Partagez | 
 

 Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Dim 16 Aoû 2009 - 21:13

*Qu'est-ce ce que je fous là !*

Pour un cours chiant, c'était un cours chiant. Trop au goût de Kazuki d'ailleurs. Il en avait vraiment marre de toutes ces équations, fonctions et autres calculs interminables dont il n'avait strictement rien à faire. Il voyait le prof s'agiter devant le tableau, se demandant si son cher professeur ne voulait pas simplement noircir complètement son tableau au marqueur avant la fin de l'heure tellement celui-ci était rempli. Kazuki avait même failli aller l'aider. Oui, parfois l'idée folle de participer au cours ou d'aller au tableau lui passe par la tête. Il se dit que le cours passera peut-être plus vite de cette façon mais bien souvent il ne le fait pas. Il préfère de loin noircir la feuille qu'il a devant lui à coup de crayon gris et autres critériums. Cela lui plait largement plus et le résultat et d'ailleurs beaucoup plus esthétique.

Comme à son habitude donc, Kazuki dessinait. Ce prof là n'était pas trop strict et il pouvait se permettre d'utiliser une feuille A4 et non pas un simple coin de cahier, d'autant plus qu'il s'était assis au fond de la classe. Presque impossible donc de se faire remarquer. Pendant qu'il dessinait, l'heure tournait. Trop lentement au goût du lycéen qui préférait largement dessiner tranquillement dans sa chambre plutôt que de devoir surveiller sans cesse les faits et gestes de "Monsieur Maths". Alors qu'il passait quelques coups de gomme, la sonnerie retentit. Kazuki aimait beaucoup le son qu'elle fit cette fois ci. Elle annonçait la fin d'un sacré calvaire et le début d'une soirée de détente.

Le jeune homme sortit rapidement de la salle de classe. Il fourra le dessin pas encore terminé dans son sac et se dirigea vers l'internat. Il n'avait pas de devoirs pour le lendemain et était donc tranquille. Il pourrait donc lézarder un peu plus que les autres soirs. Il déposa ses affaires près de son lit, prit son matériel de dessin, son mp3 puis partit déambuler dans les couloirs comme à son habitude. En voyant une petite pancarte qui indiquait les toits de l'établissement, l'adolescent se dit qu'il pourrait y prendre l'air sans pour autant avoir besoin de trop marcher. Il monta l'escalier, ouvrit la porte et contempla le ciel. Quelques énormes nuages blancs décoraient la grande étendue bleue et laissaient plus ou moins apparaitre le soleil. Le temps idéal !

Kazu se dirigea vers le bord. Une main dans la poche, l'autre tenant sa pochette à dessins, il regardait à tour de rôle le ciel et ce qui se passait en bas. Quelques élèves traversaient le parc, au loin des voitures passaient et encore plus loin on apercevait la mer. Le jeune homme mit son mp3 en marche, enfila les écouteurs, posa sa pochette au sol puis s'allongea par terre avec en guise d'oreiller ses mains. D'où il était le soleil se trouvait derrière lui et ne le gênait donc pas vraiment. Il continuait de regarder le ciel inlassablement. Il ne faisait pas trop chaud - juste ce qu'il faut - et Kazuki commençait à s'assoupir lorsqu'une ombre s'arrêta sur lui. Humaine apparemment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Dim 16 Aoû 2009 - 21:36

Cela devait faire maintenant une demi-heure que j'étais ici, à penser à ma vie passé à ma vie actuelle, et à ma vie future. L'air frais du toit me faisait le plus grand bien, il apaisait mes blessures... Je ne pensais plus à rien maintenant, accoudée à la balustrade de sécurité, contemplant le paysage... J'eus un pincement au cœur en me rappelant celle qu'on appelle la cité des anges, celle qui m'a vu naître & grandir... Je chassais ces idées de mon esprit, et re-fis le vide dans ma tête. Je vis un magnifique oiseau bleu gris & jaune pâle passer, juste à ma hauteur; j'eus l'impression qu'il m'apportait un signe, ou quelque-chose comme ça... Je ne sais pas exactement... C'était un moment qui ne dura qu'une fraction de seconde, mais j'eus l'impression qu'il me murmura quelque-chose, comme un encouragement.
Soudain, une terrible vision me parcouru le cerveau, je vis un avion, des passagers en panique, et... Ma mère priant tout doucement. Soudain, l'avion explosa, et je vis un corps voler plus haut que les nuages, j'avais l'impression qu'il montait de plus en plus, puis il disparut...
Je me retournai brusquement, maintenant de dos à la balustrade, les yeux écarquillés.
Je devais me calmer, oublier ces histoires du passé, retourner dans le présent... Ne pas me laisser aller, empêcher la douleur de me ronger l'esprit...
C'est là que je vis un jeune garçon allongé dans un coin qui n'était pas là tout à l'heure... Il devait avoir à peu près mon âge. Ses grands yeux bleus avaient l'air plongés dans le vide, et ses mèches folles d'un châtain flambant cachaient les écouteurs de son MP3. Il avait un nez bien tracé et une bouche d'ange; il était assez grand, et plutôt beau garçon...
Il me rappelait vaguement quelqu'un, mais je ne prêtais guère attention à cette pensée, et me dirigeai vers lui... Il était temps que je fasse des rencontres. Et puis j'avais besoin de parler, et lui, avec son corps & ses yeux de rêve, il m'avait l'air tout à fait apte à m'aider à tout oublier, même sans qu'il s'en rende compte.


«Ça te dérange si on fait connaissance?»

Il leva ses yeux océans vers moi, et ouvrit la bouche pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Lun 17 Aoû 2009 - 12:12

Kazuki ne savais pas de qui il s'agissait. Il avait seulement entendu la voix de la personne, et une chose était sûre, il ne l'avait entendue nulle part. Il avait un peu de mal à émerger. Il était bien installé, sur le point de s'endormir et quelqu'un venait lui parler. Il fallait qu'il réponde, qu'il se lève pour voir de qui il s'agissait mais pour être franc, il avait vraiment la flemme. Tout en se demandant ce qu'il devait faire il continuait d'admirer le ciel. Cela lui donnait tout un tas d'idées de dessins. Bien sûr il ne pourrait pas toutes les faire mais il savait qu'un jour ou l'autre ces idées resurgiraient naturellement et viendrait s'installer sur l'une de ses œuvres. C'était toujours comme ça quand il dessinait. Il avait une idée de départ qu'il complétait avec quelque chose qui l'avait marqué par sa beauté ou sa complexité. Et en regardant ce ciel et ses gros nuages, blanc comme neige, il savait qu'il utiliserai plusieurs fois ce décor.

Bon là n'était pas la question. Une jeune fille lui avait parlé, il fallait répondre. Il n'en avait pas vraiment envie mais c'était là la moindre des politesses. Tout en ouvrant la bouche pour parler il pensait à ce qu'il allait dire. Valait-il mieux comme elle le demandait faire connaissance avec elle ou devait-il suivre ses émotions du moment et lui dire de le laisser tranquille ? Le jeune homme n'hésita pas très longtemps. Il n'était pas dans ses habitudes de manquer une occasion de parler à quelqu'un, même un inconnu. Il aimait parler et faire des rencontres tant que le moment où il devait révéler sa différence ne venait pas. Il répondit donc :


"Moui, pourquoi pas... Je viens de passer deux heures à moisir en cours de maths alors discuter un peu me fera pas d'mal."


Avant de venir à Kobe le jeune Kazuki pratiquait le Taekwondo. Depuis pas mal d'années même. Toujours est-il que grâce à cela il pouvait se relever. Vous allez me dire tout le monde en est capable, mais lui il le faisait sans appui. C'est ce qu'il fit à ce moment là d'ailleurs. Il releva ses jambes légèrement pliée vers son torse, puis d'un coup de force assez incroyable se retrouva sur ses pieds d'un seul coup. Pas besoin des mains ici, seuls les muscles étaient utiles. Kazuki n'avait pas fait ça pour impressionner celle qui se trouvait derrière lui, non. Le fait d'avoir entamé la discution l'avait remotivé et il s'était senti plein d'énergie. Maintenant il pouvait courir sauter, peu importe il avait suffisamment de pêche et de motivation pour le faire. Et quand il était motivé c'était aussi un vrai moulin à paroles.

Mais le sport n'était pas la question du moment. Kazuki s'était retourné et avait dirigé son regard vers la jeune fille. Elle avait les cheveux pas trop long et châtain foncé le tout mis en valeur par des yeux bleu clair. Assez jolie donc, et si Kazuki n'avait pas déjà quelqu'un dans son cœur il s'y serait sûrement intéressé. Mais pour rien au monde il ne quitterai celle qu'il aimait. Ce qu'il vivait avec Fujumi
était bien plus que de l'amour. Il se contenterait donc de discuter un peu avec la lycéenne qu'il avait devant lui et au mieux, de devenir ami avec elle. Kazuki rangea son mp3, le fourra dans sa poche avant de se baisser pour récupérer sa pochette à dessin. Il adressa un léger sourire à la jeune fille puis prit la parole :

" T'es nouvelle non ? Je crois pas t'avoir déjà vu ici, ou du moins pas beaucoup. Moi c'est Satô. Kazuki Satô, j'suis en 3ème année. Et toi ?"

[Je voudrai pas t'embêter mais dans la recherche de RP j'ai demandé une vingtaine de lignes. Le prends pas mal, c'est juste que plus les autres écrivent et plus j'écris, et ça rend le RP un peu plus intéressant. Donc si tu pouvais écrire un peu plus, ça serait génial. (Ceci dit j'aime beaucoup ton style d'écriture :) )]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Lun 17 Aoû 2009 - 14:05

    « … Et toi ? »

    Il faut savoir qu’avant d’arriver à cette question, ou plutôt devrais-je dire à cette bribe de questions car en effet, je n’ai que la fin, j’ai passé une journée de cours tout à fait banale. En effet, comme tous les jours, je me suis levé à six heures trente, me suis rasé et douché, me suis habillé avec le plus de motivation possible (en nouant ma cravate avec tout autant de conviction), me suis rendu dans le réfectoire en tentant de ne pas rater une marche en descendant l’escalier, me suis sustenté maigrement (n’ayant pas trop d’appétit le matin), me suis levé de ma chaise pour déposer mon plateau et remonter dans ma chambre, me suis emparé de mon sac où j’ai jeté négligemment quelques affaires de cours et me suis finalement décidé à me rendre en cours au moment même où la première sonnerie de la journée s’était mise à sonner.

    J’étais donc allé en cours, espérant que j’y apprendrais des choses passionnantes et pourquoi pas rencontrer de nouvelles têtes ou tout simplement me mettre à côté de personnes que j’avais déjà rencontrées histoire de discuter un peu et de ne pas s’ennuyer profondément pendant un cours. J’ai même participé en cours d’espagnol, ce qui peut apparaître comme un exploit. Ouais, fallait que je vous le mentionne, j’en suis un peu fier. Bref, pendant la pause du midi, je suis allé dans le parc, m’allonger dans l’herbe et écrire un peu.

    J'écris sur ce que j'endure, les petites morts, sur les blessures. J'écris ma peur, mon manque d'amour. J'écris du cour mais c'est toujours sur ce que je n'ai pas pu dire, pas pu vivre, pas su retenir. J'écris en vers et contre tous, c'est toujours l'enfer qui me pousse à jeter l'encre sur le papier, la faute sur ceux qui m'ont laissé. Écrire, c'est toujours reculer l'instant où tout s'est écroulé. On n'écrit pas sur ce qu'on aime, sur ce qui ne pose pas problème. J'écris sur ce qui me blesse, la liste des forces qu'il me reste, mes kilomètres de vie manquée, de mal en prose, de vers brisés. J'écris comme on miaule sous la lune. Dans la nuit, je trempe ma plume. J'écris l'abcès, j'écris l'absent, j'écris la pluie, pas le beau temps. J'écris ce qui ne se dit pas, sur les murs, j'écris sur les toits. Écrire, c'est toujours revenir à ceux qui nous ont fait partir. On n'écrit pas qu'on manque de rien, qu'on est heureux, que tout va bien. J'écris quand j'ai mal aux autres, quand ma peine ressemble à la vôtre, quand le monde me fait le gros dos, je lui fais porter le chapeau. J'écris le blues indélébile. Ça me paraît moins difficile de dire à tous plutôt qu'à un et d'avoir le mot de la fin. Il faut qu'elle soit partie déjà pour écrire ‘Ne me quitte pas’, qu'ils ne vivent plus sous le même toit pour qu'il vienne lui dire qu'il s'en va. On n'écrit pas la chance qu'on a, pas de chanson d'amour quand on en a.

    Des poèmes, des mots lâchés sur un bout de papier, un peu partout, envahissants. C’est plus fort que moi. J’avais rangé tout mon bazar à la sonnerie et m’étais précipité dans les couloirs pour mes prochains cours. J’étais déjà arrivé en retard et je crois que c’était suffisant. L’après-midi était passé rapidement. Je m’étais mis à un table près des fenêtres et avait passé mon temps à regarder dehors, notant de temps à autre les informations que je jugeais vraiment importantes. Et la dernière sonnerie de la journée retentit. Je peux vous jurer que ça fait du bien ce son strident mais tellement salvateur. Si j’avais été un élève modèle, je serais rentré directement dans ma chambre et aurais fait mes devoirs pour le lendemain et peut-être même que je me serais avancé. Mais c’est pas le cas, donc je me dirige vers les toits où, je l’espère, je pourrais me fumer une clope tranquille. Je monte donc rapidement les escaliers, sors entre temps une clope et mon briquet. J’ouvre la porte, la clope allumée aux lèvres et c’est à ce moment que je capte la question du début de mon RP. Voilà, vous savez tout. Je sais très bien que cette question ne m’est pas adressée et pourtant, je ne peux m’empêcher d’y répondre, un sourire ironique collé aux lèvres :

    « Oh moi, j’suis nouveau, en quatrième année. Je m’appelle Arashi, Arashi Raimei. Ravi de vous rencontrer ! »

    Il se trouve que deux personnes se tiennent devant moi, un gars et une fille tous les deux debout. J’aime bien être la cinquième roue du carrosse. Sur cette pensée, j’inhale ma dose de nicotine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Lun 17 Aoû 2009 - 16:18

Je reconnus tout de suite le jeune homme qui s'était disons... "Incrusté" dans la conversation. Mon voisin de philo'. Oui oui, le beau gosse qui avait eu du mal à conquérir la salle de cours... Le gars aux yeux océans, Kazuki donc, l'avait dévisagé avant de se retourner vers moi, attendant ma réponse. Arashi fumait une clope. Une bonne vieille cigarette. Oh mon Dieu comme j'aurai aimé en tirer rien qu'une boufée. Mais j'avais promis, dans le dos de mon père, oui à l'acool, mais pas à la cigarette, et encore moins à la drogue. Enfin bref, je m'empressai de répondre tout en souriant.

«Ok, enchantée de faire votre connaissance tous les deux. J'suis nouvelle aussi *Je lançai un regard à Arashi* et je m'appelle Windson, Chelsea Windson. Je suis en 4ème année, et j'ai dix-sept ans...»

Je voyais en ces deux garçons un grand cœur, et je pense qu'après connaissance & fréquentation, j'aurai deux confidents. Je ne voyais surtout pas une relation amoureuse, loin de là, ils étaient tous les deux magnifiques, mais sortir avec l'un deux ne me traversait pas l'esprit. Je pensai plus à de l'amitié, une belle et forte amitié. Je me trompai peut-être, mais j'étais presque sûre du contraire... J'engageai alors la conversation, m'adressant plus particulièrement à Arashi.

«Tu es le gars du cours de philo', je me trompe? Celui qui avait du mal à conquérir la salle de cours...?»

Je ne l'avais pas encore détaillé de si près... Il faut dire que pendant le cours de philo', j'étais plus captivée par le prof' farfelu que par mon voisin.
Il avait la même couleur de cheveux que mon père, et les mêmes yeux bleu/gris que ma mère (je chassais la pensée de son visage de ma tête). Il m'inspirait confiance; il avait l'air de manquer d'amour, ça se lisait au plus profond de ses yeux. Je voulais le connaître plus, avoir un ami, un ami fidèle. J'attendais alors sa réponse.


H.RPG: Kazumi m'a dit qu'il partait jusque samedi & m'a dit qu'on pouvait RP sans lui pendant son absence, mais pas trop pour qu'il puisse suivre, c'est pour ça que je ne m'adresse qu'à toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Jeu 20 Aoû 2009 - 15:27

HS - J'ai aussi reçu un MP, pas d'souci.

    Chelsea, son visage me revient au fur et à mesure que je la détaille. Je me souviens l’avoir vu quelque part mais où, c’est une bonne question. J’essaie de lister tous les endroits où je me suis rendu au lycée et finalement, il y a comme une lumière qui s’allume dans mon esprit : le cours de philo ! Elle s’est assise à côté de moi. Je crois que je ne lui ai pas adressé la parole de tout le cours ou alors pas assez pour que je m’en souvienne. Il faut dire que j’étais préoccupé par mon retard et que le prof n’avait pas l’air très enclin à ces débordements. N’empêche, c’est fou comme certaines personnes nous marquent plus que d’autres. Je ne saurais l’expliquer. Si je ne l’avais revu, je l’aurais tout simplement oublié. Non pas que je la trouve inintéressante et laide, oh non, juste que mon esprit n’a pas pris la peine de l’imprimer dans mes pensées.

    Par contre, elle se souvient de moi.

    Okay, j’suis fiché. Pourtant c’était vraiment pas mon intention d’attirer le feu des projecteurs sur moi. Je suis conscient que je les attire déjà assez de par mon physique, donc je suis loin de vouloir en rajouter. Mon retard en cours de philosophie n’était pas intentionnel, je vous assure ! En tout cas, dans son esprit, j’étais le gars-qui-avait-du-mal-à-conquérir-la-salle-de-cours. Maintenant que je me suis présenté, elle peut m’appeler Arashi et je préfère. Un sourire gêné accroché aux lèvres, je soupire :

    « Ouais… c’est moi. »

    Je m’adosse contre la rambarde de sécurité et pose mon regard sur elle.
    Dans la cour des grands, le sérieux est de mise. Malheureux celui qui ne pourrait pas y entrer. Faut vivre avec son temps, arrêter d’faire des conneries, malheureux celui qui continuerait. Je m’accroche à mon étoile et je m’évade un peu. Une petite lueur d’espoir, quand les grands me quittent des yeux. D’un geste tendre et immobile, je redeviens l’être fragile que j’étais et peut-être suis-je encore maintenant. Dans la cour des grands, pas de place où sourire, on préfère de loin les gens à l’expression figée. En s’avançant dans des rues de plus en plus vides, on met l’allégresse et les rires de côté. Dans la cour des grands s’effacent les poèmes, les illusions d’antan ne sont plus les mêmes. Les rêveries s’envolent. Ce n’est qu’en m’isolant que je me retrouve, entier.
    La politesse veut que je demande si quelqu’un veut une clope. Alors j’applique cette règle et, sortant mon paquet, je le tends vers eux deux :

    « Vous en voulez une ? »

    Mon regard se perd alors dans le paysage qui s’offre à nous. Le ciel est bleu, un bleu infini, une mer immense à l’envers. Trouble qui diffuse mes émotions…Evanescent existentiel qui fusionne mon sensoriel… De partout et de nulle part à la fois, mon univers est fait de rêves et d’affirmations. Illusions qui caressent, quand je m’abandonne avec ivresse sur une lame de douceur, et que les vagues emportent dans les plis d’un rêve, mes désirs qui se meurent. Ondoyer sans mes ailes, et broder les étoiles d’un autre monde… cheveux dans le vent, et pensées en éveil. Cri de passion où le bleu est éternel, quand d’azur et de flots, je déploie enfin mes ailes ! L’oiseau bleu est amoureux…
    Je reprends rapidement pied sur Terre et m’empresse de leur demander sur un ton qui se veut ironique :

    « Vous avez pas des devoirs à faire au lieu de vous prélasser sur les toits ? »

    Oui oui, c'est moi qui dit ça. Un problème ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  Ven 21 Aoû 2009 - 22:31

[Tiens ça fait quelques temps que j'me dit qu'un RP à la première personne serait sympa =) ]

Apparemment les deux personnes que j'avais devant moi se connaissaient déjà. Pas beaucoup certes mais ils se connaissaient et d'après leurs dires ils s'étaient rencontrés lors d'un cours de philo. Je n'avais pas vraiment compris dans quelles circonstances exactement mais cela n'avait pas d'importance. Même s'ils s'étaient déjà vus ils n'avaient pas encore vraiment discuté et je ne serait donc pas trop à part. Après avoir échangé quelques mots avec la jeune fille, Arashi - puisque c'est ainsi qu'il prétendait s'appeler - me proposa une cigarette ainsi qu'à Chelsea. j'hésitai un court instant. Je ne fumais qu'occasionnellement, quand j'étais vraiment sur les nerfs et je savais aussi que fumer n'était pas bon pour la santé. D'autant plus que la mienne n'était pas très bonne. Mais la journée qui venait de se terminer m'avait tellement fatiguée que je tendis le bras vers le paquet qu'Arashi avait tendu pour en extraire une cigarette. Bien que non fumeur, j'avais souvent un briquet au fond de ma poche. C'était le cas ce soir là et je m'en servis.

Une bouffée, puis deux... Cela faisait tellement de bien. On a beau dire que ça nique les poumons, ça détend sacrément. Je penchai légèrement ma tête en arrière pour contempler à nouveau le ciel, après quoi le jeune homme qui était adossé à la rambarde nous demanda pourquoi nous étions ici à nous détendre et non à faire nos devoirs. Il ne me fallut pas longtemps avant de me décider à répondre. Les deux lycéens que j'avais en face de moi avaient l'air très sympathiques et pas coincés du tout. Je pourrai donc papoter à souhait pour vider mon sac qui s'était rempli tout au long de la journée. Je pris une dernière bouffée d'air, ou plutôt de tabac avant de prendre la parole :


" Moi non, j'ai pas de devoirs ! Je m'suis un peu avancé les jours d'avant et puis les profs son plus tranquilles ces temps-ci."

Je m'arrêtai un peu, pour tirer encore une fois sur ma cigarette et pour ne pas partir dans un long monologue. Car il m'arrivait souvent, quand la situation était propice, de m'enflammer et de parler seul pendant assez longtemps. Je n'avais pas envie d'ennuyer trop vite les personnes que je venait à peine de rencontrer en le dévoilant toute ma vie et décidai donc de marquer une pause, aussi courte soit-elle, avant de compléter un peu ce que je venais de dire :

" Et comme ma journée m'a complètement crevé, je me suis dit qu'un petit tour sur le toit me détendrai un peu. J'avais même prit de quoi dessiner au cas ou mais l'inspiration est pas venue... Et vous, c'est un peu pareil j'imagine ?"

Je leur avait renvoyé la question de la même façon qu'elle avait été posée. J'attendais désormais leur réponse. Quelle qu'elle soit, la conversation était désormais lancée et à regarder qui j'avais en face de moi elle serait sûrement assez longue. Encore fallait-il qu'elle soit suffisamment intéressante. Tout dépendait d'eux... Et peut-être un peu de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour finir la journée... [PV Arashi Raimei et Chelsea Windson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: