Partagez | 
 

 Et plus si affinité...? [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Et plus si affinité...? [Fini]  Mar 16 Juin 2009 - 22:07

Taylor regardait tranquillement le soleil par la fenêtre de sa chambre. Elle était seule et s'ennuyait. Saki dormait, tranquillement sur son dos. Elle était couchée sur le ventre et lisait. Elle replongea dans sa lecture et finit son livre. Elle le ferma et le laissa tomber au sol. Il retomba à plat mais le bruit réveilla la rate qui remonta pour venir renifler la nuque de la jeune fille, remonta sur sa tête et couina. Elle sourit. Puis elle se dit qu'il était temps de bouger. Oui, elle voulait bouger, profiter du beau temps et voir la mer. Cette si douce et apaisante mer. Elle se leva avec douceur pour ne pas déséquilibrer Saki. Elle regarda sa tenue: une chemise blanche, et un cargo vert kaki, pas trop mal. Elle enfila ses vans et sortit de sa chambre, son Ipod à la main. Saki était toujours sur sa tête, les élèves se retournaient pour regarder cette étrange scène. Peu importait ce qu'ils pensaient, la jeune fille avançait indifférente à leur regard tandis que Saki les regardait curieuse. Taylor mit ses écouteurs dans ses oreilles et mit de la musique. Ni trop fort ni pas assez. Elle marchait tranquillement, loin d'être perturbée par la foule pour une fois. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle savourait chacun de ses pas tranquilles.

Elle était à présent dans le parc, le vent frais venait la chatouiller doucement. Elle souriait, tranquille, sereine, la musique la berçant. Ses cheveux bougeaient au rythme du vent. Elle s'arrêta un instant pour admirait ce paysage qu'elle affectionnait tant. Elle s'était éprise de ce lycée et de cette liberté qu'il offrait en dehors des heures de cours: la ville, la plage, une forêt... Il était à proximité de beaucoup de choses. Elle adorait ça. Loin des très grandes villes, de la surpopulation, de tout ce qu'elle détestait. Saki redescendit de sa tête pour se retrouver sur son épaule, comme toujours. Elle sortit de l'enceinte du lycée, pour se retrouver dans la rue menant à la plage. La chanson changea, et une ballade commença, Sally's Song, d'un film qu'elle aimait beaucoup: L'étrange Noël de Mr Jack. Elle vit enfin cette belle couleur ocre, la douce et reposante couleur du sable. Lorsqu'elle fut au bord du sable, elle ôta ses chaussures et ses chaussettes pour avancer pieds nu et profiter. Elle aimait ce contact rêche et dur. Comme elle aimait marcher pieds nu dans l'herbe, ou sur du béton mouillé. Elle aimait les choses naturelles, véritables. Pourquoi? Elle n'en savait rien. Elle aimait ça, un point c'était tout. Elle fit quelques pas sur la plage, le vent jouant toujours avec ses cheveux détachés. Saki également, tentant d'attraper des mèches en vol.

Pourquoi revenait-elle ici alors que cet endroit lui rappelait toujours à quel point elle était seule. La première fois qu'elle était venue ici, cette lourde vérité l'avait ébranlée, durement, froidement, cet endroit on devait le découvrir en famille lors de vacances familiale, ou avec des amis, mais elle avait fait cette noble découverte seule. Et encore maintenant elle était seule. Elle soupira. Elle avança encore, les yeux fermés, elle se sentait bien, même si elle était triste. Depuis quelques temps elle souriait un peu plus, réussissait à avoir des discussions longues et suivies. Elle ne désespérait plus à présent de redevenir à peu près sociable et ouverte, pas comme lorsqu'elle était plus petite mais un peu moins dure qu'aujourd'hui. Aurait-elle la force de persister en cette voie? Elle l'espérait. Aurait-elle la force de reprendre pieds même si 'elle tombait et était déçue, encore une fois? Elle n'en savait rien, mais elle espérait vraiment qu'elle aurait cette force. Elle voulait y croire. Elle voulait croire qu'elle réussirait à les rendre fier. Elle posa ses chaussures, et s'avança jusqu'au bord de l'eau.


La jeune fille remonta son pantalon jusqu'à ses genoux. Puis fit encore quelques pas pour que les vaguelettes viennent lui lécher les pieds. Il était marrant de voir à quel point comme ça on pouvait croire que la mer était soumise à une simple adolescente... Cela insufflait une force tellement incroyable... Pourtant Taylor savait que ce n'était qu'une simple façade: lorsqu'on rentrait dedans, elle devenait traître et vicieuse, comme pour vous garder... Oui, il ne fallait pas faire confiance à la mer, il y avait toujours un moment où cela dérapait... Et la noyade était longue et douloureuse... Elle n'en savait rien bien sur, mais elle pouvait imaginer. Saki était toujours sur son épaule, et la jeune fille releva un peu le visage pour profiter du vent salé et légèrement humide. La musique changea encore, et elle sourit lorsqu'un morceau de rock commença. Oui, elle aimait cette musique, et le vent sur son visage et l'eau froide sur ses pieds... Sereine. Voilà le mot qui la qualifiait en cet instant.


Dernière édition par Taylor Hoshiko le Mar 30 Juin 2009 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Sam 27 Juin 2009 - 21:40

Il y avait au loin ce soleil qui tapait sur le visage de Taylor, c’était ce même soleil qui tapait sur celui de Kieru, qui était loin, sur la plage assit. D’aussi loin, on ne pouvait voir seulement quelqu’un d’un âge incertain et d’assez limité. On pouvait le voir lever les bras, mais tout était flou, que faisait-il là sur la plage, seul ? Rien de très certain, mais ce qui était sûr, c’est qu’il observait la même eau que Taylor, le même soleil, la même plage, le même paysage. Il l’observait tellement qu’il finit par s’apercevoir de la présence de la jeune fille. Il pouvait deviner que c’était une fille grâce aux cheveux détachés qu’elle avait. Au bout d’un moment, il se mit à avancer un peu sur la plage, il s’avançait vers Taylor.

Il n’était pas là pour rien, plus il avançait, plus l’on pouvait s’apercevoir qu’en faite, il était la pour dessiner. En effet il tenait un bloc note immense dans sa main droite, puis un crayon dans sa main gauche. On pouvait aussi apercevoir légèrement le dessin du même paysage qu’ils étaient en train d’observer. Il s’avançait de plus en plus vers la jeune fille, puis d’un coup, il se remit à dessiner, changeant d’angle de vu, levant le bras, la main, puis le pouce pour rechercher la taille adaptée du paysage.

Il souriait, comme à son habitude, il y avait ce petit vent qui soufflait, cette petite odeur d’eau salée. Il était émerveillé. Par ailleurs, à certains moment il détournait son regard vers la jeune fille, il l’examinait quelques instants puis se remettait à dessiner. Il regardait surtout son bloc note et faisait mine d’être un intello, ce qu’il n’était pas du tout.

Comment il était arrivé là ? Kieru s’ennuyait, il avait de quoi faire vu qu’il venait d’arriver à Kobe, il lui fallait bien un peu de temps pour visiter sa nouvelle ville, qui était totalement différente de ce qu’il avait pu voir en France, cette endroit ou il était auparavant. En faite, Kieru cherchait le super marché du coin, mais il s’était perdu, bêtement… Alors qu’il demandait son chemin, quelqu’un lui expliquait qu’il fallait passer par la plage pour s’y rendre plus rapidement depuis l’endroit ou il s’était perdu. Il entra alors dans la plage, mais il s’y était arrêté et avait sortit son bloc note de la sacoche qu’il traînait derrière lui. Quoi de plus habituel pour lui, il voit un paysage qui lui plait, il lui faut forcément faire un dessin.

Il regardait de plus en plus la jeune fille, avec incertitude, de peur qu’elle se mette aussi à le regarder. Il faisait ça rapidement, de plus en plus énergiquement, comme s’il souhaitait aussi la dessiner sur son bloc note, chose qu’il faisait peut-être. Au bout d’un moment, le crayon se cassa, c’était le genre de crayon de dessin qui avait sûrement servi et re-servi pour dessiner. En effet, jamais un crayon n’aurait pu être aussi petit que celui-ci naturellement. L’habitude d’utilisé un crayon de cette taille était pour Kieru une chose facile, à chaque fois qu’il recevait un crayon, il l’utilisait tellement qu’au bout d’une semaine, il lui en fallait un nouveau. C’était après cette scène plutôt rigolote qu’il se leva. Rigolote parce qu’il injuriait gentiment ce crayon là, il injuriait aussi son bloc note avec des mots compréhensible, avec des mots pas trop malsain, avec des injures simple et délicate. Des injures simples et drôle, pas vraiment le genre d'injure que l'on dirait à quelqu'un, de rage.

Il s’était levé, il s’avançait peu à peu vers Taylor, se retrouvant dérrière elle. Taylor était toujours en train de regarder l’eau, en train de penser très certainement. Il fit un pas en avant, puis sans essayer d’effrayer la jeune fille il dit :


« Heumh… Bonjour, excuses-moi… »


Il attendit quelques instants, considérant la jeune fille depuis là ou il était.


« Est-ce que tu aurais un crayon s’il te plaît ? »


Kieru lui souriait déjà, avant même qu’elle ne se soit retournée. Il lui souriait comme pour lui souhaiter la bienvenue. Ce n’était pas le cas, ce qu’il cherchait à faire c’était créer une simple discussion avec cette fille. Peut-être n’aurait-elle pas envie. Il ne pouvait en avoir le cœur net mais il décida de tout de même foncer, la tête baissée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Dim 28 Juin 2009 - 21:35

Perdue dans ses pensées elle ne l'avait pas entendue arriver. Il aurait bien pu faire tout le boucan qu'il voulait qu'elle ne l'aurait pas entendu. L'adolescente était comme ça. Lorsqu'elle pensait elle était souvent ailleurs. Elle regardait toujours l'océan, il la fascinait, elle le trouvait si attrayant... Elle finit par revenir à elle, de loin elle avait entendu ses deux phrases. Des excuses, et un crayon. Oui donc entendu ses deux phrases était une bien grande affirmation, elle avait entendu deux mots. Elle n'allait pas aller très loin comme ça. Elle se retourna pour lui faire face, Saki se mit sur ses deux pattes arrières et pencha la tête sur le côté, puis huma l'air. Les deux compagnes se trouvaient face à un jeune homme qui avait un bloc dans les bras et un crayon cassé. Le pourquoi du crayon. Il avait du lui demander si elle avait un crayon, elle glissa ses mains dans les poches du cargo et se dit que c'était stupide, la jeune fille si elle n'avait pas son sac n'avait rien que quelques pièces de monnaie et parfois des papiers d'identités. Pas grand chose de plus donc. Elle le regarda désolée et dit:

"Non, je n'en ai pas. Je suis désolée."

Elle avait parlé d'une voix calme et posée. Ni chaude ni froide, un e peu comme si elle était choutée. A vrai dire elle revenait de loin, du fin fond de ses abîmes profondes, alors oui, peut-être avait-elle l'air d'une droguée, et alors? Elle ne connaissait pas ce garçon, elle se fichait bien de ce qu'il pouvait penser. Saki reposa le bout de ses pattes avant et fit frémir ses vibrisses. Puis elle ne bougea plus, méfiante. Le garçon était plutôt grand et plutôt fin, brun, peut-être un peu plus jeune qu'elle, pas de beaucoup. Taylor n'accordait que peu d'importance à l'aspect physique, mais elle en accordait beaucoup à l'aspect moral et au caractère. Et autant dire qu'elle était exigeante de ce côté là. Taylor était du genre impatiente et exigeante et n'acceptait pas beaucoup les reproches, voilà pourquoi on la supportait difficilement. Par contre elle disait ce qu'elle pensait et de ce fait, elle n'était pas beaucoup rancunière, par contre mieux valait ne pas lui faire de crasse, sinon elle pouvait devenir mauvaise. Elle se demanda s'il avait eu le temps de dessiner avant de casser son crayon, puis décida de se présenter.

"Je suis Taylor Hoshiko -elle s'inclina légèrement- et je suis en troisième année à Kobe High School."

Voilà une affaire qui fut rondement menée. Une présentation simple, précise et rapide. Besoin de plus? Pourquoi donc? Ils ne se connaissaient pas, pourquoi en dire plus? Elle n'allait pas non plus lui déballer sa vie, déjà qu'elle ne le faisait pas avec ceux qu'elle connaissait, alors avec les inconnus. Ce jeune homme méritait-il d'être connu? Peut-être, Taylor se radoucit un peu après tout il n'était pas écrit sur son front qu'il était un con, macho et autre. Donc la jeune fille décida d'attendre un peu avant de le prendre en grippe. C'était un de ses nouvelles qualités: savoir se raisonner, cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas fait. Depuis... Elle s'ébroua mentalement, passa une main dans ses cheveux et lui demanda:

"Et toi, qui es-tu?"

Puis elle glissa ses mains dans ses poches histoire de ne pas triturer ses doigts pendant des heures et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Lun 29 Juin 2009 - 18:15

Kieru la regardait fouiller dans les poches de son cargo, il avait changé son sourire en un simple sourire en coin, se disant que c’était peine perdu. Peut-être s’avait-il déjà avant même de demander un crayon que Taylor n’en aurait pas. Il ne se disait plus réellement qu’il fallait y penser. Mais il était là et malgré la timidité de son visage aux couleurs quelque peu rougeâtre, il lui avait tout de même demandé un crayon. Ce n’était pas comme s’il se souciant réellement d’avoir un crayon ou non, il cherchait à parler avec cette fille, il cherchait à lui parler parce qu’il l’avait vu là, seule à côté d’un si beau paysage. Un paysage qui se mariait bien selon lui avec la fille au regard si envouté par l’océan.

"Non, je n'en ai pas. Je suis désolée. "


C’était cette phrase qui confirmait son ancien doute. Elle n’en avait pas, il pensait que ça n’aurait rien arrangé si elle en avait eu un. D’ailleurs, il se demandait vraiment qui pourrait se promener avec crayon sur lui ? A part lui, pratiquement personne ne pourrait se promener avec un crayon sur lui. Evidemment, il en avait un qu’il portait toujours, un petit de couleur rose, usé avec le temps. C’était le crayon que sa sœur avait laissé derrière-elle. Un crayon important certes, mais ça en restait un. Il avait tout de même attendu avant d’ouvrir la parole.

"Je suis Taylor Hoshiko -elle s'inclina légèrement- et je suis en troisième année à Kobe High School."


Il souriait à ce moment là, il n’avait pas imaginé que Taylor aurait pu se présenté. En faite, il n’aurait jamais imaginé qu’une personne venant de le rencontrer de la sorte se serait présentée. A vrai dire, ça ne lui était jamais arrivé. Il était un peu gêné en voyant la jeune fille s’incliner de la sorte, c’était aussi la première fois qu’on s’inclinait devant lui après une telle rencontre. Une rencontre qui pour lui, habituellement n’aurait même pas dû avoir lieu.

"Et toi, qui es-tu?"


Kieru ne savait plus réellement quoi dire, bien évidemment il devait se présenté. Mais il devait le faire aussi brièvement que Taylor l’avait fait. Il ne fallait surtout pas essayer d’en faire plus qu’elle. C’était impensable pour lui de devoir en faire plus qu’une personne qui venait de faire un effort énorme. Il avait encore cette image de la jeune fille regardant l’océan dans le vague. Un vague assez profond, si profond pour laisser respirer l’imagination de Kieru comme bon il lui semblait.

En même temps qu’elle lui posa la question, il pencha la tête, essayant d’apercevoir de plus près Saki, la petite rate de Taylor. Il était amusé et souriait de plus belle à ce moment-ci. Un peu après, il s’arrêta de sourire. Il s’inclina brièvement puis se présenta :


« Je suis Kieru Ekotou, je suis en deuxième année à Kobe high school, également. »


Il l’a regardait plus admirativement à présent qu’il avait pu décerner le visage de celle-ci. Son visage de face, plus précisément. En fait, il l’avait tellement regardée qu’il en avait le souvenir concret du profil de Taylor. C’était ce qu’il était venu faire, en partie, en lui demandant un crayon. Il était venu voir son visage de face. Il ne voulait pas réellement de s’incruster auprès d’elle mais il le fallait bien, c’était quelqu’un qui était parfaitement égal au paysage qu’ils avaient regardés aux mêmes instants. Plus sérieusement, il hésita longuement avant de lui poser une autre question, détournant du regard assez souvent tout en laissant patienter la jeune fille un petit moment. Il ne savait pas s’il devait parler, il ne savait pas s’il devait changer sa timidité en courage. Il rougissait toujours, sous l’effet du joli visage de Taylor.

« Il… Il y a quelque chose que j’aimerais te demander. Quelque chose d’autre que ce crayon. »


Il avait hésité à la tutoyé et à lui parler ainsi. Mais il se disait que c’était mieux de passer par des chemins pour rapide, ce que faisait aussi Taylor, pour lui. Il rentra alors la main gauche dans la poche, y délaissant le petit crayon cassé tout en détournant du regard. Il rougissait encore plus mais il restait concentré.

« Je voudrais savoir si tu accepterais que je te dessine sur mon bloc note. »


Il savait que tout pourrait s’arrêter avec cette phrase, c’était pour cela qu’il avait parler avec hésitation. Il s’imaginait tout plein de situation. Peut-être le giflerait-elle ? Peut-être souriras-t-elle ? Peut-être trouvera cela amusant. Il n’en était pas certain, ne la connaissant pas. Mais il savait qu’il y allait avoir une réaction, une réaction qui pourrait faire mal.

Il tenait le bloc note des deux mains au niveau du bassin. Il souriait encore un peu en coin, il rougissait aussi, c’était rare qu’il demandait cela à une fille. Et encore moins à une fille qu’il ne connaissait pas. Habituellement il aurait évité d’approcher une fille seule sur la plage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Lun 29 Juin 2009 - 20:53

Le jeune garçon l'avait détaillée, un moment, si bien qu'elle se demanda si elle avait quelque chose sur la figure, une tâche peut-être, au autre chose, puis comme il ne fit aucune remarque sur un quelconque problème de ce genre elle délaissa cette idée préférant se dire qu'il était surement curieux. Après tout, elle aussi l'avait détaillée un peu plus tôt, sans s'en cacher, alors, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle avait toujours les mains dans les poches, c'était peut-être impoli, mais au moins elle ne se casserait pas de doigts. Elle avait beau être sadique, elle n'était pas maso et elle évitait le plus possible la douleur physique, qu'elle ne trouvait pas agréable du tout. Mais bon, comme elle avait la poisse, et bah il lui arrivait souvent de se cogner, de tomber, de se couper ou autre. Mais volontairement elle évitait. Par contre elle n'avait pas peur de faire des trucs dingue, elle préférait essayer de vivre le plus possible. Même si parfois c'était pas toujours très réussi. Il semblait assez intimidé, peut-être lui faisait-elle peur. Oui, cela ne serait guère étonnant au vue de son air froid et indifférent. Mais cela lui permettrait de voir si oui ou non c'était un garçon persévérant et peut-être même courageux. Il fallait du courage pour surmonter sa timidité auprès de quelqu'un comme elle. Elle en était consciente. Il se présenta, plus jeune qu'elle, de peu. Elle le regarda, et dit, d'une voix lointaine assez involontaire:

"Enchantée de te rencontrer, Kieru-kun."


Taylor avait encore découvert un nouveau prénom. Même s'ils ne lui apprenaient rien sur leur propriétaire, elle aimait les prénoms. C'était toujours mieux que de dire "la gars là-bas en blanc" ou "la fille qui à l'air du godiche". Et puis jusqu'alors elle les avaient tous trouvés jolis. Mais ce n'était que de prénoms, pas la peine d'en faire tout un plat. Elle le regarda, il semblait intéressé par Saki, puis par son visage, et il rougit plusieurs fois, confirmant l'hypothèse de ton hypothèse. Il dit qu'il avait quelque chose à lui demander. Elle préféra garder le silence, histoire de ne pas l'effrayer. Elle trouvait déjà qu'il était assez laborieux pour lui de lui poser sa question, autant ne pas rajouter de difficulté. Elle aimait mettre des bâtons dans les roues lorsqu'elle n'aimait pas quelqu'un: déjà il lui en fallait beaucoup et ensuite elle ne pouvait ne pas l'aimer, elle ne le connaissait pas. Il avait donc de la chance qu'elle soit capable de raisonner un peu. Il posa enfin sa question: il voulait la dessiner. Elle resta un moment impassible, cela serait la deuxième fois. Mais la première fois c'était elle qui était à l'origine du dessin puisqu'elle avait voulu éprouver les talents du dessinateur. Elle n'avait pas été déçue d'ailleurs. Pourquoi elle? Pourquoi vouloir la dessiner elle? Elle finit par dire, avec une légère moue:

"Pourquoi pas. Mais je doute d'être le meilleur modèle qui soit."


Elle considéra le garçon un moment, puis son bloc note, et enfin l'ensemble. Elle n'y voyait aucune objection, elle n'était pas très difficile, et vu son état d'esprit actuel, elle n'était pas dans une phase de contradiction. Elle se demanda s'il voulait le faire maintenant, ou s'il il fallait attendre qu'il ait un crayon... C'était embêtant quand même, elle aurait bien voulu retourner à sa contemplation de l'océan pour retrouver ses pensées, pas toujours joyeuses certes mais elle s'en fichait. Elle demanda:

"C'est quand tu veux."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Lun 29 Juin 2009 - 21:49

Kieru regardait Taylor, les mains dans les poches. Il l’a regardait dans les yeux un moment, puis détourna très vite son regard en rougissant légèrement plus qu’auparavant. Il ne souhaitait pas savoir pourquoi elle gardait ses mains dans ses poches mais il y avait tout de même vite jeté un coup d’œil discret. Il regardait les cheveux de la fille filer avec le vent, il était gêné de tout ce qu’il avait pu faire et dire, ça ne lui ressemblait pas. Il regardait une fille, il n’en avait jamais regardé de la sorte. En faite, il n’avait jamais regardé les filles, il fallait bien qu’il commence un jour ou l’autre. C’était surtout parce qu’il l’avait trouvé jolie qu’il souhaitait la dessiner, mais il ne voulait pas l’avouer.

"Enchantée de te rencontrer, Kieru-kun."


Cela faisait longtemps qu’une personne était enchantée à rencontrer Kieru, la plupart du temps quand il rencontre une personne, c’est dans une situation peu appréciable. Comme jeter un ballon sur la tête de quelqu’un, ou trouver un lapin dans un buisson. Mais cette fois-ci c’était une rencontre à peu de chose près normal, si ce n’est le fait que Kieru n’était sortit de nulle part avant de se mettre à parler avec la jeune fille.

La seule chose qu’il lui donna en échange de cette phrase était un simple sourire suivit d’un hochement de la tête. Ce hochement voulait dire plusieurs choses que Taylor ne connaissant pas vraiment Kieru ne pouvait comprendre. Cela voulait peut-être dire qu’il était aussi enchanté, cela voulait peut-être aussi dire qu’il était gêné ou piégé. Il n’y avait pas de certitude à avoir, c’était un hochement de tête.

Il attendait un moment, puis finit par lui poser sa question, c’était cette question qui cherchait à dire à Taylor depuis qu’il était venu lui parler. Cette question qui avait mise cette fille dans l’impassibilité, dans le doute peut-être même. Il n’était pas sûr de la réaction que pouvait avoir la jeune fille.



"Pourquoi pas. Mais je doute d'être le meilleur modèle qui soit."


Il souriait à nouveau pensant au visage de Taylor en profil, c’était ce visage, ces cheveux, cette personne qui était pour lui un modèle parfait. Parfait pour son paysage qu’il dessinait pensait-il. Trop parfait pour être quelque chose de si concret. Il avait pu le voir de ses propres yeux et voulait en garder un souvenir. Il hochait lentement la tête, trop lentement… C’était en hésitant qu’il le faisait...

Peut-être ne s’était donc pas douté de quelque chose mais il souhaitait de tout son âme pouvoir immortalisé ce moment. Pour lui, Taylor disait cette phrase sans se douter. Mais il ne pensait pas que Taylor disait vraiment cette phrase en le pensant. Il pensait que c’était ce qu’aurait dit chaque fille, simplement pour essayer de ne pas trop se valoriser. Pour lui Taylor n’avait même pas besoin de se valoriser. Evidemment, il ne la connaissait pas. Il n’avait pas besoin de la connaître pour la dessiner. Il n’avait pas réellement besoin de la connaître.


"C'est quand tu veux."


Il la laissa terminer puis-ce-que elle avait parlé vite après sa première phrase. Pour lui, c’était évident… Taylor n’était pas une personne comme les autres, il ne pensait pas que n’importe qui se laisserait dessiner par un inconnu. Il souriait seulement en coin à présent, rougissant très peu aussi, il réfléchissait à la phrase qu’il pouvait dire.

« Je… Mmh… Je pourrais te dessiner une autre fois… Peut-être ? C’est que… Je n’ai plus de crayon… Et… »


Il ne finit pas sa phrase tellement il était surpris par la réponse de Taylor. C’était une des réponses auxquelles il s’attendait le moins, auxquelles il espérait aussi. Il attendit un bon moment avant de reprendre.

« Enfin… C’est comme tu veux… Si je ne te prends pas ton temps, aussi. »


Cette fois-ci, il lui laissait le choix pour tout, il ne voulait pas qu’elle se sente obligée d’être le modèle de Kieru. Il retourna alors une page de son bloc note, puis la déchira très, trop délicatement. Il la plia en deux, toujours aussi délicatement. C’était un bloc note de feuille vierge A3, ces pages deux fois plus grosses que les A4 traditionnelles. A présent elle ressemblait à une page A4.

Il n’espérait toujours pas grand-chose, mais étant donné qu’ils soient dans le même internat, peut-être aurait-il plus de chance pour pouvoir la dessiner plus tard. Il détourna alors du regard, attendant la réponse que pourrait lui fournir Taylor.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Lun 29 Juin 2009 - 22:43

Saki, commença à faire sa toilette. Elle le regardait, tranquillement, les mains dans les poches. Elle sourit un peu moqueuse après l'excuse du crayon dont elle se doutait un peu à la base: après il lui en avait demandé un, et n'en ayant pas... Elle passa une main dans ses cheveux, histoires de discipliner les mèches folles qui dansaient au vent. Elle sourit et dit:

"Pas de souci. Quant à mon temps, il n'est pas si précieux que cela. Si tu arrives à me trouver, alors je te laisserais dessiner."

Elle sourit un peu plus ironiquement. Réussir à la trouver était un exploit parce qu'elle bougeait tout le temps: dehors, dedans, dedans ou dehors... Elle était rarement dans sa chambre, même le soir, ayant des terreurs nocturnes, elle ne pouvait pas rester assise dans son lit, à attendre comme une abrutie que le jour se lève. Elle regardait toujours Kieru, un peu intriguée, ce dessin semblait lui tenir à cœur. Soit, elle s'en fichait. Elle le regarda un moment et dit:

"Je vais rester sur la plage encore un moment. Et puis je rentrerais. Après ça serait le flou artistique."

Pourquoi préciser? Parce que c'était vrai et que cela lui épargnerait peut-être de devoir la chercher pendant trois plombes, elle savait comme cela pouvait être irritant parfois de devoir chercher pendant des heures et des heures. Elle trouvait cela gonflant, elle ne pouvait certes pas généralisé, mais c'était très irritant quand même. Elle finit par lui sourire, s'inclina légèrement, et s'éloigna, d'un pas tranquille donnant une graine à Saki. Elle marcha vers ses chaussures, qu'elle embarqua plus loin, elle marchait du côté du sable mouillé, des vaguelettes venant jouer avec ses pieds régulièrement. Cette sensation était agréable, et elle souriait paisiblement. Partir comme ça, sans rien dire, était l'un des ses principal défaut, partir comme une voleuse. Elle n'était pas particulièrement à l'aise avec les gens et encore moins lorsqu'il s'agissait de faire des au revoir elle pêchait complètement. Elle ne se referait pas en claquant des doigts, mais elle pourrait un jour aborder des au revoir sereinement, sans partir comme une voleuse. Elle regardait à présent l'horizon face à elle, écoutant le bruit des vagues et celui du vent. Elle passa encore une fois sa main libre dans ses cheveux, pour tenter de les discipliner encore un peu. Puis laissa tomber. Saki avait reprit sa toilette. Elle ne savait pas si elle était hors de vue, ou non, elle revint vers la plage, laissa ses chaussures et revint vers l'eau. Elle s'accroupit, prenant soin de ne pas mouiller son pantalon et Saki descendit de l'eau pour profiter un peu. La jeune fille, souriait la regardant barboter gaiement avec un regard tendre. Elle murmura:

"Même pour toi, l'eau est bonne. Crois-tu qu'un jour je serais complètement heureuse dans cet endroit?"

Bien sur la rate ne comprenait pas. Bien sur elle avait surement l'air stupide, mais elle s'en fichait. Elle se fichait bien du regard des autres, elle était trop libre pour s'en soucier. Elle resta un moment accroupie, puis lorsque ses genoux implorèrent son indulgence. Elle se redressa une fois qu'elle fut sur que Saki ne risquait rien et son regard se perdit dans les vagues de l'océan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Lun 29 Juin 2009 - 23:27

Kieru la regarda avec le sourire s’apaisant lorsque celle-ci passe une main dans sa chevelure, il avait enfin pu voir la main de Taylor, c’était cette main qu’il cherchait aussi à pouvoir dessiner, en faite il désirait dessiner uniquement pour pouvoir rester un peu plus à admirer Taylor. Enfin c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas comprendre, quelque chose comme une toile, ou une peinture… Taylor était pour Kieru une sorte d’art que le monde aurait créé et déposer là, sur la plage.

"Pas de souci. Quant à mon temps, il n'est pas si précieux que cela. Si tu arrives à me trouver, alors je te laisserais dessiner."


Il se disait maintenant qu’il devait arriver à la trouver pour pouvoir la dessiner, au moins, il avait une chance. Ce qu’il voulait vraiment, c’était simplement pouvoir l’admirer encore un peu. Il l’écouta parler sans rien dire. Il la considérait franchement.

"Je vais rester sur la plage encore un moment. Et puis je rentrerais. Après ça serait le flou artistique."


C’est cette fois qu’il pensait qu’elle lui laissait une porte d’ouverte, peut-être une porte grande ouverte. Il avait fait des efforts, certes… Mais en y repensant il se disait qu’il n’y avait pas que lui qui faisait des efforts. Lui, aurait certainement renvoyé la personne dès le début, alors que Taylor, elle a ouverte toute les portes et a accueillit Kieru. Elle se laisserait même dessiner, quelque chose de surprenant.

« Mhh… D’accord… Au revoir. »


Il souriait en la regardant s’éloigner, peut-être n’aurait-elle pas entendu ses dernières paroles. Qu’importe, il venait de comprendre que si on fait des efforts, les autres peuvent en faire aussi.

Il plaça enfin la feuille qu’il avait pliée dans son sac, après l’avoir posé au sol. Il se concentra à déposer la feuille correctement dans le sac, puis le ferma et détourna le regard sur Taylor, qui était déjà accroupie.

Il se redressa, laissant le sac par terre puis il sortit de sa poche un téléphone portable, qu’il gigota dans tout les sens appuyant lentement sur à peu de chose près tout les boutons de celui-ci. Il envoyait un texto.

Peu après, il rangea son téléphone portable dans son sac puis il se dirigea vers l’eau, sans même redresser son pantalon qui trainait déjà dedans. C’était quelque chose de très peu évident pour lui, il devait penser à redresser son pantalon, mais il devait aussi penser à ce qu’il venait de faire et de dire, il devait penser à ce qu’il allait faire plus tard, et ce qu’il pourrait avoir à dire. En faite, il avait besoin de penser à tout et à rien. Il lui fallait regarder dans le vague, un peu comme le faisait Taylor.

Il prit un petit caillou plat dans le sable fin après avoir longuement chercher, puis il le jeta en faisant en sorte qu’il ricoche plusieurs fois sur l’eau. Rien de trop anormal, il savait faire des ricochets, c’était banal.

*Elle me laisse une chance de revenir la chercher sur la plage pour que je puisse la dessiner… Mais… Je ne peux pas la saisir… *


Ca l’attristait, il ne pouvait pas réellement revenir après avoir couru pour aller chercher un crayon. Il ne voulait pas uniquement la dessiner, il ne voulait pas que ça aille trop vite. Il voulait faire durer cette vision qu’il avait. Ca faisait à peine quelques minutes qu’il l’avait rencontré et pourtant il voulait encore la rencontrer une nouvelle fois, et tout recommencer.

Il prit encore un caillou, sans chercher, un caillou de taille moyenne, qu’il soit rond, ovale ou en carré l’importait peu. Il l’avait prit et l’avais jeté de toute ses forces. Autant dire qu’il n’était pas allé bien loin. Mais il avait besoin de se soulager de la sorte, il en prit un autre puis le jeta encore une fois. Il recommença plusieurs fois avant de se laisser tomber dans l’eau et sur le sable humide, cette fois-ci se laissant mouiller presque entièrement par l’eau.

« Je suis nul, je me suis encore ridiculiser… »


Il parlait à voix haute était à une distante plutôt éloignée de Taylor, elle ne pouvait que l’entendre murmurer depuis là ou elle était, rien de vraiment compréhensible, surtout qu’elle était dans le vague. Il avait besoin d’être un peu seul, même si ce n’était pas à Kobe ou il pouvait l’être.

« Vraiment… »


A présent il était là, dans l’eau et pas très loin de son sac, à réfléchir et à regarder le ciel, le ciel dégagé et bleu avec ce petit vent qui le faisait frissonner passant sur son corps mouillé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Mar 30 Juin 2009 - 11:23

Regarder aussi loin lui paraissait impossible, mais en y réfléchissant à deux fois c'était voir qui était impossible. Bien sur elle avait une vue globale, mais pas précise. Parfois elle regrettait d'être humaine parce que ses sens étaient en quelques sorte atrophiés. Elle n'entendait pas très bien, ne voyait pas très loin de uniquement de jour... Elle aurait préféré être un chat ou un rapace. Peut-être même un dauphin, elle s'en fichait elle aurait voulu profiter un peu plus de ses merveilleux sens pour découvrir la Nature et ce monde au sein duquel elle vivait. Bien sur elle y travaillait seule, mais c'était quand même limité. Elle avait appris à voir un plus loin que les généralités, et à écouter attentivement. Mais elle ne pouvait pas faire d'exploit, elle n'était pas sur-humaine... Les sens hyper-développés ce n'était que dans les séries. Elle fixait toujours l'horizon, Saki barbotant joyeusement à ses pieds, jouant avec une algues venue s'échouer là. Elle repensa à ce garçon, Kieru... Il était un peu plus loin, assis dans l'eau, d'ici elle ne pouvait voir son expression, elle se demandait ce qu'il pouvait bien ressentir. Peut-être lui en voulait-il d'être partie comme ça, sans rien dire... Elle se demandait aussi pourquoi cela l'inquiétait, enfin pourquoi elle s'en préoccupait, mais bon, c'était comme ça, elle n'allait pas repousser les pensées qui arrivaient dans son lointain inconscient qu'elle côtoyait avec classe lorsqu'elle divaguait. Comment perdre pieds sans utiliser de drogue. L'adolescente était rarement fière d'elle mais il fallait avouer que là, elle se débrouillait très bien.

Elle reprit lentement contact avec la réalité, et une fois totalement revenue, elle se dit qu'il serait bon de rentrer pour plusieurs raisons: Saki allait attraper froid, elle avait, et Taylor également et il lui semblait qu'il lui restait un peu de devoir pour ses cours du lendemain. Alors il serait bon d'être raisonnable, et de quitter cet endroit. Elle se pencha et ramassa la rate, qu'elle garda dans sa main histoire qu'elle n'aille pas ruiner sa chemise blanche, puis remonta lentement vers ses chaussures, pour la seconde fois. La première fois c'était lorsqu'elle était partie, laissant Kieru seul, au bord de l'eau. Elle le regarda un moment attendant que ses pieds et Saki sèchent. Pourquoi voulait-il la dessiner? Pourquoi n'avait-il pas bougé? Pourquoi ces questions revenaient la tarauder? Elle n'avait aucune réponse même pas un petit bout, mais elle s'en moquait. Le fait de se poser des questions sur quelqu'un ne montrait-il pas qu'elle commençait à s'intéresser aux autres? Alors c'était une bonne nouvelle. Elle allait persévérer sur cette voie, qui lui semblait bonne. Une fois sèche, elle ôta le sable de ses pieds et enfila chaussettes puis chaussures, Saki retrouva son perchoir et la jeune fille après un dernier regard à l'océan, fila retrouver le lycée, et toute sa populace.

Appréciait-elle l'endroit? Oui. Y resterait-elle? Oui, si elle arrivait à se maîtriser en cas d'énervement e t à perdre cette habitude de cogner avant de parler. Elle aimait beaucoup cette devise: frapper d'abord, discuter ensuite. Certes cela fichait souvent un coup à la vie sociale, mais c'était ce qu'elle recherchait à l'époque. Elle regarda la rue dans laquelle elle progressait. Animé, sans trop l'être, Kobe était une ville sympa, loin de la surpopulation de Tokyo, sans pour autant être un bled perdu. Elle revint au pensionnat et décida d'aller finir ses devoirs dans le parc ou peut-être irait-elle dans la forêt, au choix, elle s'en fichait.



[HRP: Pour moi il est terminé, je te laisse libre choix de répondre à ce RP par la suite. Alors peut-être à une prochaine!]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  Mar 30 Juin 2009 - 12:09

Kieru contemplait encore ce ciel, il était toujours dans l’eau et il était de plus en plus mouillé. Il ne se souciait pas vraiment d’être mouillé, il regardait les nuages dans le vague très pensif. Ce n’était pas comme si les nuages avec quelque chose de significatif pour lui. En faite, il s’en fichait des nuages, il regardait seulement dans le vague. Il était bercé par l’eau qui remontait tantôt à son cou, par l’eau qui descendait aussi, c’était ce genre de caresse auxquelles il pouvait penser.

Il resta là un bon moment puis il s’éloigna gentiment sur la plage, se rapprochant de son sac, loin de l’eau. Il s’assit à côté de celui-ci puis il attendit là sans rien dire, il attendit jusqu’à qu’il soit plus ou moins sec. Une fois fais, il rassembla ses affaires dans son sac, puis se remit à marcher au long de la plage puis finit par se diriger vers le centre commercial, qui était en faite sa première destination.

Il avait seulement gardé la feuille A3 pliée en deux, il l’avait gardé dans sa main gauche. Tout en se dirigeant vers le centre commercial, à mi chemin, il s’arrêta sur un banc se disant qu’après tout il avait encore un bon moment avant de rentrer chez lui, avant de s’arrêter à l’internat, aussi. Il ouvrit la grande feuille puis se mit à la contempler.


*Je n’aurais peut-être pas dû lui parler… J’espère que je la reverrais… Enfin, sans me ridiculiser peut-être… Je n’aurais pas dû non plus la dessiner avant même de lui demander.*


En faite, Kieru l’avait déjà dessiné auparavant, sur la plage, quand il détournait son regard sur elle, rapidement.

Il la replia, se disant que c’était peine perdue puis se leva puis continua toujours en direction du centre commerciale. Quoi ? Il devait faire attention à son dessin ? Il s’en fichait presque totalement à présent. Encore un dessin de terminé, un dessin qui n’aura certainement pas d’observateur, pas d’histoire en dehors de Kieru. Un simple dessin bidon.


[HRP : Pour moi ce Rp est aussi terminé à présent :o ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Et plus si affinité...? [Fini]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Et plus si affinité...? [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: