Partagez | 
 

 Un départ...puis un retour mouvementé [PV Soshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Un départ...puis un retour mouvementé [PV Soshi]  Sam 5 Juil 2008 - 16:32

Un coup d’œil à son réveil, 7h12 du matin. Il regarda tout autour de lui, tout était bien rangé, ses sacs posés juste à côté de ses pieds, un mot sur les genoux. Respirant lentement tout en essuyant ses yeux, il plia le bout de papier en quatre et l’enfourna dans sa poche de pantalon, étant décidé à faire ce qui était juste pour lui. Une de ses mains atterrit sur un bouton d’une machine, comme une petite radio qui stoppait cette triste musique, ça le tapait sur les nerfs. Il se leva alors tout en attrapant ses deux valises, se dirigea vers la porte de la chambre, déposa l’une de ses valises sur le sol pour ouvrir cette porte qui se dressait devant lui, reprit la valise et s’engagea dans les couloirs avec la vague impression qu’il ne quitterait cet endroit que très peu de temps, pour lui. Plus il se dirigeait vers la porte d’une chambre, plus son cœur s’accélérait, sans comprendre pourquoi, peut-être la peine de quitter si précipitamment quelqu’un qui l’intéressait et avec qui il avait bien parlé, s’était un peu lié aussi. La durée de cette petite marche n’était pas longue, mais pour lui, ça durait une éternité, il n’arrêtait pas de se dire que normalement il n’aurait jamais fait cela…mais les circonstances étaient autre et il ne pouvait quitter cette personne sans lui expliquer auparavant, même si ce n’était pas face à face, juste avec un mot d’excuse.
Le voilà devant cette porte, avisant les noms de chaque personne résidant dans cette chambre, même si une seule personne l’intéressait. Déglutissant, le blond posa doucement un bagage, fouilla la poche de son pantalon et attrapa le bout de papier. Il regarde ce morceau de papier pendant plusieurs secondes, est-ce que c’était la meilleure solution ? Peut-être ne devrait-il pas partir ? En plus, il était sûr de revenir après maximum trois mois, donc pourquoi tenter le diable ? Il secoua la tête, aucune hésitation n’était possible maintenant, les dès étaient bipés. Alors Haruki se baissa et passa le mot sous la porte de cette chambre n°17, en espérant que le mot sera li par la personne désignée et pas quelqu’un d’autre. Respirant profondément, il attrapa sa valise tout en se redressant et se dirigea vers les escaliers d’un pas plus rapide, il avait déjà fait le plus dur. Il dévala les marches d’escalier, deux à deux, il voulait en finir au plus vite avec cette étape, recommencer sa vie d’avant, juste pour quelques temps, ça lui manquait.
Une fois arrivée au rez-de-chaussée, l’ancien quaterback continua de marcher en direction des portes du Hall, ignorant les regards intrigués qui se posaient sur lui. Les autres se demandaient pourquoi il avait ses deux valises, alors qu’il venait de descendre les escaliers. La simple réponse, c’était qu’il partait du pensionnat comme un voleur, ayant pris la peine de prévenir quelqu’un qu’il pensait essentiel. Arrivant juste devant les portes du Hall, il inspira fortement et les poussa avec son pied, sans prendre en compte les réticences du concierge qui se trouvait là. Il sortit du pensionnat et suivit la route vers Kobe, faisant de l’auto-stop quand il voyait une voiture au loin. Une chance : cette voiture s’arrêtait. Haruki s’avança vers la fenêtre ouverte et demanda à la personne où elle allait avant de lui demander s’il pouvait l’accompagner. Le remerciant d’un petit hochement de tête, le blond entra dans la voiture, déposant ses valises dans le coffre, et le voilà reparti vers Deimon pour quelques moments.
Quant au mot laissé pour quelqu’un dans la chambre n°17, il était destiné à un jeune homme au grand cœur qui ne devrait pas mettre longtemps à le découvrir. Si c’était le cas, ce jeune Soshiro pourrait lire le message laissé sur le bout de papier, et découvrir que le papier avait quelque chose d’humide et que l’encre était un peu passée par endroit. Si ce jeune homme réfléchissait, il pourrait savoir que cette humidité n’était autre que le résultat de larmes qui s’étaient imprégnées dans le papier.

Spoiler:
 
**********DEUX MOIS PLUS TARD**********


« Vous allez me lâcher pu**** ! »

« Arrêtes de gigoter sale gamin ! »

Des coups de pieds volaient dans la voiture de police qui avait la sirène activée, le conducteur n’avait pas intérêt à reposer sa tête contre son siège, sous menace d’un coup bien placé dans les grillages par Haruki qui s’énervait de plus en plus, ses menottes étaient trop serrées, ça lui coupait la circulation du sang dans les mains. Un policier essayait de le maintenir en place dans la voiture, lui tenant les bras pour ne pas qu’il ouvre la porte et s’échappe, surtout qu’ils étaient bientôt arrivés au pensionnat, juste devant.

« Desserrez moi ces pu**** de menottes ! Ca m’bloque la circulation ! »


Heureusement que le flic avec lui était derrière, sinon il aurait subit bon nombre de dommage du aux dents acérées du blond qui se serraient de plus en plus, il ne voulait qu’une chose, être libre. Ses cheveux tombaient sur son visage, ses vêtements étaient couverts de boues et un peu déchirés car il avait résisté à l’arrestation, néanmoins on pouvait déceler, même s’il n’était pas visible, un bonheur très grand. Dans l’une de ses valises se trouvait LA coupe qu’il voulait avec une photo de SON équipe et cette coupe juste devant. Il l’avait eu ! Il l’avait réussi ! Enfin, son rêve s’était réalisé, c’était dur mais il y avait réussi.
D’un coup, la voiture se stoppa net, Haruki fut envoyé dans les grillages qui séparaient l’arrière de l’avant et fut soulagé que le flic lui enlevait les menottes. Il aurait bien pu le cogner pour maltraitance, mais il ne voulait pas se retrouver en prison, à ça non, déjà que c’était sa dernière chance, il n’allait pas la louper à cause de ça, oh que non. Ce flic ouvrit la porte et…balança l’ancien quaterback en dehors avec une violence non mesurée ! Celui-ci ripa le sol avec son visage, se coupant la lèvre avec un caillou, et s’arrêta quelques mètres plus loin. A peine qu’il eu retrouvé ses esprits, il attrapa ses valises de justesse et les déposa près de lui, lançant juste après un regard hostile à la voiture qui reprenait sa course, tain ces flics…



Crachant le sang qu’il avait dans la bouche sur le côté, le jeune homme se leva et tapa ses vêtements pour enlever la poussière qui s’était déposée, marmonnant des injures à l’égard des forces de l’ordre. Il attrapa ses deux valises, les tapota doucement pour les nettoyer, et soupira avant de se retourner, regardant le pensionnat avec un air un peu énervé. Cependant, un petit sourire en coin naquit sur ses lèvres en repensant à cette personne à qui il avait laissé un mot, se demandant si elle se souvenait encore de lui. Hochant la tête, il se dirigea vers les portes du hall avec un pas aussi décidé qu’auparavant, les poussa violemment avec son pied, les faisant claquer dans un brouhaha terrible, et s’engagea dans le Hall avant de déposer ses valises avec un sourire tout aussi démoniaque. Il regardait les autres élèves et commença à parler, comme d’habitude de son ton démoniaque :

« Me revoilà ! J’espère que je ne vous ai pas manqué ! »
Il croisa les bras devant son torse, gardant son sourire démoniaque sur les lèvres, attendant que quelqu’un s’approche ou, avec une espérance terrible, que cette personne ait entendu les sirènes de police et qu’elle arrive…
Revenir en haut Aller en bas
 
Un départ...puis un retour mouvementé [PV Soshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: