Partagez | 
 

 Jogging in the streets [terminéi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Jogging in the streets [terminéi]  Lun 2 Nov 2009 - 11:37

C'était un samedi matin, à sept heures et demie quand un bruit infernal et puissant provenant de l'horloge retentit dans la maison de notre jeune garçon de première année. Antonny avait passé une bonne nuit chez son père après une demande pour dormir ici un week-end tous les deux semaines afin de rester quelques jours avec son père biologique. Le futur cancerologue était très heureux de rester chez lui en compagnie de son père après une vie pendant deux semaines chez ses oncles, mais quelque chose d'autre le tracassait dans son esprit. C'était les ennuis avec certains voyous au sein de l'établissement. Ces temps là, Antonny se méfiait des personnes qu'il l'entourait, il faisait plus attention à lui.
Le jeune Pitterson de quatorze ans ouvrit ses paupières, il se leva de son lit puis il se dirigea vers la cuisine pour préparer son petit déjeuner. En arrivant à la cuisine, il vit son chien se précipiter vers lui, il se jeta sur lui et il lui lécha son visage. Cela réveilla vraiment le brillant étudiant en sciences.


«Tu m'as l'air en forme aujourd'hui dis donc. Après que j'ai fini de prendre mon petit déjeuner, de me doucher et de m'être habillé, on va faire du jogging en ville.» dit-il joyeusement en lui montrant du doigt.

Antonny se releva puis il prépara son plateau de son petit déjeuner. Il prit de la confiture étalée sur un croissant avec du chocolat chaud dans un bol. Quelques minutes plus tard, après être nourri et propre, il enfila une laisse autour du cou de son labrador, il sortit de la maison et ferma à clé la porte.

Le jeune homme observa pendant quelques secondes le paysage autour de lui. Le soleil brillait extraordinairement, le ciel était bleu et pas un seul nuage était présent à l'extérieur. Cela faisait horriblement mal aux yeux d'Antonny Pitterson, alors il enfila ses lunettes de soleil pour y voir correctement. Il se mit a trotiner sur le trotoir en compagnie de son chien.
Quelques minutes plus tard, après un petit effort, il décida de se reposer sur un banc afin de reprendre quelques forces pour continuer son petit jogging dans les rues. Le garçon s'assit sur un banc et il lit un petit livre de poche qu'il avait soigneusement mis dans la petite poche de son pantalon en attendant de reprendre son footing.


Dernière édition par Antonny Pitterson le Mar 22 Déc 2009 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mar 3 Nov 2009 - 14:33

Alors là maman, tu va le regretter, se promis Koyuki.

La jeune fille lui en voulait de l'avoir réveiller. Il était quand même 7 heures du matin ! Un samedi en plus ! Normalement, c'est vers les 9 heures minimum qu'elle se lève.
Tout sa parce que sa mère ne savait pas quoi faire de sa matinée et que, comme elle s'ennuyée, elle avait réveillé la jeune fille !
Koyuki se leva, et se rendit dans la cuisine sans adresser la parole a se mère, qui là regarder avec un aire de chien battue.


-tu ne m'auras pas comme ça, tu sais très bien que moi je suis insensible a tes petites grimace. D’ailleurs, je ne sais pas si on te la dit mais ca fait ressortir tes cernes.

Et toc. Elle n'allait surement pas laisser sa mère tranquille après se qu'elle venait de faire. Elle déjeuna rapidement, n'ayant pas très faim à cette heures là et partie dans la salle de bain. Là aussi elle se dépêcha (alors que d’habitude elle met des heures !) elle avait déjà lavé ses cheveux hier, et comme il était 7 heures du matin, elle n’avait pas voulut se maquiller. Elle s’arrêta devant la porte d’entrer et dit à sa mère :

-je sors, je vais faire une petite promenade et j'en profiterais pour acheter deux ou trois truc au super marché du coin !

Sa mère voulait de la compagnie hein ? Et bien elle n'en aurait pas ! Pour Koyuki, le sommeil et sacré ! (en faite, elle ne veut pas avoir un visage tout fatigué...).
Elle sortie donc, histoire de prendre un peu l'air. Celui-ci d’ailleurs, était doux et légèrement chaud. Elle aimer se temps là. Ou il fait ni trop chaud, ni trop froid.
Elle ne savait pas trop ou aller, alors elle décida de se promener dans la ville, histoire de la voir de plus prés, vu qu'elle avait emménagé il y a de cela peut de temps. Elle avait emporté son ipod, ainsi qu'un livre. Elle n'aimait pas particulièrement lire dehors, mais c'était toujours mieux que chez elle. Bon, elle reconnait qu'elle y était allée assé fort mais c'était pour la bonne cause. Le faux prétexte que sa mère lui avait sortie ne lui avait pas plu. Parce qu'en faite, sa mère se sentez seul depuis qu'elle était à Kobe. Bien que Koyuki le sache, elle n'a rien fait pour le changer parce que, déjà, elle veut que sa mère lui en parle et surtout, elle veut lui montrer qu'elle est indépendante. Alors voilà, maintenant, c'était sa mère qui posséder toutes les cartes en main. Elle alluma son ipod et commença à marcher.
Koyuki arriva devant une sorte de petite place. Plusieurs chemins s'offraient à elle ; elle décida de prendre celui tout a gauche. Après quelque minute, elle décida de trouver un banc pour lire son livre. Lorsqu'elle en aperçue un, elle vit qu'il était déjà occuper par un adolescent de son âge, avec son chien. Elle éteignit son ipod, et elle s’avança vers le jeune homme. Elle lui demanda :


-excuse moi, sa ne te dérange pas si je m'assoie sur se banc ?

Le garçon était plutôt pas mal, avec ses cheveux noirs et se yeux bleu pétillant. Il devait forcément être a Kobe, vu que c'est la seul école de la ville, a se qu'elle savait.

-Est ce que tu es à Kobe ?demanda elle, ayant néanmoins la certitude qu‘il affirmerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mar 3 Nov 2009 - 23:58

En attendant de reprendre des forces, notre jeune garçon de première année était en train de lire un petit livre de poche pendant que son chien Kiki essayait d'attraper une souris qui avait réussi à rentrer dans une bouche d'égout, mais la laisse l'empêchait d'attraper cette petite souris. Antonny siffla pour ordonner à son labrador d'arrêter de s'agitter et il retourna prêt de son maître.

Pendant qu'il lisait son petit livre de poche, il entendit des bruits de pas qui s'approchaient de lui. Il leva sa tête et vit une jeune adolescente du même âge que lui marcher jusqu'au banc. Elle avait des cheveux longs teints en violet, des yeux à la couleur marron noisette très clair, une peau blanche et des pomettes fines. Celle-ci devait charmer les garçons grâce à ses collier, ses boucles d'oreilles, ses bagues et surtout sa robe noire qui lui donnait un air « Rock n' roll ». Nice boy aimait bien les filles qui étaient accros à la mode pour avoir de l'élégance, de la beauté, mais le style que Koyuki avait, n'était pas ce que préférait Antonny.
Le garçon remplit de cocards rougit sur son visage, toujours à chaque fois qu'il voit une adolescente s'approcher de lui, et celle-ci lui adressa la parole :


« Excuse moi, sa ne te dérange pas si je m'assoie sur se banc ? »

Antonny lui hocha la tête, elle s'assit pour lui demanda à nouveau :

« Est-ce que tu es à Kobe ? »

La fille que Antonny venait de découvrir était donc elle aussi à Kobe High School. Pourtant, il ne l'avait jamais vu à l'intérieur de l'établissement. Le jeune intellectuel de première année le devina grâce à la raison de poser cette question qu'il avait réflechi pendant quelques secondes, mais aussi parce que Kobe High School était la seule école de cette grande ville. Qu'est-ce qu'il était très malin et intelligent ce jeune Américain quand même.

«Tu es bien à Kobe n'est-ce pas? Moi aussi je suis à Kobe. Je m'appelle Antonny Pitterson. Et toi?» dit-il gêné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mer 4 Nov 2009 - 14:51

«Tu es bien à Kobe n'est-ce pas? Moi aussi je suis à Kobe. Je m'appelle Antonny Pitterson. Et toi?» dit-il gêné.

Le jeune garçon n’était pas très alaise et Koyuki le vit tout de suite.

-Moi je suis Koyuki Shihaki, en première année. En faite, je suis arrivé il n’y a pas si longtemps. Ho ! Il est trop beau ton chien !

Elle venait de le remarquer, assis sous le banc, qui regarder la grille d’égout avec attention. Elle se pencha pour le caresser. Son poil était très doux. Il lui lécha la main lorsqu’elle voulu lui caresser la tête.

-comment il s’appelle ? Tu as de la chance d’avoir un chien ! Moi j’ai toujours voulu en avoir un mais ma mère dit qu’il ne se sentirait pas bien chez nous. Tu es sortie le promener ? Ho pardon, je dois te paraitre indiscrète ! Je suis désolé, je ne me rends pas compte quand je parle beaucoup !

Le jeune garçon avait l’air sympathique, un peu timide.

Il se ressemble tous dans cette école ! Pensa-t-elle.

Entre Miyu, Natsumi et le jeune garçon, elle ne savait que penser. Elle vit alors qu’il tenait un livre dans ses mains.

-tu lis quoi ?

Elle aussi aimer lire, contrairement a se que pourrais penser certaine personne. Elle aimait un peu tous les genres et prenait beaucoup de plaisir à lire. Mais c’était une facette de sa personnalité que peut de personne connaissait. Tous (enfin presque) s’arrêté a son apparence physique.

En même temps je ne fait rien pour les aider, sourit intérieurement Koyuki.

Lorsqu‘elle se dit sa, elle su que quelque chose lui échapper… quelque chose qui avait un rapport avec le jeune homme… ha oui ! Elle se souvenait maintenant ! Lors de son entrer a Kobe, lorsque Miyu l’avait aidé à trouver sa chambre, elle lui avait parlé d’un certain Antony pitterson…qui l’avait d’ailleurs embrassé sur la bouche…
Mais cela faisait assai longtemps qu’elle en avait parlé. Ci sa se trouve ils ne sortaient plus ensemble. A cette penser Koyuki était un peut déçue. Elle qui avait trouvé une distraction intéressante ! Mais elle n’était sur de rien. Elle décida donc d’attendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Sam 21 Nov 2009 - 21:50

« Moi je suis Koyuki Shihaki, en première année. En faite, je suis arrivé il n’y a pas si longtemps. Ho ! Il est trop beau ton chien ! » répondit-elle en regardant le labrador avec attention.

Koyuki était impressionnée du labrador qu'Antonny avait. Elle s'approcha du chien aux poils blancs, elle le caressa tendrement, puis, l'animal domestique lui lécha la main lorsqu'elle allait lui caresser la tête.
Cette jeune étudiante de première année devait adorer les animaux, surtout les chiens. Antonny, lui, aimait aussi les animaux. Il les trouvait mignons, mais certains parfois violents



-comment il s’appelle ? Tu as de la chance d’avoir un chien ! Moi j’ai toujours voulu en avoir un mais ma mère dit qu’il ne se sentirait pas bien chez nous. Tu es sortie le promener ? Ho pardon, je dois te paraitre indiscrète ! Je suis désolé, je ne me rends pas compte quand je parle beaucoup !

-Il se nomme Kiki! Disons que j'étais en train de faire un petit footing en ville et Kiki faisait sa promenade urinaire. Et ne t'en fait pas, dit ce que tu as à dire.dit-il timidement

La seule chose qu'Antonny ne se doutait pas, c'était que Koyuki était au courante de tout à propos de son arrivée à Kobe High School. Miyu avait raconté à la populaire qu'il l'avait embrassé sur la bouche lorsqu'elle faillit tomber des escaliers. L'intello ne savait pas pourquoi avait-il eu le courage d'embrasser la blondinette sur la bouche, surtout qu'il venait tout juste de la rencontrer.


-tu lis quoi ? demanda-t-elle
-Moi, je lis un livre romantique. J'adore ce genre de livres. répondit-t-il.
Et toi, tu lis quoi comme livre genre de livres?
demanda-t-il.


[désoler pour mon retard et pour la longueur de mon rp, mes professeurs m'ont donné beaucoup de devoirs.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mer 25 Nov 2009 - 15:14

[C’est pas grave sa arrive a tout le monde^^]


Moi, je lis un livre romantique. J'adore ce genre de livres. répondit-t-il.
Et toi, tu lis quoi comme livre genre de livres? demanda-t-il.

-Ho moi je lis un peu de tout, mais je préfère les romans fantastique et romantique. Je ne suis pas encore allé a la bibliothèque, et je ne sais pas trop se qu’il y a là-bas, mais je suis sur que j’y ais lu la moitié ! Rigola Koyuki. En faite, avant, quand j’avais du temps à perdre, je prenais un livre, n’importe quoi, et je le lisais.

Koyuki se souvenait très bien de cette époque. C’était bien avant…sa période de rébellion, comme elle l’appeler, et elle n’avait pas encore beaucoup d’amie. De plus, a la vue de ses anciens résultat scolaire, les profs c’était emballer et avait placé beaucoup d’espoir sur elle. Au début elle n’avait pas très bien compris pourquoi, parce que ceux-ci était correcte sans aller dans le très bien mais après, cela avait coulé comme de l’eau de source : sa classe était un nid a cancre. Et les profs espérer d’elle qu’elle les remette sur le droit chemin. Se qu’elle avait réussi avec brillo.
Une femme accompagner de sa petite fille passa devant eux. La petite fille était blonde et avait avec elle un ourson en peluche. Elle tenait la main de sa mère, qui, lorsqu’elle lui jetait des coups d’œil, la regardée tendrement. Elle aussi avant, elle avait les cheveux blonds. Je sais vous avez sans doute du mal a vous l’imaginez, mais c’est pourtant la vérité !
La jeune fille la regarda et tira sa la manche de la veste de sa mère en disant :

-regarde maman, la fille elle a les cheveux violets !
-voyons Sakura ! Se n’est pas bien de montrer les gens comme sa !
-mais regarde ! Elle est jolie ! Dit madame, c’est tes vrai cheveux ?


Yuki était resté stupéfaite. Pas parce qu’elle était vexer par les propos de la jeune fille mais par sa spontanéité et par sa pureté.

-Non Sakura, se ne son pas mes vrai cheveux. Je les ai teints. Mais il ne faut pas faire pareil, tes cheveux sont trop beaux pour que tu les abimes. D’accord miss ? Dit Koyuki en lui montrant ses cheveux.

-d’accord madame !

Sa mère adressa un sourire d’excuse et de reconnaissance a Koyuki et entraina sa fille de l’autre côté de la rue, ou elles continuèrent leur chemin.

- Si c’est pas mignon sa… dit inconsciemment Koyuki.

Elle revint à la réalité. L’intervention de la jeune fille lui avait mis du baume au cœur et l’avait apaisé. Si la matinée avait mal commencé, elle venait de prendre un nouveau tournant !

-Au faite, tu ne connaîtrais pas un Miyu Yamazaki par hasard ?

Elle lui avait dit sa du tac au tac, sens pour autant lui laisser pensée qu’elle connaissait toute l’histoire. Juste assez pour le mettre mal a l’aise et le faire marinée…

Mwéhéhéhéhé, je repars à l’attaque ! Se dit-elle.

En faite, la tout de suite, elle avait faim, et comme le but principal était de passer au supermarché du coin prendre un petit truc, elle avait pris des sous. Elle allait donc pouvoir y faire un tour avant de rentrer. Mais pas maintenant, là, elle avait envie de savoir si la petite Miyu lui avait caché des trucs sur sa vie sentimentale…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Lun 30 Nov 2009 - 20:57

« Ho moi je lis un peu de tout, mais je préfère les romans fantastique et romantique. Je ne suis pas encore allé a la bibliothèque, et je ne sais pas trop se qu’il y a là-bas, mais je suis sur que j’y ais lu la moitié ! Rigola Koyuki. En fait, avant, quand j’avais du temps à perdre, je prenais un livre, n’importe quoi, et je le lisais. » répondit-elle.

Le jeune étudiant surdoué aimait bien bouquiner des romans romantiques, c'était son genre de livres qu'il préférait lire. Dans ces romans à l'eau de rose, il adorait lorsque les personnages se séparaient à cause d'un malentendu et que tout tournait au cauchemar. Lorsqu'il lisait un roman romantique, il se sentait bien dans sa peau, il était détendu et relâché, et cela lui permettait de s'imaginer beaucoup de choses dans sa tête. Un jour, il y avait peu de temps, il avait imaginé qu'il s'était marié avec une certaine personne qui s'appelait Miyu Yamazaki, la toute première personne qu'il a rencontré lors de son arrivée au Japon.
Après que Koyuki soit remise dans la réalité, elle se tourna vers l'Américain en le regardant malicieusement, puis elle lui demanda :


« Au fait, tu ne connaîtrais pas une certaine Miyu Yamazaki par hasard ? »

Koyuki voulait absolument connaître un peu plus de détails à propos de l'arrivée surprenante du jeune homme au quotient intellectuel élevé. Celui-ci avait embrasser la blondinette lorsqu'elle l'accompagnait pour lui monter où étaient les dortoirs du lycée ainsi que son dortoir alors qu'ils venaient tout juste de se rencontrer.
Le jeune garçon de quatorze ans s'excita en entendant la jeune étudiante de première année parler de Miyu, puis il regarda discretement Koyuki pendant qu'il était en train de rougir sur son visage. Antonny avait deviné que sa camarade savait tout à propos de cette petite histoire avec la blondinette, mais il ne savait pas vraiment si c'était bien Miyu qui avait raconté ce baiser tendre.

« Comment as-tu su que j'ai embrassé Miyu lors de mon arrivée à Kobe High School ? » demanda-t-il sombrement.


Antonny Pitterson voulait à tout prix savoir comment Koyuki a t-elle su qu'il avait embrassé Miyu dans les couloirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mar 1 Déc 2009 - 18:16

[désolé pour la longueur, mais en se moment, je suis super fatigué a cause des cours et tout...]



« Comment as-tu su que j'ai embrassé Miyu lors de mon arrivée à Kobe High School ? » demanda-t-il sombrement.

- je n’ais jamais dit que tu avais embrassé Miyu le jour de ton arriver. Mais oui tu as raison je le sais. Vois tu, Miyu est…un livre ouvert que je me suis empresser de lire… pour voir si il n’y avait pas une histoire fantastique, quelque chose a se mettre sous la dent, dit elle en se rapprochant de lui. Et, je me suis demandé, si tu étais sérieux avec elle. Miyu est mon amie et je ne veux pas qu’un garçon la fasse souffrir.

Se qu’elle venait de lui dire était vrai mais en même temps pas. Elle n’en laissa rien paraitre. Elle continua de le fixé, dans les yeux espérant y trouver quelque chose. Elle ne savait pas si se qu’elle avait dit allait le toucher ou pas, mais pour être sur, elle en rajouta une couche.

- tu sais aussi comment Miyu est timide. Si, tu me disais les sentiments que tu éprouve pour elle, je pourrais alors t’aider. Sans pour autant lui dire. Mais la pousser a se déclaré parce que moi, je sais se qu’elle pense… mais je ne vois pas pourquoi je te le dirais si toi tu ne me dit rien, dit elle l’air de rien.

Elle se remémora les mots qu’elle avait dit il y a quelque instant : …si tu es sérieux avec elle. Vois-tu, Miyu est mon amie et je ne veux pas qu’elle souffre pour un garçon. Et c’était vrai. Miyu avait l’air tellement fragile, tellement…dépendante. Si mignonne qu’on ne pouvait pas s’énerver, si gentille qu’on pourrait presque en pleurer. Si elle se prenait une veste, elle ne savait pas comment aller réagir la blondinette. Mais elle allait être cassée. De l’intérieur. Sa elle le savait. Même si au fond d’elle elle savait que Antonny ne pouvais pas lui faire du mal.
Comme elle le voyait elle, ou plutôt si elle était a la place de Miyu, et si elle se prenait une veste (se qu’elle ne croyait pas), elle l’aurait pris a la légère, même si intérieurement elle serait effondrer. Mais Miyu est tellement incapable de cacher ses sentiments qu’elle ne pourrait pas faire comme Koyuki.


M’enfin, moi je pense sa, je pense rien, fit elle en souriant intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mer 2 Déc 2009 - 20:55

« Je n’ais jamais dit que tu avais embrassé Miyu le jour de ton arriver. Mais oui tu as raison je le sais. Vois tu, Miyu est…un livre ouvert que je me suis empressé de lire… pour voir s'il n’y avait pas une histoire fantastique, quelque chose a se mettre sous la dent. Et, je me suis demandé, si tu étais sérieux avec elle. Miyu est mon amie et je ne veux pas qu’un garçon la fasse souffrir. » dit-elle en se rapprochant de lui.

L'intellectuel découvrit que Koyuki savait parfaitement la petite histoire entre Antonny et Miyu et qu'elle était amie avec elle. Elle venait de lui prouver que la blondinette avait tout raconter à cette jeune étudiante, sans le dire à Antonny. Le jeune Pitterson de première année n'avait même pas parlé une seule fois de sa bagarre avec des rebelles sur le toit de l'établissement à Miyu ; il ne voulait surtout pas que Miyu le sache, car il pensait qu'elle allait être inquiète pour lui et qu'elle allait être déçue pour lui si jamais il le disait à elle. Antonny n'avait pas compris ce que Koyuki avait dit à propos de « je ne veux pas qu’un garçon la fasse souffrir ». Il ne voyait pas du tout ce qu'elle voulait dire.
Antonny regarda bizarrement à travers ses lunettes de soleil sa camarade de première année, qui elle semblait être intéressée par l'histoire romantique du garçon intelligent et de la blondinette sensible et timide. Koyuki aussi regarda le jeune garçon de quatorze ans fixement dans les yeux.


« Tu sais aussi comment Miyu est timide. Si, tu me disais les sentiments que tu éprouve pour elle, je pourrais alors t’aider. Sans pour autant lui dire. Mais la pousser a se déclaré parce que moi, je sais se qu’elle pense… mais je ne vois pas pourquoi je te le dirais si toi tu ne me dit rien » dit-elle l’air de rien.

En voulant se gratter le front, Antonny Pitterson fit tomber maladroitement ses lunettes de soleil, ce qui fit apparaître ses deux yeux aux beurres noirs. Il se pencha, il les prit puis il remit ses lunettes.

« Pardon, excuse moi. Je viens de faire tomber mes lunettes de soleil en voulant me gratte le front. » [i]dit-il timidement

Le futur cancerologue hésitait à lui dire les sentiments qu'il éprouvait pour Miyu Yamazaki, car la populaire de première année savait exactement les sentiments que Miyu avait pour lui, et Antonny voulait absolument savoir la vérité, car la blondinette lui avait jamais dit directement ses sentiments pour lui.
Le jeune homme mit ses mains dans les deux poches de son pantalon et il tira un visage serein, en analysant si c'est un piège ou pas, mais il décida de se lancer à l'action.

« D'accord! Si tu le désires. Alors je trouve que Miyu est une fille très timide et gentille. Elle soutient tout le monde y compris moi, et c'est grâce à ça que je me suis aperçu que je suis amoureux. dit-il en rougissant. « Et aussi, j'ai pas bien compris ce que t'as dit à propos de « je ne veux pas qu’un garçon la fasse souffrir ». »


Dernière édition par Antonny Pitterson le Mar 22 Déc 2009 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Ven 4 Déc 2009 - 13:47

« Pardon, excuse-moi. Je viens de faire tomber mes lunettes de soleil en voulant me gratte le front. » Dit-il timidement

La scène aurait était marrante si derrière ses lunettes, Koyuki n’avait pas vu ses yeux au beurre noir. Elle ne s’en inquiéta pas, connaissant la dignité des garçons. Il ne supporterait surement pas qu’elle s’inquiète de son état.

« D'accord ! Si tu le désires. Alors je trouve que Miyu est une fille très timide et gentille. Elle soutient tout le monde y compris moi, et c'est grâce à ça que je me suis aperçu que je suis amoureux. dit-il en rougissant. « Et aussi, je n’ai pas bien compris ce que t'as dit à propos de « je ne veux pas qu’un garçon la fasse souffrir ».

Koyuki jubilait. Sa y est ! Elle allait enfin pouvoir mettre son grain de sel dans la petite histoire de Miyu et Antonny ! Elle ne supporter pas de savoir que les deux ados s’aimaient mais n’arriver pas à se l’avouer. Mais cela allait changer…

-Rien de plus que se que je n’ai dit. Mais c’est normal que tu n’as pas compris. Avant de te donner des explication sur cette phrase, je voudrais savoir deux trois truc. Quoi que… nan. D’accord je vais te dire se que tu veux savoir. Il se trouve que Miyu ressent quelque chose pour toi. Mais je ne sais pas si c’est profond. Pour le savoir, il faudrait que je la voie. Mais pas maintenant. Donc, quand j’ai dit que je ne voulais pas qu’un garçon la face souffrir, je voulais dire que je voulais être sur que tu l’aimer pour pas que, si elle te faisait une déclaration, tu ne la jetterais pas ou un truc comme sa. Voilà.

Franchement, la elle était sur que dieu était avec elle. Un samedi, alors qu’elle se promener dehors, elle croise le fameux Antonny Pitterson de Miyu, celui là même qui l’avait embrasser et qui faisait rougir la jeune fille. Bien sûr elle savait que Miyu aimait vraiment Antonny. Elle en était même sur. Mais par précaution, elle ne l’avait pas dit entièrement. Antonny devait comprendre que, ce n’est pas en embrassant une fille le jour de sa renter que celle-ci tombe automatiquement amoureuse de lui ! Non, elle devait le jouer toute en finesse. Pour Miyu.

-bien, maintenant, je voudrais savoir : tu attends quoi d’elle ? Qu’elle se déclare ? A tu envisager de te déclarer toi ? La vois-tu ? Si oui, juste tout les deux ? Rougit-elle quand elle te voit ?

Elle avait dit sa très vite et n’était pas sur que le jeune garçon ait tout compris. Elle attendit néanmoins qu’il essaye de comprendre ou qu’il lui demande de répéter. Découvrir que la fille que l’on aime partage ses sentiments, sa fait un choc !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Dim 20 Déc 2009 - 20:58

-Rien de plus que se que je n’ai dit. Mais c’est normal que tu n’as pas compris. Avant de te donner des explications sur cette phrase, je voudrais savoir deux trois truc. Quoi que… nan. D’accord je vais te dire se que tu veux savoir. Il se trouve que Miyu ressent quelque chose pour toi. Mais je ne sais pas si c’est profond. Pour le savoir, il faudrait que je la voie. Mais pas maintenant. Donc, quand j’ai dit que je ne voulais pas qu’un garçon la face souffrir, je voulais dire que je voulais être sur que tu l’aimer pour pas que, si elle te faisait une déclaration, tu ne la jetterais pas ou un truc comme ça. Voilà.

Antonny savait parfaitement que la blondinette ressentait quelque chose pour lui, mais celui-ci ne savait pas vraiment si le sentiment de Miyu était profond. Il avait remarqué récemment que celle-ci rougissait et parlait bizzarement à chaque fois qu'elle voyait le jeune homme ingénieux, ce qui veut dire qu'elle avait peut-être des sentiments pour Antonny.

-Bien, maintenant, je voudrais savoir : tu attends quoi d’elle ? Qu’elle se déclare ? A tu envisager de te déclarer toi ? La vois-tu ? Si oui, juste tout les deux ? Rougit-elle quand elle te voit ? dit-elle rapidement

Au début, l'intello de première année n'avait pas compris toutes ces questions du premier coup. Il essaya de réflechir sur ces questions, mais il ne voyait pas pourquoi cette jeune fille voulait absolument savoir tout en détails sur cette histoire embarassante. Il regarda Koyuki à travers ses lunettes en étant gêné, en hésitant à répondre sur ce qu'elle voulait savoir, mais il prit quand même la parole avec quelques difficultés.

-Attend, attend pas si vite ! Je vais tout dire. J'ai déjà fait une petite déclaration à Miyu et elle m'a pas dit la réponse, mais cependant, on a reporté cette déclaration pour plus tard car ça fait depuis peu de temps qu'on se connaît. Tu vois ce que je veux dire ? Et j'ai remarqué aussi qu'elle rougit à chaque fois qu'elle me voit.


[désoler, un peu court. Fallait bien que je te réponde.]


Dernière édition par Antonny Pitterson le Mar 22 Déc 2009 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Lun 21 Déc 2009 - 11:52

«Attend, attend pas si vite ! Je vais tout dire. J'ai déjà fait une petite déclaration à Miyu et elle ne m’a pas dit la réponse, mais cependant, on a reporté cette déclaration pour plus tard car ça fait depuis peu de temps qu'on se connaît. Tu vois ce que je veux dire ? Et j'ai remarqué aussi qu'elle rougit à chaque fois qu'elle me voit. »

Mm... Je tourne en rond, il faut que je vois Miyu pour vraiment cerner le truc, réfléchit Koyuki.

-bon écoute, il faut que je vois Miyu, pour savoir se qu’elle en pense. Mais ne t’en fait pas je gère la situation. Je ne lui dirait pas que je t’ai vu, ni se que tu viens de me dire.

Elle se leva du banc. Elle n’avait plus faim, mais elle voulait rentrer chez elle. Elle caressa le chien d’Antony, puis elle lui dit :

-Bon j’y vais. Tache de ne pas faire de bêtise concernant Miyu. Tu la connais : si tu fais quelque chose de maladroit, elle pourrait se méprendre sur tes intentions. mais sache aussi que je ne suis sur de rien. je sais que Miyu ressent quelque chose pour toi, mais je ne sais pas a quel point. ne te fait donc pas trop d'illusion. Bonne fin de journée !

Koyuki partie dans la direction qui l ‘avait emmené sur le banc. Bizarrement, il lui fut très facile de retrouver le chemin de la maison, alors que se repérer dans l’espace n’est pas son fort. Elle n’en voulait plus a a mère : sa réaction était celle qu’une mère aimante devait avoir avec sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  Mar 22 Déc 2009 - 18:00

-bon écoute, il faut que je vois Miyu, pour savoir se qu’elle en pense. Mais ne t’en fait pas je gère la situation. Je ne lui dirait pas que je t’ai vu, ni se que tu viens de me dire. dit-elle

-D'accord, il y a intérêt que ça soit vrai ! répondit-il gêné.

Pendant que le futur cancérologue regardait son labrador en train de tourner dans tous les sens, sa camarade se leva du banc en bois et elle se dirigea vers ce chien pour lui caresser le ventre. Lorsqu'elle lui caressa le ventre, Kiki se coucha par terre et il bougea de partout pendant que Koyuki était en train de le chatouiller. Antonny sourit en voyant son chien se faire chatouiller par la jeune étudiante et celle-ci se tourna vers lui pour lui dire quelque chose.


-Bon j’y vais. Tache de ne pas faire de bêtise concernant Miyu. Tu la connais : si tu fais quelque chose de maladroit, elle pourrait se méprendre sur tes intentions. Bonne fin de journée !

Antonny hocha la tête, il fit signe d'un salut et celle-ci prit son chemin pour retourner à sa maison. Lui aussi il devait rentrer chez lui, mais en repensant à Miyu, il lui revint cette pensée de vouloir acheter un cadeau pour Miyu et Rya. Il voulait acheter un cadeau à chacun parce que Miyu l'avait sauvé de la noyade à la plage de Kobe et l'experte en arts martiaux avait réussi à le sauver d'une rebelle sur le toit pendant que l'Américain se faisait battre par celle-ci. Il avait eu cette idée pour les récompenser d'avoir eu le courage héroïque de le sauver. C'était la raison pour laquelle l'Américain avait pour acheter un cadeau chacun.
Il arrêta de penser à ses mauvais souvenirs et il se contenta de revenir dans le présent afin de ne pas être triste.
Il se leva du banc en bois, il agita la laisse de son chien pour l'avertir de le suivre et il se dirigea vers le supermarché de Kobe pour acheter les deux cadeaux de ses deux copines de l'école


Une demi-heure plus tard, le jeune étudiant de première année paya quelques yens à la caissière, il prit un sac en plastique, il mit les deux cadeaux qu'il avait achetés pour Miyu et Rya dans ce sac en plastique, il sortit du supermarché avec son labrador aux poils blancs et il prit le chemin pour rentrer chez lui. Il était très satisfait des deux cadeaux qu'il avait achetés. Il avait acheté pour la blondinette un bracelet en or marqué dessus « Miyu Yamazaki » parce qu'il s'était aperçu qu'elle portait souvent des bracelets en or, alors il pensait qu'elle aimait en porter, et pour Rya, il avait acheté un protège dents au cas où elle se battrait avec quelqu'un. Il espérait les revoir dans peu de temps pour les offrir à ses copines.
Un peu plus tard, il arriva devant sa maison, il ouvrit la porte et il la ferma en douceur sans faire un moindre claquement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Jogging in the streets [terminéi]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Jogging in the streets [terminéi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: