Partagez | 
 

 Une trouvaille intéressante ... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Une trouvaille intéressante ... [libre]  Jeu 1 Jan 2009 - 22:26

A travers les rideaux opaques se faufilèrent plusieurs rayons de soleil, tentant discrètement de pénétrer dans la pièce. Un lit se tenait contre le mur à l’opposé de cette fenêtre. Sous la couette, une masse se mouvait doucement. Apparut alors un bras qui repoussa la couverture lentement, puis écarta les mèches de cheveux bruns qui cachaient le visage de celui qui venait de se réveiller. Manabu s’étira, puis, lentement, se redressa pour s’asseoir dans son lit. Un coup d’œil à son réveil lui indiqua que la matinée était déjà bien avancée. Un bâillement supplémentaire, et il se leva, au prix d’un grand effort, pour filer directement vers la salle de bain. Après une bonne douche rapide, il alla prendre ses affaires dans son placard et s’habilla. Il se retrouva vêtu d’un pantalon beige tout simple, une chemise grise à rayures noires. Bien qu’il ait très bien dormi, ayant eu une nuit complète, il se sentait encore un peu fatigué, et surtout démotivé pour faire quoi que ce soit. En jetant un coup d’œil à l’extérieur, il avait remarqué le magnifique temps qu’il faisait dehors.

Il était arrivé il y a tout juste une semaine dans ce lycée, et n’avait pas eu l’occasion de faire grande chose depuis. Ses journées ne consistaient qu’à bosser du matin au soir, avec une petite pause déjeuner entre midi deux. Crevé à la fin de chaque journée, il n’avait pas encore eu le courage de sortir de chez lui en dehors de ses heures de travail. Le lycée, il commençait à le connaître, bien qu’il arrive encore à se perdre de temps en temps. Etant arrivé sur Kobe peu de temps avant d’être embauché dans ce lycée, il s’était passé un temps où il avait pu découvrir la ville, ayant ses journées entières de libre, quand il n’était pas en recherche d’emploi. Il avait déjà repéré quelques coins agréables, où il pourrait aller passer du temps, seul, on en bonne compagnie.

Il était presque midi, et l’estomac de Mana se mit à grogner doucement. Il ne se sentait pas à se faire un vrai repas, s’étant réveillé il n’y a pas longtemps, mais préféra se faire un bon petit déjeuné. Il s’avala un bon bol de céréales et un grand verre de jus de fruit, le tout accompagné d’une tartine de confiture (qu’il avait eu du mal à trouver d’ailleurs). N’ayant ensuite plus rien à faire chez lui de bien intéressant, et aussi quelques petites courses à faire, il décida d’aller faire un tour dehors. Il enfila alors un manteau noir, attrapa les clefs qui étaient posées sur la table basse du salon, et sortit de chez lui, oubliant de refermer à clef derrière lui.

Une fois sorti du bâtiment, il se dirigea vers le centre ville, n’y étant pas exactement. Mais à quelque chose près, on pouvait quand même dire qu’il y était. Il marchait d’un pas tranquille dans les rues bondées, évitant au passage de cogner quelques personnes qui ne se souciaient pas de savoir où elles mettaient leurs pieds, son regard se baladant entre les diverses vitrines des magasins, et les gens qu’il croisait. Mana laissa ses pas le guider, sans vraiment faire attention à où il allait. Son regard fut alors attiré par une librairie. Il s’y dirigea alors et pénétra à l’intérieur. Il contempla, impressionné, le grand nombre de bouquins qui s’y trouvaient, de tous les genres possibles et imaginables. Il chercha des yeux le rayon science fiction, et, une fois localisé, s’y dirigea. Il regarda un à un les titres des livres, la tête penchée sur le côté pour mieux livre, jusqu’à tomber sur un titre intéressant. Il prit le livre dans ses mains et lit le résumé. Celui-ci lui plaisant, il reparti en direction de la caisse pour payer sa trouvaille, et sortit du magasin, le livre en main. Ayant très envie de le commencer rapidement, il se chercha alors un coin où il pourrait être tranquille pour lire ça.

Après avoir marché quelques minutes, il trouva un petit parc en centre ville. Il y régnait une ambiance calme et agréable, les oiseaux chantant dans les arbres qui apportaient un peu d’ombre sur le sol. Mana chercha des yeux un banc libre, ce qui en fait ne manquait pas. il cherchai plutôt un banc libre, et un peu à l’écart, là où il ne verrait pas grand monde lui passer devant, n’étant pas sur le chemin principal. Il en localisa un, et s’y rendit pour s’y installer. Il ouvrit alors son livre, et commença sa lecture.


Dernière édition par Manabu Fujiwara le Mer 21 Jan 2009 - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une trouvaille intéressante ... [libre]  Ven 2 Jan 2009 - 1:42

[Je m'incruste... Je peux ? Sinon je supprime mon message, pas grave ^^']

Pour sûr, Kobe et Los Angeles étaient deux villes bien différentes. Karen était née et avait grandi à L.A. Elle connaissait donc deux ou trois coins, même si se perdre restait de loin son activité favorite. Aujourd’hui, elle vivait à Kobe, une ville inconnue où se perdre était absolument inévitable. Mais lors de sa petite sortie, Karen n’y avait pas réfléchit. Elle avait pris son porte-monnaie et son sac en bandoulière rose pâle, décoré de coccinelles. Elle l’avait depuis longtemps, ce sac. Bien qu’il faisait peut-être gamin, elle l’aimait bien et n’avait pas attention d’en changer d’aussitôt. Mais revenons-en à sa sortie. En cette belle journée de Mars, la demoiselle sortait de l’internat pour s’enfoncer dans la jungle urbaine Kobétienne. Pourquoi me demanderez-vous ? Pour la simple et bonne raison qu’elle souhaitait faire un peu de shopping. Peut-être ne le savez-vous pas mais bien que son groupe soit celui des intellos, elle n’avait rien du stéréotype. Pas de lunettes, de vêtements ringards et de canines de castor. Non, elle était plutôt coquette.

Et c’était parfaitement visible à sa tenue du jour. Il ne faisait pas vraiment froid dehors. La jeune californienne portait donc une robe chocolat s’arrêtant à mi-cuisses, à peine décolleté, décoré de fleurs cousues sur le bas du vêtement, côté droit. Par dessus tout de même elle avait mit un gilet noir en coton, simple, uni et fermé à une seule reprise par une ficelle nouée. Et, dans un élan de courage, elle n’avait pas mis de collants, laissant ses jambes nues au froid. Bon, d’accord, il ne faisait pas froid. Bien au contraire. Et puis, elle aimait porter des robes et montrer ses jambes, partie selon elle la plus agréable de son corps. Karen aimait bien ses jambes, Bien qu’elles soient pâles, à l’instar de son visage, elles étaient douces au toucher, chaudes. Mais ça, elle seule le savait bien sûr. Enfin, finissons le tableau avec les accessoires. La demoiselle avait décoré sa poitrine d’un pendentif argenté en forme de chat. Ses cheveux étaient également décorés d’un peigne à fleur, retenant le côté droit de ses cheveux vers l’arrière et laissant son oreille apparaître. Elle aimait porter des vêtements et des accessoires qui lui plaisent. Des choses qui la rendent mignonne.

M
ais trêves de bavardages, parlons de ses petites courses. Elle avait absolument besoin d’une montre, elle pensait donc au passage s’acheter quelques vêtements. Elle s’enfonça donc dans le complexe de rues et se mit en quête d’une bijouterie. Assez d’être en retard, il lui fallait de quoi avoir l’heure à son poignet. Bien sûr, son portable donnait l’heure, elle pouvait le regarder. Mais elle n’y pensait jamais, alors qu’une montre, elle ne pourrait que la voir. Elle avait donc pris cette grande décision très mature et toute seule. Comme une grande fille autonome. Si ce n’était pas beau ça ! La jeune californienne, dans un élan de logique et de réflexion avait tiré cette conclusion qu’elle avait besoin d ‘une montre. Donc là voilà, marchant sur les trottoirs, observant les gens passer, s’émerveillant devant diverses boutiques. Elle ne mit pas tant de temps à trouver son bonheur dans cette grande ville. Le choix fut extrêmement difficile mais elle opta pour une montre simple, plaquée or qu’elle enfila immédiatement à son poignet. Elle était contente. Maintenant, elle pourrait faire les boutique et aussi s’acheter tout un tas de bonbons, voir les spécialités de la région, en gros : faire du tourisme. C’était simple à faire ça. Elle était au paradis. Pour elle, une nouvelle culture est source de découverte. Et les découvertes, c’était ce qu’elle préférait. Elle ne savait pas du tout où elle allait, tournait en rond, marchait juste sans se préoccupait du reste. Je vous parlerait pas de ses pensées actuelles, c’était un petit mélange de tout et de rien, de choses de la veille, de réflexions sur un quelconque film. Bref, du tout et du n’importe quoi à vous en faire exploser la cervelle.

Finalement, elle arriva à un parc, un petit coin de verdure calme. Cela faisait un bon moment déjà qu’elle marchait. Pourquoi ne pas se reposer un peu ? Oui, ce serait agréable de s’asseoir un peu. Une dizaine de minutes avant de continuer son tourisme. Elle aurait bien aimé mais pour cela il fallait trouver un banc. Ca ne manquait certes pas mais la demoiselle aimait bien choisir son banc. Ils étaient tous pareils mais quand même. En plus, elle trouvait sympathique de leur donner des noms. Elle commença donc son affaire : Barbe Blanche, Cosette, Jack, elle nommait les bancs à portée de vue, plantée devant le portail ouvert du parc :


- Onee-chan !

La demoiselle avait devant elle deux gamins qui l’appelait. Le parc étant quasiment désert et les paroles l’atteignant facilement, son attention fut tout de suite capté par ces deux petits garçons aux airs espiègles. Karen leur demanda doucement ce qu’ils lui voulaient et leur réponse fut immédiate, avec des allures d’ordres. Ils pointèrent un arbre du doigt, près d’un banc à l’écart, annonçant que leur ballon était coincé entre les branches, caché par le feuillage et qu’ils ne pouvaient pas l’atteindre. Naturellement, Karen trouvait cela horrible. Pauvres enfants, leur ballon était coincé et ils ne pouvaient pas jouer. Comme c’était cruel. Elle se proposa donc gentiment pour grimper à l’arbre et aller le chercher. N’était-elle pas adorable et incroyablement naïve ?

Et ces petits anges qui lui proposaient de garder son sac pour qu’elle ne soit pas encombrée. Bien sûr, c’était avec joie que Karen leur confia son porte-monnaie avec ses cartes, de nombreux accessoires, ses réserves de sucreries, son I-pod et tant d’autres choses bien utiles. La jeune fille s’approcha donc de l’arbre, retira ses bottes à talons, pas très pratiques pour l’escalade puis elle mit toute son ardeur dans sa mission. Trop concentrée sur son équilibre et son ascension, elle ne remarqua pas les petits voleurs s’enfuir. Finalement, elle atterri sur une branche, celle où le ballon était supposé être caché par le feuillage. A califourchon sur le bois, elle avançait doucement pour ne pas tomber. Elle put remarquer une tête brune s’installer sur le banc mais n’y fit pas plus attention que ça. Elle avait une mission, retrouver le ballon et le rendre aux enfants. Et elle aurait pu l’accomplir, bien sûr s’il y avait réellement eu un ballon mais surtout sa montre n’avait pas été mal attachée et n’avait pas, sous les yeux impuissants de sa propriétaire, glissé du poignet. La montre tomba dans le vide et le cri de désarroi de Karen brisa la tranquillité du parc :


- Ah ! Ma montre !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une trouvaille intéressante ... [libre]  Jeu 22 Jan 2009 - 23:25

Une fois qu’il se fut posé, Mana posa son sac à ses pieds, et ouvrit son bouquin qu’il avait tant hâte de commencer. A peine les premières lignes parcourues qu’il était déjà prit par ce livre. La façon dont avaient été écrites ces lignes, cette façon de raconter à travers ces mots lui plaisait énormément. Il interrompit brièvement sa lecture le temps de regarder qui était l’auteur, avant de la reprendre. Ce nom ne lui disait rien, mais il savait qu’après avoir terminé ce livre, il recherchera les autres livres de cet auteur. Si tant est qu’il y en a d’autres. S’il n’y en a pas, tant pis, il attendra qu’il y en ait d’autres. De toute façon, il n’y était pas encore.

Bien que le coin fût tranquille et très agréable pour lire, il ne le resta pas bien longtemps. En effet, au bout d’une bonne demi-heure, une horde de gamins bruyants arriva et se posa non loin de lui, pour s’adonner à des jeux de ballon, criant et riant aux éclats. Mana aurait bien aimé leur dire de se taire, ou (plutôt) d’aller faire du bruit plus loin, là où ils ne dérangeraient personne. Mais il avait la flemme de quitter des yeux son livre et de sortir de l’histoire dans laquelle il était plongé, surtout pour hausser la voix, pour sans doute ne pas être prit en compte par ces têtes de mules. Au final, les gamins s’éloignèrent, et le calme revint aussitôt. Enfin, cela ne dura pas plus de quelques secondes. En effet, un cri soudain (d’une voix féminine et jeune), provenant d’au dessus de lui retentit soudainement, juste avant qu’in objet non identifié ne lui atterrisse dessus. Il ferma son bouquin, se baissa pour ramasser l’objet qui s’avéra être une très jolie montre, et releva la tête pour voir d’où elle provenait, et qui avait poussé ce cri.

Il vit alors, à travers les feuillages, une jeune fille perchée sur une branche juste au dessus de lui. Bien que la branche semblait assez solide pour supporter son poids, il ne faisait pas tellement confiance à l’arbre. Sait on jamais, tout peut arriver, et encore plus lorsque l’on ne s’y attendait pas. il fut légèrement surpris de cette découverte, bien que s’y attendant, puisque la voix ne pouvait se prêter à aucun autre type de personne. Non, en fait, il avait été surpris au moment où il l’avait entendue. C’est que c’est agile, à c’t’âge là, les gamins. Il soupira, puis, la tête toujours levé en direction de la fille, il lui adressa quelques mots :

Vous feriez mieux de descendre de là, c’est plutôt dangereux comme aire de jeux. Je ne voudrais pas vous servir de coussin lors de votre chute.

Il ponctua cette phrase d’un sourire charmant, puis lança un bref regard sur la montre qu’il avait ramassée, avant de reprendre :

Et il va bien falloir descendre, si vous souhaitez récupérer ceci. A moins que je ne la garde, en guise de compensation au dérangement que vous me causez...

Il termina sa phrase en lançant un regard en direction de son livre posé sur le banc à côté de lui, dont il avait du interrompre en pleine phrase la lecture à cause de cette fille.

[excuse moi pour le retard >< ça ne pose aucun problème que tu aies répondu Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
 
Une trouvaille intéressante ... [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: