Partagez | 
 

 Addicted to ? [PV Saya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Addicted to ? [PV Saya]  Mer 22 Sep 2010 - 15:18

Incroyable à croire. A peine arrivée qu'il fallait déjà qu'elle fasse les boutiques. Nausicaa était incorrigible, décidément… La jeune fille avait juste posé ses affaires dans sa chambre, rangé deux trois trucs, avait pris sa carte bancaire et avait filé au centre commercial. Elle semblait à peine avoir conscience que son père ne lui fournirait plus d’argent si elle venait à tomber à sec. Il avait strictement bien précisé qu’il ne paierait que l’école. Mais Nausicaa ne semblait pas s’en inquiéter. Il lui fallait une toute nouvelle gamme de tenues pour cette nouvelle école. Bien sûr ce n’était qu’un prétexte vu le nombre de fois où elle se retrouvait à faire du shopping… Elle aimait d’ailleurs particulièrement profité des soldes mais vu qu’à ces occasions elle en achetait toujours trois fois plus que d’ordinaire, au final, ça lui revenait quand même plus cher que les jours hors-soldes. Ainsi avait-elle quitté l’école à peine arrivée pour partir en ville. Elle n’avait pas eu énormément de mal à trouver le centre commercial vu sa taille… Nausicaa était aux anges.

Des boutiques en tout genre : vêtements, chaussures, communication, voyage, immobilier, électronique, parfumerie, bijouterie… bref, il y avait de tout. Evidemment, elle avait une nette préférence pour certaines choses. Par exemple, si on décompte bien tout ce qu’elle dut faire dans ses premières heures ça aurait été : sept boutiques de vêtements, cinq magasins de chaussures, au moins trois parfumeries et une dizaine de magasins qui vendaient un peu de tout. Et ce, en près de trois heures. Plutôt pas mal mais au final : elle ne savait plus ou mettre ses bras, elle était chargée de paquets et sacs en tout genre, sur ses épaules, coincées entre son bras et son avant-bras, dans ses mains. C’était plutôt comique mais la jeune femme dégageait une prestance assez forte pour qu’aucun ne se permette le moins regard rieur ni qu’on n’y pense. Nausicaa s’était vêtue d’un short de jean blanc particulièrement court et moulant, d’un tee-shirt jaune pastel relativement large et échancré jusqu’en dessous de la poitrine dont on pouvait apercevoir en dessous un haut de dentelles blanc nacré sans manche. A ceci s’ajoutant une paire de bottes de cuir blanc à talons mais pas de manteau, il faisait encore bien suffisamment chaud pour Nausicaa. Et bien évidemment avec ça, elle s’attirait des regards, et des regards de la gente masculine plus particulièrement. Elle n’était pas dédaigneuse contrairement à d’autres populaires mais là était-elle simplement obnubilée par son shopping.

Et elle ne comptait pas arrêter tout de suite d’ailleurs mais avant de continuer, ayant soif, elle décida de se prendre à boire quelque chose. Hors Nausicaa raffolait du lait chaud. Le premier stand sur lequel elle tomba fit l’affaire, elle n’était pas très exigeante en matière de nourriture. Le vendeur lui tendit ainsi un grand gobelet remplit du liquide tiédasse en question. Le remerciant et le gratifiant d’un beau sourire, Nausicaa le paya, attrapa le lait et se retournant pour s’en aller. Mais en profitant de ses premiers pas pour ranger son argent comme elle pouvait avec ses encombrements, la jeune femme avait gardé la tête basse. Et puis soudain, relevant les yeux brièvement, ce fut juste pour voir quelqu’un qu’elle allait percuter !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Addicted to ? [PV Saya]  Mer 22 Sep 2010 - 23:10

Mon Dieu. Ses tissus blancs. Fichus. Irréparables. Saya leva les yeux vers la jeune fille qui venait de la percuter de plein fouet. Elle réprima sa colère en se pinçant la lèvre inférieure. D'accord, Saya était quelqu'un qui ne s'énervait pas souvent. D'un calme exaspérant, elle faisait preuve d'une fortitude d'âme devant toute épreuve de la vie. Mais là ! Là, c'était une tout autre affaire. Ses si beaux tissus étaient tâchés. Tâchés d'on-ne-sait-quoi ! De couleur blanchâtre, le liquide coulait sur le textile anciennement blanc limpide. Saya se retenait de hurler. Ses yeux ne croisèrent pas ceux du coupable. Elle n'en avait pas envie, car elle savait qu'elle n'allait pas lui jeter un regard de compréhension. Elle pouvait sentir la colère monter. Non. La haine ?! Personne ne pouvait savoir ô combien ses (futures) créations pouvaient lui tenir à coeur. Ses tissus blancs en laine devaient faire partis de sa nouvelle tenue pour l'hiver prochain. Elle avait bien le temps pour ça, mais s'y prendre si tôt alors qu'on était en plein mois de mai, faisait parti du rituel de Saya. Un défi qu'elle se donnait tous les six mois. Comme si elle devait coudre pour la prochaine collection de la saison prochaine. S'entraîner à devenir styliste était primordial pour la jeune japonaise. Elle avait économisé assez pour ces tissus-là, pas d'autres tissus, mais bien ceux-là ! Et maintenant, ce liquide crémeux (du lait ?!) coulait à flot sur le lainage.

Tenant les larges bandes de tissus blancs entre ses mains, Saya ne tremblait pas et restait immobile, comme collée sur place. Que devait-elle faire ? Crier sur la responsable de ce désastre ?! Elle en aurait bien envie, mais ça ne serait pas dans son caractère de le faire. Faire tout un carnage au beau milieu du vaste monde qui les entourait ne lui plaisait guère. Heureusement d'ailleurs, que ses vêtements à elle n'étaient en aucun cas tâchés de quoi que ce soit. Ça aurait été la goutte d'eau qui débordait du vase ! Reprenant un visage plus "calme", Saya fixa de son regard dorée la jeune fille devenue gênée et embêtée devant l’incongrue situation. Son regard intense se remarquait encore mieux puisqu'elle ne portait pas ses lunettes décoratives à ce moment-là. Arquant un sourcil, elle lorgna le gobelet à moitié vide. Imaginant bien ce qu'il y avait dedans. Du lait chaud, tiens ! Elle aurait voulu que tous les commerçants de lait chaud ferment tous à cette instant précis...

Soupirant de désarroi, elle se surprit à passer de la colère à du merde-fais-chier-pourquoi-ça-m'arrive-à-moi. Serrant les tissus, elle les tint avec délicatesse et prit rapidement un mouchoir dans son sac, puis l'y tapota légèrement sur la laine. Le liquide avait déjà imprégné le tissu... Génial. Super. Elle ne voulait même pas parler au coupable. Tellement décourageant sur le coup qu'elle n'y pensa même pas. Remettant une mèche derrière son oreille, elle soupira une nouvelle fois et se décida quand même à regarder l'étrangère. Oui, une étrangère. Parlait-elle japonais au moins ?

« Hm... »

Seul bruit qu'elle put sortir de sa bouche. Peut-être un peu trop crispée, un peu trop énervée... Bref, elle allait attendre que la jeune fille daigne s'excuser, lui parler et lui rembourser, pardi ! Et après ? Après, elle verrait bien. Il faut dire que Saya pouvait pardonner facilement. Enfin, pas tout non plus. N'abusons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Addicted to ? [PV Saya]  Jeu 23 Sep 2010 - 18:55

Ohlalala… le lait chaud qu’elle venait d’acheter ! Elle en avait même pas encore bu une gorgée qu’il venait de vilement lui échapper pour aller se prélasser sur de la laine. Franchement… préférer de la laine à elle. C’était ridicule, totalement ridicule. Bien évidemment… ceci n’était pas réellement ce que Nausicaa était en train de penser. Non. Son esprit était plutôt entrain de calculer la situation. D’une elle venait d’acheter du lait pour rien, de deux, la raison en était qu’elle venait de malencontreusement le renverser sur quelqu’un, ou en fait, quelqu’une. Apparemment le liquide n’avait atteint que de la laine qu’elle transportait mais bon Dieu, pourquoi ne l’avait-elle pas rangé dans un sac au lieu de se promener avec à l’air libre ? Nausicaa avait du mal à se rendre compte qu’elle allait devoir demander réparation. Face à l’étrangère, qui semblait être japonaise, donc plutôt à l’autochtone, son visage fut d’abord étonné, simplement embêté. Sa bouche légèrement entrouverte, ses yeux faiblement écarquillés mais lumineux, elle ne faisait pas vraiment figure de s’en vouloir. Ce fut seulement quand elle vit la colère et la haine passer sur l’expression de celle qu’elle venait de percuter qu’elle commença à virer à la gêne. Cependant une gêne tout aussi nimbée d’énervement. La jeune fille ne se sentait pas moins fautive que l’autre. Elle avait beau ne pas avoir regardé où elle allait, elle avait marché lentement, si celle qu’elle avait percuté avait regardé où elle allait elle aussi, cette confrontation aurait pu être évité. Néanmoins… le peu de bienséance que possédait Nausicaa l’empêcha de le lui faire remarquer.

Au contraire la jeune fille posa la multitude de paquets qu’elle avait dans ses bras un à un sur le sol pour éviter de mauvais chocs, fouilla dans son cas et en sortit des mouchoirs au cas où que les siens ne suffiraient pas et les lui tendant, s’exprima enfin :


-Ce n’est que du lait vous savez. Ça partira au lavage. Je suis désolée en tout cas, mon lait n’était pas destiné à se renverser sur vous.

La fin de cette phrase sarcastique n’était nullement dirigée contre la jeune fille qu’elle venait de percuter, c’était seulement dans le caractère de Nausicaa de s’exprimer ainsi. Après… il fallait dire que les gens avaient souvent tendance à le prendre mal. Et dans cette situation, celle qu’elle venait de percuter aurait toutes les raisons de le prendre mal mais grand bien lui fasse si elle le faisait.

Passant une main désinvolte dans ses longs cheveux bruns et tournant brièvement son regard vers les magasins environnants, elle semblait réfléchir mais d’apparence, on aurait plutôt pu croire qu’elle se fichait en fait totalement de la situation. Cela dura quelques secondes avant qu’une idée ne la traverse et qu’elle reporte son attention sur son interlocutrice. Elle avait toujours eu la chance de pouvoir se procurer tout ce qu’elle voulait en abondance tout en y faisant très peu attention avec tout l’argent que possédait sa famille. Certes… maintenant son père lui avait un peu coupé les vivres mais il n’en restait pas moins que son compte bancaire ne devrait normalement pas s’épuiser de si tôt tout de même. Ainsi, elle pouvait au moins proposer réparation à la demoiselle en question. Celle-ci ne semblait pas du tout apprécier la situation alors… Elle semblait être du même âge qu’elle et du fait japonaise vu qu’elle parlait cette langue. Ce n’était pas la langue d’origine de Nausicaa mais elle pensait suffisamment bien la connaître pour pouvoir lui répondre. Une chance… ça aurait surement particulièrement énervée la jeune fille que celle qui venait de la percuter ne puisse pas la comprendre.


-Où avez-vous acheté cette laine ? Je vais vous en racheter en réparation des dommages à celle-ci. Venez.

Elle s’en alla quelques secondes un peu plus loin pour aller jeter ce qu’il restait de son gobelet de lait, de toute manière, il n’en restait plus vraiment… Et revenant elle se baissa au sol pour y reprendre ses paquets tant bien que mal dans chacun de ses bras. C’était vraiment encombrant. Il faudrait vraiment qu’elle trouve une technique plus rapide la prochaine fois. Une fois plus où moins prête, elle reporta toute son attention à la jeune fille pour qu’elle l’emmène au lieu dit.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Addicted to ? [PV Saya]  Jeu 30 Sep 2010 - 1:25

« Ce n’est que du lait, vous savez. Ça partira au lavage. Je suis désolée en tout cas, mon lait n’était pas destiné à se renverser sur vous. »

Sur le coup, Saya avait vu rouge. Son visage impassible en toute circonstance avait failli la trahir, mais elle se retint de justesse pour ne pas hurler d'indignation ou de faire une grimace dégoûtée. Elle ne regardait plus la jeune fille, mais ce qu'elle tenait entre ses mains. Oui, Saya pouvait être très imprévisible et très susceptible quand cela concernait ses tissus qu'elle affectionnait tant. Il ne fallait pas croire qu'elle était comme ça à longueur de temps. Plutôt patiente et calme, la jeune japonaise se distinguait par sa personnalité pondérée, mais disons que l'expression de son regard pouvait quelques fois lui jouer des tours. C'est pourquoi, elle portait souvent de fausses lunettes afin de dissimuler ce qui aurait pu être un semblant d'expressions impulsives et innatendues. Bref, elle n'aimait pas trop montrer ses émotions ouvertement, mais ne se privait tout de même pas d'admettre à elle-même ou à haute voix ce qu'elle ressentait sur le moment. Rangeant le mouchoir mouillé qu'elle jetterait plus tard, Saya ne semblait pas vouloir répliquer quoi que ce soit. Comment cette inconnue pouvait-elle penser ou même croire que ce tissu n'avait pas d'importance pour elle ? Au lavage ? Ce tissu de laine fragile qu'elle venait d'acheter et qu'elle voulait laver à la main tellement il lui a coûté les yeux de la tête ?! D'accord, Saya ne manquait de rien, elle n'était ni pauvre, ni trop riche, enfin si quand même, elle devait se l'avouer... Mais elle s'était toujours jurée de ne pas trop en demander à ses parents et surtout à ses grand-parents qui vivaient de leur fortune familiale. Elle voulait se sentir indépendante et gagnait de l'argent en travaillant par elle-même. Bon, il est vrai que des fois, elle piochait dans son autre compte en banque pour arrondir les fins de mois et dont le solde augmentait à chaque relevé de compte (Merci les parents !). Mais c'était très rare et ce n'était qu'en cas de nécessité extrême. Économe, oui, elle l'était.

Tenant toujours le tissu rare entre les mains, elle le fixait encore, puis soupira, lassée. Relevant, enfin, le regard vers celui de la jeune étrangère, elle s'était surprise elle-même en n'ayant pas pris la peine de la dévisager de haut en bas comme à son habitude (peut-être le choc ?), Saya s'apprêta à répliquer d'une voix calme, mais un peu ferme, sans pour autant avoir l'air en colère.

« Non, ce tissu-là n'est pas fait pour le lavage à la machine. Je ferai ça à la main, répondit-elle, et excuses acceptées. »

Bien sûr, Saya avait noté le léger ton sarcastique qui semblait émaner de la phrase de la jeune fille, mais n'en tint pas compte. Trop occupée à considérer autre chose. Perplexe, elle écouta attentivement ce que la jeune inconnue lui proposa.

« Où avez-vous acheté cette laine ? Je vais vous en racheter en réparation des dommages à celle-ci. Venez.

Hm... Vous devez être riche, alors, annonça-t-elle de but en blanc tel un constat dénoué d'animosité. »

Saya avait été directe voire assez spontanée, ne s'étant même pas rendu compte qu'elle avait sorti ce genre de constat indiscret qu'elle ne préconisait pas. Ne pas parler sans réfléchir, quoi... Bon sang, la couture était devenue une passion qui pouvait la changer du tout au tout. Incroyable ! Pour se redonner contenance, elle rangea soigneusement le tissu dans son sac tout en lui prêtant un maximum d'attention pour ne pas le salir plus qu'il ne l'était déjà. Avec le recul, elle n'aurait jamais dû le sortir de son sac plastique pour le contempler sous la lumière du centre commercial. L'impatience ne faisait pas parti de son caractère, mais quand cela touchait aux vêtements... vous connaissez la rengaine, Saya n'était plus la même. La jeune fille était partie rapidement jeter son gobelet presque vide (Fichu lait ! Poubelle !), puis revint vers Saya et commença à porter ses nombreux sacs. Se reprenant assez vite, Saya ajouta poliment :

« Excusez-moi de mon impolitesse, ne le prenez pas mal. C'est que ce tissu m'a coûté très cher et à moins que vous ayez sur vous une certaine somme en liquide ou dans votre compte en banque, vous ne pourriez rien y faire. »

À la fin de la phrase, Saya regretta intérieurement ses paroles. Elle aurait tant voulu en acheter un autre, mais elle devait se l'interdire. Non, il ne fallait pas utiliser tout de suite l'argent de ses parents. Ce n'était pas raisonnable et Saya détestait ne pas être raisonnable. Elle aurait pu accepter la proposition de la jeune fille, mais ce n'était pas convenable. Non, ça ne se faisait pas de faire payer une somme pareille pour un tissu (superbe, dirait-elle) à une inconnue. Saya ne put dissimuler une légère déception dans son regard, même si son sourire restait constant sur son visage de poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Addicted to ? [PV Saya]  Sam 2 Oct 2010 - 18:01

Il fallait dire que Nausicaa n’était pas vraiment du genre à rester planter sur place, les bras chargés de paquets, bancales sur ses talons. Non, ce n’était vraiment pas ce qui lui plaisait le plus mais ce qu’elle détestait encore plus était qu’on la contredise. Une grimace tordant ses lèvres d’un effet encore plus sarcastique que d’ordinaire, elle se retint pourtant de lui répondre. Pour elle, rien n’avait vraiment de prix ni de qualité tant elle avait accès à tout et avec une telle facilité. Même maintenant coupé des vivres de ses parents, Nausicaa avait encore le temps de voir venir avant de devoir apprendre le sens du mot « économiser ». Ce mot lui était bien étranger et au fond ne s’en inquiétait-elle pas trop bien qu’elle avait quitté ses parents pour un bon petit moment semblait-il. Une mot triste passa sur son visage quelques secondes, faisant disparaître le sarcasme, le temps de penser au fait qu’elle n’aimait pas le Japon. Non. Elle aimerait tant revoir sa chère Angleterre. Le pays du soleil levant avait une langue affreuse que Nausicaa avait du apprendre pendant dix ans. Certes ça lui permettait de remarquablement bien parler la langue mais elle n’en trouvait que plus cette langue désagréable contrairement à la légèreté et à la fluidité de l’anglais, sans parler de sa simplicité contrairement au japonais. Mais elle était au Japon et elle ferait mieux de s’y habituer. Pour elle tout était trop monotone ici. Elle avait l’impression que tout le monde se ressemblait. Certes… son interlocutrice avait le mérite d’être assez excentrique mais bon, ça s’arrêtait là.

Finalement, Nausicaa garda ses paquets dans les mains tant bien que mal et se mit à réfléchir à différentes boutiques pendant que, laissant son regard triste s’en allait, ses lueurs sarcastique et hautaine revenait à la charge et que sa voix, amusée mais non moins sans appelle déclara :

-Quel paradoxe. Vous venez à la fois de déclarer que j’étais riche et en même temps que je n’avais pas la capacité de payer ce tissu. Vous ne trouver pas ça ambiguë ? Oui riche je le suis et pas qu’un peu. Ce n’est pas que j’aime particulièrement m’en vanter mais je pense pouvoir largement vous rembourser.

Elle avait la voix type de la pimbêche riche, égocentrique et hautaine mais c’était également le genre de voix qu’on sentait enfantin, auxquelles on savait le fond bon. Tout en parlant Nausicaa avait jeté un coup d’œil sur un plan à proximité. C’était écrit en japonais bien sûr… Ah le japonais, si elle le parlait merveilleusement bien , la lecture ce n’était pas du tout encore la perfection. C’était loin d’être une étudiante assidue malgré les capacités qu’elle avait, et pratiquer la lecture du japonais n’avait jamais été sa priorité ainsi manquait-elle d’expérience. Se repérer dans ce centre commercial ne lui avait pas posé de problèmes jusqu’ici étant donné qu’elle avait avancé au feeling mais pour trouver un magasin précis maintenant, ça n’allait pas être joyeux sans pouvoir arriver à lire sans problème une carte. S’aider des sigles peut-être mais avec un peu de chance, la jeune fille l’emmènerait là où elle avait acheté son tissu. Et pour la motiver un peu plus, Nausicaa rajouta :

-Si je ne peux pas vous rembourser exactement le même, je vous en achèterais un autre quand même. Alors que préférez-vous ? Et puis ça nous donnera l’occasion de savoir pourquoi vous vous trimballez avec un morceau de laine au lieu d’un vêtement de laine, ce qui me semble plus logique.

Nausicaa finit sa phrase en bougeant tant bien que mal pour éviter que ces sacs ne pèsent trop lourd. Passant d’une jambe à l’autre, ses mains évasives, son allure toute déployée, elle avait tout d’une fille qui ne pense qu’aux fringues et à son apparence. Ce qui en fait, était loin de ne pas être le cas quand on n’y réfléchissait. Il fallait vraiment apprendre à supporter ce genre de personnes. Nausicaa était certainement tout ce qu’une fille superficielle était, avec tous les défauts sans exception mais par chance… il n’y avait pas que ça.
Revenir en haut Aller en bas
 
Addicted to ? [PV Saya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: