Partagez | 
 

 Oublions la mélancholie dans la mélodie [Keith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Oublions la mélancholie dans la mélodie [Keith]  Ven 13 Aoû 2010 - 2:40

  • Fin avril. Une nouvelle année scolaire avait finit de débuter. Petit à petit j'entrais en plein dans les études, le travail, les devoirs, un rythme plus intense... Rien de bien reposant. Mais le pire dans tout cela, c'est que depuis mon arrivée, cet endroit, les gens ici, rien ne m'avait encore plu. Je n'avais pas l'impression d'avoir une réel place ici, je n'étais pas chez moi. Peut-être était-ce parce que je n'avais pas encore essayé de sympathisé avec les autres ? Il fallait l'avouer, depuis le début, je m'étais isolée sans m'en rendre compte alors que la solitude, c'était ce qui m'étais le moins supportable. Là, très singulièrement, ça me dérangeais moins... Sûrement parce que je n'en prenais pas conscience. Cependant à la place, je me levais tous les matins avec un mélange d'amertume et de mélancolie, ce qui n'était pas mieux que de se sentir seule. Je n'étais pas en mer, ni dans un pays étranger, avais-je le mal du... Lycée ? Oui, ça devait être ça.

    D'ailleurs, aujourd'hui, Samedi, jour de repos, je sorti de mon lit avec comme cadeau la même humeur que d'habitude. Je me sentais toute molle... Qu'allais-je faire aujourd'hui ? Voilà ce que je me demandais tout en ayant la même démarche qu'un zombie, me dirigeant vers une destination non lointaine mais encore inconnu... Je lançai un regard vers mes cahiers et classeurs, faire mes devoirs ? Non, c'est nul ça. Je lançai mes yeux en direction de l'armoire, m'habiller ? Euh... Oui, ce serait bien. Bien mieux que de rester dans une tenu bleu ciel avec de si mignons petit canards jaunes. Sauf que... Je ne savais pas s'il faisait beau dehors. Tant pis. Au pire si j'attrapais un rhume, ça me ferait éviter ces cours plus soporifiques que des documentaires animaliers. J'enfilai une robe noir très légère (choisi exprès pour avoir bien froid...) et ne su pas quoi faire ensuite. Ah si ! Si je me mettais dans ce genre de tenue, c'était bien pour aller à l'extérieur non ? Haha. Je me surpris de mon intelligence. Je me mis à marcher vers la porte quand quelque chose vint heurter mon pied. Hum ? Qu'est-ce qui venait importuner mon pauvre petit pied ?! Je vis juste en face une guitare rangé dans sa housse. C'était la mienne. Oh et puis tant que j'y étais, autant la prendre. Ça faisait pas mal de temps que je n'en avait pas joué, du coup la voir sous mes yeux m'avait rappelé le plaisir que je prenais à en jouer. Il fallait que je trouve un endroit loin des oreilles indiscrètes des autres pour en jouer.

    Je cherchais, cherchais, à droite puis à gauche, montais, descendais les escaliers. Mais pourquoi y avait-il du monde partout ?! Là à droite, à gauche, en haut, en bas, même sur les escaliers ! Qu'ils aillent ailleurs et qu'ils me laissent un endroit pour jouer ! Toujours là quand il n'en faut pas. Finalement à force de marcher et de chercher j'arrivais dans le parc, c'était assez grand, c'était parfait. Je ne venais que rarement ici étant donné qu'en général après les cours ma destinations était la chambre et que quand je décidais de sortir dehors, ma destination était le centre commercial... J'allai vers le fond, m'adossai derrière un arbre de façon à ce qu'on ne me voie pas et vérifiai s'il n'y avait personne dans un rayon de vingt mètre autour de moi... Je pus enfin sortir mon bel instrument et le porter autrement que sur mon dos. Quelques premières notes furent joués, au hasard. Lentement. Je ne savais pas trop quoi jouer. Je me souvins d'une mélodie. Celle-ci ne tarda a être interprété sous les grattements de mes doigts contres les cordes de ma guitare. Une envie de chanter me pris. Sans le vouloir je me mis à murmurer une chanson improvisé et sans paroles... Non ! Il ne fallait pas que je chante, si on m'entendais... Je n'avais pas envie qu'on m'entende, surtout pas ! ... Au pire, qui viendrait me parler ? Il n'y avait personne près de moi, j'avais vérifié. Des mots mélodieux s'échappèrent de ma bouche. Ils affluaient, je ne pouvais pas les arrêter, en fait je n'en avais pas envie. Peu à peu j'avais l'impression d'être dans un autre monde, un monde que j'appréciais. J'oubliais ce qui m'entourais ; l'herbe froide et dur au contacte de mes jambes, le brise qui s'écrasait sur ma peau, les gens au loin... Tout.


( Pas terrible, surtout au début mais comme je l'avais dis, je me remet a RP donc j'ai encore un peu du mal. xD
En plus le titre je suis pas sûr qu'il soit en rapport avec le RP... :face:)
Revenir en haut Aller en bas
 
Oublions la mélancholie dans la mélodie [Keith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: