Partagez | 
 

 Par une nuit....[PV Soma^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Par une nuit....[PV Soma^^]  Ven 31 Oct 2008 - 17:44

La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.

[Antoine de Saint-Exupéry]

_______________________________________

Est-ce bien vrais? Ses mots sont-ils vraiment la vérité? Une erreur, combien de fois dans une vie en faisant nous? Combien de fois les hommes ont oubliés leur erreurs? Mais après tout chaque vérité ce fait a partir d'une erreur, chaque histoire heureuse commence par des larmes. Et on poursuit notre chemin sur nos erreurs et on réapprend de ce qu'ils ne nous appartiendra plus jamais.... Chaque vie d'hommes et de femmes est ainsi, faite d'histoires, d'erreurs et d'espoirs. Pourtant c'est vie futile joue a un jeux dangereux depuis leur création. Oui chaque humains joue tout lors d'une partie du grand cycle de la vie, du jour au lendemains dans ce jeux ils peuvent mourir et laissez un autre les remplacés. Et pourtant Haya était bien loin de ce jeux, la jeune fille enfantine respirait la joie et le plaisir incomparable de ce qui ce nomme enfance de possédez encore cette mince étincelle dans son regard. Pourtant Haya n'est pas un exemple derrière ses manies d'enfant..Elle est ce qu'il existe de plus sombre, elle est ce qui a peur de son passée avec la même vision: les flammes du feu. Toujours cette même vision, ce rêve peut-être futile, pour certain, mais qui fait peur a la si douce Haya. Une peur qui sommeil en elle, une peur douce et sensuel qui la glace et la dévore doucement. Ainsi est la peur si sombre et si tentante. Si belle, si simple mais avec une queue de diable derrière elle. Parfois on se prend dans ses filets et on y reste, on sent alors les larmes montés et ruisselé le long de nos joues. Et nous n'y pouvons rien, jusqu'à ce qu'on trouve la solution, jusqu'à ce qu'on dise non, et peut arrive a s'en sortir.

La jeune fille ce recroquevilla un peu plus dans son lit, elle n'aimait pas dormir. Elle n'aimait pas rêvée, elle ne voulait jamais être la victime de ses cauchemars..A chaque fois qu'elle rêvait, elle voyait les flammes, la maison familiale brulé et les cris, ses cris là ce sont ceux des gens qu'elle aime, ce sont ceux qu'elle ne pourra jamais oubliés. Et c'était a chaque fois le même rêve quand elle s'endormait. Voilà pourquoi elle évitait un maximum de dormir, car elle savait ce qui se passerait si jamais elle venait a dormir trop. Mais ce n'était pas la raison, Haya avait déjà dormis et maintenant elle tremblait mais ne pleurait pas. Les larmes avaient déjà trop coulés, si seulement elle pouvait se débarrassée de ses sentiments de peur, de tristesse et d'horreur. Elle ne pouvait pas rester dans sa chambre au risque de réveiller ses colocataires. Et même si elle en avait envie, elle détestait être enfermée, elle préférait sentir l'air frais dans ses cheveux. C'est comme ceci que la jeune fille se leva calmement et sans prendre le temps de mettre ses chaussures ou un gilet , elle partit. Le sol froid sous ses pieds ne lui faisait rien, ni même la sensation de froid , elle voulait juste respirée l'air frais de la nuit. La jeune fille était maintenant dans les couloirs savourant la sensation qu'avait ses pieds de se posaient sur le sol froid. Avez-vous déjà eu l'étreinte d'une mère ? Je suppose oui car c'est ce que ressentait Haya quand elle posait ses pieds sur ce sol, c'est ce que son esprit tourmentés avait de plus chére, une sensation. Mais alors qu'elle approchait doucement d'une fenêtre et qu'elle l'ouvrit, elle sentit des pas derrière elle. Elle ne voulait pas se soucier de l'être qui l'observait alors qu'elle fermait les yeux et profitait de l'air frais contre son visage pâle d'enfant. La jeune fille qui était là ne voulait plus jamais se souciée du monde qui l'entourait, elle ne voulait juste rester là ce soir ou son âme n'était que de dentelle et de malheurs. Elle voulait juste être elle, et c'est tout ce qui l'importait alors qu'elle était en chemise de nuit et pied nus comme un ange qui sort de son réveil..Mais est-elle un ange pour celui qui la regardait?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Par une nuit....[PV Soma^^]  Lun 3 Nov 2008 - 19:36

Soma posa un genoux sur le sol , il leva a tête vers le ciel , la nuit était deja tombé . Il regarda alors le ballon dans lequel il venait de frapper , celui ci venait d se loger dans le but qui était non loin de lui . Cela faisait deja quelques heures que notre jeune garçon était sur le terrain a s'entrainer . Il se devait de reprendre un rythme car la fin de l'année approchait et il ne savait pas encore ce qu'il déciderait de son avenir , mais une chose était tout de même sur pour lui , l'oisiveté n'apporterait rien de bon pour lui , il devait cesser de penser a ces tourments qui le rongeaient perpétuellement depuis maintenant un bon moment . La cause ? toujours la même , cette déception énorme , qui pesait lourd dans son cœur . Il en avait assez , il commençait a être a bout , la personne qui était la cause de son mal être ne doit surement se douter du moins si elle lui porte encore ne serait ce qu'une once d'intérêt , que notre jeune garçon est en proie a un spleen des plus effroyable . Soma se sentait meurtri , trahi jusqu'au fin fond de son cœur , cependant il ne pouvait pas laisser transparaitre ses émotions , il ne voulait pas . Pourquoi faire preuve d'acharnement ? et bien cela n'était que purement enfantin , il ne voulait pas accepter le fait qu'il avait été abandonné par celle qu'il aimait , pas une nouvelle fois en tout cas . Il ne voulait pas regoûter a ce sentiment d'amertume qui l'avait longtemps rongé lorsqu'il était plus jeune , il avait donc trouvé comme seul lot de consolation , l'entrainement . Il se redonnait corps et âmes dans son sport , cela lui permettait au moins de pensée a autre chose qu'a Katsumi . Cependant notre jeune garçon restait quand même lucide , il savait que cela n'était pas nécessaire de forcer la dose , c'est donc malgré ses réticences intérieurs qu'il se décida quand même a ramassé tout le matériel qu'il avait emprunté afin de le remettre dans le local sportif . Notre jeune garçon était en sueur , son maillot de sport était trempé , a tel point que l'on pouvait voir les courbes de son dos se tracer sur le tissus trempé . Soma finissa donc sa tâche et une fois tout le matériel rangé , il prit son sac et alla dans les vestiaires prendre une bonne douche . Il était vraiment très tard , il n'avait vraiment pas vu l'heure passer et se demandait si il n'allait pas se faire taper sur les doigts par le gardien de l'école . Enfin cela n'était qu'un détail insignifiant , notre jeune garçon se retrouva donc nu sous la douche du vestiaire , le fait de sentir l'eau bouillante contre son corps l'apaisa quelque peu . Il resta un bon quart d'heure sous l'eau chaude puis il se décida ensuite a sortir , il s'habilla de manière très décontracté , un simple maillot de sport , un jean délavé et une veste a capuche sur la tête ICI , ce fut ainsi que notre jeune homme traversa toute l'école , ses écouteurs sur les oreilles . Il bifurqua a un moment , il s'était décidé de passer au convenient store avant de rentrer dans sa chambre , le pourquoi ? et bien apres tout ce sport notre jeune garçon mourrait de faim . Il se prit donc quelque taiyaki , ce n'était certes pas tres consistant mais au moins il pourrait subsister jusqu'à demain . C'est donc la démarche lente et la mine quelque peu fatigué que notre jeune garçon rentra au pensionnat . Il vit le garde de nuit mais celui ci ne lui it rien lorsque notre jeune homme pénétra dans la grande bâtisse de la Kobe High School . Il était fort heureux de ne pas s'être fait souffler dans les bronches par ce vieille homme . Enfin une fois a l'intérieur du hall Soma avança tranquillement , sa capuche sur la tête et son sac sur l'épaule vers le bout du gigantesque couloir qui n'était éclairé que par la clarté du ciel . Soma observait a travers les baies vitrées la nuit qui était ce soir très étoilé , ce tableau était des plus magnifique . Ses pas résonnaient dans le grand couloirs , cela n'était pas très étonnant vu l"heure tardive , il n'y avait pas d'élèves pour étoffer sa présence . Notre jeune garçon remit alors son regard en direction du bout du couloir et c'est a cette instant qu'il aperçut une silhouette . Plus il s'approchait plus ses pensées se confirmaient , il y avait bien quelqu'un , ou plutôt une jeune fille . Soma arriva suffisamment près pour voir le visage de l'inconnue , celle ci était fort jolie . Notre jeune garçon tout en marchant l'observa , il fut étonné de sa tenue vestimentaire , non pas que celle ci était choquante mais par le froid qui régnait dans le bâtiment Soma eut quelques frissons rien qu'a la voir ainsi . Notre jeune garçon ne put cependant pas s'empêcher de l'observer d'un œil doux . La jeune fille était d'apparence plus jeune que lui , cependant elle dégageait une beauté phénoménale . Notre jeune garçon s'arrêta donc pour regarder quelque secondes la peinture qui s'offrait a lui , c'était bien rare de nos jours de voir pareille créature en pareille circonstance . Cependant lorsque Soma sentit le vent glacial caresser sa joue , notre jeune garçon ne put s'empêcher de s'inquiéter de l'état de santé de la jeune inconnue . Notre jeune garçon prit alors la parole , sa voix était très tendre , sans une once de brusquerie , il ne voulait pas l'effrayer après tout . Son visage cependant était masqué par sa capuche et le fait que le couloir ne soit pas éclairé .

" Bonsoir mademoiselle , désolé de vous dérangez mais vous allez bien ? "

Soma attendit quelques secondes que la jeune fille se tourne vers lui pour qu'elle puisse voir a qui elle avait affaire , c'est alors qu'il se décida d'enlever sa capuche pour qu'elle puisse découvrir a qui elle avait affaire . Notre jeune garçon avait la mine inquiète , cela se voyait dans le fond de ses yeux sombres qui brillaient de mille feux grâce au ciel . Notre jeune garçon reprit alors la parole d'un ton toujours aussi doux mais on sentait qu'il était inquiet pour la jeune fille .

" Désolé de me mêlé de ce qui ne me regarde pas , mais je m'inquiétais de vous voir ainsi par ce temps la , vous êtes sur que tout vas bien ? "

Soma la regarda , il tenait son sac sur une épaule , il avait pris soin d'ôter ses écouteurs pour qu'il puisse entendre la jeune fille au cas ou si celle ci lui adresserait la parole .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Par une nuit....[PV Soma^^]  Mer 5 Nov 2008 - 16:12

" Bonsoir mademoiselle , désolé de vous dérangez mais vous allez bien ? "

Est-ce que Haya allait bien? Elle ne le savait pas, elle ne pouvait pas le dire. Elle avait mal c'est tout ce qu'elle savait, elle avait peur, c'est tout ce qu'elle pouvait dire. Les cauchemars , ce cauchemar plutôt la hantait, elle ne pouvait pas oubliée les flammes, le brasier, les corps renversaient au sol, le sang, cette odeur de sang. Elle a peur toujours peur, c'est une fatalité. Une faiblesse? Oui! Une envie de fuir? Oui! Fuir après tout nous le faisons tous, nous avons toujours fuit les problèmes, nous avons toujours fuit la mort, nous avons toujours fuit les souvenirs du passé. Et pourtant on tient encore debout..On vit malgré les interdictions, on vit et on s'accroche malgré toute nos peurs qui ne rêve que de nous enfoncés. Et sur les notes entêtante de la vie, Haya a peur.....Qui n'a pas peur après tout? Qui ose dire que rien ne lui fait peur? Qui se vante de dire que son cœur ne sait pas accéléré quand on lui fait "BOUH"? Personne! Personne n'osent dire qu'il n'a pas peur car c'est faux! Les humains ont toujours eu la peur au ventre , et ils l'auront toujours que sa leur plaise ou non.

Mais ce soir en regardant le jeune homme qui lui faisait face, Haya ne savait que faire. Elle n'avait qu'une envie a vrais dire s'enfuir! Elle voulait courir et échappée aux regards de ce jeune homme, elle voulait échappée a cette présence qui voulait l'aider. Mais est-ce que elle , elle avait envie d'être aidée? Est-ce que elle voulait accordé sa confiance a se jeune homme ou préférait-elle s'enfuir a toute jambes? Honnêtement, elle ne savait pas qu'elle position adoptée face a lui! Mais une chose était sûre, c'est qu'elle se demandait vraiment comment lui adressée la parole...En y regardant de plus prêt remarqua-t-elle, il ressemblais a son frère. Ce grand frère, les même cheveux noir, mais pas les même yeux, il avait brulée dans la maison des Uranas, il l'avait laissée seule, a tout jamais seule. Une larme salée vint roulé sur sa joue et tomba sur le sol. Cette seule larme était déjà de trop pour elle, cette seule larme la blessait d'avance pour toute celle qui allait suivre. Maintenant elle pouvait répondre au jeune homme, non elle n'allait pas bien. Non sa vie était a tout jamais bousillée par quelque imbéciles qui avait jugée bonde faire sombrait la famille des Uranas dans l'oublie, mais voilà, elle était une Urana, elle était l'héritière d'une fortune, la dernière héritière, la seule et unique personne a pouvoir touchait cette fortune. Pourtant Soma parla plus vite qu'elle et dit doucement...


" Désolé de me mêlé de ce qui ne me regarde pas , mais je m'inquiétais de vous voir ainsi par ce temps la , vous êtes sur que tout vas bien ? "

Haya devait choisir maintenant fuir et oubliée la douce douceur de la nuit ou raconté un épisode funeste de sa vie. La jeune fille pourtant ne souhaitait pas bougée, même si un autre larme tombait au sol près de ses pieds nus, Haya ne voulait pas fuir. Pour la première fois de sa vie, elle avait l'impression qu'elle pouvait confiée cette épisode au garçon qui lui faisait face. Mais pas maintenant , pas tout de suite, la jeune fille s'approcha encore de la fenêtre et s'assit sur le rebord pour fixait la nuit, même quel était plus belle que l'autre soir, même qu'elle était plus étoilée et pleine d'espoirs pour la jeune fille. Son regard d'enfant se posait comme chaque soir sur cette nuit. Elle était vraiment splendide. L'enfant qu'était Haya se retrouvait renaitre dans ce néant sombre de vie. Elle passa doucement sa manche sur ses yeux, faisant fuir quelques larmes. Puis elle porta encore son regard sur Soma. Il lui ressemblait vraiment, si seulement c'était son frère! Sans s'en rendre compte Haya lançait des regards plein de compassion vers le jeune homme. Mais elel ne pouvait aps s'en doutée car ce n'était qu'une enfant!

"Pour te répondre, j'essaye d'oublier un épisode du passé qui est le miens! Mais quel importance sa pourrait avoir pour toi? Probablement aucune!"


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Par une nuit....[PV Soma^^]  Mar 11 Nov 2008 - 23:29

Soma était la debout , son sac de sport près de lui il observait la jeune fille qui était face a lui . Malgré le fait qu'il fasse nuit dehors et que le couloir ne soit pas éclairé , Soma pouvait grâce a la clarté de la lune voir son interlocutrice ainsi que chacun des traits de son visage . Soma ne se privait donc pas de poser sur elle un regard tendre , bien entendu celui ci était dénué de toute envie malsaine , bien au contraire il s'inquiétait pour la jeune inconnue qui était par un temps si glacial bien peu vêtue . C'est cette remarque qui avait interloquée notre jeune Asiatique , il avait donc demandé a sa Kohai si tout allait bien , pour le moment celle ci ne lui pas encore répondu . Pourquoi Soma savait que celle ci était sa cadette ? et bien parce que la jeune fille avait une bouille enfantine , des traits de visage encore marqué par la jeunesse toute fraiche et son regard , remplie de mélancolie et de tristesse , illustrait parfaitement l'air candide de la belle inconnue . Belle ? bien entendu , Soma l'avait remarqué des lors qu'il vit son visage , elle était vraiment resplendissante . Il garda naturellement cette remarque pour lui , il ne voulait pas passer pour un pervers auprès de la jeune fille . De plus ce n'était apparemment pas le moment d'avoir ce genre de pensée . Pourquoi ? Et bien Soma vit après quelques secondes d'attente une larme couler le long de la joue de la jeune fille . Les secondes défilèrent et une autre vint heurté le sol , Soma la suivit du regard et vit a nouveau les pieds nus de la jeune fille qui était maintenant sur le rebord de la fenêtre . Ce n'est donc qu'après un court instant mais qui sembla assez long pour notre jeune homme que la voix de la jeune fille résonna dans le couloir en un long écho . C'est vrai que celui ci était désert , par conséquent les sons s'y baladaient joyeusement . Notre jeune garçon ne fut pas vraiment étonné du ton que la jeune fille employa vers lui , sa phrase n'était pas méchante , mais elle n'était pas non plus douce et tendre . Soma ne fit pas attention a ce petit détail , il mit cela sur le compte de la tristesse de la jeune fille et il eut raison . Apparemment elle se remémorait malgré l'envie d'oublier un épisode du passé qui était le sien , elle fit donc part de son état d'âme passager a notre jeune Asiatique qui marqua un court temps d'arrêt avant de laisser sa voix douce et mélodieuse s'élever a nouveau dans le couloir . Il regarda la jeune fille avec un regard des plus tendre , il n'était pas énervé loin de la , on sentait dans ses paroles la sérénité et le calme dont Soma était toujours imprégné .

" Et bien c'est vrai mademoiselle cela ne pourrait avoir d'importance pour moi puisque je ne suis pas concerné par votre problème , je ne suis pas donc apte a vous comprendre . Cependant je peux vous offrir un peu de mon temps pour dialoguer . Qui sait vous trouverez peut être du réconfort et de bons conseils auprès de votre Senpai . "

Soma la regarda , il lui proposait donc son écoute , il se doutait que la jeune fille ne serait pas forcement d'accord avec cette proposition , c'est donc pour cela qu'il reprit la parole .

" Cependant le fait de vous voir ainsi si peu vêtue par ce froid a de l'importance a mes yeux , se serait dommage que vous tombiez malade , cela n'en serait que plus désagréable pour vous . Vous ne voulez pas aller vous mettre au chaud quelque part ? Cela serait mieux pour votre santé , enfin vous n'êtes pas obligé d'écouter les paroles d'un inconnue comme moi . "

Soma la regarda et lui fit un sourire d'ange comme a l'accoutumée . Il posait sur la jeune fille un regard doux , il paraissait si calme et si serein . Il ne voulait pas que la jeune fille qui était face a lui ne soit effrayé par sa personne . C'est donc pour cela que Soma ne brusquait rien dans son comportement . Ni ses mots , ni ses estes . Il attendait juste la patiemment , que la jeune fille lui réponde , il ne s'attendait pas a avoir un accueil chaleureux mais au moins il aurait essayé d'apporter son aide a cette jeune fille .


----

EDIT du 10.01 par Callista : Le topic étant mort depuis longtemps, je verrouille. Si toutefois vous souhaitez le continuer, merci de m'envoyer un MP avec le lien du sujet pour que je le déverrouille ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Par une nuit....[PV Soma^^]  Lun 20 Avr 2009 - 20:49

    Larmes contre larme....Douleur contre douleur...Tristesse contre tristesse...Je sentis la vague de souvenir qui me submerge, je sentis cette même vague se dresser tel le fléau, noyant mon cœur , mon âme en me replongeant dans le passé. Je soupirais laissant le vent fouetta mon visage et emporter quelque perle salée qui roulent encore sur mes joues. Je pris l'une d'elle sur mon doigt. "Toute les larmes sèchent , mais son cœur jamais", voilà une phrase qui irait a merveille avec ce que j'étais et ce que je deviendrais. Je soupirais laissant la larme paradait jusqu'à ce faire emporter par le vent. Je ne prêtais pas vraiment d'attention au garçon , après tout quand avais-je a faire? Mes blessures et mes faiblesses ne sont qu'a moi. Alors, pourquoi les partagés avec un inconnu, qui n'aura que pitié de vous et de vos sentiments? Qui voulait se faire passer pour faible? Qui voulait se sentir honteux de pleurer devant quelqu'un qui n'en avait que striquemment rien a foutre? Personne...Et je n'échappe pas a cette règle , après tout nous étions tous humain. Tous humains, tous égaux en sentiment, même si ceux de certain sont plus enfouis en eux qu'eux l'imagine, c'était d'ailleurs de cette catégorie que j'avais ma place. mes sentiments avait été enfoui sous un masque de gaminerie et je me cache, oui je me cache sous la futilité d'un esprit joyeux, alors qu'a l'intérieur je suis détruite. Détruite par ce mot qu'on nommait "passé"....

    Je n'accordais pas vraiment d'importance a ses paroles et pourtant j'aurais peut-être dû? J'aurais peut-être dû montrer mes faiblesses et ses cicatrices de cœur et d'âme? Non sûrement pas, car je savais que le froid qui agissait sur ma peau et qui traversait le tissus fin dont j'étais recouverte, me faisait el plus grand bien, il refroidissait mes idées, mes pensées. Refroidissant mes souvenirs et mon corps étouffé par la présence d'un déguisement qui enserrait mon corps. Calmement je me mis en position assise , laissant mes doigts de pied frôlé le sol - Bah oui quand on a une taille de naine hein? -. La chemise de nuit s'arrêtait en dessous de mes genoux. J'offrais ce regard bleus/vert emplis de larmes et d'une tristesse meurtrière au jeune inconnu. Il voulait m'écouter, je le sentais, mais en avais-je besoin?Avais -je la force de me contenir ou est-ce que j'étais prête a tout dire? Est-ce que j'étais prête a être enfin moi même? Je ne le pensais pas, néanmoins, je me contentais de l'observer...

    Un sourire discret vint apparaitre sur mes lèvres, puis disparaitre avec douceur. Calmement mes pieds se déposèrent sur le sol, pour soutenir le reste de ce corps qui était à moi., je me rendais alors compte que j'étais franchement petite a côté de lui. Calmement j'articulais avec douceur...


  • Je suis pitoyable n'est-ce pas?

    Une seule question, qui s'annonçait déjà vrais. Un seul regard, un seul sentiment pour ce que j'étais en ce moment, de la pitié. De ma mains je chassais les dernières larmes, espérant qu'elle ne couleraient plus, espérant que ainsi j'aurais la paix. Néanmoins, j'en gardais une sur mon doigt, me retournant vers la fenêtre en soufflant sur la larme qui partit comme un rien vers la lune, traçant une ligne pailleté dans un ciel éternellement noir, avant de retomber comme toute espoir. Néanmoins, je restais de dos annonçant

  • Ne vous inquiétez pas pour ma santé, je suis habituée a ce froid, je suis toute autant habitué a sentir l'air glacial et honnêtement il me fait du bien. Il me donne l'impression de pouvoir oublier et de calmer chaque pulsion de ses souvenirs qui ravagent chacune de mes nuit. Chacune de ses nuits qui se brise sous le sang, les cris et les flammes qui détruisent ceux que j'aimais le plus au monde. Et le seul calmant à cette blessure est le vent froid et les rayons de Lune.

    Je prenais une pause et fermant mes paupières ...

  • Cela me permet de continuer...Vous comprenez?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Par une nuit....[PV Soma^^]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une nuit....[PV Soma^^]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: