallut demander des comptes au troisième année sur l'absence présumée de l'insomniaque du coin.

Toujours était-il qu'ils avaient réussis à grimper dans ce maudit bus. C'est les poumons en feu du tabac qu'il consommait que Joji vint à écraser son dos contre l'une des plaques vitrées du véhicule, observant soigneusement le choix du cadet quant à son positionnement. " Tu vois.. on était large. " Il ricana un moment, avant de passer le revers de sa manche sur sa pommette, laquelle abritait encore une vilaine marque violacée en forme ovale. " Tu cours sacrément vite. Pas besoin de prendre le bus la prochaine fois, t'iras plus vite à pieds. " Il ne pouvait pas s'en empêcher, il fallait bien un peu de taquinerie.

" On en a pour combien de temps de route ? " Demandait-il, comme si la réponse l'intéressait vraiment. Qu'il soit toujours en retard et dispensable, d'accord; que quelqu'un de respectable le soit à cause de lui, c'était hors de question.

____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] 1570151709-maba
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta]  Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrêtez de le réveiller [Ft. Kohta]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville-
Sauter vers: