Partagez | 
 

 S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Ven 23 Avr 2010 - 23:00

La jeunesse et ses rêves d'évasion. Partir à tout prix, découvrir de nouveaux horizons, braver les interdits... Mei voyait son départ pour Kobe un peu comme un exil, avec ce foutu espoir d'échapper à cette réalité qu'elle ne voulait accepter: elle ne rentrerait pas à Beijing lors des prochaines vacances, comme elle le voudrait tant, mais à Taipei. Elle avait cette impression qu'avec la mutation de son père on lui volait son identité, ses origines. Elle avait prit la nouvelle avec dégoût et son voyage de plusieurs heures depuis la capitale chinoise en passant par Tokyo pour aller vers Kobe ne l'avait pas pour le moins apaisée. "Je ne veux pas partir. Soit je reste, soit je pars, mais pour le Japon. Pas pour Taiwan". Encore un caprice? Sûrement oui, mais même si elle n'avait rien dit jusqu'alors, elle caressait depuis longtemps déjà l'envie d'aller étudier au pays du soleil levant. Ce rêve auquel elle ne croyait pas vraiment se réalisait à présent.

La petite chinoise arriva en fin d'après-midi à Kobe, trop tard donc pour assister à ses premiers cours. Rien de grave, il était prévu que sa première véritable journée à KHS soit le lendemain. Elle passa simplement régler quelques affaires à l'administration et alla directement à l'internat. Chambre 13. Elle n'eut aucun mal à trouver, et pendant un moment elle s'installa, prenant possession des lieux. Le long voyage qu'elle avait entreprit depuis la Chine avait prit une grande partie de la journée, et elle n'avait plus qu'un désir: se ressourcer et se changer un peu les idées. Les adieux avec ses parents n'avaient pas été déchirants mais étant fille unique elle savait qu'elle venait de causer une déchirure dans ses relations avec eux. A cette pensée son coeur se serra, et elle préféra balayer ces pensées de son âme fatiguée.

Elle décida donc d'aller visiter un peu les alentours de l'établissement, espérant trouver un havre de paix où elle pourrait retrouver un peu de sérénité. Elle s'engagea donc sur l'un des nombreux chemin, ne sachant pas vraiment où il la mènerait. Après plusieurs minutes de marche, une douce odeur salée lui parvint, ainsi qu'un bruit régulier de vagues s'échouant sur une plage probablement. Intriguée et curieuse, Mei pressa le pas et ne tarda pas à arrivée sur une immense étendue de sable. Une plage. Le soleil avait presque fini sa course à l'horizon, offrant un magnifique panorama de lueurs pourpres. Tout simplement magnifique. Un calme absolu régnait, et c'est avec un sourire que la petite pékinoise s'avança. A quelques mètres de l'eau, elle s'allongea et laissa son regard se perdre dans l'immensité sur ciel aux lueurs violacées. Ses paupières devenaient lourdes, tout comme son corps qui semblait s'ankylosé encore un peu plus au fil du temps qui filait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Sam 24 Avr 2010 - 0:18

    Ma première journée à Kobe High School avait été longue et rude. Bien que je n'ais pas pu commencer les cours dès mon arrivée, découvrir les lieux et régler les prmeières formalités avait été suffisamment éprouvant pour que je commence à regretter d'être venue au japon. Déjà avant mon départ, j'avais été hostile à l'idée de mes parents : me fare apprendre une future langue des plus importantes sur le terrain pendant un an. Quiter Miley - ma meilleure amie, mon club de gymnastique et ma ville avait été une épreuve difficile, mais surmontable. Me retrouver parmi des asiatiques n'ayant envie que de travailler l'était nettement moins, pour une paresseuse aguérie comme moi. Donner le meilleur de moi même, j'en avait l'habitude car, dans mon sport, il est des défits vraiment difficiles à surmonter que l'on se lance pour le plaisir de pratiquer. Mais pour les cours, j'étais la plus maligne des fénéantes : je mettais au point de véritables plans de guerre dans le simple but de ne pas avoir à rendre une copi notée. Ici, quelque chose me disait que ce genre d'exploit me serait impossible à réaliser.

    Le besoin de décompresser se fit vite sentir lorsque mes muscles réclamèrent leur dose d'effort quotidienne. Y avait-il un gymnase à courte distance du lycée ? Impossible de le savoir sans consuler un plan de la ville, ce que je fis. Il y avait bel et bien un gymnase, mais pas à courte distance, pas du tout. J'y allai néanmoins, impatiente de pouvoir me défouler sur un trampoline ou simplement d'effectuer quelques figures sur praticable. Après un quart d'heure d'endurence, j'abandonnai l'idée de pouvoir atteindre mon objectif. Ce genre de mauvaise habitude n'était pas à prendre, mais me fouler un mollet en forçant trop sur la course n'allait pas m'aider à faire de la gym. L'idée me vint de trouver un quelconque terrain et d'y faire ne seraient ce que quelques étirements, pour huiler la mécanique.

    Passant devant la plage de Kobe, je m'y arrêtai pour observer le soleil couchant et ses couleurs flamboyantes. Semblable à un coeur qui souffre, l'astre déversait son sang dans la vaste étendue de la mer. Tout en continuant ma contemplation, je me deandai comment ce tableau appraissait-il à l'envers. Par un ATR minutieusement calculé, je me mis la tête en bas. L'impression me vint que la mer se déversait à son tour dans le soleil... Lorsque je sentis que mon esprit s'embuait à force d'êre mis ainsi à l'envers, je me relevai et fis quelques roes. Juste pour huiler la mécanique toujours.

    Cet idiot de crabe me surprit. A-t-on idée de surgir de terre devant une gymnaste en plein échaffement ? Ma roue s'écroula - et moi avec. J'échappai un cri de douleur mais me retins bien d'avertir le peu de personnes présentent sur la plage. Parmi eux se trouvait une jeune fille aux longs cheveux blonds dévalant en une cascade bouclée sur ses frêles épaules. Ravissante. J'aimais mois son maillot de bain deux pièces rose fuschia, trop kitcch à mon goût. Dautres baigneurs me dévisagèrent. Il me sembe que j'observais cette jeune fille avec un peu trop d'attention. Elle était loin d'être japonaise. Loin d'être asiatique. S'agissait-il d'une étrangère ? Peut être même une américaine...Je ne le saurais jamais. A peine avais-je pris la décision de lui parler qu'elle se levait, rassemblait ses affaires et s'éloignait. De légère mauvaise humeur, je me rabattai sur une autre jeune fille, plus petite, aux cheveux bruns et aux yeux fermés, le nez en l'air, faisant un somme apparemment bien mérité. Je m'accroupie à côté d'elle et posai la main sur son épaule, espérant que cela serait suffisant pour qu'elle se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Sam 24 Avr 2010 - 12:10

Calme, tout l'était sur cette plage. A part peut-être les quelques baigneurs qui étaient venus entre temps. Se taquiner en se lançant de l'eau, s'amuser à essayer de "noyer" les autres... Rien de plus inutile et pathétique. Mei tombait dans les bras de Morphée et cette sensation de bien être qui l'envahissait était rompue de temps à autre par les cris des baigneurs. A chaque fois Mei pestait intérieurement contre eux. Elle n'avait qu'à aller plus loin, mais son corps refusait de bouger. Tant pis... Elle se concentra sur les vagues s'échouant sur la plage. Petit à petit le monde autour d'elle semblait disparaitre. Au moment où la petite chinoise sombrait à nouveau dans un sommeil profond, elle sentit quelque chose de chaud sur son épaule. Agréable, mais qu'était-ce? Mei ouvrit alors les yeux... et découvrit un visage.

-Qu... Qu'est-ce qu'il y a? Demanda-t-elle encore ensommeillée en chinois.

Elle se redressa et mesura un instant son erreur, puis s'excusa auprès de la jeune fille près d'elle, en japonais cette fois-ci. Elle était mignonne avait son visage un peu rond, ses yeux d'un bleu profond et ses cheveux roux. Sur le coup cela surpris un instant Mei, mais elle s'y habitua rapidement. Par habitude, elle passa une main dans ses cheveux et constata qu'ils étaient pleins de sable. Détail auquel elle n'avait pas pensé en s'allongeant sur la plage. Elle soupira et les secoua pendant un moment pour enlever le maximum de sable.

-Désolée, mais j'aime pas quand mes cheveux sont pas nickels.

Elle adressa un sourire à la petite rousse et l'invita à s'asseoir à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Sam 24 Avr 2010 - 16:47

    Elle maugréa des paroles incompréhensibles... Une étrangère ne parlant pas japonais ? Je n'étais pas vraiment fière de ma prononciation mais au moins, je le parlais. Elle parut étonnée, ses yeux s'ouvrant enfin et me laissant découvrir leur couleur vert émeraude. Ravissant, mais pas très japonais. Ma théorie se confirmait. A moins que je ne fus si peu douée que comprendre une phrase de patois m'étais impossible. Elle se redressa et passa une main dans ses longs cheveux noirs... plein de sable. Elle les secoua, n'en enlevant qu'une infime quantité.

    - Désolée, mais j'aime pas quand mes cheveux sont pas nickels.

    Elle sourit, puis continua son drôle de manège. Amusante, cette jeune fille. Je m'approchai et tentai de l'aider en frottant son dos sur lequel tombaient tous les grains d'or. Se faisant, je prononçai enfin ma première phrase :

    - Excuse moi si je t'ai fait peur, tout à l'heure. Je m'appelle Elisabeth McGuire.

    Elle se retourna lorsque, enfin, ses cheveux furent présentables. Plus grande que moi de quelques centimètres, ses formes fines mais avantageuses la rendait digne des plus grands défilés pour mineurs de Charleston. Je me souvins avoir participé à l'un deux avec Miley, comme vendeuse de boisson. Les filles étaient splendides. Petites ou grandes, blondes ou brunes, le thème "Contraste" de la soirée avait bien été respecté. Cette fille, que j'identifiai comme étant chinoise, aurait été parfaite à cette manifestation.

    - Quel est ton nom ? Tu es chinoise, n'est ce pas ? J'aime beaucoup ton maillot de bain.

    Un deux pièces simple mais féminin, sans excentricités, vraiment parfait. Il convenait parfaitement, mettant en valeur ses courbes de jeune femme sans ni la vieillir, ni la rajeunir. J'avais beaucoup à apprendre de cette fille, décidément. Gênée, je rentrai le ventre et redressai les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Sam 24 Avr 2010 - 17:19

Étrange, et bien oui, Mei l'était souvent autant au premier abord qu'avec ses proches. La jeune demoiselle aux cheveux de cuivre l'aida à se débarrasser du sable, tout en s'excusant de lui avoir fait peur. Au passage, elle se présenta.

-Oh tu sais j'avais l'esprit trop embrumé pour avoir peur je crois. Enfin, je suis enchantée de te connaitre Elisabeth, moi c'est Mei. Je viens de Chine, en effet, de la capitale plus précisément.

Mei n'avait pas eu l'occasion de parler japonais depuis un petit moment du coup son accent était moins bon que d'ordinaire. Elle reprendrait vite le pli, pour ça elle ne se faisait pas trop de soucis. Quoi qu'elle fasse on saurait de toute façon qu'elle venait de Chine remarque. Ah Beijing... Elle avait déjà le mal du pays, pas très rassurant pour la suite des évènements, d'autant plus qu'elle venait à peine d'arriver à destination. Nostalgique, la petite chinoise ne fit pas attention au regard persistant d'Elizabeth sur elle. Mei avait un physique avantageux, c'est vrai. Et franchement des fois ça la complexait. Tous ces regards, dont une bonne partie mal attentionnés... Horriblement gênant. Elizabeth avoua qu'elle aimait bien le maillot de bain que portait Mei. Surprise elle regarda son corps. Mais oui elle était maillot de bain! Elle ne se rappelait pourtant pas l'avoir mis. Pauvre Mei, la fatigue te rend dingue...

-Euh... merci. Bredouilla la petite chinoise, encore déboussolée.

Elle oublia ce détail et demanda à Elizabeth d'où elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Sam 24 Avr 2010 - 18:48

    Le soleil étirait les ombres, créant un véritable théâtre de silhouettes sur la scène qu'était cette plage de sable fin, doré par l'astre couchant...

    La Chine, je l'avais rapidemment visitée lors de mes dernières vacances passées avec mes parents. Miley était venue avec nous et nous avions parcouru les rues de Pékin sous le regard inexpressif du majordome de ma mère. Il avait dû penser que deux gamines telles que nous ne seraient pas capables de lui fausser compagnie... Il fut bien en peine lorsque nous l'avons déçu.
    Je m'assieds et elle en fit autant. Sa question, naturelle après la mienne, réclamait une réponse plutôt complexe.

    - Je viens des Etats-Unis, de South Carolina plus précisément. Je ne sais pas comment on le dit en japonais.

    Réponse de base. Mais Mei méritait certainement plus de précisions. Comment lui décrire Charleston, sa ville merveilleuse, ensoleillée, où tous les amis trouvent à faire pendant leurs congés scolaires, où il fait si bon vivre, là où j'ai quittée Miley, ma meilleure amie... ? Je ne sus lui dire que ces phrases-là, mon coeur ne sachant comment s'exprimer par mes paroles. Mon manque de vocabulaire japonais jouant contre moi, je me tus, espérant avoir été comprise. Elle-même parlait avec un accent prononcé, ce qui ne rendait pas plus facile ma compréhension.

    Le soleil disparut, ne laissant de son passage qu'une trainée orangée sur la ligne de l'horizon. Un dernier rayon vint se refléter dans la pierre d'une bague d'or, à vingt mètres de nous. Puis, il pousuivit sa course jusqu'aux yeux verts de Mei, qui les ferma instantanément, aveuglée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Sam 24 Avr 2010 - 19:28

Elisabeth parla un peu de la ville d'où elle venait, avec un peu de mal visiblement. Un minimum que Mei n'eut pas trop de mal à comprendre. La petite rousse semblait beaucoup aimer sa ville, et partir pour le Japon avait dû être une déchirure pour elle. Mei comprenait ce que pouvait ressentir son interlocutrice puisqu'elle-même avait un mal terrible du pays. Déjà... Elle regrettait sa décision, mais au fond elle se disait qu'elle n'avait pas vraiment le choix et que c'était ou Taiwan. Non pas que l'île la répugnait... mais ça allait dans ce sens. En fait elle avait peur de ce qui l'attendait à Taipei et elle avait préféré fuir. La demoiselle joue l'arrogante mais c'est une lâche. Terriblement pathétique comme tableau.

-Caroline du Sud?

Le soleil avait maintenant disparu de l'horizon, seulement un dernier rayon subsista, comme s'il cherchait à fuir sa fatale destinée. La petite chinoise fut éblouie par un reflet qui attira son attention. A plusieurs mètres, quelque chose luisait encore. Intriguée, Mei s'excusa auprès d'Elisabeth et alla voir ce que cela pouvait être. Elle s'agenouilla dans le sable et découvrit un morceau de métal doré. Un bijou? Mei le saisit et sortit une bague du sable. L'anneau doré était orné d'une petite pierre semblable à du cristal. Ce bijou lui semblait familier. Intriguée, elle fronça les sourcils et examina plus amplement la bague. Puis, d'un seul coup, ce souvenir qu'elle avait enfoui au plus profond de sa mémoire en espérant ne plus jamais avoir à y penser ressurgit. Ce sourire, ce regard bienveillant... Mei était à présent figée, le regard dans le vide.

-Dai Wei... (Nom+prénom)

Elle s'en souvenait encore très nettement bien que cela date de l'année précédente. Elle pinça les lèvres, les fantômes de son passé resurgissant. Son regard se détourna sur sa propre main. Et dire qu'à une époque une bague semblable à celle qu'elle tenait en ce moment même avait enserré l'un de ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Dim 9 Mai 2010 - 17:15

Mei me pretta une oreille attentive, je n'avais besoin que de cela : une nouvelle amie, une amie à confidences...
Entendre le nom de mon Etat me fit l'effet d'une tornade dans le coeur. Comme Charleston me manquait ! Huit mois déjà que j'avais quitté les Etats Unis d'Amérique pour l'île d'Honshu. J'aurais aimé visiter Shikoku aussi mais les High School n'ont pas un aussi bon niveau là bas.

Mei s'excusa et se leva, marchant dans le sable avec une grâce surprenante vers l'objet qui reflettait le soleil. Elle le prit dans sa main et je m'approchai d'elle pour découvrir un anneau d'or orné d'une pierre transparente. Les sourciles de Mei se froncèrent comme si elle savait d'où venait le bijou. J'aurais parié avoir vu une ampoule s'allumer au dessus de sa tête lorsqu'elle se redressa brusquement, murmura deux mots que je ne compris pas puis se pinça les lèvres. Mais à quoi pouvait elle bien penser ?
Doucement, je posai une main sur l'épaule de la jeune fille. Elle ne sembla pas s'en rendre compte et observa plutôt avec attention sa main gauche. Puis l'anneau. Et sa main. Ce va-et-vient dura quelques secondes avant que je ne lui pose la question fatidique :

- Tu as déjà vu ce ring quelque part ?

Le mot japonais m'avait échappé. Décidément, j'avais encore des progrès à faire. Mei m'adressa un regard vide, sa bouche légèrement entrouverte, le nez froncé d'une façon adorable. Elle me fit sourire. J'espérait qu'elle ne prendrait pas mal ce simple signe d'amusement, ne sachant pas à quoi lui avait fait pensé la bague.

Je tendai la main et elle y déposa précaussionnesement l'objet doré. A première vue, un simple bijou, quelque en soit la valeur. Mais à l'intérieur, quatre mots étaient gravés, d'une orthographe que je n'avais jamais vu. Faisant le lien entre les origines de Mei et son intérêt pour l'objet, je lui demandai s'il ne s'agissait pas d'une phrase chinoise et si elle en connaissait le sens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  Jeu 13 Mai 2010 - 12:26

En fait, Mei ne savait pas du tout d'où venait ce bijou mais le fait qu'elle ait eu exactement le même eut le don de la frustrer. D'ailleurs son comportement le reflétait complètement. Les deux mots qu'elle avait prononcé, dont elle était sûrement la seule sur cette plage à en comprendre la signification, n'étaient autre que les noms et prénoms de son ex. Pas du tout original, c'est vrai. En Chine, même avec quelqu'un de très proche on appelle toujours la personne par son nom de famille et son prénom. Mei avait donc l'habitude d'être interpelée de cette façon: "Yang Mei". La règle s'appliquait même au sein d'un couple. Cela parait souvent bizarre au reste du monde mais on finit par s'y faire. C'est du moins ce que pensait la petite chinoise.

-Tu as déjà vu ce ring quelque part ? Demanda Elizabeth.

Il fallut un peu de temps à Mei pour retrouver la traduction du mot "ring". Elle adressa une expression de dégoût à Elizabeth. L'image de son amour perdu était encore très nette dans sa tête. Et dire qu'elle avait mis tant d'énergie et de volonté pour l'oublier... Ce fameux Dai Wei, n'était autre qu'un étudiant en sciences que Mei avait rencontré alors qu'elle cherchait quelqu'un qui accepte de lui donner des cours particuliers en maths. Irrésistiblement attirant, Mei n'avait pas su résister à ses charmes. Il était alors seulement en première année et avait tout juste 19 ans. Mei en avait 4 de moins. Différence d'âge peut-être un peu grande, mais leur histoire avait tout de même quelques mois. Mei se demandait d'ailleurs comment cela avait été possible. Bref, sauf que ce cher étudiant prévoyait de partir finir ses études aux Etats-Unis et s'était bien garder de le dire à la pauvre Mei. Ce n'était qu'une fois qu'il eut obtenu sa bourse d'étude qu'il daigna enfin en parler à sa petite amie. Imaginez le choc, elle qui ne voyait alors aucun avenir sans lui. Cette histoire s'était donc finie dans les larmes et, forcés de se séparer, Mei lui avait rendu la bague qu'il lui avait offerte pour son anniversaire. Elle lui en avait tellement voulu d'avoir garder le silence qu'elle n'avait même pas attendu son départ pour mettre un terme à leur relation.

Elle sourit à Elizabeth et balaya ces mauvais souvenirs de son esprit, puis passa l'anneau à la jeune fille face à elle. Celle-ci lui demanda alors ce que voulaient dire les caractères gravés à l'intérieur de la bague. Intriguée, Mei regarda plus précisément les caractère mais n'arriva cependant pas à les déchiffrer.


-C'est du coréen, je ne sais pas lire, désolée.

Elle replaça l'anneau dans la main d'Elizabeth. Elle entendit alors des voix masculines pas bien loin derrière qui se rapprochaient. Elle n'avait plus beaucoup de mal à comprendre le japonais maintenant et avait bien saisi que le fait qu'elle ait un physique plutôt avantageux et qu'en plus elle soit en maillot de bain excitait leurs hormones mâles. Ignoblement embarrassant. Elle se retourna et leur jeta un regard, alors qu'ils continuaient de se rapprocher. Ils n'allaient quand même pas la draguer non plus ?! Elle soupira et alla se rhabiller en vitesse. Elle enfila donc sa jupe et son débardeur, vraiment gênée. Elle baissa alors les yeux sur sa tenue. Une jupe... Oh non vraiment il ne manquait plus que ça.

*Sombre idiote !!*

Les quatre jeunes hommes ne tardèrent pas à aborder Mei. Elle était rouge de honte et ne savait plus où se mettre. Elle prétexta qu'elle ne comprenait pas ce qu'ils racontaient, ce qui était bien sûr faux. Elizabeth n'était pas bien loin, en retrait, et Mei se dit qu'elle avait une chance monstre. Sa diversion sur le fait qu'elle ne comprenait pas le japonais ne marcha malheureusement pas.

-Oh mais ça c'est pas un problème ma jolie. Lança l'un des types, plein d'entrain en attirant la petite chinoise contre son corps.

Pour un japonais, il était étonnement grand et surtout avait la carrure parfaite d'un sportif. En gros, si elle voulait se dépatouiller elle aurait un mal fou. Une vague de panique s'empara d'elle, et elle lança un regard terrifié au type qui la tenait contre lui, les larmes lui montant aux yeux. Décidément ça commençait bien...

-Lai... Laissez-moi... Bredouilla la pauvre Mei en essayant de se dégager.

Sauf qu'elle n'y parvint pas et le quatuor se mit à rire.

*Help...*

[Je t'ai fait un de ces roman XD désolée si c'est un peu trop long, j'étais inspirée... --"]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]  

Revenir en haut Aller en bas
 
S'endormir à Beijing pour se réveiller à Kobe [Pv Elisabeth McGuire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: