Partagez | 
 

 La mer qui recueille les larmes [Pv Ryoma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) La mer qui recueille les larmes [Pv Ryoma]  Mer 27 Jan 2010 - 19:28

Que faire que faire…Ennui quand tu nous tiens….Pourquoi s’ennuyait-elle toujours sans arrêt ? Elle aimait bouger, rire, jouer, s’amuser en somme ! Alors pourquoi est-ce qu’elle s’ennuyait……Pourquoi ne trouvait-elle rien pour passer le temps….Ce n’était pas les choses à faire qui manquaient…..Mais elle n’avait envie de rien….Elle restait terrée dans sa chambre, ne sortant que pour aller en cour. Depuis qu’elle avait parler avec Eiji-san, elle avait encore plus pris conscience de son mal-être, du rejet des autres vis-à-vis de sa personne. Elle avait comprit qu’elle ne serait jamais acceptée, qu’elle ne serait jamais banale parmi les personnes vivant dans ce pays. En somme, jamais elle ne serait autorisée à se fondre dans la masse et à ne plus être montrée du doigt ou regardée de travers parce qu’elle n’avait pas un physique ordinaire ou qu’elle s’habillait de manière extravagante.

Sa chambre commença soudainement à l’étouffer. Elle étouffait dans cette pièce fermée et devenue soudain trop petite à ses yeux. Elle se leva, rejetant ses cheveux dans son dos et enfila ses petits escarpins bleus avant de quitter sa chambre. Elle avait choisi une robe et une coiffure encore plus simple que d’habitude. Elle avait laissé ses cheveux libres, sans même faire de jolies anglaises au bout, une robe bleu simple à manche courte, bouffantes avec un nœud au niveau de son « décolleté ». [Robe] Un soupir passa entre ses lèvres alors qu’elle marchait doucement le long des couloirs, soulevant doucement le bas de sa robe pour ne pas tomber, le bruit de ses petits talons résonnant dans le silence de l’école. C’était oppressant tant de silence…..Cela renforçait son sentiment d’abandon et de rejet. Sentant sa gorge se nouer, elle partit en courant le long des couloirs, allant jusqu’au hall et sortant de l’école, continuant de courir.

L’endroit où elle s’arrêta fut la plage. Ses pas lui avaient donné la plage pour destination. Essouflée, elle demeura immobile avant de tomber à genou, appuyant ses mains sur le sable alors qu’elle sanglotait doucement. Cela faisait si mal de se sentir rejetée par tout le monde…..Alors qu’elle avait tant besoin d’être entourée, elle était si fragile quand on la connaissait…..La jeune fille se calma un peu, se disant que de toute manière pleurer ne servait à rien…..Elle mit son dos droit, posant ses mains sur sa robe qui étaient étalée en forme de corolle autour d’elle, le visage baissé, ses cheveux blonds cachant ses yeux où des larmes coulaient encore. Sans un geste, elle écoutait la mer qui allait et venait près d’elle, s’avançant pour recueillir les larmes qu’elle laissait goutter sur le sable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La mer qui recueille les larmes [Pv Ryoma]  Dim 31 Jan 2010 - 12:54

    [HRP: j'étais quelques peu inspirée, bien décider de franchir la barre des 1000 mots xDD désolé pour le pavé, ça m'étonnerais que j'arriverais à en refaire un de ce genre Laughing]

    Des journées passé à ne rien faire. Essayer tant bien que mal de réviser ses cours –bien qu’il avait un penchant vers le « mal »-, s’initier à la nonchalance et à la flemme, voir son ventre prendre un peu de volume, ne plus sentir ses muscles travailler sur sa peau, avoir l’aire con … tel était la nouvelle façon de vivre de Ryô. Après 1 ans ½ à la Kobe High School, il avait perdu toute motivation, tant pour le sport que pour les cours. Mais où résidait le problème ? Même si Ryô aimait le tennis, la course à pied et tout ce qui pouvait vous faire transpirer, et quand même bon élève, il avait un sérieux problème de concentration et de motivation, qui durait maintenant depuis bien 3 semaines. Ses journées rimaient à dormir, mangé, dormir, mangé, cours, manger, cours, manger, éventuellement lire et optionnellement faire ses devoirs.

    Mais tout cela devait changer ! Dès le réveil, notre jeune homme savait que cette journée n’allait pas être comme les autres. Il savait qu’il voulait qu’elle change et ne tarderais pas à le faire. Ce fût donc, sans hésiter et donc, sans avoir le temps de réfléchir vraiment au déroulement de sa journée, que Ryô sauta du lit alors que son réveil n’afficha que 7h30. Ignorant les plaintes de ses coloc, notre jeune tennisman prit plaisir à ressentir enfin à nouveau cette fougue qu’il avait crue perdue à jamais.

    Oh que ça faisait plaisir d’enfiler à nouveau son t-shirt et son short fétiche, mettre sa casquette sur la tête –bien qu’il n’y avait pas de raison de le faire …- enfiler ses bracelets-éponges aux poignets, chausser ses baskets blanches et accrocher ses poids aux chevilles. Bon, il allait souffrir, mais osef ! C’était sa punition de ne pas avoir été sportivement actif pendant ce dernier mois. Il allait avoir des courbatures dès le lendemain, mais ce sera tant mieux. Au moins cela prouveras qu’il aura reprit sa vie de Lycéen en main.

    Mais soit, pendant qu’il réfléchissait à l’endroit qui lui semblait le plus, il marcha dans les couloirs et se dirigea vers le hall d’entrée, qui était dans son cas, le hall de sortie. M’enfin, quoi qu’il en soit, notre jeune tennisman descendit les quelques marches qui lui restait et se retrouva dans la cour. Là, il s’amusa à faire quelques étirements avant de se mettre en route.

    Il opta rapidement pour un rythme soutenu mais pas trop, pour ne pas crever sur place. Traversant ainsi le parc, longeant la forêt, passant à côté de nombreux champs, coupant la route à quelques vélos et faisant plus attention lorsqu’il s’agissait de voitures, Sun se retrouva sans difficulté et sans vraiment le réaliser, sur la plage, après 45 min de course. Ce fût tout de même, après 30 min, qu’il commençait à ressentir signes de fatigues. Il sentait de plus en plus ses poids aux chevilles et, ayant certes trouvé son rythme, sa respiration devint saccader. Ryô se força pourtant à atteindre le sable durcit par l’eau de mer pour s’arrêter, après un ultime sprint dans le sable mou.

    Hors d’haleine, il prit appuie sur ses genoux et, se penchant en avant, il tenta de reprendre son souffle. Restant quelques instants dans cette position, notre jeune homme se redressa et se mit tranquillement en route. Levant par intervalles régulier les bras au dessus de sa tête, il inspira profondément et continua sa marche, quand il entendit de petits bruits discrets et sourd. Ryô s’arrêta et porta son regard vers la direction de laquelle venait ledit bruit. Son regard se porta alors sur une masse bleu amorphe, recouvert de cheveux.

    Pourtant, notre jeune américain s’approcha lentement de ce ‘tas de textile’ curieux de savoir qui pourrait bien se cacher la dessous. Il s’avéra ensuite, lorsque que notre tennisman fût assez près, que ce n’était qu’une robe –semblant certes sortir tout droit de moyen-âge, mais une robe quand même- qui était portée par une jeune fille. De toute façon, si le possesseur s’était avérer être un garçon, Ryô se serait sûrement posé des questions …

    Mais brefons, ce qui nous importe maintenant était de savoir pourquoi elle était là, en train de pleurer. Peut-être qu’elle venait de se faire larguer par son copain –dans la mesure où elle était hétéro …- ou elle avait raté une omelette ou alors, troisième hypothèse, elle s’était fait virer du casting pour « Sissi l’impératrice » et avait, par conséquent, oublié de se changer. A moins qu’elle se rendait à un concours de Cosplay ? Toutes ces possibilités étaient, évidemment, envisageables, mais Ryô n’en fit en aucun cas part à la jeune inconnue, étant bien trop sensible à ses sanglots.

    Alors, s’accroupissant à ses côtés, notre jeune homme porta sur elle son regard ébène et d’une voix calme et posée, il prit la parole :


    « Je ne vais pas demander si ça va, je vois que ce n’est pas le cas. Je ne vais non plus pas demander une explication sur le pourquoi du comment tu pleurs ici, ça ne se fait pas, vu qu’on ne se connaît pas. Mais je trouverais ça quand même bien dommage de salir cette jolie robe pour quelques larmes qui n’en valent peut-être même pas la peine. Tu ne crois pas ? »

    Bon, certes, ce n’était pas le genre de paroles que l’on attendait de la part d’un jeune homme qui venait adresser la parole à une jeune fille en larme. Celle-ci pourrait peut-être croire qu’il manquait de tact – ce qui était aussi le cas- mais Ryô n’était pas le genre d’adolescent à venir parler à quelqu’un sous prétexte qu’il voulait faire connaissance ou autre. M’enfin, quoi qu’il en soit, il afficha un sourire réconfortant, au cas où l’inconnue venait à relever son regard et l’apercevoir, et se recula légèrement pour se protéger d’une éventuelle attaque surprise. Effectivement, Ryô savait pas expérience que de parler à une jeune fille en pleur était assez risqué, même si cela partait d’une bonne intention.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La mer qui recueille les larmes [Pv Ryoma]  Lun 1 Fév 2010 - 22:09

Assise sur le sable, elle continuait de demeurer immobile. Statue humaine qui aurait souhaité devenir l’un de ces écueils marins qu’elle voyait autour d’elle. La mer s’approchait, venant recueillir les larmes qu’elle laissait tomber sur les grains de soleil avant de partir, ne laissant derrière elle qu’un trace humide. Ses lèvres se crispèrent alors qu’elle les tenait serrées pour éviter de laisser passer le moindre sanglot. Elle avait encore assez de fierté pour ne pas sangloter comme une bécasse. Elle avait assez pleuré toute seule dans son coin. Peut-être, mais alors pourquoi est-ce qu’elle avait encore besoin de se libérer de cette manière ? Elle en avait encore trop sur le cœur pour se permettre d’être totalement sereine. Mais ce n’était pas prudent pour elle de rester ainsi repliée et surtout dans un endroit offert à la vue de tout le monde. Ambre n’était pas cachée dans un recoin, ni même au milieu des rochers, mais simplement posé au milieu du sable.

Un soupir passa finalement la barrière de ses lèvres. Pourquoi ne pouvait-elle arrêter de penser pendant quelques minutes encore…….Elle avait réussi à ne plus penser à rien il y a quelques heures lorsqu’elle était occupée à travailler sur ses devoirs mais là…..elle n’avait rien à faire, rien pour s’occuper l’esprit alors forcément, elle laissait son chagrin prendre le dessus et la mettre dans un état indigne de son rang. Ses ancêtres devaient vraiment avoir honte d’elle, mais elle n’y pouvait rien ! Personne ici ne semblait vouloir l’accepter….Personne……elle resterait toujours la petite étrangère qu’on ne devait pas voir, à laquelle on ne devait même pas faire attention tant elle était différent et bizarre à cause de cette différence. Elle aurait voulu crier, hurler, griffer, mordre, leur jeter à la face qu’elle était un être humain, qu’elle était comme tout le monde et avait bien le droit d’agir comme elle le désirait non ! Mais même cela elle en était incapable…..Pourquoi ? Son éducation, encore et toujours….Elle était trop bien élevée pour s’en prendre aux autres.

Elle se redressa soudainement en entendant un bruit près d’elle et vit un jeune homme qui s’était approché. Minute, il était près d’elle mais quand est-ce qu’il s’était approché justement ??? Elle avait été tellement prise dans ses pensées qu’elle n’avait pas été capable de l’entendre arriver. C’est ainsi que la jeune fille fit une sorte de bon et tomba à la renverse, sur le dos dans le sable. Autre soupir. C’était sa journée. Ambre ne bougea plus, les bras autour d’elle, fermant un instant les yeux en restant comme ça. Sa robe en bazar autour d’elle, les cheveux pas mieux. Elle devait vraiment être pitoyable. Aller, on se reprenait, on respirait doucement voilà ça allait mieux. Allez hop on se redressait ! Remettant de l’ordre dans ses jupons et sa robe, elle se remit assise et fixa le jeune homme face à elle avec un visage étrange.


-En quoi je suis assez intéressante pour que tu t’inquiète ?

Là on pouvait dire que c’était une phrase qu’on attendait pas. Mais c’est la première qu’Ambre avait eut à l’esprit. Bien sûr, ce jeune homme n’était pas censé savoir dans quel état d’esprit elle se trouvait, mais elle si, donc cette question était logique. Il ne s’inquiétait pas forcément en plus, il passait par là et lui parlait pour la « consoler » vite fait peut-être, elle supposait. Mais bon, c’était dit c’était dit elle n’allait pas revenir là-dessus. S’agenouillant, la jeune aristocrate brossa et épousseta sommairement sa robe, prenant soin de ne pas « éclabousser » son compagnon avant de se redresser. Elle aurait pu lui dire qu’elle en avait autant qu’elle voulait des robes alors qu’elle pouvait les salir ou les déchirer cela faisait la même chose, mais elle ne voulait pas être impolie et se contenta d’une réponse….disons des plus polie….enfin ce qu’elle pouvait.

-Je suis désolée…..Ce n’est pas bien grave, ce n’est qu’une robe après tout……Ca ne lui fait rien d’être blessée ou salie contrairement aux êtres humains….Et des fois pleurer….Ca fait du bien quand on ne peut pas parler….

La petite princesse baissa la tête afin qu’il ne voit pas plus ses larmes, déjà qu’elle lui avait montré un peu trop longtemps. Elle se tourna doucement et chercha dans la poche discrètement cachée dans sa robe pour en sortir un mouchoir de soie blanche brodée de dentelle et essuyer ses yeux, elle avait vraiment l’air pathétique. Il fallait qu’elle se reprenne un peu et qu’elle arrête de chouiner comme une enfant de 5 ans. Essuyant ses yeux, elle rangea ensuite son mouchoir. Heureusement qu’elle n’avait pas eu l’idée de se maquiller aujourd’hui, en plus d’avoir un visage affreux à cause de ses larmes, elle aurait en plus des traces noires se mascara. Enfin, ça au moins c’était évité. Elle fit de nouveau face au jeune homme, posant ses mains sur sa robe.

-Je ne me suis pas présentée, je m’appelle Ambre, et vous ? Qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: La mer qui recueille les larmes [Pv Ryoma]  Sam 27 Mar 2010 - 16:17

Bon je pense qu'on peut arrêter la ce topic deux mois ça fait long.....

[TOPIC TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
 
La mer qui recueille les larmes [Pv Ryoma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: