Partagez | 
 

 Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Sam 26 Sep 2009 - 21:35

Alors qu’elle traversait les couloirs du lycée, Sakura tentait de faire passer ce petit bout de chemin plus rapidement en s’occupant avec la petite. Cell-ci étant trop mignonne, ce n’était pas bien compliqué de s’amuser à la faire sourire. Après les clés qui font « glingling » - qui au bout d’un moment l’avait lassé et avait donné naissance à un nouveau jeu nommé : « Je les fait tomber, tu les ramasse et on recommence » - la jeune femme trouva rapidement une autre activité - moins fatigante et douloureuse pour son dos. La nounou en herbe joua à la « ptite bébette qui monte » ainsi qu’ « au bec de cygne », ayant pour but de chatouiller et occuper Kendra pour éviter qu’elle s’ennuie.

Quand elles arrivèrent devant la porte de l’appartement n°2, Sakura sorti le petit porte-clé de la poche de sa jupe et poussa la porte de l’antre du grand patron, après l’avoir déverrouillée. Sa plus grosse surprise fut la différence de décoration entre son appartement et celui de son patron. Cette différence n’était pas dû à la qualité du mobilier ou autre, mais parce que le lieu ressemblait quelques peu à. . . une mini-nurserie. Des jouets à chaque coin de pièce, divers prtections spéciales bébé, un petit par cet le fameux goûter sur la table avec, non-loin, une chaise haute.


*« Eh beh ! Si je m’attendais à ça ! Il héberge les enfants de ses colloc’ aussi pour qu’il y est autant de jouets ? En tout cas on pourra pas dire qu’il aime pas sa fille, vu comment il la gâte. »*

Elle laissa la porte ouverte et déposa les clés non loin de l’entrée, en hauteur pour qu’elle soit visible et accessibles qu’aux adultes. La jeune femme posa Kendra par terre, lui retira son manteau et l’accrocha à l’endroit prévu pour cet effet : le porte-manteau ! Elle se dirigea dans le coin salon, où elle repéra immédiatement le lieu de l’accident. Sakura regarda la petite fille, qui n’était pas loin et lui fit un sourire avant de s’accroupir devant elle et de lui dire d’une voix douce : « Tu sait que tu m’impressionnes toi ? C’est à se demander si tu es vraiment un bébé à l’intérieur », avant de lui toucher le bout du nez avec son index, dans un geste chaleureux et complice.

« Bon alors, je vais te proposer un petit programme. Que dis-tu de manger tout de suite, puis de jouer autant que tu veux après, jusqu’à l’arrivée de papa ? Ca te va ou tu veux faire autre chose ? »

Demander à une enfant si jeune de choisir ce qu’elle voulait faire n’était pas très ordinaire étant donné qu’un enfant aussi jeune, en général, ne comprend pas tout et ne sait pas s’exprimer non plus. Quoi que. . .ça dépend des cas. Trouvant Kendra intelligente, l’infirmière, inexpériementée en matière de garde d’enfant, avait décidé d’expérimenter le mode « si elle veut quelque chose pourquoi faire le contraire si c’est raisonnable ? »
Sakura souriait chaleureusement à l’enfant et espérait, grandement, qu’elle l’avait comprise et qu’elle accepterait sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 337
■ Inscrit le : 31/10/2008

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 3 ans et demi
❖ Chambre n° : Appart. C-4
❖ Arrivé(e) en : Jan. 2012
Kendra Itashi
« Autre ; fille du directeur »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Mar 29 Sep 2009 - 19:30

[HS : Je l'ai fait de tête pendant ma pause en me basant sur mes souvenirs de ton post ... S'il y a des choses incohérentes, dis le et je modifierais Wink]


Mon papa était partit, me laissant avec la dame qui me tenait toujours dans ses bras. Je crois qu’à part la maman de mon papa, aucune dame ne m’avait tenu aussi longtemps dans ses bras, surtout depuis que je suis capable de tenir sur mes deux jambes. C’est un fait ; dès qu’un bébé sait marcher, en général on le laisse plus par terre qu’on ne le porte … Mais la dame faisait des exceptions avec moi … A moins que le fait de me porter encore soit un acte intéressé ; qu’elle ne me porte que pour deux raisons : soit elle m’aime beaucoup ; soit elle ne veut pas me poser de peur que je n’aille vadrouiller dans tous les coins de la pièce et que je ne fasse des bêtises. Après tout, elle avait sans doute raison de me garder dans ses bras ; elle ne me connaissait pas et ignorait donc que je n’étais pas, en temps normal, un bébé turbulent. J’avais l’habitude de jouer seule et sans personne – voir même sans aucune surveillance – et je dois dire qu’il m’arrivait rarement d’aller fureter à droite et à gauche dans des endroits que je ne connaissais pas … Je ne suis pas une fillette trop curieuse.

La dame m’a reposée sur le lit où j’étais assise un peu avant, avant qu’elle ne me prenne dans ses bras, puis elle m’a demandée de ne pas bouger, le temps qu’elle range un peu et qu’elle se change. Je n’ai pas bougé. Après tout, même si la dame paraissait gentille, elle pouvait très bien devenir méchante et je n’avais pas envie d’être punie si je ne lui obéissais pas. Je restais donc prudente quand même. Il valait mieux que j’attende d’en savoir un peu plus sur elle avant de tenter quoique ce soit de périlleux ou de dangereux pour ma liberté : je n’avais pas envie d’être privée de goûter, où qu’elle ne me confisque mon doudou comme le faisait ma mère quand elle me punissait.

Il ne s’est passé que quelques minutes à peine, pendant lesquelles j’ai regardé la dame marcher dans la pièce, puis ranger ses affaires avant de jeter à la poubelle des papiers de gâteaux. Je savais que c’étaient des gâteaux au chocolat, puisque j’avais les mêmes dans le placard qui m’était réservé chez mon papa. La dame a alors souris, en disant que ce serait notre secret et que je n’aurais pas le droit de le dire à mon papa … Je ne risquais pas puisque je n’arrivais pas encore à parler de toute façon … Mais j’ai souris aussi à la dame, comme pour lui faire comprendre que j’avais compris. Elle s’est alors approchée de moi et m’a prise à nouveau dans ses bras pour sortir de la pièce, par la même porte que mon papa avait empruntée un peu avant. Elle a accroché la feuille sur la porte, puis elle a fermé le tout à clé pour ne pas que les gens rentrent. Elle a alors commencé à marcher, et m’a gardée dans ses bras. Je peux très bien marcher toute seule, puisque j’ai 13 mois maintenant, mais je n’ai pas protesté. Après tout, j’étais un peu fatiguée et j’avais faim. La dame m’a alors donné les clés de mon papa pour que je m’amuse avec. Sauf que moi, j’ai 13 mois et que les clés, ça me va cinq minutes. J’ai alors trouvé un nouveau jeu rigolo, auquel je joue parfois avec ma babysitter – enfin, avec la fille qui était ma babysitter avant qu’elle ne revienne plus à la maison – j’ai jeté les clés par terre et j’ai souris à la dame pour qu’elle les ramasse. Quand elle me les a redonnées, j’ai recommencé encore. Mais elle s’est lassée avant moi et à garder les clés avant de changer de jeu.

On jouait pas depuis longtemps quand on est arrivées devant la porte de l’appartement de papa. La dame à alors ouvert la porte, puis elle est entrée avant de me poser par terre pour me retirer mon manteau. Enfin j’allais pouvoir marcher un peu. J’ai gardé mon doudou dans mes bras car je ne voulais pas qu’elle me le prenne comme mon manteau. Mais la dame regardait l’appartement, semblant surprise. Puis elle s’est tournée vers moi et m’a proposer de manger avant de jouer. Pour moi, il n’y avait pas trente-six réponses : j’avais la dalle ; manger passait donc en premier sur ma liste des "choses à faire avec la dame en attendant papa". J’ai souris et j’ai fait quelques pas en direction de la cuisine où mon goûter était censé se trouver puisque je savais que mon papa l’avait sorti avant que je ne tombe du tabouret. En théorie donc, il devait encore se trouver là bas … J’ai donc couru plus que je n’ai marché, en direction de la cuisine …

---------------------------------


» Kendra te pleure dessus en #a660a0
Avatar par (c)Moondaygirl ♥


RP en cours :
- Reviens manteau, reviens !
-


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Mer 13 Jan 2010 - 6:06

À peine la jeune femme avait terminé sa phrase, que la petite était déjà sur ses gambettes pour se diriger vers la cuisine. Avec elle, il n'était visiblement pas la peine de le dire deux fois. Elle ne pense qu'avec son ventre cette petite, c'est fou ce que ça peut être simplet un bébé quand même se permet de penser l'adulte qui a exterminé une famille de Brownies, en moins d'une minute, un peu plus tôt dans la journée. Sakura suivit donc la petite fille et la rejoignit en deux ou trois enjambées, si on ne compte pas les mini-déviations dût à un embouteillage de jouets. Elle sourit à la petite et la pris de nouveau dans ses bras pour la déposer dans la chaise haute. La jeune femme voulu lui mettre son bavoir ou sa serviette ou la chose, qui pouvait bien servir à Zahn, pour protéger les vêtements de sa fille, contre les joies du repas d'un enfant en bas âge, qui découvre qu'il peut faire le bruit d'un moteur avec sa bouche, mais aussi qu'il peut imiter à la perfection les escargots. Il n'y avait rien dans les environs qui y ressemblait et là. . . c'est le drame pour l'infirmière.
Comment allait-elle faire ? Elle pourrait très bien faire sans, mais si la petite se salissait, maniaque comme il est avec sa fille, il pourrait la virer rien que pour ça ! Oh my God ! Là, ça devenait critique ! Toute sa carrière dépendait des vêtements d'une jolie petite fille nommée Kendra, tout mimi qu'on pourrait croquer à pleine dent gouzi gouzi gouz.. . Nan nan nan ! Ne nous écartons pas de la mission, car l'heure est grave ! Sakura se mit à parcourir tout l'appartement, ouvrant tout les placards, soulevant tous les coussins, regardant sous les meubles, dans toutes les pièces y compris le placard à balais et les WC. Après plusieurs minutes, elle revint dans la cuisine, s'assied sur une chaise, l'air dépité et leva les yeux vers la petite. Et là ! Sous son nez ou plutôt sous les fesses de la petite, se trouvait la Fameuse Sainte Serviette ! AAAAAALLELUIA ! Celle-ci avait simplement glissé du dossier au moment où Sakura avait déposé Kendra dedans... C'est malin tient !

Bref, la jeune femme prit la serviette, l'attacha autour du coup de la petite et commença à lui donner à manger en utilisant, les bons vieux trucs pour faire manger les enfants.


«  Attention l'avion va entrée dans l'aéroport ! Ouvrez grand les portes !! Vraaaaaoum ! et une cuillère pour Papaaaa ! Mmm c'est bon hein ? En tout cas j'espère que t'aime ça car je pense que j'aimerai pas que tu me le recrache à la figure ahem. . . bref Ouvreeez les portes du hangaaaar !! Vraouuuum ! Et un cuillère pour Maman ! »

Pour maman ? Et oui c'est surement pas une bonne idée ça, mais la jeune femme, trop prise par son « jeu » ni à pas du tout pensé ! Comment réagira la petite ? Suite au prochain épisode !! ;-D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Lun 18 Jan 2010 - 20:10

Et hop une autre journée de remplie qui avait été ensoleillée par une petite rencontre avec l'infirmière qui même si elle fut brève suffit amplement à notre jeune homme, le simple fait de parler un peu avec elle lui donnait tout de suite le sourire et une bonne dose de bonne humeur pour la journée ce qui n'était pas de trop. Non pas qu'il avait un travail épuisant ou encore qu'il doivent gérer une crise quoique dans son fort intérieur il se passait parfois une ou deux crises de conscience, et inutile de se demander qui en est la cause malgré elle. Tien d'ailleurs en parlant enfin disons plutôt en pensant à elle où pourrait elle bien se trouver à cette heure ci ? En temps normal ce serait l'infirmerie l'endroit le plus plausible et aussi logique mais après avoir tenter d'entrer en communication après le vide derrière la porte il fallait se résoudre au fait que la pièce était vide ce qui amenait donc à la conclusion suivante qui est que il va falloir chercher autre part sans savoir où. Non pas qu'il s'inquiétait car après tout elle était adulte et pouvait se promener où bon lui semblait et à n'importe quel moment de la journée mais le manque de réponse de sa part ne calmait pas ses doutes et il faudrait donc la trouver pour le rassurer complètement. C'est donc avec cette idée qu'il parti en direction des appartements réservés aux professeurs, endroit très probable pour la trouver vu que étant colocataires ils partageaient le même appartement et donc 2 fois plus de chance de se croiser, mais hélas arriver devant le leur il constata en tournant la poignée que ce dernier était verrouiller à clef ce qui signifie qu'il n'y a personne dedans. Encore un échec mais qui ne le sera peut être plus très longtemps, des bruits étranges provenant de l'appartement voisin attirent son attention et face à sa curiosité maladive il ne peut s'empêcher d'aller voir la source de cette cacophonie et découvre avec étonnement - surprise ou quelque adjectif ayant une signification similaire que l'infirmière est devant une petite fille et tente avec un certain succès de lui faire manger une mixture étrange.

* Euh soit on a déménager la crèche du quartier sans m'en informer soit elle s'est reconvertie en nounou à domicile ce qui n'est pas déplaisant dans un sens parce que s'occuper d'un enfant elle s'en sort bien. *

Stoppant là ses pensées peu argumentatives il emboita le pas et entra dans le logement après bien sur avoir regarder sur la porte qui logeait ici et vit avec stupéfaction que dans les locataires se trouvait le directeur de kobe. D'abord réticent il se dit que si elle avait put rentrer il ne lui en voudrait pas d'avoir voulu parler un peu avec elle, adoptant son humour habituel il lui lança une petite plaisanterie.

- Alors on ma caché une petite fille ? Ce n'est pas très honnête ça dis moi.

( bon début pas terrible mais au mois c'est une réponse xd )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 337
■ Inscrit le : 31/10/2008

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 3 ans et demi
❖ Chambre n° : Appart. C-4
❖ Arrivé(e) en : Jan. 2012
Kendra Itashi
« Autre ; fille du directeur »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Dim 24 Jan 2010 - 17:33

En deux enjambées, la dame m’avait rejoint dans la cuisine. C’est pas marrant, les adultes ils ont des plus grandes jambes, et vont donc beaucoup plus vite que les bébés. C’est pas juste … La dame elle m’a prit dans ses bras, encore une fois, pour m’assoir dans ma chaise. Chaise que mon papa m’avait acheté quand ma mère m’avait abandonnée chez lui. Chez ma mère, je n’avais pas de chaise haute de bébé. La plupart du temps, je mangeais sur le canapé ; ou elle me donnait un biberon. Mais la dame elle m’a pas donné à manger tout de suite, elle cherchait quelque chose. Moi je câlinais mon doudou en attendant qu’elle trouve le truc qu’elle cherchait. Elle est sortie de la cuisine, puis elle a chercher dans les autres pièce de l’appartement ; mais apparemment elle a pas trouvé, puisqu’elle est revenue pour se jeter sur une chaise, l’air triste. Je savais pas ce qu’elle cherchait, mais si elle m’avait dit, j’aurais pu l’aider. Mais tant pis, moi je câlinais mon doudou. Mais elle m’a pousser pour attraper un truc sur lequel j’étais assise et j’ai alors compris ce qu’elle cherchait : mon bavoir.

J’aimais pas tellement ce truc en tissu qui me serrait le cou comme pas possible, et j’avais tendance à vouloir le retirer. Mais si je l’enlevais ; mon papa me grondait et me le remettait quand même. Et puis, si je l’avais pas autour du cou, je risquait de me salir, et j’avais pas envie de salir mes habits aujourd’hui. J’ai donc gardé le bavoir, et j’ai rien fait pour le retirer. La dame elle a donc commencé à me donner à manger. Et c’était rigolo en fait. Elle utilisait les mots que ma mamie elle me disait aussi quand elle essayait de me faire manger. C’est dingue à quel point les adultes peuvent prendre les bébés pour des neuneus parfois … En plus, je sais manger toute seule moi. « Une cuillère pour maman », c’est ce qu’elle a dit. Mais la dame, c’était pas ma mère. Mais bon, de toute façon j’avais pas de « maman » moi ; j’avais juste un papa qui s’occupait de moi parce que ma mère m’avait abandonnée. Sauf bien sur si mon papa trouvait une dame à qui il pourrait faire des bisous … dans ce cas là j’aurais une nouvelle « maman ».

Alors que j’allais quand même ouvrir la bouche pour manger – parce que n’oublions pas que j’ai très faim – y’a un monsieur qui est entré dans la cuisine. Et ce monsieur, c’était pas mon papa. Pourtant c’est l’appartement de mon papa, et y’a pas d’autres monsieur qui y vivent … Ce monsieur, je le connaissais pas, mais lui semblait connaître la dame qui tenait la cuillère pleine de ma nourriture que j’attendais. D’ailleurs, il lui parla. Et moi j’attendais ma nourriture. Alors pendant que le monsieur attendait une réponse de la part de la dame, moi j’ai tendu ma main et j’ai attrapé la cuillère pour la mettre dans ma bouche. Puis, j’ai tendu ma main vers le pot que tenait la dame, et j’ai commencé à chouiner, en espérant qu’elle comprenne et qu’elle me donne le pot. J’avais faim …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Jeu 29 Avr 2010 - 21:43

En plein dans son jeu gustatif, la jeune femme ne faisait même plus attention à ce qu'il disait. Sakura s'amusait beaucoup et appréciait de plus en plus la tâche qui lui avait été confiée. C'est à se demander si c'était elle qui distrayait la petite, où si c'était le contraire... Bref, par chance, la petite ne fit pas de chichi et ouvrit grand le hangar pour laisser entrer l'avion. Celui-ci entama sa descente, quand tout à coup, la tour de contrôle le stoppa. Une voix qui lui était plus que familière la figea sur place. Hikaru se trouvait à côté d'elle, la jeune femme savait qu'il la regardait, mais elle n'osait pas se tourner. Sans raison, elle craignait de voir l'expression sur son visage.

*" Olalalala... dans quoi je me suis encore fourrée. Il a employé le ton de la plaisanterie, mais ses yeux me diront ses véritables pensées ! Je veux pas voir ses yeux magnifique accusateurs. Maman j'ai peur ! Hein ?! mais pourquoi j'appelle ma mère moi ? Si ça se trouve elle est morte en plus. Naan, jveux pas qu'il pense que je lui ai pas tout dit ! >.< Tasuketeeeee ! Bon fiou ! respire ! C'est pas ta fille alors affronte son regard... Courage ! Tu peux le faire. "*

" Ce n'est pas ce que tu.. crois... "
dit-elle en se tournant vers l'homme de sa vie qui affichait son joli sourire et des yeux rieurs.

Son cœur ralentis alors, et elle rigola de sa bêtise. Comment avait-elle pu douter de la confiance qu'il avait en elle. La jeune femme se mit une claque mentale (aieuuh T.T) avant de sourire au prof de théâtre.


" Je ne t'ai rien caché du tout mon cher. Cette jolie demoiselle est la fille du directeur. Je lui sert de nounou pour le moment et..."

Sakura fut coupée dans sa phrase car elle senti sa main être tirée brusquement vers l'avant. Elle regarda la Kendra, qui avait la cuillère dans la bouche et ses mains autour de celle de l'infirmière. Surprise, la jeune femme fixait la petite, qui lâcha sa main et tendit une main vers le pot tout en chouinant. Cette enfant n'avait pas fini de l'impressionner visiblement. Sakura lui donna le pot, ce qui sembla réjouir la petite bouille.

" ... et je ne m'en sort pas trop mal, comme tu le vois. " dit-elle avant de rigoler doucement.

Elle sourit de nouveau à Hikaru, puis lui sortit à son tour une réplique avec un ton plaisantin qui lui était propre.


" Et toi ? Qu'est-ce que tu fais là ? Ça t'arrive souvent d'entrer dans les appartements des gens sans leurs permissions ? Quelle éducation ! " Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Ven 30 Juil 2010 - 18:16

Malgré sa légère surprise face à la présence de l'homme qu'elle aimait qui se trouvait sur le pas de la porte à la regarder s'occuper du nourrisson presque comme si elle était liée à ce petit être adorable bien que parfois un peu envahissant mais tellement craquant. En la voyant ainsi en train de donner à manger à ce petit ange, il ne put empêcher une pensée de traverser son esprit, enfin plutôt une image dirons nous car il avait imaginer pendant un instant la même situation mais dans le cas où l'enfant serait d'eux.... /sbaf/ Après une baffe mental pour se remettre les idées en place, car même si leur couple se portait bien il était un peu tôt pour penser enfant ou mariage, il réarrangea donc ses pensées et reporta son attention sur les deux complices devant lui dont la plus grande tenta de se justifier à lui avant de s'arrêter et prendre quelques secondes pour réfléchir et changer d'attitude pour en prendre une plus sérieuse sans pour autant perdre son sourire et lui répondit avec simplicité et légèreté que cette petite fille n'était en fait que la fille du directeur ( " Leia je suis ton père !" /sbaf ! /) Zhan Itashi et que pour la journée elle était sa nounou. Mais à peine avait elle put dire une phrase qu'elle fut coupée dans son élan par l'enfant qui lui avait prit la main qui tenait la cuillère remplit de nourriture pour la porter à sa bouche car visiblement son estomac ne se sentait pas rassasier et elle ne désirait pas attendre d'être servit. Reprenant sa phrase elle la continua par une petite plaisanterie digne d'elle mettant en cause son manque d'éducation d'entrer comme ça dans l'appartement.

- Effectivement tu es douée avec elle on devrait peut être songer à un enfant
, dit-il en riant, sinon j'admets que tu n'as pas tord sur le fait que je sois entrer ici comme ça mais en même temps si le gens n'oubliaient pas de fermer les portes ou de faire du bruit cela n'arriverait pas.

Bon d'accord son argument était asser bidon mais bon on va pas chipoter dessus toute la journée, s'avançant un peu plus dans la pièce il y jeta un rapide coup d'oeil, les nombreux jouets et autres affaires de bébé témoignaient de la dureté de la vie de père célibataire car à en juger par le rangement " soigné " de l'endroit il ne devait pas y avoir de femme car dans le cas contraire elle ne laisserait pas un appartement dans un tel état.

- Elle est vraiment mignonne, mais je me demande si derrière ce visage d'ange ne se cacherait pas en réalité un petit démon demandant qu'à sortir ?

Il sorti cela tout en regardant la petite fille dans les yeux comme ayant l'air de lui parler même si à cet âge elle ne devait absolument rien comprendre à ce qu'il disait, la trouvant également trop craquante il ne put s'empêcher de lui faire un grand sourire, ses yeux dorés brillants à la lumière du soleil. Hikaru se tourna ensuite vers sa colocataire et âme soeur, se rapprochant d'elle il lui donna un baiser et laissa sa main caresser sa joue quelques instants appréciant la douceur de sa peau. Il lui glissa quelques mots d'une voix chaude et attirante.

- Tu m'a manqué aujourd'hui Sakura, il m'a sembler qu'une éternité s'est écoulée. Sans toi le temps na plus de notion à mes yeux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 337
■ Inscrit le : 31/10/2008

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 3 ans et demi
❖ Chambre n° : Appart. C-4
❖ Arrivé(e) en : Jan. 2012
Kendra Itashi
« Autre ; fille du directeur »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Lun 2 Aoû 2010 - 18:58

J’avais faim et elle était en train de discuter avec le monsieur qui venait d’entrer dans la cuisine de mon papa. Je le connais pas ce monsieur, mais il avait l’air assez gentil quand même. Et puis la dame elle lui parle et elle sourit, alors il doit pas être si méchant. Elle lui fait un grand sourire, comme les gens dans les films que mon papa il regarde des fois. Si ça se trouve, c’est son amoureux. Elle m’a donné mon petit pot et a continué à parler avec le monsieur. Moi j’ai mangé, en faisant attention de ne pas en mettre partout. Non pas parce que je ne voulais pas me salir, mais parce que si ça tombait sur la chaise, ça n’allait pas se mettre dans ma bouche. Chaque cuillère est précieuse, autant y faire attention non ?

Pendant que je mangeais, le monsieur il s’est tourné vers moi et il m’a regardé avant de me sourire. Il parlait à la dame, de moi apparemment, même si j’ai pas tout compris. En fait, je mangeais donc j’écoutais pas beaucoup non plus ; puis ce sont des conversations d’adultes donc ça ne m’intéresse pas tellement. Puis il a fait un bisou à la dame. Un vrai bisou, pas un bisou qu’on fait à un doudou. Un vrai bisou d’amoureux. Elle a de la chance la dame. J’ai repris ma cuillère et j’ai continué à manger jusqu’à ce qu’il n’en reste plus dans le pot. Enfin si, il en restait mais j’arrivais pas à l’attraper avec la cuillère, je suis pas assez adroite encore.

J’allais manger ma dernière cuillère quand j’ai entendu Shadow, le chat de mon papa. Shadow il est tout noir, avec des yeux tout bleus. Je me suis penchée et j’ai regardé par terre pour voir où il était. Il était juste sous ma chaise, comme s’il avait faim. Je sais qu’il adore les céréales que je lui jette le matin quand mon papa a le dos tourné. Alors j’ai tendu ma cuillère et j’ai fait tomber la compote qu’il y avait dedans. Après tout, le chat aussi il peut goûter non ? Puis j’ai regardé la dame avec un sourire.

- Da ?

---------------------------------


» Kendra te pleure dessus en #a660a0
Avatar par (c)Moondaygirl ♥


RP en cours :
- Reviens manteau, reviens !
-


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Sam 4 Sep 2010 - 20:45

L'homme aux yeux dorés rit avec elle, quand elle dit qu'elle se débrouillait bien pour garder l'enfant, alors que, de toute évidence, c'était un presque la petite qui se gardait toute seule. Hikaru, entre deux rires, avoua qu'en effet elle était douée pour ça et qu'ils devraient songer à avoir un enfant. Sur le coup, Sakura s'arrêta nette. Elle ? Être mère ? Il n'y avait jamais vraiment penser. Quelle mère serait-elle plus tard, alors qu'elle n'a jamais eu de véritable lien avec les siens. Si elle en avait eu au début, cela datait tellement, qu'elle n'en avait plus souvenir.
Bref, le professeur de Théâtre ne s'étala pas d'avantage sur le sujet, et enchaîna sur la plaisanterie sur son éducation, que la jeune femme venait de lui faire. Il avoua que Sakura n'avait pas tord sur ce point, mais retourna la plaisanterie contre elle, avec une facilité déconcertante qui fit sourire la nounou en herbe.


*" Un point partout ! "*

Hikaru s'approcha ensuite de la petite et l'admira, avant de parler à la petite. Il posa une question sur un éventuel petit démon, qui se cacherait, à l'intérieur de Kendra, et qui ne demanderait qu'à sortir. Comme la petite était encore jeune, elle ne comprenait sûrement pas ce qu'il disait et, par conséquent, se posait presque la question à lui-même. Schizophrène ? Sakura pouffa de rire à cette idée. Elle se calma cependant bien vite, car son âme sœur s'était retournée et rapprochée d'elle, avant de lui donner un tendre baiser.
Ce baiser, comme tout les autres, lui donnait toujours le même effet que le premiers qu'ils avaient échangé, dans la salle de théâtre, après le cours. La jeune femme sentit une immense vague de chaleur l'envahir, se sentait faible, comme-ci l'homme qui l'embrassait lui retirait son énergie et qu'elle allait s'effondrer. A la fin du baiser, Hikaru caressa l'une de ses joues rosit avec douceur, avant de lui murmurer à l'oreille, d'une voix irrésistiblement séductrice, qu'elle lui avait tellement manqué, que la séparation lui avait semblé aussi longue que l'éternité. " Sans toi, le temps n'a plus de notion à mes yeux. "
Depuis qu'elle le connaissait, il n'avait jamais cessé d'être romantique. Un diner dès le premier soir, un cadeau à la fin de ce diner, une invitation pour le bal de la St Valentin, où il demanda un slow, sur une chanson plus que romantique : " Ti Amo ". Malheureusement pour eux, ce bal tourna au désastre, plongeant la jeune femme dans un état second. Malgré tout ça, il était resté à ses côtés. La soutenant au jour le jour, l'aidant ainsi à aller mieux. Jusqu'à ce jour merveilleux, où, comme dans les plus belles histoires d'amour, ils s'embrassèrent dans un décor magique.
Sakura ricana, l'embrassa à son tour et lui dit avec un petit ton narquois.


" Séducteur va ! "

C'est à ce moment là que Kendra décida, en plus de se nourrir, d'alimenter également le chat. Un chat ? Mais qu'est-ce qu'il fait là ? La jeune femme ignorait qu'il y avait un chat dans l'appartement. Celui-ci était noir avec de jolis yeux bleu. Pour les superstitieux, les chats noirs portent malheurs, mais pour Sakura il était tous simplement

*" Kawaiiiiiiiiii "*

La petite fille regarda Sakura, lui fit un joli sourire, avant de lui faire un adorable "Da ?". L'infirmière rigola un peu et s'approcha de l'enfant.

" Ouuh la petite coquine ! "

Elle allait nettoyer la compote quand elle vit le chat se régaler avec. Sakura le regarda lipper la nourriture et sourit. Trop mignon pour l'empêcher de finir. La jeune femme tourna la tête vers la petite et lui fit un grand sourire.

" T'as vu ? Il a l'air d'aimer ça lui aussi ! "

Elle rigola un peu, puis alla chercher de quoi nettoyer. Le chat avait fini et il ne fallait pas attendre que la compote ne colle par terre. Sakura se releva, regarda la petite et lui demanda si elle voulait à boire. Elle espérait qu'elle la comprendrait, car, si elle ne se trompait pas, elle avait entendu un jour, qu'en général, les petits, quand ils souhaitent quelques choses, comprennent tout de suite de quoi les adultes parlent. La nounou en herbe espérait qu'elle la comprenait et qu'elle lui répondrait. D'une façon ou d'une autre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Lun 27 Sep 2010 - 17:00

Avoir des enfants... en fait il avait lancer cela comme une plaisanterie mais dans son esprit cette pensée prit un sens plus sérieux, il est vrai que même si à une époque il ait put s'occuper d'enfants asser jeune ce n'est pas la même chose d'élever un enfant qui est en plus le sien. Cela entraîne bien plus de responsabilités qu'un élève et l'attachement est bien plus profond, un être pour lequel on est prêt à donner sa vie pour le protéger. Cette phrase suscita également une certaine réflexion chez sa colocataire qui devait se poser les mêmes questions et étant une femme elle se demandait surement aussi si elle serait une bonne mère plus tard. Il posa sa main sur son épaule en signe de réconfort face à ces troublantes pensées et doutes sur sa capacité maternelle qui serait excellente selon lui. Voir la jeune femme ainsi avec cet enfant et le sourire sur son visage le réconforta car il n' a pas si longtemps une telle expression n'aurait même pas été imaginable tant elle était plonger dans un état de chagrin suite au décès d'une élève de l'établissement mais heureusement sa présence à ses côtés et ses paroles finirent par la sortir de ce monde dénuer de joie dans lequel elle était emprisonnée. Après le tendre baiser qu'il lui avait offert comme ceux qu'elle aimait, elle le lui rendit avec tout l'amour qu'il avait mit dans le sien et lui lança un petit " Séducteur va " sur un ton narquois qui le fit sourire et lui répondit derrière.

- Oui mais avoue que ce n'est pas pour ta déplaire n'est ce pas Sakura ?

Sans qu'ils ne s'en rendent compte un magnifique chat noir possédant des yeux d'un bleu profond s'invita au repas de la petite fille qui, comme tout les enfants de son âge avec de la nourriture et un joli animal à ses pieds, lui donna un peu de sa compote et fit un grand sourire aux deux adultes après ce don généreux de compote au chat. Elle laissa sortir un petit mot adorable de sa bouche qui produit toujours le même effet chez les femmes à savoir un petit rire et une grande affection pour l'enfant face à ses premières paroles. Le félin s'étant régaler de la mixture que lui n'avalerait pas tout simplement parce que ce n'est pas fait pour lui, l'infirmière récemment changer en nounou s'employa à nettoyer le tout avec un peu d'essuie-tout avant que les restes ne collent au sol et ne soient plus dur à enlever. Ceci fait elle demanda à la " petite démone " comme il s'amusait à le penser si cette dernière avait soif, chose un peu drôle de demander ça à un enfant qui ne sait pas encore parler mais après tout à cet âge le cerveau fonctionne beaucoup plus qu'à l'âge adulte alors peut être est il possible qu'elle puisse comprendre ses mots surtout si en plus elle veut boire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 337
■ Inscrit le : 31/10/2008

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 3 ans et demi
❖ Chambre n° : Appart. C-4
❖ Arrivé(e) en : Jan. 2012
Kendra Itashi
« Autre ; fille du directeur »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Lun 11 Oct 2010 - 0:36

Le chat il aime la compote. Il a léché tout ce que j’avais fait tomber par terre, et après il s’est frotté à la chaise pour en avoir encore. Shadow c’était un gourmand, il aimait bien les trucs sucrés et voulait toujours manger mes gâteaux quand je mangeais en jouant par terre. Mais je me laissais pas faire, c’était mes gâteaux après tout. Lui il avait ses croquettes et jamais j’allais lui voler dans sa gamelle. Surtout que papa me l’avait interdit, c’était la nourriture du chat il fallait pas mettre à la bouche. Je pensais que la dame elle allait être en colère parce que j’avais salit par terre mais même pas. Elle a rien dit, elle a juste rigolé et regardé le chat de mon papa manger la compote. Même le monsieur à côté d’elle il a rien dit. Elle s’est juste levée pour nettoyer le sol pour pas que ça colle, parce que la compote ça colle aux doigts alors ça doit aussi coller par terre. Puis elle m’a demandé si je voulais à boire. C’est vrai que j’avais un peu soif, la compote c’est sucré et ça donne un peu soif. Alors j’ai souri à la dame pour lui faire comprendre que oui, j’avais soif puis j’ai tendu le doigt vers le frigo derrière moi pour mieux lui faire comprendre. Vivement que j’arrive à parler, parce que se faire comprendre n’était pas toujours évident.

Je voulais descendre de ma chaise. J’en avais marre d’être assise là dedans et j’avais bien envie d’aller chercher mes jouets dans ma chambre. Enfin, dans la chambre que je partageais avec mon papa. Mais j’avais mon lit, un lit de bébé, un vrai lit avec plein de peluches dedans et puis avec un vrai tour de lit pour pas me cogner la nuit. Mon papa il pensait à tout, pas comme ma mère. J’ai tiré sur mon bavoir pour le retirer mais il était trop serré. J’aimais pas ces machins qui vous serrent le cou et qui ne s’enlèvent qu’avec l’aide d’un adulte. Alors j’ai tiré plus fort. Mais j’arrivais pas et je voulais sortir de ma chaise. Alors j’ai commencé à crier parce que ça m’énervait de pas pouvoir retirer ce truc qui me serrait le cou. Peut-être que si je demandais de l’aide à un adulte ça marcherait, même si je connaissais pas bien les adultes qu’il y avait autour de moi.

Alors j’ai regardé le monsieur qui était rentré pour parler avec la dame. Elle elle le connaissait et semblait bien l’aimer ; c’était son amoureux j’en étais sure. Si la dame elle aimait les bébés, le monsieur aussi non ? J’ai tendu les bras vers lui tout en pleurant, espérant qu’il allait me libérer de mon bavoir qui me faisait mal au cou, mais aussi de ma chaise que je voulais quitter au plus vite.

---------------------------------


» Kendra te pleure dessus en #a660a0
Avatar par (c)Moondaygirl ♥


RP en cours :
- Reviens manteau, reviens !
-


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Mar 12 Oct 2010 - 16:02

A la voir faire ainsi on pourrait presque penser qu'étant jeune elle avait dut avoir des petits frères ou soeurs ou même un neveu, une nièce à garder par une tante ou un oncle, il est même possible en connaissant le caractère de la jeune femme qu'elle ait put être baby-sitter pour des voisins voulant faire garder leurs enfants afin de pouvoir profiter d'une soirée entre eux sans devoir se soucier de nourrir ou changer leur petit bambin. Et en parlant de celle qui était devant lui, en la regardant plusieurs mots vous viendraient à l'esprit comme " kawai !! " ou même encore " adorable " et bien sur " c'est un vrai petit ange ", bien entendu il arrive que leur belle petite bouille rondelette et apaisante cache un petit démon qui n'attends que de pouvoir vous en faire voir de toutes les couleurs. Mais cela disparait bien vite car un enfant de cet âge là ne connaissant pas son environnement ou les personnes qu'il rencontre ne sait pas que certaines de ses actions ne sont pas à faire mais après tout c'est sa manière à lui de découvrir le monde et de comprendre ce qui l'entoure alors qu'il commence à peine sa longue vie d'être humain.

Il lui semblait même parfois que malgré son jeune âge elle lui donnait l'impression de pouvoir comprendre ce que les adultes lui disaient, en même temps si elle avait soif et qu'on lui proposait de boire instinctivement son corps devait comprendre la phrase et y répondre même si elle même ne comprenait pas grand chose de leurs paroles. C'est pourquoi il ne fut pas étonnant qu'elle montre le frigo à l'infirmière lorsque celle ci lui avait gentiment demander si elle avait envi de boire quelque chose, la réaction de la petite ne s'était pas fait attendre ce qui appuyait l'hypothèse qu'il s'était faite mais qui ne pourrait jamais vraiment être vérifier mais bon il n'est pas scientifique et n'en perdrais donc pas le sommeil. N'étant pas tout à fait pareil sur la discipline, il se dit qu'il n'aurait peut être pas réagit avec autant de légèreté qu'elle sur de petits détails comme renverser de la compote par terre, non pas qu'il l'aurait gronder mais bon il ne faut pas non plus être trop doux avec eux sinon plus tard il est plus difficile de se faire obéir.

* Et moi qui lui proposait d'avoir un enfant alors que nous ne sommes pas depuis longtemps ensemble u_u faut que je me calme moi ! *

Il fut tirer de ses pensées par un cri relativement fort suivit ensuite de pleurs dont la source était très proche de lui ce que ses oreilles auraient bien aimer éviter, les décibels ayant légèrement diminués il regarda vers l'origine de tout ce bruit et eut la surprise de voir l'enfant tendre les bras vers lui avec les larmes aux yeux et son bavoir mis un peu de travers. Il n'était peut être pas un expert en langage de bébé qu'il ne pratiquait pas souvent et ne possédait pas la déduction éclair et fulgurante de Sherlock Holmes mais son oeil aguerri de professeur remarqua qu'elle se tortillait sur sa chaise signe qu'elle désirait la quitter au plus vite ainsi que ce qu'elle avait autour du cou qui devait grandement la gêner à en croire ses pleurs. Ni une ni deux il s'approcha d'elle et lui enleva tout d'abord le bavoir qu'elle avait autour du coup avant de la soulever et de la prendre dans ses bras en la berçant et caressant doucement sa joue pour stopper les pleurs.

- Eh ben alors tu avais vraiment envi d'en sortir de cette chaise hein? Tu veux qu'on aille jouer ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Lun 25 Oct 2010 - 2:08

Elle n'allait pas le cacher, la jeune femme adorait ce petit côté séducteur. Elle se sentait importante, désirée et lorsque la personne qui nous séduit est un bel homme, ça ne peut que faire plaisir. Cependant, ce côté était un petit désavantage pour elle. Sakura ne pouvait presque rien refuser à ce bel apollon et ça, Hikaru le savait très bien et en jouait parfois.
Après avoir posé la question à la petite, Kendra lui montra du doigt quelque chose. La jeune femme tenta de chercher ce qu'elle indiquait et devina qu'il s'agissait du frigo. La nounou improvisée fit un grand sourire car le bout de chou l'avait comprise et surtout, lui évitait de chercher partout, où se trouvait sa boisson. Sakura se dirigeait vers le frigo, lorsque que Kendra poussa des cris d'une tonalité surhumaine. Comment un être aussi petit pouvait sortir un tel son ? Les bébés sont vraiment effrayants par moment. La choupinette tendait les bras vers Hikaru, en imitant à la perfection l'adorable félin roux dans Shrek. Sans surprise, son colocataire ne put résister à son charme et céda lui enlevant le bavoir, avant de la prendre dans ses bras. Il lui caressa la joue et la berça doucement pour qu'elle arrête de pleurer.
Sakura sourit en voyant la scène puis se tourna vers le frigo avant de l'ouvrir. Elle ne mit pas longtemps avant de trouver un verre de bébé avec verseur, contenant la boisson, que Zahn lui avait visiblement prévu. La jeune femme observa le verre en plastique et le trouva très astucieux. Au moins, avec un verre comme ça, il y avait moins de risque que l'enfant s'en mette partout en soulevant trop vite et trop haut son verre. L'infirmière ferma la porte du frigo et retourna vers Kendra et Hikaru.


" Elle a réussi a t'avoir. Si jamais elle se met de l'eau partout, je te tiendrais pour responsable. "

Elle avait dit cela à son partenaire avec un grand sourire et un regard moqueur. Sakura regarda ensuite la petite et lui donna son verre. Hikaru demanda ensuite à l'enfant si elle voulait aller jouer. La jeune femme allait elle aussi lui proposer la même chose. Il l'avait devancé. Dommage, c'est lui qui aura les honneurs. L'infirmière rigola intérieurement de ses pensées et attendit que Kendra est finit de boire et qu'elle réponde à Hikaru.


[HRP] Désolée pour l'attente et ce petit post. Je tenterais de me rattraper la prochaine fois ^^'[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Sam 6 Nov 2010 - 19:00

En le tenait ainsi dans ses bras il ressentit une sensation pour le moins étrange et inhabituelle, non pas que cela le dérangeait de la tenir comme cela mais une telle chose ne lui était pas arriver depuis longtemps et surtout le contexte avait changer, il était plus vieux qu'à cette époque et de plus son coeur était pris par une ravissante femme qu'il aimait plus que tout alors naturellement tout cela mis ensemble avait de quoi être troublant. Mais sachant que l'enfant était la fille du directeur il ne voulait pas non plus trop se lier à elle craignant que cela ne puisse affecter ses relations avec son supérieur même si les peu de fois où ils se sont parler il ne semblait y avoir aucune tension entre eux bien au contraire. Bien que le passé d'Hikaru puisse prêter à une certaine méfiance envers lui le temps qu'il a passer à enseigner dans cet établissement a prouvé que ce n'était plus le même homme et qu'il était qualifier pour enseigner à ses élèves et qui plus est il ne cachait pas que sa principale préoccupation était de s'assurer que ses élèves puisse réussir leur année mais au delà de l'évidence professionnelle on sentait qu'il s'impliquait dans la vie de ses élèves lorsqu'ils se trouvaient en difficulté. mais revenons à la petite chose qu'il tenait dans ses bras, pendant ses refléxions Sakura était revenue et donna au petit être qu'il tenait la source de ses gesticulations précédentes à savoir de quoi boire. Sa colocataire lui fit remarquer sa défaite face à la détresse de l'enfant ainsi que sa part de responsabilité dans l'éventualité où elle s'en mettrait partout sur ses vêtement ou sur le sol.

- Eh oui que veux-tu on ne peut pas résister à quelque chose d'aussi adorable, ne t'en fais pas elle va tout boire tranquillement hein ma petite kendra tu vas être sage n'est-ce pas ?

Avouant sa défaite sans toutefois dire son dernier mot il lança cette question à l'enfant sans attendre de véritable réponse comme d'habitude avec elle, lui donnant son verre spécialement adapter pour elle il la regarda boire le contenu comme une grande n'en mettant même pas une goutte à côté. une fois le verre vider et son petit rot fait, il la posa devant lui et lui demanda à quoi elle voulait bien jouer, il observa la petite fille errer un peu au milieu de ses jouets à la recherche de celui qui lui conviendrait, se sentant un peu comme un oncle ou un parrain il ne cessa de la regarder et de sourire en la voyant ainsi rayonner de vie et de l'innocence dont débordent les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 27
■ Messages : 337
■ Inscrit le : 31/10/2008

■ Mes points : 0


Mon personnage
❖ Âge : 3 ans et demi
❖ Chambre n° : Appart. C-4
❖ Arrivé(e) en : Jan. 2012
Kendra Itashi
« Autre ; fille du directeur »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  Mer 17 Nov 2010 - 22:34

Je savais que le monsieur il allait craquer. Tout le monde craque devant les bébés pleins de larmes, surtout les dames en fait. Mais le monsieur il avait l’air d’aimer les bébés aussi, alors il m’a prit dans ses bras, m’a retiré le méchant bavoir qui me faisait mal au cou. Et puis il m’a parlé. Il m’a demandé si je voulais jouer. Je connaissais ce mot, je l’avais apprit bien vite quand ma mère me disait d’aller jouer toute seule. Jouer était un mot que je connaissais, mais je n’avais pas envie de jouer toute seule. Alors j’ai tourné la tête vers la dame, parce que je savais qu’elle elle jouerait avec moi si je lui demandais. Les dames ça joue toujours avec les bébés. Mais la dame elle était occupée à regarder dans le frigo, elle cherchait à boire pour moi. Quand elle a trouvé elle a parlé au monsieur qui me portait toujours puis elle m’a donné mon verre. Tant mieux, j’avais soif moi.

Quand j’ai eu fini de boire, le monsieur m’a posé par terre et m’a demandé à quoi je voulais jouer. Je l’ai regardé quelques secondes. Sans doute qu’il s’attendait à ce que je lui réponde avec des mots. Manque de bol, je ne sais pas encore m’exprimer correctement pour que ce soit compréhensible, mais j’y arriverais un jour, j’en suis sure. Mais en attendant, je n’avais que les gestes – et les cris – pour me faire comprendre. Alors j’ai laissé le monsieur et la dame dans la cuisine et je me suis dirigée vers le salon où mon papa avait laissé les jouets. Je marche toute seule, comme une grande, même si parfois je trébuche un peu. Surtout quand Shadow il se jette dans mes jambes. Je crois qu’il adore me faire tomber exprès. Mais là Shadow il est dans la cuisine, je risque rien et je peux aller au salon toute seule sans tomber. Y’a toujours des jouets sortis dans le salon, où à ma portée pour que je puisse jouer toute seule quand mon papa est occupé.

J’ai cherché mes cubes que j’avais sorti avant de tomber du tabouret. J’étais en train d’y jouer quand mon papa avait posé mon ours sur l’étagère. Je me suis assise lourdement par terre, amortie par ma couche, quand même ; et j’ai commencé à empiler mes cubes. J’adorais construire des châteaux très très haut. Quand j’ai réussi à faire tenir quelques cubes les uns sur les autres, j’ai regardé la dame et le monsieur en souriant puis j’ai donné un coup de pied dans mon château. Tout est tombé et ça m’a fait rire.


EDIT du 03.01.11; ça fait presque trois mois à présent. Le rp est ouvert depuis tellement longtemps que je suis sure qu'on a tous oublié à quelle époque il se situe xD Je le verrouille afin de passer à autre chose. Si vous souhaitez le continuer envoyer moi un MP mais personnellement je clôturerais vite --'

---------------------------------


» Kendra te pleure dessus en #a660a0
Avatar par (c)Moondaygirl ♥


RP en cours :
- Reviens manteau, reviens !
-


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?  

Revenir en haut Aller en bas
 
Des joujoux, un bout de chou, une nounou euh. . .un bisous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: