Partagez | 
 

 [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Dim 28 Fév 2010 - 23:27

Une tornade ... Une micro tornade qui se serait uniquement concentrée sur Kobe, plus spécialement sur le lycée de Kobe High School et, pour être plus précis encore, exclusivement au coeur de la chambre 6 ... Une micro tornade de force 5 qui était toujours présente sous la forme d'un shiba inu, baptisé Shizuka, et qui le regardait d'un air surpris tout en mâchonnant avec application une balle de tennis éventrée, au milieu des restes d'un magazine.
Kantaro soupira en fermant la porte. Il jeta un regard circulaire dans la chambre pour constater l'ampleur des dégâts. Le chiot avait visiblement testé les trois lits à sa portée, dévoré un des magazines de prépublication de Hugh, éparpillée un grand nombre d'affaires, massacré une des baskets d'Eiji et éventré une balle de tennis, fort heureusement en fin de vie.

" Shizuka ... Faut vraiment qu'on fasse quelque chose ... "

Fort heureusement pour eux, le chiot s'avérait très propre et attendait patiemment les heures de sorties pour faire ses besoins. Mais il avait visiblement besoin de jouer et surtout de faire ses crocs ... Kantaro se pencha pour ramasser les restes du magazine. D'après la date qu'il pouvait encore distinguer, il était récent. Hugh ne devait pas encore l'avoir lu. Machinalement il en feuilleta quelques pages et un sourire amusé éclaira son visage. Heureusement que c'était lui plutôt qu'Eiji qui tombait dessus, vu le contenu très explicite. Sa mine se fit plus rêveuse l'espace d'un instant, avant qu'il ne referme brusquement les pages déchirées.
Kantaro prit une profonde inspiration et essaya de faire abstraction de la chaleur sur ses joues. Ca n'avait duré que quelques secondes à peine ... Mais pendant ce court instant, son esprit avait superposé, à un des personnages blond, dans une scène largement NC-17, un visage bien réel à la chevelure identique ...

Le coeur battant un peu plus vite que d'ordinaire et le visage écarlate, Kantaro attrapa d'un geste vif sa poubelle de bureau et y jeta le magazine, qui fut rapidement rejoint par la balle recouverte de bave et les différents papiers et morceaux divers, éparpillés un peu partout. Ranger et nettoyer était une parfaite occupation pour se sortir certaines idées de la tête.
Une heure plus tard, il avait fait place nette et refait les lits. Tandis que Shizuka mordillait avec satisfaction dans la basket d'Eiji - ou du moins ce qu'il en restait -, Kantaro terminait une petite liste rapide de courses à faire de toute urgence.


Dernière édition par Kantaro Fugiwara le Jeu 4 Mar 2010 - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Lun 1 Mar 2010 - 11:43

Fin des cours, enfin. C'était avec un plaisir non dissimulé qu' Eiji s'était enfui, plus qu'il n'était sorti, de cours de physique. Il ne détestait pas la matière, mais la matinée s'était étirée lentement, le soleil derrière la vite frappant sur une classe à demi léthargique. La sonnerie avait retenti, libératrice, laissant s'échapper une meute de 5ème année qui n'aspirait rien tant qu'à respirer l'air pur du plein air. Content d'être dehors, l'adolescent avait renoncé à aller s'enfermer dans le self et s'était acheté un sandwich qu'il avait dévoré sur un banc, profitant des rayons du soleil sur son visage, se promettant de rentrer dans ma chambre pour aller promener Shizuka juste après. En fait, il l'emmènerai courir avec lui. Idéal pour défouler un chiot de cet âge, non ?
Il ne se pressait pas trop. Fugiwara et lui s'occupant conjointement du chiot, ils avaient jeté un coup d'oeil à leur emploi du temps respectif pour savoir qui pouvait s'occuper sans soucis de l'animal en matinée et en après-midi sans poser de soucis pour les cours. Le chiot n'était pas une si grosse contrainte que ça – ils passaient déjà pas mal de temps dehors, il s'agissait juste d'emmener au passage une petite boule de poils joyeuse. Voir Shizuka reprendre du poil de la bête, japper et leur sauter dessus était un vrai plaisir après avoir récupéré une petite créature timide et apeurée qui baissait la tête quand il voyait une main se lever.

Le jeune homme finit son sandwich et jeta le papier dans la poubelle avant de se lever et d'étirer longuement ses épaules, sentant avec plaisir les articulations craquer. Toute une après-midi de libre qu'il allait pouvoir consacrer à ce qu'il préférait : le sport. Eiji se dirigea vers l'internat, montant quatre à quatre les escaliers, saluant au passage un ou deux élèves de son année qui trainaient dans les couloirs.

La chambre était plutôt calme quand il entra. Seul Fugiwara était présent, attablé à son bureau où il rédigeait quelque chose. Plus loin, Shizuka était en train de mâchouiller quelque chose avec entrain. Le jeune homme marcha jusqu'à son lit pour y déposer son sac, observant avec amusement la scène.

«  'lu. Hé, c'est ma basket que tu bouffes terreur ! »

Consterné, Eiji s'agenouilla auprès du chiot, dégageant d'entre ses petits crocs acérés sa chaussure. Vu de près, le carnage était encore plus terrible : la semelle intérieure était déchiquetée, l'extérieur constellé de petits trous provoqués par les petites dent du chiot. A ses côtés, Shizuka remuait de la queue, fier comme un paon. Le sportif se laissa tomber assis par terre, la main sur le dos de l'animal, un peu perdu sur la marche à suivre. Il aurait du le disputer mais... l'animal était tellement mignon et plein de bonne volonté, et surtout Eiji avait le souvenir récent de l'animal terrorisé et ne comptait pas lui refaire subir la même chose si vite.

«  Mais on va faire quoi de toi.... » soupira l'adolescent.

Il leva les yeux vers Fugiwara qui achevait d'écrire, se demandant si l'autre garçon n'avait pas vu le chiot dévorer sa basket. A ses côtés, Shizuka se tortillait pour sortir de tout sa main et venir récupérer la chaussure maintenant hors de portée.

«  Je vais avoir besoin d'une nouvelle paire de chaussures... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Lun 1 Mar 2010 - 13:06

Absorbé dans la rédaction de sa liste, Kantaro ne fit que jeter un coup d'oeil rapide pour voir qui entrait dans la pièce. Kimihiro, parfait ! Il fallait qu'ils aient une sérieuse discussion au sujet de l'éducation du chiot. Maintenant que Shizuka s'était habitué à eux et ne les craignait plus, ils allaient devoir instaurer quelques règles et surtout les lui apprendre. Hugh tolérait sa présence mais cela risquait de ne pas durer si les choses restaient en l'état.

Il releva la tête aux paroles d'Eiji, pour le voir s'agenouiller au sol en regardant les restes de sa basket d'un air consterné. Kantaro se repencha sur sa liste pour la terminer avant de poser son stylo et de se réintéresser à son colocataire qui cette fois le regardait également. Il pencha légèrement la tête en esquissant une petite moue entre grimace et sourire. L'esprit plus tranquile après une heure de ménage, il ne savait plus trop s'il avait envie d'en rire ou de râler.

" S'il n'y avait que ça à racheter ... "

Kantaro souleva la liste afin qu'Eiji puisse en voir la longueur, à défaut du contenu.

" Tes baskets, mes balles de tennis, le magazine de Hugh, plusieurs stylos ... Une chance que le couvre-lit de Misa soit solide, il s'en sort avec seulement quelques poils que j'ai pu enlever, mais sinon, on n'aurait jamais pu le racheter, c'est un truc fait main. "

Le jeune homme soupira et regarda Shizuka cette fois. Le chiot tentait toujours de se dégager et lâchait quelques jappements adorables en tendant la patte vers la chaussure qu'Eiji lui avait subtilisée.

" Rend-lui ta basket. Ca évitera qu'il s'attaque à autre chose en attendant qu'on lui achète des jouets. Ca devient plus qu'urgent ! Faudra aussi qu'on voit avec le véto comment faire pour l'éduquer sans le traumatiser, quand on l'emmènera pour le faire tatouer. "

Kantaro fit le tour de la pièce du regard. Comme ça, au premier coup d'oeil, elle semblait ne garder aucune trace du carnage. Tant mieux. Il désigna du pouce le sac poubelle qui attendait non loin de la porte.

" Et encore, Kimihiro-san, t'as pas vu l'état de la chambre il y a une heure. Une vraie tornade sur pattes ce petit monstre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Lun 1 Mar 2010 - 20:12

Les cours avaient finis à midi, après une interminable matinée de physique durant laquelle le blond avait plus fait courir le crayon sur la feuille blanche qu'il ne prennait qu'à moitié la peine de cacher sous sa feuille de cours que sur ladite feuille de cours. Ces heures de cours ou l'assiduité ne semblait pas être de mise étaient de parfait moment de réflexion pour projet bds et autres idées volages. Malgré son jeune âge, Hugh était un jeune homme relativement sérieux et ayant le sens de réalité, qui avait déjà réalisé plusieurs des ses idées, à la qualité parfois approximative, mais au travail toujours présent.

Actuellement, à force de vivre conjointement aux 2 sportifs, c'était justement une histoire de sport qui lui venait à l'esprit. Pas n'importe quoi de plus, quelque chose de grand, de puissant ! Une histoire d'école secrète ou étaient réunis les meilleurs sportifs du japon, et alors entrainé pour être des guerriers de remplacements, au cours du prochain championnat inter galactique de sport, l'histoire comprendrait bien évidemment des romances entres les 2 protagonistes, et... Le crayon de Hugh traçait tour à tour les différents personnages, testant costumes et accessoires.

Étrangement, les protagonistes avaient un troublant air de ressemblance avec Eiji et Kantaro... Heureusement que celui-ci n'en voyait rien. Mais ça ne risquait pas, ils n'étaient pas assis côte à côte dans ce cours la. Par contre, lui même se sentait désormais un peu gêné, par rapport à Kantaro. Le soir ou ils s'étaient retrouvés seuls tous les 2, il... Une simple manifestation d'hormone, quelque chose du genre. Ça ne faisait au final pas longtemps qu'ils vivaient tous ensemble. Et que Kantaro soit une personne droite, en vérité profondément gentille, et qui avait besoin d'être accompagnée, n'avait rien à voir avec le fait qu'il ait put à un instant se sentir attiré par lui. Non, non, mauvais plan, très mauvais plan. Pas avec un colocataire. Ça n'aboutirait à rien d'autre qu'au bout de quelques mois à une rupture très douloureuse.

Non, ça ne pourrai même pas commencer. Kantaro tolérait ses déviances, Eiji les supportait tout juste. Il ne fallait pas pousser. Mieux valait se trouver un petit copain quelque part dans un karaoké. C'était plus ou moins ce que le blond avait synthétisé dans sa tête, s'interdisant les romances adolescentes. Il en avait passé l'âge. Il avait essayé une fois, et savait ce que ça donnait. A ce simple souvenir, un gout amer imprégna sa bouche.

La matinée finie, le jeune homme était allé à son point de ravitaillement préféré, le distributeur de barre chocolatées, avant d'aller réviser à la bibliothèque. Les cours de mathématique de la veille étaient loin d'être assimilés, et il commençait presque à peiner, en fait... Il passa d'ailleurs plus de temps à rêvasser, le crayon à la bouche ou sur la feuille, qu'à réviser. C'est en réalisant que la lumière avait carrément tourné que le blond se décida à regagner sa chambre. Quite à glander, autant le faire dans sa chambre. Mais il aurait quand même préféré ne pas avoir à être seul avec Kantaro. Le jeune homme avait tendance à souvent se trouver dans la chambre, et lui... Il dodelina de la tête, tout à ses pensées.

Le dernier incident entre Kantaro et Eiji avait changé de nombreuses choses. Les tensions s'étaient dénouées. Il en avait appris plus sur Kantaro qu'il n'aurait crut pouvoir en apprendre. Pire que tout, il se sentait attiré par lui. Mauvais plan. Et, non, pire que tout, il y avait shizuka. L'adorable boule de poils ramassée par Eiji et Kantaro à leur retour de l'hôpital. Le simple fait que Kantaro plébiscite la présence du chiot dans la chambre était en soit un argument pour qu'il ne s'oppose pas à sa présence. Et même sans cela... Hugh ne savait pas refuser. Il était habitué à se laisser porter et à faire ce que les autres décidaient. Il ne se considérait pas en droit de pouvoir refuser la présence du chiot en ces lieux, même si celle ci, effectivement, le genait. Il n'était pas habitué aux animaux, et celui-ci semblait prendre un malin plaisir à abimer ses affaires. Hugh l'évitait comme la peste, mais ne s'opposait pas de vive voix à sa présence. De toutes façons, quelle importance ? Peut-être qu'il ne finirait même pas l'année ici.

Hugh referma son livre d'un mouvement sec. Il se laissait de plus en plus souvent prendre par des idées noires en ce moment. Pour cause, son dernier bilan à l'hopital n'avait pas été des plus optimistes. Apparemment, il s'affaiblissait. Il devrait manger plus, et faire du sport, mais de manière moderée. Voila ce qui lui avait été conseillé. Tout en mettant son sac sur son épaule, Hugh eut un reniflement méprisant. On voyait bien que ce médecin n'avait pas manqué d'étouffer la dernière fois qu'il avait fait un effort, lui ! Mettant son casque sur ses oreilles, le jeune homme traversa d'un pas tranquille les bâtiments qui permettaient de rejoindre sa chambre. Il poussa la porte de la chambre 6 sans toquer, comme à son habitude. Les yeux mi clos, dodelinant de la tête au rythme de la musique qui coulait avec continuité du casque sur ses oreilles, Hugh se figea un bref instant en voyant ses 2 compagnons de chambre déjà présents. Presque aussitôt, son habituel sourire paisible et un peu mutin revint sur ses lèvres.

"Hi."

Consciemment ou pas, il avait tendance à se montrer plus spontané avec eux, et à laisser échapper apostrophes et expressions américains qu'heureusement, ils semblaient comprendre. Mais cela ne creusait-il pas plus l'écart entre eux ? Son regard tomba sur le chien occupé à mâchouiller la basket du kendoka, et il retint une moue. Cette bestiole semblait vraiment mettre un point d'honneur à détruire tout ce qu'elle trouvait... La dernière fois, il avait racheté le magazine lui même, n'ayant pas envie de voir Eiji devenir encore violent ou gêné. C'était la le comble : Il prennait la peine de cacher sous son lit les lectures qui se seraient révelées choquantes pour ce pauvre esprit prude d'Eiji, et résultat des courses... Hugh balaya d'un léger mouvement de tête ces pensées désobligeantes.

"J'imagine que tant qu'il n'abime pas les murs, vous n'aurez pas de soucis avec l'école, mais il faudrait penser à acheter une petite muselière, non ? "

Ho, dommage, l'aigreur avait transpercée plus que prévu dans sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Lun 1 Mar 2010 - 21:31

Shizuka finit par abandonner l'idée de récupérer la chaussure, et resta docilement sous la main de Eiji, apparemment heureux d'être juste grattouillé. Pour le moment. Il n'aurait pas deviné qu'il puisse y avoir autant d'énergie dans une petite boule de poils. La liste énoncée par Fugiwara fit grimacer Eiji. Effectivement, ils allaient devoir apprendre la discipline au chiot s'ils voulaient arriver à le garder dans la chambre. En le sortant plus peut-être ? Même si Eiji n'était pas sur que l'épuiser dans son jogging matinal serait la meilleure solution. Le jeune homme attrapa le chiot et le souleva pour regarder dans les deux grands yeux humides. Shizuka battit gentiment de la queue au contact.

«  Si on avait su, ça aurait pas été Shizuka mais Ashura qu'on aurait du choisir ! J'aurais préféré que ça soit prémonitoire comme nom plutôt que l'inverse. »

Pourtant il avait bien semblé calme dans le bureau du vétérinaire, au premier contact... Encore terrorisé et affaibli par le manque de nourriture. Peu habitué aux chiots ou aux chiens en général, Eiji n'avait pas envisagé toutes les complications. Il n'était pas si gêné, mais surtout embarrassé par rapport à Misa et Hugh qui devaient subir le chiot sans vraiment l'avoir choisi. Eiji reposa chiot et basket au sol, convenant que dans l'état de cette pauvre chaussure, elle ne lui serait de toute façon pas d'une grande utilité. Le chiot jappa et se rua dessus comme si on venait de lui offrir une gamelle somptueuse, et fourra son nez dedans avant de recommencer à écharper méthodiquement l'intérieur. Avec un soupir intérieur, Eiji inclina la tête.
Lui trouver des jeux adaptés et assez solides pour résister à ces petites dents pointus semblait maintenant indispensable. A l'évocation de l'état de la chambre avant son arrivée, le sportif eut un regard circulaire. A ce point ? Il passa la main dans ses cheveux avant de répondre à Fugiwara, tiquant un instant sur l'appellation. Il avait l'habitude du kun venant des profs et des filles, ou du sempai venant de la part de ses cadets. Le san... lui convenait beaucoup moins, surtout quand la convenance ne l'imposait plus.

«  Ca me semble une bonne idée. Je peux y aller cet après-midi si tu veux, je vais avoir du mal à aller courir vu l'état de mes chaussures. Et... Kimihiro-san c'est mon père. Je préférerais Eiji si ça ne te gêne pas. »

La porte s'ouvrit, laissant passer la petite silhouette blonde de l'américain. La première réplique qui sortit de ses lèvres ne fut guère aimable pour le chiot et Eiji pinça les lèvres pour retenir une réplique peu aimable – il avait après tout le droit d'avoir du mal avec un chiot qui lui était imposé et qui faisait véritablement des bêtises. Le sportif se releva d'un coup, époussetant les poils réels et imaginaires sur son jean. Il adorait l'animal, mais n'avait envie ni de sentir comme lui, ni d'avoir ses vêtements constellés par ses poils.

Eiji s'inclina légèrement en un salut d'excuse. Au final, il était plus facile de garder son calme en s'imposant les formes et les saluts traditionnels que par tout autre moyen. Les quelques secondes que demandait le geste suffisaient pour lui faire comprendre que se mettre en colère était ridicule dans cette situation, et que l'américain, fidèle à ses habitudes, plaisantait sans grande subtilité.

«  Désolé pour les dégâts... je pense qu'on va essayer de le dresser avant de passer à la muselière. Sauf si tu préfères remplacer les mâchonnements par des gémissements de tristesse à longueur de journée.»

Un sourire amusé étira les lèvres du kendoka. De toute façon, il faudrait que Hugh lui passe dessus pour museler Shizuka... événement qui avait une probabilité quasi nulle d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Jeu 4 Mar 2010 - 16:34

Kantaro se laissa aller à rire au commentaire de Kimihiro sur le nom du petit démon déguisé en chiot. C'est vrai qu'il avait vraiment changé depuis le jour où ils l'avaient recueilli. C'était un véritable plaisir de le voir si plein de vie et d'enthousiasme. Une fois passé l'âge des bêtises, et s'ils le dressaient correctement, il serait certainement un chien adorable à vivre. Du moins, en était-il intimement persuadé. Son nom lui irait alors très bien. Mais pour le moment ... c'était un chiot ...

Le jeune homme eut une petite moue hésitante au sujet des courses. Il n'avait pas trop envie de confier l'achat du magazine au sportif. Quant aux jouets ... Ils partageaient depuis le début les frais concernant Shizuka, et puis être dans l'animalerie lui donnerait peut être des idées auxquelles ne penserait pas forcément l'autre, et inversement. Deux regards valaient mieux qu'un seul.
Il regarda Kimihiro avec un peu d'étonnement à son commentaire sur son appellation. C'était inattendu et terriblement ... familier. Non ? En même temps, il appelait Hugh par son prénom depuis le début de leur cohabitation. Mais Hugh était ... Kantaro soupira légèrement. Pourquoi est-ce que ses pensées dérivaient encore vers son colocataire blond ?

" J'envisageais également d'y aller. On peut le faire ensemble. Enfin, si ça te va, Kimi... Eiji ... Heu ... Tu peux aussi m'appeler par mon prénom, du coup. "

Ils seraient tous sur le même niveau du coup. Ce n'était peut-être pas si mal. Malgré les tensions qui avaient entaché le début de leur relation, Kantaro devait avouer qu'il n'avait jamais partagé autant de choses avec qui que ce soit d'autre. Mais surtout, il était sincère. Même s'il ne le montrait pas forcément, il appréciait les moments partagés avec ces deux garçons qui s'étaient immiscé dans sa vie.

La porte s'ouvrit justement pour laisser entrer son second colocataire. Kantaro sentit son cœur accélérer et il porta ses doigts à la monture de ses lunettes pour les redresser. Etait-ce lui où il répétait son tic nerveux plus souvent en présence de Hugh ? Étrange comme il se sentait à la fois bien et mal à l'aise face à lui. Une sensation qu'il ne s'expliquait que par le fait d'avoir partagé son secret. Mais alors pourquoi cette vision une heure plus tôt ...
Le jeune homme interrompit brutalement ses pensées. Il n'avait pas envie de réfléchir à tout ça maintenant, pas avec du monde autour de lui. Il se concentra sur ce qui se disait. Agir normalement ...

" Eiji et moi, on va faire des courses en ville cet après-midi. Ca te dit de venir avec nous ? "

En fait, il avait vraiment envie que Hugh vienne ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]  Jeu 4 Mar 2010 - 17:03

La musique saccadée aux accents aigus continua à s'écouler en sourdine du casque glissé sur la nuque du jeune homme blond, jusqu'à ce qu'il fasse glisser le curseur de son mp3 en mode OFF, alors que Eiji, après s'être redressé et épousseté, le gratifiait d'un salut des plus japonais. Sa réponse fut plus mesurée qu'à son habitude, et chose étonnante, il renvoya la plaisanterie, s'attirant de la part de Hugh un haussement de sourcil amusé.

Si les propos sortaient de sa bouche sans trop de réflexion, il réalisait tout de même après coup lorsque ses propos pouvaient porter à confusion, ou agacer, ce que était chose courante avec Eiji. Mais, étais-ce les petites choses partagées ensembles, ou tout simplement la présence du chiot qui l'apaisait et le poussait à la modération ? Toujours est-il que pour la première fois, son colocataire avait compris une plaisanterie de sa part. Un grand pas.

"Oh, non, je crois que les gémissements seraient encore pire. Je n'oserais pas te proposer les somnifères, ça reviendrait trop cher"

Répliqua t'il en levant les 2 mains devant lui, s'avouant vaincu. Les propos de Kantaro lui firent tourner la tête vers lui avec un petit sourire tranquille. Un reflet inoportun lui cachait son regard, mais le comportement de Kantaro lui semblait un peu plus étrange ces derniers temps, ou peut-être était-ce juste lui ? La proposition en tous cas sonnait agréablement à ses oreilles. Il y avait beaucoup à voir à Kobe, mais se balader seul n'était jamais bien amusant...

"Sauf si vous sortez pour draguer."


Répondit il avec une petite mine chafouine. Quoique, il pourrait alors prendre des photos.

Suite : Mission Shopping
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Ca devient urgent ! [PV : Eiji & Hugh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: