Partagez | 
 

 Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]  Dim 6 Juin 2010 - 14:14

Non pas comme ça voyons, c’est trop rangé ! Ça va pas. Non, non, non ça va pas !!!

Certain rangent leurs chambres, pour d’autres c’est plus compliqué… Bon, depuis le temps est t-il vraiment nécessaire de dire que tu fais partie de ceux la ? Petite blonde folle allié, tu ne fait pas les choses comme les autres. Jamais, ou presque. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer. Tu n’aimes pas le rangement et te plait dans un bazar que tu décris comme organisé. Bien sur le coté, organisé comme tu dis, n’est pas réellement visible par les personnes extérieur. Pour le moment, la chambre 4 ne comporter pas de signe distinctif. Encore neutre ou presque de toute éventuel présence. Seule ta couette et celle de tes autres colocataires montre que la chambre est occupée. Attardons nous plus précisément sur ta partie à toi. Tu avais pris le lit prés de la fenêtre et il avait hier soir installé ta jolie couette Pokémon. Les peluches nombreuses n’avaient pas tardé à s’entasser au pied du lit. A croire que ce n’était pas assez. Car tu avais déserté la nuit dernière aussi. Tu ne vas peut être pas faire ça toute l’année Haru si ?? Nan, c’est d’ailleurs pour ça, qu’aujourd’hui, tu as décidé d’arranger la chambre à ton gout. Afin de pouvoir, pour le troisième soir de cette nouvelle année, dormir dans ton lit a toi.

Passage en tenue de combat pour cette si grande mission ? Non pas besoin aujourd'hui travaillons sous couverture. En plus si jamais un de tes colocataires arrivent tu risque de les effrayer plus qu’autre chose. Bon on garde donc la chemise noire et la jupe à volant. Par où commencer il y a tellement à faire. Les murs, ce n’est pas une mauvaise idée. Il faut faire disparaitre le blanc de ses murs et vite. C’est surement le plus urgent. Tu attrapes donc ton carton a dessin et l’ouvre au sol. D’un trie rapide tu prends ceux qui te plaisent le plus et tu mets de coté aussi tes nombreux posters de manga en tout genre. Reste plus qu’à accrocher… Tu en places du mieux que tu peux, en utilisant de la pate à fixe. Mieux faut que tu n’utilises pas de punaise. Tu serais capable de te blesser, douée comme tu es. Installé les posters ça va, mais jusqu’à une certaine hauteur seulement. Tu n’es pas très grande… Et c’est dans ces moment la ou tu t’en aperçois vraiment. Tu ne peux pas laisser un espace aussi vide au dessus de ton lit, et grimpé sur celui-ci ne suffit pas pour atteindre l’endroit voulu. Cette scène te rappelle l’heure de colle ou tu ne pouvais pas frotter convenablement sur le mur. C’est pas toujours pratique d’être petite, et puis cette fois il y a personne pour venir t’aider. Toujours résolu à faire disparaitre la totalité du blanc présent. Tu attrapes la chaise de ton bureau, la pose sur le lit. Autant dire que ton installation tient de peur. Tu prends un grand poster et de la pat, Fight, d’abord a genoux puis te redressant sur tes pieds, d’un geste peut sur. Tu fixe le dit posters dans un mouvement tremblant. Voila ! Fixé ! Ne crions pas victoire trop vite car ton installation bouge encore un peu plus. Tu redescends, plus rapidement que prévu. Admires ton œuvre et souris. Il n’y a pas à dire, c’est nettement plus beau. Passons au rangement à proprement parler. Tu saisi ta valise te la retours d’un geste vif. Voila le sol recouvert de toutes tes affaires. C’est si plaisant de voir cette chambre prendre un aspect moins effrayant. Et hop on place tout a ça place. Et ce sera parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]  Ven 11 Juin 2010 - 19:22

Hanae était enfin arrivée à destination. Plus jamais elle ne referait l'erreur de venir de Shibuya jusqu'à Kobe en taxi. Définitivement pas faite pour les aussi longs voyages en voiture, elle avait cru ne jamais pouvoir tenir jusqu'au bout. Et pourtant, la Berline que son père avait louée était d'un luxe et d'un confort incontestable mais largement négligeables par rapport au calvaire qu’elle venait d’endurer. Sept longues heures à être compressée contre son siège par une ceinture qui étrangle à moitié, accompagnée d’un chauffeur taciturne et le tout sans aucune pose, était un vrai record pour l'adolescente.
Sans oublier l’ennui, les courbatures et la fatigue qu’elle avait dû supporter. A chaque fois qu’elle pensait trouver la bonne position pour pouvoir s'endormir correctement, il y avait toujours un défaut pour apparaître les minutes suivantes. Quand c’était pas sa tête qui tombait sur le côté, c’étaient les coups de klaxon ou les jurons du chauffeur qui la réveillaient.
Au début ça avait été divertissant de regarder les paysages défiler par la fenêtre, écouter de la musique ou regarder un film ou deux pour passer le temps, mais elle s'en était vite lassée. Alors elle s'était tournée les pouces pendant le reste du temps.
Et puis, tout ça c’était la faute de son frère. Monsieur avait eu la merveilleuse idée de partir de la maison le même jour qu'elle. Et bien sûr, il prenait le train. Et comme il ne fallait pas compter sur elle pour aller jusqu’à la gare avec son imbécile de frère, elle décida par pur fierté et sans aucune réflexion au préalable, de prendre le taxi, pour ainsi n'avoir aucun contact avec lui : que ce soit visuel, auditif ou physique.


« Yattaaa ! »

Assise sur le siège arrière, portière grande ouverte, Hanae étendit ses jambes en avant avec soulagement, et étira chacun de ses membres en prenant soin de faire craquer l'ensemble de ses os. Une fois debout, elle passa furtivement sa langue sur ses lèvres pour enlever la sensation pâteuse qu'elle ressentait, et agita ses orteils, s'assurant de leur mobilité. Se sentant prête, elle s'élança vivement vers l'entrée du lycée, pressée de retrouver un bon lit douillet.
Il ne lui fallut que quelques minutes pour arriver à l'accueil, signaler son arrivée et jeter un coup d'oeil sur le plan du lycée, puis quelques secondes pour atteindre le côté des dortoirs. Elle se félicita de ne pas avoir à traverser le couloir comme d'autres le feraient pour atteindre leur chambre. Au contraire, la sienne n'était qu'à quelques mètres des escaliers. De quoi gagner des secondes de sommeil le matin. Parce que si on réfléchissait bien, ceux qui avaient le malheur d'avoir leur chambre au bout du couloir perdait du temps en le traversant, ce qui signifiait clairement : debout plus tôt le matin... Pour elle, c'était comme dans une course : le moindre centième de seconde est décisif.

Confiante, elle ouvrit précipitamment la porte de la chambre, et se rendit rapidement compte qu'elle était occupée. Frustrée, elle pensa d'abord s'être trompée d'endroit, mais c'est en voyant quatre lits simples disposés de part et d'autres de la pièce, qu'elle comprit qu'elle n'était pas et ne serait pas la seule occupante. En face, assise sur le lit jouxtant la fenêtre, une charmante blondinette était occupée avec ses affaires. Autour d'elle, un amas de vêtements s'était formé et l'encerclait. Sans oublier la quantité démesurée de peluches toutes aussi farfelues les unes que les autres, qui formait une montagne si élevée qu'on voyait à peine la tête de la jeune fille dépasser. Plutôt fière, elle admirait le manteau de dessins et posters qui recouvrait la presque totalité du mur. Mur qu'on ne voyait presque plus en passant, et ou seuls quelques espaces blancs, persistaient en hauteur.
Heureusement, et au plus grand soulagement d'Hanae, le reste de la chambre, c'est à dire toute la surface qui n'atteignait pas le périmètre établi par la jeune fille, était resté indemne.


« Dis moi, tu fais le tri pour jeter tout ça n'est-ce pas ? » lança t-elle en se dirigeant vers le lit le plus proche de la porte et en désignant de son index les peluches. Il fallait bien s'assurer que tous ces objets ridicules ne faisaient pas parti du quotidien de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]  Jeu 8 Juil 2010 - 20:12

This room it’s so perfect. No? Pouaaaa j’me mets à l’anglais.

Jouons, balançons, recouvrons ce sole. La la la, il est tellement mieux comme ça. La la la. Haru est passé par là. Chantant joyeusement, à ta propre gloire, à ton génie pour organiser une chambre. Tu continues de parsemé le par terre de choses et autres. As-tu pensé à devenir décoratrice d’intérieure ? Si oui, renonce. Les vêtements d’un coté pour atterrir plus ou moins plier dans l’armoire. Et le reste… Par là bas. Nous verrons pour cela, plus tard. Bref étape un, faire un tas, une boule, une masse. Regrouper en claire les tissus aux couleurs variés. Etapes deux, loger tout cela dans la petite, trop petite, armoire. Oh, de la visite. Une fois l’étape une réussite, et son champs de vision maintenant libre elle put distinguer une mademoiselle brune à l’entré de la chambre. Waou, elle a l’air grande, d’en bas… Ouais, faut pas oublier que notre petite blonde, en plus d’être petite est blonde. Bref, les choses sérieuses. Qui c’est ? Attention, moment de grandes réflexions. Réponse A, Une élève perdu, réponse B une fidele admiratrice de notre blonde nationale, réponse C une colocataire, réponse D une espionne au service de la cantinière. Laissons, un instant, la réponse D au placard et laissons-nous à une possibilité logique. Nouvelle colocataire. Doucement Haru, ne t’emporte pas trop vite. Rappel toi les règles pour ne pas faire fuir les gens. Ne pas crier, ne pas leur sauter dessus et ne pas se laisser trop emporté par sa joie. Tu t’apprêtes à te lever pour la saluer convenablement. La remarque qu’elle te fait ne t’en laisse pas le temps. Euh, elle parle de quoi la ? Un coup d’œil vers la direction désigné. Les peluches ? Grand yeux ronds. Pas touche à tes peluches. Elles sont toutes choupinette voyons. Comment pourrais-tu jeter celles-ci ?

Restons calme, elle rigole surement, oui c’est ça….

« Bien sur que non !! Faut être un monstre pour ce débarrassé de peluches ! »

Un bond et hop tu en attrapes une et lui colle si prés du visage que la mousse bientôt pourrais l’empêcher de respirer. Tu ne te rends bien sur pas compte que tu l’étouffes à moitié, et que si proche d’elle elle ne voit rien mais tu lui fais quand même remarqué la magnifique beauté de ta peluche.

« Tu vois bien qu’elles sont génial. Regarde comme monsieur chat et douuuuux »

Hop, on la retire pour que la demoiselle puisse respirer. Câlin au chat et retours dans au centre de ton bazar. Elle chamboule un peu tes plans. Tu vas devoir ranger plus vite, parce que là…. On peut même plus accéder à ton coin. Tu ranges, enfin ranger et un bien grand mot, les affaires dans l’armoire. Tu dois tasser un peu pour que ça rentre mais bon, il semblerait que tout loge enfin. Inspection du sol. Un pull rebelle… Mmmm Tu doutes de pouvoir le stocké, l’armoire risquerais d’exploser. Noté la présence d’un pull au mois de juin… Enfin, c’est Haru. Et la petite brunette anti peluche ? Elle fait quoi ? Haru !! T’oublie touuuut ! Et les présentations ? Impolie ! Courbette et présentation éclaire.

« Niu, Je m’appelle Harumi Tsada mais appelle moi Haru nia, enchanté, je suis ta nouvelle colocataire, j’espère que tout ce passera bien. Je range vite promis. »

Et tout ça, en 10 seconde, même pas….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]  Lun 30 Aoû 2010 - 13:50

La blondinette eut un léger mouvement en avant. Descendre de son lit avait peut-être été son intention, mais avant qu'elle ne dépose un pied par terre, elle s'était brusquement interrompue, regarda sur le côté et écarquilla les yeux. Ses immenses prunelles vertes étaient tournées vers Hanae et la fixaient, interloquées.
Étonnée par ce regard insistant, Hanae revisionna rapidement la scène de son entrée dans la chambre, se demandant ce qu'elle avait pu dire ou faire pour mettre la fille dans cet état. Seulement quelques minutes lui suffirent pour reconstituer le tout, et trouver l'origine de la contrariété de la demoiselle. Le problème venait forcément des peluches. Oui, c'était ça. Ces petits doudous créés à l'origine pour les enfants, possèdent un pouvoir incontestablement conséquent. Ils manipulent à la perfection leur possesseur. Certes, ils sont de très bons compagnons de jeux, de grands protecteur, et les meilleurs des confidents, pour tout les enfants qui craignent la solitude ou la visite de vilains monstres la nuit, mais au contact de leur douceur et à la vision de leur petite bouille amicale, le cerveau humain est dangereusement stimulé.
En grandissant, pour certains il devient très difficile de s'en séparer – voire même impossible. Le petit joujou qui n'était autrefois qu'un simple acolyte devient un membre nécessaire au quotidien du possesseur. Ces personnes profondément attachés à leurs peluches sont des cas isolés, mais de plus en plus fréquents de nos jours. Ils se créent un monde chimérique où leurs peluches sont des êtres vivants à part entière, et évoluent avec eux. Mais il faut savoir que la réalité doit et refait toujours surface. Et pour ceux qui se sont noyés dans l'illusion, le retour peut s'avérer très brutal.

C'était donc ça. La blonde avait dû se sentir agressé par ces propos. Assise sur son lit, de son regard enfantin et innocent cette dernière avait tout d'un chérubin en plein combat intérieur, ne sachant dans quel clan classer l'étrangère qui venait de s'immiscer dans son milieu paradisiaque et osait concevoir pour ses petits trésors qu'elle chérissait tant, un petit voyage au vide ordures.
Puis, sans crier gare, elle se ressaisit et bondit en l'air, remplaçant l'image d'angelot -qu'elle affichait quelques secondes plus tôt, par celle d'un samouraï en pleine attaque, et lança d'un rugissement phénoménale son puissant cri de guerre :


« Bien sur que non !! Faut être un monstre pour ce débarrassé de peluches ! »

Hanae voyait avec stupeur la fille lui arriver dessus et sa petite culotte aussi, en passant. Ses réflexes d'humaine n'étaient malheureusement pas assez développés pour contre-attaquer ou même éviter au minimum une attaque d'une pareille ampleur. Les dégâts allaient être considérables. Il fallait être honnête : Elle était à mains nues alors que son adversaire empoignait une arme redoutable. Sûrement la plus puissante de son armurerie. Le nom du vainqueur n'était plus un secret. Elle était loin de faire le poids.
Qui aurait cru qu'une fille au si petit gabarit puisse faire un saut de plus de 5 m de longueur ? C'était à noter : Ne jamais sous-estimer ni provoquer un ange, car derrière son minois factice, et une fois ses ailes déployées, la transformation en guerrier est inéluctable.
Puis soudain, ce fut l'impact. C'était tout... sauf douloureux. Hanae sentit d'abord quelque chose de chaud, velu et duveteux contre son visage. Un contact qui jusque là était inoffensif, mais c'était sans compter l'atteinte imminente de ses facultés respiratoires. C'était en soi une digne tactique qu'employait son agresseur. Même chez les félins, les prédateurs les plus féroces visent toujours à attaquer les parties vitales de leur proie en premier. Ainsi, ils les transpercent au niveau de la gorge ou de la nuque de sorte à les étouffer, et les laisse périr, baignés dans leur propre sang. Ici, c'était la même chose. Hanae perdit d'abord le contrôle de la vision, puis, rapidement, on s'en prit à ses facultés respiratoires. Bientôt, elle serait à cours d'oxygène.


« Tu vois bien qu’elles sont génial. Regarde comme monsieur chat et douuuuux »

Hanae rouvrit les yeux. Un chat... qui plus est un chat en peluche, une belle arme en effet. Elle avait vu juste en s'imaginant être attaquée par un félin.
La blonde quant à elle, caressa furtivement son bien aimé, repartit en direction de son lit et enfourna le reste de ses piles de vêtement dans son placard. C'était tout naturellement qu'elle était retournée à ses occupations, comme si l'épisode de « La blonde et ses peluches contre-attaque » ne s'était pas produit, laissant Hanae derrière. Sur la défensive, cette dernière analysait les moindres mouvements de la blonde, au cas où un nouvel assaut frapperait. En aucun cas elle ne se relaisserait prendre aussi facilement.


« Niu, Je m’appelle Harumi Tsada mais appelle moi Haru nia, enchanté, je suis ta nouvelle colocataire, j’espère que tout ce passera bien. Je range vite promis. »

La blondinette s'était présentée d'une traite, une habituée des présentations sûrement. Le genre de fille qui fait ami-ami avec tout le monde... Des filles comme elle, il ne devait pas y en avoir 100 dans le lycée, du moins, elle l'espérait. Et bien sûr, aussi chanceuse qu'elle était, Hanae avait été l'heureuse gagnante du célèbre tirage au sort qui-veut-gagner-une-année-en-compagnie-d'une-blonde-peluchophile-et-dérangée ?
Après un léger soupir elle se tourna vers la fille et répliqua :


« A l'avenir, si tu ne veux pas que ça se passe mal, tu ferais mieux d'éviter ce genre de gaminerie avec moi. Comme tu l'as dit, on est colocataires. En aucun cas je ne ferai du gardiennage. »

Hanae la regarda gravement, s'assurant que le message était bien passé. Elle réfléchit quelques secondes, et rajouta de la manière la plus simple possible, comme elle l'aurait fait avec un enfant de bas-âge :

« Monsieur chat, c'est ça ? Alors dis moi miss Harumi, est-ce que j'ai l'air de lui ressembler ? Pour faire plus simple : Est-ce que j'ai des moustaches ? Des oreilles pointues ? Une queue, peut-être ? », dit-elle en se penchant jusqu'à ce que son visage et surtout ces yeux soient en face de ceux de la demoiselle.

Puis, en se relevant, elle continua :


« Je peux comprendre que ce chat, comme toutes ces peluches que tu as, sont de très bons amis à toi... Mais je ne suis ni ton amie, ni un chat. Ni les deux. Alors que tu m'attaques avec une peluche en forme de chat c'est une chose. Mais qu'en plus de ça, tu me parles en les imitant, c'en est une autre. »

Hanae bouillonnait. Elle détestait les chats. C'était un fait. Mais en réalité, c'était beaucoup plus que ça... Elle qui avait déjà dû mal à se l'avouer, il fallait que cette gamine le lui rappelle.
Elle se ressaisit et se dit qu'il serait peut-être utile pour elle de se présenter, si elle ne voulait pas qu'on la surnomme par diverses interpellations insignifiantes, de la plus péjorative à la plus méliorative ou par diverses onomatopées, comme on l'aurait fait avec un chat errant.

« Nakahara Hanae. Fraîchement arrivée, et déjà victime de tentative d'homicide et d'exhibitionnisme. Elle est sympa ta petite culotte, hein ?», Conclut-t-elle en lui faisant un clin d'oeil, sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]  Ven 3 Déc 2010 - 13:14

Un peu trop gamine tu crois ? Je ne sais pas, on me la déjà dit tu sais ? Mais ce n’est pas toi qui me changeras.

Il semblerait que la tentative destiné à convaincre notre hôte que les peluches n’ont rien de méchant et tout d’adorable ne soit pas au gout de tout le monde. Un souci ? Une erreur de calcul ? Où avais-tu loupé ton coup ? Tu pensais pourtant avoir tout fait normalement. Même ta présentation bien que rapide avait été dans les normes. Rien de grave, pas de souci majeur. Peu être avait tu collé un poil trop prés la peluche prés de son nez… Alors pourquoi semblait- elle si énervé ? Non vraiment tu ne comprends pas. En plus de cela tu avais promis de ranger. Il n’y avait donc, de ton point de vu, aucune raison de s’emporter. Pourtant pas un sourire, pas une once de joie ne laisser paraitre une quelconque preuve de son enthousiasme à l’idée de partager, pour presque un an, la chambre de notre petite blonde. Les paroles qui suivirent annoncèrent que la future cohabitation n’allait pas être toute rose. Surtout quand les occupants, ne semblent pas vivre sur la même planète.

La brune ne semble pas de bonne humeur et le fait remarquer. Un à un elle soulève tout ce qui ne lui plait pas. Toi ? Tu ne dis rien, tu l’écoutes formuler ces reproches, tu l’écoute elle et ces phrases blessante. Une gamine, une rebelle. Tout va bien se passer. Elle continue, tu es gâtée petite Haru, il semblerait qu’elle te déteste déjà. N’est ce pas merveilleux ? Elle n’aime ni tes peluches, ni ta façon de parler, et ne semble pas pouvoir te supporter dans l’ensemble. C’est fou comme tu te sens aimé d’un coup. Et voila, elle nous l’a vexé. Ne jamais contrarier une blonde hyperactive, surtout quand elle fait de son mieux pour ne pas faire peur au gens. Hanae, a retenir, ne pas l’énerver sous peine de ce manger un tas de reproche pas plaisant. Ah tiens, exhibitionniste, un nouvel adjectif à rajouter a ta collection. Respire Haru, ce n’est rien. Tu fermes les yeux, hausses les épaules et essai de prendre un ton calme et sérieux. Vous savez, le genre de ton qu’emploi couramment les gamin lorsqu’ils se font fait fâcher et qu’ils ne veulent pas avouer leurs défaite. Oui, le ton genre « Je m’en fiche de ce que tu dit, na ! D’abord … ». Alors tu lève les yeux, alors tu monte sur ton lit pour paraitre plus grande et lui tourne le dos d’un mouvement vif.

« Oui, elle est très belle ma culotte »

Te voila arrogante chère petite gamine. Est-elle au courant de que ce qu’une blonde dans ton genre est capable de faire lorsqu’elle est contrarié ? Cette H.A.N.A.E devrait faire attention à ne pas ce faire attaquer dans la nuit par cette même horde de peluche qu’elle avait osé critiquer. Les peluches aussi sont rancunières… Nouvel objectif, faire changer d’avis ta nouvelle, et adorable, colocataire. Tu emploieras tout les moyens possibles et imaginables pour qu’elle tombe sous le charme de ces mignons animaux rembourré. Bon, maintenant faut juste calmer la blonde survoltée et vexée. Pour cela rien de mieux qu’une partie de Pokémon Nia. Tu attrapes ta Game boy, t’installes sur ton lit et l’ignore monumentalement. T’as pas besoin d’elle. Pourtant tu jettes un coup d’œil discret sur les activités de la nouvelle occupante. Elle t’intrigue, elle t’est si opposé…

« Dit, pourquoi tu déteste autant les peluches ? »

Ta partie de Pokémon attendra, la tu veux savoir. T’arrives pas à rester vexée longtemps, t’es pas si méchante hein ? Et puis t’es pas non plus une exhibitionniste si ?

[HRP: je suis d'solé de la longueur du post c'est un peu court x___x j'espere que t'aimeras quand même]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Voila c'est " rangé " [ PV Hanae chou ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: