Partagez | 
 

 Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Ven 12 Mar 2010 - 15:18

Suite de Retour au point de départ


¤ D’accord, on sèche… Dit-elle, à voix basse cependant.

Super elle était d’accord !

¤ Ça te dit d’aller faire un tour dans la forêt, Shihaki-san ? Je n’y suis encore jamais allée mais j’ai entendu dire que c’était vraiment sympa de s’y promener.

-Pourquoi pas personnellement sa me dérange pas, et puis j’y suis jamais allé. Au faite, tu fais se que tu veux hein, mais moi je n’aime pas quand on m’appelle par mon nom de famille, dit Koyuki avec un sourire, donc tu peux m’appeler tout simplement Koyuki. Mais si tu préfère Shihaki-san, pas de problème hein ? Moi aussi je t’appelle Himegawa-san !

Le tout avec des « hein » placé un peu partout dans la phrase et un joli sourire. Nan mais franchement, il se passe quoi là ?

Je sombre dans la niaiserie et la gène. Je tombe dans le piège auquel JE prend tant de plaisir à tendre aux autres. Je suis une bonne à rien, se dit Koyuki, exaspérer par son attitude.

En fait, ce n’est pas de sa faute, mais plutôt de la présence de Natsuru. Pas qu’elle n’ait pas envie de rester avec elle, non, juste qu’il faut qu’elle s’habitue à cette situation bizarre. Parce que vous savez, pour elle, Natsuru c’est vraiment un nouveau type de personne. Elle connait rien de leur façon et elle ne sait pas trop elle-même comment se comporter.

Aller Koyuki, tu vas y arriver !

Nan mais franchement, ne me dite pas que l’espace d’une seconde vous avait cru que Koyuki allait déprimer ? Elle ?
Elle ne s’en était pas aperçu mais elles étaient sortit du bâtiment et se dirigea a présent vers la forêt juste en face. Natsuru avait elle parler pendant qu’elle réfléchissait ?

-Tu y es déjà allé dans la forêt ? Moi vite fait pour rentrer un jour mais j’étais accompagner et Tomura-senpaï sembler connaitre les environs. Si sa se trouve on va se perdre, fit Koyuki avec un sourire amuser.

Si sa se trouve, j’aurais mieux fait de la fermer, se dit Koyuki, nettement moins rassurer que ce que montrer les apparences.


Dernière édition par Koyuki Shihaki le Mer 26 Mai 2010 - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Jeu 18 Mar 2010 - 16:14

Koyuki semblait beaucoup plus bavarde depuis que Natsuru s’était un peu livrée. Elle bavardait, et l’on avait l’impression que si elle en avait eu l’occasion, elle n’aurait jamais arrêté de parler et aurait continué son monologue… Le fait qu’elle n’aimât pas qu’on l’appelle par son nom de famille étonna Natsuru, qui se vit proposer de l'appeler par son prénom, tout court. Soit, pourquoi pas après tout ?

¤ Heu… D’accord… Koyuki, dit-elle avec un sourire.

Celle-ci ne sembla pas réagir, apparemment dans ses pensées. Elles étaient déjà à l’extérieur, et la jolie jeune fille reprit alors, émergeant :

-Tu y es déjà allé dans la forêt ? Moi vite fait pour rentrer un jour mais j’étais accompagner et Tomura-senpaï sembler connaitre les environs. Si sa se trouve on va se perdre.

Natsuru la dévisagea :

¤ Il n’y a pas de raison !


Elle sourit et continua à avancer. Le couvert des arbres leur apporta une fraîcheur qui soulagea la brunette. Elle se sentit immédiatement mieux, leva les bras au-dessus de sa tête pour profiter de ce climat apaisant. Un air satisfait sur le visage, elle se tourna à nouveau vers Koyuki.

¤ Il fait bien meilleur ici, tu ne trouves pas ?

Si cela continuait ainsi, elle allait finir par s’habituer à cette vie en dehors des salles de classe…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Ven 19 Mar 2010 - 14:31

¤ Il n'y a pas de raison !

Koyuki se mit a imaginé ce qui arriverait si elles se perdaient. Surement qu'elle et Natsuru ne s'en rendraient pas compte. Koyuki aurait sans doute rigolé quand Natsuru serait parvenu à ce constat-là. Ensuite, quelques heures plus tard, Natsuru aurait probablement abandonnée Koyuki quelque part, puisqu'elle en aurait eu marre du flot de parole qui sortait de sa bouche en illimitée. Sans oublier qu'elle était très... difficile à supportée quand elle a faim.

¤ Il fait bien meilleur ici, tu ne trouves pas ?

- oui, l'air est un peu frais, mais comparé à la température dans le lycée, c'est bien mieux ! ça me donne presque envie de me poser sur un arbre pour dormir. Ou alors de me promener éternellement. Oui parce qu'après, j'aurais de la mousse plein les cheveux et il parait que ce n'est pas super comme soin. Au fait, tu me verrais bien avec les cheveux mi-long voir court? parce que comme l'été est là, je me suis dit que ce n'est pas super pratique des cheveux super long. Moi en mode égyptienne avec la coupe au carré ? Ou peut être un dégrader avec les cheveux jusqu'aux épaules ? Très simple. Ou même trop. Alors, tu as une idée ? j'ai pensé à pleins de trucs et finalement je n'arrive pas à choisir. Au sinon, je peux simplement les laisser comme ça. Après tout, si je me les attache sa ne pose pas trop de problèmes nan ? Je ...

Noooooooon ! j'ai recomencééééé ! j'y arrive pas ! je ne peux pas me contenir ! pleura Koyuki intérieurement.

et puis, ce long monologue sur ses cheveux... ressembler t-elle a une fanatique? Surement que oui. Elle tourna lentement sa tête vers Natsuru pour voir sa réaction, geste qui lui était maintenant un réflexe.

Pourquoi c'est toujours pareil? Se plaignit elle, toujours pour elle-même.

c'est là quel se rendit compte que quelqu'un pouvait répondre et ce, malgré le fait qu'elle ne le veuille pas. Mais, c'est surement ses dernières pensées qui ont poussé la petite voix à ricané et à vouloir lui répondre.

Stop je t'arrête tout de suite, tu ne vas pas me souler avec tes idées noires ! je ne veux rien entendre ! avertit Koyuki.

Heureusement, cette petite conversation intérieure, avait été rapide et discrète et personne n'aurait pu se douter que Koyuki c'était engueuler elle-même.


Dernière édition par Koyuki Shihaki le Mer 24 Mar 2010 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Lun 22 Mar 2010 - 18:30

Quand Natsuru avait songé que Koyuki était à présent beaucoup plus à l’aise et qu’elle semblait partie pour se lancer dans un monologue, elle n’était pas bien loin de la vérité. En effet, la jeune fille parlait tellement et posait tant de questions que la brunette n’arrivait même plus à se souvenir de ce dont elle venait de s’étaler à l’instant. Il lui semblait que le discours portait sur les cheveux de Koyuki, pour le reste… Elle avait oublié les détails.
Sont interlocutrice (ou plutôt son oratrice, puisqu’elle n’arrivait plus à placer une seule parole), s’était arrêtée en plein milieu de ce long blabla et s’était alors lentement tournée vers Natsuru, sûrement pour observer sa réaction face à cette étonnante manie qu’elle avait de parler en continue. La brunette la regarda quelques secondes puis dit :


¤ J’ai rien compris.

Elle avait penché la tête de côté en disant cela, puis éclaté de rire. Décidemment, ce lycée était rempli de fous ! Mais le fait de le remarquer une fois de plus ne luit faisait cette fois-ci pas peur. Comment avoir peur de cette jolie jeune fille ?

Elle posa alors son sac à terre, pour y prendre quelque chose qui pourrait aider Koyuki – il commençait de toute façon à peser sur ses épaules. Ayant fini de trifouiller, elle en sortit un élastique bleu ; la jeune fille s’était souvenue qu’un cours d’EPS était prévu par la suite, et qu’elle avait préféré mettre un élastique dans son sac au cas où. Elle se plaça derrière Koyuki et demanda :

¤ Tu peux toujours voir si les cheveux attachés te vont bien ; je peux ?

Natsuru se souvenait que dans le monologue, il y avait des coupes et des cheveux attachés. C’était le moment de tresser les nattes, heu... Tisser les liens.


Dernière édition par Natsuru Himegawa le Lun 12 Avr 2010 - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 24 Mar 2010 - 14:44

¤ J'ai rien compris.

Le rire de Koyuki vint s'ajouter à celui de Natsuru. enfin elle l'entendait rire !

¤ Tu peux toujours voir si les cheveux attachés te vont bien ; je peux ?

Pour toute réponse, Koyuki s'accroupit en gardant son équilibre sur la pointe des pieds et en gardant le dos droit. comme ça, Natsuru pouvait lui toucher les cheveux sans être gêné.

Koyuki se remémora quelques évènements d'avant. Elle se souvenait que bon nombre de garçons avaient gâchés toutes les heures de dur labeur pendant lesquels elle essayait tant bien que mal de faire tenir ses cheveux dans des boucles et vrille complexes. Elle se souvenait aussi du jour où elle avait craqué et c'était énervée sur le mec qui avait essayé de lui retirer sa barrette. Ce jour-là, il avait payé chère : Koyuki avait passé tous ses nerfs sur lui, il avait payé pour tous les autres garçons complice de cette affaire. Cette fois-ci, c'était elle qui avait détruit sa coiffure, néanmoins, ce sacrifice avait été compensé : plus personne ne lui avait touché les cheveux pour lui jouer un mauvais tour.

Les doigts de Natsuru ne lui tiraient pas les cheveux, même si Koyuki ne craignait pas particulièrement ceux-ci. Leurs contactes sur les cheveux de Koyuki était agréable. Une fois que la coiffure fut finie, Koyuki se leva et demanda :

- alors, tu aimes bien ?


elle ne savait pas si la coupe était bien faite ou non. Elle ne savait même pas ce que Natsuru lui avait fait. Une simple queue de cheval ? Surement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Lun 12 Avr 2010 - 19:51

A lire sur fond de I Can Wait Forever, Holding on, No Love & Shut Up, tout ceci de Simple Plan bien sûr ♥


Koyuki s’était accroupie sur la pointe des pieds, le dos bien droit, permettant ainsi à Natsuru de la coiffer sans tendre les bras désespérément au-dessus de sa tête : sa camarade la dépassait d’au moins cinq bons centimètres. Eh oui ! C’est cela d’entretenir, même sans se le dire, un physique de gamine.
En tirant légèrement sur les mèches colorées, la petite éprouva une sorte de plaisir inexplicable à toucher ces longs et soyeux cheveux violets– une sorte de fantasme inavoué. Une fois la coiffure terminée - qui était belle et bien une queue-de-cheval, Natsuru n’étant pas douée en coiffure -, Koyuki lui demanda si elle lui plaisait. La brunette se plaça devant son cobaye, la contempla quelques secondes puis affirma :

¤ En fait, je pense que toutes les coiffures te vont à partir du moment où tu t’en occupes… Mais même si c’est moi qui t’ai fait une queue-de-cheval, elle te va bien, ajouta-t-elle en riant.

En observant Koyuki, Natsuru se rendit compte que ces cheveux lisses et entretenus, ce visage maquillé et aimé, ces manières étranges mais acceptées car mignonnes, cette façon de se prendre en main… La rendaient jalouse. Oui, jalouse. Pour la première fois de sa vie, elle aurait voulu quitter la peau de cette gamine qui l’accompagnait depuis trop longtemps, muer et perdre cette enveloppe charnelle au profit d’une nouvelle, appropriée à son âge et à une nouvelle façon d’être, simple et jolie… Normale.
Oui, en cet instant, elle aurait voulu être comme toutes les filles de son âge, avoir les mêmes préoccupations qu’elles, se demander si elle était assez belle pour lui… Qui cela, lui ? Lui, qui obstruait ses pensées depuis cinq ans et qui l’empêchait d’avancer, ou pour lui, le nouveau, celui qui lui prendrait la main et la propulserait en avant ? Celui-là même qu’elle n’avait pas encore rencontré…

Elle battit des paupières, tentant de se sortir de ses pensées embrumées.

¤ On avance ? Proposa-t-elle à Koyuki avec un sourire. Il y a un chemin ou bien on fait comme on veut dans cette forêt ? Ajouta-t-elle, se demandant si elles sauraient revenir sur leurs pas une fois la balade terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Sam 24 Avr 2010 - 17:40

¤ En fait, je pense que toutes les coiffures te vont à partir du moment où tu t’en occupes… Mais même si c’est moi qui t’ai fait une queue-de-cheval, elle te va bien,ajouta-t-elle en riant.

Koyuki joignit son rire au sien. Effectivement, sans se vanter ni être trop... vantarde, elle pouvait elle-même avouée ce fait. Mais à quel pris ? Des heures et des heures de préparation et d'entretien, se lever à cinq heures quand les autres se lèvent à sept heures... parfois, Koyuki aimerait être de ses filles qui se foutent pas mal de leur apparence, du regard des autres. Pour Koyuki, c'était ces personnes là qui était les plus belles. La liberté, se lever quand on veut, pouvoir
se montrer tel que l'on est, ne pas cacher ses réelles sentiments derrière un masque, avoir un oeil sur tout le monde pour que personne ne s'offusque... et oui, comparer à ce que certaines personnes pouvaient pensées, c'était pas marrant tous les jours d'être populaire.

Koyuki sourit et repris ses esprits quand elle entendit la voix de Natsuru transperçait le silence de la forêt.

¤ On avance ?
Proposa-t-elle à Koyuki avec un sourire. Il y a un chemin ou bien on fait comme on veut dans cette forêt ? Ajouta-t-elle.

- Heu, c'est comme tu veux, moi ça me tente bien de sortir du sentier principal, à condition de rester prudentes et de ne pas se perdre
, lui répondit Koyuki.

Après tout, c'était drôle de dire qu'elles pouvaient se perdre, cela l'était beaucoup moins de le vivre.


Koyuki préféra connaitre le sentiment de Natsuru sur sa réponse avant de s'aventurer en terrain inconnu. Le sentier pouvait tout à fait lui convenir, si Natsuru le préférer.

Le ciel n'avait pas bougé, si ce n'était qu'il était encore plus clair et le soleil plus chaud. Heureusement, les arbres étaient là pour apporter un peu de fraicheur dans la fournaise. Si les deux jeunes filles n'avaient pas décidées de sécher, elle serait en ce moment même en train de cuire sur leurs tables de cours en train de

dormir devant la prof d'Histoire-géo surement déjà en train d'endormir ses élèves avec ses célèbres cours.

Oui, il n'y avait pas à dire, elle avait fait le bon choix...


Dernière édition par Koyuki Shihaki le Ven 7 Mai 2010 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Ven 7 Mai 2010 - 16:58

¤ On ne se perdra pas, rétorqua Natsuru, confiante.

Après tout, même si elles mettaient un peu plus de temps que prévu à retrouver le sentier, elles ne craignaient rien dans cette forêt ; celle-ci n’était pas réputée maudite ou hantée, ou encore abritant de dangereux prédateurs tels des fauves enragés ou des personnes malintentionnées.
Il n’y avait pas de raison.

¤ On y va ? Fit-elle, s’engageant entre les épais troncs d’arbres dotés du pouvoir de soulager leurs corps du cruel Râ, Dieu du soleil, qui semblait avoir décidé de les dessécher.

¤ Il fait une chaleur ! Gémit-elle.

Elle continua à avancer quelques secondes, lorsqu’une idée traversa son esprit. C’était le moment ou jamais, songea-t-elle. Malheureusement, son corps ne semblait pas vouloir obéir. Au bout de quelques autres secondes, elle parvint finalement à se convaincre, s’arrêta puis se retourna.

¤ Dis-moi, Koyuki, tu as ta palette à maquillage sur toi ?

Il n’était à présent plus possible de faire demi-tour.
La jeune fille se demanda si son visage reflétait ses émotions. De façon précipitée, elle tenta de lisser ses traits et de sourire. Elle ne savait pas si le résultat été concluant, mais au moins, elle aurait essayé.
Pauvre gamine.


[Alors là, c'est de la m**de atomique -___- Vraiment désolée, inspiration au niveau -50]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 12 Mai 2010 - 14:38

¤ Dis-moi, Koyuki, tu as ta palette à maquillage sur toi ?

alors que Koyuki aprouvé la remarque de Natsuru sur la chaleur, elle ouvrit de gros yeux en entendant la demande de cette dernière. C'était bien la même Natsuru qu'en classe de maths, celle qu'elle avait eu tant de mal à dérider ? Un revirement de situation assez extraordinaire, qui laissait Koyuki quelque peu perplexe. Enfin, pas tant que ça, mais quand même.
Son sourire naturel revint automatiquement après ces quelques secondes de méditations.

- Biensûr ! comment veux tu que j'ai l'air parfaite au sinon ?
blagua Koyuki. elle est... fit Koyuki en prenant son sac et en fouillant intensivement.

Elle enfonça son bras dans son sac et chercha à l'aveuglette l'objet de sa convoitise. Elle trifouilla, poussa, tata, mais ne trouva pas. Alors, elle s'arrêta et vida son sac sur le sol. La forêt fut alors envahie, autant de stylo que de papier de bonbon et autre.
Elle la repéra tout de suite : cette petite trousse toute noire que lui avait offert sa mère.

- Elle est petite, mais ne te fit pas aux apparence. Il y a dedans tout ce dont on peux rêver en matière de maquillage, dit Koyuki très fier d'elle. Elle m'a toujours fidèlement servit même dans les moment de crise. qui ont était nombreux je doit dire...

Elle s'appliqua à ranger ses affaires pendant que Natsuru prenait la trousse. Lorsqu'elle eu fini, elles se remirent en marche, Koyuki observant Natsuru pour savoir ce qu'elle allait faire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 12 Mai 2010 - 15:08

Malgré les multiples tentatives de Koyuki, la palette en question ne semblait pas vouloir montrer le bout de son nez ! Au bout d’un moment, Koyuki décida de tout sortir et étala ainsi ses affaires sur le sol de la forêt. Cette méthode lui permit néanmoins de trouver l’objet convoité. Natsuru le prit dans ses mains alors que Koyuki rangeait ses affaires. Il s’agissait d’une trousse noire et petite, mais sa camarade lui avait dit de ne pas se fier aux apparences, et elle la croyait. La jolie brune semblait assez fière de cette mini-caverne d’Ali Baba à maquillage : Natsuru y trouverait certainement son bonheur !
Les deux jeunes filles se remirent en route, un peu machinalement, mais la brunette n’avait pas l’intention de rester avec cet objet décisif dans les mains durant toute la promenade simplement pour le plaisir de le regarder. Elle avait décidé de faire un pas en avant, elle le ferait. Et Koyuki, dans sa grande bonté d’âme, allait l’aider, bien entendu.
Ce n’était pas cela, être amies ?


¤ Eh bien… Toi qui es si douée dans ce domaine, tu voudrais bien me faire passer sous ton pinceau ? Demanda-t-elle.

Bien entendu, la brunette ne pensait pas devenir une femme après ceci. Mais ce serait toujours une étape de passée, un obstacle de franchi.


¤ Enfin, je veux dire, ça pourrait être marrant de voir… De me maquiller un peu. Je n’ai jamais essayé, alors je me fie à une professionnelle, ajouta-t-elle avec un sourire plaisant.

Il était temps qu’elle vive sa vie dans son monde et que son cher cousin reste dans le sien. Temps qu’elle apprenne ce que signifiait le mot « indépendante », temps qu’elle pense un peu à des choses de son âge : ouvrir des yeux ronds devant un garçon mignon, passer une soirée à raconter des imbécilités avec une amie, se consacrer à une activité qu’elle aimait (pourquoi ne pas approfondir le patinage artistique ?)…
Oui, vraiment, il était grand temps qu’elle grandisse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 12 Mai 2010 - 16:01

¤ Eh bien… Toi qui es si douée dans ce domaine, tu voudrais bien me faire passer sous ton pinceau ?Demanda-t-elle.

aussitôt, les yeux de Yuki brillèrent d'un éclat mystérieux. En fait, elle savait déjà ce qu'elle allait lui faire et le résultat que cela donnerait. Maintenant, à savoir si cela lui conviendrait...


¤ Enfin, je veux dire, ça pourrait être marrant de voir… De me maquiller un peu. Je n’ai jamais essayé, alors je me fie à une professionnelle
, ajouta-t-elle avec un sourire plaisant.

- J'accepte avec plaisir, il faut juste trouver... Ha ! là-bas sera parfait !
dit Koyuki en montrant du doigt un gros rocher.

Elles s'approchèrent du dit rocher et s'arrêtèrent à son niveau. Koyuki posa son sac à terre et invita Natsuru à monter dessus. Cette dernière s'y assit et Koyuki se plaça devant elle.

- Bon, alors...si tu me laisses carte blanche, ça va être facile.


Alors, elle commença. à chacune de ses actions, elle expliquait à Natsuru ce qu'elle faisait et ce que cela donnerait.
Tout d'abord, elle sortit son crayon noir pour commencer par les yeux. Elle fit sur les paupières de Natsuru, un trait épais, qui accentuerait la couleur si jolie de ses yeux. Elle soigna quelques détails puis continua en dessinant habilement un trait fin, cette fois-ci sous ses yeux. Là encore elle rectifia quelques bavures à l'aide de son démaquillant et passa cette fois là, au far à paupières. C'était quelque chose qu'elle n'utilisait pas souvent à cause de la subtilité dont il fallait faire preuve pour ne pas gâcher le tout. Elle joua entre le bleu marine, le bleu clair et le vert pour essayer de se rapprocher le plus possible de la couleur des yeux de Natsuru. Avec le plus fin pinceau qu'elle possédait, elle traça un trait
fin derrière le gros trait noir sur ses paupières.
Une fois la partie des yeux terminer, elle continua avec la bouche, qu'elle maquilla de glosse, assez discret, qui convenait très bien à Natsuru. Et pour finir, elle passa un léger coup de fond de teint sur la peau un peu pâle de Natsuru.

- Et voilà miss !
Dit Koyuki en se redressant. Attend que je trouve mon miroir pour que tu regardes le résultat...

cette fois-ci, le gros miroir fut plus docile que la trouve et Yuki le trouva facilement. Il était assez gros, rien à voir avec les petits miroirs que l'on pouvait glisser dans sa trousse de cours pour se regarder discrètement.
Elle le passa à Natsuru que cadra son visage pour admirer son reflet. Verdict ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 12 Mai 2010 - 17:11

Koyuki accepta immédiatement la demande de Natsuru. Celle-ci s’en doutait, et fut reconnaissante envers son amie de réagir avec tant d’enthousiasme et surtout de naturel : des questions auraient mis la brunette plus mal à l’aise qu’elle ne l’était déjà.
Elle s’assit sur le rocher que lui proposait Koyuki, puis la séance commença. La belle jeune fille, s’étant mise dans la peau d’une maquilleuse professionnelle, expliquait à Natsuru toutes les actions qu’elle faisait et ce qu’elles donneraient sur son visage. Elle lui faisait certaines fois des compliments, qui avaient pour conséquences de faire rougir la jeune fille. Un peu timide, elle acquiesçait à tout ce que lui disait sa camarade et tentait de ne pas faire trop de chichis : elle n’avait pas l’habitude de porter du maquillage, et ce dernier lui grattait le visage. De plus, ses yeux coulaient souvent et elle dut faire de gros efforts pour ne pas réduire à néant le travail de Koyuki, qui s’était apparemment donnée du mal.

Enfin, la jeune fille termina. C’était à présent l’heure du face-à-face avec le miroir, avec le reflet, avec elle-même. Natsuru avait peur ; peur de blesser Koyuki en ayant une mauvaise réaction, mais aussi peur de ne pas pouvoir se combler du résultat. L’échéance approchait. A pas de loup. Et enfin, l’objet fatidique fut devant ses yeux.

La brunette savait qu’elle serait étonnée. Mais le résultat dépassait son imagination. Elle ouvrit de grands yeux comme des soucoupes. Celle qu’elle voyait n’était pas Natsuru Himegawa. Mais si ce n’était pas elle, qui était-ce, alors ?
Elle ne le savait. Ne savait que penser ni que dire. C’était à elle de prononcer le verdict. Une terrible envie de pleurer la saisit. Ce serait si simple. Si simple de fondre en larme et de fuir les responsabilités, comme toujours. Mais non, ce n’était pas possible. C’était elle-même qui avait voulu avancer, reculer maintenant serait un échec.
Tout de même… Elle avait surtout l’impression d’être bariolée. Le maquillage n’était pas moche, pourtant, loin de là. Seulement, la jeune fille n’en avait vraiment pas l’habitude. Il ne manquait plus que le costume de clown, n’est-ce pas ?

Natsuru se secoua intérieurement.


¤ C’est… Etonnant.

Elle avait dit cela en tentant de sourire, ne sachant si elle était véritablement contente ou non.

¤ Je n’ai vraiment pas l’habitude, en fait, mais tu as vraiment fait du bon boulot Koyuki.

Elle avait su qu’elle ne pourrait être méchante, en regardant son amie. Ce maquillage lui irait, plus tard, elle le savait. Lorsqu’elle aurait grandit dans sa tête. En attendant, Koyuki restait sa priorité.

¤ Vraiment, merci ! Dit-elle encore. Tu m’apprendras toutes ces techniques hein ?Ajouta-t-elle en se relevant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 12 Mai 2010 - 17:31

¤ C’est… Etonnant.

Koyuki fut assez déboussolé. Quoi étonnant ? étonnant comment c'est pas beau ou étonnant comment c'est beau ? voulut dire Koyuki. Mais elle préféra se taire, sachant que Natsuru n'avait pas fini.

¤ Je n’ai vraiment pas l’habitude, en fait, mais tu as vraiment fait du bon boulot Koyuki.

Le sourire légèrement géner de Koyuki se changea en un sourire... de joie. Elle avait eu, pendant quelques instants, peur que le résultat ne lui plaise pas.

¤ Vraiment, merci ! Dit-elle encore. Tu m’apprendras toutes ces techniques hein ?Ajouta-t-elle en se relevant.

- Bien sûr ! lui promit Koyuki. j'avoue avoir était tenté de te faire une tête de clown ou un truc du genre, pour le fun, ajouta Koyuki. Mais je me suis dit après coup qu'il valait mieux pour une fois rester sérieuse. Aller, remettons nous en route !

Koyuki rangea le tout dans sa trousse de maquillage qu'elle rangea dans son sac avec le miroir et toutes deux partirent pour poursuivre leur petite promenade en forêt.

- Si tu as envie de rentré, dit le moi, continuer ou rentrer, les deux me conviennent !


[HRP : essaye de faire mieux pour voir xD, j'ai fait que de la mer**]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Jeu 20 Mai 2010 - 19:41

Natsuru fut contente que Koyuki accepte sa réponse avec son enthousiasme habituel. Elle se devait de préserver leur amitié, elle se devait d’évoluer. La brunette sourit à la dernière question de sa camarade. Elle devait avouer qu’elle n’avait qu’une envie : s’enfermer dans la petite pièce jouxtant sa chambre, comportant des toilettes et surtout… Un miroir ! Ce maquillage dont elle n’arrivait à déterminer s’il lui seyait la gênait. Il ne fallait pas oublier qu’elle n’était qu’une enfant, après tout. Et les mauvaises langues diraient qu’une gamine restait une gamine.

¤ Je crois que je préfèrerais rentrer… Nous allons finir par brûler, ici ! Peut-être fera-t-il plus frais dans nos chambres.

Elle en doutait ; même s’il faisait certainement moins chaud que dans la salle de classe suffocante d’histoire-géographie, c’eut été un miracle si les deux jeunes filles avaient pu profiter ne serait-ce que d’un brin d’air rafraîchissant dans leur dortoir. Mais Natsuru savait que leur balade s’éterniserait sans qu’elles sachent où aller, si d’aventure elles décidaient de continuer.
Elles firent donc demi-tour et se mirent à marcher en silence. Tous les coins de la forêt se ressemblaient, chaque chêne paraissait identique, chaque brin d’herbe semblait arborer un air moqueur ; Natsuru avait la terrible impression qu’ils lui répétaient inlassablement qu’elle trouverait la même chose dans cinq minutes, puis dans trente minutes encore, puis qu’elles devraient finalement rester ici pour la nuit.
Pour la vie.
Brr.

Espèce d’idiote ! Se morigéna-t-elle. Faut être vraiment débile pour songer à ce genre de choses !

Mais en croisant une touffe d’herbe jaunie car à découvert - ici les arbres s’étaient étrangement espacés et laissaient filtrer au sol des tâches de lumière, semblant s’être rendus complices du brûlant Râ -, elle se prit à penser qu’elle aussi avait été fait prisonnière et qu’elles étaient entrées par inadvertance dans le domaine du mal.
Facilement impressionnable, cette jeune fille.


Pff ! Je suis sûre que Koyuki ne pense pas du tout à ce genre de choses !

.. Vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  Mer 26 Mai 2010 - 18:14

¤ Je crois que je préfèrerais rentrer… Nous allons finir par brûler, ici ! Peut-être fera-t-il plus frais dans nos chambres.

- Tu as sûrement raison ! allons-y !

Elles firent demi tour et commencèrent à entamer le chemin du retour. Le soleil était beaucoup plus chaud que tout à l'heure et tapé sur leurs petites têtes. Les arbres et les feuilles ne servaient à rien pour les protéger et eux aussi souffrait, bien que ce soit dans un silence des plus total. La forêt, Koyuki adore. Même quand elle s'y perd. Elle aime les arbres, les feuilles, le chant des oiseaux, les bruits des pas des animaux... mais pas l'humidité. Elle aurait adoré se perdre dans cette forêt en compagnie de Natsuru (qui elle, n'aurait peut-être pas apprécier) et dire : "dis... t'es sûr que c'est par là Kobe ?"Elle aurait éclaté de rire et continué de chercher cette foutue sortie. Au bout d'un moment, elles l'auraient finalement trouvé : Koyuki, des brindilles pleins les cheveux et Natsuru, presque en larme avec son visage de gamine, heureuse de retrouver l'école qu'elles avaient fuit quelques heures avant. Personne n'aurait su ce qu'il s'était passé et Koyuki se serait amusé à répandre la rumeur selon laquelle elles avanent été enlevées par des extra-terrestres. à partir de là, comme elle ne connait pas encore bien la mentalité de cette école, trois solutions se profil : la première, tout le monde rigole un bon coup et personne n'y croit. La deuxième, tout le monde y crois et Koyuki est le centre d'attention (Héhéhé !) et enfin troisième solution, tout le monde s'en fout. Koyuki décide de continuer sa petite histoire mentale avec la solution... 2 ! (on s'y attendait pas...). Elle aurait vite trouvé un petit copain, l'aurait largué par manque de liberté, serait sortie avec un autre etc.

que c'est beau de rêver, pensa Koyuki.

Koyuki revint à nouveau à la réalité, ce rendant compte qu'elles étaient presque arrivées : on voyait le sentier, trop de fois utilisé, les arbres espacé...

Enfin, elles quittèrent la forêt et atterrirent dans le parc, derrière Kobe. Elles ne s'arrêtèrent pas, la chaleure plus intense que jamais et filèrent droit vers le hall, que Koyuki espérait climatisé. Hé bah non. Raté. Mais l'obscurité avait préservé la fraicheur des lieux et les deux colocs soupirèrent d'aise lorsqu'elles sentirent la brise. Apparemment, elle avait passé beaucoup de temps dans la forêt : des élèves avaient déjà fini leurs cours et discutaient tranquillement sur les marches. Les deux filles grimpèrent l'escalier, tournèrent dans le couloir des chambres. La chambre 30, qui était tout au fond, les attendait, porte fermé, vide et calme. évidemment puisqu'elles étaient les seuls à y dormir.

Natsuru ouvrit la porte, entra et Koyuki la referma, avant de courir vers la salle de bain, vérifier l'état de son visage et de ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Dis... t'es sur que c'est par là Kobe ? [pv Natsuru] [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: