Partagez | 
 

 Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Ven 23 Avr 2010 - 19:39

Vautré sans grâce aucune sur la banquette du salon de karaoké, Eiji regardait Hugh s'égosiller, sourire narquois aux lèvres : la voix du jeune homme semblait inversement proportionnelle à son enthousiasme et à sa connaissances des paroles des chansons d'otakus qu'il imposait avec le sourire. Quand il avait proposé le karaoké, Eiji s'était attendu à une réponse mitigée. Ca avait été le cas de la part de Kantaro, qui avait presque semblé scandalisé à l'idée de devoir chanter, mais pas de Hugh : le métis avait été plus enthousiaste que jamais, égrenant déjà la liste de chansons qu'il allait mettre. Au final, Eiji le laissait choisir la playlist avec bonne humeur : japonais digne de ce nom, il connaissait quand même ses classiques.

Eiji applaudit quand s'estompèrent les dernières notes du vieux générique clamé avec passion par Hugh, accueillant avec une franche camaraderie le petit blond qui se laissa tomber à côté de lui, micros à la main. Les premières mesures de la musique suivantes se firent entendre alors que Hugh lui donnait le micro. Eiji manqua d'éclater de rire, mais se tortilla pour échapper à l'emprise du petit blond et ainsi se lever, tendant - jetant presque son micro à Kantaro, silencieux à côté d'eux. Le brun semblait avoir un peu de mal à se laisser aller au jeu. Pas la peine de s'inquiéter pourtant : ils étaient tous les trois aussi ridicules les uns que les autres.

" Naaaaannn je vais plutôt aller nous chercher quelque chose à boire au bar, par contre Kantaro va se faire un plaisir de t'accompagner ! "

Avec un sourire étincelant de paillettes qui lui aurait valu des regards jaloux de dessinatrice shojoïste, Eiji échappa au danger imminent, hilare, pour revenir quelques minutes plus tard dans la cohue des Onegaii lancés par l'américain avec ferveur. Difficile de garder son sérieux dans ces conditions. Le jeune homme poussa la porte du pied, portant avec délicatesse un plateau contenant 3 verres et plusieurs bouteilles. S'ils continuaient à s'égosiller, ils allaient avoir besoin de beaucoup boire. Kirin, Sake et thé glacé se côtoyaient sur le plateau, le garçon ayant préféré voir large selon les préférences de chacun. Vu la première bière descendue par Hugh, celui-ci ne carburait pas qu'au coca.

Le jeune homme se servit un demi-verre de sake. L'alcool doux perdait un peu de son intérêt sans le service adapté et tout le rituel autour mais pour le moment, Eiji était plus intéressé par la boisson en elle-même, et la soirée tout autour, que par une quelconque tradition.
Sur un moment d'inattention de Hugh, concentré à essayer de faire monter sa voix aussi haut que celle de la chanteuse - et échouant assez lamentablement - Eiji parvint à attraper la télécommande et à la brandir avec un air de vainqueur.

" Aléatoire pour la prochaine ! "

Quand les premières notes de Otome no inori retentirent, le kendoka hésita entre pleurer et fuir, avant de choisir la seule et unique possibilité : chanter avec Hugh.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 27 Avr 2010 - 12:26

La musique résonnait dans le petit salon du karaoké occupé par les trois garçons. L'enthousiasme de Hugh ne s'était pas tari, et semblait même aller crescendo au fur et à mesure que défilaient les chansons et les voix tirant vers le haut. Eiji, quant à lui, semblait tout à fait à son aise, riant et applaudissant les performances du blond, et chantant également avec un plaisir non dissimulé.

Assis sur le canapé, Kantaro observait ses deux colocataires. Malgré le peu d'enthousiasme qu'il avait pour le karaoké, il devait avouer qu'il ne s'ennuyait pas. Les rares fois où il y était allé, contraint et forcé, il avait passé les soirées dans son coin, à réviser mentalement ses cours ou à repenser à ses dernières lectures. En bref, il s'était patiemment occupé en attendant que la mascarade se termine. Mais cette fois, les choses étaient différentes et il passait en fait un moment agréable à les écouter chanter - plus ou moins juste mais avec enthousiasme - sur les musiques d'otaku sélectionnées par Hugh.

Le jeune homme esquissa un sourire lorsque Hugh se saisit de sa canette. L'alcool n'était pas vraiment son truc et il s'était arrêté à la deuxième gorgée sans intention de la finir. Il se voyait mal lui refuser. Et puis ... voir le blond porter la canette à ses lèvres lui rappela un bref instant leur première rencontre ... et une histoire de baiser indirect.

" Vas-y. Tu peux même la finir si tu veux. "

Les premières notes de la nouvelle chanson résonnaient déjà et Eiji s'esquiva en lui balançant le micro dans les mains, avant de disparaître du petit salon. Kantaro observa l'objet un instant, comme incertain de ce qu'il devait en faire, ce qui n'était pas loin d'être le cas d'ailleurs. S'il y avait bien une chose que ses camarades de classe n'avaient jamais réussi à faire, c'était bien de le faire chanter. Se laisser traîner au karaoké était une chose, participer en était une autre. Ce n'était pas une question de honte ou de chanter juste - à vrai dire, il ignorait totalement s'il chantait faux ou pas -, c'était plus un problème de blocage. Il avait cessé d'essayer le jour où il avait voulu faire entendre, à la maison, la dernière chanson apprise à l'école maternelle ...

Hugh avait déjà commencé à chanter, totalement dans son trip et visiblement peu soucieux de savoir qui chantait - ou non - avec lui. Ca semblait si simple et si naturel pour lui ... Prenant une profonde inspiration, Kantaro porta le micro à ses lèvres. D'abord hésitant, il finit par se lancer. Au final, il ne chantait pas faux, mais le résultat était peu concluant : trop rigide, sa voix était totalement absente d'émotion. Il ne put retenir une petite moue dépitée en regardant Hugh lorsque le silence revint.

" Désolé ... "

Pourquoi est-ce qu'il s'excusait au fait ?

Le retour d'Eiji fut salvateur et il lui rendit le micro avec soulagement. Hugh était déjà reparti dans un solo d'un nouveau titre, inlassable. Ses tentatives pour monter dans les mêmes aigus que la chanteuse valurent un petit sourire amusé sur les lèvres de Kantaro, tandis qu'il sirotait le thé glacé beaucoup plus à son goût que la kirin.

La prise de contrôle de la télécommande par le sportif s'avéra des plus comiques, en vue du résultat peu concluant obtenu. Entre les premières notes de la chanson dans Slayers et la tête d'Eiji, Kantaro eut toutes les peines du monde à ne pas éclater de rire. Exercice qui s'avéra totalement vain au fil de la mélodie et des deux voix masculines qui tentaient de s'accorder à la chanson. Le fou rire fut inévitable, et plus il essayait de se reprendre et pire c'était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Ven 30 Avr 2010 - 19:52

Hugh était à l’aise. C’était tellement plus facile de reprendre ce rôle de bon vivant au pelage brillant d’américain bruyant que de chercher quel comportement adopter selon la situation, et de se demander s’il était trop sincère ou pas assez. Et puis le karaoké, il trouvait ça vraiment marrant, et ne faisait pas semblant de s’amuser.

Eiji s’esquiva lors de l’arrivée de Cutey Honey passant le relais à Kantaro. Le regard de Hugh se coula un instant vers lui, avant de l’esquiver aussi sec. C’était un peu trop gênant de croiser son regard, en cet instant, alors qu’ils étaient seuls dans la pièce et que Hugh se sentait partiellement désinhibé, laissant ses idées voguer un peu trop à leur aise. La chanson commença, et Hugh se lança avec passion dans ce chant, bientôt rejoint par la voix timide et rigide de Kantaro qui énonçait les « onegaiii » avec une application toute scolaire qui faisait à chaque fois monter d’un cran l’hilarité de Hugh, sa voix tremblant et montant désespérément dans les aigus. Eiji revint alors, se saisissant de la télécommande pour passer la liste en aléatoire.

Hugh se tourna vers Kantaro, comme percutant à retardement ses paroles.

« Pourquoi désolé ? Je n’ai jamais entendu Cutey Honey chanté de cette manière, on aurait dit une maitresse, SM, c’était génial, ah ah ! »

Le blond se frotta les yeux d’un revers de main vif, les joues rougies par la chaleur et l’alcool. Il tourna la tête vers l’écran aux premières mesures, reconnaissant immédiatement Otome No Inori, dont, en bon otaku, il sut mimer les premières gestes sans cesser de chanter, se positionnant dos à dos avec Eiji. Il rata quelques mesures, le temps de boire une longue gorgée d’alcool, et s’arrêta avant la fin de la chanson, le souffle court et le regard un peu brumeux, tandis que la tête lui tournait et que son cœur battait un peu trop fort à son gout dans sa poitrine.

Il s’affala sans grâce sur la banquette, cachant son visage de son bras replié tandis que son tee shirt remontait à moitié sur son ventre. Encore une chose dont il n’avait pas l’habitude, habituellement, avec des frusques 4 fois trop large, on peu s’affaler sans soucis. Mais à la vérité, il n’y pensait pas trop en cet instant.

« Puf, puf, ah… I can’t … »

Son rire était un peu faiblard, entrecoupé d'haletements, mais bien présent. De son visage, seules ses lèvres étaient visibles, souriantes et apparemment amusée de la situation, alors que l’inquiétude sourdait au fond de sa tête. Mais bon : Rester calme, reprend son souffle, et attendre que ça arrête de tourner. Et surtout, ne rien en montrer aux autres. Il n’avait pas envie d’inquiéter Kantaro ou de pourrir la soirée par un fichu malaise. Le temps d’une chanson, et il serait forcement sur pied.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Dim 2 Mai 2010 - 11:04

Le rire de Kantaro avait donné un côté encore plus surréaliste à la chanson massacrée par les deux adolescents. Sur le coup, Eiji était tout à fait d'accord pour dire qu'en rire était la meilleure des solutions. Lui-même ricana comme un tordu quand s'estompa la fin de la chanson, entre fierté déplacée et honte général d'être arrivé à la fin de chanson. A côté de lui, sur la banquette, Hugh s'était complètement vautré, dépenaillé, cherchant à retrouver son souffle. Eiji lui jeta un coup d'œil avant de lui tendre son propre verre. Un peu d'alcool l'aiderait à reprendre son souffle, non ?
Il était lui-même un peu grisé. Pas ivre, certainement pas, juste un peu grisé, par les rires, par l'alcool ingurgité alors qu'il n'en buvait jamais... juste assez pour être amusé plus que gêné à la vue du nombril de Hugh qui se dandinait devant lui. A propos de ça, il fallait peut-être faire quelque chose d'ailleurs.
Eiji attrapa le t-shirt et le redescendit fermement, un peu comme il aurait rhabillé un des gamins du kendo qui n'aurait pas su mettre son kimono correctement. Le côté sempai pouvait frapper quand on ne s'y attendait pas.

«  Fais gaffe, tu vas choper un rhume du nombril et tu ne pourras plus chanter. »

Eiji chercha son verre, avant de se rappeler qu'il venait de le donner à Hugh. Tant pis : prenant un autre verre vide, il le remplit avant d'en vider la moitié d'un trait, histoire de se redonner contenance. Derrière eux, le karaoke en mode aléatoire avait lancé les premières mesures de Stray, et la mélodie tranquille donnait une atmosphère tout de suite plus sereine à la pièce. Dommage qu'elle ne soit pas passé juste avant : il l'aurait chanté plus facilement qu'une chanson sur les jeunes filles en fleur. Le résultat aurait été moins amusant, par contre.

Le kendoka eut un regard pour ses colocataires : Kantaro assit sagement, la main sur la bouche pour essayer de calmer un fou-rire inextinguible, les yeux brillants, et l'air bien plus vivant qu'il n'avait jamais semblé. Hugh, essoufflé et abandonné sans grâce aucune sur la banquette, les joues un peu trop rouges et les yeux brillants. Quand à lui, avec son débardeur moulant et son verre à la main, il ne savait pas quelle tête il faisait, mais il ne doutait pas qu'il devait être parfaitement assorti au reste du lot.
Ça faisait du bien d'être avec des gens sans se prendre la tête. Juste... s'amuser, discuter, sans même chercher à débattre sur des points de vue intelligent ou à refaire le monde, faire les gamins et en être fier. C'était une des choses qu'il avait perdu en fuyant jusqu'à Kobe, des amis avec qui faire le con sans se prendre la tête.

L'adolescent fouilla soudain dans la poche arrière dans son jean, à la recherche de petits achats effectués quelques jours plus tôt mais qu'il n'avait jamais eu l'occasion de leur donner : il extirpa de sa poche deux amulettes acheté au temple en même temps qu'il en avait offert une à Konata. Il lança la première à Kantaro, quand à la seconde, elle atterrit mollement sur la poitrine de l'américain, celui-ci n'ayant pas fait un geste pour l'attraper.

«  Ça vient du temple d'Ikuta-Jinja... »

Le jeune homme était un peu embarrassé. Les prendre lui avait paru une bonne idée sur le moment. Mais les offrir... c'est pour ça qu'elles étaient restées dans sa poche tout ce temps. L'atmosphère détendue du karaoké l'avait convaincu de les ressortir. Il finit de vider son verre pour se redonner contenance, buvant surement un peu plus qu'il n'aurait été raisonnable de le faire.
Au moins, si l'un ou les deux se foutait de lui, il pourrait en rire avec eux plutôt que prendre la mouche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Dim 9 Mai 2010 - 15:39

Sous l'emprise d'un fou rire incontrôlable, Kantaro entendait à peine la musique qui défilait. Il n'y avait que lorsqu'il réussissait à se calmer un peu que la mélodie lui parvenait et, avec elle, les voix de ses colocataires qui le faisaient repartir de plus belle. La vue, brouillée par les larmes perlant au coin de ses yeux, lui renvoyait une image légèrement déformée des deux garçons et de la chorégraphie de Hugh, renforçant son hilarité.
En arrière plan, dans un coin de sa tête, le jeune homme était terriblement gêné de son comportement. C'était impoli vis-à-vis de ses deux amis et cela ne lui ressemblait pas. Il n'était même pas certain de savoir pourquoi il riait autant. Il supposait qu'une fois le mécanisme lancé, il était difficile de l'arrêter.

La musique prit fin. La sélection aléatoire, enchaînant sur quelque chose de plus calme, le laissa enfin respirer et reprendre le contrôle progressivement, malgré les quelques soubresauts qui l'agitaient encore. Quelle image venait-il de donner de lui ? Certainement pas celle qu'il renvoyait d'ordinaire. Rire n'était pas quelque chose qu'il faisait facilement, alors un fou rire ... Il pouvait les compter sur les doigts d'une seule main ...
Malgré la perte de contrôle, la sensation n'était pas si désagréable, au contraire ... Kantaro se sentait plus léger, comme libéré. Fallait-il qu'il soit à l'aise avec ces deux là pour se lâcher à ce point !

Ecrasant les larmes de rire qui menaçaient de glisser sur ses joues, Kantaro risqua un regard vers ses camarades. Eiji, les yeux brillants et les joues un peu roses - sans doute sous l'effet combiné du saké et du chant - semblait bien s'amuser lui aussi. Etrange la tournure qu'avait pris leur relation. Au final, il l'aimait bien. C'était sans doute la personne avec qui il partageait le plus de choses, ... après Hugh, bien sûr ...

Hugh, qui s'était mollement laissé tomber sur la banquette, cherchant son souffle et le bras replié sur le visage comme pour se dissimuler. Kantaro retint de justesse un geste vers le blond et refoula son inquiétude. Depuis l'incident du cours d'arts plastiques, ses recherches avaient abouti et ce qu'il savait à présent était plus que rassurant. La vie de Hugh n'était pas en danger. Il ne risquait rien. Rien de plus que quelques malaises lorsqu'il forçait trop, et un souffle un peu court. Cela ne l'empêchait pas d'être inquiet, mais plus de la même façon.

Le regard de Kantaro coula du visage au torse du blond, puis s'arrêta sur son ventre légèrement dénudé. Le souffle court le faisait se gonfler sous son nombril, à un rythme un peu trop rapide, mais qui ne tarderait pas à revenir à la normale s'il prenait quelques minutes pour respirer. Il fallait juste que Hugh pense à faire des pauses de temps en temps.

Le nombril et la peau pale disparurent de son champ de vision lorsque Eiji jugea qu'il était opportun de rhabiller Hugh. Kantaro retint une petite moue déçue ... ainsi que l'idée que sa déception n'était pas très normale. Il esquissa un sourire amusé pour dissimuler le tout derrière la bonne humeur qui l'avait gagné un peu plus tôt. Rester léger ...

" Ce serait dommage d'être coupé dans un tel élan artistique ! "

Kantaro attrapa son verre pour occuper ses mains. Le thé glacé ralentissait délicieusement les pensées qui se bousculaient un peu trop dans sa tête. C'était sans doute pour ça qu'il aimait tant ce breuvage. Chaud ou froid, les vertus apaisantes du thé étaient bien là, lui apportant toujours un réconfort et un calme bienfaiteurs. Une constante rassurante ...

Le mouvement d'Eiji, se soulevant à moitié pour fouiller dans la poche arrière de son jean, attira un regard curieux de la part de Kantaro. C'est ainsi qu'il put avoir le réflexe de réceptionner ce que le sportif lui lançait. Ses yeux fixèrent un moment l'amulette qui reposait à présent au creux de sa main : une amulette shinto, vœu de réussite dans les études et le travail. Une expression d'incrédulité s'était progressivement peinte sur son visage. C'était vraiment pour lui ? Son regard glissa sur celle qui reposait sur le torse du blond. Elle était différente, donc ... Eiji les avait réellement choisies en fonction d'eux ...

" Merci ... "

Qu'est-ce qu'il était censé dire ? C'était la première fois qu'il recevait une marque d'attention venant de quelqu'un d'extérieur à sa famille ... et de la part d'Eiji en plus ... Décidément, il le surprenait de plus en plus.

" C'est ... C'est sympa ... d'avoir pensé à nous. Merci ... "

La situation était terriblement embarrassante. Kantaro était gêné et content à la fois, ne sachant plus comment agir. Le Karaoké sembla vouloir venir à son secours en passant à la chanson suivante : Kouya Ruten, la version longue de l'opening de Bakumatsu, un des rares animés dont il pouvait se qualifier de fan et qu'il connaissait par coeur. Mu par une impulsion subite, Kantaro se saisit du micro abandonné par Hugh et se mit à chanter en fixant l'écran. Une façon plutôt maladroite de dissimuler son malaise et qui ne lui ressemblait vraiment pas. Mais cette journée n'était-elle pas une succession d'évènements qui le poussaient à agir de façon étrange ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 11 Mai 2010 - 14:25

L’esprit un peu plus léger qu’à l’accoutumé, prêt à accepter n’importe quelle idée même la plus saugrenue, Hugh ne réalisa pas vraiment à quel point le rire de Kantaro était une chose nouvelle à leurs oreilles. Le bras rabattu sur son visage, les yeux fermés, il n’avait pas l’impression que le canapé soit la chose la plus stable qui soit. Il releva légèrement le bras lorsqu’il sentit la main d’Eiji tirer sur son tee shirt pour le rhabiller quelque peu. Son regard resta un instant fixé sur le brun. Le marcel laissait parfaitement voir son tatouage, surtout dans cette position. Il le trouvait cool, mine de rien, ce tatouage… Il ne savait pas ce qu’Eiji en pensait, mais lui même trouvait que cela lui conférait, en plus de sa stature de sportif, un certain charisme. C’était autre chose que les cicatrices disgracieuses dont la vie nous faisait cadeau.

Cette idée lui fit tourner le regard vers Kantaro. Kantaro et ses nouveaux vêtements de jeune premier sage et sérieux, qui dénotaient quelque peu d’avec son expression. Hugh l’observa un court instant en silence, à travers ses doigts, avant de sentir quelque chose tomber sur sa poitrine, puis de voir Kantaro récupérer une petite amulette. Il leva la main pour toucher la sienne.

« La santé ? »

C’était d’une originalité sans borne. Hugh se redressa sur ses coudes, un sourire affectueux sur les lèvres.

« Merci, Eiji kun »

Il se redressa, glissant l’amulette à son poignet avant de s’affaler à moitié par-dessus les épaules d’Eiji, à genoux sur la banquette, regardant Kantaro de coté.

« T’a vu, il chante une chanson chantée par une fille… »

Il pouffa, trouvant apparemment le fait des plus amusants. Il tendit la main pour récupérer le micro restant, accompagnant Kantaro sur quelques mesures. Bientôt, l’un des générique de FMA de Asian Kung Fu Generation suivi, chanté avec enthousiasme et une voix un peu éraillée sur les aigus par le blond. Puis d’autres succédèrent, sans que son enthousiasme ni sa descente ne faiblissent, pas plus que ses manières tactiles, à s’accrocher au cou de l’un ou de l’autre pour un rien.

Son énergie finit par baisser d’un cran au bout d’une heure de ce régime. Alors que s’égrenaient les dernières notes de For real , Hugh s’affala contre le dos de Kantaro, avec apparemment l’intention d’y rester le temps d’une longue sieste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 11 Mai 2010 - 17:56

Non, Eiji n'avait pas fait dans le plus original quand au choix des amulettes. Il avait juste essayé de trouver quelque chose d'adapté à ses colocataires, ce qui n'avait été des plus évidents. Les simples amulettes bonne fortune, les plus génériques, avaient été un peu trop impersonnelles à son goût. Peut-être aurait-il du s'en contenter ? Vivre avec 2 autres personnes de manière imposée ne permet pas forcément de faire leur connaissance de manière extrêmement approfondie. Du moins pas quand on a un grand respect de la vie privée et non une curiosité sans borne comme un certain américain. Qui confondait intérêt et curiosité. Du coup Eiji s'était retrouvé un peu bête devant l'étendu des amulettes, et avait visé au plus simple après en avoir choisi une pour Konata et pour lui-même.
Les réactions des deux autres garçons furent différentes : du remerciement gêné de Kantaro qui se dépêcha de se lancer dans une autre chanson au sourire amusé de Hugh qui s'empressa de s'affaler sur lui. L'américain n'était pas bien lourd, et Eiji accepta ce poids sur son dos en se contentant de lever les yeux au ciel. Il l'avait cherché aussi, en lui offrant l'amulette... Le kendoka avait fini par comprendre que l'américain pouvait se montrer très tactile, sans malice. C'était juste que son espace vitale semblait être plus étroit que celui de tout japonais qui se respecte.

C'était plus facile à comprendre au karaoké, tous vautrés sur des banquettes en chantant plus ou moins mal. Kantaro restait toujours maître de lui, assis le dos bien droit, et chantant avec application en suivant les paroles à l'écran de la même manière qu'il aurait suivi et appris une leçon. Scolaire et japonais, et peu prompt à laisser glisser cette barrière, même quand Hugh venait s'accrocher à lui comme du lierre à un arbre. Bien au contraire, la présence de l'américain dans son périmètre semblait prompt à faire dérailler sa voix et lui faire avaler convulsivement sa salive. Il était assez amusant de voir que le regard de l'autre japonais se détachait rarement de l'américain, qu'il soit proche ou non de lui, comme hypnotisé par les manières du blond. Intéressé ou révulsé ? La première réponse s'agitait dans son esprit d'un fanion auquel Eiji ne voulait pas penser.
Hugh chantait n'importe quel générique – il semblait en connaître la majorité d'ailleurs – sans se soucier de chanter mal, se lançant parfois dans quelques gestes d'une chorégraphie plus ou moins imitée. Et entre deux chansons, il finissait les verres, s'avachissaient sur les banquettes ou sur ses camarades comme Shizuka quand il essayait d'avoir des câlins : repoussé d'un côté il revenait de l'autre. L'esquiver était presque devenu un jeu pour Eiji, se glissant rapidement un peu plus loin au moment où le blond agrippait à lui. Il avait du le retenir une fois ou deux pour éviter qu'il ne finisse au sol ou qu'il n'aille embrasser la table basse au milieu de la pièce.
Pour qu'il réagisse de cette manière, le brun réalisé que l'alcool avait du faire son office... un peu trop bien même. Il n'arrivait pas à en être désolé. Il était juste un peu plus sociable et prompt au rire que d'habitude, non, rien de bien méchant...

Hugh avait fini par s'affaler contre Kantaro, les yeux fermés et l'air béas.
En jetant un oeil sur la table, Eiji réalisé que les différentes bouteilles avaient sombré corps et âme, vidées de leur contenu par trois gorges assoiffées à force de trop chanter. Un sourire amusé effleura les lèvres du sportif : ils faisaient un beau tableau... enfin surtout l'intello au milieu, celui dont la présence était au final le plus surprenant.

«  Flawless victory. »

Ben oui... 3 bouteilles perdantes. Bon sans accroc, vu l'état de Hugh, ce n'était pas si sur. Le jeune homme se passa la main dans les cheveux, essayant de retrouver des idées claires, avant de s'adresser à l'autre japonais encore en lice, cherchant un instant avant de trouver les mots adaptés. Il avait du boire un peu plus que ce que ses capacités lui permettaient. Ce petit plus qui lui donnait l'impression que rien n'avait vraiment d'importance et que tout était à portée de main.

« On devrait peut-être y aller avant que Mister Brown ne s'endorme, non ? Je ramène le plateau, je te laisse l'aider à retrouver ses pieds. »

Sa voix était rauque d'avoir trop chanté, lui donnant une tonalité encore plus masculine que celle qui était sienne de base. Amusant.
Avec une grande concentration, surement un peu plus que nécessaire pour la tache sus-mentionnée, Eiji remit bouteilles et verres sur le plateau pour les ramener là où il les avait acheté, essayant de montrer bonne figure. Il avait à peine menti quand à son âge pour prendre de l'alcool – le vendeur avait été persuadé qu'il était majeur vu sa stature - autant ne pas avoir de soucis à la sortie du karaoké.
L'air frais de dehors lui ferait le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 11 Mai 2010 - 22:30

Rapidement rejoint par Hugh dans son interprétation, Kantaro put se débarrasser du malaise survenu suite au cadeau d'Eiji. C'était plus facile quand on avait de quoi détourner son attention. Si la situation restait étrange et inhabituelle, le jeune homme réussissait finalement à s'en accommoder, à grand renfort de musiques, de rires et de thé glacé. Il se surprit même à plusieurs reprises avec le micro en main, certes moins souvent que ses camarades, mais bien plus qu'il ne l'avait jamais fait.

Au fil des mélodies, et de la diminution du liquide alcoolisé restant dans sa bouteille, Hugh devenait de plus en plus tactile, se collant tour à tour à Eiji ou à lui, totalement désinhibé. Lorsque c'était vers le kendoka qu'il se tournait, Kantaro ne pouvait retenir une pointe d'agacement, et lorsque c'était vers lui ... Il préférait ne pas compter le nombre de fois où son cœur avait raté un battement, où il avait avalé son thé de travers et où il avait perdu le fil d'une chanson. S'il n'avait pas s'agit de Hugh, il aurait mis ses réactions sur le coup de son rejet des contacts physiques et aurait mis fin depuis longtemps au manège. Mais voilà, c'était Hugh ...

Lorsque le blond s'affala totalement sur son dos, Kantaro retint son souffle un instant. Il tourna la tête pour jeter un coup d'œil au jeune homme somnolant contre lui. Ca, ça sentait la fin de soirée ... Comme pour venir confirmer ses pensées, Eiji lâcha un cri de victoire, entraînant un dernier rire de sa part. "Flawless" ... c'était vite dit vu l'état de ses deux camarades ... Visiblement, il était le seul à être resté sobre. Enfin, l'autre japonais était juste un peu éméché, rien de bien méchant. Un sourire amusé se dessina sur son visage tandis qu'Eiji remettait, avec concentration, les preuves de leur forfait sur le plateau. Il ne lui répondit qu'au moment où il s'apprêtait à franchir la porte de la petite salle.

" On se rejoint dehors alors. "

Kantaro regarda le sportif sortir d'un pas appliqué, attentif à son plateau et à son objectif - qui était certainement d'arriver à le ramener jusqu'au comptoir sans incident -, avant d'en revenir à celui qui semblait décidé à dormir là. Il l'observa en silence un moment, n'osant pas bouger de peur qu'il ne reprenne ses esprits. Hugh semblait bien dans cette position, et il n'avait pas vraiment envie de le déranger. Pour tout dire, il n'avait pas envie de bouger, pas envie de retrouver Eiji dehors, pas envie de rentrer ... Il voulait juste rester comme ça, suspendu dans le temps et l'espace, sans se préoccuper du reste.
Un sourire étrange étira ses lèvres tandis qu'il bougeait légèrement pour sortir Hugh de sa torpeur. Il posa une main sur l'épaule accessible et y exerça une légère pression, tout en parlant d'une voix inhabituellement douce.

" Hugh ... On rentre ... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 11 Mai 2010 - 23:39

Le silence était assourdissant. Les bruits des bouteilles avaient certes percés ce silence d’éclats fugaces, mais avaient bientôt disparues du champ d’audition du blond. Eiji était partit ? Kantaro… Il était contre lui non ? Hugh ouvrit à moitié les yeux, son regard embrumé tombant sur l’étoffe sombre formant le costume de son colocataire. Une légère pression le fit revenir plus distinctement a la réalité, ainsi qu’une voix étrangement douce qu’il reconnu pour être celle de Kantaro. Hugh remua légèrement les épaules, peu décidé à bouger. Il le faudrait bien pourtant, il n’allait pas passer la nuit ici. Il avait pourtant déjà entendu, de la part de ses cousins, ce genre d’histoire : Des nuits passées dans les karaokés ou les café manga ou la connexion Internet tournait sec toute la nuit. Mais ce n’était pas quelque chose qu’il ait déjà eut l’opportunité de faire.

Le blond s’accrocha au bras de Kantaro, levant le visage vers lui. Il n’avait été qu’en de rares occasions inhibé comme cela d’alcool, et c’était vrai… Que les choses étaient beaucoup plus simple.
Il leva la main sans entrave ni gêne, caressant le contour de sa joue avant de s’arrêter sur les lèvres, les effleurant d’un doigt. Son expression était mitigée, à la fois songeuse et désireuse. Il humecta ses lèvres avec lenteur, le regard brillant, avant de déposer fugacement un rapide baiser à l’angle de la mâchoire du brun, rapide compromis fait avec quelque chose qu’il n’était pas sur d’assumer présentement, et ce même décontracté comme il l’était maintenant.

Le blond se releva rapidement, tanguant un instant. Eiji les attendait dehors non ?

« Allez, il va se demander ce qu’on fait ! »


Hugh se retourna précipitamment, retrouvant presque par miracle la direction de la sortie, laissant derrière lui les sacs de shopping qu’il avait effectué. La silhouette d’Eiji était la, reconnaissable entre milles, et il s’accrocha à son bras avec un rire bruyant.

«It’s so cold !! »

Couina t’il avec désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mer 12 Mai 2010 - 11:46

L'air frais était une caresse sur sa peau fiévreuse de tout ce temps passé à l'intérieur à s'agiter. Eiji inspira lentement, essayant d'éclaircir ses idées. C'était sans compter l'arrivée infernal de Hugh, repérable au bruit comme au fait qu'il s'accrocha à son bras comme si c'était la dernière bouée qui l'empêchait de se noyer. Maintenant qu'ils étaient dehors, et un peu plus au calme, Eiji avait la nette impression que c'était réellement le cas. L'américain était souvent bien plus expansif que Kantaro ou lui, mais à ce point... il était aussi collant et agité que Shizuka, passant du japonais à l'anglais sans y prendre garde. Avait-il bu tant que ça ? Pas tellement plus que lui dans ses souvenirs. Certes, il y avait bien 10 cm et 15kg de différence entre eux, mais est-ce que ça suffisait pour justifier un tel résultat ?

Le sportif tapota plus ou moins gentiment l'épaule du blondinet, essayant au passage de le décoller de son bras. Rentrer au lycée avec une sangsue incorporée qui essayait de lui voler sa chaleur ne lui semblait pas le meilleur des plans. Il n'avait pas beaucoup de succès, avec d'un côté un bras chargé par son sac de course, et l'autre par l'américain qui était au final plus fort qu'il n'y paraissait pour s'accrocher aux gens. Le cerveau du kendoka tourna à vide quelques instants, cherchant la bonne parade pour se décrocher. Attraper Hugh à bout de bras ? L'envoyer bouler d'une prise bien placée ? Partir en courant à un rythme qu'il serait bien incapable de suivre ? Au final, la solution choisie fut la moins violente, et c'est avec une voix quasi plaintive, totalement inconnue chez lui, qu'il adressa la parole à Hugh.

« Hugh, s'il te plait... »

Eiji avait été un instant tenté de parler anglais, mais ses capacités dans la langue n'était pas faramineuse de base. Quand en plus son cerveau n'était pas au meilleur de ses capacités... il préférait ne pas essayer avant de baragouiner le contraire de ce qu'il voulait dire et entendre le rire de l'américain résonner dans ses oreilles. Rire qui n'avait déjà pas besoin d'être déclenché vu la manière incessante avec laquelle il continuait de glousser alors qu'Eiji tentait d'enlever un à un les doigts de l'américain de son bras alors que celui-ci se raccrochait avec joie et bonne humeur, comme un enfant de 4 ans qui a trouvé un nouveau jeu très amusant.

«  Et arrête de te marrer ! »

Phrase qui n'eut pour effet que de redoubler l'hilarité de l'américain, au grand désespoir du jeune homme. Il se tourna vers le troisième arrivant qui venait les rejoindre à l'extérieur, le visage dissimulé dans l'obscurité ambiante, le seul d'entre eux à avoir gardé une certaine contenance. Heureusement pour eux, les gens aux alentours ne se retournaient même pas pour les regarder. Un groupe sortant d'un karaoké, bruyant et légèrement éméché n'était pas vraiment étonnant à cette heure et dans ce quartier. Eiji leva le bras pour montrer son biceps sur lequel s'était greffé l'américain. Mouvement que suivit sans hésiter l'américain, même si pour lequel il dut s'affaler un peu plus sur lui en levant les bras.

«  Fait quelque chose ! Il ne veut plus me lâcher ! »

Eiji était perturbé entre trouver la situation très amusante, très agaçante ou totalement désespérante. Son cerveau n'arrivait juste pas à se décider et préférait le laisser flotter entre deux eaux, dans une situation où la seule issue possible semblait de rentrer à Kobe en tractant derrière lui son boulet ricanant. C'était surement sa punition pour avoir un peu trop bu. S'il pouvait seulement faire partager le poids de sa croix avec Kantaro qui semblait parfaitement innocent de la situation, tout serait bien plus simple et supportable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mer 12 Mai 2010 - 11:51

Le Japon en été avait quelque chose de merveilleusement reposant. Probablement parce que tout était bien plus silencieux qu'à Los Angeles. Aux USA, il n'y avait jamais vraiment de silence, pas en habitant une grande ville. Le bruit des sirènes, des alarmes, des voitures qui passaient à vive allure dans les grandes avenues... La cité des anges étaient en permanence en mouvement, comme n'importe quelle grande ville américaine. Animal plus ou moins nocturne, Cathan avait depuis longtemps appris que la nuit n'était pas le meilleur moment pour dormir.
Au Japon, l'état d'esprit était différent. Certes, Kobe était une grande ville, et ses lumières ne s'éteignaient pas complètement au crépuscule. Mais le calme... en général, les japonais étaient déjà plus silencieux que les américains, mais c'était encore plus frappant maintenant.
Il avait franchi les grilles du lycée pour une petite ballade nocturne. La température était agréable, et le parc du lycée marqué par la présence des criquets qui chantaient l'été. Il avait aperçu çà et là quelques étudiants qui s'étaient échappés de leur dortoir pour folâtrer un peu, mais qui était-il pour aller les punir en cette fin d'année scolaire ?

Ses pas l'avaient conduits vers la ville, vers le quartier le plus proche du lycée. Même si le quartier était vivant, il restait plus tranquille que tout ce qu'il avait connu aux USA. Cathan s'alluma une clope, pensif. Le calme avait tendance à lui porter sur les nerfs, à le plonger dans l'expectative. Il attendait la tempête, toujours et restait à fleur de peau plutôt qu'essayait de se détendre. Ce n'était pas une catastrophe, mais lui demandait un certain travail sur lui pour éviter que cela ne le devienne. Il serait un peu gênant de frapper un de ses colocataires parce que celui-ci l'avait surpris sur la terrasse par contre. C'était amusant... il avait eu des réflexes affinés, job oblige, mais jamais autant sur la défensive que depuis qu'il était au Japon. Foutu calme. Il n'était pas fait pour un américain comme lui.

Il y avait un peu plus de monde dans la rue dans laquelle il bifurqua. Il reconnaissait le centre commercial où il avait déjà fait un tour. La rue était flanquée de restaurants, de bars et de karaoké qui devaient plaire aux adolescents, au vue de la population qui se promenait dans les rues. Même si la plupart n'était pas en uniformes, beaucoup ne devaient pas être assez vieux pour dépasser l'âge du lycée. Damned, c'est qu'il était en train de vieillir, a avoir dépassé allégrement la trentaine.
Enfin, l'avantage des jeunes et de ce quartier, c'est que ses cheveux ne semblaient même pas sortir du lot : il avait croisé au moins deux filles teintes de la même couleur, et plusieurs autres dont l'obscurité lui avait interdit de déterminer la couleur, loin d'être naturelle.
Certes un peu moins bruyante, mais pas si différent que les USA au final.

C'est une voix un peu nasillarde qui attira son attention. Pas pour son ton et son rythme saccadé caractéristique de quelqu'un de ivre, mais pour la langue, résolument américaine. Oui, il parlait parfaitement japonais, mais plongé dans ses pensées de cette manière hermétique, il ne comprenait pas forcément tout ce qui se disait dans ce brouhaha ambiant. C'était la raison pour laquelle les quelques mots lancés en anglais l'avait surpris et le fit changer de direction, s'approchant d'une devanture de karaoké où le néon bleu affligeait trois adolescents de couleurs criardes. C'était le petit blond scotché à un grand jeune homme musclé qui baragouinait en anglais. Aucun des trois visages ne lui étaient inconnu, d'autant plus celui du petit blond américain fan des Mets. Il avait pourtant changé de tenue vestimentaire, abandonnant son t-shirt de supporter au profit d'une tenue un peu plus à la mode pour un gamin de son âge au Japon.

« Well, well, what do we have here ? »

Telle fut la question amusée qui vint perturber le trio. Ce n'était pas très sympa de venir enquiquiner ses élèves dans leur petite soirée, mais aux dernières nouvelles, c'était ça être prof : le plaisir d'enquiquiner les autres en toute impunité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Ven 14 Mai 2010 - 8:45

Après la musique, les rires, les tintements des verres, les conversations animées ... le silence qui avait pris place dans la petite salle était assourdissant. Le temps semblait s'y être arrêté, condamnant un jeune homme brun à rester statufié à jamais. Ses yeux écarquillés fixaient un point dans le vide, son souffle semblait être resté en suspend derrière ses lèvres entrouvertes et son cœur n'animait plus sa poitrine. L'expression de son visage était ... indéfinissable ... Son visage ... Ah mais ... c'était lui ... ?

Kantaro battit rapidement des paupières tout en prenant une inspiration bruyante et profonde, comme s'il remontait à la surface de l'eau après une plongée en apnée. A quel moment avait-il bugué exactement ? Il y avait eu le regard de Hugh plongeant dans le sien ... la main de Hugh caressant sa joue ... les doigts de Hugh effleurant ses lèvres ... les lèvres de Hugh se posant sur son visage ... Hugh, Hugh, et encore Hugh ... Le seul être qui occupait ses pensées en cet instant ... Hugh, qui s'était octroyé le monopole de son cœur ...

" ... c'est ... pas vrai ... "

Depuis quand ... ? Et comment ? Comment est-ce que ça avait pu lui arriver ? A lui ? Lui qui était si hermétique aux sentiments ... Lui qui n'avait jamais eu aucune réaction aux avances de qui que ce soit ... Lui, Kantaro Fugiwara, était en train de tomber amoureux ... Non, il n'était pas "en train", il l'était déjà ...
L'idée était tellement improbable qu'elle ne lui avait jamais effleuré l'esprit jusque là. Mais à la lumière de cette révélation, tout prenait enfin un sens. Toutes ces choses qui le travaillaient ces dernières semaines devenaient soudain si logiques ...

Kantaro leva machinalement la main pour effleurer du bout des doigts l'endroit où s'étaient posées les lèvres de Hugh un instant plus tôt. Et maintenant, il faisait quoi ? Pour Hugh ce n'était certainement qu'un geste inconsidéré, fait sous l'emprise de l'alcool, et dont il ne se souviendrait probablement pas le lendemain. La preuve, il était parti aussitôt après, le plus naturellement du monde. Pour autant, devait-il faire comme si rien ne s'était produit ? S'il voulait rester amis, c'était peut être le mieux à faire, ou peut être pas ... Qu'est-ce qu'il en savait ? Si l'amitié était une chose avec laquelle il avait encore du mal, que dire de l'amour ? Tant qu'il ne savait pas, mieux valait qu'il ne dise rien. Oui ... il ne devait pas imposer ses sentiments à Hugh ...

Dans un soupir oscillant entre lassitude et résignation, Kantaro se leva enfin, jetant un regard circulaire à la pièce comme s'il se demandait où il pouvait bien être. Ce n'était pas si loin d'être le cas d'ailleurs ... Il attrapa les sacs qui traînaient et sortit rejoindre les autres dehors.
La scène qui l'y attendait le figea sur place. Le visage fermé il regarda en silence un Hugh hilare, suspendu au bras d'Eiji. Il avait vraiment trop bu. Ce n'était donc que ça : juste l'alcool ... Bon sang, ce que cette confirmation pouvait faire mal !

La voix d'Eiji s'éleva soudain, l'interpellant pour avoir de l'aide et l'obligeant à se reprendre. Après une brève hésitation le temps de se composer un visage plus adéquate, il franchit le courte distance qui le séparait des deux autres. Agir normalement, poursuivre la soirée de la même humeur ... ou au moins faire semblant. Kantaro leva sa main libre pour la poser sur la chevelure blonde.

" Calm down, Hugh. "

Kantaro avait naturellement parlé en anglais, se disant que le jeune homme y serait plus réceptif qu'au japonais dans les conditions actuelles. Il rouvrait la bouche pour poursuivre lorsqu'une voix au fort accent américain, et parlant également en anglais, s'éleva non loin d'eux.
Le brun tourna la tête pour faire face à l'importun venu les déranger et écarquilla les yeux de stupeur en reconnaissant leur professeur de mathématiques.

" O'Leary ... sensei ... "

Quelles étaient les probabilités pour qu'ils tombent sur un prof du lycée dans ce quartier et à cette heure ? Minces, très minces, même. Les kamis semblaient vouloir leur jouer un bien mauvais tour pour cette fin de soirée. Kantaro ignorait l'heure qu'il pouvait être, mais il était à peu près certain qu'ils avaient largement dépassé le couvre-feu. Quant à l'état de ses colocataires ...
D'un pas sur le côté, Kantaro se positionna entre ses deux amis et l'enseignant, comme s'il cherchait à les dissimuler ou à les protéger. Aussi sympathique que pouvait être le prof de maths au premier abord, il n'avait aucune idée de son attitude face à des élèves pris en flagrant délit d'infraction au règlement. L'idée de trouver une excuse lui traversa rapidement l'esprit avant qu'il ne l'écarte. Kantaro avait passé suffisamment de temps avec l'homme pour se douter que cela relèverait plus de l'affront qu'autre chose. Et, contrairement aux autres profs, celui-ci avait gagné son respect.

" On rentrait. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Sam 15 Mai 2010 - 11:21

Confusément, Hugh avait parfaitement conscience que ce ne serait pas tous les jours qu’Eiji se laisserait agripper de la sorte, raison supplémentaire pour ne pas le lâcher et profiter au maximum de son état d’esprit actuel. Et puis, c’était drôlement marrant, de le voir réagir ainsi, sans oser l’envoyer bouler de manière trop agressive comme il aurait put le faire en d’autres circonstance. Sa peau était chaude sous les doigts froids du blond, et il pouvait sentir son odeur à travers les brumes de son esprit noyé dans l’alcool et le laisser aller.

Franchement, quelle idée de fantasmer sur le mec qui représentait tout ce que l’on détestait.

Surtout quand on sentait poindre, au fond de son esprit, des sentiments d’un genre tout à fait différent pour une autre personne qui venait de les rejoindre. Des sentiments qui étaient pires, à leur manière, en fait. Parce qu’il en était hors de question. Un fossé séparait rêve, fantasme, et réalité et projets.

La main de Kantaro se posa sur sa tête, et Hugh lâcha Eiji pour agripper Kantaro par la taille. Il se sentait à la fois fatigué, envieux de rentrer, et en même temps prêt à continuer ainsi toute la nuit. Les soucis qui lui tordaient habituellement l’esprit en tache de fond étaient comme évanouis, et il lui semblait si simple de juste s’amuser et rire, sans réfléchir à la portée de ses actes ou de ses paroles.

Une voix américaine déjà connue tira le blond de ses vagues pensées, et il leva la tête pour entrapercevoir une tignasse rousse, bien vite dissimulée par la haute stature de Kantaro qui s’interposa entre eux. Surpris, Hugh avait lâché sa prise, se retrouvant un court instant sans tuteur. Il s’appuya sur l’épaule de Kantaro, nonchalant, pour analyser la présence face à eux. Ah oui, c’était bien O’leary. Hugh leva la main en un salut occidental.

« Hey teach ! Vous êtes en balade seul ? J’aurai cru que z’auriez forcément été accompagnée d’une copine, vous me décevez presque la… »

Il ricana, le bras appuyé sur l’épaule de Kantaro, y cachant un instant son visage. L’américain utilisé avait été mâché, brouillé, inaudible pour un non natif de ce pays? Ses colocataires devaient croire qu’ils utilisaient un jargon codé. Il releva la tête, le regard brillant et malicieux.

Jusqu’à quel point peut-on mettre les choses sur le dos de l’alcool pour se laisser aller, deshinibé ? Il y avait la une certaine similitude avec un jeu de dominos dont on eut contrôlé la cascade : On avait le choix entre laisser la première poussée faire son œuvre, ou se contrôle. Quelque part au fond de lui, Hugh se regardait vivre, conscient de se laisser aller d’odieuse façon. Pour une rare fois. Pour une fois au final totalement assumée. Il verrait les conséquences de ses actes plus tards. Laisser choir au sol les barrières sans cesse maintenues en place avait quelque chose de jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Sam 15 Mai 2010 - 21:18

Des trois, le châtain était celui qui semblait le plus sobre. Kantaro Fugiwara. Difficile de se tromper sur son identité, l'élève de 4ème année était venu lui quémander des cours de rattrapage pour combler la brèche du à son changement de lycée en cours d'année. Faute de mieux et curieux de voir ce que donnait un élève de ce genre – entendre intello gravé au fer rouge sur son front – en cours, Cathan avait accepté. Pour tout dire, les cours particuliers étaient beaucoup plus marrants que les cours généraux. Si le niveau de maths était loin d'être intéressant, au moins n'avait-il pas à faire à un groupe de protozoaire en attente d'évolution. Il y avait au moins deux cellules de connectée dans cette petite tête et qui pouvaient faire des maths. Curieux donc, de retrouver ce genre de garçon studieux dehors, avec des élèves d'une autre année qui n'avait pas passé la soirée à boire uniquement du thé glacé.
Impossible de rater le nom du petit blond américain avec qui il avait discuté dans les couloirs autour d'un café. Le gentil blondinet était proprement torché, et dansait la samba autour de de ses béquilles d'acolytes, n'hésitant pas à lui adresser la parole d'un ton autrement plus familier que celui qu'il avait eu dans les couloirs, l'américain ne rendant guère plus tolérable le manque de respect. Enfin ne l'aurait pas été pour un japonais. Pour sa part, Cathan se contenta de se fendre d'un large sourire ironique.
Le troisième du groupe était un grand 5ème année qui n'avait pas marqué Cathan dans son cours. Peu motivé – comme la plupart des élèves – pas très doué – il ne pouvait pas retenir ça contre lui non plus – mais dont la carrure le faisait ressortir par rapport aux autres japonais. Il était bien le seul à sembler ne pas devoir se briser au premier courant d'air. A cet instant t de la soirée, il regardait son professeur d'un air concentré, ne semblant pas sur de ce qu'il devait faire, avoir l'air horrifié ou fuir. Il sembla résoudre le dilemme en laissant ses camarades gérer la situation. Ce qui était tout aussi bien : le petit blond semblait parti pour faire assez de catastrophe pour trois.

Le regard de Cathan s'arrêta sur le blond. Vu comme il se raccrochait à ses copains, il se demandait si le gamin serait capable de rentrer au lycée par ses propres moyens sans tomber dans un fossé et se casser le cou par la même occasion.

«  Et donner à mes sagouins d'élèves l'occasion de gâcher ma soirée ? Certainement pas... et je prédis pour toi un sacré mal de tête demain. Tu t'es enfilé combien de verres boy ? »

Comme Hugh, il avait enchainé en américain – en pur américain, et pas cet anglais un peu plus soigné qu'il prenait pour être compris par des étrangers – il n'était pas sur que Hugh comprenne autre chose vu l'état de son cerveau.
Son sourire ironique se dirigea aussi vers le plus sage des trois garçons qui venait d'expliquer qu'ils rentraient. Ben voyons. Ok, il voyait mal l'ado lui expliquer sérieusement qu'ils allaient finir la soirée en boite alors que l'heure à laquelle ils auraient du être rentré était passé depuis un moment... Vrai ou pas, c'était la seule réponse correcte qu'il pouvait lui dire et qui ne soit pas gênante.
Intérieurement, il était mort de rire. Lui, engueuler des élèves dehors après le couvre-feu, et éméchés ? C'était l'hôpital qui se foutait de la charité... il avait fait largement pire en tant qu'étudiant, et ne parlerait même pas de sa vie d'adulte. Être prof revenait vraiment à être hypocrite au plus haut point... faites ce que je dis, et pas ce que je fais. Allez, c'est pour le bien des gamins.

«  J'espère bien. Vu l'état de tes petits copains, il serait dommage de rajouter une catastrophe à la liste d'entorse au règlement du lycée... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Sam 15 Mai 2010 - 21:35

Appuyé sur l’épaule de Kantaro, Hugh ne parvenait pas à cacher derrière sa main le large sourire ironique qui étirait ses traits. L’américain sonnait agréablement et familièrement à ses oreilles, même si la personne avec qui il parlait le plus alors, à savoir sa mère, n’eut jamais usé d’un verbiage aussi peu léché. Brian par contre, si. A la pensée de son ancien petit ami, une expression fugace passa sur les traits de Hugh, avant qu’il ne reprenne bien vite son air joyeux d’américain éméché et trop bruyant pour cette terre japonaise. Quoique, à avoir déjà vu l’air de quelques salary man… Il n’était certainement pas le pire.

« C’est pas comme si c’était super fréquent de croiser des élèves tard le soir dans la ville… Et puis, vous pouvez toujours nous éviter. »

Il lâcha l’épaule du brun, cherchant à se redresser pour avancer d’un pas hésitant vers le professeur. C'était fou comme la présence d'O'Leary avait quelque chose de rassurant. Parce qu'il était adulte ?

« … J’ai pas compté, vous comptez vous ? Et puis de toutes façons… »


La démarche mal assurée du blond ne l’aida pas à esquiver le bord du trottoir, contre lequel il butta, basculant de tout son poids en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Sam 15 Mai 2010 - 22:18

Sans bouger d'un pouce, Cathan étendit le bras et attrapa l'adolescent par la taille, évitent qu'il n'aille se fracasser le nez sur le bitume. Intéressant de voir que ses réflexes pouvaient lui servir autrement que pour éviter un coup, même si sauvé des élèves sous influence n'était pas la chose la plus glorieuse qu'il ait pu faire. Loin de s'en émouvoir, l'adolescent s'affala un peu plus contre lui, apparemment ravi d'avoir trouvé un nouveau pilier pour le soutenir. Il était presque sur d'avoir entendu un espèce de gloussement à demi étouffé. Cathan manqua de lever les yeux au ciel pour demander ce qu'il avait pu faire à Dieu pour qu'on lui envoie des élèves pareils. Le soucis étant que la liste de ses offenses et péchés étant nombreuses, mieux valait s'abstenir d'une telle question.

L'américain attrapa la nuque de son élève pour le forcer à se tenir plus droit, le tenant avec fermeté. Il devait s'auto-discipliner pour que sa façon de le tenir reste douce et ne se rapproche pas, de près ou de loin, de la manière peu délicate d'interpeler quelqu'un. Il n'avait pas besoin de faire appel à de vieux réflexes totalement non nécessaires face à un gamin qui n'avait rien d'une petite frappe.

« Vous éviter et vous laisser vous casser la tête contre le sol, bien sur. Désolé, mais on n'a droit à aucune perte dans une classe, même en dehors des heures de cours. Dommage, ça faciliterait les choses de pouvoir faire un ou deux exemples. »

Le professeur chercha le regard des autres garçons, mais le plus grand semblait oublieux de la scène et quand au seul qui paraissait encore un peu responsable, il avait détourné les yeux, gêné semble-t-il par le déroulement de la scène. Par quoi précisément Cathan n'en était pas sur, et pouvait seulement le deviner. Peut-être était-il tout simplement en train d'imaginer son dossier scolaire taché par une ignoble tache rouge sous forme d'un mot cinglant par rapport à un comportement irresponsable ? Ou en train d'essayer de ne pas se faire éclabousser de la honte du blondinet et par le comportement des américains en général ? A la lumière des néons, il n'était pas évident de deviner ce qui traversait l'esprit de cet adolescent déjà habituellement renfermé.
Un léger soupir s'échappant de ses lèvres alors que ses doigts le démangeaient d'allumer une clope, le roux fit passer son regard sur les trois garçons.

«  Ok, j'ai compris, je vous raccompagne si je ne veux pas avoir au moins une mort sur la conscience. Et toi, je ne veux plus entendre ta voix, tu as suffisamment creusé ta tombe comme ça. »

La dernière phrase avait été adressée en américain, spécifiquement à Hugh qui semblait avoir beaucoup de mal à rester en place. Comme un vélo, il semblait manquer de tomber s'il n'était pas en mouvement. Comme quelqu'un qui faisait mal du vélo d'ailleurs, risquant de tomber aussi quand il était en mouvement.

Il adressa un regard qui n'admettait aucune réplique aux deux japonais. Il voulait bien se montrer gentil, mais même sa patience pouvait avoir des limites. Et bizarrement, avec un ado américain attaché à ses basques en train de ricaner comme si c'était la meilleure des plaisanteries, il avait le sentiment qu'il pourrait très vite avoir envie de le ramener au bercail à coups de pompes dans le derrière.

«  En avant vous deux. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 9:42

A peine Hugh s'était-il détaché de lui lorsqu'il avait bougé, qu'il se réinstallait déjà, sur son épaule cette fois. L'américain se doutait-il à quel point son contact le rendait fébrile ? Sûrement pas. Il était bien trop intéressé par la présence nouvelle en face d'eux.

Kantaro eut un moment de flottement lorsque le blond prit la parole. Etait-il soul au point de ne pouvoir aligner deux mots corrects dans sa propre langue ? Mais non, ce n'était pas ça puisque le prof de maths répliqua de la même manière, dans la même ... "langue" ? Un anglais atroce dont il ne comprenait qu'un mot sur deux mais qui semblait tout à fait intelligible pour les deux américains. Une légère frustration le titilla en réalisant qu'il ne pourrait jamais communiquer totalement de cette façon avec Hugh.

O'Leary s'adressa alors à lui, répondant à sa déclaration sur le ton de celui qui ne le croyait qu'à moitié en lui signalant l'état de ses camarades. Comme s'il avait besoin qu'on le lui rappelle alors que Hugh s'appuyait de tout son poids sur son épaule et qu'Eiji devait avoir la même mine que lorsqu'il avait ramené les bouteilles : trop concentré pour être honnête. Kantaro eut un léger soupir résigné. Dans l'état actuel des choses, il pouvait difficilement faire quoi que ce soit.

" Oui ... "

Il n'eut guère la possibilité d'aller plus loin, Hugh lui coupant la parole, ravi d'avoir trouvé à qui parler dans sa "langue" et ayant visiblement la ferme intention de poursuivre sa discussion. Il finit par se détacher de lui pour avancer vers le prof, se prenant les pieds sur le rebord du trottoir et atterrissant dans les bras de son compatriote.
Kantaro détourna rapidement le regard. Il n'avait aucune envie de voir Hugh se vautrer sur quelqu'un d'autre. Peut-être que lorsqu'il se serait fait à l'idée, ça ne le dérangerait plus mais, pour l'instant, il se sentait juste tristement et pathétiquement jaloux.

Lorsque O'Leary annonça qu'il les raccompagnait, il n'eut aucune réaction autre que de se mettre en route, jetant un rapide coup d'œil à Eiji pour voir s'il suivait. Le retour fut désagréablement calme, simplement entrecoupé par les gloussements de Hugh. Kantaro ruminait ses pensées en silence et Eiji semblait vouloir se faire oublier.
Au pied des escaliers menant à l'étage des chambres, Cathan les abandonna, visiblement soulagé de se débarrasser d'eux. Kantaro agrippa Hugh par la taille pour le soutenir sur les derniers mètres, et ne le lâcha que pour le déposer dans son lit. Eiji grimpa dans le sien sans ajouter un mot. Morne retour après une journée pourtant agréable. Ils en riraient probablement demain, mais là ...

Pendant un long moment, Kantaro resta assis à regarder Hugh dormir comme un bienheureux, puis il attrapa en silence ses affaires de toilette et fila dans les sanitaires. Il avait envie d'une douche ... d'une très longue douche ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 15:18

A partir du moment où il avait repéré le professeur de maths, Eiji avait fait profil bas. Suffisamment sous influence pour ne pas avoir son comportement normal, mais pas non plus si alcoolisé qu'il perde toute retenue comme Hugh, l'adolescent prenait grand soin de ne rien laisser paraître, fronçant les sourcils et fixant le mur droit devant lui. Sans se rendre compte à un seul moment que son comportement trop sage et figé était à lui-même totalement révélateur. Qu'importe : le regard du prof de math restait figé sur le plus blond des trois adolescents, le plus à même de faire une connerie.

Eiji ne comprenait pas que Kantaro ou O'Leary puissent être surpris du comportement de l'américain. Il était quasi égal à lui-même ! Bon, encore un peu plus extraverti que d'habitude, avec cette impérieuse façon de se frotter à n'importe qui, mais au final, il n'était pas tellement différent de d'habitude. Bon, ok, le prof de math était peut-être un peu hors limite en tant normal, mais ils étaient hors du lycée, en pleine nuit... c'était normal d'oublier un peu le règlement, ils étaient jeunes !
Bien loin d'élaborer ce genre de pensées à voix haute, Eiji se contenta de suivre docilement le petit convoie que formait le prof de math agrippé à Hugh - ou bien était-ce l'inverse ? - un Kantaro fidèle à lui-même : une ombre sage et silencieuse, et lui. L'adolescent restant fermement du côté de Kantaro et loin du regard inquisiteur du professeur, histoire que celui-ci ne se rappelle pas au dernier moment qu'il avait un peu « oublié » de faire ses exercices pour les derniers cours de l'année. Étrange de voir comme des petits détails qui peuvent sembler anodin à un moment ou un autre peuvent revenir vous mordre le derrière quand vous y faites le moins attention.

Le trajet s'était fait en silence, à part quelques commentaires de Hugh qu'il avait cessé de chercher à comprendre. Non : qu'il n'avait jamais essayé de comprendre à partir du moment où le blond avait commencé à s'exprimer dans cette langue barbare. Si en temps normal il avait déjà du mal à comprendre l'anglais, alors une version abâtardie quand il avait bu... Même pas en rêve qu'il se tentait à la version.

Le lycée se profila à l'horizon plus vite qu'il ne l'imaginait – à moins que ses pensées ne se soient court-circuité à un moment ou un autre ? - et c'est presque avec une moue déçue qu'il s'engagea dans les escaliers qui menaient à la chambre. Repasser de la douceur de l'extérieur à l'intérieur surchauffait lui donné envie de retourner aussi sec dehors. Il se hissa sur son lit pour y déposer ses affaires, avant de redescendre câliner un Shizuka qui ne demandait que ça, désespéré d'avoir été abandonné aussi longtemps. Quand il releva la tête, Hugh dormait comme un bienheureux sur son lit et Kantaro avait disparu à l'endroit où disparaissent les garçons sages, la nuit.
Eiji grattouilla distraitement la tête du chiot alors que celui-ci donnait des petits coups de truffe dans la main amie. Le sol était confortable, la vision par la fenêtre apaisante... un peu trop même. Il avait l'impression d'avoir garder un peu trop d'énergie en lui de cette soirée de rire et de détente.

«  Hé ! Hugh tu dors ? »

Shizuka ajouta sa voix à la question, jappant doucement jusqu'à ce qu'Eiji lui ferme le museau de la main. Le shiba-inu gémit, outré d'un tel comportement, avant de soupirer quand son maître le caressa pour le calmer.
Le jeune homme se redressa d'un coup, chiot dans les bras, histoire d'observer de plus près si Hugh était oui ou non mort au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 15:19

Le retour avait été étrange, les lumières et les sons défilants sans que le jeune homme ne parvienne à mettre de nom ou d'idée dessus. Un peu plus calme, il s'était peu à peu dégrisé, même s'il baragouinait encore de temps à autres quelques mots en américain, ne cherchant pas à faire l'effort de parler en japonais. Peu après être entrés dans l'école, la poigne ferme du prof de math s'était vue remplacée par celle, plus douce et plus proche, de Kantaro, qui l'avait guidé sans mot dire. Hugh avait eut l'impression de fermer les yeux juste un court instant après avoir posé la tête sur l'oreiller, et pourtant, lorsqu'il les rouvrit, le calme régnait dans la pièce. Il leva légèrement la tête, la reposant immédiatement au vu des vertiges qui l'assaillirent alors. Kantaro n'était pas la, comme d'habitude la nuit.

"He Hugh, tu dors ? "

Fronçant les sourcils, Hugh tourna à moitié la tête vers le plafond, son regard rencontrant alors celui de Hugh. Son chien dans les bras, il semblait motivé à aller courir l'un de ces marathons dont il l'avait l'habitude, et sur le point de proposer à Hugh de faire de même.

"Not really..."

Prenant un air concentré, le blond chercha apparemment à restituer le moment présent. Il resta allongé, se tournant sur le coté pour rester face à Eiji, se reculant un peu pour remettre un peu plus de place entre eux 2.

"... Il est tard. Tu n'a pas envie de dormir ?"

Pour sa part, maintenant que l'excitation était retombée, il se sentait littéralement épuisé. Il était peut-être allé un peu trop loin ce soir. Certainement même. Dans sa tête revinrent pêle mêle son court tête à tête avec Kantaro, le geste auquel il s'était laissé allé, puis son comportement envers le professeur. Il eut un petit bruit de gorge, avant de passer sa main froide sur son visage. Tiens, il s'était allongé tout habillé. Et quels vêtements. Ils étaient étriqués. A, c'est vrai, c'étaient les fraiches acquisition de cet après-midi de shopping. Il devaient être bien sales maintenant. Bonne excuse pour les oublier dès le lendemain à laver et ensuite au fond de son placard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 15:19

Le temps s'étirant sur un moment qui sembla une éternité à Eiji. Le petit blond silencieux ne lui disait rien qui vaille... Il s'apprêtait à poser sa main sur l'épaule du blond et à le secouer pour vérifier qu'il était toujours là quand celui-ci se retourna vers lui, offrant à son regard un visage concentré. Eiji recula d'un coup, surpris par le mouvement, et finit assis sur ses talons sur la moquette de la chambre, Shizuka toujours fermement dans ses bras. Le chiot ne trouvait d'ailleurs plus la situation tout à fait à son goût, et tentait de se dégager furtivement des bras solides qui l'emprisonnaient.
Hugh s'était aussi reculé, rendant son mouvement un peu plus ridicule encore, et le jeune homme sentit ses lèvres frémirent d'un rire contenu. Il libéra le chiot, qui loin de s'éloigner de son tourmenteur, se contenta de tourner autour de lui avec attention, les oreilles fièrement dressées et le museau frémissant.

Le jeune homme laissa échapper un soupir à la réponse de Hugh. Il aurait du se douter qu'il n'aurait pas envie de bouger... Hugh semblait content de ne jamais bouger de son lit ou de son bureau s'il pouvait s'en abstenir. Il n'avait pas mal aux fesses à toujours rester sur sa chaise comme ça ?
C'est d'une voix presque boudeuse, totalement différente de celle qui était la sienne habituellement qu'il répondit, bien loin de ressentir toute la honte dont il aurait dû être capable devant un tel comportement.

«  Pas envie... je vais plutôt aller courir... j'ai besoin de me défouler. Tu veux pas venir ? Faut éliminer ce qu'on a bu ! »

La suggestion était de toute bon sens : après un bon effort et une bonne suée, il était sur qu'il n'y aurait plus aucune trace d'alcool dans son sang. Et il se sentait débordant d'énergie, près à courir une quinzaine de kilomètres et à enchainer dans la mer si besoin.
Eiji se releva d'un coup, faisant sursauter le chiot qui avait commencé à explorer ses genoux d'une patte curieuse. Il lance un regard accusateur à son perchoir abandonné avant de le contourner et de poser ses deux pattes sur le lit de Hugh, se décidant à observer lui aussi ce qui semblait tant intéresser son maître. Il étendit son cou comme une oie, reniflant délicatement le visage de l'américain.

«  Ou alors tu tiens plus debout si t'as personne pour te servir de canne humaine ? »

Dans son état normal, Eiji ne se serait pas abaisser à ce genre de remarques un peu moqueuses, voir franchement désagréable. Un peu éméché, il dépassait juste les limites de politesses qu'il se fixait habituellement, oscillant entre le grand dadet et le grand con.
Pas vraiment méchant... mais ne se rendant pas forcément compte de la portée de ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 15:21

La manière dont il s'était chacun reculé avait un petit quelque chose de ridicule, mais également de terriblement révélateur sur la manière dont ils se comportaient vis à vis de l'autre. Du moins, était-ce ainsi que Hugh le percevait. Il lui semblait qu'Eiji était prêt à se laisser approcher, mais pas forcement de trop prêt, et surtout, par le bord qui lui convenait, repoussant toute approche inconvenante. Mais n'était-ce pas tout le monde qui agissait ainsi ?

Eiji sembla déçu de sa réponse. Impression confirmé par ses mots qui rejoignirent les pensées de Hugh. Dire qu'il avait imaginé Eiji souhaitant aller courir sans vraiment trop y croire au demeurant... Ça le dépassait complètement que l'on puisse apprécier bouger de la sorte. Pour quoi faire ? Il préférait de loin des activités plus intellectuelles comme le dessin ou la lecture, même si pour beaucoup, lire des mangas et des comics ne nécessitait aucune réflexion. La plupart du temps, les gens qui disaient ça ne savaient pas de quoi ils parlaient, et leurs propres lectures avaient des profondeurs bien loin d'arriver tout juste à la cheville de certaines idées et réflexions colportées dans les mangas préférés de Hugh.

Eiji se releva soudainement, faisant repartir au sol l'animal qui sa rapprocha de Hugh, dont la mine un peu renfrogné, même si peu visible dans la semi obscurité, laissait bien comprendre son avis sur la question. Hugh recula la tête, peu enclin à se laisser toucher par l'animal.

La remarque lui fit froncer les sourcils, une vague de vexation amère fleurissant à l'arrière de son esprit, ainsi qu'une sorte d'aquiesciation amère. Pourquoi s'énerver ? C'était la vérité. Il ne tenait plus debout à cause de l'alcool et de la journée riche en activité physique. Et même sans ça, il ne serait jamais allé courir avec Eiji. Quelle idée ! Il n'était pas dispensé de sport pour rien. De nouveau, il sentit cette jalousie acide gargouiller au fond de son ventre. Eiji le sportif, Eiji dans son corps sain et vigoureux, pour qui il coulait de source de se défouler et de bouger. Comment pouvait-il imaginer ce que lui vivait et ressentait ? Hugh eut un soupir inaudible, fermant les yeux un instant.

"Non Eiji, je ne peux pas aller courir."

Expliqua t'il gentiment comme il l'eut expliqué à un enfant qui agissait sans comprendre certaines choses qui l'entouraient. Son ton ne comportait aucune animosités, juste une sorte de lassitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 15:22

Je ne peux pas aller courir.
La réponse était honnête, mais tout bonnement irréaliste. Inconcevable. Tout le monde pouvait courir. C'était la première chose qu'on apprenait quand on était enfant, à courir. Avant même de savoir marcher, on essayait, un peu trop vite, de mettre un pied devant l'autre. C'était la première chose, la plus instinctive, qu'on pouvait faire. Alors ne pas pouvoir courir ? Impossible. Autant ne pas pouvoir respirer.
Le sportif resta un instant silencieux, à essayer de comprendre cette réponse qui pour lui n'en était pas une alors que s'égrainait autour d'eux les minutes. Shizuka finit par se lasser de l'inertie de son maître, et par la force de son arrière-train, finit de se hisser sur le lit de Hugh, se promenant dessus comme un conquérant sur son nouveau domaine, indifférent au fait que le blond recule sous son assaut.

«  Pourquoi ? Tu as bien deux jambes ? »

Comment résumer en quelques mots toute une pensée bien trop intense et complexe pour qu'il arrive à l'exprimer. Il aurait déjà eu du mal à ne pas s'embrouiller en parlant de sa passion du sport en temps normal, alors maintenant... il ne préférait carrément pas s'y tenter. Il y avait des raccourcis amplement suffisant pour convoyer son message.
Devant lui se tenait une petite crevette d'américain qui tentait de devenir aussi mou que le drap de son lit, sans vraie raison apparente. A si, il était malade rappela un neurone égaré dans le cerveau d'Eiji, un peu plus vigoureux que les autres. Assez malade pour ne pas vouloir faire de sport, mais pas suffisamment pour l'empêcher de vivre comme les autres.

Le jeune homme se rassit au bord du lit, son regard brun fixé avec intensité sur Hugh. Parce qu'il était intéressé par la réponse aussi, mais peut-être par la crainte que s'il le lâchait du regard, il ne serait pas capable de le retrouver, avec toutes les pensées un peu parasites qui passaient dans son esprit, mues par les vapeurs traitresses d'un peu trop de sake.
Shizuka marqua son approbation en commençant à gratter dans l'oreiller de Hugh pour s'y faire un nid, ou pour chasser la bestiole qu'il croyait voir là.

Le silence s'éternisait, comme le vieux souvenir du silence qui avait été celui de la chambre au tout début de leur colocation, quand trop de méfiance, de rancœur et d'agacement avait entaché leurs relations. Ces sentiments là avaient fini par disparaître pour laisser la place à d'autres, plus propres et plus avouables. Mais ils ne devaient pas avoir disparu complètement, et avaient laissé derrière quelques nouveaux-nés qui n'attendaient qu'un peu d'engrais pour se développer. Cet engrais était le même que ce qui les avait fait un peu se rapprocher : leurs différences, toutes ces différences qui faisaient d'eux des quasi opposés sur la plupart des échelles et des petits détails qui comptaient.
Sans l'inhibition habituelle, sans le vernis de la politesse, Eiji se retrouvait à observer ces différences et à poser le doigt dessus avec la même fascination qu'on tripote une plaie ouverte pour voir jusqu'à quel point elle est profonde et si elle va saigner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 15:24

En temps normal, Hugh eut réagit plus vigoureusement à l'intrusion de l'animal, qui était sencement interdit de venir sur son lit. Mais qui avait le droit sur celui de Kantaro. Honnêtement, comment faire comprendre la différence à l'animal ? Et Hugh n'allait pas imposer à Kantaro de refuser à son chien l'accès de son lit... Ce n'était pas de gaieté de cœur, mais pour ça, il laissait couler, se contentant de virer gentiment l'animal lorsqu'il se montrait ainsi invasif.

Sauf que la, il y avait Eiji devant lui. Assez proche, voir même un peu trop, ainsi accoudé au bord du lit. Qui le fixait de son regard brillant, lui empêchant de détourner la tête, l'ayant emprisonné avec quelques mots.
Il y a plusieurs manières de communiquer. Parfois, par une étrange alchimie, les mots atteignent directement leur but, et sont ce qu'ils semblent être. En toutes franchises, nues, les paroles sont soudainement plus crues et parfois même plus censée. Hugh n'était pas prêt à adopter ce registre de parole, et certainement pas avec Eiji. Non, avec personne. Étaler ce qu'il avait au fond de son cœur et expliquer ce qu'il en était... Était inconcevable. Hugh savait ce que l'on récoltait en retour de ce genre d'accès trop honnêtes. Jamais rien de bon. De toutes manières, Eiji ne comprendrait pas.

L'expression du blond, un court instant douloureuse, redevint tranquille et joviale, proche de l'expression qu'il arborait le plus souvent. Le sourire paisible et amusé de quelqu'un qui ne se prennait pas la tête.

"Tu l'a dit toi même à l'instant, je ne peux pas tenir debout sans canne humaine..."

Déclara t'il, accentuant son sourire sur les dernier mot. Faire croire à Eiji qu'il avait mal interprété ses paroles, n'étais-ce pas bien plus simple, et également des plus crédible ? La tête lui tournait un peu, et il n'était pas facile de se concentrer. Et cet abruti de chien s'était allongé avec un soupir dans son oreiller, juste derrière lui, le mettant mal à l'aise. Tant de petits détails ennuyeux, mais pour lesquels il ne trouvait pas la force de remédier.

"Je n'ai pas tant bu que ça, mais je ne suis pas habitué"


Ajouta t'il en guise de justification, remettant la conversation sur les rails d'un échange plus tranquille et jovial. S'offrir à des moqueries innocentes sur sa manière de tenir l'alcool était un terrain bien moins dangereux que de parler de son manque d'envie à aller courir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]  Mar 18 Mai 2010 - 17:50

Explication foireuse... mais qui marchait. Dans son état normal, Eiji n'aurait pas accepté une telle réponse. Sauf que dans son état normal, il ne se serait jamais montré aussi inquisiteur envers quelque chose qui mettait autant Hugh mal à l'aise. Un long soupir s'échappa des lèvres de l'adolescent qui tourna le dos au blond, s'appuyant dos au lit avant de poser sa tête sur le matelas, s'offrant une vue directe et magnifique sur le dessous de son propre lit. Incroyablement fascinant.
Les motifs de la couette sur les cotés, les lattes du sommier, le tissu du dessous du matelas... et il n'avais jamais remarqué tout cela jusque là ?

«  C'est pas drôle. »

Eiji tourna la tête un peu plus quand Hugh expliqua qu'il n'avait pas l'habitude de boire. Ah ? Il s'en contre fichait, pour tout dire. Il n'avait pas cette habitude non plus. C'était tombé sous le sens, et avait été fun pendant la soirée, ni plus ni moins. Ce n'était pas une fin en soi. A quoi bon. Si c'était pour finir par raser les murs pour ne pas se faire remarquer, ce n'était pas si amusant que ça. Surtout si personne n'était tenté pour aller courir un marathon avec lui et lui permettre de se défouler.
Le jeune homme se passa la main sur le visage, mimant le geste qu'avait eu Hugh quelques instants plus tôt. Ses yeux étaient presque douloureux derrière ses paupières, lui rappelant qu'il ne se sentait pas, non n'était pas dans son état normal.

«  Promis, quand t'auras pas besoin de canne, je t'emmènerai courir avec moi. Sans boire, c'est pas la peine. »

Il aurait été bien en peine de justifier sa promesse ou même de lui montrer un intérêt. Dans son état, c'était simplement le Eiji gentil garçon qui ressortait, celui qui voulait bien partager avec les autres quelque chose qu'il adorait sans comprendre à quel point cela pouvait être agaçant pour les autres. Un garçon simple, tout juste monomaniaque en quelque sorte.

Avec un grognement sourd à cause de l'effort, Eiji reprit une station debout, et appuya son front sur le barreau frais de son lit double. Les lits superposés étaient une merveille de fabrication, offrant un point d'appui à sa haute stature. Le jeune homme baissa les yeux et dédia un sourire adorable à Hugh, comme s'il n'avait pas été 5 minutes plus tôt en train de le titiller pour aller courir. Finalement, maintenant qu'il ne bougeait plus, il avait bien une petite envie de dormir.

«  Merci, c'était une super aprem. »

La main de Eiji se rapprocha dangereusement de la tête de Hugh, jusqu'à ébouriffer la tignasse blonde déjà mal coiffée en temps ordinaire, réveillant au passage un Shizuka qui secoua sa petite queue avec vigueur pour rappeler sa présence, s'attirant l'attention de son maître.

« Ok, ok tu peux venir. »

Le jeune homme se pencha pour récolter son chiot avant de péniblement monter sur son lit, s'y effondrant avec l'animal sans chercher à faire plus d'effort. Quelques minutes plus tard, son haut s'envola vers le sol, comme mû d'une volonté propre. Seul effort que daigna faire le jeune homme pour s'installer plus confortablement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission : shopping ! [pv : Hugh et Kantaro ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: