Partagez | 
 

 quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Ven 11 Déc 2009 - 23:11

Le train s'immobilise dans la gare de la ville. Les portes s'ouvre, la population en masse descend pour retrouver des proches, d'autre continue leur chemin avec pour seule compagnie une valise. Luna Kuragi en fait partie, trainant une valise à roulette derrière elle et un sac à main. Elle avance droit devant elle d'un pas vif et décidé.
La foule se presse dans la gare, se croise et se mêle, grouille et se perd. Un beau méli-mélo que la jeune femme est pressé de quitter pour retrouver le calme de l'appartement qui lui est réservé. Après 7 mois de stage et de formation, la voilà enfin reçut pour un poste stable et ce n'est pas dommage. Ce lycée venant de l'embaucher en tant que professeur de littérature semble de plus très convenable, de plus sa journée est libre et elle pourrait ainsi en profiter pour s'établir.

La ville défile depuis la fenêtre du taxi que Luna vient de prendre, une ville japonaise, grande et simple. La France loin derrière, la jeune professeur ne tarde pas à arriver devant un bâtiment, dans lequel se situe l'appartement qui lui est réservé. Toujours d'un pas décidé, la jeune femme gravit les quelque marche et se met en quête de l'appartement numéro 4. Elle sait qu'elle le partagera avec des locataires. Pas de problème pour elle tant qu'il respecte quelque critère du genre ne pas fumer dans l'appartement. Luna ayant une sainte horreur de la cigarette. Elle voulait faire bonne impression, à ces gens qui allait être ses futur collègues, il est toujours bon d'entretenir de bonne relation avec eux. Même si point de vu social, la jeune femme n'excellait pas trop.

Enfin l'appartement Numéro 4 apparut au détour d'un couloir avec porte en bois comportant le numéro 4 en chiffre dorés. Une paire de chaussure était déjà rangé devant, Luna en déduisit que il y avait déjà quelqu'un dans l'appartement et décida que pour bien commencer dans sa nouvelle vie, il fallait montrer un minimum de politesse. La professeur de littérature frappa donc à la porte et attendit. Droite, bien posé sur ses talons aiguilles, ses cheveux noirs tombant sur son visage pâle. Des pas se firent entendre de l'autre coté de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Ven 18 Déc 2009 - 8:57

    La journée se déroulait relativement bien, oui franchement, ça allait, j'avais pris un bon p'tit café et j'étais seul dans l'appartement - oui, la philosophie quand vous en faites 1h par semaine à chaque classe, c'est un miracle - mes collègues étaient parti travailler. La vieille j'avais vu mon truc la de probation, ouais, le gugusse qui vérifie que je m'intègre bien et tout, et puis ça s'était bien passé. Ainsi, j'avais glander tout le matin en m'habillant doucement. Je n'avais dans mon armoire que des costume cravate - et vu le prix que cela coûté, je préférais les rentabiliser - ainsi, pour changer, j'en mi un. Je virais la cravate et gardais tout mes vêtements ouvert, dévoilant ainsi légèrement mon torse musclé - dieu que j'étais sexe! - je faisais un tours à la salle de bain pour (une fois la douche prise) me coiffé, ou du moins essayé. Ouais ça donnait ma coupe habituel totalement bordélique. Bien, il fallait s'occuper du repas! Ayant une flemme grandissante et n'étant pas particulièrement doué pour la cuisine, je me saisis de mon portable et téléphonait :

    -Ouais, bonjours, c'est pour une commande. Des sushi, pour deux personnes. Oui, dans une heure c'est faisable?
    ...
    Ok merci, bonne journée!


    Sur ceux, je raccrochais. Ôh, vous vous dites que je suis un gros mangeur. Non, pas tant que ça, mais c'est pour ce soir au cas où, et, il faut le dire, il arrivait parfois à mes collègues de rentrer en hurlant "J'ai faiiiiimmm!!!!" alors bon, quand on peut être utile - vu le nombre de fois que j'avais fait le coup aussi -.

    L'heure du repas approchais. Miam! J'allais dans la cuisine et commençais a préparer du riz. Dans un mouvement habituel, je me saisi de mon paquet de cigarette qui reposait dans ma poche avant droite. Je me penchais en avant près de la gazinière pour allumer la dite cigarette avec le feu qui chauffait l'eau. La première bouffée était délicieuse, merveilleuse, splendide!
    Je recrachais la fumé en dessinant un rond. La première cigarette se consuma bien vite, j'en rallumais alors une autre, déjà, dans la cuisine et dans le salon, comme un léger brouillard naissait avec une odeur de tabac. Soudain, on frappa a la porte.
    Hum Sushi!!!!!
    j'avançais vers la porte, un léger sourire aux lèvres, j'enlevais le verrou, ouvrit la porte et lançais un :


    -BONJjjour.....

    Ah, non, c'était pas le livreur. Je levais donc un de mes sourcils interloqués, on aurait dit une prostitué de luxe, entendais par là qu'elle avait un air sévère diablement sexy, les cheveux foncé, la peau claire, et des talons aiguilles. Hum, je crois qu'on pouvait dire qu'elle était désirable. En y pensant, je trouvais beaucoup de jeune fille désirable. Je m'accoudais à l'encadrement de la porte, fixant Luna de mes yeux noirs, la détaillant comme l'on détaillerait un morceau de viande. Bordel, si ça se trouve c'était une tueuse envoyé m'éliminer - Décidément je me faisait beaucoup de film... - .

    Je la détaillais encore un instant - non, elle n'avait pas d'arme - avant de souffler :


    -On ne cherche ni femme de ménage, ni cuisinière, ni baby-sitteuse, ni secrétaire ou que sais-je. Donc, euh...Voilà.

    Je tirais une nouvelle latte de ma cigarette avant de l'envoyé dans l'appartement. J'avais le look typique du mec qui viens d'avoir une dur journée ou qui a fait un sale boulot. Clope, vêtement ouvert. Il me maquait plus que du sang sur moi et ça aurait été parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Ven 18 Déc 2009 - 14:06

Quand on se dit qu'il y a des gens qu'on aimerait ne pas avoir rencontré, cette phrase semble sadique mais elle s'avère malheureusement vrai dans le cas de Luna. Eh oui la porte s'était ouverte sur....Un homme....Bon a première vu tout va bien, mais c'est le seconde impression qui est moins bonne. En effet, un homme qui vient vous ouvrir la porte c'est bien beau, mais c'est la suite qui était beaucoup moins belle.

Trop exigeante la Mademoiselle ? Pas du tout, mais tout dans la manière de cet homme donnait envie à ce qu'on lui claque la porte au nez même si c'était lui qui l'avait ouvert. Pourquoi ? Et bien déjà son attitude ! Bon Luna n'était pas particulièrement exigeante là-dessus. C'est vrai, après tout elle venait s'incruster chez lui...Disons que ce qui lui plaisait moins c'était la cigarette encore fumante au coin de ses lèvres qui était indésirable !

Mais reprends toi donc ma chère Luna !! C'est vrai pour le seconde fois elle se souvint qu'elle débarquait comme sa sans prévenir donc elle ne pouvait lui en vouloir...Mais la façon avec laquelle il la détaillait n'était pas très plaisante non plus.

Elle releva la tête fixant de ses petits yeux de jais l'homme qui allait surement devenir son locataire, super ! tss tss tss, si c'était un plus un professeur il n'en donnait pas l'air ou alors il venait de faire cours à une classe particulièrement agitée pour avoir l'air aussi abattue...

Mais alors que Luna essayait de se contenir pour ne pas lui hurler qu'elle ne supportait pas la cigarette, l'homme s'arrêta soudain de la fixer pour carrément s'en débarrasser !! Oui parfaitement ! Il venait de lui dire que sa présence n'était pas désirer vu qu'il ne cherchait pas de femme de ménage ou elle ne savait quoi ! Justement, une femme de ménage serait la bienvenue, vu l'atmosphère qui régnait dans la pièce derrière lui, et qui avait bien besoins d'être aérée.

La jeune professeur se reprit, et toussota comme pour attirer l'attention de monsieur et dit d'une voix audible et claire en faisant entendre son jolie accent français:

"Hum Hum...Bonjour je suis Mademoiselle Kuragi, professeur de français et je viens d'arriver ici et on m'a attribué l'appartement numéro quatre. Donc mon cher, a moins que ma vue sois défectueuse c'est bien ici n'est-ce pas ?"

Sur ces mots elle jeta un coup d'œil par dessus l'épaule de son nouveau locataire. La jeune femme pointa son doigt sur la cigarette du monsieur et sans attendre sa réponse elle enchaina en plongeant ses yeux noir dans celui de l'homme:

Au fait puisque vous semblez habiter ici je ne supporte pas la cigarette tenez vous le pour dit...Et maintenant que je me suis présentée pourriez vous faire de même ?

Luna valise à la main, toujours droite avait l'habitude de la femme fatale qui tient à établir ses manières...Hum...Question sympathie on faisait mieux...Non Luna était nul en relation social elle le resterait point final !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Dim 20 Déc 2009 - 19:04


    ...
    ...
    Nan, sérieux, allez, où sont les caméras? Une blague? Le directeur qu'a voulu me faire une farce? Ou alors c'était une farce, ouais! Ou alors, roooh putain me dite pas que ça va être vraiment une colocataire? Bon, deux secondes.
    D'un mouvement brusque, je refermais la porte au nez de la jeune femme pour regarder sur la droite, lieu qui l'instant suivant était caché par la dite porte - bon et j'avoue, lui refermer la porte à la gueule ça me démangeait, mais je me suis retenu de lancer un "vas voir ailleurs connasses" - .

    La se dressait un tableau noir où les autres et moi mettions des notes à l'attention de nos collègues. Ce que je vis me glaça d'effroi. Je crois que si j'avais put être une peinture, j'aurais était "le cri" de munch. La, écrit à la craie, il y avait ces quelques mots "Aujourd'hui, Luna Kuragi, nouvelle colocataire, prof' de fr, soit gentil Harima!"
    Hahahahahah...PUTAIN!!! NAN! j'allais pas passer mes journées avec elle, oh putain, j'imaginais la guerre qui allait naître, les carnages de la guerre, les horreurs qui en suivrait. Il fallait que je frappe le premier et que je frappe fort.
    Je prenais une longue bouffée de ma cigarette, soupirait et ouvrait la porte, priait de toute mes force pour que la jeune femme ne soit plus la et que je me réveille de ce cauchemar, mais nan, en ouvrant la porte, elle était toujours là.
    Je tirais une nouvelle bouffée de cigarette cette fois sans prendre garde de là où je recrachais ma fumé et lançais d'un air décontracté :


    -Je suis Harima Hagi, professeur de philosophie.
    Et ici, je fais ce que je veux, qu'on se le tienne pour dit chérie...


    A ce moment la je fis volte face et continua en entrant plus profondément dans l'appartement :

    -Allez entre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Dim 20 Déc 2009 - 19:41

Vous savez ce qui est rageant ? Non mais vraiment rageant ? C'est quand vous vous retenez de faire un truc nul et que quelqu'un d'autre le fait ! Mais ce qui est encore pire c'est quand la personne se permet ensuite de revenir comme si rien n'était ! Mais avant sa Luna était restée devant la porte close, interloquer...Dans sa tête elle était déjà en train d'imaginer toute sorte de torture à infliger à ce type.

Non vraiment elle avait dît se tromper d'appartement ! Mais non le chiffre quatre était bien là en lettre doré comme pour la narguer. La professeur resserra sa main autour de la poignée de sa valise, manquant d'arracher le cuire avec ses ongles. Elle serrait ses dents pour ne pas hurler ou pour ne pas défoncer la porte à coup de pied. Ou alors mieux s'en aller...NON hors de question de partir ! Sa serait courber l'échine devant un idiot !

Un bruit de porte qui s'ouvre la tira de ses noirs pensée. Et l'homme réapparut en crachant de la fumée de sa cigarette. Là c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase ! Mais Luna qui avait avait atteint un taux élevé de rage ne dit rien et écouta le locataire se présenter. Eh oui il était malheureusement prof ! De philo en plus ! Eh bien elle avait un sujet tout près pour lui: les principes de la politesse !

Le visage de Luna était sombre, ses yeux étaient masqués par ses cheveux noirs qui lui tombait devant. Puis d'un seul coup elle releva la tête, considéra l'homme un instant en levant un sourcil. Puis d'un seul coup elle lui mit sa valise dans les mains et sans prendre le temps de se déchausser elle fila droit vers la fenêtre la plus proche pour l'ouvrir et aéré cet appartement qui sentait le renfermer.

Puis toujours en faisant claquer ses talons aiguille elle revint à grand pas vers l'homme et se place bien en face de lui le fixant directement dans les yeux. Puis d'une voix enjôleuse mais autoritaire elle annonça avec son accent français:

"Écoute mon chaton, tu fais ce que tu veux j'en m'en fiche ! Mais quand sa nuis au autres on a un minimum d'égard surtout pour ce genre de chose !

Et d'un petit mouvement de la main elle fit tomber la cigarette du professeur et l'écrasa d'un coup de talon sur le carrelage, puis reprit:

Tu tiens à mourir jeune à ton aise mais moi pas, alors respecte sa mon poussin et on pourras entretenir se meilleurs relations. Ici c'est chez toi mais dommage désormais c'est également chez moi.

Puis reprenant sa valise des mains l'homme et en s'écartant de lui, Luna promena son regard dans l'appartement. C'était assez rangé mais elle n'était pas trop maniaque.
Le tutoiement était venue tout seul, elle n'était pas à cheval sur ce genre de principe. Toujours pas déchaussé elle restait là à fixer l'homme de ses petits yeux de jais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Dim 20 Déc 2009 - 21:23


    Et la tempête frappa, je ne sais comme cela est arrivé, mais, elle me foutu une valise dans les pattes, la salope, c'était lourd sa connerie! ... Hé mais, attend, tu fais quoi la bambi? Tu crois que tu vas me donner ta valise comme ça? T'as cru quoi? Que j'étais jésus et que je m'étais taillé la barde?

    Elle me dépassa et la, oh, je dois avouer m'être arrêter quelques instant pour regarder son bassin, holalalala, pourquoi devait elle être chiante et sexy? Han? C'est quoi? une façon de m'emmerder? Han, putain de théorie de l'évolution et surtout connerie d'hormone qui faisait que j'étais a moitié obligé de me mordre les lèvres en voyant ce petit cul avancer devant moi. HA PUTAIN DE MERDE je déteste la vie de professeur.
    Je marchais derrière elle fumant a mon tour de rage, elle se mit a ouvrir les fenêtre en grand. Mais je t'emmerde! Je fume et j'intoxique les autres si je veux! Sorcière!

    Puis il y eu le "chaton", attend, c'est moi ou elle reprend le fait que je l'appel chérie? Je sais pas pourquoi, mais en faite, je l'aimais bien cette femme, j'ai du répondant, je m'écrase pas, une grande gueule, bref c'est sex les femmes qui jouent leur "dominante". Je crois que j'ai eu un léger frissons quand elle m'a viré ma cigarette, suivit d'un peu de rage, du genre la rage de vaincre, comme un duel.
    Elle se saisit de la valise et continua de me fixer avec ses yeux perçant, cruel. A ce moment là, j'ai baissé les yeux vers le sol en fixant mon mégot de cigarette et j'ai un peu sourit en passant ma langue sur mes lèvres. J'ai relevé la tête en et moins de deux pas, j'étais sûr elle, ma main saisissant fermement le col de la jeune femme. J'avais un net avantage sur elle, ma carrure - oui, 1m85 ça aide - et mon passé, la prison, ça vous forme, la vie de yakuza aussi, donc j'étais en position dominante, quoi qu'elle aurait put me faire bien mal si je la laissais faire.
    Mais revenons à nos moutons. Je l'avais saisit par le col et avait appuyé ma tête contre la sienne, mon front contre le siens, mes yeux plongés dans les siens, nos nez se frôlaient, il aurait fallu d'un geste pour que je la morde, il aurait fallu un geste pour qu'elle m'embrasse. J'avoue, la situation était tendu car je ne pouvais me niais une certains attirance physique pour cette tête de mule.
    Mais reprenons, je lâchais donc d'une voix chaude :


    -Ne recommence... Jamais... Jamais... ça...

    J'aurais peut être était un peu plus crédible si j'avais été habillé correctement et non pas débraillé, a moitié torse nue. Je ne put laisser un long silence s'installer car juste après mes paroles, la sonnerie retenti, ça devait être le repas. Pourtant, c'était là que tout allait ce jouer, je ne pouvais pas céder, je ne pouvais pas baisser les yeux - ou me laisser allez a mes instincts primaires connaissant la douleur d'une claque - . Je continuais donc :

    -Tu as faim?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Lun 21 Déc 2009 - 12:29

Les premières apparences sont-elle tout le temps trompeuses ? La solution à cette question restait floue au yeux de Luna, alors que celle-ci c'était retrouvé soulevé par l'individu parasitaire. C'était une situation....étrange...Pourtant la jeune femme n'en avait pas perdu son sang froid. Ses yeux était toujours plongés dans le regard de braise de l'homme. Mais ils étaient moins cruel et présentait une expression neutres. Cet homme...n'était peut être pas si débile. Avait-elle réveillé un démon ? Si tel était le cas alors elle jouissait d'une autosatisfaction pour elle même sans trop savoir pourquoi.

Mais l'homme n'en resta pas là et il lui demanda ne plus refaire ce geste. Ah ! Alors là sa devenait trop comique ! Pourtant la jeune femme continuait à le fixer d'un regard neutre, dépourvus de la moindre expression. C'est vrai qu'elle étrange situation...Ils étaient proche l'un de l'autre alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer. Lui en chemise la tenant par le col de sa robe noir impeccable.

Le comble fut quand la sonnerie retentit annonçant l'arrivée de quelqu'un. Franchement si une personne entrait à ce moment là elle aurait le droit de se poser une foule de question ! Parce que en plus étant donné qu'il devait faire un bon mètre 80 et que elle en faisait dix de moins...Il la soulevait en quelque sorte. Ce n'était pas très confortable mais Luna restait là toujours avec le même regard.
Finalement le professeur de philo sembla se souvenir que il y avait quelqu'un à la porte et il lui demanda comme si de rien n'était si elle avait fait faim.

Bon sa aurait été crédible si il l'avait lâchée. Mais franchement Luna n'en pouvait plus. C'était la fatigue tu voyage ou bien le fait que la circulation de son sang s'était arrêté au cou ? Néanmoins elle éclata de rire ! Oui parfaitement un rire franc ! Et tout doucement elle mit sa main sur celles de l'homme pour se dégage doucement de son étreinte.

Puis elle s'aperçut qu'elle avait lâchée involontairement sa valise qui s'était en plus ouverte.
La belle affaire ! La valise ouverte rependant sur le carrelage ses effets personnel ! En se baissant et avec des geste rapides, Luna remit tout en vrac. Et tout en se relevant et adressant un sourire à son nouveau locataire elle dit d'un ton ironique:

"Mon cher, il semblerait que quelqu'un attende à la porte. Pour ma part je n'est pas très faim je serais juste ravie si je pouvait trouve un endroie où ranger mes affaires"

Tss Tss il y a pas à dire, elle ne faisait jamais dans la normal !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]  Dim 27 Déc 2009 - 11:24

    La jeune femme se détaché de mon étreinte, tant mieux, car par tout les dieux, sont petit rire "je m'en foutisme", cet air de tête à claques, bordel, la cohabitation allait être longue.
    Je lui lâchais un regard noir pendant qu'elle ramassait ses affaires et un rictus cruel habitat mon visage de marbre quand sa voix tapa mes oreilles avec son :


    "Mon cher, il semblerait que quelqu'un attende à la porte. Pour ma part je n'ai pas très faim je serais juste ravie si je pouvait trouve un endroit où ranger mes affaires"

    Je me mit en marche vers la porte, mes pas grinçant sur le parquet quand je lançais d'une voix terrible mais un peu enfantine, un rien amusée et cruelle :

    -Il y a une poubelle dans le salon, je crois que se sera parfait pour les ranger.

    Bam, dans tes dents sorcière! Alors, tu t'y attendais pas à cette réplique! Verbe acerbe, répliques sanglantes! Youhou, je fais mon come back! Alors Luna prend garde à toi, car la je suis chaud comme la braise!
    C'est donc sur cette idée de conquérant que j'allais ouvrir la porte, d'un geste, je découvrais un jeune homme qui devais certainement faire ce job pour payer ses études. Je lui lâchais un grand sourire avec un :


    -Plus chiante qu'une femme, tu meurs...Bon, je vous doit combien?

    Il eut un léger sourire amusé en consentant et me donna le prix exacte. Je le payais alors en lui offrant un léger pourboire car je sais pas, j'étais en forme!Je refermait la porte. La scène avec le livreur avait duré très peu de temps, mais j'en avais quasiment oublié l'existence de la mégère de service et sortait une cigarette de son paquet d'une seul main - l'autre tenant mes achats - et je l'allumais avec classe et élégance. Je retournais dans le salon avec la cigarette allumé.

    Ouais, je remettais de l'huile sur le feu en somme...
    Que voulez-vous, l'esprit de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
 
quand une anti fumeuse rencontre un fumeur [pv Harima et Luna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: