Partagez | 
 

 J'arrive [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) J'arrive [libre]  Mer 28 Oct 2009 - 14:58

Début mai, le printemps était présent sur la ville de Kobe, mais les immeubles rendait la ville terne, pourtant cette ambiance ne déplaisait pas a Takeshi. En effet, le jeune homme aimait cette sensation de grandeur qui flattait son égo et lui rappelé sa supériorité sur de nombreuse personne. Assit dans le bus qui le menait vers sa nouvelle écoles, il regardait les gens marché comme des ombres, les immeubles défiler comme s’il fuyait quelque chose. Le jeune homme lui avançait, oui il avançait vers une nouvelle vie et vers sa vengeance…
Je ne vais pas vous expliquer dans sa totalité la vie du jeune Mori, car je pense que cela ne lui plairait pas, et pour cause, il s’agit d’un jeune homme parlant difficilement de lui, sa vie ne concerne que lui et il s’étend que très rarement sur son passé et sur ce qu’il a connu.
Le bus s’arrêta laissant monter un groupe de jeunes filles qui rigolaient et piaillaient comme pourraient le faire des poules ou autres animaux gloussant. Takeshi, leva un œil sombre vers cette petite troupe et poussa un léger soupir et se replongea dans la contemplation du paysage urbain. Le moteur recommença à gronder et le bus reparti, prochaine arrêt : Le lycée de Kobe

Le reste du trajet passa relativement vite, malgré le bruit incessant qu’avaient produit les jeunes filles, d’ailleurs à peine le bus s’arrêta que ce petit groupe ce précipita dehors. Takeshi lui ne se pressa pas, après tout qu’il soit le premier ou le dernier hors du bus sa ne changerais pas sa vie, ni ces plans. Attrapant son sac il descendit enfin du bus et se tourna vers le bâtiment principal, il lui sembla plus important que tout les établissements qu’il avait connu, et trouver une seul personne la dedans n’allait surement pas être une chose facile mais tout de même plus que de retrouver une personne dans le pays…
Il observa quelque temps le bâtiment, balança son sac sur ces épaules et d’une démarche fière se dirigea vers l’entrée, il lui fallait se rentre dans un premier lieu au secrétariat pour finir son inscription et voir ou il serait logé.

Il suffit d’une minute au jeune homme pour traverser le parking, puis une fois rentré dans le bâtiment, il se dirigeât vers l’accueil, et demanda:


Excusez-moi, par ou je dois aller pour trouver le secrétariat ? Sa voix était grave et sensuelle, mais également sous-poudré un léger ton mystérieux qui rendait le jeune homme encore plus séduisant qu’il ne l’était.

La femme à qui il venait de s’adresser lui désigna un couloir avant de porter de nouveau son attention sur un ordinateur posé devant elle. Takeshi ne prit pas la peine de remercier la femme, après tout cela n’aurait probablement servit a rien, il jeta néanmoins un dernier coup d’œil a celle-ci avant de s’éloigner dans la direction qu’elle lui avait indiquée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Ven 30 Oct 2009 - 16:18

Reimi traversa l'allée centrale du bus tel un fantôme. Tous les regards s'étaient retournés à son entrée tant la jeune fille dégageait une aura mystérieuse. Il fallait dire aussi que son accoutrement ne la laissait pas passer inaperçu. Sa grande robe noire dans un pur style gothic-lolita, son étrange maquillage et sa coiffure peu commune offraient à l'adolescente une silhouette à la fois séduisante et antipathique.

Reimi ne se s'occupa ni des regards ni des messes-basses et se dirigea directement vers le fond du bus. Elle prit place, sele, sur l'une des banquettes vides, prenant le soin auparavant de ranger son sac contenant ses vêtements sur le porte bagage, et surtout de bien caller son étui à guitare entre deux sièges. Elle posa son sac d'école à ses pieds, puis tourna la tête vers l'extérieur.

Le bus repris sa course, prenant au passage une bande de gamines pialleuses, et arriva finalement devant le lycée.
Reimi laissa d'abord descendre tout le monde, avant de quitter le bus à son tour.

Reimi se dirigea vers le grand bâtiment qui se trouvait devant elle, mais hésita avant d'entrée à l'intérieur. Elle se retrouva assaillit par une certaine appréhension, ses démons d'un passé encore trop proche lui revenant subitement en mémoire.
L'adolescente se sentait comme paralysée, incapable de poser sa main sur la poignée de la grande porte vitrée qui se trouvait devant elle. Il lui fallait pourtant se rendre au secrétariat afin d'achever son inscription à la Kobe High School.

Reimi ferma les yeux et souffla un grand coup. Cela suffit à la calmer et à trouver la force d'ouvrir la porte. Elle entra ainsi dans le bâtiment et se dirigea vers l'accueil, les yeux rivés au sol. C'est à ce moment précis qu'elle heurta quelque chose, où plutôt quelqu'un. Le choc fut assez rude et elle se retrouva projeter par terre.

"Aïe ! Aïe ! Aïe !"


(HRP : Mon personnage vient d'entrée dans le tiens, Takeshi. Le choc l'a donc projeter par terre. J'ai trouvé que c'était une bonne façon de les faire se rencontrer. Si ça ne te convient pas, je rectifierais. ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Dim 1 Nov 2009 - 11:46

Chelsea soupira pour la mille et unième fois depuis qu’ils s’étaient mis en route pour le pensionnat de la Kobe High School. Ses parents avaient insisté pour l’y conduire avec la voiture familiale, officiellement pour ne pas la tracasser en plus avec les horaires des trains et des bus, officieusement pour qu’elle ne fugue pas au lieu d’aller dans son nouveau lycée. Pendant toutes les heures qui la rapprochaient de l’école, elle n’avait pas décroché un mot malgré les tentatives répétées de ses parents d’établir la communication. Chelsea fulminait sur la banquette arrière, donnant des coups de pieds dans le siège de sa mère qui ne tarda pas à élever la voix. L’adolescente fit pareil et cela dégénéra en dispute générale, si bien qu’à la fin, tout le monde était fâché après tout le monde.

Une fois arrivés sur place, ils grommelèrent chacun quelques mots et Chelsea descendit de la voiture pendant que son père sortait ses bagages du coffre. Une ou deux engueulades plus tard, la jeune fille se saisit de ses sacs et jeta à ses parents que ce n’était pas la peine de l’accompagner plus loin, qu’elle n’était plus une gamine et qu’elle saurait se débrouiller seule dans cette prison où ils l’envoyaient sans cœur. Mickael et Mary avaient les larmes aux yeux mais ils savaient qu’ils n’avaient plus le choix. Ils suivirent leur fille du regard jusqu’à ce qu’elle pénètre dans l’établissement, se regardèrent quelques moments pour s’apporter un peu de réconfort, s’enserrèrent rapidement et remontèrent en voiture. Le moteur toussota puis l’engin se remit en route et disparut à l’horizon.

Adossée à la porte d’entrée, Chelsea ferma un instant les yeux et respira à fond pour se calmer. Il ne manquerait plus qu’elle hausse le ton contre l’administration dès le premier jour! Lorsqu’elle rouvrit ses paupières, découvrant ainsi un regard vert émeraude, elle aperçut une autre fille avec des sacs et entreprit de la suivre plutôt que de demander la direction à quelqu’un. Elle avait sa fierté à préserver! Reprenant les siens en main, elle marcha d’un pas lent mais régulier derrière la gothique-lolita et s’arrêta lorsque cette dernière percuta un garçon.

( Pathétique…) pensa-t-elle, prenant beaucoup sur elle pour ne pas dire tout haut ce qu’elle pensait tout bas.

Ce ne serait en effet pas très malin de se faire des ennemis à peine un pied dans l’établissement. Elle attendit plantée là au milieu du couloir, ne sachant pas où aller maintenant que son « guide » était étalé par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Lun 2 Nov 2009 - 16:12

Takeshi, ou comme aimait l’appelé sa mère venait de quitter la jeune femme de l’accueil qui ne semblait pas beaucoup plus âgé que lui et ce dirigé dans la direction qu’elle lui avait indiqué. Enfin quand je dis quitter, je parle peut être un peu vite, car à peine eut-il le temps de faire un pas, que quelque chose le heurta. La chose qui lui rentra dedans n’arriva pas assez fort pour le faire tomber cependant elle réussit tout me même a lui faire lâcher son sac sous l’effet de la surprise.
Le jeune homme aux yeux vers foncé se retourna pour voir quoi ou qui lui était rentré dedans, seulement il ne vit personne, légèrement étonner, il baissa les yeux pour vers son sac, et découvrit alors une jeune fille assise par terre. Tak ce retint de rire, et récupéra son sac qui était posé sur la jeune fille, le posa juste à coté et lissa sa chemise. Il observa la jeune fille d’un regard neutre tout en se demandant comment elle avait fait pour ce retrouver par terre alors qu’elle n’était pas arrivé si fort que sa. M’as fois peut être n’avait-elle aucun équilibre ou, vu que la robe noire qu’elle portait semblait longue, elle avait simplement marché dessus.
La jeune fille finit par ce relever tout en regardant Tak, qui faut le dire était plutôt joli garçon. N’ayant rien à dire a cette jeune personne, et n’y trouvant pas d’intérêt, il récupéra son sac et reprit le chemin qu’il avait commencé.

Ce n’était pas vraiment facile de discuter avec Tak ou du moins de faire sa connaissance, car il pouvait ce montrer très froid avec les gens. Surement encore la faute de son disons complexe de supériorité bien que lui ne voyait pas les choses de cette manière. Non il était tout simplement intellectuellement supérieur à la plus part des gens qui pouvais croiser son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Jeu 5 Nov 2009 - 20:13

C'était donc un garçon, plutôt mignon d'ailleurs, qui l'avait heurté ?
Reimi se releva et épousseta sa robe pour en retirer la poussière. Le garçon de son côté ne sembla même pas la voir et repris sa route comme si de rien n'était. Qu'en voilà donc de drôle de manière ! Sa maman ne lui avait pas enseignée la politesse à celui-là ?
Reimi laissa le toutefois partir sans rien dire, se contentant de le suivre du regard. C'est alors qu'elle vit qu'une autre fille la regardait. Elle paraissait physiquement quelconque, bien qu'elle possédait un regard qui n'inspirait guère confiance.

Attrapant ses sacs, elle gagna le bureau d'accueil, où elle se débarassa des dernières formalitées avant que l'on ne lui indique où se trouvait sa chambre. Elle avait hâte d'y poser ses affaires et de goûter à un peu de calme.

En reprenant le chemin qui l'avait mené jusqu'ici, elle se rendit compte que la fille au regard inquiétant se trouvant toujours là, adossée à un mur. Que pouvait-elle donc faire ?
Se sentant soudainement inquiète, Reimi dut se ressaisir pour ne pas laisser la panique la gagner. Décidement, combien de temps lui faudrait-il encore pour vaincre ses démons du passé ?
La fille paraissait perdu, même si elle ne le montrait pas réellement. Reimi se dit que c'était une occasion à saisir de faire connaissance avec quelqu'un ici. Elle s'approcha alors de l'inconnu et lui demanda, timidement :

"Heu... toi aussi t'es paumée dans cette grande école ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Sam 7 Nov 2009 - 15:29

[Comme Chelsea ne répond pas, je post. Par contre je passe a la première personne, ne vous en faite pas]

Je cherchais du regard un panneau ou autre chose pouvant m’indiquer ou se trouvait le secrétariat, et ce fut qu’au bout d’un certain nombre de pas que je tombai enfin sur une porte ou était inscrit : « secrétariat ». Enfin tomber n’est pas vraiment le mot, car en réalité j’ai plus vu la petite plaque que ce que je suis tombé dessus au sens propre.
Je tapai a la porte, et dans la seconde qui suivit une voix roque m’invita à entrer. J’ouvris la porte et…


« Bonjour. » Surpris je laissai un petit blanc avant de continuer. « Madame. » Oui vous avez bien entendus. Lorsque j’avais entendu la voix m’inviter a entrer, je ne m’étais pas préparé a voir une dame mais plutôt un homme. Bon certes cette dame avait une certaine corpulence mais de la a ce qu’elle ait une voix d’homme c’était tout de même étonnant.
Sans lever les yeux des papiers qu’elle était en train de remplir la secrétaire me rendit mon bonjour et me proposa de m’asseoir. Dans le plus grand silence, je posai mon sac sur le sol et m’assit sur une chaise se trouvant juste devant moi. Pendant encore une ou deux minutes la femme remplie des papiers puis leva enfin les yeux vers moi.


"-Que puis-je pour vous? "

-Je viens d’être transférais dans cette école, et je voudrais savoir où je vais loger, les cours que je dois suivre, et s’il vous manque des papiers.

-Bien, votre nom s’il vous plait !
Tout en disant cela, la femme c’était levé et se dirigeait maintenant vers une sorte d’armoire uniquement composé de tiroir.

-Mori, Takeshi."

La secrétaire après un moment de recherche fini par revenir avec un dossier a mon nom.

"-Alors Takeshi Mori, hum… Il me semble qu’il ne manque rien dans votre dossier ! On vous a attribué la chambre n°17 ! Ah et il me faudrait une photo d’identité pour votre carte de cantine.

-Bien sur." Je glissai l’une de mes mains dans la poche de mon blouson pour récupérer mon porte monnaies ou je me souvenais avoir laissé des photos d’identité, mais ne le trouva pas. Me disant que je l’avais peut être glissé dans une autre poche je le cherchai ailleurs mais il restait introuvable.

"-Navré, je ne trouve pas mon porte monnaies, je peux vous ramener la photo plus tard ?

-Bien sur. Et avant que vous ne partiez, voici votre emploi du temps."


Je pris le papier qu'elle me tendait et pensant que mon porte monnaies était tombé lorsque la jeune fille m’était rentrée dedans, je pris mon sac, dit au revoir à la dame et sortis dans le couloir et retourna vers l’accueil.
Je mis moins de temps à faire le chemin retour qu’allé, et quoi de plus normal puisque maintenant je connaissais le chemin. Quand j’arrivais a l’accueil la jeune fille a la robe noir qui m’avais bousculé était encore la, mais cette fois parler a une jeune fille ayant de magnifique yeux vers émeraude. Et par terre, mon porte monnaies…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Lun 9 Nov 2009 - 15:01

Lorsqu’elle vit le jeune homme récupérer son sac et s’en aller sans un regard pour la pauvre fille par terre, Chelsea arqua les sourcils, étonnée. Était-elle tombé sur un mufle ou est-ce qu’aucun japonais n’était galant? Elle haussa les épaules et soupira. Après tout, ce n’était pas son problème… si ce n’est que du coup elle avait perdu son « guide » . Elle regarda le jeune homme s’en aller. Avec son sac, il se rendait sûrement lui aussi à l’administration, mais quelque chose la retenait dans le couloir. Cette fille par terre. Allait-il vraiment la laisser là comme ça? Et si elle suivait le garçon, au fond, elle ne valait pas mieux que lui. Mais de là à l’aider à se relever… Non, elle refusait de se lier. De toute façon, les japonais parlaient tellement vite qu’elle ne comprendrait rien à ce qu’elle dirait, alors inutile de chercher à se faire des amis. Que ne donnerait-elle pas pour simplement rentrer chez elle!

La jeune fille à la robe noire se remit en route et Chelsea en fit discrètement autant. Elle la laissa pénétrer dans le bureau d’accueil la première et s’adossa contre un mur en attendant son tour, son sac posé entre ses deux pieds. Le temps semblait s’écouler au ralenti et elle sortit son dictionnaire de poche pour apprendre quelques mots de plus. Elle détestait rester sans rien faire! Heureusement, Reimi ne tarda pas à ressortir mais au lieu de s’éloigner pour regagner son dortoir, elle s’arrêta devant elle. Chelsea fit tomber son livre de surprise lorsque celle-ci lui demanda si elle était perdue elle aussi. Elle avait parlé d’une petite voix timide, ce qui avait permis à l’américaine de comprendre sans trop de mal.

 « Hummm…. Paumée oui…. Malheureusement… » répondit-elle simplement après un instant d’hésitation.

Etant face à face il aurait été difficile pour elle de l’ignorer, aussi avait-elle répondu contre toute attente.

Ses yeux émeraudes saisirent alors un mouvement sur la gauche et elle vit arriver le garçon de tout à l’heure.

 « Revoilà ton mufle, fais gaffe de ne pas retomber! » ne put-elle s’empêcher de lâcher avec ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Mar 10 Nov 2009 - 21:26

"Mon mufle ?" questionna Reimi. "Ah, tu veux parler de cet idiot derrière moi !"

Reimi pointa son pouce en direction de l'idiot en question, qui était en train de ramasser quelque chose par terre. Mufle est un terme qui lui convenat bien effectivement, mais Reimi n'accordait guère d'importance à ce genre d'individu mal élevé et à tendance prétentieuse.

"Tu as de beaux cheveux, tu es étrangère ?" demanda Reimi.

La question était un peu surfaite car il était évident que cette fille n'était pas japonaise. Elle n'avait par exemple, pas les yeux bridés et dégageait une fière allure. Ses longs cheveux ondulaient autour de ses épaules et s'achevaient en une tresse soyeuse.
Elle était bien plus grande que Reimi et devait la dépasser d'une bonne dizaine de centimètres, et malgré sa silhouette fine, elle paraissait gracile et bien proportionnée.

Reimi n'arrivait pas à dire s'il s'agissait d'une européenne, ou biend 'une américaine, mais il était évidente qu'elle portait en elle un certain charisme. Sur une scène, elle ferait sans aucun doute sensation.

En observant plus attentivement ses mains aux longs doigts fins, Reimi en conclut qu'elle devait pratiquer un instrument, probablement du piano.

"Tu es musicienne ?" lança l'adolescente d'un ton interrogateur.

Elle ne s'occupait à présent vraiment plus du tout du mufle qui se trouvait toujours derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Mar 10 Nov 2009 - 22:42

Après avoir ramassé mon porte feuille, je le glissa dans la poche de ma veste, là ou il aurait du ce trouver si la jeune fille a la robe noir ne m’était pas rentrée dedans, lorsque j’entendis un morceau de leur discutions, partie qui je dois l’avouer ne me plut guère :

"-Revoilà ton mufle, fais gaffe de ne pas retomber! »
-Mon mufle ?" "Ah, tu veux parler de cet idiot derrière moi !"


Ce fut le mot idiot qui me fut le moins agréable, pauvre petite si elle savait, j’était surement cent fois supérieur a elle, voir peut être même plus. Après tout je n’avais trouvé jusqu'à présent personne ne m’arrivant à la cheville. Vous me trouver un peu vantard, et bien tant mieux pour vous moi, je n’en ais cure. Après tout la vie est je pense suffisamment courte pour que l’on s’attarde sur ce que les gens pense de nous.
Certes une telle manière de pensée faisait que je n’avais pas un nombre d’amis excessif, mais ceux que j’avais me suffisait amplement.
Mais ce sujet à n’était pour le moment pas a l’ordre du jour, non le sujet était plutôt de savoir ce que j’allais faire, fallait t’il que je fasse comme si je n’avais pas entendu les remarques de la jeune fille ou bien que j’y réplique ? Bien qu’une partie de moi me conseiller de retourner au secrétariat donner mes photo l’autre ne put s’empêcher de me pousser au « combat » si l’on peut dire. Cette partie de moi l’emporta, et pour cause, je découvris bien en retard, que dans la voix de l’étrangère, il y avait une pointe d’ironie, mais aussi parce que la phrase que prononça la gothique me donna la possibilité d’inventer un scénario.


"-Tu as de beaux cheveux, tu es étrangère ?"

C’est donc avec une certaine élégance dans mes mouvements que je passai prés de la jeune fille a la robe noir, pour me rentre prés de l’étrangère, en un geste fluid je touchai la chevelure de cette dernière tout en m’adressant a celle qui m’était rentré dedans

-La question ne se pose même pas ! A tu vus beaucoup de fille avec une telle couleur de cheveux ? Et ondulé en plus de cela ? Non c’est sur elle n’est pas japonaise, n’y asiatique d’ailleurs. Non je parierais sur européenne ou américaine. Mais vu sont légère accent, je suis sur qu’elle vient d’un pays ou l’on parle anglais.

J’adressai un léger clin d’œil à la jeune étrangère, avant de me diriger vers celle qui m’était rentrée dedans

-Et entre nous, je pense que le plus idiot des deux, c’est celle qui ne fais pas attention ou elle va et non pas celui qui se prend des renseignements…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Jeu 12 Nov 2009 - 19:13

Un mince sourire vint étirer les lèvres de Chelsea lorsque Reimi pointa du doigt le garçon en question en le traitant d’idiot. Finalement elle avait de la ressource cette adolescente! Plus que son ton timide ne l’avait laissé présager. Puis celle-ci la complimenta sur ses cheveux et lui demanda tout aussi vite si elle était musicienne. Chelsea baissa les yeux sur ses mains et referma les poings. Elle adorait le piano, encore plus de chanter tout en s’accompagnant à l’instrument, mais leur appartement ici était tellement plus petit que leur maison aux Etats-Unis qu’ils n’avaient pu le garder. Le faire venir depuis si loin aurait aussi coûté les yeux de la tête et ses parents avaient refusé malgré l’attachement qu’elle ressentait pour le piano. Elle avait donc tout arrêté, plus rebelle que jamais.

 « Plus maintenant… » répondit-elle la voix un peu brisée par l’émotion.

Elle se rendit compte alors qu’elle avait occulté la question sur ses origines. C’était tout elle! De répondre ainsi dans le désordre ou de passer du coq à l’âne. Elle releva les yeux vers la jeune fille à la robe noire et s’apprêtait à lui répondre aimablement - eh oui les Etats-Unis étaient un des rares sujets qu’elle aimait aborder alors elle faisait un effort dans ces cas-là - mais l’ « idiot » les rejoignit et s’insinua à ses côtés avant de toucher ses cheveux. Non mais quel toupet! Pour qui se prenait-il? Elle fronça les sourcils et se tourna vers lui, prête à le rembarrer, mais de se retrouver face à face comme ça avec lui, elle flancha un peu. Il était mignon il fallait bien l’avouer et son esprit de déduction était impressionnant. Dommage que son égo semblait l’être tout autant!

 « J’ai vraiment un accent si pourri? » s’étonna-t-elle avant de saisir sa natte et de la balancer par-dessus son épaule, loin des mains de Takeshi.

Ce dernier lui fit un clin d’œil, playboy jusqu’au bout, avant de se tourner vers Reimi avec un sens de la répartie indéniable. Chelsea sentait que cela allait tourner au vinaigre mais elle restait là tout de même. Elle aimait lorsqu’il y avait de l’agitation!

 « Je me propose comme arbitre! » lança-t-elle, étonnée d’entendre son rire cristallin résonner dans le couloir, elle qui n’avait plus ri depuis des mois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Dim 15 Nov 2009 - 17:24

Reimi ne répondit même pas à la remarque déplaisante du mufle. Ce genre d'imbécile heureux, elle en avait croisée des dizaines dans sa courte vie. Ces types se croyaient tellement supérieur aux autres, qu'ils considéraient avoir droit de vie et de mort sur quiconque. C'était ce genre d'individu pathétique qui l'avait persécuté pendant tant d'années.

"Pas besoin d'arbitre" fit Reimi. "Il n'y a pas de match en cours."

La jeune gothic-lolita se saisit de la main de la gaijin et tata les doigts un par un.

"Tu as de grands doigts fins, tu es pianiste !"

Reimi était certaine de son affirmation et son instinct ne l'a trompait jamais. Avec de telles mains, il n'y avait doute que cette fille faisait ou avait fait du piano.
Reimi ne put s'empêcher de penser un instant que peut-être dans cette école elle trouverait d'autres musiciens et qu'avec eux, elle pourrait former un groupe : son groupe !

"Je suis guitariste" expliqua Reimi tout en continuant à tenir la main de l'étrangère. "Enfin, disons plutôt que je joue de la guitare mais mon véritable instrument, c'est surtout ma voix."

La gaijing avait vraiment une peau très douce.

"Je m'appelle Utsunomiya ! Quel genre de musique pratique-tu au piano ? Classique, pop, rock, jazz ou autre ? A moins que ça ne soit tout cela à la fois !"

Le mufle n'avait réellement aucune existence aux yeux de Reimi. Seule la grande étrangère aux beaux cheveux l'intéressait. Elle avait décelée en elle quelque chose de troublant, quelque chose qui l'avait irrésistiblement poussée vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: J'arrive [libre]  Mer 25 Nov 2009 - 19:40

Je n’avais aucune envie de perdre mon temps en leur présence, après tout aucune d’entre elle ne pourrais me m’aider à avancer dans mes affaires, et puis elle n’était pas très intéressante. Au moment où je contournais la gothique pour récupérer mon sac, j’entendis l’étrangère parler ainsi que la réponse de son interlocutrice. Mais ne leur prêta cependant qu’une attention superficiel, aujourd’hui je n’avais pas vraiment envie de me battre même si sa aurais était une magnifique occasion de montrer ma supériorité. Non, je préférai simplement prendre mon sac, de nouveau le mettre sur mes épaules, et partir en prenant soin toutefois, de me retourner une dernière fois vers la jeune fille aux cheveux ondulés. Je découvris alors avec quel familiarité Reimi venait de prendre les mains de cette dernière entre les siennes, comme si elle avait étaient amie depuis leur plus tendre enfance.
Tout en restant tourné vers la scène, je leva les yeux au ciel expriment ainsi a qu’elle point je trouvais ce spectacle triste, puis quitta définitivement l’accueil.
J’avais l’impression de mettre fais une ennemie aujourd’hui, mais comme toujours ceci me laisser indifférent, après tout si j’étais la c’était dans un but précis…

Je retourna au secrétariat pour donner une photo de ma petite personne, puis partie a la recherche de ma chambre pour m’y installer. La trouver ne fut pas trop compliqué, car tout était indiqués, mais quand même je restais impressionné par la grandeur des lieux…
Revenir en haut Aller en bas
 
J'arrive [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: