Partagez | 
 

 Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Dim 3 Jan 2010 - 1:12

Chambre n°4, Enfin.

Des vêtements sec ! Vite !!!

Et la voici donc devant la porte numéro 11. Oh ? Comment ça il vous manque une partie ? Vous voulez plus ? Des détails ? Ne bougez pas. Donc…

Après midi sous la pluie, rencontre avec Kanon, prise de conscience,perte de contrôle et finalement constatation du t-shirt mouillé. Pour le moment tout va bien ?
Suite à ces événements la blonde avait retrouvé sa chére et tendre chambre et par la même occasion ses beaux habits chaud et sec ! Vous connaissez les filles et le temps qu’il leurs faut pour se changer. Associer les habits prend du temps. Les couleurs, les formes, les accessoires. Oui c’est sur, sauf que ce n’était pas le cas d’Harumi. Loin de là. Sa chemise rouge, une des jupes noirs et voilà le travaille plus qu’a se changer. Elle fut coupé avant de se déshabiller. Ses yeux s’étaient posés sur la glace. Les post-it… Elle regarda le grand nombre qui si trouvait. Plusieurs fois on y parlait d’un brun don l’identité n’a pas grand-chose de secret. Sur plusieurs on pouvait même constater son nom. Elle baissa la tête et se repris. C’est terminé ! Dans un geste brusque elle attrapa les post it. Les arrachant les uns après les autres. Les nombreux papiers finissant leurs courses dans la poubelle tour à tour. Le miroir redevenait visible, étrangement vide. Quelques secondes sans bouger, juste à constater cet étrange impression de manque. Un post-it !! Elle attrapa le bloc de petites feuilles autocollantes et y inscrit un tout nouvel objectif.

« Objectif numéro 1 : Redevenir comme avant, en mieux. »

En bas du papier, un autre phrase, « Tourner totalement la page » . Elle venait juste de renoncer pas étonnant que cela soit encore dur.Si ? Elle était humaine après tout…

Le miroir était bien mieux ainsi ! Pour le moment un seul objectif, mais jour après jour de nouveaux feraient leurs apparitions !! C’est un recommencement. Une façon de repartir a zero. Une manière d’oublier. On l’attendait dehors mince. Combien de temps cela faisait-il qu'elle trainassait dans sa chambre ainsi ?Elle se déshabilla rapidement pour ne pas faire plus attendre le jeune homme à la porte. Pas assez vite surement. La porte s’ouvrit dévoilant la jeune Harumi torse nu. Pas longtemps, une fraction de seconde, le temps que Kanon réalise ce qu’il venait de faire. Ils s’étaient retrouvés gênés tout les deux, rougissant de chaque coté de la porte. Il s’excusait mais elle savait très bien qu’il ne l’avait pas fait volontairement. Elle articula difficilement un « c’est rien » pour rassurer le jeune homme aux reflets bleu. Elle enfila la chemise qui lui avait fait défaut. Sa préféré. Maudite chemise si seulement elle l’avait mit plus tôt. Elle n’aurait pas eu à rougir de nouveau. Finalement elle avait mit pas mal de temps pour se changer. A croire que s’occuper de post-it est aussi long que d’assortir des accessoires.

Elle attrapa le réservoir portable de nourriture. Son sac. Et partie à la conquête de la chambre de Kanon. Euh il nous manque un détail là… Le numéro. Haru idiote pourquoi ne lui as-tu pas demandé ? Le coup de la porte ? Bon d’accord c’est compréhensible. Kanon n’avait pas trainé à partir après ce petit incident. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais elle avait envie d’allé le retrouver. De le revoir et d’être a ses cotés. C’était simple avec le beau modèle. Et elle n’avait pas le temps de ce poser de question. Elle n’avait pas envie de s’en poser d’ailleurs. Etre avec lui, lui convenait et sa présence était loin d’être désagréable. Ce n’est pas un stupide numéro de porte qui l’empêcherait de le revoir ! Et si elle devait faire toutes les petites plaquettes pour trouver le nom de Kanon elle le ferait ! Paroles d’Haru.
Et ce fut effectivement ce qui arriva…

Bien sur, la poisse d’Haru interféra encore dans cette splendide journée. Elle avait fait toutes les portes, toutes ou presque… Elle-même occupait la 4 mais pour un souci de logique purement illogique en y repensant il fallu qu’elle aile au bout du couloir, vous savez vers les chambres 30 au fond là bas… Pour être sur de ne louper aucunes chambres. Sauf que celle convoitée était finalement la 11.Perte de temps, une nouvelle fois.

Chambre 11 :
Kanon Nishimura
Kohana Itagaki
Miyoko Egawa

Pas de doute c'était bien ici .
Remarque avec tout le temps qu'elle avait perdu le jeune homme avait surement eut le temps de se changer. Elle frappa doucement à la porte,vérifiant que celle ci était bien fermée. On ne sait jamais, un accident est si vite arrivé... Et puis deux fois, ce serait tellement dommage.


Dernière édition par Harumi Tsada le Mer 14 Avr 2010 - 12:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Dim 3 Jan 2010 - 14:28

    Les pas du garçon étaient au début lent, et s’accéléraient un peu plus que le couloir défilait, ses joues étaient rouges et persistaient à le rester. Pourquoi cette couleur ? Tout simplement parce qu’il avait vu pendant une fraction de seconde le corps à demi-dénudé d’une demoiselle de sa connaissance. Continuant toujours à avancer, il se tapota le visage dans le but de faire s’évaporer cette teinte qui lui sied peu, un peu comme lorsqu’on secoue un tapis pour dégager la poussière qui y est. Ce n’était qu’une réaction exagérée d’un puceau sans quelconque expérience pensait-il. Et puis, ce n’était pas la première fois qu’il voyait une poitrine… Surtout que c’était déjà le cas un instant avant, et qu’elle n’avait rien de trop déroutant… Pfff ! N’importe quoi ! Le voilà que son cerveau se mettait à déconner.

    Arrivant devant la porte de sa chambre, il inséra la clé dans la serrure et la tourna, déverrouillant ainsi l’entrée où il y pénétra et la referma derrière lui. La lumière était éteinte, signifiant alors que personne ne s’y trouvait, à moins que l’une de ses colocataires ne s’amusait à jouer à cache-cache. Activité étrange, mais pourquoi pas… Il s’engouffra alors dans la pièce, balayant l’obscurité grâce à un interrupteur magique et voyant que personne ne s’y trouvait, il déboutonna directement sa chemise, l’enlevant pour ensuite la jeter par terre et se diriger vers son armoire. De ce meuble, il en tira un sweat-shirt, propre et surtout sec qu’il enfila et fit de même avec son jean. Ainsi habillé, il se tourna vers une chaise non-loin où pendait une serviette dont il se servit pour dissiper les quelques gouttelettes d’eau qui restaient coincées dans ses cheveux. Un mouvement rapide, puis il remit le linge là où il l’avait trouvé. C’était un garçon, il n’avait pas à s’éterniser pour se préparer, et il devait retrouver la jeune fille. Pour faire quoi ? Il n’en avait strictement aucune idée.

    Passant vite fait devant le miroir, il replaça correctement la mèche qui s’acharnait à rester sur son front, et se recoiffa, de quoi rester tout de même présentable. L’apparence est assez importante, surtout quand on n’a pas grand-chose en plus… Enfin si, Kanon était doté d’une intelligence poussée même s’il n’avait jamais eut la foi pour l’entraîner, une assez bonne capacité d’adaptation, mais c’était tout… Sa force physique, fallait pas compter dessus…

    L’adolescent attrapa la poignée, et ouvrit la porte d’un seul geste. Il se retrouva alors face au couloir où seulement quelques personnes y trainaient, blablatant de choses et d’autres, mais l’une d’elle interpella son regard. C’était Harumi, la connaissance qu’il venait tout juste de faire. Une blondinette, assez lunatique si on put dire. A ce contact visuel, le jeune homme avait revu, sans vraiment le vouloir, tous les passages gênants de la journée, lui redonnant alors une jolie couleur rougeâtre sur sa figure. Le nombre de fois qu’il l’avait eut, cet air embarrassé, ça le changeait plus vraiment. Détournant son visage, avant que la première année ne s’en rende compte, il respira doucement, et lui adressa un sourire éclatant une fois le moment passé.

    Une vague pensée dans le genre « Ce n’est pas très poli de laisser une damoiselle sur le pas de la porte » traversa son esprit, ce pourquoi il lui dit doucement quelques mots :

    « Tu veux rentrer peut-être ? »

    Sa main poussa doucement le bois, laissant une ouverture assez grande pour passer et apercevoir le dedans, quand il remarqua la chemise au sol, et aussitôt après la serviette mouillée sur la chaise. D’un sourire un peu gêné, il continua :

    « Tu pourrais patienter un peu ? »

    Pourquoi est-ce qu’il n’avait pas eut le réflexe de ranger un peu mieux ? Désormais il en subissait les conséquences… Rentrant à nouveau dans sa salle à coucher, il obscurcit discrètement l’accès afin que la lycéenne ne puisse voir le bordel qui s’y trouvait et ramassa les quelques objets au sol. Il plia correctement la serviette, la reposa sur le dossier, prit la chemise qu’il secoua pour ensuite la superposer au linge de toilette, et tout cela dans une rapidité fulgurante. Collectant des bande dessinées par terre près de son lit, il les empila et les rangea dans le meuble conçu à cet effet, ainsi, il lança un regard global à la pièce, ayant une pensée aux jeunes filles qui partageaient sa chambre et qui lui avaient demandé depuis quelques temps d’ordonner ce bazar. Et encore, il pourrait faire pire et restait tout de même dans les garçons les plus organisés par rapport à certains.

    Voyant que tout était à sa place, il eut un sourire et revint aux côtés de Harumi pour lui affirmer avec une tonalité désolée :

    « Voilà voilà ! Vas-y entre ! Désolé pour l’attente. » fit-il en tenant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Dim 10 Jan 2010 - 23:39

Chambre numéro 11 tout le monde descend ! Ou pas.

Applaudissons bien fort notre candidate numéro 1 qui, après avoir fait toutes les portes de chambres pour trouver la bonne à enfin réussi à découvrir la plaquette convoitée! On se passera d’applaudissements, merci. Chambre de Kanon kun, 5h32 de cette après midi pluvieuse. Une petite tête à la chevelure bleutée pointe le bout de son nez. C’est quand même super efficace, on frappe et Hop les gens sortent. Une douce image parcouru alors ce qui semblait être le cerveau d’Haru. Abra kadabra et Hophop ! Un Kanon munie de deux oreilles blanches de lapin qui fait son apparition. Avouez que cela vous laisse rêveur. Haru, tout de même… Qu’il se rassure aucune intention moqueuse derrières de telles pensées. Trop innocente notre jeune Haru… Cela lui irait pourtant si bien, de longues et fines oreilles… Bref.

Notre hôte rougis, cela surprend Haru qui n’en comprend pas la cause. Louper cette fois elle n’avait pas manqué le rose qui gagnait ses joues. Faisons comme si nous n’avions rien vu si c’est ce qu’il désire…

Si elle veut rentrer ? Non non, elle se sentait bien là dans le couloir. Les murs était pas très cossant mais agréable malgré tout! Ou pas. Ces fameuses phrases que l’on prononce purement par politesse, sont de si nombreuse fois stupides. Faut faire avec, et puis on ne va pas reprocher aux gens d’être polie. Bon on rentre ? Ah, bah non. Patientons encore. Et voila, un sourire gêné et la porte qui se referme. On réagi comment là ? Pas d’autre choix qu’attendre.

Oh que c’est jolie cette couleur bois sur la porte. Qu’elle magnifique porte, splendide vraiment. Surement façonné par un grand artiste. La la laaaa. Elle chantonne, Kanon fait vite. Son cas empire… Félicitations vous venez d’empêcher le comptage des carreaux de carrelage. Ne sois pas si désolé… Surtout quand on repense au temps qu’avait attendu le modèle devant sa porte à elle. Elle lui fit comprendre qu’il n’avait pas était très long et que ce n’était pas grave, avant d’entrer timidement dans la chambre. Une impression pour commencer ? C’est ranger ! Trop même. Quand on pense au bazar stagnant à proximité de son lit. Entre les affaires de dessin qui s’entasser par terre faute de pouvoir tenir sur le bureau trop encombré et à la nourriture qui ponctuait de part et d’autre antre d’Harumi. Bordelique elle ? A peine… C’était étrange d’ailleurs Sojiro et Sakura ne lui avaient fait encore aucune remarque. Depuis le temps… Surement étaient –ils habitués. Visiblement tout comme dans la sienne seulement trois occupants pour cinq lit. C’était bien beau d’être entré dans la chambre du Lapinou, euh je veux dire du model. Mais maintenant on fait quoi ? Ola elle nous fait quoi ? Ni une ni deux. Hop assise par terre. Pourquoi par terre ? Je ne le sais pas plus que vous. Un coup d’œil à sa montre, 5h45. Toujours l’heure du gouté ça ? Pas d’heure pour manger réfléchissez. Et c’est partie pour le grand déballage. Kanon ne serait pas contre un petit gouter non ?

Dragibus et autres sucreries entouraient bientôt la blonde. Une brioche aussi, fit son apparition. Mais qui dit brioche ? Dit Nutella ! Naturellement. Le gros pot de 75O gramme était resté dans le casier. Il faudra faire avec le petit pot de 200, enfin un peu moins car quelques cuillères en avait était soustraite…

« Kanon kun on fait le gouter !! »


Estomac sur pattes…

Elle attrapa plusieurs tartines qu’elle enduit tour à tour de la délicieuse substance. Elle faisait ça bien ! Une chose est sur avec Haru dans les parages, impossible de mourir de faim. Elle avala une des tartines préparées et en tandis une a Kanon. Quel classe notre Haru… ça se voyait même pas qu’elle avait mangé du chocolat, non vraiment. Ce n’est pas ses petites traces au coin de la bouche qui nous dirons le contraire…


Dernière édition par Harumi Tsada le Mer 14 Avr 2010 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Mer 13 Jan 2010 - 14:01

    Toujours sa main sur la poignée de la porte, le garçon la maintenait non seulement ouverte, mais invitait aussi Harumi par ce geste à entrer, un peu à la manière de ces hommes devant les hôtels qui vous accueillent le sourire aux lèvres, et avec qui on prend généralement un malin plaisir à faire des allers-retours entre l’intérieur et l’extérieur. Dommage pour eux puisque désormais, ce type de bâtiments, sont pour la plupart, équipé d’entrée automatisée, beaucoup moins amusant quand on se la prend dans la gueule… Pour le coup, il n’était assez sobrement vêtu pour jouer les majordomes, mais qu’importe, il était bien plus à l’aise ainsi. Cette dernière nia la longueur de l’attente, et entra à petit pas dans la pièce, tout cela dans une timidité débordante… C’est rarement qu’on se retrouve seul avec une personne du sexe opposé, même s’il se trouve que des cas comme ça se voyaient sans doute souvent, vu que Kobe High School se trouve être un internat, et donc que les chambres sont mixtes. Lui était seul avec deux demoiselles qu’il voyait de temps à autre, et franchement, l’ambiance n’y était pas… Non seulement elles n’étaient pas particulièrement son genre… Toutes les deux trop accros au sport pour lui…

    Suivant le pas, rendant la salle inaccessible de l’extérieur en refermant le verrou, il patienta un instant afin que la lycéenne observe les différents éléments qui meublaient cette chambre, puis il l’a vit s’asseoir par terre… Certes, c’était propre… Mais pourquoi ne pas profiter de l’un des deux lits non occupés… ? Drôle de réaction… Ne cherchant pas particulièrement à réfuter cette décision, il fit de même et prit place en face d’elle. Comme Doraemon, elle se mit à sortir on ne savait trop quoi de son sac, aux apparences presque magiques au vu de ce qu’il contenait : Quelques brioches, un pot de Nuttela, des bonbons et même une cuillère… De toute évidence pour tartiner les brioches de cette pâte de chocolat… Lorsque son attirail de super gourmande fut en totalité sorti et éparpillé sur le sol, elle s’exclama qu’il était temps de goûter. Encore une fois surpris, tout autant que cette poche à friandises qu’elle disposait dans son bagage, il ouvrit grands ses yeux, et esquissa aussi rapidement un sourire pour acquiescer de la tête, puis répondre par un enthousiaste :

    « Oui ! »

    Lui qui adorait manger, notamment le sucré, il ne pouvait rêver mieux ! Lui qui n’avait pu se remplir la panse dans le but de pouvoir tenir jusqu’au dîner ! Quelle excellente proposition ! Tout en la fixant en train d’étaler ce délicieux produit chocolaté, il espérait fortement qu’elle soit généreuse en quantité, et il fut assez servi de ce côté-là lorsqu’elle finit par lui tendre l’une d’entre elles alors qu’elle avait enfourné l’autre dans sa bouche.

    « Merci !!! » fit-il le sourire scotché au visage.

    Alors qu’il allait s’attaquer à cette pauvre tartine, il remarqua les quelques traces de l’accompagnement choisi aux coins des lèvres de la première année. Il entama d’abord la sienne et sortit un mouchoir propre de sa poche pour essuyer ces tâches disgracieuses pour une jeune fille qui se respecte. Il sortit alors d’un air amusé :

    « Alors comme ça on ne sait pas manger ? »

    Retournant le mouchoir afin de ne pas prendre le même côté, Kanon passa le linge sur sa bouche au cas où quelques miettes persisteraient à rester. Le geste terminé, il roula le papier en boule et le balança dans la poubelle avec la gestuelle d’un basketteur pro, marquant alors un panier si on pouvait le dire. Avec une mimique adorable, les yeux aussi craquants qu’un petit chiot, il se retourna et dévisagea la blondinette et la questionna :

    « Ce serait possible d’en avoir une autre, Harumi-chan ? »

    Oui, aussi glouton qu’il était, une seule tranche de brioche n’était vraiment pas suffisante pour être repus ! Bon, ce n’était qu’un goûter, mais il faut bien être un minimum satisfait au point de ne plus avoir faim ! Et puis… Ce ne serait pas de refus un verre de lait ! Dommage qu’il n’y en ait pas… Cette combinaison de laitage chocolat n’est que plaisir pour les papilles ! Le goût frais et pas trop sucré, dissipe sans annuler le suprême exquis du cacao !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Ven 12 Fév 2010 - 23:30

Repars gastronomique dans la chambre de notre chère Kanon. Au menu ? Tartine de Nutella et autres sucreries. Un vrai déferlant de calorie. Quand on aime on ne compte pas… Et Haru aimait énormément les aliments de son sac panda. Kanon avait t-il était surpris par un tel attirail ? Certain avait plus de mal que d’autre à se faire a l’idée que notre jeune blonde, aux courbes pourtant fines, n’était en réalité qu’une gourmande de première ordre. Trop gourmande peut être car le coin de sa bouche se retrouva marqué de Nutella. Bien sur elle pouvait, une nouvelle fois, compté sur la galanterie du Modèle. Qu’il était attentionné ce jeune garçon aux reflets bleutés. Sortant de sa poche un mouchoir, avec autant de prestance qu’il avalé la tartine, il effaça les quelques traces. Une remarque, un sourire. Harumi était de plus en plus alaise avec Kanon. La nourriture, qu’elle exellent moyen pour se faire de nouveau amis. Le contact passé d’autant mieux car la deuxième personne en question semblait avoir des penchant très prononcé lui aussi pour les sucreries. Deux estomac en parfaite harmonie. Scène mémorable que voulez vous.
Plongeant sa main dans la poche elle s’arrêta soudain devant le regard lumineux du troisième année.

« Bien évidemment Monsieur Kanon »

C’est donc en attrapant pas une, mais deux tartines qu’elle ressorti sa main. Quelques secondes plus tard et voila de quoi satisfaire le modèle, et la blonde, par la même occasion. Une envie la démangé depuis peu. Son carnet semblait l’appeler. Une sorte de « Vient Harumi, tu as besoin de nous » où les crayons en tous genre se seraient joint aux chants envoutant des feuilles encore vierges. Manger, dessiner. Deux grandes passions. Plusieurs secondes qu’elle observé Kanon et y voyais de merveilleux détails à croquer. Pour le dessin, bien sur. Ne voyez vous donc pas ces courbes si descriptibles et ces expression si marqué. Il n’y avait vraiment pas à dire, notre hôte était un exceptionnelle modèle.
Dégustant sa tartines avec bien moins d’entrain, elle continuer d’analyser chaque petits détails cachés. Il n’y avait vraiment que cette passion dévorante pour le dessin qui puisse la faire sortir de ses dégustations. L’appel du Nutella et si fort, cela va de sois… Elle se saisit de son bloc et de quelques crayons, histoires de faire taire enfin ces diaboliques sirènes. Besoin de dessiné, et pas n’importe quoi, ni n’importe qui. Kanon. Que celui-ci en sois honoré. Car l’unique homme ayant eut le privilège d’être croqué dans ce fabuleux carnet était ce chère Soma. Si on ne compte par le dessin de ce matin, bien entendu. Attention, deux choix. Demander, en gentille-fille-bien-élevé-même-pas timide, au modèle en question si il voulait bien qu’elle le dessine. Ou, ne pas demander son avis et entamer une série de croquis clandestin, même si être discret dans ses condition relevé de l’impossible. Bref, jouons les jeunes demoiselles polies. C’est si compliqué de nos jours d’exprimer nos intentions. Bien des procédés pour dissimuler le véritable but des choses.

« Kanon kun , ai-je droit de vous croquer ? »


Etrange comme demande non ? Pour ne pas que le modèle ne se face de mauvaise idée elle ajouta pour lui faire comprendre son attention.

« Je demande, je ne voudrais pas porter une nouvelle fois atteinte aux droits a l’image qui vous sont dut. »

Fin de phrase ironique ? A peine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Mer 17 Fév 2010 - 22:06

Petit pique-nique improvisé. Qui l’aurait cru ? Trouver un, non une addicte de la nourriture à Kobe High School, c’était assez surprenant sans pour autant être désagréable. La demande qu’il avait formulée semblait être entendue et une seconde tartine lui fut tendue, quelle jolie performance de compréhension de la demoiselle ! Tout aussi rapidement qu’elle fut à sa portée, elle était déjà engloutie avec une gourmandise… Déconcertante. Apparemment le Nuttela était l’une des quelques créations de mère nature, ou plutôt des hommes, qui rendait Kanon aussi vif que l’éclair, et pour ça, il en fallait. Se léchant les babines après l’avoir entièrement entamée, cherchant à ramasser les quelques miettes restantes de brioches ou un soupçon de cette délicieuse pâte à tartiner, il ne tarda pas à se rendre compte qu’un regard bien curieux était déposé sur lui. Ainsi il dévisagea la personne face à lui, n’ayant à attendre un peu plus pour savoir le pourquoi de cette longue observation.

Une remarque assez étonnante, une question… à double sens ? Oui, car cet adolescent n’est pas né de la dernière pluie et que cela fait bien longtemps qu’il ne peut plus être qualifié de naïf, son esprit ne fit qu’un tour divaguant vers les pensées les moins catholiques au possible, se demandant bien ce qu’il pourrait répondre à une telle interrogation, lui qui y avait à peine pensé -pour une fois. Voyant qu’elle avait été sans doute mal comprise, Harumi vint à préciser ce qu’elle désirait entendre par là et se justifia comme quoi elle ne désirait pas porter atteinte à l’image. Elle se référait à la connerie qu’il avait déballé il y a peu ? N’empêche que cette parole l’avait quelque part, un peu rassuré. Évidemment, cette petite n’avait pas la tête à sortir ce genre de chose comme ça. Retrouvant peu à peu son calme, il lui adressa un doux sourire, et acquiesça sans attendre. Après tout, qu’est-ce qu’il avait à perdre ? C’était juste ne pas bouger pendant un instant et paf, tu rends une personne de plus, heureuse sur terre.

Ainsi, se passant avec élégance la main dans les cheveux à la manière d’une star du petit grand écran, il esquissa un sourire peu modeste, affichant toutes ces dents parfaitement alignées avant de dire :

« Tu le veux comment ton Kanon-kun ? Saignant ou à point ? » finit-il en se léchant une énième fois, les dents supérieures cette fois pour ensuite éclater de rire, un rire léger et enfantin.

Ramenant ses jambes vers lui pour s’asseoir en tailleur, il se balança légèrement d’avant en arrière. Cette façon de bouger ne tarda pas à lui donner quelques mots… de crâne. A force, il avait finit par trop se reculer et cogner sa tête sur la rambarde du lit qui se tenait non loin de lui. Par un léger sursaut, il reprit sa place initiale tout en se tenant la tête et dit, le visage un peu tiré, grimaçant :

« Itaï… ça va ! Ça va ! Kanon a la tête dure ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Dim 21 Fév 2010 - 18:33

Après un bon goutté, une bonne séance de dessin ! Elle n’avait pas put résister devant des traies comme les siennes. Ayant succombé a l’appel de son carnet de croquis elle avait de ce pas demander a Kanon si il l’autorisait à le dessiné. Les choses avait était formulé de manière innocente, mais il faut croire qu’elles avaient trouvés là une oreille bien plus pervers que sage…Ah les hommes…. Voyons, pas Haru. De telle pensée dans un esprit comme le sien. Vous n’y penser pas tout de même. Si jeune et si innocente. Quel gâchis cela serait de la pervertir de la sorte. Regarder moi cette air niai, y trouvé vous la moindre once de perversité ?

Ses deux jambes regroupées prés de son torse, et son carnet posé sur celles-ci. Elle attendit la réponse de Kanon en arborant un regard enfantin et lumineux. Le même que les enfants utilisent sadiquement contre leurs parents pour les faire craqué et ainsi obtenir l’objet de leurs convoitise. C’est sournois un enfant tout de même… Incluais-je ainsi une quelconque sournoiserie de la part de la blonde ? Voila de quoi satisfaire les attentes de notre dessinatrice. Une main passée dans des cheveux bleutés, un sourire très naturel, et une réponse qui aurait fait des jalouses. Dans toute la liste de réponse qu’elle s’était imaginé, celle-ci ne figurait même pas. Bien dommage quand on voit la réaction qu’elle entraina chez Harumi, d’ailleurs visiblement similaire chez notre jeune modèle. Il était tout bonnement impossible de ne pas rire face à une telle réplique. Le petit rire souris fit même sont apparition. Impossible de le manqué celui la. Haru avait un rire plutôt particulier quand elle se mettait à rigoler de bon cœur. Certain avait hérité du bon vieux rire de cochon, bien gras, bien flippant. Mais Haru elle, avait hérité du rire souris, bien plus mignon, cela va de sois, mais tout aussi surprenant. Une sorte de petit couinement attribué habituellement aux rongeurs, qui se voyait couper entre plusieurs passages d’un rire muet. Hé bien ! Cela fessait un moment qu’elle n’avait pas rigolé ainsi. C’est fou comme cela faisait du bien. Elle se cacha derrière son carnet pour essayer dans une tentative désespérée de se calmé un peu. Piouf, reprendre son souffre dans de telle condition n’est pas chose aisé. Essuyant une petite larme au coin de l’œil elle ne tarda pas à repartir de plus belle. Ce n’est pas bien de ce moqué des gens qui ce fessait mal. Mais le fou rire de toute à l’heure influencé fortement cette réaction. C’était reparti pour cinq bonnes minutes à rigoler. C’est bon ? On s’est calmé ?

Et la étant donné que notre Haru et de nature gentille, après avoir rie de la situation, fini par s’inquiéter malgré les dires de son futur modèle. Il ne fallait pas l'abimer !!


« Ça va t’es sur ? Les lit sont fourbent ces tant ci je trouve….. »

Un mouvement de tête. Elle c’était cognée bien des fois de la même façon. Visiblement Kanon s’en sortait sans trop de dommage, une petite bosse tout au plus. Maintenant qu’elle était calme, pourquoi ne pas passé aux croquis. Après tout n’était-ce pas ce qui était prévu à la base ?
Elle attrapa une tartine, l’induit comme les précédentes de Nutella et la tandis à Kanon.

« Tu vas me trouvé sadique… Peux tu posais en tenant la tartine comme si tu allé la manger ? »

Ho ho ho, c’était vraiment sadique de demander ça a un si grand gourmand. Ne pas toucher à la précieuse nourriture qui vous parfume le nez. Il fallait avoir l’esprit tordu pour formuler une telle demande …

« Je te promet de me dépêcher, considère ce morceau de brioche comme une récompense pour avoir tenu »

Le retour des yeux de chien battu ? Faut croire.
Attrapant son critérium préféré elle se mit en place pour ne rien manqué …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Mar 23 Fév 2010 - 11:26

La réponse du garçon eut droit à une réaction… Surprenante d’Harumi qui s’élança dans un rire… Mignon ? C’était assez étrange, sans pour autant être désagréable, mais ouais, ça ressemblait à un langage rongeur. Apparemment il s’agissait de son rire… Les premières secondes qu’il l’avait entendu, il était resté muet, légèrement choqué par les sons qui sortaient de la bouche de la blondinette. Puis, le sien, de rire, avait repris de plus belle. Ce n’était pas moqueur, loin de là, juste que ça l’amusait assez. Celui qu’il émettait ressemblait plus à l’un de ceux produits par les gamins enjoués, un peu farceur. Déjà que sa voix n’était pas bien grave, et que son physique n’était pas du tout viril… C’était un peu la cerise sur le gâteau surmontée d’une montagne de chantilly et parsemée de pleins de vermicelles multicolores.

La main toujours posée sur le côté de son crâne, l’adolescent patienta, attendant les instructions de la dessinatrice en chef, impératrice de la tartine au nuttela. Elle commença tout d’abord par s’inquiéter, puis l’interroger, accusant les lits de fourberie. Quelle méchanceté que de se trouver ici, à cet endroit, à ce moment précis. A tous les coups, c’était une farce des forces obscures. Secouant vaguement sa main, comme pour signaler qu’il allait bien, il ajouta à cela :

« Oui, oui, ne t’en fais pas ! »

Ainsi, pour témoigner de sa forme, que tous ses points de vie étaient à leur maximum, il lui esquissa à nouveau un superbe sourire. Et puis, de toute façon, même s’il n’allait pas fort, il valait mieux faire comme, au risque d’attrister la petite un peu plus. Cette dernière ressortit une nouvelle tranche et la tartina de cette délicieuse pâte chocolatée, laissant croire par cette action qu’elle était destinée au ventre du japonais. Mais non ! Elle ajouta tout en la lui tendant qu’il fallait qu’il pose avec. Pour être sadique, ça s’en était ! Raah ! Cette seconde année était bien aussi vile que les lits en faite. Peut-être qu’ils étaient à sa botte ?

Un peu déçu et la mine légèrement boudeuse, Kanon l’attrapa, et l’analysant de tous côtés. La jeune fille lui promit alors que ce serait sa récompense, pour le don de son image pour l’art. En attendant, ses belles paroles ne remplissaient pas vraiment son estomac. Jetant un regard rapide à cette charmante brioche vêtue de chocolat qui lui faisait de l’œil, il s’aperçut qu’un peu de son vêtement menaçait de se scratcher au sol. Dans son esprit de justicier, secoureur de petits biscuits abandonnés et de muffins fourrés, il lécha d’une sensualité déconcertante la future coulée. Il faut dire qu’avec ses quelques années de pratique de baiser langoureux, il s’y connaissait un minimum en maîtrise langoureuse. Ne voulant pas passer pour un gros gourmand, ce qu’il était à peine, évidemment, il vint à se justifier aux yeux de la lycéenne.

« Le nuttela était en train de couler… Et il allait salir la moquette… » fit-il sur l’intonation d’un gamin qui aurait cassé le vase à plus de quatre chiffre de sa maman.

Et puis, avec un regard légèrement suppliant, il proposa une idée à sa camarade, pour améliorer l’œuvre qu’elle allait immortaliser sur papier, œuvre composée essentiellement de Kanon, et Kanon… et sa tartine. Non, il ne voulait pas aller se faire beau, toujours au sommet de sa beauté –un peu imbu de lui-même ?, mais pour sa compagne ! Ainsi, disant d’un air un peu détaché :

« Je pense que si la tartine était un peu entamée, ça rendrait mieux esthétiquement non ? »

Une manière détournée pour dire : J’ai encore faim, je peux en prendre un bout ? Un peu, mais sans plus… Enfin si. C’était qu’elle avait l’air appétissante la demoiselle. Euh… La demoiselle briochée, qu’on ne se fourvoit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Sam 13 Mar 2010 - 11:28

Haru la bordélique en action. Cela faisait quoi, même pas 30 min qu’elle était arrivée ? Pourtant le sol se trouvait recouvére de la cassie totalité de son sac. Eparpillé un peu partout, gâteau, brioche, Nutella et maintenant les affaires de dessins. Il faut bien se mettre allaise non ? Les limites de cette phrase sont bien trop dur à analyser. Installons-nous sans nous en soucier plutôt. Que notre blonde pouvait être sadique quand elle le voulait. Priver les papilles de Kanon, d’un si délicieux, d’un si doux contact, alors que ses lèvres à quelques centimètres seulement devaient si situer. C’était une pose particulière, mais cependant très prometteuse. Elle ne douté pas de la capacité de Kanon pour maintenir cette tartine, elle douté juste un peu de sa résistance devant une telle beauté.

C’est vrai après tout, rien n’y personne ne pouvait rivaliser. Les estomacs de Kanon et Haru pourraient vous le démontré, sans soucis. Elle eut comme un doute, un regrette. En y repensant n’avait-elle pas était trop « méchante » dans sa demande…C’était pas grand-chose de tenir une malheureuse tartine… Mais dans le cas de nos deux confrères de calorie c’était bien plus compliqué. Un coup d’œil au jeune garçon. Non mais non !!! Comment pourrait-elle lui refusé qu’elle que chose avec ce regard la ? C’est toi le sadique Kanon kun !!! Ne te justifie pas. Si tu savais comme elle te comprend. Trop peut être. La culpabilité commencé a la gagné. Qui n’aurait pas était tenté de revenir sur sa décision avec cette voix enfantine et si « innocente ». Ce jeune garçon avait du donné bien du fils à retordre a ses parents… « Maman je veux ça » « Non Kanon » « S’il te plaiiit. ». Le regard plein d’étoile et c’est dans la poche. C’est bien loin d’être un amateur dans le regard de chien battu. Un rival prometteur. Allé Haru, ne te laisse pas avoir, tourne la tête s’il le faut mais tu dois résister !
Il faut réfléchir à un plan de contre attaque. Dur. Elle mordilla son crayon, dans un moment de concentration extrême -du jamais vu-. Ne surtout pas sous estimer son adversaire. Le meilleur moyen ? Lui refusé clairement le droit de toucher a la tartine ! Non mais, elle ne se laisserait pas corrompre par le joli minois du jeune modèle. Mental d’acier, hyper concentré. Motivation, autopersuation. Tu peux le faire Haru ! Fight ! Non mon chère Kanon, la tartine dois rester intact, tu ne peux pas la manger. C’est comme ça j’ai décidé !!

« Je pense que si la tartine était un peu entamée, ça rendrait mieux esthétiquement non ? »

« Oui tu as raison ♥ » Réponse au tac au tac accompagné d'un sourire enjoué ...

Echec de la mission…

Elle avait craqué, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Qu’il est fort ce Kanon. A partir d’aujourd’hui je te nomme officiellement rival numéro 1 de la petite blonde. Un jour elle prendrait sa revanche et ce serait à son tour de ne pas résister au regard implorant d’Haru. Elle ajusterait sa technique devant la classe s’il le faut !! Et suivrait un entrainement intensif !! Enfin bon, pour le moment c’était elle la perdante. Dommage.

« Mais juste un bout, hein… »


Il était bien difficile de s’arrêter de manger une tartine, surtout quand elle était si parfaitement recouverte de Nutella… Bon ,et si nous dessinions maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Jeu 18 Mar 2010 - 17:52

Mwahaha ! Elle avait accepté ! Il faut dire qu’il est très difficile de refuser quand notre adorable Kanon vous demande un petit service, surtout quand celui-ci lui donne un air encore plus mignon. Ah ? Vous aussi vous l’entendez rouspéter qu’il n’est pas mignon ? Mais oui, mais oui petit Kanon ! Puis, elle ajouta qu’il ne pouvait prendre qu’un bout !

Souriant comme un enfant, il analysa soigneusement Dame Brioche, réfléchissant quelle partie croquer pour lui donner un air encore plus appétissante. Ne vous méprenez pas très chère ! Cette robe de nutella vous va comme un gant, mais vous faire perdre à peu de votre magnifique peau dorée vous rendra encore plus belle que vous ne l’êtes. Tout comme cette douce enfant du prénom de Harumi. Savez-vous que lorsqu’une demoiselle découvre l’amour, c’est à ce moment qu’elle atteint le point culminant de sa beauté ? Et oui, l’amour fait épanouir le bouton de rose en une délicate fleur aux douces pétales à la couleur écarlate. Ici, l’adolescent n’intervient malheureusement que comme transmetteur de ce message à la consonance romantique, c’est au prince charmant de se manifester pour offrir à cette jeune fille un petit baiser qui saura la réveiller comme il faut.

Lançant un regard à la blondinette, il constata amusé qu’elle l’observait intensivement, du moins, la tartine. L’enviait-elle de pouvoir se délecter de ce délicieux arôme chocolat-noisette ? Riant légèrement, il fit mine de l’amener à sa bouche et profita que la première année ait ouvert malencontreusement la bouche pour lui fourrer un coin de la tartine dans la bouche tout en souriant :

« Les dames d’abord ! » fit-il tel un gentleman britannique en souvenir à ses très lointaines racines de ce pays.

Il l’observa ensuite croquer dans le morceau et extirpa le reste pour l’amener à son visage et en conclure en rigolant :

« Jolie empreinte dentaire, Harumi-chan ! »

Oui, il s’était montré généreux sur le coup en lui laissant la bouchée, mais la tête toute surprise de la demoiselle était vraiment amusante. Ainsi, il prit la pose, jambes écartées, Dame Brioche à la main, laissant apparaître tout le charme dont il était doté, mais aussi son côté d’adorable garçon dont il ne préférait vraiment pas se vanter.

« C’est bien ainsi, mademoiselle l’artiste ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Lun 5 Avr 2010 - 21:56

Kanon, Oh Grand Kanon, spécialiste dans le regard de chien battue et dans l’art de me faire perdre mes moyens.
Tu n’es jamais à court d’idée. Parfaite adversaire dont je connais l’estomac bien mieux que l’esprit.


Non, elle ne ce moquait pas de lui en utilisant le terme de, grand Kanon. Bien sur en ces mots elle ne visait pas sa taille mais sa dextérité. Car voyez vous, Kanon est un professionnel. Faisant parti des rares capables de déstabiliser la petite blonde en un claquement de doigt. Un simple mot, une simple demande, une simple bouchée également… Oui vraiment pas grand-chose. L’expert analyse la dite brioche. Son œil habitué à la recherche du morceau parfait. Nous lui faisons confiance, nous savons qu’il se débrouillera merveilleusement bien. Sa dernière mission a était remplis sans encombre. Faire craquer Harumi, avec un regarde enfantin. La battre dans son propre domaine. Vraiment très fort ce jeune modèle. Elle l’observe, la tartine peut être un peu plus que ce monsieur d’ailleurs. Gourmande ! Tu l’envie un peu de pouvoir délivrer ce joli morceau d’une partie, sans aucun doute, en trop. Rassures toi, la brioche est loin d’être fini. Des collègues attendant sagement leurs tours dans le sachet jaune. Le meilleur format reste le format familial. Tu peux ainsi pleinement combler tes envies, et celles des autres, à l’occasion. De toute manière ce n’est pas toi qui manquerais de nourritures. Il y en a un peu partout. Casier chambre, sac. Des points de ravitaillement essentiel au bon fonctionnement de tes journées. Arrête donc de le regarder ainsi, tu vas finir par bavé… Très classe. Ne tache pas la moquette du lycée. Attention disparition de la tartine. Ou pas !

Nous n’avons pas vraiment compris ce qui c’était déroulé pendant les quelques secondes maintenant écoulés. La rapidité d’action du jeune homme aux cheveux bleu et sensationnel. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, la tartine ne c’était pas retrouvé dans la bouche de Kanon, mais dans celle d’Harumi. Celle-ci n’avait rien vu venir. Ne s’attendant pas à un tel acte, son visage s’en trouva naturellement surpris. Elle croqua finalement dans la brioche, elle n’avait pas le choix vous comprenez… Avalant le morceau sans encore trop vraiment comprendre ce qu’il lui était passé par la tête, elle resta fixe et observa par la suite ce garçon s’amusant à la voir faire des têtes plus particulières les une que les autres.

« Trop aimable mon cher Kanon. »

Maintenant qu’elle avait la bouche entièrement vide elle pouvait ce permettre d’articuler sans voir son sourire pimenté de Nutella sur les dents. Vient ensuite une remarque sur sa dentition. Presque parfaite au passage. Il y avait de quoi ! Deux ans à supporter un appareil ! Elle n’avait pas du supporté ces fils barbelés pour rien, c’était au moins ça de pris. Cet appareil, que de mauvais souvenir… Surtout quand on pense, que logiquement les bonbons sont à éviter. Logiquement effectivement.

« Merci »

Elle rigolait de cette remarque puis l’observa s’installer. Il y avait vraiment matière à dessiner.

« Oui c’est parfait ! Mais reste tout de même dans une position confortable, je ne sais pas combien de temps cela va durer. »

Elle se soucie de son confort comme c’est mignon. Son regard changea, elle aussi pouvait avoir l’air d’une professionnelle. Un peu de sérieux je vous pris. Elle ce concentre notre petite Haru. Hop, un coup de crayon, puis un autre. Pour obtenir au final une esquisse où elle allait maintenant bien plus s’appliquer. Penchant la tête légèrement sur le coté son regard posé sur les traies du modèle et non sur Kanon lui-même elle s’empressa, après avoir rangé sa tête de l’autre coté du bloc, de dessiner les point importants qu’elle avait vu. C’était plutôt amusant de voir les yeux d’Harumi changé presque brutalement de direction. Continuant les tracés elle sourit et argumenta.

« Je me dépêche ! Bientôt cette tartine sera votre. »

En parlant de la dite tartine elle venait de finir de la dessiner, sans oublier cette douce partie qui lui manquait. Encore un petit effort, plus qu’une partie des cheveux a terminé et les vêtements à compléter. C’était la première fois qu’elle s’appliqué autant pour un portrait. Terminé. Le jeune homme était reconnaissable. Bien sur, dans son style de dessin tenait plus du manga que du portrait très bien détaillé que certain son capable de faire, malgré tout on pouvait sans soucis reconnaitre le troisième année.

« Vous êtes doué mon cher Kanon »

Elle venait de renfoncer la mines de son critérium pour ranger après cela celui-ci dans sa petite trousses beige, pleine a craquer. Elle s’obstinait à ranger ses affaires dans une petite trousses, alors qu’une grande n’aurait vraiment pas était un mauvais choix. Enfin bon, certaines choses sont sentimentales…

« Tu peux la manger ça y est ! »

Délivrance ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Ven 9 Avr 2010 - 23:07

L’appel de la brioche au nutella, qui peut donc se vanter d’y avoir résister, alors que celle-ci était superbement tartinée par les mains expertes de mademoiselle Harumi ? Personne, du moins, pas Kanon ! Mais son cœur de gentleman était parvenu à diriger convenablement sa raison, offrant à la belle une bouchée de ce met succulent, imbattable même pour les cuistots détenteurs de cinq étoiles. Et oui, il s’était effectivement montré assez aimable sur le coup, le changeant pas mal de d’habitude. Le petit garçon égoïste et sadique qu’il était se serait émoussé avec le temps ? Ou bien était-ce la présence douce et amusante de la blondinette qui avait un effet étrange sur sa personnalité ? Ces quelques questions resteront sans réponse puisqu’il les oublia aussitôt et se concentra pour avoir l’air le plus irrésistible possible, même si une petite tâche le troublait. Oui, une chocolatée… Encore…

Le regard posé sur la tartine, il la vit clairement lui lancer des feintes pour qu’il continue le travail de la dessinatrice en herbe, celui qui consistait en la manger. On pouvait clairement voir que non seulement par les courbes mais par la salle manie à amener le désir, il s’agissait d’une femme. Enfin bon, ce n’était pas plus mal, au moins il pourrait la croquer sans le moindre remord… Parce qu’un homme… Erg, cette pensée l’irritait… Tiens ? Deviendrait-il fou à comparer la répugnante race humaine à la magnificence d’une brioche… ? Mais… Comment les humains pouvaient se montrer repoussant alors qu’il en était lui-même un ? Il n’y avait pas à dire… Cette dame le rendait fou !

Lançant quelques discrets coups d’œil à la jeune fille, il lui avait répondu auparavant :

« Tu n’as rien à craindre. Mon professionnalisme combattra les positions les plus ardues~ »

Mais évidemment, les fourmis qui commençaient à s’étendre sur son pied lui faisaient avouer intérieurement le contraire… Oui, ça commençait à le saouler sévèrement… Mais bon, il devait passer outre et donner l’impression qu’il maîtrisait la situation même si les insectes sur ses membres n’étaient pas de cet avis. En tout cas, la miss semblait être bien à crayonner son carnet. Ses traits donnaient l’impression d’être manipulés par un pro, alors que ce n’était qu’une première année… Qu’importe… Il fallait d’abord voir le résultat avant de s’extasier sur quelques mouvements de crayon.

Entre deux tracés de mine, Harumi vint à annoncer que la demoiselle brioche serait bientôt sienne, faisant perdre la concentration de l’adolescent, du moins, de peu. Oui, c’était à un cheveu près. Un autre aurait sans doute sourit et alors changé de position, mais non, lui était parvenu à rester stoïque, même si la tâche ne voulait pas s’envoler comme par magie…

Alors elle se déplaça de quelques centimètres dans le champ de vision du jeune homme, comprenant que l’artiste était sortie de ses pensées. Elle vint alors à lui adresser un compliment et ranger ses affaires, marquant la fin du dessin. Se libérant de cette position qui ne voudrait plus le lâcher s’il la tenait plus longtemps, il coinça la tartine dans sa bouche et s’avança vers la blondinette pour admirer le résultat. C’était… Bluffant ! Lui qui était si nul en dessin se sentait plus que pathétique. Prenant quelques bouchées de la tartine, elle qui avait tant voulu se faire manger était bien servie, il vint à l’avaler entière et tenta d’articuler quelques mots… Mais sans succès. Il se força alors à la finir entièrement, et put parler distinctement :

« WAOUW ! T’es trop forte ! On dirait presque chuis plus beau là qu’en vrai ! Enfin, ce n’est pas possible ! » fit-il tout fière pour finalement se reprendre et avouer : « Nan, je rigole ! Mais tu dessines vachement bien ! Tu m’apprendras ? » questionna-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]  Mer 14 Avr 2010 - 2:46

Et c’est ainsi de fini la courte vie de la tartine dessinée…
C’est tout pour aujourd’hui ? Il faut croire. Le mal de crane, ça rappel à l’ordre.


Ce qu’elle pouvait avoir la classe notre petite Haru quand elle dessinait ! C’était d’ailleurs le seul moment où il y avait moyen d’attirer un quelconque regard admiratif. Il faut dire que la petite blonde était plutôt du genre se ridiculiser en beauté plutôt que l’inverse. Enfin, cela aussi fait partie du personnage. Il faut bien lui accorder de temps à autre un moment pour elle. Le dessin c’était son domaine, et pour cause, elle en passait du temps à gribouillé ! Aujourd’hui elle s’était appliquée encore plus que d’habitude. C’est normale non ? Qui aimerait voir son visage défiguré sur une feuille de papier? Ce dessin allé être vu par Kanon, il fallait donc, que celui-ci lui plaise. Elle avait passé plus de temps sur ce dessin, son modèle lui en voulait-il pour cette pose prolongé ? Visiblement non. Aurait-il avoué de toute façon s’il avait eu des difficultés à tenir ainsi ? Il n’était pas de ces gens la…

Le verdict donc ? Il s’avance, avale sans la moindre pitié sa compagne de croquis. C’est la fin ma belle te voila englouti. Tu auras eu une belle vie, courte certes, mais belle malgré tout non ?? Il devait être ravi de pouvoir dégusté la tartine tant désiré. C’était l’avis d’Haru, qui se rappela le coté sadique de la chose. Vilaine Haru…. Notre modèle se penche, regarde puis réagi. Mmmm, mais encore ?? Sans tartine peut être, cela sera plus facile je crois. Ni une ni deux, tartine totalement disparu. Que tu positif ! Et surtout, quel entrain !! Le modèle semblait totalement séduit. Trop de compliment. Il lui en faut peut pour rougir tu sais ? Et hop, mode pivoine on ! Lui apprendre ?? Vraiment ? La voila encore plus gênée.

« Merci, merci beaucoup. Mais je ne suis pas si douée. Je ne sais pas si j’arriverais à t’apprendre et puis il y a beaucoup mieux que moi tu sais ?!»

Certain aurait put croire a de la fausse modestie, quand on connait vraiment bien Haru, on sait que ce n’est pas le cas. Surtout qu’elle n’avait pas l’habitude d’être ainsi flatté. Elle était vraiment très contente de recevoir de telle compliment mais c’était comme ci elle ne voulait pas s’en attiré les mérites. Elle se frotta la nuque, pour faire disparaitre la gène et une fois « calmé » elle reprit timidement.

« Si tu le veux vraiment je peux toujours essayer t’apprendre le peux que je sais … »

On accepte finalement ? Nous vous l’avons déjà dit ! On ne peut rien refuser à un frère d’estomac !! C’est pourtant simple non ?? Et puis de toute façon comme cela elle pourrait revoir Kanon. Elle s’amusait bien avec lui, de plus, savoir qu’elle n’était pas la seule à être aussi gourmande dans ce lycée la rassurait un peu. C’est pourquoi, si cette possibilité lui permettait de le revoir elle voulait bien essayer. Elle n’avait rien à perdre de toute façon. Le cours ne serrait pas pour maintenant en tout cas. Un joueur de batterie dans le crane pour le moment, et celui-ci semblait de plus en plus ce déchainer. Du hard rock, sans aucun doute. Cet effet arrivé comme une conclusion. Voilà la fin de cette journée en sa compagnie, il faut bien un jour ou l’autre qu’elle parte, même si, il est vrai qu’elle s’amusait beaucoup dans la chambre 11. L’idée de retrouver ton lit lui parait forte raisonnable, elle range donc ses affaires, éparpillées.

« Merci pour cette journée Kanon-kun, au plaisir de te revoir, et qui sait, de te donner des cours. Je regagne ma chambre j’ai encore pas mal de chose à y faire »

Tu ne parles pas de ton mal de tête. Cela ne sert a rien, tu ne souhaites pas que l’on te plaigne et puis tu n’agonise pas non plus. Tu as juste de la fièvre et bientôt des vertiges …. A part ça, tout va bien.

Fermant avec difficulté son sac panda, elle s’en saisi, pour finalement passer la porte. Un signe de main et un sourire. On se reverra confrère d’estomac !
Revenir en haut Aller en bas
 
Jolie chambre Monsieur [PV: Kanon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: