Partagez | 
 

 [Libre] Une envie de glisser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) [Libre] Une envie de glisser  Sam 6 Mar 2010 - 14:11

[Ce RP est libre ^_^ Si ça intéresse quelqu’un mais que quelque chose gêne, n’hésitez pas à envoyer un MP^^]

Aujourd’hui était un jour meilleur pour Natsuru. Preuve ? Elle avait pris un petit-déjeuner. Je ne me fous pas de votre pomme, depuis quelques semaines, la jeune fille a décidé qu’elle se passerait d’avaler quoique ce soit le matin ; et si elle était au bord du malaise à chaque fin de matinée, tant pis. C’était une sorte de rébellion… Contre elle-même. Puisqu’après tout, elle ne pouvait le faire contre personne d’autre.
Ce matin-là donc, était un dimanche. La jeune fille ne voyait pas véritablement la différence entre les jours qui passaient, tous les mêmes depuis quelques temps. Son seul souci était d’avoir constamment quelque chose à faire pour éviter de penser à ce qui la tracassait. Car la brunette était quelqu’un de sensible, et angoissait facilement… Pour rien. Du moment qu’elle avait des devoirs à faire ou toute autre activité qui lui occupât l’esprit, c’était bon.


C’était bon… Sauf pour aujourd’hui, apparemment.

Natsuru poussa le grillage du skate park. Décidemment, cette école à Kobe était immense ; Natsuru ne comprenait pas pourquoi. Après tout, la moitié des élèves de ce lycée était des cancres. Enfin, ce matin-là, elle n’avait aucune raison de se plaindre, bien au contraire : ce skate park tombait à pique puisqu’en se réveillant, trente minutes plus tôt, elle avait eu comme un étouffement et une certitude : elle ne travaillerait pas ce jour-ci, ou du moins pas avant qu’elle soit partie glisser. Comme la patinoire ne lui avait pas laissé des souvenirs qui pouvaient se vanter de figurer dans le top 10 des meilleurs moments de sa vie, elle avait décidé que la glisse se ferait sur terre aujourd’hui. Malheureusement, elle n’avait emporté ni skate ni rollers à Kobe High School. Plus de place dans les valises.
Tant pis. Elle était sortie tout de même, à peine coiffée, habillée d’un jean large, de converse tellement usées qu’elles se déchiraient par endroits – ses anciens amis l’avaient forcée à les acheter, elle n’en voulait pas spécialement - et d’un haut tout ce qu’il y avait de plus banal. Bref, c’était la fille typique qui s’était réveillée le matin sans savoir quoi faire de sa vie.

Alors, elle irait jouer avec le vent. Et quel vent ! Une brindille aurait fait un bras de fer avec lui qu’elle aurait gagné. Vous l’aurez compris, c’était le calme plat. Et qui dit calme plat pendant un mois de juin déjà assez chaud et près de la mer, dit chaleur suffocante en journée. Voilà en quoi se lever à sept heures un dimanche matin pouvait être un avantage.

Natsuru s’arrêta devant le skate park, composé de toutes sortes de tremplins arrondis, pour la plupart petits et simples, de rampes et de « rouleaux ». Cela plaisait à la jeune fille. Elle savait que ce lycée était étrange et possédait beaucoup d’avantages pour son niveau, mais elle ne s’attendait pas non plus à des locaux et des espaces de haut niveau.

Elle s’avança. Il n’y avait personne. Ou presque. Quelqu’un était assis sur une rampe, un skate à la main. La jeune fille hésita un instant. Elle ne pouvait deviner s'il s'agissait d'un garçon ou d'une fille, puisque ladite personne lui tournait le dos. Il devait être aux alentours de 7h30... Elle prit son courage à deux mains et avança vers ce corps immobile, découvrant petit à petit à qui elle allait adresser la parole...


¤ Excuse-moi... Tu te sers de ton skate ? Sinon, tu veux bien me le prêter un peu.. ?


Plus qu'à attendre sans trembler.



Dernière édition par Natsuru Himegawa le Mer 17 Mar 2010 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Libre] Une envie de glisser  Sam 13 Mar 2010 - 20:47

Konata avait levé le nez de son écran aux alentours de 6h30 du matin, lorsque le soleil avait commencé à traverser les rideaux de sa chambre avec insistance. Diable, déjà ? Les campagnes sur les MMORPG faisaient vraiment perdre la notion du temps. S’étirant et baillant de tout son saoul, la jeune fille avait sommairement salué ses coéquipiers avant d’aller se coucher. 30 mn plus tard, les yeux grands ouverts, elle avait renoncé à dormir et s’était levée avec l’intention d’aller faire un tour à l’extérieur. Peut-être que de se bouger la fatiguerait suffisamment pour faire venir le sommeil ? Elle avait alors enfilé en vitesse un grand tee shirt – tiens, n’était-ce pas celui d’un de ses frères ? Oups, quel dommage qu’il soit tombé ainsi dans sa valise… – ainsi qu’un jean comme taillé sur mesure. Les cheveux attachés à la va vite pour ne pas avoir à les coiffer, elle était sortit avec une relative discrétion de la chambre, ses baskets usagées ne faisant que peu de bruit sur le sol.

Instinctivement, elle s’était dirigée vers les terrains de sport. Le skate parc avait alors attiré son attention, de part ses hautes structures recourbées, mais aussi parce que, abandonné, gisait au milieu du parc un skate board, apparemment oublié par son propriétaire. Excellent ! Ni un ni deux, la jeune fille était entré dans les lieux, sautant sur la planche qui s’était alors bloquée sur place avec un grincement sinistre, envoyant la jeune fille en avant. Heureusement que cette gamelle s’était faite sans témoin ! Le premier qui aurait osé se moquer d’elle en aurait de toutes façons eut pour son grade… Konata s’épousseta, léchant son poignet griffé par le sol.

Désormais outrageusement vexée de ce skate indiscipliné et de ne pas pouvoir s’amuser comme elle avait entendu le faire, Konata s’était saisi de l’engin, le retournant pour en vérifier la mobilité des roux. L’une des armatures de fer était un peu tordue, suite à un choc probablement, et certainement raison de l’oubli de la planche sur le terrain. Certainement jugée inutilisable par son propriétaire. Konata fit la moue. Ca ne devait pourtant pas être bien difficile de le remettre d’aplomb, non ? Elle s’assit sur une rampe, commençant à chercher comment traficoter la planche pour qu’elle recommence à rouler. Elle avait peur de l’abîmer en la cognant directement contre la barre, certes, une planche c’était solide – celle-ci était d’ailleurs pourvue d’une collection de cicatrices de guerre relativement impressionnante, qui venait presque à en faire disparaître le dessin enflammé qui se trouvait dessous – mais on n’était jamais sur de rien.

Une petite voix se fit entendre, faisant relever la tête à Konata. La fille devant elle semblait très jeune, plus jeune qu’elle en tous cas. Konata eut un geste évasif de la main.

« Bah ! Il est cassé, il roule pas ! Mais prends-le, si tu pense pouvoir le réparer ! »

Elle tendit le skate à Natsuru. Bien évidemment que la jeune fille ne pouvait être de base au courant de l’état de la planche. Mais le commentaire de Konata n’était en rien agressif, du moins pas envers elle. Elle était surtout agacée de ne pas réussir à remettre d’aplomb cette fichu planche qui lui donnait l’irrésistible envie de jouer sur les pentes – elle ne savait pas très bien en faire, mais suffisamment pour pouvoir s’amuser avec un minimum – et qui avait osé lui octroyer une terrible gamelle quelques instants auparavant. Même Eiji ne l’avait pas rossée comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Libre] Une envie de glisser  Mer 17 Mar 2010 - 20:02

[Je m’excuse de répondre cinq jours après toi, je n’avais pas vu ta réponse et n’ai pas pu venir depuis dimanche… Sorry >.< Et merci d’avoir répondu ^.^]

« Bah ! Il est cassé, il roule pas ! Mais prends-le, si tu pense pouvoir le réparer ! »

Une jeune fille, dotée d’un minois espiègle et plutôt mignonne derrière ses airs revêches, lui tendit son skate avec un ton plutôt agacé. Et bien entendu, Natsuru prit la remarque pour elle. Vraiment trop émotive, cette petite. Enfin, pour une fois, une fontaine ne poussa pas à sa place, laissant le skate park assez sec pour rouler… Avec un skate cassé ?

¤ Heu… D’accord.

Elle s’assit sur la rampe, à côté de la jeune fille qui, il fallait bien l’avouer, éblouissait la brunette. Cet air assuré, ce sentiment de n’avoir peur de rien, cette façon de se protéger sans l’aide de personne… Natsuru ne connaissait pas ; elle avait toujours été dépendante, que ce soit de son cousin ou de ses « amis ».

Elle se mit alors en quête d’examiner le skate. Il n’avait pas grand-chose, il n’était pas « cassé » à proprement parler. Et pour tout dire, la brunette avait fait du skate avec pire que ça. Un sourire, un vrai, qu’elle n’avait pas eu depuis longtemps, se dessina sur ses lèvres au souvenir qui germait dans son esprit : elle se souvenait, lorsque l’un des « amis » qu’elle n’avait plus revu depuis qu’elle était arrivée à Kobe, lui avait tendu son skate, sans l’avertir que si l’une des roues tenait, cela relevait plus du miracle qu’autre chose. Bien entendu, Natsuru s’était gentiment ramassée sur le goudron et les larmes avaient commencé à brouiller ses yeux. Mais il avait ri, alors elle aussi.
C’était aussi simple que ça, à cette époque.
Ou pas.

Le souvenir flotta encore dans sa tête, jusqu’à ce que la jeune fille use de la manière forte : elle frappa l’armature en fer un peu tordue sur la rampe sur laquelle elle venait de poser ses fesses ; du côté de l’inconnue, qui plus est. Elle jeta à nouveau un coup d’œil sur le skate : aucun effet. Un peu agacée, mais gardant son calme un minimum, elle le posa à terre, en même temps que son pied gauche par-dessus. Elle testa un peu sa solidité, le fit rouler sous sa Converse bonne pour le musée, puis prit son élan avec son pied droit et le ramena sur la planche. Pied serrés, elle manqua une jolie gamelle, s’arrêta. Elle tâta encore puis repartit. Elle tentait de « saisir la planche », comme elle aimait se le dire. Elle continua une bonne minute ainsi puis s’engagea sur une pente, la redescendit. Bien entendu, la planche lui échappa des pieds, et elle revint vers la jeune fille qui lui avait prêté son skate – du moins c’était ce que pensait Natsuru – avec l’objet à la main, et lui dit :

¤ Il n’est pas tout à fait cassé, il faut penser à bien se positionner… Tu fais souvent du skate ?

La dernière question était dite, dans l’esprit de Natsuru, sans moquerie ni ironie. C’était une simple question, un renseignement qu’elle souhaitait avoir. Souvent, les gens se méprenaient sur ses propos, pourtant, il n’y avait pas plus naïve que cette chétive jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Libre] Une envie de glisser  Dim 21 Mar 2010 - 16:06

[Oups pour moi aussi XD; ]

Konata eut un instant l’impression que la jeune fille allait fondre en larmes, mais il n’en fut rien. Elle se saisit du skate d’une petite poigne timide et s’assit à coté d’elle, commençant à regarder l’objet sous tous les angles, comme pour déterminer la cause qui l’empêchait de rouler. Konata, les mains appuyée sur la barre, commençait à faire balancer ses jambes avec énérgie, comme un gamin qui aurait fait mine de patienter, pointant son minois vers le ciel que la lumière du soleil commençait à envahir. Il était dégagé, quasiment exempt de nuages. Konata tourna la tête vers la jeune fille lorsqu’elle la sentit se lever. Elle avait réussit à bidouiller quelque chose ? Konata sursauta lorsque le skate vint heurter avec vigueur la barre de fer à coté d’elle.

« Hey ! »

Toute concentrée à son affaire, Natsuru ne sembla pas prendre en compte son exclamation surprise – elle n’avait pas eut l’intention de la cogner, de toutes façons, hein ? – et se concentra sur la planche, qu’elle fit rouler, plusieurs fois, avant de tenter une glissade moyennement maitrisée sur la pente. Elle revint finalement vers elle, lui rendant ce qu’elle pensait être son du.

« Spas ma planche en fait, je l’ai trouvé la tout à l’heure. Mais on dirait que tu l’a réparée ! »

Certainement le coup sur la barre de fer qui l’avait remis d’aplomb, pensait, pleine de confiance, Konata, qui pris la planche d’un geste vif pour la poser au sol et la tester à son tour. Elle posa son pied, faisant rouler la planche d'avant en arrière, sur place, tenant ses mains en l'air comme un équilibriste.

« J’en ait fait un peu avec mes frères, mais bah, ça a jamais été mon truc spécialement non plus hein »

Mais cette matinée, dans ce terrain un peu désert, avec ce skate abandonné, l’envie lui était bien venue.

« Par contre toi t’a l’air de connaître ! T’a l’habitude ? C’est cool comme truc ça, le skate! »

S'exclama t'elle en tournant un visage radieux vers Natsuru. Les propos énoncés plus tôt par Natsuru n’auraient même pas put la vexer. Parce que le doux minois de la jeune fille ne laissait pas présager le moindre sarcasme. Et parce que Konata n’entendait et ne voyait que ce qu’elle voulait, le plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: [Libre] Une envie de glisser  Sam 10 Avr 2010 - 13:05

« Spas ma planche en fait, je l’ai trouvé la tout à l’heure. Mais on dirait que tu l’a réparée ! »

Natsuru allait lui réexpliquer ce qu’elle venait de lui dire à l’instant : à savoir qu’il fallait tout de même bien se positionner sur la planche, au risque de se casser la figure – bon, ça, elle ne l’avait peut- être pas dit -, mais avant qu’elle ait pu ajouter un mot, la jeune fille reprit :

« J’en ait fait un peu avec mes frères, mais bah, ça a jamais été mon truc spécialement non plus hein.
Par contre toi t’a l’air de connaître ! T’a l’habitude ? C’est cool comme truc ça, le skate! »

Natsuru sourit. Quelle pipelette, cette brune extravertie ! Elle lui plaisait bien. D’habitude, elle préférait des gens qui la regardaient et lui parlaient comme à une petite enfant mignonne qu’il fallait protéger de la cruauté du monde, mais cette fois-ci, sa nouvelle connaissance avait quelque chose de bien mieux que toutes ces personnes qui la trouvaient si mimi : elle avait ce qu’avait l’un de ses anciens amis.
La magie de la faire réellement sourire, sans complexe.

¤ Oui, c’est vraiment super, le skate. C’est un des rares sports dans lequel je suis douée… Ajouta-t-elle en riant.

Elle hésita une fraction de secondes, puis finit par demander, la voix un peu hésitante car elle n’avait pas l’habitude de poser ce genre de questions :


¤ Tu es à Kobe ? Enfin, je suppose. Tu es en quelle année ? Moi, en première, et je m’appelle Natsuru Himegawa, dit-elle en inclinant brièvement la tête.

Les présentations, c’étaient décidément pas son truc.

    [Tu dois sûrement te dire : "enfin répondu !" Je suis vraiment désolée, je ne sais pas si tu as vu mon absence (j'aurais du te l'envoyer par MP u_u) ? Je devais réviser mon brevet blanc, alors j'ai coupé court à l'ordi durant deux semaines (argh !)
    Enfin voilà, tu as tout de même ta réponse xD
    Par contre, tu peux prendre ton temps, je dois encore répondre à deux RP Laughing]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Libre] Une envie de glisser  

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Une envie de glisser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: