Partagez | 
 

 L’arrivée discrète d’un jeune homme transparent. What no more?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) L’arrivée discrète d’un jeune homme transparent. What no more?  Jeu 9 Oct 2008 - 19:13

Le soleil. Cet astre de jour qui illumine votre vie, réveillant les êtres vivants de sa splendide lumière divine et dévoilant de ce fait au grand jour les misères de ce monde terne.
Comme chaque matin, les fins rideaux verts feuillage de la chambre du jeune Dokito Atsui accueillait les tendres rayons brûlants d’Amaterasu qui se dispersaient dans toute la pièce, caressants les joues pâles de ce dernier et dansants avec ses mèches couleur de lune.

Comme chaque jour, le sommeil fit place à l’éveil. Et, ouvrant ses paupières jadis closes, l’Ange aux iris d’Océan dévoila un regard morne, taciturne, mais qui pourtant reflétait l’étendue sauvage des cieux clairs et profonds.
Il bailla, ce jeune homme au visage d’ange, bailla encore et encore, ne pouvant se lever correctement. Pourquoi est-ce que son réveil avait sonné ? Pourquoi ne pouvait-il pas rester dans son lit, bien tranquillement, noyant ses pensées dans un vide noir ? Ainsi, le destin en avait décidé autrement…Et bien ma foi, adieu cher duvet confortable et place à la triste réalité.

Baillant une énième fois, le jeune homme encore allongé sur son matelas, enfouit sous une masse de couvertures impressionnante, observa le plafond de la pièce un moment. Quel beau plafond, pensa t-il en se fichant après de sa figure. Ses iris bleutées balayants la plaine de neige au dessus de lui, il passa son avant-bras droit sur son front nonchalamment, relevant quelque unes des mèches frôlant sa peau de nacre puis souffla de lassitude.
Cela faisait six jours maintenant…Six jours que la voiture était tombée dans le ravin. Six jours maudits ou la route avait emportée la vie de ses deux parents. Que faire ? Si ce n’est penser, encore et encore…

- DOKI-CHANNN, TU ES DEBOUT ?!!~

Telles furent les paroles franchissant la barrière de ses tympans, le sortant ainsi rapidement de ses sombres pensées. Arborant une mine dépitée, le jeune garçon fit lentement glisser son membre jusqu’à ses paupières qu’il ferma alors, esquissant un timide « Naaaaaan…Je suis mort. » d’un murmure pratiquement inaudible.

- QU’EST-CE-QUE TU AS DIS ?!!~ JE NE T’ENTENDS PAS !!~ >o< DOKI-CHANNNN !!~

Une veine rouge se dessina alors sur la tempe droite du désigné qui serra les dents un instant. Ces personnes…Cette famille d’accueil…Pour qui se prenaient-ils exactement ? A son Père ? A sa Mère ? Comment osaient-ils…Comment osaient-ils…l’appeler « Doki-chan » ?!

- OUI MOMO-CHAN, JE SUIS VIVANNNNNNNNNT C’EST BON !!! >__<

Esquissant un franc soupire, le bien nommé Doki releva son bras droit et l’abattit sur la douce matière du lit avant de rester silencieux plusieurs secondes. A vrai dire, il n’avait pas à les juger de la sorte. En effet, ces personnes âgées lui avaient offerts le gîte et le couvert. Il ne devait pas être en colère après eux…Et puis, elles ne voulaient que son bonheur, non ?
Bonheur…bonheur…Arf, n’importe quoi ! Qu’on ne parle pas de ça en sa présence s’il vous plait ! C’est trop dur…

- T’ES PAS MORT ?! HA OUF ! J’AI BIEN CRU QUE TU AVAIS TREPASSE !!...ALLEZ VIENS BOIRE TON CAFE, TU VAS ETRE EN RETARDS !!!~

Muet. Doki resta littéralement muet pendant cinq secondes, trop exténué pour répondre une nouvelle fois. Puis, calmement et sans motivation particulière, il releva le buste, faisant glisser ses draps fins sur son torse nu.
Se frottant les yeux, il exprima sa fatigue une nouvelle fois et entreprit de murmurer solennellement un morne « Mais…J’aime pas le café =_= ».
S’en suivit une lutte acharnée entre la raison et le devoir. Une guerre sans pitié pour savoir si oui ou non il avait l’envie de se lever pour entrer dans ce nouveau Lycée…L’envie de rencontrer de nouvelles personnes…ô choix cruels.

Finalement, le devoir remporta sur la raison et le jeunot ne tarda pas à se lever enfin, après une bonne dizaine de minutes à avoir réfléchit. Immédiatement, il ouvrit son armoire et saisit quelques vêtements avant de passer devant un miroir, aplatissant les épis s’étant sournoisement formés pendant son repos. Puis il se dirigea vers la salle de bain et ôta son pyjama noir, entrant ensuite dans la douche claire. Tournant le robinet d’eau froide, il s’en passa tout d’abord au visage, histoire de se réveiller un minimum. Puis, ouvrant l’eau chaude, il fit dégouliner les perles de cristal sur son corps gracile, fins bijoux aqueux creusant avec soin chaque courbe de cet être masculin.

Son « travail » fait, il s’habilla d’un T-shirt blanc, caché par sa veste sombre d’uniforme scolaire, ainsi que d’un pantalon noir, d’une paire de baskets simples et, bien entendu, de ses quelques chaînes qu’il accrocha à son cou. Tout ça d’un air neutre, comme à sa nouvelle habitude.
Une fois qu’il eut finit, il entreprit de descendre les escaliers menant au salon puis à la cuisine et perdit l’équilibre légèrement, se rattrapant de justesse à un rebord de bois avant de faire une grosse chute et de finir la descente sur les fesses. Ouf…

Arrivé ENFIN à la cuisine, il s’assit à table et salua sa « nouvelle famille ». D’ailleurs, son père adoptif de 85 ans lui arracha un sourire en essayant de faire…Le jeune, avec son air racaille et son « Yo Man bien pieuté ? »
Rigolant timidement, il prit son petit-déjeuner en silence.
Sa tartine et son chocolat terminés, il agrippa son sac vivement et ouvrit la porte d’entrée avant de la refermer assez violement à cause du retard en cours qui se profilait à l’horizon.
Puis, courrant aussi vite que ses jambes fines le lui permettaient, il fila en direction de sa nouvelle école : « KobeHS ».

Quelques minutes plus tard, il arriva enfin devant les grilles immenses de cet établissement énorme et, par chance, il fut soulagé de ne pas être arrivé en retard. Néanmoins, son inquiétude passa inaperçue, son masque taciturne étant déjà bien installé sur son joli minois.
Observant d’abord les alentours, il ne bougea pas d’un moment, se demandant quoi faire. Un peu de stresse ? Sans doute…Après tout, le « vrai » Dokito était encore présent sous cette façade sombre.

Ravalant sa salive, il ferma les yeux et inspira profondément, expirant un long et profond soupire de lassitude. Il n’avait pas envie d’y entrer, dans cette école…Du moins, pas pour l’instant. Pas après cet accident…
Que faire dans ce cas ? Rebrousser chemin ? Non…Impossible. Que diraient Momo et Jiba ? C’est sûr, ils le jetteraient par la fenêtre de sa chambre ! Glurp…Adieu monde cruel.

Positionnant sa main droite au niveau de ses yeux, il cacha ces derniers le temps de réfléchir un peu. C’est vrai…Maintenant il fallait qu’il se débrouille seul, sans ses parents…
Il n’était pas vraiment prêt, mais il n’avait pas le choix.
Las et décontenancé sans que cela se remarque, il rabaissa son membre et sortit son MP3 de sa poche avant de l’allumer, postant les écouteurs dans ses oreilles et d’écouter la première musique présente : Goodbye || SR-71

Puis, d’un pas nonchalant voire « je-m’en-foutisme », il s’avança jusque dans le Hall. Balayant premièrement la salle du regard, il remarqua soudain un panneau d’affichage sur lequel étaient marquées diverses choses plutôt confuses puisque loin. Curieux, le jeunot ne demanda pas son reste et se dirigea aussitôt vers l’objet de sa curiosité, un air neutre parcourant son visage glacé.

Une fois en face de ce dit panneau, il resta figé, tel un poteau électrique, cherchant un « je-ne-sais-quoi ». Sa chambre ? Sa classe ? Le Nom de son prof principal ?
Décidément, il n’était pas sortit de l’auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: L’arrivée discrète d’un jeune homme transparent. What no more?  Dim 12 Oct 2008 - 16:15

BAF

Voila.. ca devait arriver.. Le réveil tant détester fut enfin détruit. Victoire ! Et pourtant.. Personne dans la chambre ne se réjouit. La jeune fille ouvrit ses yeux.. Ou essaya plutôt de les ouvrir. Pourquoi diable se réveil avait il sonner ? Oo Elle ne devait pourtant aller nulle part aujourd’hui ?

* Le coiffeur ? Non.. Un cours ? Non.. Un rendez-vous ? Non.. Un anniversaire ? Non.. *

Elle passa toute les raisons possible dans sa tête.. Et s’arrêta sur une solution.. L’unique ! La seule raison logique.. était simple.. Elle avait surement trop bu hier.. Et comme a chaque fois, elle s’était dit qu’elle allait commencer une nouvelle vie. Un vie ou elle se réveillera plus tôt, ou elle mangera sainement, ou elle étudiera, etc.. Mais restait un détail. Elle n’avait pas de mal de tête.. Quel histoire.. La jeune fille ne compris rien du tout et continua sa contemplation du plafond.
Mais son petit compagnon avait surement d’autres plans en tête.. Il sauta sur le ventre de Misa et commença à attraper le nez de la jeune fille avec ses pates.


- Arête Nyu.. Tu sais bien que je déteste ca. u.u

Elle le prit en dessous du ventre et le câlina.. Son petit chaton était vraiment le plus mignon.. ^^ Ensuite elle se leva doucement. Son coin de la chambre.. était vraiment pas très propre.. >.< Mais c’est comme ca qu’elle aimait son petit coin perso. Elle jeta quelques croquettes dans la gamelle de Nyu, le posa a côté et commença à s’habiller. Au fait.. Elle n’enfila qu’un vieux pantalon de training gris foncé et un T-shirt de Billy talent qu’elle avait volé a son frère.. Et qui était donc trop grand pour elle.
Ensuite elle descendit vers la cafeteria pour prendre ses éternels deux croissants au chocolat et a la crème. Elle avait encore toujours ses pantoufles au pieds.. Mais comme elle trouvait qu’il était encore trop tôt pour s’habiller normalement.. Elle se dit que les autres personnes du lycée n’avaient qu’à faire avec.
Apres avoir passé plusieurs couloirs elle se dirigea vers le hall. C’était une tradition de manger son croissant en marchant dans le lycée avant de commencer quoi que ce soit d’autre. Et elle passa toujours dans le hall.. Car des fois son frère y fi des apparitions.. Des jours où il décida de l’enmener quelque part faire un tour. Quand la jeune fille entra dans le hall, un sourire énorme apparut sur son visage. Il était donc venu aujourd’hui ! Very Happy Son frère était la.. Devant le panneau d’affichage. Elle avala vite le dernier morceau de croissant couru et sauta sur son dos. Le pauvre jeune homme tomba près ce que après ce fameux.. ‘Saut’.


- Coucou !! ^^ Ca t’apprendra de venir sans me dire que tu seras la ! :P

Elle rit et descendit du dos du malheureux. Mais quand il se retourna, pour voir qui c’était cette folle, son rire s’arrêta tout de suite. Ce n’était pas son frère.. Oo Mais de derrière il y ressemblait tellement..

- Désolé.. >.< C’est une nouvelle façon de souhaiter la bienvenu.. >.<

Toute rouge et la tête vers le bas elle sourit.. Apres tout c’était vraiment marrent..



[Aller.. j'espere que ca te plait ^^'.. Sinon.. je peux toujours suprimer :p XD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: L’arrivée discrète d’un jeune homme transparent. What no more?  Dim 12 Oct 2008 - 17:22

Debout face au panneau d’affichage, l’être habillé de noir réfléchit, immobile. Droit comme le tronc d’un grand chêne, rien ne semble pouvoir le détourner de son objectif : La compréhension de cette étrange écriture qu’est celle des surveillants de l’établissement et surtout le déchiffrage de ces schémas compliqués comme ce n’est pas permit.

Fronçant les sourcils, il ne comprend rien. Salle 105 ? Non…Salle 208 alors ? Non plus…
Décidément, son arrivée était catastrophique. Néanmoins, il y avait quelque chose de beaucoup plus chaotique que sa venue : La calligraphie des quelques lignes présentes devant ses yeux d’un bleuté Océan. Comment parvenir à comprendre un traître mot ? Ma foi, voila une tache bien rude…

Disposant calmement sa main droite au niveau de son menton, le voila qui baisse les yeux un moment, regardant à présent le sol de son regard vide aux reflets d’incertitude et de perplexité. Que faire, si ce n’est attendre ? Attendre quelque chose…Un signe ? Un Miracle ? Si Risible…
En y réfléchissant, l’attente n’est peut-être pas une si bonne chose.

Que tenter dans ce cas ? Peut-être demander de l’aide…
Personnellement, il n’avait pas forcément envie d’adresser la parole à un inconnu, surtout pour demander un tel renseignement. En effet, son interlocuteur aurait vite fait de lui indiquer le panneau…Encore et toujours cet objet incompréhensible. Et puis il ne voulait pas passer pour plus idiot encore.

Dépité, l’Ange aux cheveux de neige esquissa un long soufflement las, faisant remonter son membre jusqu’à ses mèches cendrées et fit défiler ses épis entre ses doigts fins, signe d’incompréhension et d’abandon total et définitif.


………J’aband…

Soudain, ce fut le choque. Où plutôt devrais-je dire « Le saut ».
Une masse inconnue le fit subitement partir en avant. Que se passait-il exactement ? Quel retournement de situation soudain et inattendu…
Fermant les yeux à cause de la pression exercée sur son dos, Dokito tenta tant bien que mal de ne pas tomber, usant de tout l’équilibre qu’il pouvait avoir. Que venait-il de lui arriver ? Et surtout…Pourquoi lui ?!


- Coucou !! ^^ Ca t’apprendra de venir sans me dire que tu seras la !

Hein ?
Rouvrant les yeux rapidement, le jeune homme resta muet de stupéfaction.
Une voix féminine venait de résonner dans ses tympans, le forçant à prendre une mine surprise et, plus surprenant encore, cette personne semblait le connaître. Etrange…Lui qui n’avait jamais eut d’ami(e)s.

Puis doucement, il sentit le poids de l’inconnue se dérober de son être, lui laissant le loisir de reprendre une position normale…Ce qu’il ne tarda d’ailleurs pas à faire.
Nonchalamment, « l’attaqué » épousseta sa veste, ne daignant nullement porter un regard sur son agresseur. Il ne voulait pas se retourner…Il ne voulait pas ouvrir la bouche pour parler. Cependant, sa curiosité fut plus forte que tout et il se retourna calmement, un air neutre au visage, comme si de rien n’était.


- Désolé.. >.< C’est une nouvelle façon de souhaiter la bienvenu.. >.<

Un tantinet surprit, le jeunot ne répondit pas, préférant toiser la demoiselle du regard. Cette dernière portée une tenue vraiment très étrange, ce qui lui fit arborer un petit sourire en coin qui disparut ma foi bien rapidement pour laisser place à son habituel masque taciturne.
Puis, de sa voix douce aux rayures glacées, il entreprit de prendre la parole solennellement.


Une nouvelle façon de souhaiter la bienvenue, neh ?...

Prenant un temps de pause avant de reprendre sur sa lancée, il ôta calmement les oreillettes de son MP3 et replaça ce dernier, enfouissant ensuite ces mains dans les poches de sa veste sombre.

Il faut que je vous téléphone avant de venir ? Soit, je le ferai. Mais sans votre numéro ça risque d’être assez compliqué…, finit-il sur une pointe narquoise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: L’arrivée discrète d’un jeune homme transparent. What no more?  Mer 15 Oct 2008 - 14:18

La jeune fille essaya de ne pas commencer à rire comme une tordue. Elle s’était rendu super ridicule.. Et pourtant c’était tellement marrent. Elle remonta la tête.. Toujours rouge.. Mais avec un énorme sourire.

- Bah oui.. J’en avais un peu marre des éternels.. Bonjour, êtes vous nouveaux blablabla.. ^^’

Son sourire se transforma en une petite grimasse.. Il n’avait pas l’air de savoir rire avec ca.. Pourtant.. C’était marrent quand même.. >.< Elle le regarda un instant.. Ne su lire aucune émotion sur son visage.. Dans ses gestes non plus. Ou peut-être juste de l’irritation.. u.u
Quand il reprit la parole le sourire de la jeune fille revint.. Elle n’avait peut-être pas vraiment compris si il voulait dire autre chose avec ses mots ou non.. Mais elle, elle le prit comme une preuve qu’il ne la trouvait quand même pas trop chiante.


- Ah bah on peut arranger ca ! ^^ Je donne mon numéro.. comme ca.. la prochaine fois.. quand Vous viendrez.. Vous me prévenez ! Very Happy

C’était bizarre de parler a la deuxième personne pluriel a quelqu’un de son âge.. D’ailleurs.. Il avait l’air un peu plus âgé qu’elle.. Surement BEAUCOUP plus âgé qu’elle en âge mental.. Mais bon.. >.<

- Bref.. Vous êtes bien nouveau quand même ? Oo

Ooooh lala.. Quelle honte si au fait il se trouve qu’il est ici déjà depuis longtemps.. Mais c’est vrai quand même.. Il y a tellement de monde qu’a la fin on ne sait pas qui est nouveau et qui ancien.. u.u
Apres avoir réfléchi un minimum elle décida qu’il était nouveau.. Qui restait maintenant comme ca poireauté devant le panneau d’affichage.. XD Elle rit doucement.. Ce qui lui prit souvent quand elle était plonger dans ses pensés. Mais aussi tôt après elle se frappa le front avec la main.


* Merde.. Je dois pas rire.. pas rire.. Il ne sait pas pourquoi je ris et il le prendra mal.. ou bien il me prendra pour une folle.. En plus, je me tape juste après.. Quelle cruche.. >.< *

- Au fait.. Je m’appelle Misa Phauna. ^^

Elle voulu vite avoir une conversation pour qu’il n’avait pas trop le temps de se dire qu’elle était complètement tarée.. En plus.. Il avait du remarquer ses drôles d’habits.. T.T La jeune fille espérait juste qu’elle n’avait pas de crème de son croissant sur la joue.. >.< Elle était déjà assez passez pour une folle, voir gamine comme ca..
Apres ses derniers mots elle leva sa main.. En espérant qu’il prenne la peine de la serer.. Et de ne pas la laisser comme ca dans le vent -.-
Revenir en haut Aller en bas
 
L’arrivée discrète d’un jeune homme transparent. What no more?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: