Partagez | 
 

 Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Ven 28 Mai 2010 - 20:33

Les vacances ... Si cette période était attendue avec impatience par les élèves, pour les professeurs c'était une autre histoire. Plusieurs semaines sans travailler, plusieurs fois dans l'année, loin du rythme de la société, à regarder les gens continuer à s'activer dans leur entreprise ou leur commerce ... Une impression d'être en dehors du rythme de vie normal ... Du moins était-ce ainsi que Jiro l'avait toujours ressenti. Jusqu'à présent, il n'avait jamais vraiment apprécié cette période. Il préférait de loin donner des cours particuliers ou travailler pour des écoles spécialisées dans les cours du soir et de vacances, plutôt que de rester à ne rien faire. Bref, continuer de faire ce qu'il aimait : enseigner. Les seules véritables vacances que le jeune homme s'octroyait, étaient invariablement un voyage de deux semaines en Espagne, près de sa famille, durant la période estivale.
Jiro n'avait donc pas attendu le dernier jour pour préparer ces trois semaines intermédiaires entre les deux années scolaires. Il avait déjà postulé auprès de plusieurs écoles de cours du soir à Kobe, quand une tignasse rousse au fort accent américain avait chamboulé tous ses plans.

Cathan O'Leary, professeur de mathématiques et colocataire, arrivé le même jour que lui au lycée ... Le courant était tout de suite bien passé. Leurs caractères, radicalement différents sans être opposés pour autant, étaient même plutôt complémentaires sur certains points, rendant la cohabitation des plus agréables. Au final, ils avaient vite sympathisé et, au fil des semaines, une certaine amitié s'était installée entre les deux hommes.
Et c'est ainsi qu'un soir, l'américain proposa à Jiro de l'accompagner en vacances, pour faire du tourisme à travers le Japon, une virée entre ami. Il n'avait plus fait ça depuis la fin de ses études, alors ... Cathan n'avait même pas eu besoin d'essayer de le convaincre. Il avait accepté sans hésitation.

Ca avait été un vrai jeu que de préparer ce voyage. Où aller, quoi voir ... Une partie purement touristique, une autre plus récréative, une part d'improvisation ... Trois jours ici, deux autres là ... La virée promettait d'être plaisante, et elle le fut. Le brun dut même reconnaître qu'il était presque déçu de devoir déjà rentrer.

Jiro s'étira paresseusement, chassant mollement de son esprit les souvenirs de vacances, inspirant à pleins poumons l'air frais de ce début d'après-midi de printemps. Les odeurs familières de la forêt entourant le lycée, l'assaillirent aussitôt, encore douces du printemps. Ils n'étaient que début avril après tout. Les feuilles des arbres au vert encore un peu tendre étaient là pour le prouver, bruissant sous la brise tiède. Les oiseaux refaisaient leur nid en gazouillant. Les buissons bruissaient au passage de petits animaux qui prenaient la fuite en les voyant. Seul le parfum de nicotine dégagé par la cigarette de l'américain, dénotait avec l'environnement.

Cathan ouvrait la marche juste devant lui, d'un rythme tranquille de vacancier en promenade. Jiro laissa glisser son regard sur ce corps qu'il commençait à bien connaître. Il l'avait remarqué dès le premier jour, que ce corps était vraiment attirant. Et la cohabitation n'avait fait que renforcer cette impression, réveillant au passage le manque dont il avait réussi à faire abstraction depuis sa déconvenue.
Jiro pensait avoir été discret, cherchant à tout prix à éviter un nouveau conflit, mais c'était sans compter sur les capacités d'observation de Cathan. Son regard avait sans doute dévié trop souvent sur ce postérieur musclé ... Mais comment faire autrement lorsque le propriétaire dudit postérieur faisait chaque matin ses tractions dans l'encadrement de la porte du salon, torse nu, juste sous ses yeux ...

Le japonais eut un petit sourire en repensant à ce fameux soir où, quelques jours après leur départ en vacances, Cathan l'avait fait basculer sur son lit. Le roux avait exposé son point de vue et donner ses conditions avec une franchise qui l'avait laissé interdit quelques instants. Jiro préférait ne pas penser à la tête qu'il avait dû faire à cet instant. Sex-friend ... C'était la première fois qu'on lui proposait ce genre de relation et, au final, c'était loin d'être déplaisant. Presque plus sain que certaines relations "amoureuses" qu'il avait pu avoir ...
A leur retour à Kobe, Jiro avait cru que les choses s'en tiendraient là, mais la nuit qu'ils venaient de passer lui disait que non. Et après tout, pourquoi auraient-ils du arrêter sous prétexte que c'était la rentrée ...

" Finalement, j'ai hâte de reprendre. Ils commencent à me manquer. "

Dans deux jours les cours reprendraient et les élèves afflueraient à nouveau, courant pour ne pas être en retard et s'interpellant dans un joyeux brouhaha. Mais pour le moment, le lycée et ses alentours étaient calmes. Le calme avant la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Dim 6 Juin 2010 - 18:11

La forêt se refermait sur eux avec toute la passion d'une mante religieuse pour son mâle : lente, calculatrice, et implacable.
Si Cathan pouvait se repérer les yeux fermés dans une grande métropole, et affronter sans crainte même celles qu'il ne connaissait pas le moins du monde, se basant sur son habitude des grandes villes et de ceux qui y habitaient pour se débrouiller, autant la nature en générale, et la forêt en particulier, faisait naître chez lui un sentiment précis de mal-être. Il n'était pas un enfant de la campagne, c'était la seule chose qu'on puisse dire. Il était né, et avait toujours vécu entouré d'asphalte et de bétons. Le soit-disant bonheur du retour au source dans la nature, le plaisir de la verdure, rien de tout cela ne le touchait. Bien au contraire : en train de se balader dans la forêt avoisinant le lycée aux côtés de Jiro, il avait uniquement l'impression d'être en terrain inconnu et incapable de se défendre correctement face à une menace latente mais bien existante.
Mieux valait taire ce sentiment au professeur d'espagnol : le petit japonais tellement tranquille n'aurait jamais pu comprendre ce qu'il ressentait... mais en aurait surement profité pour se foutre de lui. Ô, pas ouvertement, Jiro était bien trop poli pour ça, mais au fil du temps passé ensemble, Cathan avait appris a décelé certains petits détails qui le trahissait : une ombre de sourire, la petite étincelle dans les yeux... Le japonais était extrêmement calme et poli, soucieux du bien-être des yeux... mais loin d'être impassible ou insensible.

La forêt avait quand même un avantage certain : celui de pouvoir fumer tranquillement sa clope sans s'attirer de remarque polie mais directe de la part de son cadet. Quelques regards en coin, certes, mais rien de direct : Jiro, comme tout japonais, semblait connaître instinctivement les limites de ses droits.
Heureusement pour eux deux, il était loin de n'avoir que le côté hyper maniaque qu'il associait si facilement aux japonais. Il y avait plus de souplesse en Jiro, beaucoup d'humour, et un petit côté enjoué qui ressortait dès qu'on grattait un peu. Et pendant ces trois semaines, Cathan avait eu tout le temps du monde pour s'assurer de le voir et de voyager avec ce côté. Au final, il était exactement ce qu'il avait deviné de lui à leur première rencontre. Quelqu'un de franc, honnête, et gentil. Qui avait été suffisamment protégé pour avoir encore une manière très « enfantine » de voyager et de faire les choses, sans jamais se soucier des coûts ou des conditions. Découvrir le Japon à ses côtés avait été très enrichissant, l'américain observant aussi attentivement les lieux que son partenaire.
Il y avait bien quelques ombres dans ce joli minois certes. Personne ne pouvait vivre sans être un jour blessé, surtout quelqu'un d'aussi gentil.

Raison pour laquelle il n'avait eu aucun scrupule à séduire le jeune homme. Enfin, séduire, le mot était bien grandiloquent pour une simple suggestion à laquelle avait répondu avec beaucoup d'enthousiasme l'autre homme. Cathan était quelqu'un de tout aussi logique que ses maths dans la plupart de ses relations : pour le plaisir, pas d'attaches, pas d'emmerdes. Il était un mec, il avait ses besoins et ses envies... chose qu'avait parfaitement saisi le japonais. L'avantage des hommes. La plupart des nanas semblaient imaginer que rester avec quelqu'un quelques temps pour une pure histoire de sexe suffisait à la faire se transformer en histoire d'amour.
Cathan adorait les femmes, merci bien, leur corps souple, la poitrine douce, et tout ce qui allait avec... mais le caractère et surtout les conséquences.... c'était de loin quelque chose qu'il préférait ne pas avoir à affronter. Le genre de type que les nanas qualifiaient à part égal de Don Juan/ Pov'type/salaud/ sale con. Ce qui était vrai, à toutes parts égales.

Cathan souffla une bouffée de fumer, la regardant disparaître dans l'air, réfléchissant au commentaire de Jiro. Hâte de reprendre ? Il s'était à peu près habitué à cette notion de professeur. C'était à la fois amusant, frustrant, casse-pied, reposant... une liste infinie d'épithètes qu'il aurait été bien en mal de classer. Quelque part, toute cette mascarade était pour lui comme une longue période de vacances avant qu'il ne reprenne des activités un peu plus... enrichissantes.

«  J'espère qu'ils seront un peu plus dégourdis après les vacances. Ils me font parfois peur à être aussi sage... »

Le sage avait remplacé à la dernière minute le « inerte », histoire d'apaiser le côté protecteur de Jiro envers ses élèves. Le professeur d'espagnol aimait vraiment enseigner, aussi étrange que cela puisse paraître. Il avait du mal à comprendre comment on pouvait aimer entendre sa langue chérie se faire écorcher sur toutes les langues.
La sienne en première, ok...

«  Ah, les japonais, toujours aussi maso... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Mer 23 Juin 2010 - 9:33

La réaction de Cathan laissa Jiro un moment songeur. Il avait suffisamment discuté avec d'autres enseignants pour avoir déjà entendu ce genre de propos et savoir qu'ils avaient tous une façon différente de voir les élèves et d'aborder leur métier. Non, ce n'était pas le contenu en lui-même qui l'interpellait, mais plutôt l'auteur de ces paroles. Et ce n'était pas la première fois qu'il se posait la question sans franchir le cap de la poser à voix haute.
Pourquoi Cathan enseignait-il ? Cela restait un mystère pour lui.

Il y avait un moment que Jiro avait tiré un trait sur l'utopie selon laquelle tout professeur l'était par passion et volonté de transmettre son savoir. Non, ceux-là n'étaient pas si nombreux au final. Très loin de cet idéal, il y avait la majorité. Majorité où se mêlaient plusieurs raisons assez récurrentes. Certains avaient choisi cette voie parce qu'il fallait bien travailler pour manger et payer son loyer, et ce métier ou un autre ça n'avait pas grande importance. D'autres avaient tablé sur le nombre important de congés, bien plus élevé que dans les autres secteurs. D'autres encore avaient simplement fait ce qu'on leur avait conseillé, que ce soit leur famille ou leurs propres professeurs. Et enfin, il y avait ceux qui n'avaient pas eu la possibilité ou le niveau pour atteindre leur objectif et s'étaient rabattu sur l'enseignement, par dépit.
Jiro ne portait pas de jugement sur les raisons des uns ou des autres. Il se savait privilégier d'avoir pu choisir librement son avenir, sans contrainte, par pure passion. Malgré la position de sa famille, elle n'avait exercé aucune pression sur lui. Il n'avait jamais eu à s'inquiéter de l'argent et aurait même pu vivre correctement toute sa vie sans travailler. Ses études s'étaient déroulées sans difficulté particulière. Oui, que ce soit sur le plan familial, social ou professionnel, il était vraiment privilégier. Peut-être un peu trop, selon certains. Mais il ne l'avait jamais mis en avant, pour ne pas agacer justement.

Mais Cathan ... Jiro avait eu beau essayer, il n'avait réussi à le faire entrer dans aucune des catégories de prof qu'il connaissait. Cathan était comme ses maths : une inconnue dans une équation non résolue, ce "x" auquel on n'arrivait pas à trouver de valeur. Et plus le temps passait, plus l'équation semblait compliquée.

" Maso ? Ce n'est pas plutôt le propre de l'homme ? "

Un sourire amusé effleura ses lèvres tandis que son regard se posait sur le rouquin. Si ce n'était pas forcément sa façon de voir les choses, en revanche, c'était tout à fait le genre de réflexions que pouvait sortir Cathan. Ne lui avait-il pas dit quelque chose du genre pendant leur voyage, comme quoi les gens n'étaient jamais satisfaits de ce qu'ils avaient ?

" Pourquoi es-tu devenu prof, Cathan ? "

Finalement, malgré toute sa retenue et sa discrétion habituelle, la question avait franchi ses lèvres. Comme un élève qui demande la solution du problème, en sachant pertinemment que le professeur ne la lui donnera pas et lui dira simplement de persévérer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Mar 29 Juin 2010 - 17:35

Cathan laissa passer un bref éclat de rire. Maso ? Le terme ne lui était jamais venu à l'esprit, du moins jamais pour se décrire lui-même. Certes, il était venu de lui-même enseigner des maths bas de gamme à des gosses aussi intéressés par les maths que lui par la danse classique, ce qui n'était pas un argument de poids pour sa santé mentale. D'un autre côté, entre ça et rester à s'ennuyer sur une île paumée de l'autre côté du globe, ou risquer de finir en prison pour quelques exactions mineures – de son point de vue – il était au final parfaitement logique.

La seconde question lui fit prendre le temps de tirer une nouvelle bouffée de sa cigarette. L'autre professeur était curieux, il avait déjà pu le remarquer. Et aussi doté de cette considération toute japonaise qui l'empéchait de poser des questions à tord et travers comme une commère américaine, même si son regard le trahissait tout le temps. Et sa bouche parfois. Avec son petit minois à la fois intéressé et innocent, Jiro faisait... horriblement gay. Avait-il conscience de ce que son apparence laissait sous-entendre ? Probablement pas. Mais là n'était pas le sujet de la conversation, puisqu'il était pour le moment la cible des questions. Un sourire à la fois amusé et narquois vint orner les lèvres du roux alors qu'il laissait s'échapper un long panache de fumée.

" Pourquoi pas ? C'est tout de même dommage d'en connaître autant sur les maths et de ne partager avec personne..."

Pas faux. Sauf que jusqu'à présent, il n'avait jamais ressenti le besoin de partager ses connaissances, bien au contraire. Il préférait qu'on lui fasse confiance et qu'on le laisse se débrouiller avec ses équations plutôt que de devoir perdre du temps à expliquer ce qu'il faisait ou pouvait faire.

Il aurait pu retourner la question, et demander à Jiro pourquoi quelqu'un qui n'avait ostensiblement pas besoin d'argent faisait ce métier, mais la réponse était évidente : le jeune homme adorait enseigner, faire partager sa passion de la langue espagnole et s'occuper tout simplement des jeunes esprits en formation. Quelques semaines à cohabiter avec lui à son arrivée à Kobe avaient suffit à l'en convaincre. Pas étonnant que l'apparente désinvolture d'un américain soit déconcertante pour lui.

" Désolé, nous autres américains ne sommes pas aussi dévoués que les japonais. J'espère que cette idée ne te chagrine pas trop."

L'américain croisa ses bras derrière la nuque, étirant ses muscles par la même occasion. Il avait parfois l'impression de se ramollir, à faire ce boulot trop sage de prof gentil assis derrière – ou sur – le bureau. Ca manquait un peu d'action tout ça, et il pouvait difficilement se servir d'un élève pour défouler sa frustration. Jiro était là – un peu – pour ça aussi après tout... Mais même avec ça, il avait un sentiment diffus d'attente qu'il pouvait relier assez facilement avec de l'ennui. Après toutes ces années passées à vivre dans l'expectative et dans l'adrénaline, toute cette vie était un peu trop propre et bien cadrée pour qu'il s'y retrouve vraiment. Ah, les affres de l'insatisfaction éternelle...
Sans broncher, sa voix continuait à parler avec légèreté, continuant sur le sujet assez loin de ses pensées.

" Pas la peine que je te pose la question inverse, tu as ça dans le sang, je sais. Tu as de très jolies étoiles qui s'allument dans tes yeux quand tu parles de tes élèves. Il doit sûrement y avoir une photo de toi à côté du mot professeur dans une encyclopédie."

Il tira une dernière bouffée de sa clope et l'écrasa sur le sol avant de la ranger religieusement dans sa poche pour la jeter dans une poubelle. Le regard de Jiro la dernière fois qu'il l'avait vu jeter un mégot aurait eu sa place dans un spot de pub pour l'environnement. Cathan était un gentil garçon qui apprenait de ses erreurs.

" Tu te sens prêt pour un petit running ? Dans la forêt, la température est idéale en plus..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Mar 13 Juil 2010 - 21:33

Ah ... Si Jiro avait été joueur, il aurait pu parier et gagner gros sur cette réponse. Cathan avait une façon d’esquiver les questions tout en y répondant, qui ne laissait guère la possibilité de pousser plus loin les investigations. Il était franc mais ne donnait que la couche supérieure, non approfondie ... ce qu’il voulait bien laisser connaître. Le jeune homme s’y était habitué à la longue, mais se demandait parfois si ce n’était pas par manque de confiance en lui, malgré leur amitié. Peut-être était-ce simplement dans le caractère du roux de ne répondre qu’en superficie. Et s’il creusait un peu, que trouverait-il ? Une huître ou bien quelqu’un qui attendait simplement qu’on le pousse un peu ? Jiro avait la désagréable impression que la première option était la bonne et préférait ne pas aller plus loin, faisant fi de la curiosité que réveillait ce genre de réponse. Un sujet de plus à ranger dans les secrets de Cathan. Heureusement qu’il n’en était pas de même pour tout. La cohabitation aurait été compliquée autrement.
Un sourire à moitié amusé vint flotter sur ses lèvres. Même si c’était un peu agaçant parfois, même s’il attisait sa curiosité en agissant ainsi, ... ce côté mystérieux faisait également parti de son charme.

La suite étira un peu plus ses lèvres et il tourna doucement la tête en signe de dénégation. Non, il n’était pas choqué ou peiné. Jiro avait tiré un trait sur ses illusions concernant ses collègues enseignants depuis bien longtemps, avant même de commencer à exercer, quand il était encore à la place d’élève. Ca se voyait dans la façon dont ils faisaient les cours. Il était juste parfois un peu désolé de ne pas avoir de collègue avec qui partager sa passion.

" Tu y crois vraiment ? La façon de travailler donne l’impression que nous sommes plus dévoués mais ... il y a rarement de réelle implication derrière cette apparence ... "

Difficile de dissimuler la légère pointe d’amertume dans ses paroles. Jiro n’était pas du genre à savoir réellement mentir sur ses émotions. Et en parlant de ça ... Ses joues prirent une légère teinte rosée à la suite des paroles de Cathan. Le roux semblait toujours savoir quoi dire pour l'embarrasser. A croire que ça l'amusait. Il y avait peut-être bien un peu de ça d'ailleurs.

" T'exagères ... "

La proposition vint le tirer de cette mauvaise posture, et il s'y accrocha sans regret, même s'il n'avait guère prévu de faire un footing au moment où ils avaient quitté l'appartement.

" Pourquoi pas. Ce n'est pas la tenue idéale, mais ce n'est pas incompatible non plus. Pense juste à ne pas partir trop vite. La dernière fois tu m'as épuisé. "

Le kyudo avait beau être considéré comme un sport, c'était avant tout un art martial qui faisait plus travailler l'esprit que le corps, tout en cherchant l'harmonie entre les deux. Jiro courrait certes un peu en parallèle, mais cela restait du petit footing; Cathan était bien plus sportif que lui au final.

" Je te suis. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Jeu 29 Juil 2010 - 18:52

S'amuser à embarasser Jiro ? Un sport devenu quasi quotidien pour l'américain. Entre la retenue habituelle des japonais – pourtant bien moins présente chez Jiro – et la grande gueule bien typée américaine de Cathan, l'exercice était plutôt facile et amusant. Il était assez sensible aux compliments – assez sensible sur tout en fait – et sans dépasser les limites de l'indécence – en tous cas devant témoins – Cathan notait tout ce à quoi il réagissait.
Habituellement, c'était pour connaître un coéquipier et savoir ses atouts et ses faiblesses. Il n'avait plus besoin de mettre une aussi grande confiance dans la personne avec qui il travaillait maintenant, mais il était toujours amusant de le connaître en détail.

" Tu manques d'exercice... c'est pas en restant 20 minutes immobile à viser une cible que tu vas te maintenir en forme."

Il n'avait rien contre le tir à l'arc. Même si sa préférence était nettement marquée pour les armes à feu, et que les arcs comme les arbalètes lui semblaient totalement démodées, l'idée de tirer restait intéressante, et la force physique associée à l'adresse nécessaire était une combinaison intéressante. Sauf que la manière dont le pratiquait Jiro ressemblait plus à un lent exercice zen qu'à un sport : un long tir fastidieux pendant lequel il aurait le temps de démonter et remonter entièrement son flingue pendant que Jiro tirait ses deux flèches. Là, par contre, le concept le dépassait un peu.
Enfin si, il avait parfaitement conscience de ce qu'était le concept : on ne pouvait pas étudier le Japon sans passer un moment par les arts martiaux et l'idéologie qui allait avec. Mais de son point de vue, c'était surtout chiant.

Cathan jeta un coup d'oeil en arrière, replaça une mèche de cheveux dans sa queue de cheval et lança l'allure, idéal pour un petit footing pour les ramener à l'école. Et parfait pour faire taire Jiro qui ne pourrait pas respirer et parler en même temps. Le manque d'entrainement physique avait aussi ses avantages.

" Follow me pretty boy. And don't forget to breath. "

Le sentier se prétait bien à l'exercice : foulés par des centaines d'autres chaussures, qui, un jour, étaient aussi venues se défouler, ou flaner, au milieu de la forêt qui bordait l'école. Il était encore trop tôt dans l'année pour y croiser les élèves, mais d'ici quelques semaines...

" Tu crois qu'on pourrait établir une alliance avec la prof de sport ? Remplacer les colles par des tours de terrain par exemple ? Ou faire réviser les formules en même temps que des exercices, comme dans les écoles militaires... je suis sur que ça marcherait..."

Et oui, Cathan pouvait courir et parler à cette allure...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  Ven 27 Aoû 2010 - 22:18

" Un jour, il faudra que tu essayes. "

Emboîtant le pas au rouquin, Jiro commença à courir, un sourire amusé sur les lèvres. Malgré tout son amour et sa passion pour le kyudo, il n'était pas vexé que quelqu'un de totalement étranger à cet art puisse ne pas en comprendre tout l'attrait. Et puis, il était le premier à reconnaître que, même si le kyudo demandait plus de force qu'il n'y paraissait, ce n'était pas pour autant un sport particulièrement physique.
Proposer à Cathan de tirer relevait à la fois de la proposition sérieuse et de la plaisanterie. L'envie de partager sa passion avec un ami, tout en sachant pertinemment qu'il ne serait pas réceptif à l'esprit du kyudo ...

Suivre l'américain à travers le sentier n'était pas forcément évident pour le jeune homme. La foulée de Cathan était bien plus grande que la sienne et il devait donc forcer un peu pour ne pas se laisser distancer. Mais au moins cette fois-ci courrait-il à un rythme sur lequel Jiro pouvait se caler. Le terrain accidenté ne l'aidait guère en revanche, et il devait se concentrer pour ne pas butter sur les pierres ou les racines.
Son attention fut cependant détournée du sol et de sa respiration par la voix de Cathan. C'était bien lui de lancer une idée pareille. Mais pourquoi cette proposition lui rappelait-elle quelque chose ? ... Ah ! Oui : un film ... Et plus précisément la scène de fin, où un professeur de latin faisait réciter les déclinaisons à ses élèves tout en marchant dans la cour d'une école.

" Capitaine, mon capitaine ... Tu as trop ... regardé le Cercle ... des Poètes Disparus ... "

Mauvaise idée de parler tout en courant ... Cathan tourna la tête, un sourire un peu moqueur sur les lèvres - pour ses paroles entrecoupées par la respiration ou pour ce qu'il avait dit ? -, et pas le moins du monde essoufflé. Un professeur de maths aussi sportif et endurant, c'était assez inhabituel ...

Seconde mauvaise idée : ne plus être concentré sur le sentier. Jiro s'en aperçut trop tard, alors que son pied droit refusait de se soulever, empêtré dans une racine. Stoppé net dans son élan, le jeune homme bascula en avant, les yeux écarquillés de surprise et le souffle coupé par une douleur vive à la cheville. Il tendait déjà les bras pour amortir une réception très certainement rude, quand il se retrouva sans trop savoir comment entre ceux de Cathan. Le jeune homme releva la tête pour observer son sauveteur avec incrédulité.

" ... Merci ... Tu as de ces réflexes ! ... "

De retour en position verticale, Jiro testa son appui dans une légère grimace. Il s'était visiblement tordu la cheville. Rien de bien méchant. Ca passerait dans la journée. Mais il ne pouvait plus envisager de continuer leur footing. Autant que Cathan poursuive sans lui, il rentrerait à son rythme.
A peine eut-il émis ce constat, que le brun se sentait soudainement soulever du sol, se retrouvant porté comme une princesse par un professeur de maths au sourire goguenard, le faisant instantanément virer écarlate. Le rouquin se moquait gentiment de lui, comme à son habitude, et les protestations émises sur le chemin du retour n'y changèrent rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme avant la tempête. [PV : Cathan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: