Partagez | 
 

 Drink for me [PV Sora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Drink for me [PV Sora]  Lun 19 Juil 2010 - 20:50

    C’était une fin d’après-midi je crois. Oui, il devait être vers les dix-sept heures. J’étais las d’avoir vagabonder dans la ville toute la journée. Je n’avais pas arrêté de me perdre et de demander mon chemin pour retrouver le centre de la ville. Il faisait chaud, mais c’était agréable. Le soleil était couvert de quelques fins nuages blanc. Une dose de couleur en plus du bleu et de l’éclat du jaune. J’avais un seul sac de fringue. Il contenait juste un tee-shirt basique mauve. Ce fut plus un achat compulsif qu’autre chose. C’était dix-sept heure dix et je voulais un endroit où je pourrai me rafraîchir et me caler pour ma fameuse pose cigarette. J’avais l’œil pour repérer les bars plus ou moins branchés. Je me lançai donc à ma quête. J’en trouvais un au bout de quelques minutes. Le « 18 ». Un bar plutôt agréable, classe et où il n’y avait pas du monde à profusion. Je m’installai alors sur la terrasse posant le sac plastique sur un coté de ma chaise, mes lunettes et mes cigarettes sur la table.
    En une journée j’ai du marcher pas loin de neuf kilomètres alors il était normal que j’étais particulièrement content de me poser sur une chaise. Le service fut rapide, une jolie et jeune brunette vint me prendre ma commande qui était un rhum coca. Elle me fit un de agréables sourires charmeur et ramena ma boisson dans les seconde qui suivirent. J’étais particulièrement bien, je n’avais pas envie de retourner à l’internat. L’idée même de passer la nuit dans un luxueux hôtel de la ville me traversa l’esprit. Le lycée me disputerait, mais ma mère ne me dirait rien. Au contraire, elle appellerait l’internat. Je sirotais mon cocktail en regardant les gens dans la rue. J’adorais faire ça, repérer les personnes plus ou moins mignonnes. Il m’arrivait de le faire pendant des heures entières. Je sortis de mon short à carreaux mon briquet en m’en grillai une. C’était ma première de la journée. C’était un exploit. D’habitude à cette heure si, j’en étais à la fin de mon paquet si c’était des dites « industrielles » mais qu’importe, c’était ma première et j’étais fier. C’est pas que j’avais l’intention d’arrêter de fumer loin de là, c’est juste que je savais être raisonnable des fois.

    Mon verre finit j’en commandai un autre tout en appelant ma mère.

    « - Maman, tu leurs dis bien que c’est exceptionnel, et tu leur envoies une dérogation quand je raccroche. Tu leur dis que c’est pour cause d’affaire familiale ! … Oui merci. … Je t’aime. »

    Sa voix m’avait fait un bien fou. C’était comme si mes problèmes s’envolaient le temps d’une conversation. C’était tellement merveilleux, même le plus beau des amants que j’ai pu avoir n’était pas capable de me donner un bonheur aussi grandiose. Mais le fait de l’avoir au téléphone me frustrait, je n’avais le droit qu’à sa voix et pas à son regard, ni à ses touchers. C’était d’une certaine manière une torture, mais j’allai m’y faire. J’étais obligé de m’y faire. J’étais obligé, je devais attendre encore un long, très long mois avant de la voir.
    Mon deuxième verre servit, je le bu plus délicatement, je le savourais d’un certaine manière. J’adorais le mélange du gout de la cigarette et de l’alcool dans ma bouche. C’était un gout particulier, unique et même rare.
    Je remis mes Ray Ban pour de nouveau observer les gens mais avec plus de discrétion cette fois si. Et là, à une centaine de mètre de mon emplacement, je vis un jeune homme. Au premier regard, c’était surtout sa crinière noire qui m’avait le plus marqué. Inconsciemment mes yeux ne s’étaient fixé que sur lui. Et puis ces yeux d’un rouge effrayant. Les traits de son visage n’avaient pas l’air commun, et plus il s’avançait plus mes sens étaient aux aguets. Il avait l’air beau, très beau même. Je me baissai quelques secondes pour ramasser mon paquet de cigarettes que j’avais fais tomber par négligence. Et quand je me redressai pour de nouveau regarder le beau brun, il n’y avait plus rien. Plus aucun signe de lui. Je l’avais tout simplement perdu de vue. Je fus extrêmement déçu. Je me disais que si j’allais en boite ce soir, je le retrouverai certainement ! Une manière de me rassurer, en sachant que c’est à 98% impossible de le retrouver. En fait c’était plus une manière de rêver plutôt que de me rassurer.
    Alors tout en sirotant ma boisson, je regardais un endroit luxueux où je pourrais passer la nuit sur mon portable. Ça me faisait changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Drink for me [PV Sora]  Dim 7 Nov 2010 - 14:45

Pauvre petit insecte a qui on adore arracher les pattes, les une après les autres.
N'est-ce pas jouissif de se sentir puissant ?


Douloureux. Difficile. Me mouvoir m'était terriblement pénible. Courbatures et autres malmènent mon corps. La nuit passée, certaines activités avaient était plus qu'éreintante … Bien trop fatigué pour une journée de cours. Pas envie. Inutile. Aujourd'hui, vacance. Neuf heure vingt-six. Tôt, bien trop tôt, mon lit ne peut pas encore se passer de moi à cette heure si. Programme : dormir encore un peu, après, on avisera. Y a le temps. Une journée ça fait vingt-quatre heures, y a de quoi faire.
Quatorze heure quarante-trois. De petit somme je suis passé à grasse mat, voir même matinée obèse. Maintenant je veux qu'une chose, quitter ce lit. Une activité, quelque chose, n'importe quoi. Un besoin irrémédiable, vitale même de me mouvoir, de faire quelque chose. Je désire juste me sentir vivant. Rien d'autre. Que faire ? Où aller ? La réponse me saute aux yeux. Partir à la chasse. Oui, réaliser une de mes fameuse chasse. Rien de plus intéressant et instructif que cela. Je vais essayer de me trouver un compagnon de jeu. J'en frémi d'avance. Pauvre petite victime que je ne connais pas encore, bientôt tu sera mienne.

Déambuler dans les rues, sans but précis tout en ayant quand même un. Tout les passants, n'importe qui, celui qui refait ses lacets, ou même celle qui se promène avec son chien ou l'autre jolie jeune fille à la terrasse qui semble attendre désespérément son rencard. N'importe lequel pourraient convenir, mais je ne sais pas, c'est insuffisant. Je eux plus. Un coup de cœur peut être. Un signe, un sentiment. C'est pourquoi je vous demande à vous ô grand de ce monde ! Pour un peu je vous supplierais de rompre mon ennui et de mettre sur mon chemin une personne digne de mon intérêt. Depuis que je suis à Kobe, je n'ai que trop peu joué... Plus, je voudrais bien plus ! Pour le moment rien de bien passionnant, une tentative de suicide, et encore j'y suis pas pour grand chose, le désire de vivre l'avait quitté. Rien de bien compliqué. Finir le travail, c'est vite lassant. Je me contente donc de coup d'un soir. Plus ou moins intéressant, innovant … Rien de transcendant. Pas de quoi me rassasier, d'étancher ma soif de désire.

Observation. Voilà la base de toute chasse, il est impossible d'attaquer de front, il faut traquer sa proie, la débusquer et ne surtout pas se précipiter. Lorsque j'en ai trouvé une, je ne la lâche surtout pas. Après je commence à l'analyser, à l'étudier, j'essaye de comprendre pourquoi elle fait ça, comment ça marche dans sa pauvre petite tête ! Je veux la connaître, je veux tout savoir ! TOUT ! Je désire alors la posséder, être son maitre. Je désire avoir un pouvoir sur son être. Dans ces cas là, un sentiment de domination me prend, c'est jouissif, presque orgasmique. Que c'est bandant d'avoir l'ascendant sur une personne, une force nouvelle parcours alors mon corps. Un fauve se réveil en moi, il veut son du. Une puissance animal me dévore de l'intérieur, si je n'arrive pas à assouvir ses désires malsains rapidement, je ne répond plus de rien … Mon corps est tendu de toute part rien qu'aux fourmillement de pensés qui parcourt mon esprit. Trouvons vite où ça risque d'être très mauvais, vraiment mauvais …

Rien ! Il n'y a rien dans cette foutue ville d'intéressant ! Pourquoi ai-je quitté Tokyo ? Pourquoi ? La nouveauté, et franchement, actuellement je m'en serais bien passé. Ça fait à peut près deux heures que je cherches, mais rien. Encore rien et toujours rien ! Le néant. Trop exigeant, je dois être bien trop exigeant. Mon coup de coeur n'arrivera pas aujourd'hui, alors peut importe, prenons n'importe qui … Il faut juste que j'apaise se désire ardant. Je ne suis presque plus maître de mon propre corps, seul ma passion me contrôle. La laisser m'envahir et elle, elle trouvera sa proie, son jouet. Devenir son esclave. Je la laisse me désinhiber totalement, elle a encore plus d'effet sur moi que l'alcool, bien plus. Un simple regard et j'ai ma cible. Elle m'a vu, je le sais, je le sens. Que fais-je ? Rien, j'attends un peu et j'attaque !

Tournons autour d'elle, pauvre petite victime, tu es bien mignon, tu sais ? A quoi vais-je jouer avec toi ? Je ne sais pas encore, j'espère juste que cela sera excitant ! Oh oui, très excitant. Le prendre par surprise sans même qu'il s'y attende. Il aura peut être un peu mal … Oh, je m'égare … Comment l'approcher ? Une simple demande, rien de plus bête, je sors un paquet de ma poche et d'une voix que je veux suave.

« S'cuse moi, t'aurais pas du feu ? »

Je vous vois déjà venir, oui c'est un approche bateau, mais que faire d'autre ? Glisser "accidentellement" et renverser par mégarde sa boisson ? Une bonne idée, mais plus tard. Pour le moment, attendons sa première réaction. Et après, qui vivra verra.
Revenir en haut Aller en bas
 
Drink for me [PV Sora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: