Partagez | 
 

 Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Dim 25 Juil 2010 - 18:35

[Je conseille à toute personne voulant faire ce post avec moi de lire ma fiche :]

Ce jour-là était une journée comme les autres. Une journée ou les oiseaux chantaient, une journée ou le temps était beau, et où le ciel était toujours bleu. Whitney Rose avait les yeux en feu, tellement elle avait pleuré cette nuit. Mais bien sûr, face à ses parents, elle avait voulu parraître forte pour une fois, être seulement capable d'entrer dans cette école. Ses parents, très naïfs, avaient cru tout de suite Whitney. Mais au fond d'elle Whitney Rose ne s'en sentait pas capable. Surtout que ses parents étaient dans la voiture, et n'auraient pas peur de l'humilier. Whitney se sentait beaucoup plus tendue que d'habitude : elle avait la machoire crispée, elle était droite comme un ''i'' et elle avait le rouge au joues. Mais bien sûr sa timidité maladive avait toujours fait partie d'elle et ne pourrait jamais vraiment s'en débarasser. Elle voulait que les gens ne la voit pas comme la fille timide qui n'est pas capable de parler aux autres sans bégailler. Elle voulait que les autres la voit telle qu'elle était : mais pour l'instant c'était impossible, et ça le resterait toujours t'en qu'elle n'aurait pas combattue sa timidité.

Whitney regardait par la vitre, en esseyant de cacher son air triste à ses parents. Comme toujours elle devait se cacher, elle devait faire semblant de supporter les gens qui vivaient autour d'elle. Elle se devait de se retenir. La vitre sombre qui la séparait de l'extérieur la cachait des autres. Une chance, aussi non elle aurait peur de se que les autres voyaient d'elle à travers la vitre. Whitney Rose jouait avec une mèche de ses cheveux lorsqu'elle vit se dresser devant elle, immense et supérieur, l'établissement qu'était Kobe High School. Soudain, elle ne pu s'empêcher de verser une larme. Puis deux, puis trois. Elle n'était pas prête à cela, et ne voulait pas affronter sa pire peur : les gens. Les gens qui allaient penser d'elle qu'elle n'était qu'une enfant qui n'avait pas grandit. Mais il était temps de changé : Whitney pris son courage à deux mains, respirant une ou deux fois, et ne ragarda pas en arrière. Elle se jouait encore la scène dans sa tête : elle allait sortir de sa voiture en ne regardant personne, elle allait claquer la porte de la voiture, embrasser ses parents, puis ouvrir le coffre de la valise pour prendre ses valises, et partir à l'aventure.

Mais tout ça ne se passa pas comme prévu. Elle ouvrit la porte et trébucha sur le trotoir devant le pensionnat. Elle se sentit tombée pendant quelques instant, mais à l'aide de sa main, elle s'accrocha à la voiture. Puis elle regarda si personne ne l'avait vue tomber. Non. NON ! Ce n'est pas dutout ce qui était prévu ! Mais elle pris une respiration de rouge et joues, elle alla embrasser ses parents qui l'humilièrent aussitôt.

« Aurevoir ma petite Winnie, n'oublie pas que si tu as un problème tu peux toujours nous appeler, ou appeler le psycologue. »

Les parents de Whitney avaient vraiment le don de l'énerver. Ils lui parlaient encore comme si elle était une enfant, alors qu'ils parlaient à sa soeur Jewel comme ils parleraient à une adulte. Mais Whitney fit comme si elle n'avait rien entendue, elle pris ses bagages un à la fois, mais réeussie tout de même à en faire tomber un sur le sol. C'est lorsqu'elle se pencha qu'elle arriva face-à-face avec cet inconnu.






Dernière édition par Whitney Rose le Mar 27 Juil 2010 - 15:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Mar 27 Juil 2010 - 5:07

Il faisait un temps magnifique, et pourtant Hayato était obligé de rester à l'intérieur, dans sa chambre. Ses colocataires étaient tous dehors, probablement en train de prendre l'air et profiter du climat. Lui était obligé de finir une fiche de lecture et il en avait marre. Le plus navrant, c'était qu'il n'avait pas commencé. Et il n'avait pas lut le livre. La belle affaire. Il chercherait sur internet. Ou alors il pouvait mettre n'importe quoi, juste pour ne pas rendre une feuille blanche. Peut-être qu'il trouverait l'inspiration en se baladant un peu. Hayato abandonna avec joie son devoir, qui serait sûrement oublié dans quelques minutes. Avoir une mémoire de poisson, c'était quelque peu problématique pour ses études.

Hayato marchait, énervé de ne trouver personne. Tout le monde devait être à l'extérieur. Pourquoi ne pas en faire de même ? Mais tout seul c'était un peu embêtant. Il se retrouva bientôt dans le hall, désert, et sortit, pour s'arrêter net. Changement de plan. Une voiture s'éloignait, laissant là une nouvelle devant l'établissement. Ou plus exactement devant Hayato. Elle pouvait pratiquement le toucher avec son nez. Il recula. Il devait apprendre à marcher moins vite.

Il s'agissait d'une fille assez petite. Hayato ne parvenait pas à deviner en quelle année elle pouvait bien être, mais quelle importance ? Elle avait des yeux verts et des cheveux blonds, coupés courts. Il pouvait noter qu'elle était habillé très simplement. Hayato la regardait, sans savoir quoi dire. Elle avait fait tomber une de ses bagages, la moindre des choses était de lui venir en aide. Il n'allait quand même pas passer à côté d'elle en faisant mine de ne pas la voir. Avait-elle au moins la force nécessaire pour porter tout ça ? Hayato décida donc de l'arrêter avec un geste de la main, prenant le bagage à terre.

Si elle ne voulait pas se faire aider, soit, mais il pensait que c'était la moindre des choses étant donné qu'elle venait à peine d'arriver. Elle n'était même pas entrée dans l'internat. De toute façon, c'était décidé, il l'aiderait. C'était trop tard pour faire machine arrière. En effet, il serait étrange de poser le bagage et s'en aller comme ça, sans explications. Imaginant la scène, il se retint de rire.

"T'es nouvelle ? Je peux t'aider à porter ça si tu veux." dit il avec un grand sourire. Il n'avait rien à faire. En fait si, il avait des devoirs, mais bon. Hayato était de nature sociable, aussi il la mitrailla de questions, curieux. "Tu t'appelles comment ? Tu viens d'où ?" demandait-il en évitant soigneusement de la questionner sur son âge. C'était peut-être un sujet sensible pour la fille. Ce n'était pas une première année. Sans savoir comment il pouvait en être aussi certain, Hayato ne s'arrêta pas dessus. Il se gardait bien de lui annoncer qu'arriver après la rentrée était déconseillé pour s'intégrer. Ce n'était évidemment pas la meilleure façon d'accueillir un nouveau.


Dernière édition par Hayato Takiwaki le Jeu 5 Aoû 2010 - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Mar 27 Juil 2010 - 17:00

Whitney arrivait à peine à respirer. Le temps s'arrêta quelques instants, puis l'instant où Whitney s'éloigna, tout redevint normal. Les voix autour recommencèrent à parler, discuter. Whitney pouvait tellement se trouver maladroite ! Comment avait-elle fait pour arriver face-à-face d'un inconnu... Elle ne le savait pas, mais reprit son courage à deux mains, et se rapella la raison pour laquelle elle était ici : Vaicre sa timidité. Mais les mots ne sortaient. Pendant que tout les autres autour d'elle bougeaient, parlaient avec animosité. Mais eux, ils restaient là, n'osant rien dire. Elle décida donc de le détailler. Il avait un petit sourire charismatique, mais celui-ci était sincère. Il avait une allure décontractée, malgrés le fait qu'il dégageait ... Un je ne sais quoi. Elle croisait son regard gris et détournaient tout de suite des yeux. *Et s'il pensait que je le dévisage ?*. Mais elle continua de promener son regard sur sa petite personne, et vu ses superbes cheveux, dont elle tomba en amour dès le premier instant. Si elle n'aurait pas été aussi gênée, elle aurait sûrement voulu toucher les cheveux bruns tirant sur le roux du jeune homme, mais n'en fit rien. Elle reprit ses esprits quand il prit une de ses valises à la main, celle qu'elle avait fait tomber.

Whitney Rose avait tellement honte. Elle avait l'impression d'obliger l'homme devant elle à l'aider, ce qui n'était pas du tout le cas ! Elle aimerait même peut-être l'obliger à la laisser tranquille, pour qu'il ne rentre plus dans sa petite bulle. Elle voulait juste s'installer dans cette école, et je ne sais pas, lire un livre tranquilement, pendant que tous étaient à l'extérieur de l'école. Mais elle esseya tout de même de parraître potable, elle esseya de sourire, mais ça ne marcha pas puisqu'elle n'était tout simplement pas sincère, contrairement à lui. Elle se contenta donc de le remercier mentalement, puisqu'elle était trop tétanisée de peur pour lui dire. Pourtant c'était simple ... comme un merci. C'est alors que le jeune homme fit une drôle de moue, comme s'il se retennait de rire. Quoi ? Il riait d'elle. Whitney se demanda quesqu'elle avait bien pu faire pour le faire rire, mais ne trouva pas.

Whitney se ressaisie donc et écouta le jeune homme qui bombardait de question Whitney.

"T'es nouvelle ? Je peux t'aider à porter ça si tu veux."

Bien que Whitney avait une peur affreuse de faire mauvaise impression, ou bien de simplement se mêler dans ses mots pendant qu'elle parlait, elle prit son courage à deux mains, et arriva enfin à parler :

''Oui-Oui je, suis nouvelle. Sinon je n'aurait pas de bagages ... Merci pour ton aide''

Le jeune homme continua de parler, extravertit, donc tout le contraire d'elle-même. Mais ça lui rappela un peu sa soeur Jewel, qui elle aussi est très extravertie. Sauf que la personne devant elle n'était pas sa soeur, et que cette personne était très charmante. C'est alors que Whitney se rendit compte qu'elle ne prenait pas la peine de l'écoouter. Alors elle pensa très fort pour esseyer de suivre le cour. Ah oui ! Il lui avait demander son nom, et d'où elle venait.

''J'ai toujours vé-vécu dans cette ville, seulement dans un autre quartier ... Et une autre école. Toi ?''

Whitney repenssa à tout se qu'elle avait vécu dans cette autre école ''spécialisée'', et toutes les personnes qui l'avaient aidée. Mais elle s'empêcha d'y penser.

''Je suis Whitney Rose, et toi ?''

Whitney avait hate de pourvoir étiqueter un nom sur cette personne. Elle aimerait bien lui poser d'autres questions, mais chaque petit mot qu'elle prononçait sortait mal, comme si ça lui prenait plus que de la volonté. Et puis elle ne se sentait pas capable de lui parler librement comme à un ami, bien qu'il lui paraisse amical et tout le reste. Mais si elle voulait s'en faire des amies, elle devait se forcer. C'est pourquoi elle lui demanda pendant qu'ils traversaient le grand Hall d'entrée, quel était son âge.

''Tu as quel âge ?''

Whitney ne pu s'empêcher de ne plus le regarder. C'est que l'école était tellement magnifique. Whitney se dit qu'elle dû avoir l'air très jolie la bouche grande ouverte, presque entrain de baver devant toute cette beauté. Tout les murs, toutes les portes, tout les détails fesaient de cette école une beauté, contrairement à son ancienne école ''spécialisée'', qui ressemblait à un hopital.

''Toi tu-tu n'as pas l'air nouveau... Ça fait combien de temps que tu es ici ?''

Question stupide. Soit il est ici depuis la première année, où soit il est venu ici à la rentrée.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Mar 27 Juil 2010 - 22:54

La jeune fille semblait avoir du mal à répondre. Hayato se demandait bien pourquoi, lui qui adorait discuter. Il n'avait jamais connu de difficulté en matière de conversation, et ce n'était pas prêt d'arriver. C'était toujours agréable de faire de nouvelles rencontres. Mais pour un raison qu'il ignorait, elle avait l'air mal à l'aise. Soudain, ce fut l'illumination. Elle devait être tout simplement timide. Fier d'avoir deviner tout seul et sans l'aide de personne, il affichait un air sûr de lui.


''Oui-Oui je, suis nouvelle. Sinon je n'aurait pas de bagages... Merci pour ton aide.''


Rassuré qu'elle ne l'envoyait pas balader, ce qu'il aurait très mal prit, Hayato marcha à ses côté pour se rendre dans le hall du bâtiment. Il se doutait qu'arrivés là-bas, elle serait abasourdi par la beauté des lieux, tout comme il l'avait était durant sa première visite. La fille sembla se noyer dans ses pensées, puis revenir à elle, lui donnant les réponses qu'il attendait.


''J'ai toujours vé-vécu dans cette ville, seulement dans un autre quartier ... Et une autre école. Toi ?''


Alors comme ça, elle n'avait pas quitté son pays ou sa ville d'origine. Chose rare dans l'école. La plupart des élèves venaient d'autre part. La fille avait bien de la chance, car elle avait ses points de repère. Lui n'en avait absolument aucun, et il avait faillit se perdre en ville la dernière fois. En même temps, il se perdait très facilement.

"Ah bon ? Moi je viens d'une autre ville... et on m'a viré du lycée, alors je me suis retrouvé là."

Hayato se souvenait de ce qu'il s'était passé. Il était nostalgique par moment, bien qu'il appréciait à sa juste valeur sa nouvelle maison. Peut-être qu'un jour, il se remettrait en question et qu'il comprendrait le pourquoi du comment. L'exclusion lui avait fait un choc parce qu'il pensait être intouchable. Grave erreur. On récolte ce que l'on sème, il l'avait apprit à ses dépends.


''Je suis Whitney Rose, et toi ?''

"Hayato Takiwaki. C'est original comme nom, contrairement au mien !"

Hayato sentait que sa camarade était tendu, comme si elle avait du mal à parler. Est-ce que c'était lui qui la rendait comme ça ? Il espérait ne pas être intimidant. Non, ce n'était sûrement pas cela.


''Tu as quel âge ?''

"16 ans ! Je te retourne la question."

Oups. Ça lui avait échappé. Craignant d'avoir fait une bourde, bien qu'il n'ait fait que demander son âge, il évita son regard. Elle faisait de même, époustouflée par le hall. A croire qu'elle n'avait jamais rien vu de semblable dans sa vie. L'école n'était pas unique dans son genre, mais il était probable qu'elle avait eut la malchance de connaître des établissements déplaisants. Par moment, Hayato se disait qu'il avait de la chance d'être ici, au lieu d'être à la rue. Ses parents n'accepterait jamais de l'héberger s'il abandonné les études.


''Toi tu-tu n'as pas l'air nouveau... Ça fait combien de temps que tu es ici ?''

"Je suis là depuis la rentrée." répondit-il. "T'as l'air d'apprécier la décoration." ajouta Hayato avec le sourire. Il souffla un bon coup. Pas à cause de la valise de Whitney. Il faisait juste chaud. Cette école avait besoin d'une meilleure climatisation. Et voilà, il recommençait à se plaindre. Il n'était jamais réellement satisfait. Le quotidien était ponctué de critiques envers le menu de la cantine, de la couleur des casiers ou encore de la taille des fenêtres. Il fallait se calmer.

"Tu veux que je te montre le chemin pour les chambres ?"

Ses chambres, il fallait les chercher pour les trouver du premier coup. Du moins, pour Hayato. Mais à force d'entraînement, il arrivait à ne pas se tromper de porte malgré les numéros clairement visibles.


Dernière édition par Hayato Takiwaki le Jeu 5 Aoû 2010 - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Mer 28 Juil 2010 - 1:33

Whitney Rose avait sa valise à la main, et son bagage qui contenait son précieux piano lorsqu'elle avancait dans le hall vers les corridors. Le sol était luisant, parfait, propre comme un sous neuf. Le plafond du hall était très haut, on pouvait même y voir un lustre accroché. Whitney n'en revenait pas de la beauté de cette belle école. Mais elle s'obligea à retenir son attention sur le jeune homme. Il lui répondit:

"Ah bon ? Moi je viens d'une autre ville... et on m'a viré du lycée, alors je me suis retrouvé là."

Whitney se demandait qu'elle était la réputation du garçon qui la devancait d'un petit mètre, lui montrant le chemin vers les chambres. S'il s'était fait viré, il devait bien y avoir là une bonne raison. Mais Whitney se dit que se serait un peu impoli pour lui demander la question tout de suite, ils ne se connaisaient que depuis 2 minutes à peine. Mais comme elle devait lui laisser une chance. Et de toute manière c'était bien la seule personne ici qui a pris la peine de l'aider, donc pourquoi ce serait une mauvaise personne ? *Et puis tout le monde fait des erreurs* se dit-elle. C'est alors que le jeune garçon regarda Whitney et lui dit en réponse à son nom:

"Hayato Takiwaki. C'est original comme nom, contrairement au mien !"

Whitney ne savait pas trop quoi dire. Elle aurait préférée être complêtement banale, ça l'arrangerait beaucoup. Souvent elle se faisait questionner sur l'origine de son prénom, ce qui l'agacait un peu à vrai dire, car elle avait répétée la même phrase si souvent en guise de réponse qu'elle pouvait le dire par coeur. Hayato répondu alors qu'il avait 16, et lui retourna la question :

"J'ai 17 ans depuis cet hiver."

Il détourna le regard, comme si poser la question était un mal en soit. C'est vrai qu'elle avait l'air jeune, si on ne la connaisait on pourrait facilement dire qu'elle a le physique de 15 ans. Whitney est si petite et minuscule pour âge. Elle a toujours été la plus petite de sa classe. Ça la toujours dérangée de ne pas être dans la "normalité". Elle aimerait bien être banale, avoir l'air de venir d'ici. Pourtant Whitney venait d'ici. Mais les autres ne la croyaient pas vraiment, juste parcequ'elle avait un air légèrement anglais, et un nom anglais, qui lui venaient de sa mère. Alors que Whitney était complètement perdue dans la beauté de l'établissement Hayato lui dit:

"Je suis là depuis la rentrée."

Whitney détourna son regard pour regarder Hayato qui lui dit avec un petit sourire :

"T'as l'air d'apprécier la décoration."

Whitney se sentit légèrement rougir. Elle savait pertinament qu'elle avait l'air béate devant tout ça, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, puisqu'elle a toujours été dans une école ressemblant presque à un asile. Whitney ne pu s'empêcher de se demander s'il y avait de l'air climatisé dans cette école. Même si les portes du Hall étaient ouvertes, le vent ne pénaitrait pas dans l'école, et Whitney avait très chaud. Une chance que ces cheveux ne frisaient pas au moindre signe d'humidité, sinon elle s'en inquietrait. Mais elle ne se pleigna pas, et souffla un peu. Hayato lui aussi avait l'air d'avoir chaud. Celui-ci lui fit une proposition :

"Tu veux que je te montre le chemin pour les chambres ?"

Whitney ne pouvait cachée son soulagement. Elle ne pourrait jamais se retrouver dans cette école. Il avait l'air d'Avoir beaucoup d'étages et elle avait peur de se tromper de chambre en chemin, et de passer pour une nouvelle, ce qu'elle était, bien évidement. Whitney décida de lâcher sa garde devant Hayato. Il lui proposait de l'aider, et avait l'air sincère. Whitney se dégêna un peu, décidant le chemin de la confiance plutôt que celui de la méfiance :

"Oui ... Merci c'est gentil, je ne sais pas comment je ferais sans toi pour me retrouver. Je suis occupante de la chambre 28."

Whitney se détendue en lui montrant son papier qui appuyait sa réponse, et en s'approchant elle sentit sa chaleur. Pas que c'était déplaisant, au contraire, mais ce contact la rendait mal-à-l'aise. Elle rompit le contact en pliant en quatre son papier et le remis dans son bagage :

"Alors, on y vas ?"

Whitney était contente de rencontrer quelqun qui pourrait l'aidée dans cette école.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Mer 28 Juil 2010 - 3:35

Whitney avait l'air moins nerveuse et accepta l'offre d'Hayato. Ce dernier était heureux de cette rencontre loin d'être inintéressante. Whitney donnait envie d'en connaître plus à son sujet, et Hayato se demanda soudainement si elle n'avait pas vécue des moments difficiles dans la vie. Elle manquait d'assurance, c'était indéniable. Mais les qualités comme les défauts d'une personne la rendait unique au monde. Mais les apparences étaient trompeuses. Hayato avait l'apparence d'un garçon sérieux et sympathique, mais combien de fois avait-il usé du mensonge par omission ?

Combien de fois avait-il abandonné une épreuve en la jugeant trop difficile à accomplir ? C'était là toute la complexité du caractère d'Hayato. Il était une personne bien mais il pouvait encore s'améliorer, il le savait mais il n'agissait pas. Hayato sortit de ses pensées pour entendre Whitney lui dire quelque chose.


"Oui ... Merci c'est gentil, je ne sais pas comment je ferais sans toi pour me retrouver. Je suis occupante de la chambre 28."

"Ne t'en fais pas, on est tous passé par là. Moi j'arrive encore à me perdre, tu imagines ?"

Il évita de mentionner que la plupart des élèves se retrouver parfaitement dans l'école. Whitney lui montra un papier, comme pour se justifier, puis le plia en quatre pour le ranger dans une de ses valises. Hayato resta silencieux mais approuva d'un signe de tête, pour montrer qu'il avait bien enregistré l'information.

Il était surpris que Whitney daigne montrer un papier pour affirmer qu'elle avait raison. Pour Hayato, bien qu'il n'était pas naïf, la parole suffisait la plupart du temps. Il essayerait de faire comprendre à Witney qu'il pouvait la croire en toute circonstances, voir qu'elle était sincère. A moins qu'ils ne se reparlent plus jamais.

Un numéro, c'était facile de s'en souvenir. Pas comme un livre entier. Ce n'était pas de la tarte de faire une fiche de lecture, et il y en avait une qui l'attendait sagement dans sa chambre. Beurk. Il y avait des choses qui méritait d'être oublié, définitivement. Comme cette fin de journée à la plage avec Akira. Mais ça, c'était une autre histoire et il préférait ne pas y penser pour le moment. Mieux valait se changer les idées.


"Alors, on y vas ?"

"Quand tu veux ! Si tu as des question sur le chemin, hésite pas."

Pitoyable, on aurait dit une mauvaise imitation d'un guide touristique. Évidemment, Hayato ne jouait pas un rôle, loin de là. Il cachait rarement ses émotions. Il avait juste voulu paraître sympathique. Le théâtre, ce n'était pas son fort de toute façon. En fait, pour le moment, il n'avait trouvé aucune activité digne de ce nom. Le sport ? Non. Littérature ? Maths ? Jamais de la vie ! Mais appartenir à un club pouvait réservait des surprises. Il y penserait.

Ainsi, ils prenaient la route pour les chambres. Maintenant qu'il y réfléchissait, la chambre de Whitney était non loin de celle d'Akira, la numéro 23. Et si jamais Hayato la croisait ? Qu'allait-il pouvoir lui dire ? Cela risquerait d'être particulièrement embarrassant. Il se dépêcha de montrer la direction à Whitney, espérant ne pas se retrouver dans une situation désagréable.

"J'espère que tu vas te plaire ici." lâcha Hayato pour faire bonne figure.


[HRP : Tu fais le prochain sujet ? Wink ]


Dernière édition par Hayato Takiwaki le Jeu 5 Aoû 2010 - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  Jeu 29 Juil 2010 - 4:06

[Oui je fais le prochain sujet :) Je vais te le dire quand je l'aurai posté]

Whitney pensait à tous, et à rien. Il faut dire qu'elle est très lunatique, même que parfois elle en oublie les gens qui sont autours. Elle marchait sans trop savoir où elle allait, elle savait juste qu'elle marchait. Elle pensait à sa soeur Jewel, qui était tout le contraire d'elle-même. Elle était extravertie et ne se gênait pas pour dire tout ce qui lui traversait par la tête. Ça finnisait toujours en dispute, mais Jewel manquait tout de même à Whitney. Ça l'avait un peu déçue de devoie la quittée comme ça, si brutalement ce matin. Et c'est à peine si elles avaient eu le temps de se dire aurevoir. Bien sûr sa soeur n'était pas venue, parcequ'elle devait se rendre à l'école elle aussi. Whitney commençait à être nostalgique, ce qu'elle ne voulait surtout. Elle ne voulait surtout pas pensé à tout ce qui lui manquait déjà, à peine était-elle arrivée dans cette école. Elle voulait juste oublier. Whitney avait toujours eu la fâcheuse habitude de s'attacher trop vite aux gens, c'est pourquoi quand elle devait les quittés ça lui faisait plus que mal. Mais Whitney s'arracha à ses pensées, avant de tombée dans la déprime complête. Hayato continua alors :

"Ne t'en fais pas, on est tous passé par là. Moi j'arrive encore à me perdre, tu imagines ?"

Whitney ne voulait même pas y penser ! Cette école était si grande si gigantesque ! La honte qu'elle aurait eu de devoir demander à quelqun de l'aider. C'est pourquoi elle était contente que quelqu'un se propose, elle avait déjà eu son taux d'humiliation pour aujourd'hui.

Quand Whitney lui désigna son papier, Hayato fit une drôle de tête. *Quoi ? Il n'est pas convaincu ?* se dit-elle. Elle avait peur d'avoir fait une gaffe, d'avoir fait quelque chose de mal. Elle s'emballa dans ses pensées, jusqu'à se qu'elle se rappela à l'odre. Il fallait qu'elle soit forte. Et elle n'avait rien fait de mal. C'est se que Whitney se disait comme pour s'appaiser.

Hayato lui répondu :

"Quand tu veux ! Si tu as des question sur le chemin, hésite pas."

Whitney pressa le pas un peu plus le pas pour le rattraper. C'est après quelques temps de marche, pleins de portes, avec sur chacune un numéro, qu'ils arrivèrent enfin à la chambre 28. Sa nouvelle "maison". Pourtant Whitney ne se sentait pas du tout chez elle ...

"J'espère que tu vas te plaire ici." Lui dit Hayato.

Elle prit la clée qu'elle avait reçue, et dévérouilla la porte ...

[La suite dans la chambre 28 :)]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment se faire humilier en 10 leçons [Vs- Hayato]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: