Partagez | 
 

 Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Lun 25 Jan 2010 - 21:07

[Suite de : Petite lueur solaire pour une rencontre... inopinée ? ]


C’est avec un grand sourire que l’adolescent avait proposé son numéro de portable à la brunette, après tout, ce moyen de communiquer était indispensable de nos jours. Et ce, que ce soit pour des broutilles, un petit sms quand on s’ennuie, ou encore pour demander de l’aide dans les moments plus périlleux. C’est avec un certain enthousiasme qu’elle lui répondit qu’elle le voulait bien, ne pouvant qu’être enchanté qu’elle accepte, il fit un grand sourire. Ce n’était pas la première à qui il le donnait, et son portable regorgeait encore des numéros de ces anciennes conquêtes… Dans un recoin de sa tête, il se promit de faire un petit nettoyage quand il aurait le temps… Parce que beaucoup de ses contacts ne servaient en rien, il n’était pas nécessaire qu’ils continuent à être sauvegardés. Trop de prénoms au consonance féminine…Et pour ne pas changer, elle avait ajouté qu’elle ne désirait pas l’embêter… A force ça commençait un peu à l’énerver… Bien sûr qu’elle ne l’embêtait pas, sinon il ne le proposerait pas ! A force, il allait finir par lui infliger une punition pour toutes les fois où elle s’excuserait ou dirait qu’elle dérange… Bien sûr, pas un châtiment corporel, juste une façon comme une autre de bien l’embêter… Lui sadique ? Pas le moins du monde.

Manami reprit alors la parole, ne laissant pas le garçon déclarer le fond de ses pensées, quoiqu’il ne fallait peut-être mieux pas au risque de l’effrayer… Une nouvelle des plus surprenantes suivit… C’était encore possible à notre époque ? Quelqu’un qui n’a pas de portable ?! Il avait beau ne pas avoir énormément de contacts avec qui discuter, il déprimerait sans doute s’il venait à s’en séparer… Oui, un enfant de notre société de consommation… Nan mais vraiment… Elle n’en avait pas ?!

« Hein ? Sérieux ? » s’exclama-t-il avec une intonation de surprise.

Dans le feu de l’action, il lui aurait bien passé le sien, mais comme dit précédemment, jamais il ne pourrait s’en séparer… Et il n’en avait pas de rechange… Il était vital qu’elle s’en procure un, sinon son jeu du chevalier servant prêt pour une intervention rapide tombait à l’eau… Profitant que son très cher mobile se trouve dans sa main, il tourna légèrement l’écran vers lui et lut l’heure. Il n’était pas trop tard, et ça leur donnait donc un peu le temps avant le prochain repas… Réfléchissant un instant, il hésita un moment et substitua son portable avec son portefeuille et en analysa le contenu. … Depuis quand était-il aussi vide ?! Faisant appel à sa mémoire avant de commencer à s’arracher les cheveux, il se souvint avec quelques longues secondes de réflexion que le néant se trouvait dedans depuis qu’il avait craqué et s’était offert un nouvel ordinateur portable… La poisse… Espérant grandement que ça ne serait pas le cas de son compte bancaire, il amena la jeune fille vers l’extérieur, continuant la grande traversée du désert des couloirs, il lui dit :

« On va aller t’acheter un portable ! »

Clair et net, interdiction pour elle de refuser ! Bon, il n’était pas plein aux as non plus, mais son baito pendant les vacances lui avait un peu rapporté quelques sous. Vaguant donc entre ces murs à l’allure interminable, ils finirent par sortir de ce labyrinthe sans fin et purent voir la lumière du jour, enfin, le soleil qui n’allait sans doute pas tarder à ce coucher, même si ça restait à une heure pour le moins assez tardive vu que ils étaient en été. Les deux jeunes gens, bras dessus, bras dessous, se promenèrent alors dans la ville, Kanon ayant en tête de trouver une quelconque manière de connaître les quelques chiffres qui ornaient son compte en banque. Bon, il ne croyait pas non plus en le miracle d’avoir gagné au loto, mais il serait assez plaisant de retrouver trois ou quatre zéros que la normale…

Instinctivement, il se rendit au centre commercial en étant ainsi sûr de pouvoir trouver moyen de consulter le montant de son argent et un magasin où on pourrait acheter un portable. Ne lâchant la demoiselle pour un sou, il la garda à ses côtés, affrontant ainsi la foule d’étudiants, tous venant pour la plupart de son lycée. Il put y reconnaître quelques têtes, mais rien de plus. Trouvant enfin ce qu’il voulait, il demanda à la jeune fille de patienter et s’empressa de voir la somme à laquelle s’élevait son compte. Tant que ça ! s’étonna-t-il intérieurement avec un enthousiasme qu’il avait peine à cacher. A croire qu’il avait travaillé dans night club ou quelque chose comme ça… Mais pas du tout…

Se retournant dès le nombre en tête, il effaça dans la minute ce sourire de joie qu’il avait et s’excusa :

« Mince… Moi qui t’ais amené là sans te demander ton avis, d’ailleurs, je ne t’ai pas interrogé sur la raison qui te poussait à ne pas en avoir… Faisant alors une mine attristée et désolée, il reprit : Tu n’es pas obligé d’accepter mon offre… Je me suis sans doute trop emballé. » finit-il par un rire nerveux.

Quel nul… Tout le monde ne raisonnait pas comme lui dans sa tête après tout, peut-être qu’elle n’en voulait pas, tout simplement… Le pourquoi lui était inconnu… Et puis, il n’allait pas la forcer uniquement pour qu’il puisse la joindre… Peut-être qu’au fond, c’était lui qui désirait pouvoir l’appeler quand il le voulait… Et en y réfléchissant un peu, il avait même contredit ses paroles en sortant alors qu’il avait dit plus tôt qu’ils se contenteraient du lycée… D’un petit air de chien battu, ne se rendant vraiment compte qu’il faisait cette figure, il réitéra ses dires et fit pardon de nouveau, le regard implorant…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Ven 29 Jan 2010 - 22:51

[Désolée de l'attente >< Et du post un peu étrange ><]

Elle avait assez honte d’avouer une telle chose. A cette époque, et surtout pour une fille de son âge, il était anormal de ne pas posséder ce genre d’objet. D’ailleurs, Kanon fut plus que surpris lorsqu’il apprit la nouvelle, ce qui était tout à fait normal en fait. Elle n’osait plus rien dire, trouvant que tout ce qu’elle avait déjà prononcé l’avait mis dans l’embarrât. La tête légèrement baissée depuis son aveu, elle remarqua alors qu’il avait sorti quelque chose de sa poche, qu’elle identifia comme étant un portefeuille. Fronçant légèrement les sourcils, elle se demanda ce qu’il allait faire, et eut la réponse à peine quelques secondes plus tard, lorsqu’il entreprit à nouveau de la faire courir dans les couloirs, pour aller on-ne-sait-où. Il lui dit alors qu’ils allaient acheter un portable. La seule chose qu’elle réussi à dire fut un « mais … » qui ne parvint sans doute pas jusqu’aux oreilles de Kanon. Renonçant à dire quoique ce soit, puisqu’elle sentait que cela ne servirait à rien, elle se laissa trimballer dans les couloirs, jusque dehors, pour finalement atterrir en ville. Avec de grands yeux observateurs, elle profita de chaque mètre parcouru pour regarder sa nouvelle ville. D’autres jeunes marchaient dans les rues, mais Manami ne les regardait pas vraiment ; se concentrant plutôt sur la ville en elle-même. Elle avait hâte de visiter. Mais Kanon la fit patienter quelques minutes, pendant lesquelles elle jeta un coup d’œil sur les gens se promenant dans la rue, tout en se demandant s’il y avait des élèves de sa nouvelle école parmi eux. Sans doute, puisque l’école autorisait les sorties à l’extérieur dans la journée, et jusqu’au soir.

Elle fut sortie de ses pensées par Kanon lui-même, qui venait de se retourner vers elle ; effaçant presque aussitôt le sourire qu’il affichait jusqu’à présent, puis fini par s’excuser de l’avoir menée ici sans vraiment lui demander son avis. Bon, il était vrai qu’il n’avait pas vraiment demandé son accord avant de la traîner jusqu’ici … mais en même temps, elle s’était laissée faire alors qu’elle aurait tout aussi bien pu le faire s’arrêter et faire demi-tour. Esquissant un léger sourire, elle se rapprocha un peu de lui, et attrapa sa main pour tenter de le rassurer, le tout en sentant à nouveau ses joues devenir rouges.

Mais non, ne t’excuses pas. Et puis, je t’ai suivie jusqu’ici non ?

Elle se souvint alors qu’il s’était excuse pour ne pas lui avoir demandé la raison qui faisait qu’elle n’avait pas de portable. Baissant légèrement la tête, elle chercha ses mots quelques secondes.

Je … je n’ai pas de portable parce que … parce que … parce que je n’en avais pas l’utilité.

Rouge de honte, elle se félicita quand même intérieurement. Elle aurait pu inventer n’importe quelle autre excuse du genre ‘on me l’a confisqué’ ou ‘je l’ai perdu’ … Mais nan, elle avait préféré rester honnête. De toute façon, Kanon devait bien le voir qu’elle était timide et gênée – où alors, il était temps pour lui d’aller consulter pour ses yeux – et devait donc bien se douter qu’elle n’avait pas une masse d’amis. Et dans sa situation, avoir un portable ne lui servait à rien. Du moins, avant … Puisque maintenant, Kanon semblait intéressé par le fait de lui donner son numéro ; et donc d’avoir le sien en échange. Devait-elle s’offrir un portable ? Doucement, elle releva un peu la tête vers le jeune homme devant elle, et esquissa un léger sourire.

Mais je crois que … que maintenant j’aimerais bien en avoir un.

Après tout, elle avait prévu de commencer quelque chose de nouveau dans cette école, non ? Alors dans ce cas, elle pouvait avoir un portable, en signe de nouveauté. Tandis qu’elle se demandait quel genre de portable elle pourrait bien avoir, elle fut percutée par un gamin qui courait dans la rue. La violence du choc, et sa petite carrure, fit qu'elle se retrouva à terre, sans avoir eu le temps de se raccrocher à quoique ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Dim 31 Jan 2010 - 22:34

Nan mais franchement, il aurait pu se rendre compte plus tôt qu’il n’était pas un modèle de réflexion par excellence, et ainsi éviter à Manami de se déplacer pour rien… S’excuser, c’est bien tout ce qu’il pouvait faire de plus, même si ça n’apportait pas grand-chose… Mais quel idiot ! Vraiment ! Et puis s’il se mettait à pleurer, ça serait le bouquet ! Vous avez déjà vu un homme chialer pour une telle broutille ? Ce serait indigne de sa part… Même si cette fois, quand on connaissait ses arrières pensés, on parvenait à savoir que c’était un peu une mise en scène pour solliciter le pardon de la demoiselle… Oui, il est un peu machiavélique dans son genre… Et apparemment ça avait marché… Celle-ci lui dit de ne pas le faire, et ajouta qu’elle l’avait suivit de son propre gré… Oui effectivement, elle aurait très bien pu l’empêcher d’avancer plus, après tout, sa traction n’était pas faite avec une grande force… Juste assez pour la faire se déplacer. Après tout, il n’avait pas vraiment la musculature adaptée pour la tirer plus que ça…

La demoiselle baissa ensuite son regard pour le diriger vers le sol et laissa un léger silence, tomba dans une réflexion qui restait inconnue au garçon. Elle bafouilla alors quelques mots, signalant la raison qui faisait qu’elle n’avait pas de portable. Apparemment, elle n’en trouvait pas d’utilité… C’est sûr qu’un portable sans personne au bout du fil est un peu, inintéressant… Il serait donc inutile d’en disposer d’un, après avoir dépenser une certaine somme pour l’obtenir… Au final, il put admirer ses pupilles sombres et entendre qu’elle en voulait bien un. Cette nouvelle ne pouvait que l’enchanter, le faisant sourire. Au moins, ils n’étaient pas venus là pour rien.

Quelques pas se firent entendre, tel un attroupement d'éléphants qui fonceraient sur eux. Sauf que ceux-là n'étaient pas plus hauts que trois pommes, mais semblaient disposer d'assez de force pour renverser la demoiselle qui tomba une énième fois au sol. Ne pouvant s'empêcher de rire, il lui tendit à nouveau la main, l'aidant ainsi à se relever.

« On ne tient toujours pas sur nos jambes, mademoiselle Hayashi? »

Gardant toujours sa main dans la sienne, il fit d’une voix enjouée, contrairement à l’air beaucoup plus gêné qu’il arborait plus tôt, ainsi il lui déclara tout en marchant dans une quelconque direction :

« On y va ? »

Avançant dans les différentes allées du centre, lieu qu’il ne connaissait pas particulièrement, mais il faut dire qu’il comptait assez sur sa chance légendaire… Qui n’était pas bien haute, d’ailleurs. Mais qu’importe, laissons le hasard nous emmener là où on doit aller. Une voix parvint jusqu’à eux, lançant la promotion sur un nouveau portable semblait-il :

« Mesdames et messieurs, venez profitez d’une offre extraordinaire sur le E-phone 200 ! Approchez ! approchez ! »

Kanon se laissa guidé par la phonation masculine, content qu’il soit si chanceux et se doutant aisément que la personne se trouvait, de toute évidence, devant le magasin recherché. Tenant toujours l’adolescente par la main, ils allèrent devant la boutique et arrivèrent devant un choix immense de portable. Ça ne ferait aucune doute, ils allaient en passer du temps, à rechercher le mobile adaptée à la jeune fille. Il y avait de tout, des coulissants, à clapet, de toutes les couleurs ou presque, des performants, d’autres un peu moins. Au moins, ils avaient tous la capacité de permettre la communication… Normal me direz-vous.

Voyant un semblant d’hésitation de la lycéenne, devant tel ou tel modèle, il vint à sourire et ressortit le sien, osant la questionner :

« Hum… Je sais que la question peut paraître bizarre… Mais pourquoi ne pas prendre le même que le mien ? Il est assez simple à manipuler… »

Cette proposition pouvait être considérée comme étrange puisqu’il s’agissait surtout des couples qui possédaient le même… Les joues un peu rougies, il s’était lancé dans cette demande… Allait-elle accepter ? Les personnes aux alentours devaient sûrement se méprendre sur leur relation, mais peut-être que ça évoluerait ainsi… Et puis, il n’y avait pas de quoi rougir, elle était jolie, gentille, il n’y avait pas du tout de honte à se promener à ses côtés, c’était même le contraire ! Oui, il devait en être fière d’être en une si charmante compagnie. Ainsi, pour faire disparaître ce côté gêné, il lui sourit à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Ven 5 Fév 2010 - 14:58

Elle ne l’avait pas vu venir celui là. En l’espace de quelques secondes, elle était passée de « debout en train de réfléchir » à « par terre se demandant comment elle en était arrivée là ». Non pas que celui qui l’avait percuté en ai fait exprès – du moins elle ne le pensait pas – mais elle ne s’y attendait vraiment pas. Bon, en même temps, qui s’attendrait à être percuté de la sorte sans rien faire pour l’éviter ? Quoiqu’il en soit, elle se retrouva à nouveau au sol, seconde fois depuis son arrivée dans sa nouvelle école. A croire que la gravité était plus élevée dans cette ville que partout ailleurs … Le jeune homme la fit sortir de ses pensées lorsqu’il lui tendit la main pour l’aider à se relever tout en se moquant légèrement d’elle, insinuant qu’elle ne tenait plus sur ses jambes. Ce qui semblait tout à fait plausible quand on pensait qu’elle s’était quand même vautrée deux fois au sol, et une fois dans les bras du pauvre jeune homme qui devait à présent la prendre pour une déséquilibrée – dans les deux sens du terme d’ailleurs. Il garda néanmoins sa main dans la sienne quand elle fut relevée, puis lui demanda s’ils pouvaient y aller ? Esquissant un léger sourire un peu gêné, elle ne dit rien mais le suivit quand même ; observant les lieux par la même occasion.

Beaucoup de monde se trouvait dans le centre commercial. Simples personnes faisant des courses pour remplir leur frigo ; ou adolescents en tous genres venus s’aérer entre deux cours … Un peu plus loin, un homme hurlait une promotion sur un produit qui semblait être un téléphone portable ; si bien que Kanon se dirigea vers l’origine de la voix, sans doute pour trouver le magasin. Lorsqu’ils arrivèrent dans la boutique, Manami fut assez impressionnée par sa taille déjà, mais aussi par le nombre conséquent d’objets en vente. Il y avait de tout ; différents modèles qui lui tapaient dans l’œil, des chers, des moins chers, des colorés, des sobres … Elle allait avoir du mal à choisir. Elle s’abandonna quelques secondes à la contemplation de certains modèles qu’elle aimait particulièrement, mais n’osa pas pour autant s’éloigner du jeune homme qui l’accompagnait. Elle n’avait pas tellement envie de le perdre dans le magasin, où dans le centre commercial en lui-même.

Il la fit sortir de son observation en proposant de prendre le même modèle que le sien, expliquant qu’il était simple à manipuler. Manami tourna la tête vers lui, et le regarda quelques secondes, un peu surprise par ses paroles. N’étais-ce pas les « couples » qui achetaient des portables assortis ? Le sourire qu’il abordait lui fit se poser pas mal de questions. Etait-il en train de lui demander – implicitement donc – de sortir avec lui ? De former un « couple » ? Elle se rendit compte qu’elle le scrutait - ce qui ne devait pas être très agréable pour lui s’il le remarquait d’ailleurs – et finit par baisser légèrement les yeux vers le portable qu’il tenait dans sa main. Avoir le même portable que Kanon ferait jaser les gens, non ? Deux élèves de sexes opposés, vus trainant ensemble, et ayant le même téléphone portable pouvait conduire à des rumeurs en tous genres. Mais après tout, si leurs portables étaient les mêmes, il se pouvait qu’il s’agisse uniquement d’une coïncidence, non ? Et dans ce cas, pourquoi pas ? Ils passeraient juste pour deux élèves ayant les mêmes goûts en matière de téléphonie mobile … Manami fronça les sourcils quelques secondes, essayant de réfléchir au fait d’avoir le même portable que le jeune homme, et donc de pouvoir passer pour un « couple » aux yeux des gens … Mais après tout, il était beau, semblait utile en cas de problème et serait sans doute d’une grande aide dans sa recherche de vie sociale. La jeune fille se mordit légèrement la lèvre inférieure ; son esprit était confus. A qui attribuait-elle cette description ?

Refoulant ses pensées étranges, elle releva alors la tête, affichant un sourire sur son visage ; puis se tourna vers le reste du magasin avant de reporter son attention sur Kanon. Elle posa alors ses mains sur les siennes, et se rapprocha légèrement pour observer le téléphone qu’il tenait. Elle releva alors son visage vers le sien tout en souriant.

C’est une proposition intéressante. Et puis comme ça, si jamais je ne comprends pas comment il fonctionne, tu pourras toujours me donner des cours, non ?

Elle rougit en se rendant compte de ses paroles ; mais ne baissa pas la tête pour autant cette fois. C’est sur qu’avoir le même portable que Kanon pourrait se révéler utile si elle avait le moindre problème de compréhension. De plus, cela lui fournirait aussi un prétexte pour passer plus de temps en sa compagnie ; mais ça elle ne l’avouerait surement pas, du moins pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Mar 16 Fév 2010 - 12:41

HRP : Désolé pour l'attente!

Proposer d’avoir le même modèle, mais quelle idée franchement ! Enfin bon, il était lancé, et revenir sur sa parole ne pouvait que le rendre plus idiot et paraître comme quelqu’un d’indécis. A son grand étonnement, il avait eu le droit à une affirmation après hésitation et observation de l’engin. Elle ajouta d’ailleurs qu’avec ce point en commun, il pourrait l’aider à comprendre le fonctionnement de la bête, ce qu’il acquiesça avec un énorme sourire. Qu’elle accepte était une chose, qu’elle énonçait en sous-entendu qu’elle voulait passer un peu plus de temps avec lui en était une autre et le rendait bien joyeux. Un bruit monstre se répandait du magasin, des personnes venaient à s’entasser dans la boutique, toutes attirées par la magnifique promotion et la voix forte audible du publicitaire. Sur le coup, on ne pouvait vraiment pas le nier, il était bon ! Même très bon. Tellement de monde que l’un d’entre eux vint percuter l’épaule de Kanon qui surprit ne put que lâcher son portable et le rattraper de justesse, adressant un mince sourire gêné à l’attention de la demoiselle. Ainsi, il s’avança vers le comptoir et discuta avec le vendeur tout en montrant son portable :

« Excusez-moi ? Est-ce que vous avez ce portable en stock ? » questionna-t-il. Après tout, s’ils ne l’avaient pas, il faudrait que l’adolescente en choisisse un autre, analyser chacun d’entre eux, les comparer avec les goûts de celle-ci, et donc passer plus de temps dans cette boite à sardines à essayer de se faufiler entre les gens pour accéder aux étagères. Que de problèmes en perspective.

Heureusement pour lui, l’homme qui s’occupait d’eux semblait afficher une figure assez rassurante et ses paroles en témoignaient un peu plus :

« Oui, effectivement ! Veuillez patienter le temps que je vous le ramène. »

Sur ces quelques mots, il disparut dans l’arrière boutique, lieu qu’on pouvait légèrement entrapercevoir, remplis de cartons aux formes diverses, et donc beaucoup moins esthétique que la façade. C’est donc un visage similaire, sans pour autant être aussi commercial que le japonais laissa apparaître à Manami, glissant quelques dires :

« C’est bon, ça arrive… » qui furent interrompus par l’arrivée de la personne précédemment volatilisée, tendant une boite avec la représentation du produit sur le devant. Ce dernier le sortit, le montrant tel un bijou encore dans son écrin. Le garçon sur une tonalité enjouée, sourire aux lèvres, sortit sa carte de payement et l’arbora presque fièrement tout en annonçant qu’il le prenait.

Apparemment satisfait que la mise en bouche ait fonctionné, le vendeur s’empara d’un petit boîtier électronique après avoir actionné quelques touches et le présenta au lycéen qui y inséra sa carte. Jetant quelques coups d’œil par-ci par-là, à l’affût d’un regard indiscret, tout en dévisageant longuement la demoiselle avec cet air méfiant qu’il ne tarda pas à troquer avec un petit rire malicieux. Du bout des doigts, il appuya sur quatre des boutons et valida ensuite le tout. Un « Validé » s’afficha sur l’écran, l’invitant ensuite à retirer sa carte ce qu’il fit dans l’instant. On lui tendit ensuite un sac contenant l’achat et le remercia poliment.

« Merci !! » glissa-t-il en prenant la jeune fille par le bras tout en sortant du lieu.

Désormais dehors, il le lui proposa tout en annonçant :

« Je t’en pris ! »

Non loin d’eux, on pouvait entendre des flashes semblables à ceux des appareils photos. Ces petits enclenchements aussi visuels qu’auditifs attirèrent l’attention de l’asiatique qui ne put s’empêcher de chercher de l’œil. Ceux-ci venaient d’une machine, non, de plusieurs, attroupées dans un coin du centre commercial. N’était-ce pas des purikuras ? Grâce à ça on a la possibilité de prendre des photos, seul ou en groupe avec des cadres parfois amusants, d’autres plus « Kawai ». Toujours en train de tenir son amie, il pointa du doigt l’origine et lui dit amusé :

« Ça te dit ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Dim 28 Fév 2010 - 23:23

[Un peu court, excuses moi >< Mais je ne voulais pas te faire attendre trop longtemps]


C’était décidé, elle aurait le même portable que Kanon, tel un couple. D’ailleurs, le jeune garçon alla discuter avec le vendeur afin de savoir si le modèle existait toujours ; vendeur qui s’empressa d’aller dans l’arrière boutique. Apparemment ils avaient ledit modèle. En un sens, tant mieux. Cela éviterait à Manami de se creuser la tête pour en choisir un autre, qui lui plairait sans doute moins que celui que Kanon possédait. Et puis, qui disait portable différent, disait pas d’aide pour le faire fonctionner, et au fond d’elle-même, elle se serait sentie triste de ne pas avoir d’occasion pour être un peu plus avec Kanon. Le vendeur revint quelques minutes plus tard, présentant le tout au jeune garçon qui finit par sortir sa carte de crédit. Après un air méfiant qui se transforma en un léger rire, il tapa son code puis récupéra son achat avant d’attraper Manami par le bras pour sortir de la boutique bondée.

Une fois dehors, il lui tendit alors la boîte qui contenait son nouveau téléphone. Manami la prit, ne sachant pas tellement quoi dire où quoi faire. Il était si généreux avec elle qu’elle se sentait presque honteuse. Sa timidité l’empêchait de faire pas mal de choses qui lui passaient dans la tête en ce moment. Elle aurait tellement aimé le remercier un peu mieux qu’avec de simples mots tellement banals. Elle fut sortie de ses pensées par Kanon lui-même, qui venait de lui parler. Doucement, elle releva la tête, et suivit le doigt qu’il tendait. Elle remarqua alors les purikuras qui se trouvaient face à eux, et qui attiraient pas mal de jeunes personnes. Rougissant légèrement, Manami baissa la tête avant de se tourner vers Kanon avec un sourire gêné.

Je … Je n’en ai jamais fait … Je …

Jamais elle n’était entrée dans ce genre de trucs, même si souvent elle avait vu Akane et ses amies y aller. Mais elle-même n’avait jamais fait de ces petites photos qui étaient plus destinées à être échangées que gardées. Et sans trop d’amis, elle ne voyait pas tellement l’utilité d’une telle chose. De plus, Manami gardait une assez mauvaise relation avec les photographies, vu que les dernières qui la représentaient avaient été accrochées sur le panneau d’affichage de son ancienne école. Jamais elle n’avait donc refait face à un objectif, quel qu’il soit.

Secouant légèrement la tête, elle se dit qu’il allait falloir qu’elle change d’opinion si elle voulait s’intégrer dans sa nouvelle école, et s’intégrer en tant qu’adolescente de seize ans, dans une vie normale. Elle tourna alors à nouveau la tête vers l’origine de tous ces bruits qu’ils entendaient, et observa quelques secondes les gens qui s’y trouvaient. Ils avaient quasiment tout un sourire sur le visage, et semblaient s’amuser. Doucement, elle reporta son attention sur Kanon, et serra un peu plus son bras, comme pour se donner du courage.

Mais … c’est d’accord. Je veux bien essayer. On y va ?

Souriante, elle fit quelques pas tout en tirant Kanon par le bras, bien décidée à aller tester cette chose qui semblait amuser les autres ados de son âge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Mar 2 Mar 2010 - 14:01

Voilà bien longtemps que son album à purikura ne s’était pas rempli, il faut dire que depuis son arrivée, il ne s’était pas fait vraiment d’amis proches, contrairement à son ancien lycée. Il faut dire que les élèves ici étaient assez étranges, et qu’une timidité insoupçonnée naissait peu à peu dans Kanon, sans doute la peur de se faire contaminer par cette folie qui avait envahi l’établissement. La jeune fille, de sa voix tout aussi basse avoua qu’elle n’en avait jamais fait. A croire qu’elle venait en faite de débarquer de sa petite campagne natale où elle cultivait les champs avec sa famille d’agriculteurs de génération en génération. Pourtant son style vestimentaire n’était pas particulièrement rustique… Étrange étrange… Ce genre de personne qui ne connaissait pas grand-chose à la vie révoltait quelque peu le garçon, elle ressemblait assez à ses poussins qui viennent juste de sortir de leurs coquille et qui sont totalement ignorant de ce qui les entoure. Oui, il fallait changer ça ! Et si il l’emmenait faire un tour un Tokyo un de ces jours ? Ce n’était pas si loin de là, un peu plus de deux heures et demie de trajet en Shinkansen pour l’aller. Bon, après il faudrait tout prévoir mais bon… Ça ne restait vraiment qu’une idée de projet… Pas sûr qu’elle accepte.

D’un air qu’à moitié surpris, après tout, elle n’avait pas de portable, il glissa un simple « Ah… ? » et continua à fixer les bornes où on pouvait voir dépasser les pieds des utilisateurs. Il sentit alors une masse de cheveux se déplacer légèrement, et la phonation de la demoiselle reprendre de plus belle, ainsi qu’une légère pression sur son bras. Elle semblait partante ! Ne cherchant pas à s’y opposer, le garçon se laissa tirer vers les machines, un sourire peu caché aux lèvres, il répondit sur une note enjouée : « Oui ! »

Leurs quelques pas les menèrent devant un amas de ferraille coloré de part et d’autre, de toute évidence libre d’accès. Le prix qui y était indiqué n’était pas particulièrement élevé, ainsi, l’adolescent entra, soulevant par la même occasion le rideau qui voilait l’intérieur, pour ensuite tendre la main à Manami, l’invitant à s’installer. Une musique assez rythmée se répandait, il y passait « Don’t say lazy », l’ending de K-on. A cette écoute, il affirma d’un air amusé :

« L’héroïne de cet anime te ressemble pas mal ! »

La cabine était assez grande, on pouvait aisément y entrer à huit. Un écran était centré, affichant la figure des deux jeunes gens, à l’opposé du rideau de plastique qui les protégeaient du regard extérieur. Un petit panneau sur le côté expliquait comment procéder, mais il ne fut pas particulièrement utile au lycéen puisque le nombre de fois qu’il avait déjà eu affaire à ce genre de machine, il commençait à connaître. C’est donc avec un certain professionnalisme qu’il sélectionna le mode, et le nombre de photos sur plaquette, il interrogea cependant la brunette pour connaître son avis :

« Six ça te va ? »

Par ce nombre, il lui faisait comprendre qu’il faudrait qu’il prenne six photos. La manière de procéder consistait en prendre les photos puis ensuite les personnaliser grâce à l’écran tactile où on pouvait ajouter cadre et effets divers. Ainsi le choix fait, il activa le compte à rebours tout en lui demandant :

« Prête ? »

La mélodie ambiante se baissa, et une voix suraiguë de femme retentit, comptant dans un anglais assez médiocre, il fallait l’avouer. Kanon se rapprocha alors de la demoiselle, avec son bras passé sur l’épaule de cette dernière, de ses doigts, il fit la lettre V, un énorme sourire aux lèvres, dévoilant toutes ses dents. Voyant qu’elle était assez réticente à sourire, de sa main libre, il glissa son doigt sur le bord de la bouche de la jeune fille et l’obligea à sourire. La seconde d’après, la première photo était prise et elle n’avait pas pu riposter. Satisfait de cette action, le jeune, d’un air malicieux lui tira la langue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Lun 15 Mar 2010 - 23:47

Elle était assez contente que Kanon lui propose une activité à faire ensemble, surtout en sachant qu’il s’agissait de photos. C’est dingue toutes les "premières fois" qu’elle faisait aujourd’hui en sa compagnie, et elle espérait vraiment que cela continuerait un peu plus. Tout en marchant aux côtés de Kanon, elle se demanda un instant quel serait le résultat des petites photos prises, et ce qu’ils en feraient une fois développées. Le jeune garçon la fit sortir de ses pensées lorsqu’il souleva le rideau qui délimitait l’entrée, lui tendant ensuite la main pour l’inviter à s’installer. Pendant quelques secondes, elle observa l’endroit où elle se trouvait, écoutant par la même occasion la musique qui était diffusée. Manami la connaissait, elle l’avait déjà entendue plusieurs fois sortant des portables de filles de son ancien lycée, mais elle ignorait d’où venait la chanson. Ce fut Kanon qui lui donna un semblant de réponse en lui précisant avec un air amusé que l’héroïne de l’anime lui ressemblait. La jeune fille leva un sourcil. Elle ne connaissait pas l’anime en question mais était curieuse de voir à quoi elle ressemblait, version manganisée. Souriant, elle se tourna alors vers l’écran située face à eux, et observa ainsi son image et celle de Kanon, côte à côte. Elle le regarda manipuler la machine, comme s’il avait fait cela toute sa vie. Il lui demanda si six ça lui allait. Même si elle ne connaissait en rien le fonctionnement de ce genre de choses, elle devina en regardant l’écran qu’il parlait du nombre de photos qui seraient prises.

Il lui demanda alors si elle était prête. Pas vraiment en fait. Elle ne savait pas quelle tête adopter pour ces photos. Elle sentit alors un bras passer derrière sa nuque, pour atterrir sur son épaule, et se surprit une fois de plus à rougir. Ils étaient si proches … Elle l’observa l’espace de quelques secondes, et remarqua alors l’énorme sourire qu’il affichait pour les besoins de la photo. Se retournant vers l’écran, elle se demanda quel genre de tête elle devait prendre au final. Mais Kanon sembla vouloir prendre les choses en main, et la fit sourire de force. La photo fut prise avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit. Lorsqu’il la relâcha, elle se tourna vers lui et remarqua alors qu’il lui tirait la langue.

Hey ! Espèce de méchant.

Un sourire aux lèvres, elle tenta de le chatouiller tandis que la seconde photo venait de se déclencher. Elle tourna alors la tête vers l’écran et se demanda comment allaient ressortir les photos. Là, c’était déjà quasiment sur que sur les deux premières elle aurait une tête étrange ou à faire peur. Déjà qu’elle n’aimait pas tellement les photos, mais elle n’osait imaginer le rendu de celles là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Jeu 18 Mar 2010 - 17:27

Il avait réussi !! En même temps, celle-là était assez facile et la demoiselle ne s’y attendait pas le moins du monde à ce qu’il agisse ainsi. Il faut dire que c’était exprès, et que la prévenir ferait perdre toute la signification du geste. Ainsi, pas mécontent de son action, il lui fit un sourire, sourire partagé par la demoiselle qui lui cria dessus avant de venir le chatouiller. Quelle ambition ! Dommage pour elle, il ne craignait pas, mais riait tout de même car la voir s’agiter ainsi l’amusait plus qu’autre chose.

Alors qu’elle tentait en vain de le faire céder, un déclic s’enclencha, signalant que la seconde photo venait d’être prise. Étonné, il se demanda bien quelle tête ils auraient. Quelque chose de pas forcément montrable en tout cas. Au pire, ils n’auront qu’à mettre une tête de chat toute kawaii à la place de la leur. Lançant un regard peu aimable à la jeune fille, il fit mine d’être en colère et rouspéta :

« Ah bah bravo ! On a raté une photo !! »

Voyant la mine désolée de celle-ci, il lui sourit afin de la rassurer. Oui, c’était amusant de l’embêter, surtout qu’elle était assez manipulable. Ils prirent donc quelques autres photos, le garçon essayant de l’entraîner dans des poses un peu plus décontractées, en la dirigeant tout de même avec douceur. Ça se voyait qu’elle n’avait pas l’habitude, c’est pourquoi il n’hésitait pas à lui décrire quelques mouvements à faire. La dernière photo était annoncée par le décompte, toujours avec cette voix féminine remaniée par un quelconque logiciel informatique qui ne savait toujours pas parler anglais à force. Alors au dernier moment, il prit doucement le poigné droit de Manami et glissa jusqu’à atteindre sa joue pour lui déposer un doux baiser. Et paf ! C’était dans la boite ! Reculant vers l’un des murs de la cabine, il leva les mains, signe de paix et lui adressa un énorme sourire :

« Petit souvenir~ Et puis… C’était pour les chatouilles ! »

Oui, parce que ça fait très peur une femme en colère ! Ça a des griffes et ça sait s’en servir ! Ainsi, il préféra tout de suite sortir le drapeau blanc avant qu’elle ne se lance à l’attaque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Lun 19 Avr 2010 - 23:32

[Désolée de l'attente, en plus mon post est pas superbe ><. Si cela ne te va pas, n'hésites pas à me le dire; je t'ai fait attendre je pourrais donc modifier si tu le souhaites ^^]

Il avait pris l’option "six photos" et deux venaient déjà de passer. Deux photos sur lesquelles ils auraient une tête bizarre, si bien que les petits carrés de papier glacé seraient plus bons à jeter qu’à coller ou conserver précieusement. A moins d’utiliser cela comme modèle pour un quelconque déguisement d’halloween. Quoiqu’il en soit, sa tentative de chatouiller le jeune homme s’était voué à l’échec ; apparemment il était immunisé contre ce genre de choses. Il protesta que la seconde photo était elle aussi gâchée, ce qui la gêna un peu. Etait-il réellement fâché pour la photo ? Mais le sourire qu’il lui décrocha ensuite la rassura. Il se moquait d’elle et n’avait absolument pas l’air fâché ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs, puisqu’il prenait plus cela à la rigolade.

Voulant quand même que les autres photos soient un peu mieux réussies, elle fit de son mieux pour garder un air qui aurait l’air normal une fois figé sur le papier, se laissant diriger par Kanon qui maîtrisait bien mieux qu’elle ce genre de chose. Après tout, c’était la première fois qu’elle entrait dans ce genre d’endroit, elle ne pouvait donc qu’apprendre ; quitte à faire quelques erreurs de débutante. Les deux premières photos en seraient une preuve. La voix dans la cabine annonça alors le dernier décompte avant la dernière photo, dans un anglais très approximatif qui fit sourire la jeune fille. Pourquoi ne pas compter en japonais et utiliser un anglais vraiment très moche à entendre ? Elle fut sortie de ses pensées par la main de Kanon sur son poignet. Avant même qu’elle n’ait eu le temps de faire un seul geste ou de dire quoi que ce soit, elle sentit des lèvres se poser sur sa joue. Un léger baiser, rien de plus. Du même genre que celui qu’il avait déposé sur son front lorsqu’ils étaient encore dans sa chambre. Elle se souvenait encore de ses lèvres sur les siennes, peu avant qu’ils ne quittent la chambre quasiment en courant, et ne pensait pas retrouver ce genre de sensation avant longtemps. Même si ce n’était qu’un contact sur une de ses joues.

Elle n’était pas encore tout à fait remise de son geste qu’elle le vit se reculer contre l’une des parois de la cabine, mains en l’air tel un signe de paix. Dans un sourire, il lui expliqua alors que c’était une sorte de souvenir, en échange des chatouilles qu’elle lui avait fait. Manami l’observa quelques secondes, ne sachant pas quoi dire. Sortant de sa léthargie qui allait finir par faire peur à Kanon, elle s’approcha alors de lui, les joues plus rouges qu’à l’ordinaire.

C’est un joli souvenir

Baissant légèrement la tête, gênée par ce qu’elle venait de dire, elle attrapa sa main dans les siennes et se tourna vers l’écran qui les avait photographiés quelques secondes plus tôt avant de reporter son attention sur lui. Un léger sourire aux lèvres, elle prit alors la parole.

On va voir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]  Lun 26 Avr 2010 - 19:51

Un léger silence s’était installé dans la cabine, à venir était annoncé la réaction de la demoiselle, ou justement le contraire. Contrariée, fâchée, rougissante, le mystère était total, ou presque. Après quelques secondes qui s’écoulèrent mollement, prenant leur temps pour avancer, elle fit un pas, puis deux et vit le rouge. La solution à la question se trouvait donc être la troisième ! Ainsi, d’une petite voix, elle annonça qu’il s’agissait d’un bien beau souvenir. Quel manque de réaction, en même temps, s’attendre à un cataclysme de la part de Manami relevait presque du fantastique, du surnaturel. Enfin, qui sait, peut-être qu’elle enfouissait dans le fond de son cœur, une horrible bête aveugle par la colère ou il ne savait quelle autre connerie… euh, sentiment.. En tout cas, il était vraiment terré fort profondément ou sommeillait à l’image de la belle aux bois dormants, car la demoiselle semblait dépourvue d’un caractère marqué, à croire que si on la violait elle ne dirait rien… C’était donc à voir.

Doucement, la tête baissée, elle lui prit la main et l’entraîna un peu plus près de l’écran, l’interrogeant s’ils allaient voir le résultat de leur séance photo, qui fut pour le moins, assez divertissante. Jetant un œil discret vers le tableau de bord, il aperçut deux visages qui ne lui étaient pas du tout inconnus puisque c’était le sien et celui de Manami. De sa main libre, il cacha les yeux de l’adolescente et lui glissa à l’oreille :

« Je veux bien, mais attends d’abord que je les ai stylisé. »

D’un geste quasi professionnel, il implanta quelques décors et images mignonnes sur les photos, il faut dire qu’il savait y faire avec ces machines. Deux fleurs et textes plus tard, il vint à tapoter sur l’icône « Impression » et faire sortir deux plaquettes de vignettes pour que tout deux l’aient. Libérant sa main prisonnière de celles de la jeune fille, il vérifia qu’elle ferme toujours les yeux pour prendre l’un des autocollants et le coller sur le front de cette dernière. Souriant, d’un ton joyeux, il lui annonça :

« Et voilà ! Tu peux ouvrir les yeux ! »

Il lui présenta la plaquette, riant du sticker collé au visage de la miss. Celle-ci la représentant un visage grimaçant, étiré soigneusement par les doigts du garçon. Joli accessoire… De peau… Sortant de la cabine, il tendit les bras, admirant son travail d’un peu plus loin pour prendre du recul sur la chose. C’était… Pas trop moche… Même joli, mais personnellement, il trouvait avoir abusé sur les étoiles… Trop d’étoiles, tue l’étoile. Mais ça restait passable. Les vignettes n’étaient pas trop surchargées et on voyait tout de même leur figure ! Satisfait, il vint à sourire et se retourna vers Manami :

« Ça te plait ? »

Décrochant l’un des purikuras, il en colla un sur le dos de son portable et le montra à la demoiselle :

« Pas mal hein ? » fit-il un sourire à pleines dents.

Évidemment, son choix s’était immédiatement porté sur le dernier baiser, fort amusé par l’air surpris qu’arborait la brunette.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un portable et puis c'est tout! *ou pas* [PV Nami]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: